Édition du
15 June 2019

Le changement doit se faire avec tous les Algériens et contre le régime.

Ait Benali Boubekeur
démocratie algérienne
15 mars 2014

Après la validation de la candidature de A. Bouteflika, on peut dire que l’élection est pliée. Bien que le candidat du régime ne puisse même pas contribuer à sa propre victoire, au nom des intérêts privés, cette joute sera soutenue par les prédateurs de tout acabit et verra une grande mobilisation de la clientèle du régime. En mettant ainsi les Algériens devant le fait accompli, ces derniers n’ont alors que des choix cruciaux. Evidemment, le plus pusillanime serait de dire qu’il n’y a rien à faire. Quant à ceux qui veulent égayer la galerie, ils peuvent continuer leur combat contre le quatrième mandat. Or, malgré certains désaccords internes, les dirigeants algériens ressouderont leurs rangs si jamais la perspective de perdre le pouvoir se profile à l’horizon.

Toutefois, sans être un connaisseur, il me semble que la solution consiste à éveiller les consciences. Comme au début des années 1990, le thème central doit être la sanction de ce régime dans son ensemble. Hélas, le mouvement «barakat», qui se définit comme un mouvement national, reste ambigu sur cette question. Dans une vidéo circulant sur internet, Karima Bouraoui s’oppose au quatrième mandat parce que l’Algérie n’est pas une dictature, dit-elle. Même TSA relève que le mouvement élude la question de la police politique, «dont la dissolution est réclamée par plusieurs mouvements et partis politiques.» De toute évidence, pour les observateurs de la scène politique algérienne, cette revendication est nécessaire pour instaurer une réelle démocratie en Algérie.

Par ailleurs, bien qu’il faille saluer le courage de cette dame bravant les forces de l’ordre, sa colère n’est pas suffisante -et c’est le moins que l’on puisse dire -pour parvenir au véritable changement. Et pour cause! La crise algérienne exige un examen approfondi pour situer les responsabilités. Ainsi, pour Ahmed Dahmani, « le contrat national qui s’est imposé (plus exactement qui a été imposé aux Algériens) a fait que l’armée (et son bras politique, la police politique) a toujours eu (pendant la guerre de libération nationale et depuis l’indépendance à nos jours) un rôle central, a toujours monopolisé les principaux leviers du pouvoir.»

Cela dit, bien que ce soit une opposition partielle, le mouvement « barakat» n’est pas à incriminer. Il n’est en aucun cas responsable de ce qui se passe actuellement en Algérie. Mais, pour ceux qui se disent pourquoi un mouvement qui brave les forces de l’ordre ne bénéficie pas d’un large soutien, on peut répondre ceci: barrer la route à Bouteflika, sans exiger le départ de tout le régime, ne garantit pas le changement.

En revanche, un mouvement qui appelle au rassemblement des Algériens -en Iran, par exemple, l’alliance qui a fait chuter le Chah allait du parti communiste jusqu’aux islamistes radicaux -en vue de contraindre le régime à partir, celui-ci a de fortes chances d’être suivi. Or, en Algérie, dès qu’on parle de ce genre de rassemblement, certains évoquent justement le cas iranien pour exclure une partie des Algériens. Au grand dam de l’Algérie, et au grand bonheur du régime, pour eux, le projet démocratique exclut de fait la tendance religieuse, sauf celle qui est gentille. Dans une conférence-débat, organisée à Toulouse, et à laquelle j’ai assisté, Saïd Sadi nous a dit ceci: «Si un tel cas [la victoire du FIS en 1991] se présentait derechef, j’appellerais à l’arrêt du processus démocratique.» Voilà grosso modo les idées qui empêchement qu’un large rassemblement puisse avoir lieu en Algérie.

Pour conclure, il va de soi que le maintien du régime, à sa tête A. Bouteflika, est porteur de tous les dangers. Cela dit, s’opposer à un seul homme, me semble-t-il, ne peut pas conduire au changement. Or, pour que celui-ci ait les chances de se réaliser, il faudrait qu’il se fasse contre le régime dans son ensemble. Pour parvenir à créer les conditions de ce changement, tous les courants doivent être associés, mais chacun doit garder son autonomie. Car, aucun mouvement ne peut, à lui tout seul, réaliser ce projet. Mais, les Algériens s’acceptent-ils mutuellement pour songer à un tel rassemblement? A vrai dire, il faudrait d’abord commencer par s’accepter mutuellement.

 


Nombre de lectures : 6464
29 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • rafik
    15 mars 2014 at 11 h 08 min - Reply

    effectivement, j’ai moi meme ecoute l’interview du mouvement barakat, et entendu des choses tout a fait raisonnables, j’ai comme meme ete interpelle par 2 points: a/ la « contradiction apparente » entre les intervenents et notamment celle du droit de l’hommiste qui critique beaucoup le regime de bouteflika et qui precise apres judicieusement d’ailleurs, que c’est la goutte d’eau qui deborde le vase, et 2/ l’extreme retenue de Mme Bouraoui et du journaliste, par rapport a la police politique et par rapport a la composante islamiste ou pratiquante de notre societe. Meme Bouraoui prononce une seule fois et succintement le mot DRS pour nous dire que leur mouvement n’est pas soutenu par ce corps, et parle des erreurs graves des decideurs du regime qui nous ont mene a toutes cette tragedie et maintenant a cette heresie. Mais ce verbe reste confus sur la nature de la faute: est-ce que c’est faute d’avoir ouvert le champ politique a tout le monde y compris aux islamistes, ou est-ce que c’est faute d’avoir eu recours a la repression au lieu d’essayer de trouver une issue politique et pacifique a nos problemes de jeunesse et laisser l’ouverture politique de developper et se raffermir.

    On comprend aussi qu’il y a ou qu’il va y avoir une charte pour gerer la transition etc…c’est bien.

    pour ma part je veux laisser une chance a de telles mouvements en apparence emancipateurs pour me conquerir.

    mais il est clair que pour le moment barakat ne me rassure pas encore, aussi pour les raisons cites par l’auteur de l’article ci-dessus.

    mais j’attends de voir et encourage de tels mouvements a se developper si le langage devient non ambigu, libere et federateurs, et si les tenants et aboutissants sont vraiments affranchis des clans boutef ou tewfik et aussi etrangers.

    la parole de la france est desormais confisquee par israel. elle n’a donc plus aucune raisonnance en algerie.

    d’autre part il ne suffit pas de dire « tous les algeriens sans exclusive », il faut dire quelle sont lles algeriens que vous voulez avec vous.

    enfin, dans l’eventualite ou la drs se cacherai derriere le mouvement barakat, ou ne serait-ce que derriere l’un des membres de barakat (les autres etant evidemment maintenu dans l’gnorance comme ils l’ont deja fait auparavant en s’octroyant le leadership des mouvements et les teleguider selon leur desiderata), je dirai donc a barakat, barakat vos gesticulations.

    les algeriens ont aujourd’hui developpe des methodes d’analyses hyperfines qui ne laissent aucun grain de sable leur echapper.

  • rachid dahmani
    15 mars 2014 at 11 h 45 min - Reply

    Et said sadi a raison de dire « Si un tel cas [la victoire du FIS en 1991] se présentait derechef, j’appellerais à l’arrêt du processus démocratique. » ça serait du pareil au même. La religion, la foi, tout ce qui a trait à l’exercice d’un culte est purement et simplement personnel. Le vrai problème, est l’égoïsme de l’être humain et son hypocrisie. Il est démontré que l’histoire de l’humanité n’est que conquêtes, guerres, dominations des autres, esclavagismes…etc. Et on utilise toutes les ficelles et toutes les ruses pour parvenir à ses fins. Intégrez ces volumes comportementales humains dans une plus grande dimension et une plus grande échelle et vous obtenez l’histoire de l’humanité entière datée depuis il y a quelques millions d’années. Pour en revenir chez nous, c’est le même problème à l’échelle du pays Algérie sous quelques contraintes externes des occidentaux et des pays du golf arabique. Néanmoins, la problématique est quasi inchangée, et pour pouvoir prétendre à un changement il faut un rapport de force suffisamment favorable (toujours la conquête, et la domination pour ses intérêts) à une partie pour dominer l’autre, si l’autre est la dominante. C’est encore loin d’être réalisé chez nous et beaucoup plus compliqué que veulent le prétendre certains avec toutes les dissidences qui existent au sein même de ceux qui veulent renverser le pouvoir en place (toujours la question des intérêts qui découle de l’égoïsme et de l’hypocrisie de l’être humain).

  • Mohamed J.
    15 mars 2014 at 12 h 06 min - Reply

    Je suis d’accord avec vous juste sur cette phrase  » les algeriens ont aujourd’hui developpe des methodes d’analyses hyperfines qui ne laissent aucun grain de sable leur echapper. » Pour le reste je ne connais pas personnellement Bouraoui pour savoir si je dois l’appeler madame ou mademoiselle ni pour la soutenir ou la considérer comme opposante. Chez nous ce qui apparait n’est pas toujours significatif de vérité.

  • rak
    15 mars 2014 at 12 h 07 min - Reply

    Salam, Azul, Bsr

    Parfois en lisant certaines contributions ou commentaires ici sur LQA ou ailleurs je me vois renvoyé a 30 ou 40 ans en arriere du temps ou El yatima diffusait le muppet show, un temps que les moins de 20 ans ne pouvent pas connaitre.
    Je ne peux m’empecher de nous comparer, nous tous y compris moi, aux deux vieux du show perché sur un balcon loggia qui ne sont là que pour faire des commentaires et critiquer les show des artistes qui correspondraient pour notre cas aux actions politiques sur le terrain des autres.
    Aussi pour ne pas deroger a la regle je me permetrai de faire ces remarques:
    Mr Ait Benali les animateurs du mouvement Barakat ont au moins eu le courage de se bouger sur le terrain et il faut garder en tete que ce ne sont pas des professionnels de la politique, donc si dans leurs declarations il y’a des manques nous pouvons quand meme leur accorder le benefice du doute et etre indulgent avec eux, plutot que de vouloir les « descendre » en ne prenant meme pas la peine de s’assurer du prenom de l’honorable dame medecin que vous evoquez qui s’apelle AMIRA non pas KARIMA.
    J’ai meme entendu quelqu’un pour lequel j’ai beaucoup de respect, Mr Zitout de Rachad pour ne pas le nommer, reprocher a ce mouvement de faire ses actions le samedi et non le vendredi!
    Ainsi les opposants s’opposent aux opposants pendant que les beggarines se donnent rdv pour une « tchetchoukha » le 18 avril pour feter leurs enieme « victoire »
    naalou bliss, aretons de nous chercher des poux sur la tete des uns des autres
    Pour ma part j’ai decidé d’adopter une attitude d’une logique basique et triviale.
    L’ENNEMI DE MON ENNEMI EST MON AMI
    Aussi imparfaite et perfectible que soit son action.
    La seule urgence est « ISKAT ENNIDHAM » ya rebi iydji baadou H’mar apres..
    52 ans Barakat, Dhayen, Assez,Kifaya, Enough, Basta… on a eu le temps d’experimenter toutes les facettes de ce NIDHAM.

    Cordialement

  • Mohamed J
    15 mars 2014 at 13 h 14 min - Reply

    @ Rak.

    Bien sur qu’ils peuvent bouger sur le terrain s’ils possèdent des appuis dans une des factions du pouvoir. Par contre on ne peut en dire la même chose pour tout le monde !

  • Mohand
    15 mars 2014 at 13 h 25 min - Reply

    Le Mouvement Barakat a des objectifs , il le dit et il agit ,par contre les autres j’ai l’impression qu’ils attendent qu’on les appelle et qu’on leur dise ce qu’ils doivent dire et faire.
    Le Mouvement Barakat est clair dans ses ambitions et transparent dans son action. Il ne veut pas d’élection truquée. Il veut le changement, car cette équipe, ce clan a échoué et c’est lui le problème il ne peut donc pas amener des solutions aux problèmes dont il est à l’origine il est synonyme de désordre et d’injustice.

    Le Mouvement Barakat n’empêche personne d’agir avec lui ou à coté de lui.
    Il est impensable de penser qu’un Ouyahia (détesté comme la peste par les citoyens de son propre village d’orgine, qu’un Belkhadem (il était Président de l’APC en octobre 88) ancien petit moniteur d’école primaire) et qu’un Saidani (pompiste naftal d’origine douteuse du coté de la Tunisie, qu’un benyounes qui se croit pousser des ailes avec les deux chats qui l’applaudissent, que Bouteflika et ses frères d’Oujda la belle ou ils se sont formés aux modes de vie du Makhzen …qu’un Sellal (dont le discours est discousu ou point de se poser la question est s’il est vraiment un Enarque ou il a acheté comme beaucoup d’autres des diplomes pour la parade et avoir un cv qui cache leurs lacunes et faiblesses… puissent demain, comme le veut le peuple algérien,se transcender, changer de politique, agir honnetement, demander des comptes à Khelil, à Ghoul, et tant d’autres.
    Nos espoirs de vivre de tels changements se sont asséchés depuis longtemps helas et surtout après cette dernière période.Ils se tiennent par la barbichette comme on dit. La Justice indépendante, impossible avec eux, des services de sécurité qui protègent les Algériens et leurs biens et ceux du pays, non parcequ’ils reçoivent des ordres autres.En tout cas on a pas encore vu leurs actions sur le terrain et le résultat de leurs investigations et leurs missions n’ont pas servis à sanctionner les auteurs. Elles ont sans doute servies à de sombres marchandages mais est ce suffisant ? Redresser la situation économique et sociale et politique ils ne savent pas le faire. Après plus de 50 on a même pas préparé les dirigeants à pouvoir ne serait ce que gérer la distribution de l’eau, le fonctionnement d’un aéroport et j’en passe , on paie en centaines de millions des étrangers pour le faire.
    la situation est d’une telle singularité qu’elle est inimaginable.
    Le travail de fond des services ne sert à rien, les cadres algériens formés ne servent à rien, tout comme les dénonciations et les alertes des citoyens et des journalistes ne servent pas le pays. Les politiques et les hauts dirigeants étouffent les affaires, ils ne savent faire que ça de peur d’avoir à répondre eux même de leurs actes délictueux… ces dirigeants se sont accaparés des biens, organisent la dilapidation, se taisent sur les vols faits par les étrangers et leurs larbins algériens.
    L’encerclement est global, et ceux qui peuvent agir sont empêchés et ou ménacer. Il n’y a que la population pauvre qui peut renverser ces zazous et ces nouveaux riches, ces héritiers illégaux de l’Algérie. Et Barakat est le porte flambeau. Ce sont des animateurs jeunes, propres, et ils ont une ambition saine pour l’Algérie. Ils chasseront inchalah OUDJOUH ACHAR et leurs valets. Le clan qui s’est prépare et prêt au combat va dépenser encore des milliards, ils achèteront des voix, car ils ont une armée à leur disposition, ils ont la complicité des pays occidentaux, des Ameriques et de l’Europe, ils parviendront à leurs buts celui entre autre de gagner quelques jours , peut etre des mois pour continuer à agir comme ils l’ont toujours fait, ils vont éliminer quelques opposants, mais ils ne pourront pas espérer nous tromper encore une fois et amadouer nos coeurs.La peur permanente les habitera car Barakat c’est Barakat ! on a assez de les entendre et de les voir… eux et tous ceux qui les soutiennent,tous des serviles et des bardin lagloub.

  • Ouas Ziani
    15 mars 2014 at 14 h 42 min - Reply

    @ Mohamed J.

    Avec la nouvelle théorie du genre, le sexe, la taille, le poids et la situation familiale ne sont plus d’aucune utilité pour vendre le produit Barakat. Amira Bouraoui est médecin gynécologue est doit sûrement savoir ce qu’est une fécondation in vitro. Mais les chimistes, plus que les généticiens, ont fait avancer beaucoup mieux le commerce.
    L’apprêtage est un traitement qui, quand il est confié à des professionnels, envoûte un public friand en tocs et provoque parfois des attroupements hystériques. Qu’est-ce que l’apprêt ?
    Larousse :
    Opération que l’on fait subir à certains objets soit pour les préparer à des manipulations ultérieures, soit pour leur donner un éclat et un aspect favorables à la vente, soit pour leur conférer de nouvelles propriétés.

    Et dans le cas précis des textiles ?
    Traitement ou produit ayant pour but de donner aux tissus et aux tricots l’apparence, le toucher et les propriétés que requièrent la mode, la fonction et l’usage. Ah !
    Mais quand la réclame du produit est confiée à Hassan Zerrouki et sa famille politique, le fiasco est assuré. Comment peut-on l’ignorer alors que le client ciblé se demande encore ce qu’était le Comité National de Sauvegarde de l’Algérie ? Sûrement une souche, se dit-il, et qu’est-ce que barakat, alors ? Certainement un scion.

  • KAMALMO
    15 mars 2014 at 18 h 47 min - Reply

    Le 12 mars, la première apparition télévisée d’Ahmed Ouyahia, à peine nommé directeur de cabinet de Bouteflika, se résume en « one idea show ». Ainsi commence-t-il l’émission en déclarant : « A ceux qui appellent au changement, je dirai qu’après le 17 avril, il y a le 18 avril et la stabilité doit être au rendez-vous ». D’un revers de main, il nie toutes les évidences, avec quelques perles en prime : « Bouteflika est en très bonne santé, le DRS ne fait pas de politique, l’armée est neutre et Bouteflika continue son sacrifice pour le pays en postulant pour un quatrième mandat ! ». Les Algériens qui croyaient que seul l’actuel Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait un humour involontaire et décalé, découvrent une féroce concurrence dans la gestion du déni et de la mauvaise foi. Autant d’éléments de la machine à gagner le pouvoir et à plomber le pays.

  • W.A.H.I.D……………
    15 mars 2014 at 18 h 48 min - Reply

    émoignage et entretien sur al jazeera
    .
    .
    Sur les militaires, la corruption, le pouvoir, Bouteflika ….etc……
    .
    .
    .
    Passage de la vidéo 6:00 – 13:00
    .
    .
    .
    .
    Ecoutez ce passage et analysez chaque phrase pour comprendre.
    .
    .
    .
    Ceux qui comprennent le contenu de cette vidéo pourraient apporter un jugement juste et équitable sur l’actuel chef d’état sortant, le rôle des militaires, la corruption et le systeme politique Algérien.
    .
    .
    .
    Rare ils seront ceux et celles qui vont comprendre ce passage de la vidéo
    .
    Entre les lignes le passage de 13:00 a 13:07 a part………!
    .
    .
    .
    .
    Un certitude, très peu de choses ont changé depuis……

  • Mohamed J.
    15 mars 2014 at 19 h 03 min - Reply

    @ Ouas Ziani.

    Ah la mémoire,ce qu’elle s’évapore depuis 1990. C’est terrible ! Et je ne crois pas être le seul. Les caméras de télévision n’ont pas besoin seulement d’être myopes, elles sont aussi sélectives et à fort grossissement. Les gens ne doivent pas voir de près les choses, la réalité est posée même si elle n’existe pas, ils ne doient pas s’en souvenir également car cela peut contredire une info future, ni surtout comprendre les fins véritables. L’information devient de l’endoctrinement. La production des scions est l’art du pépiniériste, mais lorsque le cultivateur ne veut pas de plants parasitaires, il doit réagir objectivement ou se faire dévorer sa plantation. Mais la femme dans un pays comme le notre éveille les instincts, surtout une gynéco et relativement jeune et bruyante. C’est donc un bon placement comme l’a été sa prédécésseure.

  • W.A.H.I.D
    15 mars 2014 at 20 h 14 min - Reply

    J’ai oublié de poster la vidéo.
    .
    .
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=2Bj0_f8lV4s
    .
    .
    .
    .
    Je dois reprendre mon commentaire.
    .
    .
    .
    Témoignage et entretien sur aljazeera
    .
    .
    Sur les militaires, la corruption, le pouvoir, Bouteflika ….etc……
    .
    .
    .
    Passage de la vidéo 6:00 – 13:00
    .
    .
    .
    .
    Ecoutez ce passage et analysez chaque phrase pour comprendre.
    .
    .
    .
    Ceux qui comprennent le contenu de cette vidéo pourraient apporter un jugement juste et équitable sur l’actuel chef d’état sortant, le rôle des militaires, la corruption et le systeme politique Algérien.
    .
    .
    .
    Rare ils seront ceux et celles qui vont comprendre ce passage de la vidéo
    .
    Entre les lignes le passage de 13:00 a 13:07 a part………!
    .
    .
    .
    .
    Un certitude, très peu de choses ont changé depuis……
    .
    .
    .
    .
    J’ajoute ceci.
    .
    .
    Qui étaient les décideurs a cette époque pour former le gouvernement (responsabilités). Les conseilles de la présidence Taleb, Bourteflika, puis Abdelghani intérieure, Kasdi SM, Yahioui Parti, Bitat APN et Chadli President.
    .
    Passage de la vidéo 1:00 a 2:15
    .
    .
    .
    .
    Les décideurs a cette époque pour designer le chef d’État.

    Passage de la vidéo 9:10 – 9:35

  • rafik
    15 mars 2014 at 20 h 18 min - Reply

    je ne veux pas vexer les supporters de ce mouvement barakat, mais j’ai dis et je maintiens qu’ils ne me rassurent pas, pour le moment.

    nous connaissons tres bien les methodes de la drs: soient ils phagocytent les mouvements au depart pour influencer leur orientation ou detruire les militants recalcitrants, soit c’est l’inflitration tout azimuth.

    dans tous les cas, le principal probleme c’est de mettre une taupe credible qui fera tout sauter au moment voulu. Vous rappelez vous de l’histoire du FIS et du GIA? je pense que je n’ai pas besoin de vous raffraichir la memoire. Je n’oublie pas bien sur les propos de saadani.

    et pour en revenir a barakat, le journal TSA ne me semble pas clean aussi, car c’est tres soft en ce qui concerne la DRS…ils mettent tout leur poids sur une seul creneau mais ils n’englobent pas la totalite du regime. C’est precisement ce journal qui a fait le 1er marketing, bien construit, avec questions ecrites aux spectateurs precedants les reponses…tout cela semble indiquer qu’on veuille nous inculquer une orientation bien precise en rendant flou un maximum de contours, afin de tromper la vigilance des « convives ».

    enfin et pour clore la raison de ma mefiance, je rappellerai que la 1ere figure qui est sorti de nulle part pour nous faire admettre barakat, c’est cette dame qu’on nous presente comme medecin, avec un certain charme certes , mais qui sort de nulle part surtout…comme part magie et on ne comprend pas sa super-verve..et surtout que contrairement aux familles de disparues ou a d’autres mouvements de boycott, ce mouvement barakat est respecte par la repression policiere. c’est 2 poids et 2 mesures…

    pour ma part les choses sont simples..je ne demande qu’a croire et a suivre..la verite s’etablira d’elle meme et tres rapidement..mais je ne suis pas ne de la derniere pluie et on ne me vendra pas des vessies pour des lanternes sauf sous la contrainte!

    ce probleme de confiance est un point important qui va peut etre encore faire les beaux jours des criminels et des voleurs..mais il est hors de question que des esprits libres qui ont tout sacrifie pour le rester puisse accorder un quelconque credit a des manipulateurs notoires!

  • Ouas Ziani
    15 mars 2014 at 21 h 14 min - Reply

    @ Mohamed J.

    En fait, le Comité National de Sauvegarde de l’Algérie n’est pas la souche mais un simple rejet. Le bulbe, lui, est très vieux, archaïque (un fossile). Dans notre région, il est connu depuis longtemps que lorsque le climat tourne, un étrange bourgeon apparait. Il vivra juste le temps de leurrer les oiseaux. Enfin le printemps ! Sa mission achevée, il est brutalement arraché. Avant de rendre son dernier souffle, qu’a dit Abdelhak Benhamouda, un fondateur du CNSA ? Khad3ouna ! Une épitaphe. Les snipers du FIDA n’étaient pas au box des accusés.

    Contrairement à ce qu’on pense, les plantes ont une mémoire. Dans les régions exposées à de fréquentes rafales de vent, les végétaux ne poussent pas en hauteur. Ils ne sont pas idiots. Pourquoi s’exposer au risque de se faire arracher ou briser ? Il y a mieux à faire, s’adapter sans rompre et imposer ses propres règles du jeu. Omar Aktouf est étonné qu’on tire pas de leçons des pays comme la Malaisie, alors qu’il nous suffit d’observer les plantes: Pousser dans le sens horizontal, occuper toute la surface du sol sans faire de bruit et laisser le vent souffler de toutes ses forces jusqu’à la fin des temps si cela lui chante.

    Contrairement à ce qu’on croit, ici, nombre de nos compatriotes n’ont pas de mémoire et c’est la raison pour laquelle on n’a jamais tiré de leçons. Je me demande lequel des deux camps est le plus handicapé, les partisans de Bouteflika ou les parrains de Bouraoui ? Barakat !

  • Toofeek
    15 mars 2014 at 22 h 53 min - Reply

    Salam ,Azul ,Bonsoir tout le monde

    c’est peu dire  » Le changement doit se faire avec tous les Algériens et contre le régime. », tant ce regime est passé maitre la magouille l’esbroufe , la manipulation ; la récupération , le noyautage et beaucoup d’autre choses si cela s’avère nécessaire !

    S’il a réussi perdurer depuis maintenant 50ans survivre à toutes ses crises et vaincre une vrai révolution armée ( contre le FIS)montre que ce régime n’est pas né de la derniére pluie !
    Mais alors ? Ce regime ne peut etre vaincu que par des actions pacifiques uniquement et absolument pacifiquess ; Toutes les anciennes methodes de luttes politiques ont été integrées par lui et il possede des logiciels pour les contrecarrer !
    Seulement les luttes meme pacifiques cessitent un minimum d’ouverture et de respect des regles du jeu ! D’aucuns pensaient que ces elections seraient justement l’occasion pour le regime ou le Systéme (En tout cas c’etait le voeux de certains naifs) que cette fois compte tenu de la maladie de l’actuel president , des contingences internes et externes le pouvoir allait enfin laisser pour une fois les elections se derouler librement et pour une fois les lgeriennes et les algeriens allaient reellement choisir le Président ! Mais voilà , le Vieux a decidé de rempiler pour reprendre le titre d’un journal allemand suite à l’annonce e la candidature du president Bouteflika !
    C’est cette annonce qui tetanisé et indigné une grande partie de la population car elle est synonyme de fermeture renvoyant ainsi aux calendes greques toute ouverture possible !
    Je crois pouvoir dire sans risque de me tromper que le mouvement BARAKAT est né de cette indignation de voir une personne impotente qui se présente contre ; le bon sens , la logique , la nature la biologie la morale . Barakat n’est pas un mouvement politique ses membres le crient sur les toits ce sont des indignés sans plus ! Jai ecouté le DR Amira Bouraoui qui est une dame mere de 02 enfants ! Pour celui qui sait ecouter cette Dame qui n’est pas une professionnelle de la politique me parait sincère et vraie ; Elle parle par instinct comme une mére de famille qui a compris d’instinct que l’avenir de ses enfants risque d’etre hypothéqué par ce système: Elle a crié sa colére de femme et de mére !
    Maintenant que ceux qui ont disséqué son discours et qui voient que le refus du 4M ne suffit pas descendent dans l’arene pacifiquent et ajoutent d’autres slogans ou d’autres revendications ou qu’ils le fassent dans un autre mouvement

    • rafik
      16 mars 2014 at 7 h 23 min - Reply

      @Toofeek

      1/ le peuple ne peut que faire des revendications pacifiques. il n’a pas les armes et personnes ne va lui en donner. donc arretons de grace de nous pomper l’air avec ces histoires de pacifique. le probleme, c’est quand la cavalerie va se ramener et reprendre leurs scenarios funestes: enlevement, torture, tirs dans la foule, expeditions punitives…bref toute la panoplie dont ces criminels nous ont habitue..300000 moeursr ce n’est pas de la fiction et ces tueurs ne sont pas prets de s’excuser..au contraire ils veulent qu’on oublie…

      quelle excuse alors donnera t-on au peuple? c’est normal que tu te fasses ecrabouiller…on s’occupera de tes enfants? continuez de vous faire tirer comme des lapins? malheureusement, tout cela a ete vecu par des milliers de familles qui ne s’en sont pas encore sortis..qui vivent encore le calvaire et les traumatismes associes..

      alors maintenant quand vous dites au gens « sortez », il faut bien realiser qu’ils ne seront pas accueillis sur un tapis roulant comme les heros de barakat! que la resistance mentale sera encore plus grande qu’en 1990…la barre est tres haute desormais…les choses serieuses commenceront a se dessiner lorsque 2 criteres seront realises:
      1/ unanimite des revendications fondatrices du front d’opposition
      2/ l’opposition doit mordre sur toutes les couches de la societe et les corporations meme si les recalcitrants il y en aura toujours
      3/ la protection des manifestants par la force des nobles, en cas de coup dur, sinon le mouvement casse.

      s’il n’y a pas ca, la grosse masse inertiel ne bougera pas ou alors de maniere chaotique et insignifiante..mais ca le regime a vite compris qu’il pouvait venir about de ces milliers de manifestations sauvages.
      n’oublions pas aussi que pour l’occident drive par les satanistes israeliens, la vie des algeriens ne vaut rien et ils feront tout pour soutenir derriere le rideau des massacres « feutres ».

      enfin et dernier point a mijoter: ceux qu’on appelle les baltaguias maintenant, ne sont rien d’autre que des algeriens en souffrance sans aucune perspective a qui le regime donne l’illusion d’une assistance pour les detourner…ils sauront les utliser en temps utile.

      la responsabilite est extreme dans ces appels de manifester dans des pays de dictature, surtout comme le notre..car apres il faut assumer les degats..donc il faut arreter avec cette nouvelle doctrine du « pacifique »..personne ne vous croira!

      ps: cette rhetorique ne concerne pas les familles de disparus..ces gens sont un monde a part..on leur a ote la prunelle de leurs yeux..la chair de leur chair..ces meres courage et abimees ne se tairont jamais pour rehabiliter la memoire de leurs enfants..et y a rien d’autre a leur dire sinon que Dieu attenue vos souffrances et que vous puissiez retrouver rapidement paix et serenite sachant que Dieu rendra justice lui meme a toutes ces victimes. Et cette douleur immense ne s’achete pas avec les choses materielles de ce bas monde!

      2/ en ce qui concerne le mouvement « barakat » c’est tres simple: il se revelera ou disparaitra. mais je conseillerai la prudence avant de s’engager. des interrogations et remarques precises ont ete faites. on verra dans leur charte ou ailleurs si ils y repondent clairement et sans ambages. il est clair que l’a-priori est negatif mais je ne peux que leur souhaiter la pleine reussite, si aucun des membres qui drivent ce mouvement ne sont veritablement pas des suppots de la drs. si c’est le cas, ils doivent deja savoir que c’est peine perdu, meme pour des objectifs a court terme.

      c’est peut etre de la paranoia…mais c’est le conseil honnete que je peux faire a mes concitoyens les plus credules pour qu’ils fassent preuve de vigilance et qu’ils preservent leur vie et celles de leur familles en eviter de tomber dans la marmite des satanistes qui sont habitues a ce genre de rituels et en raffolent.

      apres, chacun est libre de faire selon sa conscience..mais qu’on ne nous donne pas des lecons de morale.

  • rachid dahmani
    16 mars 2014 at 11 h 38 min - Reply

    Et le temps passe, et c’est tous les jours la même chose. Pour le peuple, pour la société, pour l’Algérien et pour le système. N’y aurait il pas quelqu’un qui puisse faire un récapitulatif de notre passé depuis 62 à nos jours et mettre en exergue les contributions des un et des autres et où cela a t’il conduit? (quoique tout le monde sait ou on en est). Mais il est utile de rappeler des faits et surtout comment le système s’en est toujours sorti pour garder le pouvoir et rester maître des lieux. Il est bon de ressasser une histoire que l’on appellerait la prise en otage de plus de 36 millions d’Algériens par une poignée de personnes qui a toujours su déjouer toutes actions (pacifiques et mêmes quelques une virulentes) à son encontre. Il faudrait que quelqu’un dresse ce bilan et sache tirer les conclusions qu’il faut. J’ajouterai que cela ne mènera à rien concrètement, mais le but est que tous ceux qui écrivent sur les réseaux sociaux, qui contribuent à former des organisations et des mouvements pacifiques pour la destitution de ce pouvoir ou pour essayer d’initier un mouvement pour le changement dans ce bled le sachent. Qu’ils sachent que ça a déjà été fait sous différentes formes et que ça ne marche toujours pas. Combien de temps il faudra encore persévérer? Eh bien apparemment jusqu’à la démobilisation de tous. C’est malheureux mais c’est le pénible constat que l’on fait depuis plus d’une dizaine d’années maintenant.

  • rafik
    16 mars 2014 at 13 h 38 min - Reply

    je viens de lire un resume du pseudo-programme de campagne du patient bouteflika et il est clair aujourd’hui
    que son clan n’est pas la pour resoudre les vraies questions mais pour perdurer et faire perdurer un regime.

    de maniere generale, l’impression qui se degage, c’est que bouteflika s’est transforme en papa-noel qui promet qu’il va distribuer des cadeaux a tout le monde, a la condition qu’on vote pour lui, bien sur. mais les questions fondamentales de souverainete nationale il n’en dit mot. on a meme l’impression qu’il doute de ses chances d0etre elu, et que c’est la panique a bord…car il promet vraiment tout…tout ce qu’il n’a pas fait en 15 ans il va le faire en 5 ans…treve de balivernes mr bouteflika et la troupe de mediocres qui l’entoure.

    mais ce qu’on aurait voulu lire et entendre a la place de votre tchekchoukha, c’est ce qui suit:

    1/ transition democratique (ils vont accorder plus de libertes democratiques…mais pas trop quand meme..et c’est le dernier d eleur souci car ca vient a la fin pour ponctuer leur programme)..

    2/ l’armee va depenser plus pour contrer le terrorisme et il va de soit les frontieres…(mais ne va rien developper bien sur..elle va juste acheter)…et puis on n0est pas sorti de l’auberge avec ce terorisme residuel..faut quand meme qu’il y en ait un petit peu pour sauver le boulot de centaines de milliers de parasites qui ne servent strictement a rien si ce n’est de vous sucer le sang comme des sangsues)..

    3/ la place de l’armee et de la drs dans notre societe..c’est motus et bouche cousue…

    4/ la rehabilitation de la memoire d’etre chers disparus par la grace de ces officines obscures et abjectes…la aussi c’est silence cosmique…

    et voila le gaillard il va tout arranger avec l’argent, car finalement les algeriens n’ont aucune dignite et ne sont que de vulgaires materialistes qui n’ont ni coeur, ni esprits et ni valeurs.

    Allez en enfer Mr le president, vous ainsi que votre clique. vous n’aurez aucune indulgence de ma part ni sur cette terre ni le jour ou nous serons tous reunis chez notre Createur et ou il faudra rendre les vrais comptes.
    Vous etes tous degoutants, tous autant que vous etes.

    • rachid dahmani
      16 mars 2014 at 15 h 27 min - Reply

      @Rafik

      Salut rafik, mon ami, les Algériens ont le président qu’ils méritent. Lorsqu’ils ne voudront plus de ce président ou du moins du système qui fait les présidents alors là ils l’exprimeront. De quelles façons, je n’en sais rien. En attendant, c’est comme cela que ça se passe et pas autrement, et pour changer les choses, il faut faire ce qu’il faut, c’est à dire dégager le système et avoir le monopole de la rente pétrolière… mais c’est trop difficile pour l’instant du moins en apparence, car en théorie tout est facile, il suffit d’écrire comme je le fais ici sur LQA.

      • rafik
        16 mars 2014 at 21 h 35 min - Reply

        @Rachid,

        tout a fait rachid…et je dirai meme plus le regime qu’on merite.

        il est clair aujourd’hui qu’il n’y aura pas d’exception a la regle. le pouvoir ne lachera pas le pouvoir et il n’y a aucune intelligence dans ce systeme qui est capable de faire le bilan des realisations et de constater l’echec apres plus d’un demi siecle d’independance…pour bien moins que ca, l’iran est devenu un etat puissant qui fabrique tout ce dont il a besoin au point de tenir tete a l’europe, les usa et israel. et nous qui ne construisons ni produisons rien, on est satisfait de tout…et on continue comme ca tant que rien ne les arrete…

        alors oui ne reste que l’ecriture et la communication en attendant qu’un veritable front uni d’opposition se concretise et se lance a l’assaut du pouvoir en prevision des toutes prochaines echeances.

        et la il faudra surprendre et assomer ces zozos avec force et intelligence.

        j’ai personnellement vainement rechercher de l’intelligence dans ce systeme. maintenant on verra si l’intelligence est dans le camp de l’opposition.

        c’est notre seul chance pour oter ce pays de la gripe de ces rentiers insatiables…sinon il ne restera plus que les elements naturels qui leur ont plutot ete favorables jusqu’a present.

  • rafik
    16 mars 2014 at 13 h 52 min - Reply

    j’aimerai juste a ajouter quant au programme de benfliss, il est du meme acabis que celui de boutef, mais en un petit peu plus honnete.

    peut etre qu’il insiste un peu plus sur la transition democratique..mais c’est assez timide…

    il promet des choses aux jeunes et demunis mais comme il n’est pas au courant de ce qu’il y a dans la caisse noire, il ne s’aventure pas trop.

    mis a part ca, les autres sujets sont inexistants, signe que ca sera le candidat ideal pour la drs..bref la aussi quelqu’un de docile et sans personnalite qui ne pourra pas aider l’algerie a devenir un grand pays.

  • W.A.H.I.D
    16 mars 2014 at 18 h 40 min - Reply
  • Boubekeur
    17 mars 2014 at 11 h 27 min - Reply

    A Rachid! Ceux qui font le changement ne sont pas forcément connus. Bien qu’on ne soit pas connu, pour peut donner son avis sur ce qui se passe dans son pays. En tant qu’Algérien, croyant à l’idée de la nation algérienne, je ne me gênerai pas à dénoncer tous les abus. Est-ce que cela conduira au changement, je n’en sais rien. Ce que je sais en revanche, c’est que ce pays a besoin de tous ses enfants. Et on est là pour le défendre. On le fait pas comme le claironnent les gens du régime, pour qui le nationalisme se résume à qui va voler plus les richesses nationales, mais à manifester notre appartenance à ce pays magnifique. Amicalement, Boubekeur

    • rachid dahmani
      17 mars 2014 at 14 h 18 min - Reply

      @boubekeur;

      Je suis tout à fait d’accord et au diapason de vos idées. Néanmoins, il fait se rendre à l’évidence de la réalité d’en bas, de ce qui se passe sur le terrain et dans tout le pays. Si je dis que les Algériens n’ont que le président qu’ils méritent, même mieux en rejoignant notre ami rafik, n’ont que le régime qu’ils méritent, c’est parce que les Algériens n’ont rien fait ou n’ont rien pu faire de probants pour changer les choses. Peu importe les raisons, les résultats sont là et c’est toujours le même régime qui est au pouvoir depuis 50 ans. Je lis ce qu’écrivent les Algériens ci et là, j’adhère à ce qui se dit dans toutes les formes dès qu’il s’agit de vouloir changer les choses dans ce pays, mais il est plus sage de constater que rien ne se fait concrètement. Pourquoi? c’est la question à laquelle il faut répondre. Tous ont des idées, tous proposent des choses, tous donnent des avis, tous font des constats, tous connaissent le mal d’ou il vient, tous ont des remèdes…mais tous n’ont rien fait depuis 50 ans et tous (et ça c’est ma conviction personnelle) ne feront rien les 50 prochaines années. On en sera toujours au même régime de bananes et au même président malade qui se présentera pour un nouveau mandat.

  • karim
    17 mars 2014 at 12 h 01 min - Reply

    Pour que naisse l’Algérie, pour que ce rêve lointain de nos ancêtres devient réalité notre pays se doit d’amorcer un changement radical en matière politique, économique, moral, culturel etc.

    Ce changement radical ne peut se réaliser qu’à travers une Révolution avec tout ce que cela suppose comme actions à entreprendre.

    Ce ne sont pas des anges que nous avons en face de nous, mais des diables en personnes qui hésiterons pas à mettre le feu à tout le pays, qu’ils ont déjà vendu au force de la Pieuvre internationale.

    Il importe d’appréhender cette réalité…

    L’Algérie à besoin d’une Révolution…

    La Révolution à besoin de Leaders.

    Un mouvement qui n’a pas besoin de Chef ou de leaders dans le contexte qui est le nôtre, ne fait qu’accompagner le Système dans sa mutation pour la destruction final de notre pays.

    Le mouvement Barakat est en train de tomber, malheureusement, dans le même piège qui à emporté la CNCD.

    citoyen karim

    • rafik
      17 mars 2014 at 14 h 25 min - Reply

      @karim

      je n’ai pas compris pourquoi vous dites que le mouvement barakat est tombe dans le meme piege que cncd.

      en effet et apres avoir entretenu des doutes sur leur objectifs et sincerite, je m’apercois simplement en lisant les 10 points de leur charte non seulement qu’elle est tres bien redigee, succinte et repondant a tous les points de preoccupation que tout le monde a cite sur lqa, y compris les problemes qui genent l’armee et la drs.

      c’est en tout cas deja un travail important qui a ete brillamment redige et qui pourrait vraiment constituer le draft principal pour la redaction d’une constitution se prevalant de la 2eme republique algerienne.

      je sais que des appels et redactions similaires ont ete faites par des gens de confiance…c’est donc l’occasion d’essayer de sceller un mouvement d’opposition fort qui pourra enrichir le debat et surtout mener la barque dans la bonne direction et a bon port.

      il ne faut pas etre jaloux de ce mouvement et les initiatives fortes et ambitieuses peuvent venir de la ou les attend le moins. il faut respecter les tendances des uns et des autres du moment qu’elles conduisent a un savoir-vivre ensemble qui permettra a ce pays de grandir et de sauver ses interets aux depends de ceux qui veulent nous aneantir.

      soyons constructifs..lisez cette charte et voyez si il manque un point important tendant a proteger une quelconque partie de ce regime ou tendant a orienter certains problemes de societe de maniere partisane.
      si c’est le cas, signalez le et ecrivez le et vous jugerez sur piece des reponses que vous aurez eu ca et la.

      je n’ecarte pas que des elements de la drs viennent par la suite, si le mouvement revendicateur devient grand, s’y coller pour influencer les choses comme ils ont l’habitude de faire, par la suggestion ou par la menace. mais c’est un long combat contre ces forces du mal et il faudra etre present au moment ou les choses serieuses se discutent et se decident. c’est ce que j’appelerai la contribution positive.

      personnellement leur charte a dissipe tous les doutes que j’avais a leur sujet et a repondu aux questions precises que j’avais, ce qui n’a pas ete le cas du programme racoleur de bouteflika. il faut etre honnete et reconnaitre la vertu de leur travail, et notamment celui d’avoir pondu la charte que j’attendais.

      et rien que pour ca je dis felicitations a barakat et que Dieu guide vos pas sinceres et devoues pour sauver cette nation laminee et brisee avec le concours de toutes les autres forces vives legitimement recalcitrantes qui j’espere laisseront de cote leur ego a des fins tellement plus nobles, quitte a differer les revendications partisanes pour les futures campagnes electorales vraiement libres et refletant le choix du peuple sans aucun biais!

  • W.A.H.I.D
    17 mars 2014 at 13 h 38 min - Reply
  • karim
    17 mars 2014 at 15 h 08 min - Reply

    A l’attention du Mouvement Barakat :

    Quand on est dans un mouvement sensé apporter le changement et fermer la porte aux éventuels Leaders –l’Algérie à énormément besoin de Leaders, tous secteurs confondus- c’est qu’on est sur la voie du despotisme.

    Cela a toujours fait partie de la stratégie de division des Algérien : éviter l’émergence des Leaders.

    De quelle légitimité avez-vous puisé cette autorité afin d’exclure du mouvement les partis politiques, les personnalités politiques, les intellectuels etc. ?
    De quelle légitimité avez-vous acquit cette autorité pour fixer, à huis clos, les membres de la coordination nationale du mouvement, façon de dire que les ‘jeux’ sont déjà faits ?

    Ce qui arrive chez nous n’est pas un jeu…

    Mes amis du mouvement Barakat, il est de mon devoir de vous dire que non seulement vous faites fausse route, mais votre façon de faire risque bel et bien de compromettre le changement. A ce sujet, j’en ai longuement parlé avec Monsieur Yala… avec toute l’augmentation que requiert la gravité de ce que je dis.

    Ce n’est pas un hasard si le pouvoir à laissé faire la manifestation de samedi.

    citoyen karim

    • rafik
      17 mars 2014 at 18 h 58 min - Reply

      merci pour l’info karim…

      si je leur accorde le benefice du doute comme j’ai l’habitude de faire, et sans vouloir les defendre, je ne trouve pas anormal dans cette phase ci de leur eclosion qu’ils « ferment les portes » a d’autres mouvements, ou partis politiques ou personnalites diverses..

      ils ont fait un coup d’eclat bien prepare et probablement avec la complicite de quelques medias du meme bord politique ou qui ont fait le pari de les utiliser pour favoriser les interets d’un cote notamment, qui les a mis sous les feux des projecteurs tout en suscitant des interrogations sur la partialite et la sincerite de leurs revendications.

      il faut donc reconnaitre que sur le terrain de la revendication aujourd’hui, le seul signal qui porte en ce moment c’est le leur. De plus ils ont efface les doutes lies a l’implication de la drs dans leur mouvement, par un projet de charte judicieux et bien ecrit qui porte toutes les revendications necessaires au fondement d’une nouvelle republique qui n’a plus rien a voir avec celle qu’on subit aujourd’hui.

      alors pourquoi sont-ils sortis du lot alors que tous les autres patinent…il y a certainement plusieurs raisons…mais je ne considere pas personnellement qu’elles peuvent nuire a notre pays, sauf pour une seule eventuellement en cas de coup de pouce de l’etranger et encore…il n’y a aucune preuve.

      ils ont l’air determines et ils travaillent assez efficacement puisqu’ils sont maintenant entrain de se constituer et structurer surr tout le territoire naitonal apparemment et ca n’a rien a voir avec le rnd ou cncd…le discours est ferme et ils semblent maitriser chaque etape du processus d’implantation. mais ils restent realistes car le developpement de leur mouvement dependra de la maniere dont ils vaincroint toute sorte de ressitances.

      comme ils ont tout pense et organise ensemble et qu’ils sont encore en phase d’acceleration et de structuration, ils ne peuvent pas commencer a interagir maintenant avec les personnalites et mouvements politiques qui risquent d’inflechir leur marche ou semer le doute dans leurs certitudes.

      c’est une periode critique de leur mouvement qui a vocation a se faire une place dans le paysage politique algerien aux cotes des autres mouvements, et qui va enormement dependre de l’adhesion des individus a leur projet.

      pour le moment si j’ai bien compris, ils n’excluent pas les opposants des autres mouvements mais ils les veulent sans leurs etiquettes d’origine meme si ils ne leur interdisent pas de plaider pour leur paroisse sous l’egide de leur paroisse.

      donc on va dire que ce developpement ce tient pour le moment.

      apres, la suite va etre conditionnee aux erreurs qu’ils feront ou pas. et la je dois dire ma foi, que les algeriens ne sont pas reputes pour s’unir conjoncturellement a des fins strategiques. c’est pour cela que nous avons ete colonisables durant des generations.

      apprendrons nous de nos erreurs passes et repassees et maintes fois reproduites..je ne sais pas..mais s’il a un genie algerien c’est maintenant qu’il doit s’exprimer car ca urge!

      donc wait and see en ce qui concerne barakat.

  • Djamel bouraoui annaba
    14 avril 2019 at 18 h 13 min - Reply

    Je pense que notre algerie a besoin de scientifiques pour son développement et ainsi que des journalistes pas des fonctionnaires

  • Congrès du Changement Démocratique