Home » Zoom » هل أصبحنا أمام ضرورة نوفمبر جديد؟

هل أصبحنا أمام ضرورة نوفمبر جديد؟

احمد شوشانpeuple
Ahmed Chouchane
سبقت لي الإشارة إلى أن مدير المخابرات الجزائرية الفريق محمد مدين قد خسر الحرب التي شنها على الرئيس بوتفليقة بعد دعم فرنسي اسرائيلي لهذا الأخير مقابل صفقة كبيرة تتضمن استعادة الاقدام السوداء و اليهود لممتلكاتهم و تعويضهم على الاضرار التي لحقتهم بعد استقلال الجزائر. و اشرف على هذه الصفقة السعيد بوتفليقة اثناء وجود اخيه الرئيس في مستشفي ليزنفاليد. كما سبقت الاشارة إلى أن توفيق ارسل نائبه الاول اللواء رشيد لعلالي المدعو عطافي الى فرنسا و الولايات المتحدة الامريكية للبحث عن مخرج له و للمحسوبين عليه بعد أن تم تجريده من جميع اسلحته القانونية رسميا و لم يبق أمامه سوى الاستسلام او التمرد. و قد استقرت المفاوضات في النهاية تحت الوصاية الفرنسية و الوساطة الاسرائلية الامريكية على ما يلي:
1- حل المديرية العامة للمخابرات (دي ار اس) نهائيا بصفة رسمية. 
2- أحالة الفريق محمد مدين على التقاعد و ضمان لجوئه مع عائلته إلى الولايات المتحدة أو جنوب افريقيا تأمينا لسلامته.
3- الحاق مديرية الامن الخارجي التي على رأسها اللواء رشيد لعلالي برئاسة الجمهورية.
4- الحاق مديرية الامن الداخلي التي على رأسها. اللواء بشير صحراوي المدعو طرطاق بوزارة الداخلية. و هذا يعني أن اللواء الهامل لن يكون مديرا للمخابرات كما وعده السعيد بوتفليقة و انما ربما مديرا عاما لمؤسستي الشرطة و الامن الداخلي بعد التخلص من طرطاق
و هكذا تصبح قلعة دي ار اس الاسطورية في خبر كان ابتداء من يوم الاحد 22 سبتمبر 2013 و يصبح رب الدزاير الخرافي الفريق محمد مدين المسؤول على تشريد الشعب الجزائري لاجئا لدى الولايات المتحدة الامريكية التي طالما اتهم الجزائريين الشرفاء بالعمالة لها كاقتراح أساسي في الصفقة أو ربما لاجئا عند دولة الابرتايد السابقة التي ساهم في بناء قسم من مخابراتها من خزينة شعيب الخديم الجزائري سمي بسمه الحركي (توفيق) كخيار يفضله هو نظرا لعلاقة الحميمة بجهاز المخابرات في جنوب افريقيا. بينما ستنفرد عصابة بوتفليقة بحكم الجزائر نيابة عن فرنسا و تستأثر فيها بالثروة و السلطة على حساب معاناة الشعب الجزائري المستقيل من وظيفته الوطنية في الحفاظ على سيادته و حماية أرضه و ثرواته من الوصاية الأجنبية. 
و السؤال الذي يطرح نفسه على كل متتبع لتطورات الحرب التي دارت بين دائرتي النفوذ في السلطة الجزائرية هو: كيف تمكن الرئيس بوتفليقة العاجز بدنيا و عقليا اليوم من تفكيك جهاز المخابرات الذي فشل في تطويعه يوم أن كان في كامل قوته البدنية و العقلية و محاطا برجاله الاقوياء امثال زرهوني و العربي بلخير و على تونسي و غيرهم؟
و الجواب على هذا السؤال حسب ما توفر لدينا من معلومات و باختصار من وجهين. 
الوجه الأول هو أن الرئيس بوتفليقة بعد أن فقد القدرة على المواجهة في اول معركة له مع جهاز المخابرات و الذي لوح بملفات الفساد المدينه للرئيس و محيطه، نقل بوتفليقة صلاحياته عمليا لأخيه السعيد الذي لجأ إلى فرنسا و اللوبي الاسرائيلي (الموساد) و أمضى صكا على بياض يضمن لفرنسا الوصاية التامة التي تتمناها على الجزائر فقررت الانحياز إليه و دعمه ليكون الحاكم الفعلي للجزائر بينما لوحت للفريق محمد مدين بجميع الملفات التي تدينه أمام المحكمة الدولية و فرضت عليه الاستسلام بدون قيد و لا شرط. 
الوجه الثاني للجواب هو أن الفريق محمد مدين عندما قام بحملته على الرئيس دفعه الغرور إلى تمرير رسائل ضمنية للقيادة العسكرية بأنها ليست بمنأى عن حرب الملفات إذا حاولت التدخل فيما لا يعنيها و تجسد ذلك في تسريب تهم بالفساد لقائد اركان الجيش احمد قائد صالح. و لكن من سوء حظ توفيق أن نتيجة الابتزاز كانت عكسية تماما حيث ما أن حصل السعيد بوتفليقة على الضوء الأخصر من فرنسا حتى انضم إليه قائد الاركان و اغلبية القيادة العليا مقابل تفويض رسمي من الرئيس بضم مصلحة الضبطية القضائية و مصلحة أمن الجيش لقيادة الاركان بالقوة .
و في نفس الوقت تلقى توفيق تعليمات واضحة من حلفائه الامريكان بالانسحاب. و هكذا أصبح الجيش دولة مستقلة بنفسها بعد حل جهاز المخابرات و ليس من حق أي سلطة خارج وصاية قيادة الاركان التدخل في شؤونها او فتح اي ملف يعنيها. و رغم أن قيادة الجيش تحالفت مع الرئاسة دون وصاية خارجية و بدافع حماية المتورطين في الفساد من عناصرها إلا أن ذلك لن يغير من نتيجة هذه التسوية الانتهازية التي كرست الوصاية الفرنسية على الجزائر عن طريق رئاسة الجمهورية بعد أن كانت عبر عملاء في الادارة و جهاز المخابرات و الجيش. و هذا يعني أن الجزائر دخلت فعلا و بصفة شبه رسمية عهدا جديدا من الاستعمار الفرنسي و لكن هذه المرة بالتراضي عبر الوساطة البوتفليقية الحكيمة. فهل بقي للاحتفال بذكرى اندلاع ثورة التحرير أي معنى؟ بعد شهر و عشرة ايام إن شاء الله سيجيبنا الفاتح من نوفمبر بنفسه من خلال أول بيان للثورة و من خلال قائمة الشهداء و التضحيات التي قدمها الاحرار و الحرائر…..و عندها ربما سيقدر الشعب الجزائري خطورة تفريطه في واجب الدفاع عن سيادته و يقرر رفض الوصاية الفرنسية عليه تحت أي ذريعة.
======================================================================

Serions-nous à la veille

d’un nouveau 1er Novembre ?

 

                                                                                                          Par Ahmed Chouchane.

 

Il m’a déjà été donné d’indiquer que le Directeur des Renseignements – DRS – le général Mohamed Médiène, a perdu la guerre qu’il a lancée contre le président Bouteflika, par suite de l’appui franco-israélien que ce dernier a reçu, moyennant un deal, prévoyant la restitution de leurs biens immobiliers aux pieds-noirs et aux juifs ainsi que leur indemnisation pour les préjudices subis à l’Indépendance de l’Algérie. Ce deal a été conclu sous l’égide de Saïd Bouteflika, durant le séjour hospitalier de son président de frère à l’Hôtel des Invalides. De même que j’ai aussi indiqué que Toufik a dépêché son premier adjoint, le général Rachid Laâlali dit « Attafi », en France et aux Etats-Unis pour lui trouver une sortie, lui et ses fidèles, après qu’il ait été totalement et officiellement dépouillé de ses moyens juridiques, sans avoir d’autre recours que celui de se soumettre ou d’entrer en rebellion.

En fin de compte, les négociations menées sous l’égide de la tutelle française et par le truchement des israéliens et des américains, ont abouti aux dispositions suivantes :

-         1°) — dissolution définitive et officielle du DRS ;

-         2°) — mise à la retraite du général Mohamed Médiène, assortie d’une garantie de statut pour lui et sa famille, de réfugiés aux Etats-Unis ou en Afrique du Sud, afin de préserver leur sécurité ;

-         3°) – rattachement de la Direction de la Sécurité Extérieure, dirigée par le général Rachid Laâlali, à la Présidence de la République ;

-         4°) – rattachement de la Direction de la Sécurité Intérieure, dirigée par le général Bachir Sahraoui, dit « Tartag », au Ministère de l’Intérieur. Ce qui signifie que le général Hamel ne sera pas Directeur des Renseignements comme le lui a promis Saïd Bouteflika mais probablement Directeur des deux services que sont la Police et la Sécurité Intérieure, après l’éviction de « Tartag ».

Ainsi soit-il ! la mythique citadelle DRS, fait donc désormais partie du passé, à compter de ce dimanche 22 Septembre 2013 et le non moins mythique « rabb’dzayer » le général Mohamed Médiène, responsable des massacres et de la ruine du peuple algérien, réduit au statut de réfugié aux Etats-Unis, lui qui ne cessait d’accuser les patriotes sincères, d’en être les agents… Un statut qui semble avoir été l’une des clauses essentielles du deal ; à moins qu’il ne préfère  l’Afrique du Sud, l’ex Etat de l’apartheid, dont il a contribué à la création des Services Secrets, sur les fonds de « Chaïb Lakhdim » l’algérien qui portait le même pseudo : Toufik le harki… un choix donc, motivé par les relations étroites qu’il entretient avec les Services de l’Afrique du Sud.

Pendant ce temps, le clan des Bouteflika aurait – enfin – les mains libres pour diriger le pays pour le compte de la France en ayant ainsi la haute main, à la fois sur la politique du pays et sur ses ressources, au détriment des souffrances d’un peuple algérien qui a comme démissionné de ses fonctions et devoirs nationaux  qui consistent à veiller sur sa propre souveraineté, de défendre son territoire et ses ressources contre toute forme de tutelle étrangère.

Vient ici une interrogation lancinante, pour tous ceux qui ont suivi l’évolution de la guerre entre les deux clans du pouvoir : comment se fait-il que le président Bouteflika, physiquement et psychiquement invalide aurait-il pu réussir aujourd’hui, à démanteler le redoutable organe des Renseignements, alors qu’il s’y était cassé les dents, du temps où il était physiquement et psychiquement fort et entouré d’hommes forts tels que Zerhouni, Larbi Belkheir, Ali Tounsi et tant d’autres ?

La réponse à cette question, compte tenu des informations succinctes, disponibles en notre possession, comporte deux volets :

-         Le premier volet de la réponse à cette question, tient au fait que le président Bouteflika, après avoir perdu la force de faire front lors de la première bataille contre les Services – DRS – qui a brandi la menace des grands dossiers de corruption touchant le président lui-même et son clan aurait  transféré ses pouvoirs effectifs à son frère Saïd qui se serait placé sous la double protection de la France et du lobby israélien – le Mossad – en leur signant un chèque en blanc, permettant en particulier à la France d’exercer une tutelle totale, qu’elle n’a jamais eu de cesse d’exercer sur notre pays, en contrepartie de son appui au clan des Bouteflika, en leur assurant la mainmise sur le pays et en brandissant en direction du général Mohamed Médiène, la menace d’exhumer tous les dossiers criminels qui pourraient le conduire par devant un Tribunal Pénal International, s’il refusait de se soumettre inconditionnellement.

 

-         Le second volet de la réponse à cette question, tient au fait que lorsque le général Mohamed Médiène a engagé sa campagne anti-corruption contre le clan de Bouteflika, sa griserie l’a conduit à envoyer en même temps des messages en direction de la haute hiérarchie militaire, lui laissant entendre qu’elle ne sera pas épargnée par les dossiers de la grande corruption, si elle s’avisait de se mêler de ce qui ne la concernait pas… Cela s’est concrétisé entre autres, par des fuites sur des dossiers de corruption, touchant le Chef d’Etat-Major lui-même, le général Ahmed Gaïd-Salah. Malheureusement pour Toufik, le chantage a eu un effet contraire, puisque, aussitôt qu’ils ont eu vent du feu vert français donné à Saïd Bouteflika, le Chef d’Etat-Major et la majorité de la haute hiérarchie militaire se sont ralliés à lui en contrepartie du transfert contraignant et officiel par le président à l’Etat-Major, des prérogatives de Police Judiciaire et de Sécurité Militaire. Dans le même temps, Toufik a reçu des instructions on ne peut plus claires, de la part de ses alliés américains, d’avoir à se retirer de la partie.

Et c’est ainsi que l’armée, après le démantèlement du DRS, est devenue une espèce d’Etat autonome, totalement affranchi de toute tutelle et de toute autre autorité susceptible de lui demander des comptes ou d’ouvrir des dossiers la concernant. Par ailleurs, malgré le fait que l’alliance de la haute hiérarchie de l’armée avec la présidence s’est faite sans intervention étrangère et sous la seule contrainte de protéger les membres de la haute hiérarchie militaire, largement impliqués dans des affaires de corruption, il n’en demeure pas moins que le résultat est le même, à savoir que cet arrangement entre opportunistes aura permis de conforter la tutelle française sur l’Algérie, par le truchement direct de la Présidence de la République, alors que cette tutelle s’exerçait auparavant, par le truchement des relais de la France dans la haute Administration, dans les Renseignements et même dans l’Armée.

Cela signifie que l’Algérie est entrée d’une manière quasi officielle dans une nouvelle ère de colonisation française par consentement et intermédiation de M. Bouteflika. Quel sens donner alors aux commémorations célébrant le déclenchement de la Révolution libératrice ?

Dans un mois et dix jours, In-Châ’Allah, nous aurons la réponse par le 1er Novembre lui-même, à travers l’interminable liste des martyrs et des sacrifices des hommes et des femmes libres… Ce sera à ce moment-là peut-être, que le Peuple algérien prendra toute la mesure du danger que représente pour lui, d’avoir failli à son devoir de défendre sa souveraineté et décidera alors de rejeter la tutelle française, quels qu’en soient les circonstances.

Traduction par Abdelkader Dehbi.

.

 



Nombre de lectures: 4636 Views

15 Reponses pour " هل أصبحنا أمام ضرورة نوفمبر جديد؟ "

  1. houda dit :

    gravement grave, hallucinant

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 14

  2. Si Salah dit :

    Quels que soient les deals et la supposée guerre entre les clans, il faut, comme l’ont relevé beaucoup d’observateurs, se rendre à l’évidence que le pouvoir, dans ses déclinaisons morbides et ses facettes nauséabondes, est, en fin de compte, totalement uni dans la véritable guerre qu’il mène au peuple algérien.

    Les clans se font parfois une guéguerre de position, mais ils sont d’accord sur l’essentiel, à savoir:1) La confiscation de la volonté du peuple ; 2) La mainmise totale sur ses richesses 3) L’inféodation aux puissances étrangères pour se maintenir aux commandes.

    Je dirais même plus que @Houda : c’est gravement grave, et c’est hallucinant…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

  3. khan dit :

    avec tout le respect pour l’editeur de ce texte,je trouve que la situation n’est plus de savoir ce que fait ou ne fait pas le drs ou autre service d’autant plus que cela reste de la pure politique fiction.le scenario franco-israelien pour restituer les biens des pieds noirs reste une hypothese non verifiable malheureusement et un peu tirer par les cheveux.quant à l’hypothetique guerre des clans,je crois que les algeriens ne sont plus dupes:il n’y a jamais eu de guerre des clans mais des gueguerres sans importances.ne pensez vous pas qu’il faille passer à autre chose maintenant que tout est dit?que proposez vous de concret pour l’algérie?là est la veritable question.enfin la reference au premier novembre 54 ne fait plus recette:le peuple n’y croit plus.il faudrait être plus imaginatif à l’avenir,et prenez le non pas comme une critique,mais un conseil.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  4. Ouas Ziani dit :

    Mais comment est-ce possible ? Il y a tout juste six jours, pas six mois, mais seulement six petits jours, Hassan Moali écrivait sur les colonnes d’El Watan que les chefs du DRS ont dû…… rire un bon coup !
    Une blague qui n’a fait rire personne.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  5. Zawali dit :

    HalluciNationale ou HalloweeNationale ???

    Maintenant que l’Algérie est Française, serions-nous gérés par le droit international ou resterons-nous toujours sous celui du clan-tyran ?

    Novembre 54 ? C’est du passé !
    Décembre ? C’est l’hiver !
    Peut-être le printemps 2014 ? Ce sera la période du grand amour ! Aveuglés serions-nous ?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  6. Le niveau de certains commentaires est tristement lamentable, au regard de la gravité de la situation. Est-il vraiment nécessaire de nous infliger ces inepties M. le webmaster ?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  7. N’est-il pas judicieux et salutaire pour le peuple Algerien de demander la nationalite’ francaise. est-ce qu’il n’est pas preferable d’avoir affaire au boss qu’a ses dealers criminels!
    Puisque l’independance a ete’ reconfisque’, que la france controle tout en Algerie, alors pourquoi ne pas avoir affaire directement a elle qu’a ses genocidaire neo-harki?

    N’est-il pas venu le temps de reconnaitre qu’ont pas libre, qu’ont ne veut pas etre libre et qu’ont sait pas ce que veut dire etre libre, et qu’ont veut pas le savoir.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  8. fouad dit :

    il y a trés longtemps que le nouveau premier novembre etait devenu un imperatif. Mais avec quelle opposition?Si le peuple algerien a pu abbattre la 4 eme republique francaise, c’est parce qu’il y’avait une classe politique avec laquelle il etait impossible que l’algerie ne se liberera pas.Une classe politique qui savait ce qu’elle voulait,unie devant l’adversité, et qui savait parler au peuple et s’engageait sur le terrain sans s’interroger si elle va reussir ou pas. Devant une classe politique pareil ni le nouveau larbi belkheir (said bouteflika_, ni gaid salah peuvent faire quelque chose. ils ne resisteront pas.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  9. Tous ces patriotes qui luttent inlassablement et pacifiquement avec leurs modestes moyens depuis des décennies contre le régime dictatorial d’Alger de la trompe d’Abdelkader Dehbi,Abdelaziz Rahabi,Salah Eddine Sidhoum,Djamel Benchenouf,Ahmed Benbitour,Ali Yahia Abdenour,Mohamed Benchicou,Mohamed Larbi Zetout,Mohamed Aroua,Mourad Dhina,Ahmed Mohamed,Addi LAHOUARI,Ahmed Chouchane,Hocine Haroun,Soufiane Djillali,Mohcine Belabbas,et beaucoup d’autres frères connus ou anonymes qui militent pour la cause nationale méritent tout notre respect et notre considération.L’Algérie ne doit son salut qu’au sacrifice de ses meilleurs fils.Le déclenchement du 1 er novembre 1954 en est la meilleure preuve et illustration.Patriotes Algériens,la situation de notre pays est gravement grave aujourd’hui,unissons-nous dans l’action et agissons vite pour mettre hors d’état de nuire ces prédateurs et néo-colons de la maison Algérie!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 18

  10. djouzidjamel dit :

    ce n’est que des analyses messieurs, c difficile de confirmer la thèse de de M.CHOUCHANE. Comment a il récolter de telles informations, que je considère TOPSECRETS?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  11. manouar dit :

    Et si c’ etait simplement les cadres de l’armée avec l ‘accord du clan presidentiel ,qui se sentant menacé dans leur fortune ont organisé ce coup d etat pour eliminer les transfuges trop zelés du DRS? Bouteflika ayant fort a faire avec ses ennuis de santé, il n ‘est pas en mesure de decider quoi que ce soit, mais il peut servir d ‘emballage, constitutionnellement parlant (Envelopper de legitimité ?)

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  12. titiche dit :

    C’est le scenario d’un film ou quoi ?????
    De tout facon le peuple (dont je fais partie), n’a pas finit d’en baver….France ou USA, c’est kif kif.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  13. faiZ701 dit :

    WELCOME TO ALGERASSIC PARK !!

    Un scenario a faire passer Alfred Histchcok pour 1…….amateur !
    Si sa s avere de la realité alors De gaule n avait pas forcement tore que L‘Algerie independante était un beau cadeau empoisonné et qu il reviendrait apres 30 ans pour que sa s officialise apres 50 ans !!
    Le fameux livre écrit par Ferhat Abbas “l independance confisquée“ et qui était interdit autrefois me vient a l‘esprit, en tous cas l environnement general de l Algerie de 50 ans “d independance“ nous fait deduire que nous ne l avons pas lu ce livre ni les chefdeuvre de Malek Bn Nabi si non nous ne serios pas arrivées là !!
    Je pense que si le peuple algerien s est transformé en un troupeau d etres qui ne font que courrir deriere le boulanger ou le foot, c est parsqu il est majoriterrement IGNORANT !! ce qui laisse des gens comm S.Bouteflika jouer avec son avenir comm il veut !et si il ne decide pas de se reveiller et prendre son destin en main alors il ne poura que meriter ce qu il lui arrive !! heuresement qu il y a des Hommes comme H. Aboud, d ailleure soyons solidaire pour le retour de son journal dans le kiosques (interdit depuis 15 jours maintenant) .
    conclusion : tout est lié a la volonté du peuple !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  14. Abderrachid dit :

    هل تحول الصراع بين بوتفليقة و توفيق من صراع بين جناح الرئاسة و جناح المخابرات إلى صراع بين الغرب و الشرق الجزائريين حول من يرأس الجزائر؟؟
    يبدو أن الصراع في الجزائر أصبح صراعا جهويا….فهناك من لا حظ أن بوتفليقة أراد أن ينتقم ممن هم في السلطة و أصلهم من الشرق، و هو يعيب عليهم تفضيل رئيس من الشرق وحرموه هو باعتباره من الغرب … عام 79 و هو يقصد هنا الشاذلي بن جديد… وقد تجلى ذلك في تعيين كل المسؤولين في المراكز الحساسة في الدولة من الغرب الجزائري…. و قد ردت جماعة الشرق – جل المخابرات من الشرق – عن طريق أحمد عظيمي و هشام عبود الذين بدءا يتحركان و يقومان بالمبادرات لثني جماعة الرئاسة – الغرب – عن المضي في هذا المخطط الذي قد يؤدي إلى تفكيك البلد؟؟؟ و لقد التقى أحد أصدقائي بأحد العساكر من شرشال و قال له بالحرف الواحد،: يبدو أن الصراع أصبح جهويا ؟؟؟ فجماعة الغرب يريدون التجديد أو ترشيح بوتفليقة أو تزكية شخص من الغرب … و جماعة الشرق يريدون زروال الذي رفض أو بن فليس؟؟؟ ثم أضاف قائلا: الحل الوحيد أن يتنازل الكل و يتفقوا على رئيس من الجنوب في إشارة إلى بن بيتور؟؟؟؟ فهل هذا صحيح ؟؟؟ لا أدري و لكن في رأيي إن الصراع تحول حقيقة إلى جهوي ؟؟؟ و هناك من فال أن التغييرات التي تمت مؤخرا، قامت بها جماعة الغرب و سحبت المؤسسات المهمة من المخابرات و التي استعملت في تشويه جناح الرئاسة ….و أضاف البعض قائلا: أن تغيير الجنرال عثمان طرطاق بالجنران عبد الحميد بن داود المدعو علي و الجنرال عطافي.بالجنرال محمد بوزيت المدعو..يوسف قام به توفيق و ليس بوتفليقة و كان ذلك ضربة اسباقية حتى لا يتمكن بوتفليقة في نوفمبر من القيام بهكذا تغيير ثم يعين من هم موالين له … فسبقه توفيق و عين موالين له …و أضاف هؤلاء أنه لم يظهر بعد هل يتمكن جناح بوتفليقة من إحالة توفيق على التقاعد في نوفمبر لأنه يملك الصلاحيات الدستورية للقيام بذلك… معللين بذلك بالقول أن هذه الخطوة ستدفع جماعة الشرق بدفع الشعب إلى الشارع مستعملين الدستور و رافعين شعارا و احدا و هو : » الشعب يريد تفعيل المادة 88 من الدستور » لاحراج بوتفليقة داخليا و خارجيا …. فهل هذا السيناريو صحيح أم لا؟؟؟؟

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  15. IL fallait être d’une cécité mentale profonde pour ne pas voir depuis son accession au pouvoir que Bouteflika est un agent de la France. Bien avant l’indépendance. Bien sur, bien sur les français ne connaissaient pas son identité lors de sa visite au chateau d’Aulnay. N’est ce pas ? Fabius l’a confirmé en direct sur les télés françaises en disant que » Bouteflika est un ami de la France » Et on sait ce que signifie cette expression dans la bouche d’un politique français. L’ANP en tant qu’institution, faut pas se voiler la face, est une armée de corrompues et de traitres à la nation. Chouchane a raison la  » recupération soi disant biens des pieds-noirs et juifs notamment a déja commencé dés l’arrivée de Bouteflika avec des jugements rendus par des tribunaux algériens en leurs faveurs y compris des jugements de la cour suprême. Des immeubles entiers au centre d’Alger rues Larbi Ben M’hidi et Didouche Mourad pour l’exemple, le symbole, la haine et la revanche sont aujourd’hui réclamés par des pieds noirs et des juifs via des procédures auprès du tribunal d’Alger qui leurs facilitent toutes les taches par des instructions venus d’en-haut. Encore pour le symbole l’immeuble d’Air Algérie de la place Audin est réclamée par une société française qui est en train d’avoir gain de cause. Sans parler des concessions, économiques, politiques, culturelles, symboliques ( utilisation du français par le Président-harki et son gouvernement et autres généraux ). L’Algérie française est de retour. On en est là.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

Laisser un commentaire