Édition du
28 March 2017

Ghannouchi sur Al Jazeera: Quel homme !


Je suis en train de regarder une intervention de Rached Ghannouchi sur Al Jazeera. L’animateur de la chaîne lui pose des questions d’une grande persipacité, et d’une vraie franchise, sur les peurs de certains tunisiens, sur sa conception de la démocratie, sur les libertés individuelles, et même sur les bars, sur le voile. Les réponses de Ghannouchi sont d’une même franchise, et contrairement aux politiciens habituels, il ne va pas par quatre chemins pour dire les choses. Une interview lumineuse, et très rassurante. La Tunisie a vraiment beaucoup de chance d’avoir des hommes de cette trempe. Nos tribuns islamistes seraient bien inspirés d’aller prendre des cours en Tunisie.
Quelle hauteur de vue ! Quelle intégrité morale ! Et quel homme !

DB


Nombre de lectures : 3405
31 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Abdelkader DEHBI
    31 octobre 2011 at 22 h 52 min - Reply

    Cher Si Djamaleddine,

    Rien d’étonnant, quand on a la modestie, la pudeur et l’ouverture d’esprit de cet homme qui a mis à profit son long exil forcé pour apprendre en plus de l’Arabe et du français qu’il a toujours maitrisés, l’anglais et l’allemand, qui lui ont permis de s’ouvrir d’autres fenêtres sur le monde. En face, il y a quelqu’un de chez nous qui a passé plus de 13 ans comme ministre des affaires étrangères et qui n’arrive pas à aligner deux phrases correctes en anglais !




    0
  • nina
    31 octobre 2011 at 22 h 56 min - Reply

    salam
    encore une fois j’etais tres attentive pour la qualité de cet interview, vraiment c’est un grand homme d’une ouverture prometteuse d’un avenir radieux pour le peuple Tunisien, un exemple d’homme sage surtout lorsqu’il parle de la relève dans la gouvrnance par les jeunes. allah elmoustaane pour constituer cet etat de droit basée sur les valeurs islamiques ( vivre en symbiose entre l’islam et la democratie)




    0
  • MissTmourt
    31 octobre 2011 at 23 h 26 min - Reply

    @ DB

    A quand une interview par LQA de Ali Benhadj ? Avec des vraies questions…




    0
  • dr neumann
    31 octobre 2011 at 23 h 45 min - Reply

    ايها الشيخ البطل اتمنى من الله ان ينصركم في مسا عيكم و يسدد خطاكم وان تظهروا الى الذين قتلوا و ابادوا الاخيار في هذه الامة ان النصر ات باذ ن الله و لينصر الله من ينصره




    0
  • samham
    31 octobre 2011 at 23 h 54 min - Reply

    moi aussi il me parait comme homme cultive et ouvert a nos islamistes de simprégné d elghanouche afin de construire une algerie plurielle,riche par ses convictions et ses rêves.
    c est dommage parce que nous avions benbadis, benabi ,mameri feraoun et beaucoup d autres pour etre les as de l Afrique du nord




    0
  • Afif
    31 octobre 2011 at 23 h 56 min - Reply

    Ghannouchi est un homme sage. Il l’a prouvé depuis déjà longtemps. Voilà ce qu’a rapporté la presse à son sujet en juin 1991, lors de la grève du FIS :

    « Selon des sources proches de la direction d’Ennahda en exil, les responsables de ce parti aurait conseillé aux leaders du FIS modération et calme. Selon eux, le bras de fer avec le pouvoir est de nature à remettre en cause le fragile processus démocratique et partant, la présence et la force d’un parti comme le FIS sur l’échiquier politique. »
    Source : l’Observateur du 5 au 11 juin 1991.

    Quel est le secret de sa sagesse ? C’est tout simplement sa foi, c’est un vrai musulman qui suit scrupuleusement la Sunna dans ses principes plus que dans sa lettre et qui s’inspire de la pratique des Khoulafas Er Rachidinnes.

    Ce n’est pas donné à tout le monde d’être un vrai musulman.

    Par exemple, au sujet des boissons alcoolisées, il ne va pas interdire leur consommation, mais grâce à la da3wa, les gens vont progressivement cesser de les boire, et à la longue, les bars fermeront faute de clients (personnellement, j’opterais plutôt pour la fermeture, évidemment je ne suis pas le sage Ghannouchi). Deuxième exemple : il ne va pas dire aux femmes de porter le hijab obligatoirement, mais avec le temps et le bon exemple, les femmes porteront le hijab d’elles-mêmes. Je suis convaincu que s’il n’y a aucune contrainte, toutes les tunisiennes porteront le hijab volontairement dans très peu de temps.

    Prévoir en 1991 que la présence et la force d’un parti comme le FIS sera remise en cause sur l’échiquier politique est une preuve du sens politique et de la vision de Rached Gannouchi.

    Par rapport à nos hommes politiques, c’est vraiment une différence abyssale.

    En tout état de cause, la Tunisie et l’Islam sont entre de bonnes mains. Bravo, Si Ghannouchi.




    0
  • Tazaghart
    1 novembre 2011 at 0 h 07 min - Reply

    Cher D.B,

    Je vous avez dit precedemment dans un echange qu’on avait eu que les courants politiques islamiques savent parfaitement tenir compte du contexte et contextualiser leur action reformatrice.




    0
  • boukezouha abdelouahab
    1 novembre 2011 at 10 h 56 min - Reply

    Salam ;
    Si les islamistes algériens doivent aller prendre des cours chez leur frère Rached Ghannouchi, ce qui est un honneur, il y a ceux qui sont venus en occident, en France, en Angleterre, en Allemagne, en Suisse etc… pour prendre des leçons mais qui ne sont pas, pour autant, devenus des démocrates




    0
  • t.montana
    1 novembre 2011 at 12 h 29 min - Reply

    A y voir de plus pres on remarque que tous les islamistes de tous les pays nouvellement liberes ont un langage totalement different du FIS en 90 , et cela pour ne pas avoir a subir le meme sort, donc malheureusement pour nous on a ete un brouillon sur lequel tous les autre ont tout appris , je suis sur que si les dirigents de l’ex FIS auraient une seconde chance , Ghannouchi et Co apparaitraient comme des amateurs a cote , ( la preuve ca fait pas longtemp on a vu Ali Belhadj et Said saadi ensemble dans une marche a Alger, qui l’aurait cru en 90 ? ),
    http://www.youtube.com/watch?v=oo8nB3aqS3Y&feature=player_embedded




    0
  • elforkan
    1 novembre 2011 at 12 h 30 min - Reply

    Laisser les gens travailler puis juger les !
    Mais c’est incroyable, ceux des laics, Ben Ali et sa clique qui ont volé et effectivement volé, c’est des bons types, Ghanouchi n’a pas encore mis les pieds au pouvoir et voilà qu’on crie au loup et tout le monde est terrifié !!
    C’est malin de noircir ceux qui sont encore blancs et de blanchir ceux qui se sont noircis!!! !




    0
  • ahmed
    1 novembre 2011 at 12 h 38 min - Reply

    Bonjour,

    Ne faisons pas trop de publicité à un mouvement qui n’a pour le moment rien prouvé . Les déclarations de Ghannouchi sont rassurantes . Ghannouchi,a profité des fautes des islamistes algériens . Le probléme est que nos islamistes et surtout un certain Ali Belhadj,continuent à commettre les mêmes erreurs en adoptant toujours un discours arrogant et trés peu politisé . Le populisme,prime sur la pensée des islamistes algériens qui restent de simples pratiquants qui rêvent de reproduire la cité de Médine du temps du prophéte (saawsa( . Sans grande culture politique,les islamistes algériens et à leur tête Ali Belhadj,semblent vivre dans un autre temps . Des conceptes simples comme démocratie,égalité des sexes,liberté de cultes…choquent nos islamistes qui refusent et rejetent la modernité .

    ==========================================
    D’accord avec vous pour ne pas faire trop de publicité à ce mouvement élu au suffrage universel, mais aussi arrêtons de faire des procès d’intention à ce mouvement qui n’a pas encore gouverné. Il faut juger sur pièce, dans une année, lors des élections législatives, où le peuple tunisien, SOUVERAIN, tranchera.
    Amicalement.
    Salah-Eddine




    0
  • Tazaghart
    1 novembre 2011 at 13 h 14 min - Reply

    C’est clair que pour certains tout ce qui les interessent c’est la diabolisation des islamistes algeriens .
    opposer les islamistes algeriens aux tunisiens, faut vivre sur la planete mars pour le faire.




    0
  • Tazaghart
    1 novembre 2011 at 13 h 20 min - Reply

    Pour ceux qui veulent mettre l’annulation du processus electoral sur le compte de la radicalite du FIS bach yemessehou fih al mouss, faudrait ils leur rappelle que Enahdha avait subit la meme chose et que l’eradication a commence en Tunisie avant l’Algerie, que ce sont les eradicateurs algeriens qui ont copies les tunisiens?




    0
  • Mohamed YAHIAOUI
    1 novembre 2011 at 16 h 22 min - Reply

    Assalamo Aleikoum

    J’admire GHANOUCHI pour sa sagesse et il est vrai son pragmatisme , mais en ce qui concerne l’Algerie et le FIS , n’oubliez pas la semaine sanglante d’octobre ,ou pres de 600 enfants et adolescents ont été massacrés à la mitrailleuse lourde ,avec des balles explosives , et aux rafales de Kalashnikov, sans oublier les milliers d’autres affreusement torturés et pour certains violés dans les locaux de la sécurité militaire , de la Gendarmerie, et de la Police. Alors je pose la question à tous les Algeriens, si vous auriez subit toutes ces violences et ces viols injustifiés et que votre jeunesses est marquée à jamais , vous n’auriez pas profité de la moindre occasion pour vous venger ? MOI SI , ou alors si vous pardonnez tout , alors devenez Chrétien , car dans un Evangile écris par quelqu’un qui n’avait jamais vu JESUS ,il est écris « Quand une personne vous frappe ,tendez l’autre joue  » par contre l’Evangile ne precise ps ce qu’il faut faire en cas de torture violente , l’handicap , et le viol.
    Ensuite apres les elections , certainement que beaucoup de ces jeunes Martyres de la semaine d’octobre 1988 , ont voté pour le FIS ,plus par vengeance du système repressif et tortionnaire, que par affinité ideologique, c’est vrai , mais apres le coup d’Etat du 11 janvier 1992 , des centaines d’élus, Députés , Maires , conseillers , du FIS , dont de nombreux Medecins , Ingenieurs ,Universitaires , Fonctionnaires ,Employés …et toutes les classes sociales représentée dans le FIS , ont été arrêtés , beaucoup ont été affreusement torturés , des milliers ont été transférés dans des camps en plein Sahara , et certains ont réussi à se cacher et à monter au maquis pour echapper à la repression. Donc ces derniers n’auraient pas dû s’engager dans une résistance difficile ? ils auraient dû se rendre et subir la violence gratuite contre les mebres d’un parti qui venait de gagner les elections.,?
    Autre scenario, admettons que le FFS et Ait AHMED auraient été les gagnants de ces élections de 1991 , croyez-vous que les Généraux auraient acceptés la victoire de ce dirigeant historique ? en cas de coup d’Etat militaire dirigé contre le FFS, que serai devenue la Kabylie ?,,,??????,,,,,????
    Tout simplement la Kabylie toute entière aurait pris le maquis comme en 1962 , quand Ait AHMED et le Colonel Mohand OULD HADJ ont pris le maquis contre le pouvoir militaire de BOUMEDIENNE et de l’armée des frontières . Alors personnellement je comprend le comportement révolté d’Ali BENHADJ qui disons le franchement a passé 4ans et demi et ensuite 12 ans d’emprisonnement , et qui a connu aussi les affres de la torture et de l’humiliation.
    Le sort de GHANOUCHI est tres différent de celui d’Ali BENHADJ , et le MTI , ensuite ENNAHDA , na pas connu la m^me repression que le FIS , et le peuple Tunisien n’a pas eu 250.000 morts et 15.000 disparus .
    NON , La Tunisie , ENNAHDA , l’Algerie , le FIS , ne sont pas comparables




    0
  • batni
    1 novembre 2011 at 16 h 41 min - Reply

    @Tazaghart,
    Vous dites  »Pour ceux qui veulent mettre l’annulation du processus electoral sur le compte de la radicalite du FIS bach yemessehou fih al mouss, faudrait ils leur rappelle que Enahdha avait subit la meme chose et que l’eradication a commence en Tunisie avant l’Algerie, que ce sont les eradicateurs algeriens qui ont copies les tunisiens? »

    N’est-ce pas un aveu de votre part que le Parti nahdha a évolué et qu’il est devenu plus pragmatique et réaliste a l’image du parti turc Justice et Developpement (AKP) d’Erdogan.
    Je me rappelles d’un certain Ghannouchi de la fin des années 80 aussi virulent et obscurantiste que la majorité des leaders du FIS, mais il n’y’a que les imbeciles qui ne changent pas.
    Soyons optimiste et donnons la chance au coureur même si le cas Iranien nous renseigne que les partis démocratiques et modernistes (toudeh et autres) ont étés laminés par les mollahs pour assoir leurs dictatures.
    On espere que Mr Ghannouchi ne serait pas déborder par la droite et que lui-même ne se transforme pas en Mr Hyde.

    Mes respects,




    0
  • Tazaghart
    1 novembre 2011 at 22 h 00 min - Reply

    @batni,

    Ghennouchi c’est le maitre, et Erdogan le disciple. Et c’est Erdogan qui le dit.

    C’est surtout un aveux de vos propres echecs face aux islamistes. Les islamistes n’ont pas changes. C’est vous qui realisez 20 apres que vous ne pouvez rien contre eux.




    0
  • Tazaghart
    1 novembre 2011 at 22 h 22 min - Reply
  • Afif
    1 novembre 2011 at 23 h 10 min - Reply

    Il y a certains qui lisent et qui effacent de la mémoire tout de suite après.

    Alors, répétons, Assamet yaghleb Al Kbih : Ghannouchi n’est pas devenu sage grâce à la crise algérienne, il était déjà sage avant la crise algérienne, en 1991, quand il a conseillé au FIS de ne pas se radicaliser. Lire mon post précédent.

    A bon entendeur, salut.




    0
  • batni
    2 novembre 2011 at 1 h 00 min - Reply

    Halte au culte de la personnalité 🙂

    J’espere que Mr Ghanouchi n’a pas la tête enflée et
    qu’il a le triomphe modeste, sinon il risque de se retrouver un matin avec la gueule de bois comme au lendemain d’une soirée d’abus de vin, c’est ce qui arrivé au islamistes du FIS au debut des années 90.

    Mes respects,




    0
  • Hocine
    2 novembre 2011 at 13 h 02 min - Reply

    Cessons de hisser Ghanouchi au rang d’exemple au point où l’on s’achemine vers sa comparaaison avec ERDOGAN.Je pense que les islamistes de cette trempe excellent dans l’art de la sournoiserie et travaillent dans le long terme.Y a t il plus souple,eclairé et « rusé » que NAHNAH (allah yerrahmou)?




    0
  • Tazaghart
    2 novembre 2011 at 15 h 40 min - Reply

    vous essayer de jouer la zizanie entre islamistes, plutot que d’aller face a un mirroir pour vous demander qu’est ce qui peut bien clocher chez vous pour vous retrouvez comme des etrangers parmi les votres.

    Erdogan est tout aussi sournois si vous me permettez l’expression et travaille comme tout les islamistes sur le long terme.
    ستعلم اذا انجلى الغبار ….. أفرس تحتك أم حمار




    0
  • inisi
    2 novembre 2011 at 18 h 42 min - Reply
  • Hocine
    3 novembre 2011 at 13 h 35 min - Reply

    Détrompez vous Tazaghart…Je ne cherche point à semer la zizanie entre quiconque (islamistes ou musulmans soient ils).J’ai seulement exprimé un point de vue personnel sur ce personnage qui manie bien le verbe et qui arrive à charmer et amadouer bien la communauté dont vous faites partie.
    L’expérience Algérienne m’a appris à me méfier beaucoup plus d’islamistes prétendument modérés (Nahnah,Abassi,…)que des virulents à l’instar de Ali BELHADJ qui ont toujours affiché ouvertement leurs ambitions et leurs armes!!!.




    0
  • Tazaghart
    3 novembre 2011 at 16 h 53 min - Reply

    @Hocine,

    Il n’amadoue pas la communaute, il fait parti d’elle et elle fait parti de lui. La communaute n’a pas de probleme avec ses elites, ni ses elites ont un probleme avec elle. ce sont les laiques qui ont un probleme avec les deux.

    T’as raison de t’en mefier. c’est moi qui te le dit.




    0
  • Hocine
    3 novembre 2011 at 18 h 17 min - Reply

    Je suis loin d’être laïque et je n’apprécie aucunement ce concept importé et qui est devenu à la mode, depuis l’avènement du multipartisme (1989).Sachez que je suis un musulman pratiquant ,depuis près de 04 décennies ,et je ne prétend guère pouvoir donner des cours de théologie à quiconque contrairement à certains prétendus illuminés qui sont toujours là à vouloir guider les autres.




    0
  • Tazaghart
    3 novembre 2011 at 20 h 40 min - Reply

    @Hocine,

    Malek Bennabi n’est pas apparu en 1989. Il avait disseque votre exil ideologique et la lutte ideologique dans le monde musulman. votre probleme est d’ordre civilisationnelle, vos conceptions ideologiques sont completement deconnectes de cet espace civilisationnel musulman.

    Sinon le parcours ideologique de Ghenouchi explique a lui meme bien des choses:

    http://ema.revues.org/index1420.html




    0
  • mokdad
    4 novembre 2011 at 7 h 34 min - Reply

    Salam

    Pour l’histoire
    n 1991 le pouvoir Algérien avec la bénédiction de FAFA avait expulsé Cheikh RAched GHANOUCHI condamné à mort par le pouvoir du général Benali. nos demicrates et nos ripouxblicains avaient bien sur applaudis à ce geste salvateur pour la démocratie et la tunisie laique du général qui etait présenté par la presse comme le modéle parfait de la réussite moderniste

    Le Président Benkhedda Benyoucef Rabi Yerahmou avait envoyé un télégramme de protestation à Benali et publier un communiqué au nom du mouvement El OUMMA aujourd’hui dissous….. C’etait le seul parti à avoir réagi à l’époque….

    voici le texte

    HALTE A LA REPRESSION CONTRE LES ISLAMISTES TUNISIENS!

    Une violente répression s’exerce en Tunisie depuis plusieurs mois sous le régime du général Ben Ali contre le Mouvement islamiste NAHDA. Des milliers d’hommes et de femmes arrêtés, d’autres contraints de fuir ou de s’exiler pour échapper aux affres de la torture, des morts enterrés furtivement, des licenciés de leur poste de travail. L’Université qui, sous le règne de Bourguiba était un refuge pour les libertés publiques est devenue un lieu où les opposants sont pourchassés. Les femmes en hidjab sont exclues de leur emploi dans les administrations et les entreprises d’état. Les mosquées sont quadrillées par les forces de sécurité. Le summum de la répression a été atteint tout récemment par la condamnation à mort et l’exécution de quatre jeunes islamistes. Ce n’est pas par la terreur que le général-Président réussira à régner sur la SAHWA islamique qui véhicule des idées de justice et de liberté. Nous savons qu’il est hostile à l’expérience du multipartisme en Algérie. Il est de l’intérêt du Maghreb et de la Tunisie que celle-ci ne soit pas entraînée dans un bain de sang. La stabilité et la paix en Afrique du Nord exigent qu’une politique de dialogue soit instaurée et que le Mouvement NAHDA soit reconnu légalement dans son pays. Quant à l’Algérie, nous avons appris que des mesures ont été prises par notre gouvernement tendant à expulser du territoire national des membres de la NAHDA parmi lesquels le chef de ce Mouvement, Cheikh Rached Ghannouchi. Nous élevons une vive protestation contre ces atteintes aux droits de l’homme. L’Algérie, terre d’asile pendant longtemps pour les réfugiés politiques venus d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud, va-t-elle se transformer en état ennemi des droits de l’homme en soutenant des régimes tyranniques? Alors que nous mêmes avions trouvé asile en territoire tunisien au cours de la guerre contre le colonialisme français, il serait mal venu pour notre gouvernement de ne pas adopter la même attitude fraternelle que la Tunisie de l’époque. Halte à la répression en Tunisie! Pour la légalisation du Mouvement NAHDHA! Arrêt de toute poursuite contre les frères tunisiens réfugiés en Algérie. Alger 13 Rabie Thani 1412 21 Octobre 1991




    0
  • mokdad
    4 novembre 2011 at 7 h 39 min - Reply

    Voici un autre communiqué que la presse au service des putschistes avait passée sous silence…
    Il Expulse un futur homme d’état!!!… Avait prédit feu Benyoucef BENKHEDDA Rabi Yerahmou….

    COMMUNIQUE DU MOUVEMENT OUMMA SUR LA SITUATION EN TUNISIE SUR LA SITUATION EN TUNISIE

    La situation en Tunisie est grave et inquiétante. Une répression brutale s’est abattue sur le peuple frère tunisien qui lutte pour sa liberté et sa dignité. Des morts, victimes des forces armées, sont signalés parmi les étudiants, ainsi que des blessés. Des atteintes graves aux droits de l’homme se perpétuent : arrestations, perquisitions, tortures, expulsion de citoyens, suspension de journaux, étouffement des libertés publiques. Les leçons d’Octobre 1988 et les centaines de jeunes martyrs algériens ne semblent pas avoir servi au régime du président Ben Ali dont les opérations de répression bénéficient du silence complice les mass-média occidentaux. Les peuples du Maghreb ne se soumettront jamais à la violence et à l’arbitraire, d’autant qu’ils mènent aujourd’hui le combat pour le triomphe du multipartisme et de la démocratie. Face à la violence de l’état tunisien et à la violation flagrante des droits de l’homme auquel il se livre, le Mouvement EL OUMMA : – Dénonce la répression sanglante qui s’abat sur le peuple tunisien frère. – S’élève contre « la politique du silence » adoptée par certaines sphères, d’habitude si promptes à condamner la violence et l’intolérance. – Affirme sa solidarité pleine et entière avec les victimes de la répression. – Réclame l’amnistie totale pour tous les prisonniers politiques, le retour des exilés et l’institution d’un régime respectueux des droits fondamentaux de l’homme et des libertés sacrées.
    Alger 2 Dhoul-Kaada 1411 16 mai 1991




    0
  • boualem
    4 novembre 2011 at 12 h 22 min - Reply

    Bonjour à tous,
    Allah Yerahmak Ya 3ami Benyoucef… un visionnaire ya Sahbi… ce n’est pas donné à n’importe qui de faire de la politique…. c’est l’art du possible et l’art de prévoir..
    Je me souviens à l’opposé à l’époque la position de Said Saadi qui faisait l’éloge du dictateur de Tunis sur les colonnes de son journal Liberté… LE régime du général Benali présenté comme le modéle à suivre pour les pays musulmans : emancipation de la femme droits de l’homme modernisme et autre slogans creux … mais l’histoire est implacable et nous ne sommes pas encore amnésique. Et surtout Elhamdoullilah le Sandouk a parlé ya messieurs les demicrates




    0
  • Tazaghart
    4 novembre 2011 at 16 h 12 min - Reply

    El Ghenouchi s’etait refugie en Algerie, puis il a quitte lorsque la repression conte le FIS a commence.

    Sinon ca serait bien de refaire monter les articles de presse et discours des eradicateurs democrates de l’epoque.

    ================================

    Laissons les morts tranquilles, mon cher compatriote. La situation est assez complexe déjà pour l’aggraver par le reveil des morts.
    Amicalement.
    Rédaction LQA




    0
  • Afif
    5 novembre 2011 at 0 h 23 min - Reply

    La réaction de Youcef Benkhedda est magnifique, c’est à son honneur d’homme politique avisé.

    Mais il me fait penser aussi au proverbe bien de chez nous qui dit : « Khalet Rajelha Mamdoud ou Rahet ta3azi Fi Mahmoud ».

    Soutenir Ghannouchi, d’accord, mais quels sont les conseils qu’a donnés Benkhedda à la Direction du FIS pour éviter le malheur de milliers de familles algériennes, toutes les familles algériennes sans exclusion. A-t-il donné les mêmes conseils que Ghannouchi ou d’autres conseils ?




    0
  • Congrès du Changement Démocratique