Édition du
24 March 2017

Le peuple a voté, ainsi soit-il…

Jolanare | Oct 24, 2011Short URL: http://wp.me/p16NIR-2Ei


Après des mois d’attente, de propagande électoraliste, et de matraquage médiatique, el nahdha semble remporter la majorité aux élections de la constituante. La gauche jusque là, très divisée, l’est encore plus aujourd’hui et doit dès à présent se remettre en question. Hier, j’ai fait un petit tour d’horizon des tendances de vote dans mon entourage. Coupée de la réalité du terrain puisque que je vis en grande partie à Tunis, j’ai vu avec effarement mes proches voter el nahdha. Je leur ai demandé pourquoi ? ils m’ont dit que c’est le seul parti qu’ils connaissent avec le CPR. Vous ne connaissez ni el kotb ? ni le POCT ? ni Ettakatol ? ni le PDP ? C’est qui ça ? qu’ils m’ont dit. Indépendamment des moyens faramineux dont dispose el nahdha, ce parti a fait un travail de proximité très important. Je ne reviens pas sur le populisme, l’appât d’une classe populaire grâce à l’argent et la promesse d’un avenir religieux meilleur. J’ai toujours condamné ces agissements, mais force est de constater qu’ils ont fait un travail très professionnel en matière d’occupation du terrain. Nos voisins ont reçu la visite des membres de ce parti qui appelaient à voter pour eux, des tracts ont été distribués, etc. Ils ont occupé le terrain à un moment où la gauche, élitiste, s’occupait de meetings, de rassemblements et de manifestations… Pour réussir en politique, il faut aller voir les gens, et non attendre que les gens viennent vers nous. Il faut se faire connaitre, envoyer des bénévoles, comprendre les attentes du peuple et essayer d’y répondre. Il faut apprendre à exister dans les régions, dans les villages et non s’entourer d’une élite et fonctionner uniquement avec elle.

 

Les gens à qui j’ai parlé hier, ne m’ont pas parlé de conviction en votant el nahdha, ni du fait que ce parti promettait monts et merveilles, ils ont tous souligné le manque de connaissance des autres partis. Ils m’ont dit “si tu nous avait demandé de voter pour un autre on l’aurait fait, mais nous on savait pas”. Un seul m’a dit qu’il avait lu leur programme et qu’il en était convaincu, sans comprendre pour autant le modèle sociétal que ce parti offrait. Aujourd’hui la division en partis semble révolue, celle de rassembler des tendance conservatrices etd’autres plus progressistes semble plus à même d’expliquer la réalité du terrain dans une Tunisie qui se cherche encore et qui croit se retrouver dans un repli identitaire panarabiqueet islamique qui apparaît comme une réaction à la souffrance et les exactions commises des années durant par l’Occident. Qu’on ne vienne pas nous faire la morale aujourd’hui en Tunisie quand l’Otan et la France ont ouvert à nos portes le péril islamiste le plus dangereux qui soit. Qu’on ne vienne pas aujourd’hui critiquer un islamisme parvenu grâce aux urnes, quand pour du pétrole, on facilite la mise en place d’un nouvel AQMI. Des reporters de TF1 étaient venus nous voir la semaine dernière pour nous demander si nous craignons el nahdha et les islamistes. (C’est à la mode en ce moment…) Nous avions répondu que nous respectons ce parti qui a sa place sur l’échiquier politique, s’il respecte à son tour le jeu de la démocratie d’autant plus qu’il sera élu démocratiquement. La réponse ne leur a pas plu apparemment, ils ont rajouté, “de quelle Tunisie rêvez vous, avec ou sans les islamistes?, nous avions répondu “tout le monde a sa place ici, nous rêvons d’une Tunisie plurielle et pour tous”. Tout cela a été coupé au montage. La présentatrice vers la fin disait en plus :” les tunisiens redoutent la montée des islamistes”. Les médias occidentaux ne valent pas mieux que AL Jazira dans leur populisme.

 

Enfin le mode de répartition des sièges au sein de la constituante est fait de telle sorte que il n’y aura pas de parti majoritaire grâce à la proportionnelle. De plus les alliances entre les partis seront déterminantes par la suite. Respectons le vote de chacun et ne cédons pas à la psychose. La Tunisie a réussi avec brio ses premières élections. La démocratie c’est aussi accepter que l’autre gagne. Le peuple a voté, ainsi soit-il…


Nombre de lectures : 1340
14 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Nazim
    25 octobre 2011 at 3 h 07 min - Reply

    Les tunisiens vont peut être réussir là où nous avons échoué : mettre à l’épreuve une gouvernance islamique. Pourvu que le jeu démocratique soit préservé et pourquoi pas : renforcé. En tous cas je leur souhaite bonne chance, car la réussite des Tunisiens servira de modèle à la notre.Mais ce n’est pas encore gagné.




    0
  • Mokdad
    25 octobre 2011 at 7 h 27 min - Reply

    sale temps pour les dictatures arabes et leurs alliés ripouxblicains et demicrates…
    oulala… le ghoule islamiste et à nos portes.. En lybie la charia islamique.. en Tunisie Enahada… En Egypte les fréros.. vite il faut appeler Nezar et Saadi pour sauver la liberté dans le monde arabe!!! Il faut envoyer les élus dans les camps du sud pour sauver la démoncratie…. Fisa une manifestation en criant ni état policier ni état intégriste…
    Mais le Sandouk a parlé encore une fois ……… le peuple veut l’Islam Allah ghaleb et rien d’autre…..




    0
  • HAMMANA
    25 octobre 2011 at 8 h 16 min - Reply

    Vous venez bien de le dire : »respectons le vote des autres et ne cédons pas à la psychose ».C’est çà la démocratie.Malheureusement en algérie on perçoit ,par ostracisme ,la chose différemment non pas par ce que le programme de l’adversire est moins bon que le notre mais tout simplement on arrive pas à admettre d’etre battus quitte à l’etre par la procédure légale.
    Beaucoup sont ceux ou celles qui feignent d’oublier que la démocratie n’a qu’un seul sens qui consiste à applaudir au succès des rivaux et non pas d’user des stratagèmes pour faire capoter le projet de toute une société en tant qu’il ne va pas avec les ambitions démesurées d’une minorité autoritaire et rompue à l’art de la supercherie et du mensonge.
    La culture ne veut pas dire gagner peu importent les moyens ,mais c’est gérer la défaite pour une vision saine de l’avenir en s’inscrivant en complément du projet préconisé par le concurrent pour répondre aux impératifs de la reconstruction nationale et non de se constituer en obstacles sous l’impulsion de la cupidité et de l’ignorance.




    0
  • fess
    25 octobre 2011 at 11 h 21 min - Reply

    Arretez votre propagande,anti islam.
    Laissez la tunisie tranquille meme si c’est un tunisien qui ecrit cela,vous n’avez pa le droit de propager ses dire, car ils risque (les tunisiens )de se retrouver dans la meme situation que l’Algerie 91. Apres que les pseudo democrates on fait le travail de propagande anti FIS et ont donne au pouvoir algerien les raisons de frapper fort contre les islamistes,et le resultat est la.




    0
  • Larbi Anti-DRS
    25 octobre 2011 at 14 h 14 min - Reply

    Felicitation pour nos fere Tunisiens et le resultat du vote etait plus que prevoyable. Anahda a fait Durant les annees 80 et jusqu’a aujourd’hui un travaille de proximite’. C’est connu, est c’est ca la place du politician, etre prêt de l’electeur. El-Ghanouch est un tres brave homme qui a trops soufert, je le felicite pour sa constance et son courage. Que Allah aide les Tunisiens dans le bon chemin.

    Un ami tunisien m’a appeler hier et m’a dit qu’est-ce-que tu pense? Que se passera t’il demain? Je lui est repondu en riant, qu’il y aura un coups d’etats des generaux criminels tunisien a la maniere de leurs collegues les generaux criminels algerien. Il m’a repondu que seuls ceux qui se declarent etre pseudo-revolutionaire, sont des criminels, comme les generaux criminles algeriens. L’armee tunisiene elle a demontrer qu’elle est national et populaire.




    0
  • Salah-Eddine SIDHOUM
    25 octobre 2011 at 14 h 44 min - Reply

    Admirable peuple tunisien qui vient de nous donner une leçon de maturité et de lucidité politiques. Des élections qui se sont déroulées dans le calme malgré le grenouillage d’une ultraminorité téléguidée par les officines Outre-Méditerranée pour réediter le scénario catastrophe algérien. Le peuple a voté et a imposé sa souveraineté. Les partis de Ghanouchi et de Moncef Marzouki occupent les premières places. Le peuple a choisi et les partis vaincus se sont inclinés et ont félicité les vainqueurs. Ces derniers ont appelé à un gouvernement d’union nationale.C’est cela la démocratie. Personne n’a parlé de fraude ni dit s’être trompé de société et encore moins a appelé l’armée à renverser les urnes. Une leçon à méditer par nos prétentieux politicards des salons et des labos. Toutes mes félicitations au peuple frère de Tunisie.




    0
  • HAMMANA
    25 octobre 2011 at 15 h 19 min - Reply

    Ceux sont les braves peuples qui font les révolutions et réalisent les prouesses et non le contraire.Les Tunisiens et les Egyptiens sont de ceux-là.Les premiers ont construit la célèbre mosquée EZEITOUNA et les seconds,le millénaire université d’ELAZHAR desquelles sont issus nos savants et nos théologiens et ce détail suffit à lui seul pour démontrer qu’ils sont et de loin plus forts que nous.Ils ont engendré des armées qui lors des soulèvements populaires exigeant la chute de leur régime ont refusé de tirer une seule balle sur les manifestants.Des armées composées en majorité d’universitaires et conçues dans un tel esprit ne pourraient intervenir dans les résultats du scrutin aux détriments du verdict des urnes et de la souveraineté populaire.
    Il n’y aura jamais de coup d’Etat en Tunisie car ENAHDHA n’est pas le FIS et leur armée n’est pas dirigée par des HARKIS.
    Encore une fois,félicitation pour nos frères Tunisiens et Egyptiens.
    .




    0
  • boukezouha abdelouahab
    25 octobre 2011 at 16 h 55 min - Reply

    toutes mes félicitations aux TUNISIENS, mabrouk ENAHDA c’est un avant gout de se qui va se passer chez nous , ils le savent (les putchistes )sinon cela fait longtemps qu ils auraient réhabillité le FIS ,le peuple algérien en grande majorité musulmans veut vivre son ISLAM en toute liberté tout en respectant celle des autres.




    0
  • Ali La Pointe
    25 octobre 2011 at 18 h 14 min - Reply

    Alf Mabrouk au peuple frère Tunisien. C’est les urnes qui ont parlées et maintenant que Mme Hilary Clinton a parlé en disant que le scrutin est un example pour toute la région, personne des mafieux pourra dire quoi que ce soit. Ca me rappele un certain Decembre 1991, j’ai les larmes aux yeux (Hogra) et je me dis que nous Algériens ma3endneche ezhhar. 3endna lekleb enragés hachakoum kima Nezzar, Lamari, Mediene, Belkheir, Touati, … un ramassis de caporaux vereux de la France coloniale. Maaliche … notre tour viendra inshAllah.




    0
  • sharif hussein
    25 octobre 2011 at 21 h 22 min - Reply

    ⴰⵣⵓⵍ ⴼⵍⵍⴰⴻⵏ,

    Soyons lucide!!Il ne pourrait y avoir aucune similitude entre les éléctions,Les « islamistes » et le contexte en général de l’Algérie de 91 avec les les éléctions,les « islamistes » et le contexte de la tunisie de 2011.La religiosité sereine et la culture politique rafinée de Ghannouchi sont à l’opposé du messianisme,l’extrémisme et l’indigence politique d’un Ali Benhadj qui parait-il,à entendre ses monologues enneuyeux et sans intérêt,n’a tiré aucune leçon de la tragédie algérienne dont il fut l’un des principaux acteurs.Il n’y a aucun doute que le genre d' »islamistes » qui s’apprêtait à prendre le pouvoir en Algérie en 92 aurait sans aucun doute mené l’Algérie vers une tragédie sans fin, faite de tyrannie,de répréssion,d’aventures,de désastres et d’interventions étrangères,un Afganistan du Maghreb Amazigh.La vieille dirigeance du FIS devrait faire un sévère et honnête autocritique,évacuer la seine politique et laisser émerger une autre génération d' »islamistes »en phase avec son temps.

    ⵜⴰⵏⵎⵎⵉⵔⵜ.




    0
  • Rachid Belaid
    25 octobre 2011 at 22 h 53 min - Reply

    Quelle fierete ce peuple Tunisien!! Aujourd’hui je me declare Tunisien et je dis vive le peuple Tunisien!!! Quelle que soit l’experience Tunisienne sous une majorite Islamiste, il n’y aura que du positif pour ce peuple. Aujourd’hui ce peuple a declare haut et fort qu’il est devenu adulte et mur!! Il n’y a aucun risque a ce que cette mouvance au pouvoir devienne un ogre, un monstre car elle est venue au pouvoir a travers un vote libre et impliquant plus de 80% des electeurs. Toute tentative d’effacer cet acquis et repartir a l’ere de la dictature serait un echec car le peuple Tunisien ne le permettera jamais et je sera des premiers volontaires a preter mon aide pour que cela n’arrivera jamais. Ce vote est aussi une arme a double tranchant pour la mouvance Islamiste car maintenant ils sont devant le fait accompli car s’ils ne realisent pas les aspirations de leur peuple, ils seront balayes et avec eux le mythe de l’Islamisme comme solution a nos problemes.

    Cette grande victoire du peuple Tunisien me transporte 20ans and arriere quand nous aussi nous pensions etre devenu des adultes, le jour ou la mouvance Islamiste a remporte les elections. Que se serait il passe si le cours normal etait choisi? Une certitude, il n’y aurait pas eu 250000 morts. Dans le pire des cas, une debacle totale de la gestion du pays les conduirait droit vers le mur et du moment qu’ils fussent venus au pouvoir a travers des elections libres, ils se seraient retires ou alors balayes par le peuple, souvenez vous nous aurions ete un peuple adulte et mur. Aujourd’hui notre bilan est catastrophique: 1/4 de million de morts, un pays completement saccage, un peuple de moutons, un pouvoir mafieux assassin, un futur bien noir.




    0
  • Tahar
    26 octobre 2011 at 0 h 08 min - Reply

    Non seulement les élections en Tunisie sont importants pour la Tunisie elle-même, mais ils sont également tres importants pour tous les monde arabes et musulmans.

    Nous avons juste publié un bulletin sur ce sujet denotant les premiers résultats, interprétant l’image idéologique qui commence à se former en Tunisie et en soulignant l’importance de ces élections pour tout le monde Arabe specialement l’Egypte.Et voici le lien: http://laseptiemewilaya.wordpress.com/2011/10/25/les-elections-en-tunisie-un-petit-pas-pour-le-pays-un-bond-de-geant-pour-le-monde-arabe-musulman/




    0
  • Ensemble
    27 octobre 2011 at 0 h 25 min - Reply

    Alors qu’Ennahda et ses militants occupaient le terrain,les « démocrates » tunisiens continuaient leurs parades sur Facebook, dommage.
    La démocratie ne se décréte pas , elle se construit.
    La TUNISIE va sortir grandie pour plusieurs raisons et ne connaitra pas la guerre civile que avons vecu en Algérie ;
    – La TUNISIE a opté pour une assemblée nationale constituante(pas de majorité), alors que l’Algerie a malheureusement choisi un scrutin majoritaire à deux tours.
    – Tous les partis seront représentés ce qui est nouveau dans le champs politique en TUNISIE et dans le monde arabe.
    – Ghanouchi est intélligent, ouvert et il est pour le jeu démocratique contrairement à nos islamistes qui sont séctaires et conservateurs.
    – Ghanouchi n’a jamais déclaré que la démocratie est Kofr comme les notres.
    – Ghanouchi est prêt à partager le pouvoir avec les démocrates tunisiens contrairement aux notres.
    – La sérénité de Ghanouchi est loin de l’agitation et de l’agréssivité des anciens cadres du FIS.
    – La TUNISIE deviendra un exemple à suivre dans le monde arabe car leurs généraux et leurs islamistes mettent leur pays au dessus de leurs intérêts politiques et personnels.

    BRAVO AU PEUPLE TUNISIEN !




    0
  • Mansour
    27 octobre 2011 at 11 h 32 min - Reply

    La démocratie va gagner en Tunisie car le peuple a été éduqué par un grand homme d’Etat nommé Habib Bourguiba.En Algérie malheureusement nous n’avone eu que des charlatans qui ont instrumentalisé l’Islam,la langue arabe et même le racisme anti-kabyle comme bouc émissaire pour conserver le pouvoir.Leur légitimité « révolutionnaire » battant de l’aile,ils veulent la transformer en légitimité religieuse pour garder le pouvoir et n’avoir de comptes à rendre qu’à Dieu selon leur logique.Ennahda n’a remporté que 40% des suffrages et n’a pas la majorité absolue pour imposer une éventuelle dictature théocratique car les Tunisiens ont voté en masse.En 1991 en Algérie le FIS avec moins de 30% des suffrages a rempporté la majorité absolue car nous n’avons pas voté en masse alors que les partisants du FIS ont tous voté et les APC étaient à 80% du FIS.Bonne chance sur la route de la démocratie et de la liberté à nos frères Tunisiens,je crois sans me tromper qu’ils sont sur la bonne voie.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique