Édition du
15 June 2019

Crimes contre l’Humanité commis en Algérie : les réseaux néo-coloniaux reprennent du service !

 

propagande néo-colonialeSalah-Eddine SIDHOUM

A l’heure des crasseux règlements de comptes entre gangs du régime illégitime et à l’approche du « changement » de la façade boulitique du pouvoir apparent, les réseaux néo-coloniaux Outre-Méditerranée, les mêmes que ceux qui ont participé (vainement) à la mystification du drame Algérien dans les années 90, semblent avoir été mis à nouveau à contribution par leurs vassaux d’Alger, pour tenter de brouiller les cartes.

Dans ce cadre, un hebdomadaire français, Marianne, (qui avait participé dans l’Hexagone, à la campagne politique d’éradication prônée par les sous-officiers de l’armée coloniale contre une partie du peuple Algérien), et en parfaite synchronisation avec la chaîne française France 3, excrète un « scoop » sur l’odieux massacre des moines de Tibhirine en convoquant d’ex-agents de la police politique infiltrés dans les rangs du sinistre GIA, comme « témoins ».

Face à cette reprise de la campagne de désinformation, il serait utile, de rappeler à nos jeunes compatriotes, le rôle joué, lors des années de sang et de larmes,  par la France officielle et ses réseaux néo-coloniaux, grassement soudoyés par leurs ex-sous-officiers, devenus par un dramatique accident de l’Histoire, les « décideurs » de l’Algérie « indépendante».

Il est indéniable que la France officielle a joué un rôle non négligeable dans la prolongation de la guerre qu’a subi le peuple Algérien dans les années 90, par son soutien inconditionnel à la politique répressive de l’oligarchie. Il est important ici d’ouvrir une parenthèse pour clarifier certains faits. Pour lever d’emblée toute équivoque, nous distinguerons clairement dans notre article, la France officielle du peuple de France. Si nous persistons à dire que la France officielle et ses réseaux mafieux politico-financiers ne sont pas étrangers à l’aggravation de la guerre, nous insisterons aussi sur le fait que l’écrasante majorité du peuple français s’est réfugiée dans une indifférence teintée de compassion.

De l’aide militaire à l’aide financière en passant par la vaste campagne diplomatique de soutien de l’oligarchie au sein des institutions politiques et financières internationales, la France officielle aura joué pleinement son rôle néo-colonial. Nous garderons à l’esprit l’impressionnant travail de coulisses que déployèrent ses «agents » diplomates lors de la session de la commission des droits de l’homme de l’ONU à Genève, durant le printemps de l’année 98. Alors que des preuves irréfutables de violations massives des droits de l’homme se trouvaient entre les mains des experts internationaux de la dite commission, les représentants français déployèrent des efforts surhumains pour éviter une motion de condamnation de l’oligarchie d’Alger.

Les querelles et fréquentes scènes de ménage, savamment entretenues entre Alger et Paris, par médias interposés, ne sont en fait que des montages grossiers des communicateurs des deux rives. L’intrication des intérêts de l’oligarchie militaro-financière et de certains milieux politico-mafieux français n’est plus à démontrer et certaines vérités doivent être crûment dites aujourd’hui.

L’esprit colonial n’a jamais quitté l’Algérie malgré les apparences et la notion de colonisabilité n’est pas une simple vue de l’esprit. De part et d’autre de la Méditerranée se sont tissés des liens plus que douteux entre une minorité algérienne de nostalgiques de l’Algérie des bachaghas, atteinte d’une francophilie névrotique qui a viré vers une véritable francofolie, et un lobby néo-colonial hexagonal avec ses réseaux extrêmement bien structurés, constituant de puissants groupes d’influence et de pression économique et politique.

La répartition des rôles se fera avec une admirable synchronisation. Ce lobby avait ses hommes politiques  (Pasqua et ses réseaux, Marsaux, Bonnet, Stasi, Sarre, Lang, Audibert, Chesson, Soulier..) ses journalistes attitrés (Taveau, Schemla, Adler, Paul-Marie de la Garce, Nahon, Kahn, Leconte, Benyamin, Ghozlan, Labat, Julliard ….), ses intellectuels (Glucksman, Lefort, Henri-Levy, Herzog, Finkelkraut, Brukner, .). Français et algériens dignes connaîtront tous, les honteux rôles joués par les acteurs de ce lobby dans la guerre de désinformation menée durant les six premières années du conflit. Doit-on rappeler pour l’Histoire, le tristement célèbre CISIA et son indigne indignation sélective, l’odieuse partialité du député André Soulier au sein de la commission européenne en visite en Algérie lors des massacres, les multiples meetings de soutien à la politique d’éradication tenus à la Mutualité, qui constituaient de véritables encouragements au terrorisme du régime et au meurtre, l’ignoble émission de désinformation de plus de 4 heures d’Arte, sous la direction de Daniel Leconte qui soulèvera l’indignation des journalistes français, les reportages et autres écrits télécommandés de certains philosophes de l’imposture qui joueront le rôle d’envoyés «spécieux » en Algérie sous la garde très rapprochée des services spéciaux ? Doit-on aussi rappeler les grossières provocations et machinations policières contre certains opposants politiques réfugiés en France et les nombreuses arrestations arbitraires qui se termineront au bout de quelques années par des non-lieux, tout comme les pressions exercées contre certains avocats et magistrats français, pratiques indignes de la patrie des droits de l’homme. Pour la France officielle, spécialiste dans l’élevage des dictatures en Afrique, la raison d’Etat et la protection de ses affidés prenaient encore une fois le dessus sur les valeurs et les principes universels de défense de la personne humaine dont elle était sensée en représenter la patrie.

Tout comme à Alger et en parfaite coordination, les acteurs médiatiques et intellectuels de ce lobby Outre-Méditerranée descendront en flammes tout ce qui ne s’inscrira pas en droite ligne avec la «pensée dominante». Des personnalités comme Burgat, B. Etienne, Guillard, Césari, Joxe.ou des journalistes comme Tuquoi, Garçon, Simon en savaient quelque chose.

Dans une correspondance datant de 1997, un ami intellectuel français qui ramait courageusement durant cette période de désinformation à contre-courant de la «pensée dominante » m’écrivait à juste titre : « L’Algérie depuis 166 ans, nous sert à nous français, à nous unifier, à nous rassurer quant à l’avenir, à nous persuader que nous sommes dans la bonne voie (alors qu’en vérité nous en doutons). Notre hymne national dit : »Qu’un sang impur abreuve nos sillons ! ». Depuis 1830, nous avons décidé que l’Algérie serait le  »sang impur » que nous pouvions faire couler à loisir. Le FIS fut le bouc émissaire de nos pêchés, et il ne s’est rien passé d’autre, ces quatre dernières années que ce qu’avaient connu l’Emir Abdelkader ou Mourad Didouche. C’est toujours la même histoire ! ». Sages et courageuses vérités qui expliquent beaucoup de choses en ces temps d’imposture intellectuelle !

Quand on connait ces réseaux néo-coloniaux, leurs relais politico-mafieux de part et d’autre de la Méditerranée et leurs plumitifs et autres mercenaires de la plume engraissés par le régime corrompu d’Alger, il est alors aisé de deviner   la « qualité »  mais aussi le sort de ce type d’articles et autres « documentaires » télécommandés : La poubelle de l’Histoire !

Cette insidieuse propagande d’emblée ratée des résidus néo-coloniaux de la France officielle et des fils et petits-fils du Bachagha Boualem, Ali Chekkal et Nefissa Sid Cara ne trompera jamais les fils et petits-fils des Abane, Ben M’Hidi et Ben Boulaïd car « tout ce qui est excessif est insignifiant ».


Nombre de lectures : 11323
21 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Abdelkader Dehbi
    15 mai 2013 at 15 h 27 min - Reply

    Merci Si Salah-Eddine pour ce rappel. Il est nécessaire en effet de saisir toutes les occasions pour passer le message de génération en génération, afin que nul n’oublie la nature des rapports honteux de vassalité quasi organiques et permanents, qui ont toujours lié le régime illégitime algérien à la France officielle. Singulièrement depuis le Coup d’Etat du 11 Janvier 1992, perpétré contre la volonté du peuple algérien, par une poignée de généraux « dafs » putschistes, issus des rangs de l’ex armée coloniale et de la décennie de sang qui s’en est suivie ; une décennie de sang dont le bilan désastreux, aussi bien au plan humain et psychosocial qu’au plan économique, est dans toutes les mémoires.
    Outre la part du lion qui échoit à l’ancienne puissance coloniale dans nos relations économiques et commerciales, ces rapports de vassalité ont aujourd’hui littéralement envahi le champ politique au point où l’encore Chef de l’Etat, n’éprouve ni gène ni honte ni scrupule, à se faire soigner dans le Saint des Saints de la médecine militaire française – à l’Hôpital du Val de Grâce – où les équipes médicales en place sont informées de tous les détails relatifs à l’état de santé de M. Bouteflika, tandis que les citoyens algériens sont obligés de se contenter des âneries débitées sans fin, par un M. Sellal dont la vulgarité, la légèreté et une indigence mentale crasse, tiennent plus d’un personnage de voyou de quartier que de la position d’un Premier Ministre. Et dire que ce sont de tels tristes échantillons de la misère intellectuelle et morale – comme les Médelci, les Khalida Toumi, les Sidi Saïd et tant d’autres de leurs clones – du régime en place, qui sont chargés de représenter l’Algérie à l’étranger et de parler en son nom !
    Sans oublier de signaler, par incidence, qu’on parle de plus en plus avec insistance, d’informations – qui restent à vérifier – rapportant qu’un « Projet de Constitution Algérienne » était en cours d’élaboration en France, par une équipe mixte de juriste des deux pays…
    Mais revenons à la publication de cet article de « Marianne », qui revient sur les circonstances de l’assassinat des 7 moines de Tibhirine – assimilé à un Crime de Guerre – et dont de nombreux témoignages dûment documentés en ont accusé des responsables du DRS. En particulier le général Djebbar Mehenna dont la tête aurait même été réclamée par les français. Une accusation maintenue jusqu’à la veille de la visite officielle de M. Hollande à Alger les 9 et 10 Janvier 2013, au point que ledit général en avait même semble-t-il perdu le sommeil… de crainte que l’affaire soit relancée.
    Que s’est-il donc passé depuis ?
    Quel a été le prix du silence et de la reculade de M. Hollande, sur le dossier de l’assassinat des 7 moines de Tibhirine ?
    Nul besoin d’être un voyant extralucide pour rattacher cette reculade honteuse des officiels français à l’acceptation par la hiérarchie militaire qui exerce le pouvoir réel – M. Bouteflika n’étant dans cette affaire, qu’un habillage – de l’ouverture de l’espace aérien national « sans limites ni restrictions » – pour paraphraser le cri de victoire poussé par M. Fabius – aux avions militaires français, dans leur expédition néocoloniale au Mali, « pour casser de l’islamiste » comme ils se disent entre eux. Comme ils se disaient d’antan, « pour casser du fellaga »…
    C’est dans ce jeu politique immonde, qu’il faudra situer la publication de l’article du magazine ordurier « Marianne », puis, la diffusion dans une semaine, du film dont on attend la projection sur FR3, dans une tentative médiatique plus que hasardeuse, de chercher à se défausser d’un Crime de Guerre qui restera chevillé au corps de cette association criminelle de malheur qui a nom de « Françalgérie ».
    Quoi qu’il advienne, demain ou dans dix ans, les fils de colons et les fils de bachaghas, ainsi que leurs clientèles en France comme en Algérie, apprendront une fois de plus à leurs dépens combien ils auront sous-estimé les capacités de réaction de ce peuple algérien.

    Et comme le dit si bien Al-Mutanabbi :

    إذا رأيـــت نيوب الليــث بارزة، فلا تظنـــن ان الليــث يبتســم !
    Si tu vois les crocs du lion découverts, ne vas pas croire que le lion [te] sourit !

  • Abdelmadjid AIT SAADI
    15 mai 2013 at 15 h 35 min - Reply

    Merci si Salah-Eddine SIDHOUM, nos plumitifs de service, pour ne pas les appeler « leasing journalistes et intellectuels », ressemblent à s’y méprendre à l’éphémère compagnie parisienne de « location de véhicules », de l’éphémère banquier, Moumène Khalifa », crée comme CEVITAL et ses compagnies d’origine, par le régime Belkheïr, avec la bénédiction de BENTOBAL, chargé de déverser les Euros « détournés » sur les scribes européens, et particulièrement de l’Héxagone.
    En effet, hier, ces professionnels de la propagande ethnique, recrutés parmi les rangs du lobby du CRIF, et conscients de la puissance des médias, comme du bon vieux temps de la sinistre « voix du Bled », se sont pris à rêver de se réapproprier « FRANCE V, émetteur d’Alger, ici la voix de l’OAS », pour nous seriner les « nouvelles preuves irréfutables », un peu comme lors des « éradications de RAIS, BENTALHA, RELIZANE », et la liste est longue, hélas, mais, en débaptisant la radio, et en la remplaçant, faute de temps pour les « philosophes des printemps arabes », par un journal, bien françaoui, « Mariane » la République de Kahn, histoire de renvoyer l’ascenseur aux généreux mécènes qui l’ont un jour de guerre civile, renfloué pour ne pas déposer le bilan, quitte à changer de nom et de fronton.
    En conséquence, nous sommes toujours, chez « La Méditerranée, traverse la France, comme la Seine, traverse Paris, de Dunkerque à Tamanrasset, 55 millions de Français », slogan qui doit avoir été sûrement mis à jour, par nos soutiens indéfectibles de l’éradication des Palestiniens.
    Au fait, pourquoi, « Mariane » ne s’est-elle pas crue utile en allant enquêter au Liban Sud, en 2006, ou en 2008, à Ghaza, pour nous éclairer à propos des armes interdites par les Conventions internationales, je veux parler du bombes au phosphore… ?
    A moins que les « enquêteurs » en service commandé, ne se sentent l’âme de Sherlock Holmes, que lorsqu’il s’agit de déchirer du « bougnoule », ou de supporter telle ou telle faction qui tient les cordons de la bourse, contre telle autre qui en serait victime ?
    Certes, les moines de Tibhirrine, méritent une enquête plus fouillée, mais je ne pense pas que la Justice, ait besoin de l’expertise de Severine Labat, ou d’Ait Aoudia, qui auraient mieux et plus à nous dire, sur qui les a recrutés, qui les a « tuyautés » et surtout, pour qui ils travaillent réellement, en tous cas, ce n’est certainement pas pour servir Dame Vérité, mais Dame confusion.
    En effet, au moment que choisis même NEZZAR, pour dire, qu’il est hospitalisé lui aussi au Val-De Grâce, son protecteur et néanmoins « adversaire » d’une étape de la vie, risque de passer dans l’Au-delà, sans avoir mis un terme définitif aux poursuites que serait enclin de relancer un nouveau procureur au TPI, et qui, concours de circonstances obligent, s’accorderait avec aussi bien les Français, que les USA, pour utiliser ce subterfuge pour exiger encore plus de concessions, des Algériens, pour le règlement de l’affaire palestinienne, au profit de la présence DÉFINITIVE comme « capitale éternelle du monde arabe »… et comme place boursière du monde arabe et méditerranéen, et surtout, comme nouveau siège de l’OPEP, une fois écrasé le trublion régime syrien, qui dort sur les plus grandes réserves accessibles de GAZ, au monde.

    Les relations entre Israël, QATAR, Séoudie, USA, ne sont un secret que pour les autruches qui ne veulent rien voir ni entendre. Ce qui s’est passé en Libye, et va advenir au Sahara algérien, si l’on n’y prenait pas suffisamment garde, risquerait de surprendre nos meilleurs analystes et spécialistes en prospective, s’ils venaient à ignorer les collusions manifestes entre le lobby pro-sioniste français, et les émirs « financiers » comme le QATAR, à qui ont veut offrir le complexe de BELLARA, sur un plateau d’argent, une fois le nouveau port financé par le système rétrocommissions algériens, devenus marque de fabrique.

  • ali
    15 mai 2013 at 16 h 19 min - Reply

    Loin de moi de l’idée d’absoudre nos généraux assassins,génocidaires,ainsi que leurs suppots de l’interrieur « les Saadi,Toumi,Barra.etc.. »et de l’éxterrieur « Bonnet,pasqua,BHL….. »Cher Monsieur Sidhoum avec tout les respects que je vous doit,je vous demande d’analysé ce qui se passe a l’échelle mondial pour comprendre ce qui se passe chez nous.Les généraux qu’ont dénonce sont soutenues pas uniquement par la France,car ce pays au niveau Mondial n’est absolument rien,et d’ailleur Sarkozy en a fait un appendice de l’OTAN et il est entrain de sous-traiter au Mali comme il a fait en Irak, et récemment en lybie, les USA « sionistes » c’est un complot mondial et la France n’est qu’un tout petit pion a qui on demande d’aller en Syrie arméé les fammeux rebelles qui ne sont qu’un ramassa de djihadistes venues de Tunisie,d’egypte,d’asie central, payer au frais du petrole quatarie et saoudien,c’est qui l’oppositions Syrienne???Monsieur Sidhoum pencher vous sur cette question et vous verrez une énorme manipulation, cela fait 2ans que l’occident disent que les soldats de Bachar ont deserter depuis le temps c’est tout l’armee Syrienne qui devrait etre dans cette fameuse opposition!!!!Loin de moi de deffendre les régimes scélérat et génocidaires tels que Bachar,Moubarek,Kadafi Benali…..Mais il ya une grosse manipulation en ce qui concerne l’islamisme ,Elquaida,Benladen etc…. regarder ce lien en Syrie.
    A titre d’info: Marianne est un hébdo sioniste de j.f Khan, refilé a un autre sioniste Maurice Safran,car aujourd’hui personne n’achete leur revue,tout le monde est brancher internet. « désolé » pour mon orthographe ». VIVE L’ALGERIE
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Cannibalisme-18024.html

  • Larbi Anti-DRS
    15 mai 2013 at 17 h 04 min - Reply

    Marianne est un journal qui est publier par des Criminels Francais qui naviguent entre la gauche communistes Staliniene, les services de securite Francais et le lobby raciste, colonisateur et assassin de la FranceAfrique. Marianne a ete’ le journal qui a publier et republier les dessins sur notre Prophete Mohammed (SAAS) juste pour augmenter son tirage. Ils confondent sciement entre liberte’ d’expression et liberte’ d’insulter. Les proprietaires de Marianne ont reçu du DRS comme beaucoups d’autres des valises d’argent du petrole et gas des Algeriens.

    Dans le lots des noms de la honte que vous avez donner, il y manque la deleguation de la honte et du crime sous l’egide des Nations Unies qui sont entre autre Simone Veil, Bernard Henry Levy et Mario Soares (l’ex-premier ministre du Portugal) qui ont fait une visite en Algerie dans un char de l’armee’ pour declarer a la fin que la situation est un etats qui combats les terroristes.

    Dans la liste des journalistes Francais qui merite l’estime des humains dans le monde, il y manque Florence Aubenas, qui a ete’ enleve’ le 5 Janvier 2005 a Bagdad lors d’ un reportage sur les crimes Americain a Felluja. Fin 2004 Jacque Chirac voulait faire passer sa loi sur l’interdiction du voile (Hidjab) en France, il y avait une résistance. L’enlevement de Florence Aubenas puis le Message de « ses ravisseurs » a Chirac pour ne pas faire passer la lois en France (c’est tous ce qui leurs manque en Irak), a fait sortir Dalil Boubeker, et tutti quanti pour dire ont acceptent la decision et la loi de Chirac sur le voile. Ce qui fut, la loi a ete’ vote’, la journaliste a ete’ liberer, les musulmanes en France ont vu leurs droits diminuer et bafouer.

    En Algerie c’est le droit a la vie qui a ete’ confisquer, comme en Arabie Seoudite, Syrie, ou autre regime dictatorial et sanguinaire. Bien sur pour cela le terrorisme sans adresse, ni visage est la meilleurs decouverte des services de l’insecurite’. Qui peut attraper un fantome?

    La collusion entre media tel Marianne, les services de securite’ Francais et le DRS Algerien, les racistes et colonialistes dans les partis politique Francais Gauche que droite ainsi que leurs influencent negatives sur le quotidien des musulmans Francais et particulierement Algerien n’est pas a demontrer. Entre temps le petrole, gas et autres minerais coulent a flots d’une cote’ et les produits finits sans aucune valeurs ajoute’ coulent de l’autre. La balance financiere est l’apauvrissement des Algeriens, et leurs controle a distance.

    Le meme scenario est a recopier avec d’autres etats Europeens, juste les noms et l’intensite’ du soutiens qui changent.

  • Ouas Ziani
    15 mai 2013 at 21 h 02 min - Reply

    @ Abdelkader Dehbi
    « Nul besoin d’être un voyant extralucide pour rattacher cette reculade honteuse des officiels français à l’acceptation par la hiérarchie militaire qui exerce le pouvoir réel – M. Bouteflika n’étant dans cette affaire, qu’un habillage – de l’ouverture de l’espace aérien national « sans limites ni restrictions » – pour paraphraser le cri de victoire poussé par M. Fabius – aux avions militaires français, dans leur expédition néo-coloniale au Mali, « pour casser de l’islamiste » comme ils se disent entre eux. »
    Je dois admettre que cette logique implacable. Les termes du contrat sont très précis.
    Mais il y a quelque chose d’intrigant, non pas dans les clauses du contrat mais dans ce qu’on pourrait appeler les annexes. Deux jours après la tonitruante déclaration de Fabius, la chaine Al Magharibia avait organisé une émission spéciale à laquelle elle avait invité messieurs Ahmed Chouchane et Ali Haroun. Ce dernier est le porte parole d’une organisation qui se fait appeler « les officiers libres ».
    Ceux qui ont suivi cette jelssa khassa étaient électrocutés par les propos d’une extrême gravité lancés par Ali Haroun.
    1- C’est le président qui avait autorisé les pilotes français à vadrouiller sans limite dans l’espace aérien algérien. Cette autorisation fut prise par lui seul sans même consulter les membres de l’état-major.
    2- Une révélation sur l’existence d’une relation entre le président et une certaine soussou et la menace de rendre publique ladite relation en publiant une vidéo si le chef de l’état ne démissionnait pas, ne parait pas une couleuvre trop grosse ? Ne faut-il pas lire la menace à l’envers ?

    • Abdelkader Dehbi
      16 mai 2013 at 9 h 41 min - Reply

      @ — Ouas Ziani :

      Ne soyons pas naïfs !

      Ali Haroun est un simple perroquet à qui on fait répéter sa leçon ; comme chacun sait, cet individu fait partie du clan des éradicateurs – aux cotés des résidus encore vivants de ce clan de sinistre mémoire, comme Reda Malek – et reste lié au DRS.
      Un DRS qui connait parfaitement les relations « galantes » de Bouteflika et le rôle peu glorieux de sa fratrie – en particulier le Saïd Bouteflika – dans les égarements indignes moralement, de leur président de frère, aujourd’hui âgé de 76 ans…

      Malheureusement, il y a pire ! Car, le DRS connait des choses beaucoup plus graves pour la sécurité et les intérêts supérieurs de l’Algérie : Comme par exemple les très fortes et anciennes relations d’une « ministre » de la République – Khalida Toumi – avec l’hyper sioniste Elisabeth Chemla, en compagnie de laquelle elle a effectué au moins deux visites à Tel-Aviv. Pour le compte de qui ? On ne sait pas vraiment… Peut-être même pour le compte des deux hommes-clés du pouvoir en place – Toufik et Bouteflika – tellement les choses sont opaques dans notre pays, livré à une véritable mafia criminelle et financière.

      Tout ceci pour dire que la poignée d’hommes qui se trouvent aujourd’hui au Sommet du pouvoir – dans sa façade civile comme dans son arrière boutique militaire – est aujourd’hui totalement pourrie : physiologiquement, mentalement et moralement. Elle se sait contestée et détestée. Elle est aux abois et elle représente un danger mortel pour l’indépendance et l’unité de notre pays.

      • numide
        17 mai 2013 at 0 h 57 min - Reply

        Que vont ils trouver comme explication devant Allah, nous somme nombreux temoin de leurs agissement et leurs traitrises. Ils aiment les sionniste, je serai pas etonné qu ils se sont reconvertie au judaism

  • abdel
    15 mai 2013 at 21 h 14 min - Reply

    Honte au journal Marianne.

  • said ait abdallah
    15 mai 2013 at 21 h 36 min - Reply

    merci aux freres qui m’ont précédés dans leurs commentaires et aussi à mon AMI et FRERE salah eddine SIDHOUM pour son excellente et pertinente ANALYSE. A deux reprises,l’hebdomadaire mariane avait publié des passages sur mon combat contre la corruption en ALGERIE.J’ai fait comprendre à martine gozlan,l’auteur de deux articles me concernant et auteur également de cet article sur la mort des moines ,ma position sur les généraux génocidaires du PEUPLE ALGERIEN. j’ai pensé qu’elle avait mesurer à sa juste considération la vérité et le combat des hommes pour y mettre mon nom et mon histoire. aujourd’hui même,elle s’apprête à revenir sur cette affaire avec un long article. il est fort possible que des journalistes honnêtes y exercent,cependant je n’accepterais jamais que mon nom puisse paraître dans un magazine qui s’abreuve du sang de ceux qui se sont le plus rapprochés de DIEU.J’èspère que madame gozlan consulte le quotidien d’ALGERIE,sinon son corepondant et enquêteur de la honte lui fera la commission.

  • still
    16 mai 2013 at 0 h 10 min - Reply

    • Il ne faut pas s’étonner que la mère protège ses ouailles et que les ouailles trouve refuge chez leur mère au moindre danger.

    • Comme un pot de terre verni a la poudre d’or, notre indépendance ou plutôt notre dépendance vis a vis de « l’ex » colonisateur se découvre scandaleusement de jour en jour sans que cela n’émeuve outre mesure la masse amorphe de bouliticiens qui rodent autour de la salle de contrôle, guettant le moindre signe de la part des sous-Off de service pour leur offrir leurs services.

    • On n’a pas besoin de lire l’article paru sur Marianne pour comprendre que l’auteur ou les auteurs essaient d’escamoter la vérité sur l’assassinat des moines de Tibherine sous une nouvelle couche de vernis-la première s’étant prématurément écaillée. Le vernis étant éphémère de nature, les faussaires sont obligés de le renouveler de temps en temps, mais la vérité est éternelle et finit toujours par éclater au grand jour.

    • Tous les crimes que les régimes politiques commettent à l’ encontre de leur propre population sont gardés sous le sceau du secret d’Etat hypocritement dénommé « Raison d’Etat », et il se trouve que l’Affaire des Moines de Tibehrine ait, soit une Raison commune des deux Etats, soit une Raison d’un Etat commun. L’ »Etat » algérien a commis un crime a l’encontre des citoyens français en massacrant les moines et l’Etat français a commis le crime de taire ce crime et d’appuyer la thèse qui incrimine les Islamistes.
    Deux « Raisons d’Etat » ou la « Raison d’un même Etat » de part et d’autre de la Mediterannee ?

  • Alilou
    16 mai 2013 at 11 h 41 min - Reply

    Merci pour cet article Dr SIDHOUM. Il tombe a point.

    Combien d’algeriens sont au courant de ces magouilles…j’etais en France durant la decenie noir…et je vomissais leur soutien pour les generaux putchistes…

    Maintenant que boutef est HS..qu’est ce qu’on fait pour eviter de perdre cette occasion en or pour changer le systeme et pendre tous les voleurs and Co ???

    Preparons-nous quelques ripostes afin de rassembler le peuple et de lui donner de l’espoir et de lui montrer qu’il y a une lueur a l’horizon???

    Ou bien sommes-nous toujours a l’etape de constat…des degats…?

    la publication de Cet article dans la revue Marianne n’est pas fortuite…ils sentent que le vent du changement arrive a grand pas et que ca ne correspond pas a leurs dessins autrement…il n’y aurait pas eu autant d’agitation de part et d’autre de la mediterannee…a moins que je fume trop mon thé…hic

    Cordialement

    Alilou

  • Ouas Ziani
    16 mai 2013 at 11 h 54 min - Reply

    @ Abdelkader Dehbi
    Toutes mes excuses, je voulais écrire le capitaine Hocine Haroun et non pas Ali Haroun. Je vois mal ce dernier palabrer sur Al Magharibia et je vois mal cet ancien ministre des droits de l’homme menacer quiconque parmi les huiles.

  • lyes laribi
    16 mai 2013 at 12 h 26 min - Reply

     » Celui qui ignore son histoire est condamné à la revivre »
    J’ai eu l’occasion de débattre avec ce monsieur sur le plateau de télévision de France 24 lors des élections législatives 2007, il n’a jamais caché sa sympathie pour le régime en place. Pire, il était fier de faire partie des personnes qui avaient voté ce jours là (pour moi c’était une mascarade électorale bien sur) alors que les informations faisaient état d’un taux de participations réel ne dépassant pas 15%. Il a même pris à cette époque la défense des groupes pharmaceutiques implanté en Algérie allant jusqu’à nier tout scandale de corruption dans ce secteur. Pour lui, il était impensable que Nezzar et CO ont pu commettre des crimes contre l’humanité. Il a même osé prendre la défense du général Lamari smain et de sa fille (hors plateau, à la fin de l’émission). Donc il ne faut pas s’étonner de la façon dont il a traité le sujet (MAAZA OUALA TARAT), ah qu’ils sont jolis ses adages algériens.

  • AS
    16 mai 2013 at 17 h 49 min - Reply

    Barak Allah fik frere Salah Eddine pour cet excellent article et rappel! Il semble que Hollande ait compris qu’il etait pris a son propre piege lors de l’invasion du Mali… en utilisant Bouteflika comme bouclier et excuse, et en ayant ete oblige de faire passer pour morts abu zeyd et belmokhtar apres que l’on est devoiel leurs plans plus d’uen semaine avant… franchement ca fait mal… mais je me souviens d’un certain sarkozy qui faisait le malin, ou est-il? ce sera pareille pour Hollande, et Allah swt sait le mieux!

  • Ali
    17 mai 2013 at 4 h 57 min - Reply

    avec la fin de boutef, le DRS assassin est revenu aux commandes avec ses relais francais, la carte terroriste est de retour, le DRS accuse d’avoir commis les plus grands massacres de la planete cherche coute a coute a sauver sa peau, il sait tres bien que ses jours sont comptes, il n’a pas d’autre solution que d’utiliser cette carte, seulement cette carte, il est meme accuser d’etre derriere la guerre du mali pour renforcer sa these de combattre le terrorisme , et vous avez remarquer ces derniers jours , les journaux controles par le DRS parler de multiples accrochages et l’elimination de terroristes. leur fin est tres proche.

  • omar
    17 mai 2013 at 7 h 58 min - Reply

    REVELATIONS A ENNAHAR
    DE MAITRE NEZZAR

    « Nous savons que le fis allait gagner…

    Nous avons arreté le processus électoral…

    La lettre de démission de Chadli était dans ma poche!!!!!!!

    Nous savons que c’est un probleme politique…

    C’est nous qui avons entamé le dialogue et la réconciliation…ETC

    QUAND UN MILITAIRE SE DECLARANT APOLITIQUE SE MELE DE POLITIQUE

    LE RESULTAT EST PLUS QUE TRAGIQUE….

    A VOUS DE COMMENTER JE REVIENDRAI DESSUS…

  • ALI
    17 mai 2013 at 12 h 03 min - Reply

    C’est vrai qu’a partir d’Alger on voit le probléme tres réduit,entre l’Algerie et la France ancienne colonisatrice, un énorme pays menbre du conseil de sécurité.
    Mais ce que les Algeriens ignorent, ou donne une importance tres partiel c’est le poids ENORME du sionisme mondial qui donne des injonctions au uns et au autres y compris a la politique U S.
    Juste un exemple édifiant parmi tant d’autres, c’est la Palestine,depuis les signatures de paix entre Arafat et Rabin soit une vingtaine d’années, les implantations juives de colonies ont quadruplé je vous laissent le soin de réfléchir,plus de 30 résolution de l’ONU violé,la derniere violation c’est le bombardement de la Syrie sans aucun amendement ou autorisation du conseil de securité.
    Pour ce qui est de la France c’est le CRIF (conseil representatif israelien Français)qui décide de la politique a mené,et tous les ans l’ensemble des politiciens français y compris l’actuel président Hollande, et les anciens présidents,1er ministres ,ex ministres…. sont invités « pour ne pas dire convoqués » au diner du CRIF et rendre le bilan de la politique a mené,et beaucoup d’entre-eux sont nés en Algerie.

  • Le rapporteur
    17 mai 2013 at 13 h 19 min - Reply

    L’Union Méditerranéenne selon Attali. — Al-manar 16-05-2013 17:17
    Attali le partenaire silencieux.

    Il est utile,si l’on veut bien comprendre ce qui se trame dans les coulisses,d’épingler au tableau de chasse comme un dangereux insecte nuisible,un redoutable partenaire silencieux,idéologue illuminé talmudo-sioniste-mondialiste qu’il faut écouter très attentivement et surtout à prendre absolument en compte. Qui est-il?

    C’est Jacques Attali (l’ex-juif Algérien naturalisé Français par la grâce de son « cousin » ashkénazi Issac Crémieux), parachuté par les siens comme cornac** des grands de la politique française (Mitterrand François – Sarkozy nagy de bocsa nicolas) et,en fin de carrière, recyclé V.R.P dans la promotion hallucinée et fortement médiatisée du « Nouvel Ordre Mondial ».

    Cet homme-là, par on ne sait quel sortilège, est devenu le gourou de toute une frange très importante des Berbéristes séparatistes, amoureux transis de leurs anciens maitres et nouveau-nés Euro-atlantistes. Plus que ses acolytes tribaux,comme le chef de guerre du côté des Deux Magots à St Germain,le teigneux roquet Levy Bernard Henri ou l’incontournable « historien » Benjamin Stora-la Science,il a littéralement subjugué un nombre incroyable de partisans de ces groupuscules berbéristes-séparatistes, qui n’en sont plus du tout au « Printemps berbère » des origines.

    Changeant de cap,ces troupes régulières talmudo-sionistes-mondialistes œuvrent avec ferveur(il faut les écouter pour le croire!) à l’accomplissement du Grand Plan politique fou de l’Union méditerranéenne (U.M) version Attali,le prophète de malheur.

    Projet hallucinant qui consiste in fine, à placer sous domination euro-atlantiste, par le brassage et le métissage des populations de toute l’Afrique du Nord (de la Mauritanie à la Libye) avec l’Europe du Sud ! Une Afrique du Nord aussi remodelée en régions, détachée de son bloc naturel identitaire Proche et moyen-oriental,sera ainsi plus facilement arrimée et assujettie politiquement, économiquement, socialement et culturellement au nouveau Soviet Suprême totalitaire bruxellois, cet axe euro-atlantiste ou, si l’on préfère,à l’axe Washington-Bruxelles! Mais çà…..chut! Les Saïd Saadi,Ferhat Mhenni et leurs troupes régulières,le savent-ils vraiment eux-mêmes ?

    Ne me croyez pas !, mais allez sur You Tube et regardez,écoutez jusqu’au bout(14 mn)la prestation hallucinante d’un prophète illuminé qui nous parle, entre-autres,de « missiles islamiques pointés sur l’Europe » !

    Vidéo. Public Sénat : Conversations d’avenirs – méditerranée dailymotion.com/…/…

    Note : ** Cornac. Sens = Personne qui s’occupe et guide un éléphant . En politique, ce sont les « conseillers » très spéciaux qui chuchotent à l’oreille des chefs d’Etat.
    Répondre | Répondre en citant | Citer | Signaler à l’administrateur

  • Si Salah
    19 mai 2013 at 9 h 36 min - Reply

    Réponse à Si Salah
    Désolé, mon cher Ami, il n’est pas question d’accorder une quelconque importance à ce cas social défenseur des criminels contre l’Humanité. Qui est-elle et que représente-t-elle pour nous parler des moines de Tibhirine?
    Amicalement.
    Salah-Eddine

  • Vérité
    19 mai 2013 at 20 h 40 min - Reply

    Avec ces articles torchons, les MERDIAS français jouent son double-jeux maudit et sur deux terrains:primo en Algérie pour endormir le peuple et préparer l’après Boutef en cognant sur les islamistes pour les salir et ainsi écarter toute victoire de parti islamiste et Secondo en France ou les musulmans deviennent de plus en plus visibles et gênant c’est à dire non manipulables donc on tape ur eux , mais la france se fout bien le doigt dans l’oeuil car l’algérien musulman d’aujourd’hui n’est plus l’algérien musulman d’hier, trop tard les masques sont tombés !! affaire à suivre….

  • Nouveau documentaire sur l’assassinat des moines de Tibehirins (mon opinion)
    23 mai 2013 at 11 h 39 min - Reply
  • Congrès du Changement Démocratique