Édition du
21 November 2017

A Alger, les élections n’ont aucun sens : Les Algérois boudent les élections

El Watan le 10.05.12
Les habitants des quartiers populaires d’Alger ne sont pas enthousiastes. Avant 13H, les bureaux de votes des communes de Sidi M’hmaed, Alger-Centre et Bab El Oued étaient presque vides.

« Sur une liste de 350 électeurs inscrits, 20 personnes ont voté », nous révèle un chef de bureau posté à l’école de Sekou Touré, située par loin de la mairie de Sidi M’hamed. Ambiance et chiffres similaires avancés par les agents en poste à l’école Mohamed Zekkal, jouxtant la première.

Mais ce qui interpelle le simple visiteur, c’est bel est bien le nombre, par dizaine, des éléments de l’armée et de la police prêts à mettre leur bulletin dans l’urne. «Ce sont des militaires. Ils travaillent dans les environs, certainement au niveau du département des allocations de l’armée, près de l’ex-Cinema Musset» indique Mourad, un jeune belcourtois, agent dans un bureau.

Le peu de citoyens qui sortent des bureaux de vote justifient leur participation. « Si nous ne votons pas, le terrorisme reviendra », pense Hamid, 49 ans, électricien. Une jeune demoiselle, aux cheveux frisés estime pour sa part que « le vote peut mettre fin à la menace de l’OTAN ». Elle ajoute que « seule la participation sauvera le pays ».

Cependant, ce n’est pas l’avis de la majorité des Algérois approchés. « enta mahboul (tu es fou). Moi voter. Impossible. Ils nous prennent vraiment pour des arriérés mentaux », ironise Ahmed, la trentaine, résidant à Bab el Oued. « Ils nous menacent de l’intervention de l’OTAN, du VATO et du gâteau », ajoute-il satiriquement ;

Au lycée l’Emir Abdelakader, dans les bureaux, on peut ressentir une atmosphère lugubre. « Nous avons sur la liste 320 inscrits. Seuls 30 algériens ont voté. Vous pouvez le constatez de vous-même », affirme une jeune femme, recrutée pour les besoins des élections. L’urne transparente donne en effet, un taux approximatif de participation.

Au même moment, dans le même lycée, une équipe d’observateurs de l’Union africaine arrive sur les lieux. Un des membres juge que « tout se passe bien ». Il parle précisément de l’organisation.

Visités en cette matinée du 10 mai, les établissements scolaires qui font office de bureaux de vote, peuvent donner un aperçu global: Un grand désintérêt des jeunes. Seuls les vielles personnes ont voté.

Bsikri Mehdi


Nombre de lectures : 3146
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • alim
    11 mai 2012 at 10 h 53 min - Reply

    ce que j’ai observé et constater au niveau de rouiba bordjelbahri et de dergana le taux de votant etait tres très faible et lil ne pouvait dépasser les 10pourcents.la preuve je suis resté en face d’une école,en discutant avec des copins de 17hoo à 20hoo et j’en ai vu q’une personne rentée dans l’école.et après 20hoo moi et mes copins nous sommes entrées dan cette école à bordj el bahri pour voir le dépoullement du vote.nous avons constaté que les caisses contenaient beaucoup plus d’envelopes qu’on imaginait,puis après j’ai posé la question a un copin qui detient un commerce juste en face de cette école, il m’a répendu depuis ce matin j’ai pas bougé de là et que le nombre de votants ne dépasse pas 50.




    0
    • Sadek
      11 mai 2012 at 17 h 08 min - Reply

      Ah si ce commercant avait eut l’idée d’installer une camera vidéo et filmer l’affluence, ca aurait fait un tabac!




      0
    • azzedine
      11 mai 2012 at 18 h 10 min - Reply

      le soulevement c’est pour quand?
      boycotter alors que le pouvoir bourre les urne ne sert a rien!!
      reste t il de la logique chez vous?




      0
    • salim b
      11 mai 2012 at 18 h 14 min - Reply

      on va finir comme la yougoslavie a cause de l immobilisme de ce peuple!!




      0
    • Boualem
      11 mai 2012 at 19 h 33 min - Reply

      @alim je suis de la région de bordj el barhi, je confirme ce que vous dites,un pouvoir pervers,mafieux, corrompu,assassin,fraudeur,le peuple algérien vie un cauchemar,une des deux nous sommes un peuple de lache ou bien un peuple courageux,il faut le démontrer à l’avenir,le peuple syrien est prêt à mourir pour la dignité, et nous algérien ????????




      0
  • faridbeo
    13 mai 2012 at 10 h 39 min - Reply

    je confirme a bab el oued , lycée condorcet taux de participation meme pas 1%

    et maintenant que doit on faire ?

    5 ANS encore à supporter , 1825 Jours a voir Ouyahia , belkhadem, boudjara , belaiz , khalida …..

    QUEL SUPPLICE !!!!




    0
    • MAJRORO
      18 mai 2012 at 7 h 40 min - Reply

      Oui, j’ai bien peur que vous devez patienter un autre 5 ans avec les mêmes personnes aux commandes. Autrement il fallait les battre a leur propre jeu en votant massivement utile pour, par exemple le FFS. Tant pis, c’est l’apprentissage de la démocratie qui le veut. Donc a la prochaine mais il ya a s’inquiéter, il ya toujours les élections locales et présidentielles. Dieu merci, l’Algérie est une république (ni démocratique ni populaire) et nul n’est immortel.




      0
  • hoocine
    17 mai 2012 at 23 h 04 min - Reply

    Partout en Algerie il n`y a eu que peu de votants parmi le peuple (plebe),ceux qui ont fait grimper le taux sont les votes des corps constitues.C`est,a mon avis,ce qui justifie le taux du Fln et du Rnd.
    L`enigme qui reste a dechiffrer c`est les bulletins nuls presque 1,7 millions?




    0
  • Le elezioni al tempo di Bouteflika: Algeria assente
    22 octobre 2012 at 9 h 26 min - Reply

    […] Le Quotidien d’Algerie titola: le elezioni ad Algeri non hanno alcun senso. […]




    0
  • Congrès du Changement Démocratique