Édition du
27 March 2017

La blague du week-end : «L’Algérie devance le Printemps arabe»

L’abrutigentsia au service d’un régime illégitime !!!

LE PRÉSIDENT DU CNES AFFIRME

«L’Algérie devance le Printemps arabe»

Par Tahar FATTANI, L’Expression, 12 Novembre 2011

Pour M. Babès, «l’Algérie, il y a dix ans, a senti le besoin d’engager des réformes politiques pour améliorer sa gouvernance».

Le Printemps arabe ne concerne pas l’Algérie qui est en avance par rapport aux soulèvements des peuples arabes. C’est ce qu’a laissé entendre le président du Conseil national économique et social (Cnes), M.Mohamed Seghir Babès. Pour ce dernier, l’Algérie est en avance d’une dizaine d’années par rapport aux autres pays arabes secoués par les manifestations et ayant connu des changements politiques.

Pour le même responsable, qui s’exprimait jeudi lors de la deuxième et dernière journée de la rencontre de concertation consacrée à la wilaya d’Alger, qui s’est déroulée au Palais des Nations, cette avance a été enregistrée grâce au programme de réformes politiques entamées en 2001. «L’Algérie s’est sentie il y a dix ans, dans le besoin d’engager des réformes politiques pour améliorer sa gouvernance, et les rencontres de concertation autour du développement local ne sont qu’un chapitre de ces réformes», a estimé M.Babès. Le président du Cnes explique que l’Algérie a senti le besoin d’apporter des réformes deux années seulement après la première investiture de Abdelaziz Bouteflika à l’autorité suprême du pays. «On commençait à sentir les prémices du changement dès 2001. Donc, nous sommes en avance par rapport aux événements (du Printemps arabe) d’une décade», a-t-il insisté.

Par la même occasion, il a révélé que l’Algérie présentera au prochain sommet de l’Union africaine (UA), prévu en janvier 2012 à Addis-Abeba, son rapport sur la bonne gouvernance. Cela dans le cadre du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (Maep). Dans une déclaration à la presse, M.Babès a livré son premier bilan quant à la première étape de concertation portant sur le développement local. Selon le président du Cnes, cette première étape a permis de donner une nouvelle orientation à tous les acteurs sur la manière de gérer la gouvernance locale et nationale. Il a analysé que l’ensemble des intervenants, dans toutes les régions du pays, avaient insisté sur la nécessité de repenser les modes et moyens de gestion des affaires locales en impliquant tous les acteurs du développement. «C’est le point focal autour duquel se dérouleront les assises régionales de concertation», qui seront entamées la semaine prochaine à Ouargla, affirme M.Babès. Et de rassurer que tous les points abordés lors de ces rencontres seront «inclus dans les résolutions finales de la concertation et pris en charge dans le cadre du programme national de réformes Politiques», assure M.Babès, répétant que ces idées reflètent «le niveau de conscience politique» de la société civile.


Nombre de lectures : 9142
19 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • La blague du week-end : «L’Algérie devance le Printemps arabe»
    12 novembre 2011 at 11 h 50 min - Reply

    […] LE QUOTIDIEN D’ALGERIE Tags: arabe», blague, devance, Printemps, WEEKEND, «L’Algérie […]




    0
  • karim
    12 novembre 2011 at 13 h 03 min - Reply

    Allah yerham Mentouri, depuis son remplacement par ce professeur nimbus le CNES est devenu un Bendir au service des derviches tourneurs du egime




    0
  • fhamtelmeqsoud
    12 novembre 2011 at 13 h 15 min - Reply

    Celui qui a déclaré cela est un pur chiyate du pouvoir. Vérifiez ce qu’il a amassé en fortune et vous comprendrez pourquoi il a dit ça. Le dernier des derniers.




    0
  • Si Salah
    12 novembre 2011 at 13 h 17 min - Reply

    إن مما أدرك الناس من كلام النبوة الأولى: إذا لم تستح فاصنع ما شت.
    صدق رسول الله

    Si Salah




    0
  • guendouz
    12 novembre 2011 at 15 h 12 min - Reply

    L’Algérie à la traine devant le Printemps arabe,tel doit être le titre.Mr Babes,comme son nom l’indique »bat baisse » n’est qu’un serviteur de cette dictature qui nous empoisonne la vie,il ment comme il respire et n’a aucune dignité à défendre sauf les intêrets mercantiles de ses maitres.Il ferait mieux de se faire « Hara-kiri » pour sauver la fâce.




    0
  • elforkan
    12 novembre 2011 at 15 h 48 min - Reply

    « Pour ce dernier, l’Algérie est en avance d’une dizaine d’années par rapport aux autres pays arabes secoués par les manifestations et ayant connu des changements politiques »

    Et alors où est le mal, je trouve qu’il est honnète, il aurait facilement pu dire « deux siècles en avance », il ne l’a pas dit !!!Un peu de réalisme, messieurs, avez vous vu quelqu’un CRACHER DANS LA MAIN QUI LE NOURRIT?
    n’oublier pas qu’il est président du CNES .
    D’ailleurs vous remarquez que tout le monde critique le régime sauf les ministres et monsieur le président et les autres hauts placés, POURQUOI??? peut-être sont-ils plus nationalistes que nous !




    0
  • Enter your name…Jamil
    12 novembre 2011 at 16 h 56 min - Reply

    Oui lorsqu ‘on a des idiots professionels on ne peut que s’attendre a de tel déclaration !!!!!!mais le peuple n’est pas stupide comme ils le pense




    0
  • HAMMANA
    12 novembre 2011 at 18 h 57 min - Reply

    Il ne faut pas,tout de meme,lui en vouloir par ce qu’il n’est pas du tout facile pour quelqu’un de brader ses privilèges au profits de ses idéaux(encore faut-il qu’il en ait)surtout quand on a gouté à la douceur de la vie au club des pins.
    Il n’est pas donné à tout le monde de se sacrifier pour mourir en héros meme si c’est pour l’algérie(mon amour).




    0
  • samham
    12 novembre 2011 at 20 h 18 min - Reply

    mr babes on a dépassé les autres révoltes arabes ,alors pourquoi somme nous toujours une démocratie de façade?
    SURTOUT N INSULEZ PAS L INTELLIGENCE DU PEUPLE




    0
  • Salah Bouzid
    12 novembre 2011 at 23 h 54 min - Reply

    Qu’ils sont si loin les Fusils de la mère Carrar…

    Passe, passe le temps.




    0
  • Zawali
    13 novembre 2011 at 10 h 50 min - Reply

    FANTASMES ET MYTHOS
    Ils s’adressent à qui ?
    Un pouvoir atteint dans sa tête : un sinistre octroiera une couverture sociale pour tous, un autre créera une usine Renault à Bellra, etc…
    et ce dernier rejeton qui traverse les saisons. Même Speelberg ne l’a pas encore ecrit. A quand le réveil ?




    0
  • sid ahmed
    13 novembre 2011 at 13 h 09 min - Reply

    C’est ce même blaireau qui après s’être bien sucré comme ministre dans les années 1980 était parti, dès le début de la décennie noire, se mettre à l’abri dans la ville de Québec pour y couler de beaux jours avec sa progéniture – une progéniture pour laquelle il s’était assuré, au préalable, d’obtenir de généreuses bourses d’études au Canada, gracieuseté du contribuable algérien. Tout comme d’ailleurs cet autre blaireau qu’est Abdelaziz Ziari.

    Puis, une fois les massacres terminés et le prix du pétrole remonté, ils sont revenus au pays pour continuer la curée, s’assurant en permanence de rappeler à leur maître, le Petit Bout, que la reptation, le baise-main, le brossage et le polissage de chaussures, ainsi que le déculottage font partie intégrale de leur ADN. D’où la multiplication de déclarations imbéciles comme celle évoquée par l’article.

    Et puis, franchement, avec des lèvres à manger des pastèques comme celles de Ziari, conçues pour embrasser sans discontinuer la main de ses maîtres, et la serpillère que porte Babès sur son crâne, idéale pour brosser et lustrer sans se fatiguer, qui donc oserait encore douter qu’ils n’ont pas la tête de l’emploi




    0
  • Abdelkader DEHBI
    13 novembre 2011 at 16 h 07 min - Reply

    @ — Si Salah & sid ahmed :

    Juste avant de poster un commentaire, j’ai lu les vôtres. Ils reflètent largement à mon avis l’opinion de l’honnête homme, c’est à dire de l’algérien moyen, devant tant de servilité….




    0
  • Achir
    14 novembre 2011 at 7 h 04 min - Reply

    Effectivement si l’on considère que la nature décide que le printemps arrive avant l’été de la sècheresse et des incendies. Et que la réconciliation nationale, la condition sine qua non de l’acceptation de Bouteflika comme chef de bande, est aussi le rebourgeonnement des assassins et des violeurs dont l’un d’eux a été vu deux jours avant l’aïd à Bouchaoui en compagnie d’un responsable du Cnes en train de snober des maquignons, une immense liasse de billets de 1000 dinars dans la main…




    0
  • Alfred
    14 novembre 2011 at 7 h 08 min - Reply

    Le CNES est un grain de beauté qui repose sur un virulent abcès




    0
  • Ammisaid
    14 novembre 2011 at 7 h 46 min - Reply

    LE MÉTRO ROULE…!

    Montez ! Montez ! Montez ! Le métro d’Alger va partir…

    Montez la distance est courte mais il faudra choisir de rester sur le quai ou de partir…

    En attendant le changement rien ne change:

    Les kidnappings se poursuivent de plus belle.

    Les chinois construisent des projets bâclées et inutiles…

    L’ambassadeur du Japon n’a pas encore récupéré ses bagages…

    Les Harragas ne trouvent plus aucune issue pour partir hormis la mer et surtout du côté de Annaba
    Les jeunes célibataires continuent à rêver d’un travail et d’une petite pièce pour se marier…

    Les opposants s’opposent à toute union donc à tout changement…

    Les ismes s’aiguisent les armes pour la guerre finale entre frères et sœurs
    Les parents pleurent et les enfants errent…

    Le gouvernement soutien tout dictature qui massacrent son peuple
    Les groupes de Facebook se multiplient à l’infini…

    Ceux qui insultent ceux qui ne les insultent pas  inventent des insultes de plus en plus tranchantes et de plus en plus scatologiques…

    Ceux qui prônent l’union et l’instauration d’un état de droit sont toujours considérés comme étant les alliés de l’Occident, du sionisme, de la main étrangère, d’Eldjazira…

    Ceux qui s’aiment se cachent et ceux qui se haïssent s’affichent sans aucune pudeur et sans aucune honte…

    Le passée n’existe plus, le présent est incertain et l’avenir est totalement bouché…

    Les exilés doivent se taire et ceux qui sont restés doivent soutenir les murs et prendre le métro s’ils le désirent…

    Les kabyles ont toujours le même ennemi et les arabes aussi et ceux qui savent qu’ils sont mélangés ne savent plus quoi dire, ni quoi faire…

    Les vrais partis politiques deviennent de plus en plus rares et les sanaphirs naissent tous les jours…

    Les milliards de dollars de la rente pétrolière servent les économies étrangères pendant que nos hôpitaux deviennent des mouroirs, nos universités des productrices des diplômés sans science, sans conscience et sans aucun savoir utile à eux ou aux humains de la terre et le peuple se dirige inexorablement vers la maison de la misère noire…

    Pendant ce temps le président jouent tout les rôles hormis le rôle pour lequel il est sensé être « élu »…

    À quelle station allant nous descendre Mrs du pouvoir qui savent mentir, voler, torturer, diviser…mais qui ne savent rien faire…?




    0
  • Nourredine BELMOUHOUB
    14 novembre 2011 at 16 h 12 min - Reply

    Qui est cet insignifiant et fief bavard, Ya si Babas, accepteriez vous un face à face à trois Vous moi et Monsieur Farid Cherbal, allez chiche, soyez une seule fois un homme au courant de votre détestable existence.
    Ma Idoum fel oued hhir a3dharou Ya si Labass




    0
  • Moi
    14 novembre 2011 at 16 h 44 min - Reply

    @ sid ahmed

    vous pouvez ajouter à l’actif de ce Babes, son exploit de parachuter son frère(qui ne connait rien à l’administration locale) comme Directeur des transports de Guelma puis chef de daira. Il faut bien être reconnaissant envers ceux qui l’ont fait roi




    0
  • Salah Bouzid
    15 novembre 2011 at 3 h 59 min - Reply
  • Congrès du Changement Démocratique