Édition du
14 December 2017

Un 8 mars en cadeau pour l’Algérie, Djazairouna!

 

BoupachaZehira Houfani

Après tant de périples et de mésaventures depuis 1962, le moment de nos retrouvailles au nom de notre appartenance commune (qui par le sang, la terre, la lutte, l’histoire) s’annonce prometteur et fructueux en dépit des obstacles de toutes sortes qui se dressent sur notre chemin d’Algériens. Dans l’impasse générée par le chimérique et non moins périlleux 4e mandat qui nous colle un président plus mort que vivant, nous savons que c’est le sort de ce pays qui est en jeu et que le peuple n’a pas le droit de s’y dérober.

Il est temps de troquer le buffet des croyances et convictions idéologiques et politiques de chacun contre le devoir collectif d’une convergence algérienne pour donner à notre pays la chance d’une transition pacifique vers la démocratie. Il ne s’agit pas pour les individus de renoncer à leurs convictions de quelque nature qu’elle soit, mais seulement de laisser place à l’avènement d’un idéal collectif capable de parler pour nous tous.

SVP, cessons d’être des spectateurs de notre propre drame, ou de chercher les failles chez ceux d’entre-nous qui émergent avec une idée, un geste, bref un espoir pour cette nouvelle Algérie dont nous rêvons; aidons-les plutôt à combler ces failles pour aller de l’avant par nos contributions, notre soutien et plus encore notre participation à ce projet de changement qui s’est mis en branle en Algérie.

Demain, c’est le 8 mars, une journée symbole pour l’émancipation des femmes à travers le monde. Les Algériennes qui ont marqué l’histoire de leur pays en participant activement à la révolution sont  une source d’inspiration pour toutes celles qui aujourd’hui aspirent à la liberté et la dignité dans une Algérie démocratique. Les manifestantes qui se font agresser dans les rues d’Alger en ce mars 2014 par les forces répressives du régime devraient à leur tour inspirer tout le peuple algérien, en particulier sa jeunesse marginalisée par le pouvoir ou jetée sur le chemin de l’exil.

Que ce 8 mars 2014 devienne une date historique pour l’Algérie de demain, et une autre référence d’or dans les pages de la lutte des femmes algériennes. Offrons-nous ce cadeau ici, et maintenant.

 

 


Nombre de lectures : 3433
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique