Édition du
24 March 2017

Fin de mandat de Bouteflika : La lente agonie politique

In Kalima.dz

4 novembre 2011

Décidément, le troisième mandat de Bouteflika n’est pas un long fleuve tranquille. Secoué par le « printemps arabe » et obligé à des concessions qu’il n’aurait jamais pensé faire un jour, le chef de l’état est quasiment humilié par des « députés » qui n’ont eux-mêmes aucune légitimité. Une première dans l’histoire de l’Algérie : des députés de la majorité, « élus » dans le quota de leur parti politique respectif de l’alliance présidentielle ( autrement dit désignés par le régime ) ont osé vider les réformes du chef de l’état, adoptés en conseil des ministres. C’est la première fois qu’un chef de l’état en exercice est désavoué de cette manière par ses troupes. Le revers est cinglant et tourne à l’humiliation.

Les chefs de partis politique, de l’opposition comme de l’alliance présidentielle, ne cachent plus qu’ils sont déjà dans l’après Bouteflika et chacun aiguise ses armes et affiche ses ambitions. Le chef du Hamas, Soltani en prenant ses distances avec le clan Bouteflika, Ouyahia, le patron du RND, en se posant comme le successeur légitime bénéficiant du soutien de l’armée, Belkhadem, le patron du FLN, en tentant de se rapprocher de la base islamiste. Alors que les scénarios multiples sur son départ prématuré du pouvoir fleurissent, Bouteflika doit avaler cette « rébellion » de députés qui n’ont jamais rien contesté. Jamais ils ne sont élevés contre aucune violation de la constitution, ni de lois qu’ils ont eux même voté. Jamais, ils n’ont dénoncé la moindre violation des droits de l’homme ou les restrictions à la liberté d’expression. Jamais, ils n’ont dit le moindre mots devant les affaires de corruption, regardant sans broncher les richesses du pays pillées par les décideurs. Jamais, enfin, ils n’ont élevé la voix contre les injustices, les emprisonnement arbitraires. Au contraire, ils ont toujours levé les mains, bien haut, bien visibles, pour tout voter, sans aucun état d’âme, ni aucun scrupule. Et les voilà aujourd’hui qui remettent en cause ses propres réformes. Une giffle !

La lente agonie politique

Bouteflika doit, en effet, se souvenir de l’humiliation vécu par l’ancien Président de le république, Liamine Zeroual et dont lui même en a été le bénéficiaire. Alors qu’il était encore président pour quelques mois, en attendant l’arrivée de Bouteflika coopté par les généraux, Liamine Zeroual, est pratiquement ignoré par la « classe politique ». Lors d’une cérémonie officielle, à laquelle assistent, le sortant et le remplaçant désigné mais pas encore élu, la foule des courtisans s’empresse autour d’un Bouteflika, fier comme un paon, redoublant de salamaleks et de chaudes embrassades, ignorant jusqu’à l’indécence, celui qui est pourtant encore le chef de l’état. Cela durera jusqu’au départ définitif de Zeroual du palais présidentiel.

Après la défection de Belkhadem, qui a sonné la charge contre ses réformes, le silence narquois d’Ouyahia qui n’a pas retenu ses « députés », le lessivage des textes de Bouteflika à l’APN sonne comme le début d’un long chant du cygne.

Celui qui ne voulait pas être « un trois quart de président » en est réduit à couper les rubans des réalisations et à se faire filmer, de temps à autres, par télévision en compagnie d’un étranger de passage à Alger pour montrer qu’il est toujours en place. Ce troisième mandat, qui n’en finit plus, s’est transformé pour Bouteflika, notamment depuis l’éclatement des révoltes arabe et les émeutes de janvier 2011 en Algérie, en une lente agonie politique.

Yahia Bounouar


Nombre de lectures : 5240
17 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • TBK
    4 novembre 2011 at 22 h 26 min - Reply

    Ce n’est pas l’agonie de Bouteflika qui a plus de chances de partir physiquement parlant et ce serait une chance pour lui, usé par la maladie, mais plutôt la fin du système politique au grand complet.
    C’est la fin pour toute la « nomenklatura » et beaucoup n’ont pas encore compris que c’est la fin de ce système politique néo-colonial fabriqué par la France-Israel qui s’écroule car c’est les américains qui sont en train de le détruire comme ils sont en train de détruire l’Europe sioniste.




    0
  • Alilou
    4 novembre 2011 at 23 h 25 min - Reply

    Discussions sur la vente d’armes américaines à l’Algérie

    Les Etats-Unis d’Amérique mènent des discussions avec les autorités algériennes en vue de vendre à l’Algérie des équipements militaires entrant dans le cadre de la lutte antiterroriste, à indiqué, hier à Alger, le sous-secrétaire d’Etat adjoint américain chargé du Maghreb, Raymond Maxwell.

    «Nous sommes en train de définir les voies et moyens de vendre des équipements militaires à l’Algérie dans le cadre de la lutte antiterroriste», a déclaré M. Maxwell lors d’une conférence de presse à l’ambassade des Etats-Unis à Alger. «Les efforts des Etats-Unis visent à stopper la propagation des activités d’Al Qaîda au Maghreb islamique (AQMI) dans la région et à lutter contre le trafic de drogue, d’êtres humains et toutes sortes de trafics», a-t-il ajouté.

    Non mes amis Boutef a encore des cartouches dans son arme ou bien ce sont les genereaux qui nous preparent a un nouvel bain de sang….????




    0
  • sidiyazid
    4 novembre 2011 at 23 h 36 min - Reply

    « Celui qui ne voulait pas être « un trois quart de président » en est réduit à couper les rubans des réalisations et à se faire filmer, de temps à autres, par télévision en compagnie d’un étranger de passage à Alger pour montrer qu’il est toujours en place »

    entre temps l’Algerie dérive comme le radeau de la Meduse:
    -d’un côté des militaires qui règnent mais n’osent pas s’afficher.
    Avant , ils faisaient tout pour que la situation (avantageuse pour eux) dure à l’infini . Depuis les évenements du Printemps arabe , l’envie de regner semble avoir changé de goût et tous lorgnent du regard une issue de secours moins perilleuse que celle que Kadafi a empruntée.

    D’un autre côté les civils du gouvernement qui s’adonnent à une mimique grotesque pour , déjà, integrer les rangs des reformateurs….des gentils .
    Cela se traduit , en plus bien sur de l’abandon du president , par une cacaphonie où le ridicule cotoie le pitoyable et l’abject seduit l’opportunisme.
    Le spectacle de Mr Ould Kabliya et ses sorties inopportunes et dangereuses, et les interventions étriquées du pompier de service , Mr Medelci, illustrent trés bien cette fin de règne qui ressemble à une foule de gare où chacun a , déjà, la main à la poignée de sa valise …..




    0
  • mohand ibn echahid
    5 novembre 2011 at 1 h 19 min - Reply

    Salam Le plus important serai l agonie de la mafia politico-militaire Boutef est et etait une marionette ds certain cas un « masmar ejha »sinon vue par le peuple « khdra foug t3am ou plus precisement « kaboua balia foug zzzz bbbb ». Ce qu´on veux c l´agonie des decideurs criminels la mafia politico-militaire (financiere)et leur lakés soltni oula hyia,belkhser et tout les partis du pouvoir.




    0
  • aquerado
    5 novembre 2011 at 4 h 07 min - Reply

    Salam,
    Les depites siegeant a « l’assemblee republicaine democratiques et populaire algerienne » ouf! enfin j’ai fini, ne representent en fait aucunement le peuple, ils sont imposes et non elus. Il est indecent de les voir empocher des millions mensuellement sans comme vous le dites mr Yahia Bounouar: » Jamais, ils n’ont dénoncé la moindre violation des droits de l’homme ou les restrictions à la liberté d’expression. » En fait ce sont des morts, des zombies juste la pour faire de la figuration et se partager la manne petroliere. Un depute normalement siege au sein de l’assemblee en representant sa circonscription et formule les aspirations de ses elus afin de donner une dynamique a sa region ou sa localite. Mais rien de tout cela n’apparait, on sent l’opportunisme et l’appat du gain.
    http://www.youtube.com/watch?v=QWmGuujuuVg&feature=related




    0
  • HAMMANA
    6 novembre 2011 at 12 h 26 min - Reply

    En sus de leur complexe de supériorité en se croyant plus malins que les autres,les dirigeants algériens sont connus comme des gens qui n’obéissent à aucune logique pas meme celle de la tyrannie dont ils prétendent s’apparenter.
    En se refusant de tirer les leçons de que leurs homologues sont en train de subir,ils s’autodétruisent sans qu’ils le sachent.Comment voulez-vous qu’ils soient ainsi alors qu’ils ne se sont jamais intéréssés aux adages.
    En effet,l’un des adages dit: »Qui use de l’épée,périra par l’épée ».
    Bouteflika a sciemment propulsé des repris de justice et des escrocs aux fonctions supérieures de l’Etat qui se sont transformés en vautours qui se nourrissent de sa propr chaire et il récolte aujourd’hui ce qu’il a semé hier.




    0
  • mounir
    6 novembre 2011 at 17 h 28 min - Reply

    Avant tous Aidoukoum Moubarek, @ ADM LQA /Hier je n’ai pas pu accéder a votre revue? quelle sont les raisons?! merci d’éclairer
    salutation hamide

    ==========================================
    Voir le communiqué de la Rédaction (Rubrique des brèves).
    LQA




    0
  • mohamed_blida
    6 novembre 2011 at 17 h 49 min - Reply

    bonjour,

    Avec les scénarios rodés des services, tout est possible avec eux.

    Avec la pièce de theatre de 2004, benflis contre boutef, Lamari contre Toufik!!!

    le scénario de 2009, boutef gravement malade, toufik et le DRS indécis… il faut faire très attention avec ce système qui laisse mourir des milliers de cancéreux en 2011 alors que eux se soignent dans le Val de Grâce et les hopitaux suisse.

    En tout cas, le systeme mafieux-militaire est totalement bloqué et mène et à déja mené le pays à une faillite totale.

    Si ce peuple qui mange et qui dort qui ne pense qu’à se remplir la panse et à acheter un mouton à 50 milles dinars ne se reveille pas de sa sinistrose et de son ignorance, le salut ne viendra jamais d,homme de 77 ans comme gaid salah

    Les signaux sont plus qu’alarmant, des jeunes qui s’entretuent pour des fulilités dans certains quartiers d’alger n’annonce vraiment rien de bon pour l’avenir immediat de ce pays.

    On dirait que le FLN et l’armée algerienne ont eu comme mission d’aneantir complétement ce pays, une école qui forme des pseudo-medecin, des pseudo-ingenieur, une économie qui ne produit presque rien, un peuple qui ne travaille pas mais qui veut vivre dans la luxure, quel gachis!!!

    L,Algerie pouvait aller vers des jours meilleurs si un changement à ete fait pour sa democratisation pendant les années 70, aujourd’hui tout est confu, délicats et les choses sont inextricables now.

    bonne fête à tous quand meme.




    0
  • samham
    6 novembre 2011 at 20 h 51 min - Reply

    le problème mon cher ami ce n est pas boutef ,qu il reste ou qu il parte peu importe mais c est tous le système (militaire ministère,walou diaree )qui ne veut pas changer pacifiquement




    0
  • Rbaoui
    6 novembre 2011 at 22 h 09 min - Reply

    When the economic structure deteriorates within the Country, the population, divided, dumbed down, short-sighted and reactive, will beg for answers, solutions, governance, even control from anyone who can offer order and stability. This is will be when the « Sauveur » will officially step in, providing relief from the chaos, madness, violence, poverty and hunger that will have become the norm.
    Considering that this takes quite some time, the « Sauveur » has been slowly but surly implementing its plan for many years, wanting to eventually bring the Country to total collapse, when planed shifts in the power structure and economic system can take place.
    Demoralization – stating that this stage usually takes 15 to 20 years, as this is the amount of time it takes to educate a single generation of students. In Algeria this process has continued uninterrupted for at least 25 years. It has been applied in any area of society where public opinion is formulated.
    Using propoganda and misinformation to manipulate and pacify the population for their own agenda?




    0
  • soltane
    6 novembre 2011 at 23 h 08 min - Reply

    the algerians lived about more than ten years of bloody violence ;then the level of this violence slow down with the coming of bouteflika,people began to breath again after a decade of a pedagogical terrorism conducted by the drs.that’s why people are afraid of any return to instability,even the officials are regularly warning the people on any possible uprising.they clearly say « any attempt to destabilise the regime that means going back to the red decade »the bloody ten years » and that’s why people till now is on the side of what’s called the the arab »s spring ».




    0
  • Ali Mekhfi
    7 novembre 2011 at 13 h 09 min - Reply

    Fin de regne! Quel optimisme mes amis. Depuis 1962 et suite aux differents coups d’Etat, on nous dit que c’est la fin de regne. C’est plutot la fin d’un regne et le debut d’un autre qui sera pire que le precedent.Notre histoire contemporaine en temoigne.
    je suis entierement d’accord avec Soltane quand il met en avant la fin du terrorisme a grande echelle depuis la cooptation de Boutef a la tete du regime. Le peuple est fatigue et voit en Boutef la personne qui a arrete les massacres d’innocents en occultant toute sa lachete, son hypocrisie et ses pillages. On a tendance a oublier vite le passe pour ne voir que le present.
    @ TBK,
    j’aimerai sincerement que vous soyez dans le vrai quand vous dites que les americains sont en train de detruire l’europe sioniste.En tenant des propos pareils, vous prouvez votre ignorance de la polit americaine et du pouvoir des lobbies. Essayer de suivre les debats electoraux des candidats rep ou les prises de position du president candidat pour etre convaincu du contraire. Romney, dans le dernier debat a Las Vegas, et devant Asheldon ( le financier de l’AIPAC et d’Israel ) assis au 1er rang,a declare que s’il etait elu president, il ferait tout ce que le gouv israelien lui demanderait.C’est la vassalisation des USA par Israel. Et oui,et vous pouvez le verifier.
    On est loin de la destruction du sionisme dans le monde.
    En toute amitie.




    0
  • chahid
    7 novembre 2011 at 23 h 17 min - Reply

    Le peuple reconnaitra le jour J, les voyoux qui nous gouvernent, les militaires&DRS qui ont decimés tout un peuple, les partis Voyeux et corrompus( FLN, HAMAS,RND ), les députés Corrmpus et malhonnete seront durement jugés par nous, le peuple sur la place publique sans pitié , ce jour la meme au fin fond de l’afrique personne ne trouvera refuge, l’argent du peuple ou qu’il soit reviendera au peuple
    vive nos marthyres, vive nos morts et disparus (1988, 1992-2000), vive l’agerie pour les algeriens et nos aux harkis de la promotion lacoste et les vendus des faux moudjahidines et la mafia politico financiere du clan d oujda




    0
  • ahmed
    8 novembre 2011 at 9 h 33 min - Reply

    Bonjour,

    Vous parlez de chefs de partis politiques de l’opposition et de l’alliance présidentielle comme s’il existait en Algérie une vie politique . Je suis désolé,il n’existe aucune vie politique digne de ce nom . Le fait de réduire l’activité politique du pays dans les gesticulations d’un président fatigué et dépassé,ne veut pas dire qu’il y a des partis d’opposition et des partis de l’alliance . Bouteflika,ne doit rien à l’alliance et ne craint pas les partis d’opposition car la vie politique dans ce pays a été tout simplement détruite . La dépolitisation volontaire est devenu une véritable stratégie de gouvernance . Créer des conflits au sein de telle ou telle formation ou entre telle ou telle personnalité est une autre forme de gouvernance . Nous sommes devant un véritable suicide collectif . Nous menons tous ce pays vers une catastrophe si les choses continuent à ce rythme .




    0
  • ahcene
    12 novembre 2011 at 4 h 14 min - Reply

    patience les hommes et les femmes algériens je vous le jure que c fini rappelez vous ceci c le commencement de la fin et cette fin est imminente (c pas de la prophétie
    c un rêve que j ai interprété mais soyons vigilants




    0
  • omar
    12 novembre 2011 at 10 h 03 min - Reply

    REFORMETTES DE LABO LABAS CHEZ NOUS

    Quelques soient les calculs faits dans les labos

    quelque soit le type de réformettes tout sera

    dévoilé lors des prochaines législatives si elles

    auront lieu….?

    La stratégie de création de partis selon les calculs

    du maxi pouvoir est voué à son echec total vu son

    bilan lourd: bureacratie corruptions retards sur tous les plans etc etc

    Chercher à atomiser la force dite islamiste après

    l’avoir conforté par une gouvernance catastrophique

    ce sera la seuleforce populaire qui a et aura la confiance

    pour de vrais chaNgements….

    Chercher à atomiser cette force est un calcul de dupes

    Soyez surs que l’union se fera face aux digues de tous

    les maux qui empechent le pays de prendre le chemin

    des libertés de la démocratie de la justice etc etc

    Il ne restera plus qu’aux suceurs de l’ALGERIE qu’à

    essayer de profiter de l’argent mal acquis à l’etranger pour un instant avant de rendre des comptes ….

    A mauvais éléves je dirai qu’il vous est difficile de

    vous connecter avec les réalités populaires le temps

    des manoeuvres est terminé l’heure de vérité approche.




    0
  • HOUARI
    12 novembre 2011 at 17 h 53 min - Reply

    Fin de mandat de Boutef certe, mais un nouveau pour un autre futur Boutef BIS.
    RACHEM H’MIDA OUA LAAB H’MIDA.
    C’est comme la fin du FLN, qui a donné naissance au FLN BIS a savoir le RND et les autres partis fantoche.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique