Édition du
21 July 2017

L’histoire est un tribunal impitoyable

 

 

 

 

 

 

Adel HERIK

 

Papandreou a démissionné et Berlusconi s’apprête à le faire pour la même raison : la crise qui frappe la zone euro de plein fouet. Incapables de gérer la situation, ils laissent la place à d’autres. Banal, me direz-vous. Peut-être. Mais alors pourquoi ce type de réaction est-il si rare, pour ne pas dire inexistant, dans le monde arabe? Pourquoi Kadhafi a-t-il préféré engager son pays dans une guerre civile et, après huit mois de dévastation, s’accrocher encore au pouvoir en se réfugiant à Syrte, pour enfin laisser cette ville en ruines et aller mourir comme un chien au bord d’une route? Pourquoi, Saleh, gravement blessé, revient-il encore narguer les foules qui lui demandent de partir? Pourquoi Bashar el Assad préfère-t-il faire assassiner des dizaines de civils chaque jour depuis plus de huit mois plutôt que de céder la place à quelqu’un d’autre?

Pourquoi, après avoir régné sans partage pendant 10, 20, 30 ou 40 ans, les dirigeants des pays du monde arabe refusent-ils tous obstinément de quitter le pouvoir? Pourquoi ont-ils tous la même idée en tête : laisser le koursi à leur descendance? Pourquoi l’alternance au pouvoir après des élections régulières est-elle l’exception et le coup d’État, la mort sur le koursi ou la fuite sous la pression de la rue la règle? Répondre à ces questions, c’est comprendre la nature des régimes politiques qui gangrènent notre région depuis la fin de l’ère coloniale.

« C’est moi ou le chaos» nous disent tous ces zou3ama autoproclamés. Bien plus, depuis que la mafia syrienne mise en place par Hafedh-el-Assad eut l’idée de mettre son fils à la tête de l’État, après sa mort, afin que la machine à sucer le sang du peuple continue de tourner sans problèmes, on vit partout surgir des fils et frères des dictateurs présentés à l’opinion publique comme les successeurs désignés de ces derniers. Quelle terrible régression!

Mais, après tout, ceci n’est que l’aboutissement logique d’une politique de réhabilitation du despotisme de jadis, mise en œuvre aussitôt après le départ du colonisateur. Et pour limiter notre propos à note pays, il suffit de se rappeler comment le petit H’mimed devint au bout de quelques mois sur le koursi un autocrate auprès de qui Benkhedda, Ferhat Abbas et Cheikh El Ibrahimi firent figure de débutants en politique. N’est-ce pas là l’origine du mal? N’est-ce pas ce renversement des valeurs, au nom d’une guerre révolutionnaire préparée et menée par des justes et des braves et dont les dividendes furent empochés par ceux qui n’avaient pas froid aux yeux, qui constitua le point de départ d’une politique systématique d’infantilisation du peuple et de marginalisation de la compétence et du savoir au profit des agitateurs de slogans creux et autres charlatans et devins?

Wassyla Tamzali a raconté dans son livre, Une éducation algérienne, comment l’usine de son oncle avait été nationalisée par ce même H’mimed – il traita Tamzali de suppôt du capitalisme international – et comment les terres de la famille furent nationalisées en 1972 par Boumédiène. Lorsqu’on a – comme moi – un préjugé contre les bourgeois, on peut applaudir et considérer cela comme allant dans le sens de la justice sociale. Mais pourquoi alors avons-nous des Khalifa et des Rebrab, cinquante ans plus tard? Pourquoi avoir cassé une famille bourgeoise qui avait mis trois générations pour bâtir une fortune par le travail et en créant des richesses – les Tamzali exportaient, dès les années 40, de l’huile et des figues de Kabylie – pour la remplacer par des voleurs qui se sont enrichis en quelques années grâce à la spéculation, aux passe-droits et autres commissions?

Tout cela donne l’impression d’avoir été conçu dès le départ et mis en œuvre de manière systématique. Une classe d’opportunistes a remplacé les colons européens et la bourgeoisie nationale au sommet de la hiérarchie. Cette classe a renforcé son pouvoir année après année et a tissé sa toile qui a fini par emprisonner tout un peuple, le maintenant en état de sujétion. C’est le même scénario que l’on retrouve dans toutes les pseudo-républiques du monde arabe. Il y avait à Tripoli, du temps de Kadhafi, un slogan qu’on retrouvait partout, en alternance avec les portraits géants du dictateur : « Wa taghallabat al khayma 3ala l qasr » (Et la tente a vaincu le palais). Il est finalement apparu que la tente que Kadhafi exhibait n’était que du folklore – mais personne n’était dupe – et que le palais était toujours là, plus luxueux que jamais, sauf que ce n’était plus le vieux roi Senoussi et sa famille qui l’occupaient, mais le « Guide de la Révolution » et sa progéniture, nid de vipères prêtes à mordre et tuer tous ceux qui voudraient les en déloger.

Mais tout ce qui est bâti sur du sable finit toujours par s’écrouler et la fin des imposteurs est toujours misérable. « L’histoire du monde est le tribunal du monde » disait Hegel. C’est même un tribunal impitoyable.

 


Nombre de lectures : 2741
18 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • elforkan
    12 novembre 2011 at 12 h 35 min - Reply

    « un préjugé contre les bourgeois, on peut applaudir et considérer cela comme allant dans le sens de la justice sociale. »
    Le problème c’est que le Boumedienne n’était pas connu comme étant un homme à principe,islamiste, laïc, socialiste ou communiste, rien de tout ça, c’est un individu qui courrait derrière la gloire et la notoriété et jouissait d’entendre dire de lui(par certains minables) le « hitler algerien », le sans pitié, le terrible…sa haine donc, de la bourgeoisie n’était pas dictée par une quelconque idéologie prônant la justice sociale, il n’en avait aucune, mais plutôt par sa haine qu’il vouait à ceux qui ont réussi grâce à leur génie et honnète labeur, il les haïssaient parce que il a vécu une vie misérable à la campagne, mais est-ce une raison de détester ceux qui ont réussis, nos arriérez parents étaient paysans et pauvres et pourtant ils n’ont pas chercher à se venger contre les riches; alors la raison doit être autre : El Hassd (l’envie, la jalousie), c’est un hassoud, un haineux !
    « Envient-ils aux gens ce qu’Allah leur a donné de par Sa grâce? »Coran.
    El hassoud la yassoud, disait notre Prophète(saws).
    Boumédienne est un hassoud, d’ailleurs ceux qui ont la science de la firassa peuvent le détecter à ses yeux, ne dit-on pas que l’expression du cœur se lit dans les yeux !!




    0
    • liane sorya
      19 novembre 2011 at 22 h 21 min - Reply

      Et tu fais quoi de la haine?




      0
  • fhamtelmeqsoud
    12 novembre 2011 at 13 h 12 min - Reply

    Les sociétés évoluent selon un déterminisme qui donne le temps au temps. Les régimes politiques se succèdent selon les lois de Dieu, de temps en temps les hommes s’arrogent le droit de prendre le pouvoir, mais seul Dieu donne le Pouvoir à qui il veut. Celui qui l’arrache par la force paiera par la force. Nous sommes dans l’ère des régimes militaires, dans les pays arabo-musulmans,qui dureront le temps que Dieu le voudra. Les révoltes indiquent ils la fin de l’ère militaire c’est à voir. Le Hadith nous indique qu’il y aura une fin de ces régimes par la volonté de Dieu, mais quand ? Rabbi 3alam.




    0
    • guendouz
      12 novembre 2011 at 15 h 34 min - Reply

      Tout à fait d’accord,la fin de ces régimes dictatoriaux sera faite par la volonté de Dieu,certes,mais,In’Allah la Yougheyirou ma bi qawmine 7ata yougheyirou ma bi enfoussihim (SAdaqa Allah El 3adhim),comme ça s’est passé dans certains pays arabes et autres.




      0
  • L’histoire est un tribunal impitoyable
    12 novembre 2011 at 16 h 53 min - Reply

    […] LE QUOTIDIEN D’ALGERIE Tags: impitoyable, l’histoire, tribunal […]




    0
  • djeha
    12 novembre 2011 at 16 h 57 min - Reply

    Historiquement,les peuples arabo-musulmans n’ont jamais connu d’alternance pacifique du pouvoir.Depuis l’assassinat d’Omar Ibn El-Khattab le pouvoir a toujours changé de main dans l’horreur et le sang. C’était le cas ,également, chez les autres peuples en Europe et en Asie.
    l’occident a évolué, après un long processus fait de violence et de crimes, vers la forme de démocratie qu’on connait de nos jours.
    Dans nos pays,les différents califats qui se sont succédé étaient des dictatures héréditaires imposés par l’épée et qui régnaient grâce à une pseudo légitimité religieuse.Les émirs ne toléraient aucune contestation car contester l’émir équivalait désobéissance à Allah et ne quittaient jamais le pouvoir sans que le sang ne soit versé.
    Après la longue nuit coloniale, les usurpateurs ont reconduit le même système basé sur la terreur et la légitimité dite révolutionnaire ou sur une soit disant résistance l’ennemi sioniste quand l’ennemi n’était pas le pays voisin.
    Aujourd’hui, une page de l’histoire est entrain de se tourner et la fin des régimes arabes actuelle est inéluctable.Eux même le savent et l’ont compris à un tel point qu’il viennent d’exclure l’un des leurs.
    Reste à savoir sur quoi tout cela va déboucher.Allons nous vers un système qui garantit une vrai alternance du pouvoir dans le calme ou bien tout simplement changer des systèmes totalitaires et policiers par un autre non moins totalitaire géré par de nouveaux émirs et des muphtis au service de l’occident qui en tuant médiatiquement le gourou d’al qaida semble miser sur l’obscurantisme après la faillite des pseudo élites modernistes? En tout cas, le rôle que jouent des pays tel le Qatar et l’Arabie Saoudite dans les évènements actuels n’augure rien de bon.




    0
  • elforkan
    12 novembre 2011 at 18 h 08 min - Reply

    « Dans nos pays,les différents califats qui se sont succédé étaient des dictatures héréditaires imposés par l’épée et qui régnaient grâce à une pseudo légitimité religieuse »
    Comme tes frères du FLN qui ont régné et règne sur nous d’une main de fer grâce à leur pseudo légitimité révolutionnaire alors que tous savons que leur seule légitimité est d’avoir servi dans les rangs de l’armée coloniale, puis déserté la veille de l’indépendance !!
    Quant aux khalifs ils ne se soignaient pas à l’étranger comme ton président et n’habitaient pas le club des pins comme tes frères !!!




    0
    • djeha
      13 novembre 2011 at 21 h 04 min - Reply

      Bonjour elforkan,
      Merci d’avoir pris le temps de me lire.
      Je suppose que vous êtes un vrai musulman et c’est ce qui vous donne le droit peut-être de m’insulter.Pourquoi répondez vous à mon commentaire en ajoutant:tes frères du FLN,ton président,club des pins…etc…
      Vous ne me connaissez pas et vous vous permettez de me juger pour la simple raison que je ne pense pas comme vous.Cela a un nom:Intolérance et Facisme!
      Je pourrais vous attaquer moi aussi sur votre ignorance mais je ne le ferai pas par respect à ceux qui ont conçu cet espace de débat et pour les autres lecteurs.D’ailleurs, je me demande comment le modérateur du site a-t-il permis que votre commentaire soit publié?
      Quant au fonds du sujet, je vous invite à relire l’histoire et votre réaction ne fait que confirmer ce que j’ai toujours pensé:Une fois la pourriture au pouvoir dégagée le plus dur restera à faire surtout avec des gens comme vous.SVP ne me répondez pas, le sujet est clos et je ne veux pas débattre avec vous.




      0
  • hakimM
    13 novembre 2011 at 0 h 32 min - Reply

    Et le peuple dans tout ça?
    Et l’élite opportuniste, et les universitaire qui se terrent? Et les hommes et les femmes qui devaient prendre leur responsabilités civile et familiale.
    Et les lèches-bottes en centaines de milliers, et les vas-nu-pieds affamés d’argent et de pouvoir?
    Et tous les gens que je connais personnellement qui n’attendent que l’occasion pour sauter au RND et au FLN alors qu’ils prônent islamisme et opposition.
    Et les valeurs et les principes de la société, ils sont ou?
    Il me semble avoir lu un Hadith qui dit que les gens qui aident les dirigeants corrompus ne sont pas des nôtres!




    0
  • Mohamed YAHIAOUI
    13 novembre 2011 at 9 h 07 min - Reply

    Assalamo Aleikoum
    Réponse à …..DJEHA ????
    Tout d’abord il faut savoir qu’il y a des Musulmans Révolutionnaires, qui prennent exemple sur le HAMAS Palestinien , et sur le HEZBOLLAH au Liban , et je vais t’apprendre quelque chose , l’Arabie Islamique occupée par les valets des Americano-Sionistes, le Wahabisme , et la plupart des Emiras comme le QATAR, sont des ennemis mortels de l’Islam , ils sont alliés politiquement,militairement et financièrement à l’entitée sioniste qui se fait appeler Israel ,et qui colonise nos freres palestiniens .Quand à la CHARI’A elle est appliquée d’une façon hypocrite en Saoudie , de temps en temps de pauvres malheureux sont decapités ,d’autres ont la main tranchée , apres des simulacres de justice par des « ULAMAS « de service , qui possedent Villas ,Cadillacs , et autres avantages liés a la fonction de MOUNAFIQUINES .Il faut savoir qu’en Arabie occupée , il y dont des centaines de prisonniers politiques ,dont des centaines d’Imams, et de theologiens courageux , qui sont pratiquement tous passés par la torture, et qui rejettent avec dégout cette famille Royale qui se cache derrière un Islam dévoyé le WAHABISME , qui est au service de l’injustice, de la corruption , et de la servilité envers l’occident.En Arabie, et dans tous les Emirats ,l’Islam Authentique , l’Islam Révolutionnaire , fait son chemin , et c’est ce qui fait peur aux Islamistes de service pro-Wahabisme , et aux Laiques pro-occident, complexés du colonialisme




    0
    • djeha
      13 novembre 2011 at 21 h 33 min - Reply

      Bonjour Mr.Yahiaoui,
      Djeha?????Djeha est un nom de famille et je pourrais même vous fournir l’arbre généalogique.Un pseudo en vaut un autre et je ne comprends vraiment pas pourquoi cette tendance à ridiculiser les autres et parfois à les attaquer gratuitement (tel celui qui signe elforkan) pour la simple raison qu’ils ont un point de vue différent de nous sur les évènements et qui ne nous plait pas.
      Pour ce qui est du fonds du sujet, merci pour votre éclairage,c’est très instructif et vous m’apprenez bien des choses que j’ignorais avant de vous lire.Je comprends que l’Islam véritable et libérateur est l’Islam révolutionnaire et qu’il pourrait être Chiite.Donc, les Chiites peuvent être de vrais musulmans et que les salafistes n’ont pas le monopole dans ce domaine.Islam authentique=Islam révolutionnaire tel que Hezbollah ou Hamas.C’est votre avis et croyez moi je le respecte.Bonne journée.




      0
  • Zawali
    13 novembre 2011 at 10 h 34 min - Reply

    Rêver est permis, et croire à une société idéale, sous, même la bannière de l’islam, n’est que chimère.
    La divergence des opinions est une force qu’il faut utiliser pour l’intérêt général et non pour celui d’un clan au pouvoir.
    Seul les oeuvres justes traverseront le temps, les autres : POUBELLE !




    0
  • elforkan
    13 novembre 2011 at 16 h 54 min - Reply

    @ hakim
    Il y a un Hadith qui dit : »Allah maudit la personne qui gouverne sur un peuple qui le déteste »
    Automatiquement celui qui aide un MAUDIT, ne peut être qu’un maudit de la même espèce (HAMS, FLN, RND, PT…) !
    Et les viles créatures sont celles qui se donnent l’air de pieuses personnes et fréquentent les maffieux criminels, ceux-là sont des hypocrites(pire que les athées)au HAMS,FLN, il y en a beaucoup ! les pauvres, ils croient tromper Dieu, alors qu’ils n’arrivent même pas à nous tromper, nous , commun des mortels!




    0
  • hakimM
    14 novembre 2011 at 1 h 31 min - Reply

    @Elforkan,
    Salut a toi.
    Comme je ne suis pas capable de transmettre exactement le hadith Sahih que j’ai entendu sur la chaine Saoudi Sunna, je le dis au sens prêt. Mais ce dont je parle est exactement le dual de celui que vous avez dis.
    Merci de dire un autre qui va dans le même sens. Ce qui est intriguant et très bizarre est que pendant des dizaines d’années on nous faisait sortir le hadith : « qui désobéit au dirigeant désobéit a dieu »
    Même si ce hadith est authentique, il doit parler d’un dirigeant élu démocratiquement et intègre, pas d’un assassin corrompu qui vend son pays aux US et Israël.




    0
  • barakat
    14 novembre 2011 at 9 h 00 min - Reply

    je vous rappelle de la demission d’un ministre portugais il ya quelques annees pour cause d’un effondrement d’un pont au passage d’un autocar.je tire chapeau au peuples civilises.les ennemis qui nous gouvernent,c’est seulement grace au a une partie du peuple mouchard opportunistes .theoriquement c’est le peuple qui a gracie les terroristes du gia qui appartiennent non pas aux islamistes mais sous les ordres des generaux smain lamari (qui a fait semblant de negocier)puisque il a vote pour le projet de reconciliation.




    0
  • elforkan
    14 novembre 2011 at 17 h 51 min - Reply

    @Hakim
    Salut !
    « qui désobéit au dirigeant désobéit a dieu »…il doit parler d’un dirigeant élu démocratiquement et intègre »Mais bien sûr mon cher, ça va de soi !
    Il ne s’agirait aucunement de dirigeants injustes, criminels et maffieux, usurpateurs de pouvoir type Kadhafi,le nôtre, Bechar, les roi…etc…sinon combattre le colonialisme serait une désobéissance à Dieu, ce qui est absurde ! et quelle différence y’a t’il entre les colonialistes et Boutelika,Boumedienne, Nezzar,kadhafi, Bechar, Belkhadem, Aboudjerra, Abdallah Salah etc….aucune !!
    les premiers soumettaient le peuple à leur joug par la force des armes et la terreur , et les seconds ont procédé de la même manière! Les deux sont injustes et comme disait notre Prophète « celui qui voit une injustice entrain de se produire doit s’opposer à son accomplissement par sa main, sa langue ou son cœur »




    0
  • HAMMANA
    15 novembre 2011 at 20 h 01 min - Reply

    URGENT.Selon la radio « JAWHARA FM »:
    Le roi Abdallah II de Jordanie a été lundi le premier dirigeant arabe à appeler le président Bachar al-Assad à « quitter le pouvoir » en Syrie où une quarantaine de civils et membres des forces du régime ont encore été tués.
    ..
    « Si j’étais à sa place, je quitterais le pouvoir », a dit le roi de Jordanie, pays voisin de la Syrie, dans une interview à la BBC.
    ..
    « Si Bachar avait à coeur l’intérêt de son pays, il devrait démissionner, mais il devrait aussi créer les conditions nécessaires pour une nouvelle phase de la vie politique syrienne », a-t-il ajouté.
    ..
    Pendant ce temps, seize civils et au moins 19 membres des forces du régime ont péri dans la région de Deraa, dans le sud de la Syrie, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
    ..
    Selon cette ONG, basée en Grande-Bretagne, les civils ont été tués par des tirs des forces de sécurité, alors que les membres de l’armée régulière et des forces de sécurité ont été abattus par des déserteurs présumés lors d’affrontements.
    ..
    Deux autres civils ont péri « lors d’échanges de tirs et de pilonnage aux mitrailleuses lourdes à Jobar » dans la ville assiégée de Homs (centre), selon cette ONG.
    ..
    Lors d’une conférence de presse, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a pourtant estimé que le pays se « dirige(ait) vers la fin de la crise ».
    ..
    Il a d’ailleurs vivement réagi à la décision de la Ligue arabe de suspendre Damas de ses travaux, qui constitue selon lui « un pas dangereux ».
    ..
    La Syrie « paie le prix de ses positions fermes » mais elle « ne fléchira pas et sortira plus forte », a-t-il ajouté, assurant que « les complots ourdis contre la Syrie échoueront ».
    ..
    Samedi, la Ligue arabe a suspendu la participation à ses réunions de la Syrie — où la répression de la contestation a fait 3.500 morts, selon l’ONU, depuis la mi-mars — et l’a menacée de sanctions, un camouflet sévère pour Damas.
    ..
    Cette décision intervient près de deux semaines après l’acceptation « sans réserves » par Damas d’un plan de sortie de crise proposé par la Ligue, qui n’a pas été suivi d’effets.
    ..
    Après sa décision de suspendre la Syrie, la Ligue arabe étudie à présent un « mécanisme de protection des civils » et souhaite l’envoi de 500 membres d’organisations arabes des droits de l’Homme, de médias et des observateurs militaires dans le pays.
    ..
    Le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé s’est aussi dit favorable à l’envoi d’observateurs de l’ONU pour aider à protéger les civils de la répression du régime qui selon lui s’enferme dans la « paranoïa ».
    ..
    Une nouvelle réunion extraordinaire de la Ligue est prévue mercredi à Rabat pour faire le point sur la mise en oeuvre du plan de sortie de crise décidé le 2 novembre et prévoyant notamment le retrait des forces armées des villes en proie à la contestation et la libération des manifestants arrêtés.
    ..
    Mais, M. Mouallem a indiqué qu’il ne participerait pas à la réunion de Rabat.
    ..
    Après huit mois d’un mouvement de contestation qui ne s’essoufle pas, le chef de la diplomatie syrienne a par ailleurs exclu l’éventualité d’une intervention étrangère, se félicitant de l’appui de la Russie et de la Chine.
    ..
    « Le scénario libyen ne se répètera pas, ce qui se passe en Syrie est différent de ce qui s’était passé en Libye », a-t-il estimé, ajoutant: « Les positions de la Russie et de la Chine que nous remercions ne changeront pas car nous sommes en coordination et en consultations avec eux ».
    ..
    Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a jugé lundi « incorrecte » la décision de la Ligue arabe, tandis que la Chine exhortait la Syrie de mettre en oeuvre le plan de sortie de crise, tout en se gardant de soutenir d’éventuelles sanctions contre Damas.
    ..
    Pour sa part, le secrétaire général de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), Ekmeleddin Ihsanoglu, a prévenu que si Damas « ne se conforme pas aux demandes légitimes du peuple syrien et aux appels lancés par l’OCI, la Ligue arabe et l’ONU, elle risque une internationalisation de la crise ».
    ..
    L’Union européenne a, elle, décidé d’étendre ses sanctions contre le régime syrien à 18 personnes, essentiellement des militaires, et de geler des prêts européens dans le pays en raison de la poursuite de la répression.
    ..
    Les Etats-Unis se sont félicités d’un « renforcement du consensus contre Assad et les agissements du régime » syrien, après les décisions de la Ligue arabe et de l’UE.
    ..
    Interrogé sur un éventuel établissement d’une zone tampon à la frontière avec la Turquie, revendiqué par des opposants, M. Mouallem a souligné que « la Syrie est un pays souverain et défendra chaque pouce de son territoire ». « J’exclus que la Turquie prenne cette mesure ».
    ..
    « Ceux qui ne sont pas en paix au Moyen-Orient avec leur peuple et ne peuvent les satisfaire partiront », a affirmé de son côté le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu, qui avait reçu la veille des représentants du Conseil national syrien (CNS), qui rassemble une bonne partie de l’opposition.




    0
  • Abdel Madjid AIT SAADI
    27 novembre 2011 at 18 h 10 min - Reply

    Quand les monarques arabes, se mettent à singer en imposant des sanctions contre le PEUPLE syrien, pour l’obliger à se soulever contre son gouvernement, plutôt qu’à se contenter d’exécuter les ordres venus des capitales occidentales, qui les protègent contre leurs propres peuples, il y a de quoi se poser la question lancinante : A quoi sert cette « ligue arabe », IMPOSÉE par la Grande Bretagne, pour mieux endormir les arabes, alors que cette « ligue » lige, n’a JAMAIS levé le plus petit pouce, pour « imposer des sanctions » contre les pays qui commercialisent avec l’entité sioniste, qui ont réglé la facture présentée par les sionistes après leurs bombardements massifs, de Ghaza… la martyr, pendant qu’attendaient sagement les émirs et autres sultans et « présidents à vie », la fin du HAMAS… ?

    Mais la plaisanterie, semble avoir assez duré, n’était-elle aussi macabre !

    Derrière, une revendication légitime des peuples, en commençant par ceux que l’on ASSASSINE quotidiennement et dans le silence le plus assourdissant, à Bahreyn, la martyr, et dans les régions pétrolifères d’Arabie « Saoudite », partie intégrante du TEXAS…, on nous sérine à coups de scoops le « martyr des syriens »… à partir de Londres et Paris, voire, Tel aviv… et Ryadh.

    ….L’Osdh fixe chaque jour le chiffre des victimes à partir de Londres
    Mère Agnès Mariam de la Croix a indiqué que le centre dispose des noms de 500 martyrs des forces de sécurité et de ceux de 372 autres tombés durant le mois d’octobre dernier seulement. Elle a signalé dans ce contexte que l’Observatoire syrien des droits de l’homme (Osdh), qui siège à Londres fixe chaque jour un chiffre des morts dans les événements en Syrie, sans jamais donner pour autant les noms des victimes supposées, ni préciser qu’il s’agit d’éléments des forces de sécurité.
    Elle a souligné que le Centre avait appelé cet observatoire lui demandant de lui fournir des…..

    =========================================
    Je suis désolé, mon cher Si Abdelmadjid, mais le régime d’El arnab est un régime criminel. Arrêtons de crier aux complots impérialo-sionistes. Le peuple syrien est victime de son régime de criminels mais aussi des mercenaires du Sud Liban et d’Iran et au nom de la fausse solidarité « islamique ». Kafana min nifakihim sous couvert de notre noble religion. Cela nous a déjà coûté très cher. لا يلذع المؤمن من جحر مرّتين
    Fraternellement
    Salah-Eddine SIDHOUM




    0
  • Congrès du Changement Démocratique