Home » Zoom » Le DRS, cet arbre qui cache… le fiasco d’une génération

Le DRS, cet arbre qui cache… le fiasco d’une génération

  Zehira HOUFANI BERFAS

Si le DRS[1] n’existait plus, beaucoup d’Algériens s’échineraient à le réinventer. Et pour cause, la situation profite à bien des gens. En premier lieu, les affiliés du pouvoir qui jouissent des privilèges de la rente et qui feraient tout pour que rien ne change. En second lieu, ce qui reste de l’« élite » du peuple qui peut d’une certaine façon s’en laver les mains de la situation de l’Algérie, et ainsi occulter une évidence fort dérangeante : son incapacité politique et intellectuelle à assumer les défis de ce grand pays et de son histoire.

 

À l’année longue, que ce soit au sommet de l’échelle socio-politique et intellectuelle, ou à la base du citoyen lambda, la référence à la tyrannie du DRS modèle les comportements et le langage des gens. On soutient que le DRS est à la fois capable et responsable de tous les revers qui affectent le pays. De la plus petite corruption de l’agent communal, au choix du chef de l’État. On comprend bien qu’entre l’extrémité de ces deux exemples, c’est toute une culture de gaspillage et de violation des lois qui s’est instaurée et dont le résultat s’affiche à travers l’état de déliquescence général de la société. Et bien sûr, qui dit déliquescence de la société dit aussi saccage du pays, comme en témoignent les places le plus souvent dégradantes qu’occupe l’Algérie dans les classements mondiaux, et ce dans divers domaines de la vie nationale rongée par l’incompétence et une corruption endémique.

 

C’est avec cette image peu flatteuse de 2012, boursouflée de plaies sociales et alourdie de multiples déficits, que notre pays s’apprête à franchir la nouvelle année 2013. D’ores et déjà, une chose est presque sûre, le DRS sera encore de la partie pour justifier la poursuite du désordre, et suppléer aussi bien l’incompétence des gouvernants que les incommensurables failles de la classe politique et intellectuelle nationale. Des failles qui seront occultées par la peur du DRS, qu’on décrit tel un phare, dont le faisceau lumineux traque impitoyablement tout mouvement citoyen soucieux de l’intérêt du pays. Il y a tant de discours sur sa tyrannie qu’on s’interroge sur cette toute puissance qu’on lui prête pour paralyser un pays de 36 millions d’habitants. À juste titre.

 

Certes, la réputation de nos services de renseignement (DRS-SM) est une des pires au monde, mais elle ne peut justifier à elle seule l’état des choses en Algérie. Aujourd’hui, la fragmentation du pouvoir, l’éveil des populations (surtout les jeunes), la circulation de l’information dans le nouveau contexte international, sont autant de facteurs qui affectent le potentiel répressif du DRS, tel qu’on le conçoit. Comme l’atteste d’ailleurs l’anarchie dans laquelle baigne le pays depuis des décennies malgré les discours d’assainissement que s’empresse de réchauffer chaque « nouveau » gouvernement.

 

À y regarder de près, le DRS semble s’être métamorphosé en une constellation d’intérêts, formant une secte politico-affairiste que la majorité dénonce, tandis que la minorité qui s’en nourrit, protège de toutes ses forces. Les adeptes de cette dernière forment autour des « décideurs » une impressionnante foule, où se côtoient élus, ministres, généraux, importateurs, représentants des classes politiques, médiatiques, bref, tous les affiliés du système unis par les liens de la rente et ce qu’elle génère comme avantages et corruption. Ils sont le véritable carburant du système pour ne pas dire son âme. L’ex. P.M. Sid-Ahmed Ghozali « estime leur nombre à quelques 2 millions d’Algériens » et parle d’un «parti clandestin » au service du système, sans autre religion, ni idéologie que celle du profit et des privilèges. Les partisans du changement politique ont donc affaire à cette caste au pouvoir fondamentalement opposée à l’avènement d’un État de droit qui mettrait en péril ses intérêts. D’où son acharnement à maintenir le statu quo, d’une part, en entretenant l’agitation d’une scène politique stérile, et d’autre part, en usant de l’épouvante du DRS qui a toujours hanté les gens et neutralisé leur volonté de changement.

 

Quand chacun prendra conscience que cette caste, imputable du chaos socio-économique et politique du pays, ne jouit plus d’impunité pour sévir comme elle le faisait par le passé, et qu’elle doit sa survie au « consentement » de la majorité, alors, le DRS sera chose du passé, au grand dam de tous ceux qui en profitent ou s’y abritent. D’ici là, le fiasco de la génération de l’indépendance, qui a inscrit l’Algérie dans les pires registres de la gouvernance, se poursuit au rythme de la dilapidation des richesses nationales, et du désarroi de plus en plus profond d’une société en mal d’idéal et de fierté.

 

Zehira Houfani Berfas,

écrivaine



[1] Personnifié par le général Tewfik Mediène



Nombre de lectures: 6106 Views

25 Reponses pour " Le DRS, cet arbre qui cache… le fiasco d’une génération "

  1. Vous l’avez bien dit ma chère Zehira : « le fiasco d’une génération » !
    Le mythe de la police politique n’est qu’un prétexte des « élites » pour cacher leur couardise.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • Quel que soit l’angle d’où l’on observe la situation algérienne, on finit toujours par s’apercevoir que ce sont les « élites » qui bloquent le changement politique en Algérie. Ce sont elles qui, de diverses façons, renforcent le pouvoir du DRS sur la société.Ce matin, j’entendu Me Bouchachi dire que le pouvoir empêche la liberté d’expression et de rassemblement des gens, il a parlé de l’arrestation des jeunes qui distribuaient la déclaration des droits de l’homme à Alger. Cela m’a plutôt peinée, vu que M. Bouchachi, ex. président de LADDH, a lui-même renforcé la position du pouvoir puisqu’il participe à sa légitimation, dans une assemblée contraire aux intérêts du peuple et du pays. Ce n’est malheureusement qu’un petit exemple du mal algérien. Alors, oui le DRS a sévi sur le peuple, mais s’il continue aujourd’hui, c’est tout simplement parce qu’il n’est pas confronté par les « élites » mais plutôt toléré, pour ne pas dire soutenu.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  2. bledmiki dit :

    et si le DRS n existait pas , alors il existe l armee et la gendarmerie ou alors la police ou alors les magistrats ou alors l administration etc. j ai bien peur que le DRS ne soit que la partie visible de
    l’iceberg et que les autres pseudo institutions n’attendent que l occasion pour remplacer le DRS en attendant , ils continuent a se sucrer et profiter de ce systeme.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  3. [...] DRS, cet arbre qui cache… le fiasco d’une génération Zehira HOUFANI BERFAS In Le Quotidien d’Algérie 10 décembre [...]

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  4. Mebrouk Menar dit :

    Monsieur le Président Abdelaziz Bouteflika ;
    Monsieur Taieb Belaiz , Président du Conseil Constitutionnel ,
    Monsieur le Ministre de la justice , et Mr le secrétaire Général ,
    Monsieur Abdelghani Hamel , Directeur Général de la Sûreté Nationale ;

    Suite à mes précédents recours , j’ai le regret de me permettre de vous informer vos témoignage , quant aux crimes perpétrés sur ma personne et mes enfants mineurs , commis par l’organisation criminelle de magistrats et autres , avec participation de la police, objet de ma plainte enregistrée au parquet d’Alger depuis le 28/03/2010 sous le no: 6804 .
    Alors que vous étiez informé régulièrement au moment des faits.
    Ce témoignage assumera vos responsabilités personnelles, et deviendra une complicité avec les auteurs des faits, puisque le parquet
    d’Alger est devenu le représentant  » public de corruption » en dissimulant tous mes dossiers.

    Cette organisation criminelle, qui n’a pu supporter ma guerre dans leurs bureaux et les sales d’audiences, est sortie avec ses complices à la rue pour continuer ses sales besognes (voir ma lettre ci-jointe, objet de mon audition par la police judiciaire, et un autre dernier certificat médical de la médecine légale, descriptif de mes blessures).

    En conséquence, je me permets d’entreprendre des démarches sous la responsabilité de tous mes adversaires, qui assumeront collectivement toutes atteintes à ma personne et à mes petits enfants.
    L’inspecteur de police, Mle:3511 , et Avocat Mr Menar Mebrouk ;
    Sans domicile fixe ; Télé :07.71.93.97.61 ; persiste et signe .

    Ampliations à messieurs :
    Le chef d’état major du MDN (service répression de corruption) .
    Le chef d’état major de la Gendarmerie Nationale.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  5. Le DRS n’est pas une “épouvante”, mais une réalité sanglante: 200.000 algériens morts assassinés, 20.000 disparus-disons plutôt exécutés dont les cadavres ont disparu, une corruption généralisée et entretenue par les laboratoires du DRS, et toujours le même homme-diable à sa tête : Mohamed Mediene dit Toufik, toujours au pouvoir depuis 1990 alors que l’Algérie a changé cinq fois de présidents, et une quinzaine de fois de gouvernements.
    Personnellement, je n’arrive pas à comprendre comment l’armée dans son ensemble subit la loi de cet Hitler 2 ? Un simple adjudant sans uniforme du DRS peut se permettre d’insulter un colonel de l’ANP en uniforme sans que celui-ci ne réagisse. Même Hitler 1, au sommet de sa puissance, avait dû affronter une mutinerie de ses généraux. Et notre armée ne bouge pas ! Pensez-vous sérieusement que la solution est entre les mains de nos intellectuels quelle que soit leur dévouement, abnégation et sacrifice ? Non, la solution au mal DRS qui ronge tout le pays est entre les mains du peuple. Un jour viendra où le peuple dans son ensemble se soulèvera et balaiera tout le système : DRS en tête de liste, présidence, gouvernement, partis politiques qu’ils se revendiquent du pouvoir ou d’une fausse opposition, famille pseudo « révolutionnaire » où pullulent les harkis et planqués de la révolution, les organisations de masse du FLN, les indicateurs affectés ou planqués dans toutes les institutions et administrations du pays. La suite ? Une période d’anarchie et de règlements de compte d’abord, puis une tentative de reconstruction du pays en enterrant à tout jamais la période « révolutionnaire ».
    J’avais déjà évoqué cette hypothèse en 2008 dans un récit fictif publié dans le journal Le Monde sous le titre « Utopia, Made in Algeria »:
    http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2008/12/16/utopia-made-in-algeria-1_1131128_3232.html
    http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2008/12/18/utopia-made-in-algeria-2_1132026_3232.html
    http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2008/12/18/utopia-made-in-algeria-3_1132452_3232.html

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  6. Youssef dit :

    DRS : «ORGANISATION CRIMINELLE» et «MAFIA TENTACULAIRE»

    Le DRS n’est pas le DRS s’il ne sème pas la terreur ! Exactement comme la Gestapo. Cette dernière a été définie et qualifiée « organisation criminelle » par le Tribunal de Nuremberg. Ainsi va du DRS, dont la logique principale, la marque spécifique de la dite Police politique du Régime militaro-mafieux d’Alger est « la violence meurtrière permanente ». Et c’était en fin connaisseur, de l’intérieur même de la « boîte » que Mécili disait en 1962 déjà : « Le MALG va dévorer l’Algérie ! »…….

    Assassinats, massacres, tueries, attentas, rapts, kidnappings, la manipulation massive des extrémistes de tous bords (islamistes, baassistes, séparatistes, régionaliste, etc.), et toutes autres sortes de crimes dans son parcours. Faut-il rappeler aussi qu’à sa naissance, les Généraux français n’avaien t ressenti aucune inquiétude: ils savaient que le MALG de Boussouf est conçu pour exercer le contrôle et la surveillance de la société, de la population « indigène ». Et c’était au plus fort de la Guerre d’indépendance que le criminel Boussouf avait commencé ses besognes sanguinaires, ciblant les héros du mouvement libérateur : Abbane, Mellah, Amirouche, Zighout et autres grandes figures de la Résistance contre la barbarie coloniale…..La liste est longue de ces Grands Hommes tombés sous les balles et/ou les tortures du MALG, de la SM, puis du DRS. Et combien de mouvements, de protestations ont été cassés, dont la Grève des dockers d’Alger en 1976, le Printemps berbère et ses suites, le Printemps noir 2001et ses 121 victimes, les 250 000 victimes de la Guerre civile, instiguées et planifiée par le Cabinet noir, et mise en pratique par le DRS. Les 20 000 disparus, 40 000 veuves, 300 000 orphelins, 900 000 exilés, xxx 000 milliards de dégâts matériels et logistiques font aussi partie de la comptabilité macabre de la Stratégie de la tension conçue par les Maitres du DRS (1991-2012)….Sa comptabilité macabre pourra être consignée dans un « Grand Livre noir des Crimes de la Dictature militaire d’Alger ».

    De nos jours, le DRS est « ramifié » à tous les domaines d’activité politique, économique, sécuritaire, et tissé sa « toile d’araignée », son quadrillage partout : institutions, associations, entreprises, sociétés, tous les secteurs, à tous les stades et échelons. Ses domaines de prédilection sont : le commerce extérieur, l’import-export, le trabendo, les trafics en tous genres, le proxénétisme, la prostitution, la drogue, le net, les sites, les blogs, les médias, la presse, les radios, partis, associations, le BTP et autres secteurs où ça rapporte énormèment d’argent, l’argent comme autre instrument de domination. Le DRS recrute fortement dans les instituions (facs, lycées, hôpitaux, usines, entreprises, administrations) convoitées quotidiennement par les flux importants de population, cette population que le Régime militaire considère comme « l’ennemi intérieur », l’ennemi à abattre, et tient à le surveiller, le contrôler, l’embrigader, le terroriser et le régenter.

    Son «système concentrationnaire» constitue la «49° Wilaya» : bagnes, prisons, redoutes, cachots, caves…..où ses sbires assoiffés de sang pratiquent «la torture généralisée», héritée de triste mémoire, celle des sinistres pratiques d’Aussaresses, Le Pen, Godard, Léger et compagnie …

    Le DRS est « partout et nulle part » ! Partout, du fait de son quadrillage systématique. Nulle part en raison de son organisation et sa structuration secrètes, invisibles, imperceptibles…mais décelables !

    Le DRS c’est le Pouvoir réel, le Sommet de la « Pyramide du pouvoir », c’est l’enclave autoritaire principale, la main de fer des Généraux, leur bras politique, la colonne vertébrale et l’épine dorsale du Régime militaire, son Syndicat du crime, son fer de lance, son cœur et son cerveau, son Centre névralgique, son mur de soutènement, sa digue de protection, sa force d’interposition……contre tout ce qui peut menacer les intérêts de la «caste militaro-mafieuse» qui détient le Pouvoir dictatorial, total, absolu..…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  7. el amel dit :

    Ce sont ces « élites » qui ont structurées leurs familles!
    à l’ère du numérique, en guise du porte-monnaie dans la main, c’est le portable qui est exhibé sous votre nez!
    ce qui fait défaut c’est la finesse d’antan et l’intelligence supérieure.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  8. houda dit :

    Je n’en veux plus au DRS ni au système ni au parti de 2 millions d’adhérents. J’en veux au peuple qui se complait dans tout ça, j’en veux aux intellectuels qui ne font rien, j’en veux aux anciens moudjahidines encore vivants et qui ne disent rien.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  9. Nordine dit :

    felicitation pour votre courage et votre determination Mr Menar Mebrouk, que justice vous soit rendu.
    voilà un exemple parmis tant d’autres sur l’injustice, la repression des services de securités de notre pays contre leur propre peuple ainsi que les interets reels de la nation, le DRS est un cancer mutant rongeant les institutions de l’etat du moins ce qu’il en reste, le DRS a atteint en degradant toutes les couches sociales et ideologiques de la population.
    le peuple s’est emmuré dans une espece de microcosme fataliste il subit il encaisse l’injustice, mais il ne reagit pas.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  10. Azzedine B dit :

    Bonsoir à tous
    J’ai une question qui me travaille depuis certain temps qui est: Est ce que si il y aune explosion sociale et que le peuple demande la chute du regime,est ce que l’armée va réprimer le peuple ?
    Je pose cette question car je constate que beaucoup de personne mettent en garde contre une explosion sociale imminente et j’estime que cette question est primordiale car elle pourait avoir un impact sur le devenir de l algerie.Si pour moi je pense que l armée n aura aucun scrupule à chasser bouteflika,est ce qu’elle se comportera differement si le peuple demande au generaux de s’en aller et d etre juger ?
    Merci

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • HAMED dit :

      L’exemple de la syrie, en algérie en pire, n’oubliais pas c’est des gens deserteurs de l’armée française, la france ne les abandonnera jamais

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  11. mazighedine dit :

    Salem,azul

    Le moins qu’on puisse dire sur le phénomène DRS ;que
    c’est un virus qu’il fallait combattre au début,aujour-
    d’hui c’est trop tard,car il gangrène tout le métabo-
    lisme et qu’il faut couper en d’autres termes il faut
    attendre la prochaine génération ou les prochaines,l’
    anterieure à failli à son devoir fiasco total.
    Mais ne nous cachons pas dérrière ce virus,des virus
    il y en aura toujours on doit voir ailleurs et se
    demander si ce virus à pu proliférer dans tout le
    corps, c’est bel et bien parce qu’ il y a environnement
    propice à cela.
    Moi,modestement chaque fois que je zappe sur la chaîne
    unique je reste sidéré ,comment des gens qui se disent
    élite puissent accepter de jouer dans ce show de TRUMAN
    pour l’argent,le poste,la fama peut être le chantage!!
    à vrai dire je ne sais pas,le peu que je puisse dire
    maintenant il faut une mobilisation générale , des
    efforts énormes et surtout du temps pour annihiler ce
    virus à jamais,sinon entrant dans le fatalisme esperant
    une aide divine!
    VIVE L’ALGERIE INDÉPENDANTE.
    Cordialement,tanmirth.

    =================================
    Ne soyons pas pessimistes et fatalistes, mon cher compatriote. C’est notre faiblesse pour ne pas dire notre lâcheté qui fait la force des voyous d’en face. Toutes les polices politiques (et des plus intelligentes) des régimes totalitaires ont terminé dans la poubelle de l’Histoire, quand les peuples et leurs élites ont décidé de se libérer. Que sont devenues les Savak, Sécuritate, Stasi, Dina, Sigurimi, DGS, SIDE…….?
    Salah-Eddine

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  12. papousse dit :

    la sécurité militaire ou le DRS a écremé presque toute l’élite existante algérienne entre 1962 et 1980, même Ait Ahmed, l’aieul créateur de l’OS, le reconnait dans un des reportages à ce sujet.
    Aujourd’hui dire où est l’élite et pourquoi elle ne fait rien, je crois que la réponse est claire.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  13. Bonsoir à tous,

    Ce texte ne nie pas l’existence du DRS, ni ne dédouane ses nombreux crimes contre le peuple algérien. @ A. Badjadja, croyez-moi, je n’ignore pas les bilans sanglants effectivement du pouvoir totalitaire algérien. Un changement pacifique et ordonné ne peut se faire sans organisation. Pour cela, le peuple a besoin du leadership de ses « élites ». Nous en avons beaucoup parlé sur ce site ces dernières années. Il ne s’agit pas seulement d’intellectuels, mais de l’ensemble de la classe savante et militante de ce pays. Peu importe que la personne soit militaire, médecin ou journaliste, cette classe est imputable de la dérive du pays et de la détresse du peuple. Du fait même qu’elle ne s’organise pas pour lutter efficament contre l’injustice et la corruption. Personnellement, je pense que le DRS n’est pas ce monstre qui paralyse tout le monde. Des militants qui tentent de faire bouger les choses le prouvent tous les jours. Le jeune Zaid, M. Sidhoum et beaucoup d’autres. Donc, si d’autres Algériens de cette fameuse classe « savante » politique, etc. voulaient réellement changer les choses, ce n’est pas le DRS qui les arrêterait. à condition, bien sûr, qu’ils réussissent à se liguer pour l’intérêt général. C’est le noeud du problème.
    Et c’est aussi ce qui me pousse personnellement

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  14. Toutes les nations du monde possèdent leurs services secrets car ils sont d’une importance vitale. C’est le système uminitaire qui veille sur le corps humain, ce qui correspond à la défense et à la sécurité de la NATION.La sentinelle à l’éveil permanant sur tous les corps de l’Etat pour en assurer la protection et leur cohésion dans le cadre et le respect des INSTITUTIONS répondant aux intérets supérieurs du PAYS.Détenir ce role et en faire partie en est un trés grand honneur lorsque la conscience le devoir et l’action sont en harmonie et s’inscrivent dans le sens de ces INTERETS NATIONAUX.Ont-ils seulement un tout petit semblant de quelque-chose qui a échappé meme miraculesement au terrible désastre de toute l’ALGERIE.Tout un pays trainé dans la boue et le sang,l’école et l’université sinistrées,les hopitaux lieux de tortures et de mouroirs,des professeurs d’université en délire devant un mort,nos enfants quittent le pays face au courants marins et aux machoires des requins,le pillage systématique des richesses mationales avec la performance de détenir le classement de premier pays corrompu au monde.Tout le monde sait que ce sont eux qui dirigent le pays et qui ont le pouvoir de vie ou de mort sur toutes les citoyennes et tous les citoyens algériens, et la liste de leurs victimes est d’une longueur effroyable.Dans un monde qui se respecte,cette terrible tragédie qui endeuille et torture l’ame de tout un peuple n’a d’explications que dans la démence et la folie pour ainsi faire diversion et s’accaparer les énormes richesses de l’ALGERIE. Seuls LES PEUPLES DEBOUTS façonnent et inscrivent leur HISTOIRE.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  15. Nordine dit :

    le DRS ressent un besoin permanent de protection, non par les tartuffiens et autres rigolos de basse cours du régime ou de son élite à la pauvreté intellectuel remarqué
    Mais essentiellement de la part des états unis et de la France.
    le DRS les considère comme leur assurance vie.
    La contre partie n’est pas uniquement les contrats juteux et autres bradages des richesses du pays, se sont des pactes d’alliances militaro stratégiques à long termes…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  16. Nordine dit :

    pour preuve constatons la longevité de sieur toufik mediene à la tete du DRS,
    il a vu les chefs de l’etat passé, demissionner, assassiner, renvoyer ou licencier mis à la retraite des generaux sans compter les scandales financiers etc etc.
    lui , est toujours à sa place
    il ne sort pas de st cyr sa survit, il la doit à sa servitude auprés de ses veritables maitres.
    il y a un proverbe arabe qu’Alexandre Dumas repetait « ce n’est pas forcement celui qui commande qui donne les ordres »….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  17. said dit :

    on va surement me censurer, mais nous nous sommes un peuple (africain et arabe)a part, nous avons un pouvoir (demoniaque)a part et des pseudos elites (cupides)…à part.Notre système (predateur)ne ressemble a aucun autre systeme de par le monde.Vouloir un changement en appliquant les methodes ayant reussi chez d ‘autres peuples, c ‘est faire preuve d’ angelisme ou de naiveté,Notre peuple(sans defense) qui a tant souffert de la cruauté implacable de ce regime inique n ‘ose plus elever la voix pour revendiquer son droit legitime à une vie decente .Quant aux autres qu ‘on appelle « elites » ils se contentent , de miettes et des privileges fussent ils sales en échange de leur compromission, la lutte etant trop inegale.Devant la barbarie des agents du systeme qui ne reculent devant rien et qui pietinent la morale et les principes universelles ,comment peut lutter un intellectuel ou un citoyen honnéte qui a des principes???Encore une fois le combat est inegal. Que l’ on veuille ou pas, les « services » dirigent ce pays depuis la nuit des temps les agents de ces services ont la main mise sur le pays tout entier lequel est quadrillé, infiltré jusqu’ a la plus petite dechra , egalement les entreprises, les journaux,l ‘armée ,la police, la gendarmerie, les administrations, etc.Il n’ y qu a dresser un tableau de tous leur mefaits(enlevement assassinats ,tortures, nominations) pour s’ en rendre compte. Rien se fait sans leur aval et pretendre le contraire ,c ‘est nous faire prendre des vessies pour des lanternes,c ‘est tenté de nous induire en erreur.Sans aucun doute l’ exception algerienne ,policiere et repressive, dans le domaine de la maitrise des revendications populaires est unique au monde.c ‘est un jeu pour Ce pouvoir machiavelique pour se maintenir lequel s’ est attaché des meilleurs specialistes etrangers en la matiere afin de tuer dans l’ oeuf tout tentative d ‘instaurer une democratie , grace naturellement a ces milliards de dollars dont il arrose genereusement les plus irreductibles, Grace ,entres autres, a l’ achat des consciences europeennes et americaines.Le DRS ? un etat dans l’ etat.Je crois que l’ erreur c’ est de comparer la nature des regimes despotiques et de penser que la solution de ce qui reussit ailleurs peut se faire chez nous.A ma connaissance il n y a aucune similitude d ‘abord ce regime detient 250 milliards de dollars, ils ont du petrole,ils ont zigouillés 500 000 personnes ,fais disparaitre 30 000 autres, incendies des milliers d ‘hectares, ont achetés des intellectuels, des elites , des personalités etrangeres et algerienne, etc, meme satan n ‘aurait pas fais mieux.ALors si aprés tout ce palmarès macabre le DRS est un mythe, alors je suis paranoiaque……ou alors c’ est encore une trouvaille du……………….DRS.Allez savoir en ces temps de trouble ou on ne sait plus qui est qui, à propos c ‘est aujourd hui le 12122012……..a minuit…….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  18. Azzedine B dit :

    En parlant du fameux DRS, est il vrai que l homme en bleu a coté du general rachid benyelles est le general athmane tartag ? http://7our.wordpress.com/2012/07/11/algerie-a-la-recherche-du-veritable-general-mohamed-lamine-mediene-dit-tewfik/

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  19. said dit :

    PS: ce systeme a tout detruit en algerie:les vertus du travail, le merite ,le savoir,l’ honneteté, les valeurs universelles, les vertus ,la justice, la morale,la moralité,les repères, les nobles principes, les qualités ancestrales, son histoire, ses heros,en mot ce sont toutes les valeurs qui caracterisaient jadis la société algerienne qui ont été aneanti en 50 années par ces monstres qui sont au pouvoir depuis 1962.Cet apocalypse n ‘a jamais eu lieu nulle part ailleurs dans le monde.ceci explique cela.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  20. Si Salah dit :

    Magistrats proxénètes du «Bungalow 33»: salamet, salamet!

    Pour ceux qui se faisaient du soucis, rahi khardjet salamat! Les poursuites judiciaires contre les « magistrats » arrêtés à Temouchent en flagrant délit de proxénétisme et détournement de mineurs sont…
    « abandonnées pour vice de procédure »…. Les gendarmes n’avaient pas le droit de faire la perquisition ! Les accusés, pour montrer leur « respect » de la justice, ne se sont même pas déplacés au procès…Vive le DRS ! Longue vie à la justice de Bouteghriqa !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

Laisser un commentaire