Édition du
20 April 2019

Flagrant délit de mensonge

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

sellalEl Watan le 13.06.13 

La maladie de Bouteflika est devenue un vrai casse-tête pour les officiels du pays qui semblent ne plus savoir où donner de la tête ni comment en parler.

Chaque jour étant un jour de trop sans aucune image du président de la République, on sert à l’opinion publique des bulletins qui changent au gré des calculs comme change un bulletin météo au gré du temps. Le 27 avril dernier, il y a donc de cela 47 jours, un bulletin de santé affirmait que Bouteflika avait été admis à l’hôpital français du Val-de-Grâce suite à «un accident ischémique mineur», ce qui dans le jargon médical veut dire un mini-AVC ou accident vasculaire cérébral sans trop d’impact sur le patient. Mais au fil des jours et des semaines, l’absence d’images du Président a nourri bien des doutes sur son état réel. Un AIT ne nécessite pas une aussi longue hospitalisation, disent les spécialistes. Des communiqués laconiques de la Présidence ont suivi pour assurer que tout allait bien au Val-de-Grâce ; il en sort d’ailleurs non pas pour rejoindre son pays, mais pour une convalescence dans un autre centre hospitalier, toujours appartenant au corps militaire français, appelé les Invalides. L’intrigue est à son comble. Et toujours pas d’images du Président.

Mardi, alors que les plus folles rumeurs ont circulé sur son état de santé, son «incapacité à gouverner» et sa succession qui commence à s’organiser, le Premier ministre Abdelmalek Sellal accompagné du chef d’état-major Ahmed Gaïd Salah se rendent aux Invalides pour voir le malade national. Et, surprise de la rencontre, un nouveau bulletin de santé est rendu public et dans lequel il n’existe aucune trace de l’accident ischémique. Le nouveau bulletin de santé parle d’AVC, et aucunement mineur cette fois, comme le supputait déjà la rumeur depuis l’admission du chef de l’Etat au Val-de-Grâce. Autre médecin, autre bulletin ; n’est-ce pas là donner la preuve qu’il y a eu mensonge et que le peuple est loin de savoir réellement de quoi souffre le Président ? Un adage populaire dit «elle voulait se farder, elle s’est mise le doigt dans l’œil», cela semble être le cas pour cette opération de com qui, au-delà des images montrées hier, et à distance, dévoile qu’il y a eu mensonge dont l’opinion toute entière a été témoin. Comment faire confiance à ces bulletins changeants et à ces médecins qui signent ce que des politiques veulent bien leur faire signer ? Une chose est sûre en tout cas, si c’est un peu de vérité qu’on nous a servie hier, les Algériens sont en droit de savoir toute la vérité. 

N. B.

 

==========================================================================

Actualités : UN SPÉCIALISTE FRANÇAIS À L’AFP
«La rééducation sera longue»

 http://www.lesoirdalgerie.com

13/06/13

La rééducation est un processus long lorsqu’un patient a été victime d’accident vasculaire cérébral (AVC) laissant des déficits neurologiques, souligne un spécialiste alors qu’une «période de rééducation fonctionnelle» est évoquée par ses médecins pour le Président Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé à Paris depuis 47 jours. «A partir du moment où il y a eu AVC avec séquelles ou plus exactement avec des déficits neurologiques, c’est une rééducation qui prend du temps, on ne parle pas en jours, ni en semaines mais en mois», dit à l’AFP le Dr Xavier de Boissezon professeur de médecine physique et de réadaptation, spécialisé en neurologie (CHU Toulouse). «Par exemple, la récupération d’une hémiplégie se fait sur 6 mois à un an et celle de l’aphasie (troubles du langage oral et écrit) sur 1 à 2 ans. Cette vitesse, très lente pour le patient, est celle du cerveau dont des zones (et des neurones) sont détruites par l’AVC. Il a besoin de ce temps pour trouver d’autres solutions, d’autres itinéraires pour récupérer le contrôle de la motricité ou du langage», explique-t-il. «Pour l’héminégligence, ce délai est très variable d’une personne à l’autre : de un mois à un an environ». Dans le syndrome d’héminégligence, le patient ne prête plus attention à ce qu’il y a ou à ce qui se passe du côté de son hémiplégie, de côté gauche le plus souvent. En revanche «un tout petit AVC peut récupérer très vite» et «un AIT (accident ischémique transitoire) sans séquelle (évoqué fin avril en Algérie, ndlr) récupère en moins de 24 heures et ne nécessite pas une hospitalisation de un mois et demi deux mois», ajoute le Pr de Boissezon. Au cours de la rééducation, le kinésithérapeute fait faire au patient des exercices pour essayer de réveiller la commande motrice (attraper un objet avec la main, marcher …). Les robots d’assistance contribuent à ce travail de rééducation. Système de verticalisation et tapis roulant font aussi partie des instruments de routine. Plus généralement, la rééducation se fait en fonction des déficits observés et des éventuelles pathologies préexistantes (diabète, etc.). «Il s’agit de faire des progrès pour récupérer une autonomie maximale».
AFP

 


Nombre de lectures : 7903
23 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • L. Saliha
    13 juin 2013 at 11 h 21 min - Reply

    J’ai longtemps hésité avant de prendre la décision de vomir mon écoeurement au sujet du sieur Bougherbal, « professeur » en médecine. Et je parle en tant que praticienne hospitalo-universitaire, spécialisée en cardiologie.
    Pour qui prenez-vous les citoyen(ne)s que nous sommes? Pour des idiot(e)s?
    Vous avez essayé de tromper l’opinion par vos mensonges grossiers concernant la maladie de Mr Bouteflika. Vous nous avez parlé d’AIT (accident ischémique transitoire)et vous savez autant que moi et le jeune résident débutant en cardiologie le sait aussi que l’AIT récupère dans les 24h sans laisser de séquelles. Et en aucun cas cela nécessite une hospitalisation de longue durée et à plus forte raison dans un établissement de pointe à l’étranger.
    Vous nous avez dit que dans moins de 7 jours, il allait revenir. Nous voila à près de 50 jours d’hospitalisation (soins et rééducation).
    On découvre aujourd’hui qu’il présente une hémiplégie gauche qui nécessite une longue réeducation. Qu’allez-vous dire à l’opinion?
    Vous avez essayé de salir les médecins honnêtes que nous sommes, qui travaillons dans la discrétion, loin des feux de la rampe en nous traitant pratiquement d’incompétents et ne maîtrisant pas certaines techniques ! Et vous êtes-vous compétent en parlant d’embolisation dans le traitement de l’AVC d’origine ischémique?
    Je ne peux admettre que des médecins comme vous qui courrez derrière des strapontins politiques et les privilèges inhérents, nous salissent ainsi.
    Vous ferez mieux d’aller voir ce qui se passe dans votre service du CNMS, vous qui n’avez examiné un seul malade depuis plus de 20 ans, plus préocuppé par votre strapontin de pantin au Sénat, les prises en charges que vous signez pour les familles de la nomenklatura et autres.
    Il est vrai que vous, il y a à peine quelques années, vous êtes allé vous faire opérer en Europe pour une banale vésicule biliaire.
    Heureux, notre Maître commun, le défunt Pr MC. Mostefaï,cet illustre enseignant pétri de qualités morales et d’une certaine éthique, qui n’a rien vu de vos pratiques honteuses.
    A mauvais entendeur, pas de salut.

    • tizihibel
      13 juin 2013 at 14 h 59 min - Reply

      Bravo ou yaatik essaha ,madame mazal fe bladna fehlat kifek eli ma ikhafouch;al hak aali oula youaala aalih.
      Vous avez rabattu le caquet a ce pseudo professeur qui a vendu son ame au diable et au veau d’or.Je vous remercie du fond du coeur et je suis fier d’affirmer mon algerianite grace a des personnes de votre calibre,probite et honnetete intellectuelle.

    • Lawliya
      14 juin 2013 at 1 h 49 min - Reply

      Aprés ça Madame, le pseudo brofissour n’a qu’à aller vendre des mhadjeb. Pour aller dans le sens de la tbehdila que vous venez de lui infliger à cet énerguméne je me permets d’ajouter que ce n’est pas tant ces responsables illettrés qui ont causés les dégats les plus ravageurs dans notre pays, mais ce sont ces universitaires lèches savates et rampants qui ont ruinés économiquement et culturellement notre chère patrie.
      Encore une fois, chapeau bas Madame!

    • Lyes Bouk
      16 juin 2013 at 20 h 01 min - Reply

      Tout comme vous chere consoeur je n’ai cessé de rabacher, excusez le terme, qu’un AIT ne mérite pas un déplacement plus loin que le premier hôpital avec un radiologue, un neurologue, et un cardio… Embolisations!!! je ne savais pas que les proffesseurs qui accordent et privent les citoyens des soins de pointe, envoyaient des malades pour qu’on leur « bouche » d’autres artéres que celles déjà à l’origine de L’ischémie. Maintenant pour les prises en charge, je pense que nous devons, nous corporation médicale, nous ériger en partie civile pour dénoncer ce systéme voyoucratique et par les moyens les plus audibles

  • Ouas Ziani
    13 juin 2013 at 12 h 11 min - Reply

    Et dans quelques jours, il nous apprendra que les médecins français se sont gourés dans le diagnostic. Ce n’est pas une hémiplégie gauche mais une paralysie politique qui pourrait évoluer en une hémorragie interne.

  • ULTIMATUM
    13 juin 2013 at 12 h 12 min - Reply

    Maintenant vous comprenez pourquoi nos dirigeants refusent mordus de se présenter aux urgences de nos hôpitaux et autres services cinq étoiles de l’élite militaire. Vous venez voir de vos yeux voir l’incompétence manifeste d’un mandarin en blouse blanche qui confond lamentablement AVC et AIT. Vous me direz et à juste titre que l’erreur est humaine, mais lorsqu’elle touche un dieu vivant elle est impardonnable. Et c’est pour cette raison que le dernier communiqué sanitaire de la présidence rédigé par les intrigants de l’ombre a été signé par d’autres médecins.Le malheureux diagnostiqueur de l’AIT a été chassé séance tenante afin de redorer un temps le blason de la médecine nationale… en espérant seulement que les deux médecins nationaux,signataires du dernier bulletin de santé présidentiel ne se retrouvent à leur tour dans 50 jours bannis pour inaptitude. Au fait, personne ne veut demander l’avis des médecins militaires français qui du coup sont mieux placés pour dénouer cet imbroglio médical qui n’est pas prêt de se terminer tant que le président (aidé en cela par son entourage néfaste) ne se décide une fois pour toute de se retirer définitivement dans ses foyers pour se soigner tranquillement loin des caméras de la manipulation car à la longue il risque de devenir à l’insu de son plein gré un grand sujet de moquerie !

  • Zawali
    13 juin 2013 at 12 h 35 min - Reply

    IL S’EST DECLARé PINOCCHIO PAR LE GESTE DE SON NEZ !

  • larbi
    13 juin 2013 at 15 h 34 min - Reply

    Cet énergumène  » Sellal  » est pire que Bouteflika
    il ne fait que dilapider les richesses du pays au profit des multinationales et aux voyous pour acheter leur silence
    C’est le futur  » président  » qui vivra verra
    ( Allah youstor )

  • Mohamed J.
    13 juin 2013 at 16 h 10 min - Reply

    De toute façon, ils nous mentent depuis 1954 et bien avant. Est ce une faute si personne ne relève ? 🙂

  • Abdelkader Dehbi
    13 juin 2013 at 16 h 38 min - Reply

    Vifs remerciements au Dr Saliha L. pour cette leçon magistrale d’honnêtété intellectuelle à l’adresse d’un représentant-type de cette catégorie d’intellectuels qui troquent volontiers l’honneur de la noble servitude au service de leur art, contre le déshonneur de la servilité au service du prince…

    Il y a à peine 48 heures, je postais sur le même sujet, le commentaire ci-dessous, à la suite d’un article publié sur El Watan :

    http://www.elwatan.com/actualite/bouteflika-est-en-periode-de-soins-et-readaptation-fonctionnelle-aux-invalides-11-06-2013-217078_109.php

    A.Dehbi le 11.06.13 | 19h38

    Certaines élites asservies
    Des « professeurs » de médecine qui se prêtent aux manipulations d’une poignée de généraux putschistes soutenus par l’ancienne puissance coloniale, comme les Médiène, les Gaïd-Salah, les Touati et autres Nezzar, voilà un révélateur – parmi tant d’autres hélas – de la déliquescence de l’Etat algérien et de la profonde corruption à la fois morale et matérielle de certaines élites asservies au régime, au nom de la sauvegarde de leurs petits intérêts matériels de caste… Quant au galimatias du langage de bois habituel des hiérarques et de leurs scribes, les citoyens n’en ont que faire car – Dieu merci – la grande majorité des citoyens savent désormais, aller chercher l’information où elle se trouve, grâce aux médias étrangers, tous supports confondus. Non pas que l’on se morfonde sur l’état de santé d’un homme qui, après tout, n’a jamais caché son mépris pour le peuple algérien dans toutes ses composantes et a permis 14 années durant, le pillage en règle du pays par son clan… Non. Mais plutôt parce que les citoyens sont en droit de chercher à s’informer, pour faire pièce à un autre mépris : celui des oligarques – civils et militaires – qui croient sottement, pouvoir le maintenir dans l’ignorance sur des faits et des informations qui conditionnent son devenir.

  • Mhend
    13 juin 2013 at 17 h 56 min - Reply

    Moi, j’ai vu le bras droit portait la tasse de café vers la bouche mais je n’ai pas vu la scène inverse c’est à dire reposer la tasse sur la petite table à sa droite.

    J’ai même remarqué que ce geste refait une deuxième fois est la copie de séquence répétée de la première fois pour montrer que ce geste est banal c’est le patient Boutef !

    J’ai vu bouger la main droite et le bras droit mais pas trop sa main gauche et surtout son bras gauche.

    Ce n’est pas pour titiller mais la vidéo est certainement un montage avec des images saccadées et non une séquence normale d’images fluides successives.

    Je ne suis pas un spécialiste et ce n’est pas pour jouer au James Bond (bien que je rêvais de le faire quand j’étais jeune)… mais çà grève les yeux !

    • Mhend
      13 juin 2013 at 17 h 57 min - Reply

      çà crève les yeux …

      • Mhend
        13 juin 2013 at 18 h 00 min - Reply

        Si on entends pas parler le Président même pour nous dire « foutez moi la paix », on ne peut pas croire à ce qu’on nous raconte !

        On est comme çà nous les Algériens !

  • arfagh rassak
    13 juin 2013 at 18 h 06 min - Reply

    en debut de l’enregistrement video on aperçoit effectivement le coin de la bouche qui tombe plus bas que la commissure controlaterale
    les photographes n’ont filmés que le cote droit
    ce qui se traduit par des troubles de l’elocution
    et le membre superieur gauche completement immobile
    ces 2 signes signes effectivement une hemiplégie meme si la position assise nous empeche de voir que le membre inferieur droit doit etre egalement immobile

    a ce stade de la reeducation on nous montre fakhamatou el rais d’un peuple de moutons

    à qui on apprid en un temps reccord se servir du membre superieur pour faire toutes les taches (normalement on prend la tasse avec la main droite et le gateau de la main gauche)

  • Mhend
    13 juin 2013 at 21 h 32 min - Reply

    @arfagh rassak

    Bien vu.

    Vous avez choisi un bon pseudo.

    çà me rappelle l’instruction militaire à Blida que j’ai fait au début des années 70 au cours de « l’ordre serré « !

    arfagh rassak ya djoundi !!!!!

  • DIDO
    14 juin 2013 at 7 h 39 min - Reply

    GRANDEUR ET DECADENCE !!!
    Le comique dans cette histoire, c’est bouteflika en personne, lui le petit géant du moment (14 ans quand même)qui est REMIS AU PAS par un Kiné anonyme du Val de Grâce. Il réapperend à marcher.
    Il y a matière à reflexion pour tous ces clowns qui gravitent autour du pouvoir algérien. Plus dure sera la chute.

  • DIDO
    14 juin 2013 at 8 h 12 min - Reply

    PS: Et dire que la faculte de medecine d’Alger était classée 2eme de France à une certaine époque. Nos éminents professeurs qui à leur tour ont formé une relève qui, faute de consideration, a préféré s’éxiler, pour certain d’entre eux. Les plus courageux sont restés au service de l’Algérie, mais sans moyens ni encouragements, comme L. SALIHA, dont le commenatire çi- dessus est très revelateur quant à ses compétences, et elle n’est pas la seule. Medecins d’Algerie, tenez bons. Votre mérite sera reconnu. Le génie des algeriens, toutes categories confondues,est bien réel, et ne peut être vain.

  • TBK
    14 juin 2013 at 9 h 18 min - Reply

    Inutile de s’exciter, il semble plutôt que son accident,soit l’hémorragie cérébrale est survenu bien avant son départ su Paris et si l’on n’a pas pu soigner « l’AVC » a Alger l’on ne risquait pas de le faire a Paris, car cela fait un bon bout de temps que le « patient » ne parlait plus.Par suite le dit « professeur » était en service commandé ,chargé de vendre du vent, et le départ sur Paris du patient l’a été exclusivement pour des raisons politiques.la période des 45 jours, prévue pour al procédure d’empêchement, ayant et épuisée et surtout constatée mondialement, le processus de remplacement s’est donc enclenchée, ce qui aurait été plus difficile a constater en Algérie. Le candidat de remplacement de la France ne semble pas être « passé » durant ces 45 jours et les choses sérieuses commencent avec la prise en mains « légale » de la situation par les militaires.

  • Si Tchad
    14 juin 2013 at 10 h 14 min - Reply

    Nous avons maintenant notre Mou-Sellala el kadhab…

    • Abdelkader Dehbi
      14 juin 2013 at 12 h 39 min - Reply

      @ — Cher Si Tchad, inutile d’aller chercher si loin ce que vous avez à portée de dictionnaire : L’arabisant que vous êtes aurait-il oublié que parmi les significations diverses obtenues avec le radical sll – سلل – le terme ســلال signifie aussi VOLEUR ?
      Voici en copie-collée, la définition qu’en donne le Grand Dictionnaire – لسان العرب –
      وقد أَسَلَّ يُسِلُّ إِسْلالاً أَي سَرَق، ويقال: في بَني فلان سَلَّةٌ، ويقال للسارق السَّلاَّل — çà ne s’invente pas, convenez-en !…

  • Ahmed
    14 juin 2013 at 19 h 45 min - Reply

    Oui Larbi ce sellal raconte des mensonges au peuple Algérien et il fait tout pour occupé le poste de prsident car la France choisit bien sur les mous pour la servir mais le dernier mot revient au peuple Algérien car il faut pas baisser l’échine devant cette anarchie ni avoir peur la rue fera l’affaire il est temps de se révolter contre ce pouvoir illégitime qui dure depuis 50 ans

  • Si Salah
    14 juin 2013 at 21 h 26 min - Reply

    A moins qu’il ne presente ses excuses aux 38 millions d’algériens à qui il a menti si effrontément, je propose de ne plus l’appeller par son nom, mais simplement par son attribut le plus adéquat, à savoir « AL KADHAB »…

    Commencons par le faire sur ce site!

  • titiche
    19 juin 2013 at 17 h 08 min - Reply

    Je suis toujours etonne devant la reaction de mes concitoyens. En dirait que c’est la premiere fois que le peuple Algerien est mis de cote.Eh…, vous savez tres bien (depuis belle lurette et gai-luron) que le peuple est un poids leger en Algerie; De plus tout le monde dormait sur ces deux oreilles (je suppose!) avant qu’on vous pique, pour prendre votre tension.Vous avez tout le temps vote contre le FLN …..et pourtant c’est le candidat FLN qui GAGNE et tout le monde se tait.Alors detendez vous, le pouvoir vous fera avaler n’importe quoi n’ayez crainte.
    Un grand Bravo a notre Dame L.Saliha, elle vaut bien un million de « males » algeriens d’aujourd’hui.

  • Congrès du Changement Démocratique