Édition du
27 July 2017

Mensonges d’une certaine presse aux ordres d’un régime cerné par les révolutions maghrébines

La rue algérienne contre la venue d’une délégation du CNT libyen :
«Nous sommes prêts à prendre d’assaut l’aéroport international d’Alger»

Le Temps d’Algérie, 30-10-2011

La venue éventuelle d’une délégation de «diplomates» et de «militaires» du Conseil de transition libyen (CNT) en Algérie pourrait provoquer un mouvement de colère qui ne serait pas prévu par les pouvoirs publics. C’est ce qui ressort de témoignages faisant état de «préparations intenses dans des quartiers d’Alger de ripostes contre cette visite».

Des appels sont lancés sur des réseaux sociaux pour «réagir le jour de l’arrivée de la délégation à Alger». Les choses semblent sérieuses et ressemblent à la grande mobilisation populaire connue avec les insultes proférées à partir d’Egypte contre l’Algérie lors de la compétition ayant permis la qualification de l’équipe nationale de football au Mondial 2010.

«Nous ne voulons pas de criminels dans notre pays», diront des jeunes d’un quartier populaire d’Alger qui nous confient avoir préparé «la prise d’assaut de l’aéroport international d’Alger si jamais les criminels de Mustapha Abdeldjalil mettent leurs pieds en Algérie».

«Ils ont torturé des compatriotes en Libye, nous ont insultés et proféré des accusations contre notre pays ; nous ne pourrons pas nous taire et nous refusons qu’ils mettent les pieds dans notre pays», diront des jeunes d’un autre quartier. La torture, suivie de l’assassinat sauvage du colonel Mouammar Kadhafi, et les attaques répétées par le CNT et ses militaires n’ont pas laissé indifférente une grande frange de la société algérienne.

«Je suis prêt à me déplacer à l’aéroport international d’Alger pour signifier au CNT libyen et ses sbires que nous ne voulons pas d’eux dans notre pays», dira un homme, la quarantaine.

Dans les cafés, les rues, la conversation sur les crimes contre l’humanité perpétrés par les «insurgés» libyens contre des civils reviennent souvent. Sur des réseaux sociaux, des appels deviennent de plus en plus nombreux contre la venue de la délégation libyenne en Algérie et demandent l’annulation du déplacement.

«Ils ont injustement accusé l’Algérie, servant volontairement les desseins de leurs maîtres dont le seul but est d’entraîner l’Algérie dans un conflit armé ressemblant à celui qui a dévasté la Libye», diront de nombreux jeunes rencontrés à Alger.

«Vous avez vu comment ils ont assassiné Kadhafi ? Ils n’ont pas ressenti une quelconque pitié pour leur ex-leader, comment voulez-vous qu’ils épargnent l’Algérie ?», s’interroge un habitant d’Alger.

Ils sont très nombreux à souhaiter exprimer leur colère contre «ceux qui, en Libye, se prennent pour des révolutionnaires» et assassinent, sans procès, des civils désarmés, et mutilent leurs corps, en contradiction avec les préceptes islamiques. «C’est le comble de l’hypocrisie quand ils crient Allah Akbar, tout comme le faisait le GIA en Algérie quand il égorgeait, femmes, enfants et personnes âgées», diront d’autres.

«Une atteinte flagrante»
La chaîne de télévision satellitaire Arraï, diffusant à partir de la Syrie et défendant la position des pro-Kadhafi, est suivie par un public algérien de plus en plus nombreux, selon les témoignages de citoyens.

Par contre, la chaîne de télévision satellitaire qatarie Al Jazeera connaît une baisse d’audience du fait de «l’atteinte flagrante aux principes de déontologie journalistique dans la couverture des événements, notamment en Libye, en faveur d’une partie contre une autre».

«Pourquoi Al Jazeera n’a pas montré les images des civils massacrés par des bombardements de l’Otan et achevés, quand ils ne sont pas décédés, par des éléments du CNT ?» s’interroge-t-on. Les «militaires» du CNT libyen ont commis, selon eux, des crimes contre l’humanité, au su et au vu de ceux qui, parmi les alliés de l’Otan, avaient annoncé avoir décidé d’intervenir en Libye pour «protéger les civils». Des ressortissants algériens, établis ou détenus en Libye, sont ciblés par les éléments de Mustapha Abdeldjalil et l’Algérie est attaquée par différents responsables «militaires et politiques» du CNT.
M. A.


 


Nombre de lectures : 3635
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Abdelkader DEHBI
    31 octobre 2011 at 21 h 01 min - Reply

    « Le Temps d’Algérie » ? Combien de Divisions ? Pardon, combien de lecteurs ? Ou plutôt, combien de vitres essuyées par jour ?

    Pour qui nous prend-on quand on écrit des inepties comme celle-ci :

    «  » »Dans les cafés, les rues, la conversation sur les crimes contre l’humanité perpétrés par les «insurgés» libyens contre des civils reviennent souvent. » » »

    Comment peut-on être aussi stupide de chercher à nous faire accroire à ces conversations inventées de toutes pièces ?. Surtout quand on sait que ce chiffon de journal aux ordres n’a pris la peine de rapporter les conversations populaires BIEN REELLES celle-là, qui allaient bon train parmi les gens du peuple, dans les jours qui ont suivi l’arrestation et l’audition en Suisse d’un vrai tortionnaire sur qui pèsent de vraies charges de « Crimes de Guerre » contre le peuple algérien.




    0
  • Meziane Ivichvich
    31 octobre 2011 at 21 h 34 min - Reply

    Cet Etat-DRS criminel après avoir apporté une aide au dictateur Kadafi voila qu’il renoue avec un autre tour de passe passe de bas étage pour détourner l’attention du peuple en utilisant des bendirman et des baltajis pour aller soit disant faire barrages aux libyens s’ils débarquent en Algérie!!!D’une ,c’est les algériens qui sont grillés auprès des libyens et pas l’inverse.De deux ,cette presse lèche botte et ces bendirman dénoncent soit disant des tortures et des assassinat en Libye,Mais on vous a jamais entendu dire le moindre mot quand cette junte terroriste a massacré des centaines de milliers d’algériens sans parler des torturés et des disparus qui sont pleurés par leurs mères jusqu’à aujourd’hui !Décidément messieurs les bendirman s’il y a une chose à faire à notre pays c’est de dégager définitivement cet Etat-DRS qui a spolié nos libertés et nos richesses depuis 50 ans et pas d’aboyer contre des libyens qui ont la bravoure et le courage de se battre et de chasser une dictature .




    0
  • HAMMANA
    31 octobre 2011 at 22 h 15 min - Reply

    Ce n’est pas la première fois que ce quotidien(comme beaucoup d’autres titres d’ailleurs:Enahar-Echourouk-El Khabar etc…) verse dans l’intox.
    j’ai eu l’occasion de le signaler à travers un article que j’ai publié sur ce site au début du conflit lybien comme étant la soupape de sécurité d’un système en déliquescence en se voulant,en fonction du contexte, inquiet de l’avenir du pays menacé tantot par »des armes perdues ou volées en lybie des stocks de KADAFI et qui auraient été transférés en algérie ou l’AQMI projette des actions terroristes »,tantot par la découverte à……Tamanrasset d’un réseau de combattants liés aux insurgés dont l’intention est de commettre des actions de sabotage.Imaginez un peu des gens qui luttent pour vivre dans la dignité qui se permettent d’abondonner le combat pour se livrer dans un pays tiers et à des milliers de kilomètres à une telle forfaiture pour le moins saugrenue.!!?
    Evidemment,quand on est résolument contre la chute de KADAFI,qu’on a appuyé militairement jusqu’à la mise en garde française ,et malgré les accusations de l’implication de l’armée algérienne dans le conflit aux profits de KADAFI et la capture de certains de ses élémennts par le CNT- catalogué dans un passé récent par nos plumitifs à la solde de la coalition de l’OTAN-,et malgré que notre diplomatie fut contrainte sous la pression du quai d’orsay de reconnaitre la légitimité de ce meme CNT pour traiter avec lui en tant que représentant unique du peuple lybien,ce quotidien reste intransigeant en se voulant plus royaliste que le roi et l’AQMI est toujours là pour lui servir d’alibi dans une société qui continue ,malgré les horreurs endurés,de croire aux fourberies du pouvoir sous l’emprise d’un nationalisme fallacieux et désuet.




    0
  • salem
    31 octobre 2011 at 22 h 28 min - Reply

    C EST UN JEU BIEN STERILE DU COUPLE BOUTEFLIE TOUFIK.MEME VIEUX EST MALADE ,IL TENTE DE CREER LA ZIZANIE ENTRE LES ALGERIENS ET LES LIBYENS,C EST UN ACTE DANGEREUX DONT LE PREMIER PERDANT SERA BOUTEFLKA LUI MEME.




    0
  • sidiyazid
    31 octobre 2011 at 23 h 16 min - Reply

    je me joins aux deux interventions precedentes pour attirer l’attention sur la soumission d’une grande part de la presse algerienne (de l’interieur ) à la volonté des militaires qui ecrasent le peuple algerien par leur incompetence et leur rapacité.

    Cette presse-paillasson ne fait pas part aux algeriens de la situation catastrophique du pays , de l’impasse politique et economique où le regime a engagé le pays. Elle ne parle pas , non plus, de l’isolation complete de l’Algerie dans le monde .
    Pire encore, elle fait un grossier tour de passe-passe pour faire croire qu’elle est le porte parole des « masses » algeriennes , alors , qu’en fait, elle ne fait que brasser des masses d’air aussi impur qu’inutile.




    0
  • samham
    1 novembre 2011 at 0 h 02 min - Reply

    Désole il n ya pas que ce chiffon qui caresse dans le sens du poil,il y en d autres en arabe et en français qu attendre des leches bottes? rien




    0
  • Afif
    1 novembre 2011 at 0 h 10 min - Reply

    Je ne comprends pas cette politique de tension avec la Libye. On est en train de se faire hara-kiri : je pense qu’aussi bien le Pouvoir que les simples citoyens ont intérêt à être en bons termes avec le gouvernement libyen car, tôt ou tard, et je pense très bientôt, la Libye va faire appel à la main-d’oeuvre étrangère et pourra ainsi faire baisser la tension sociale dans nottre pays en recrutant nos chômeurs en masse.




    0
  • mourad
    1 novembre 2011 at 10 h 21 min - Reply

    el chourouk aussi sur le dos de ses lecteurs analphabètes, elle va lancer sa chaine tv!..
    ils vont tous payer un jour.




    0
  • elforkan
    1 novembre 2011 at 13 h 33 min - Reply

    «Nous sommes prêts à prendre d’assaut l’aéroport international d’Alger»
    effectivement la majorité des algeriens haïssent le CNT et les libyens, même moi je commence à les haïr parce qu’ils me mettent à nu, ils me font,par leur « maudite révolution », découvrir ma lâcheté et mon amour à la soumission, moi qui me prenait toujours pour une grande quelque chose, alors qu’en vérité , je ne suis absolument RIEN, moi l’algéRIEN ! !




    0
  • Congrès du Changement Démocratique