Édition du
21 November 2017

Site des Projets de Recherche CNEPRU (MESRS) : Gestion catastrophique

 

université BlidaAnnuellement, ce Site (http://www.cnepru-mesrs.dz/) est ouvert à partir du mois d’avril, avec des délais très stricts, pour que les enseignants-chercheurs déposent de nouveaux projets, soumettent des bilans annuels ou prolongent leurs projets, etc.

 

Cette année, c’est la débandade totale et répétée avec ce Site : Parfois c’est le Site lui-même qui est inaccessible, parfois après avoir validé les données, tout s’efface juste après l’indication « votre projet a été enregistré avec succès »…! Par la suite, les gestionnaires du Site au ministère affichent qu’ils donnent de nouveaux délais « stricts » et ça reprend de plus belle… Les collègues sont dans cette situation depuis l’ouverture de la session il y a près de deux mois.

 

Pour illustrer davantage cette gestion, je vous invite à lire le email suivant que j’ai reçu d’un collègue (collègue qui est chargé administrativement de suivre la soumission de ces projets dans son établissement) :

 

« Si vous voulez choper une maladie genre hypertension, voici le site web par excellence : le site des projets de recherche « CNEPRU » du MESRS. Dans les pays développés, les sites web qui concernent la recherche scientifique sont les plus performants (et c’est normal). Chez nous, c’est le contraire. Il suffit de vous connecter au site « CNEPRU » pour découvrir le prototype mondial du « sous-développement informatique » : d’abord le site ressemble aux sites web des années 1995 (et dans le monde de l’internet, 1995 est l’équivalent de la préhistoire ancienne, c’est-à-dire l’époque des Australopithèques).

 

Secundo, le site est presque toujours HS lorsque la période des soumissions des projets est ouverte. Il faut essayer de se connecter en permanence au site en espérant que le miracle se produise. En général, les essais entre 6h du matin et 00h00 sont infructueux. Et lorsque par miracle le site fonctionne (ja el ma), c’est la galère : pour soumettre votre projet, il faut remplir des formulaires et ça peut prendre plus d’une demi-heure pour le faire.

 

Cependant, il n’y aucun moyen de sauvegarde au cours de la saisie. A la fin, il faut cliquer sur le bouton valider. Vous avez 99 % de chance d’avoir une page d’erreur qui s’affiche après la validation. Il faut donc refaire la saisie à nouveau, et ainsi de suite.

 

 Valider à chaque fois en espérant que ça fonctionne. « Anta ou zahrek ». En général, c’est au bout d’une dizaine d’essais que vous réussirez à valider votre projet ou bilan. Autant dire que vous pouvez y passer toute la journée. Sans parler des messages d’erreur et illisibles qui apparaissent un peu partout sur les pages du site. Sans parler aussi de la base de données de tous les anciens projets qui a été perdue.

 

En résumé : c’est l’apocalypse. Voici donc un prototype de la recherche scientifique et des sites internet en Algérie. Aux dernières nouvelles, le site fonctionne à nouveau et la période de soumission a été prolongée au 15 juin (c’est normal, personne n’a réussi à le faire durant la période de soumission de cette année qui normalement doit se terminer demain). »

 

Cela donne une idée (notamment à notre « diaspora ») sur le temps et les nerfs qu’il faut pour (simplement) soumettre un bilan ou un nouveau projet en 2014!!!

 

**************************
Boubaker-Khaled SADALLAH


Nombre de lectures : 17182
23 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Si Salah
    28 mai 2014 at 22 h 13 min - Reply

    Lu sur le « site »:

    « Dans le cadre de l’amélioration du système de gestion des projets de recherche universitaire (CNEPRU), j’ai l’honneur de vous… »

    Allez savoir quelle est cette personne qui « a l’honneur » de s’adresser à vous…aucune indication! Ca peut etre la femme de menage, ou le chaouche…

    M. Aourag: Si vous pompiez le design de vos sites web comme vous pompez les contenus de site du ministre francais de la recherche pour vos discours, nous ne serions pas là…




    1
  • Ouas Ziani
    28 mai 2014 at 23 h 17 min - Reply

    Voilà un bon thème pour les chercheurs du crasc : gestion d’un site de torture à distance administrée par un bourreau électronique.




    1
  • Boubaker-Khaled Sadallah
    29 mai 2014 at 10 h 28 min - Reply

    Si on rentre dans les détails, on remarquera que les projets CNEPRU sont sous la responsabilité de la « Direction Générale des Enseignements et de la Formation Supérieurs/Sous-Direction de la Recherche-Formation et l’Habilitation Universitaire (https://www.mesrs.dz/-/la-direction-generale-des-enseignements-et-de-la-formation-superieurs?redirect=https%3A%2F%2Fwww.mesrs.dz%2Fles-directions1%3Fp_p_id%3D101_INSTANCE_DWMFJ9FQzN2r%26p_p_lifecycle%3D0%26p_p_state%3Dnormal%26p_p_mode%3Dview%26p_p_col_id%3Dcolumn-1%26p_p_col_count%3D1 )

    Cette direction sur laquelle on peut écrire « disserter » est différente de la « Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique » (http://www.nasr.dz). Naturellement, là aussi il n’est pas difficile de constater le tas d’anomalies dans la gestion de ses projets.

    Il y a, en fait, un problème inexplicable : Des projets de recherche tels que les PNR sont gérés par cette dernière direction alors que d’autres projets (toujours de recherche scientifique) tels que les projets CNEPRU sont gérés par l’autre direction (Enseignements et de la Formation Supérieurs)!!

    Dans ces interférences, il faudrait se rappeler, il n’y a pas très longtemps, l’existence d’un (e) ministre délégué(e) chargé(e) de la recherche et en parallèle il y avait la Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique qui chapeautait tout le domaine de la RS (d’ailleurs, à l’époque c’était la seule Direction « Générale » au niveau du MESRS…pour souligner son importance!! … ce n’est que récemment que les « Directions » dans ce ministère sont devenues des Directions Générales).

    Pour revenir au Site CNEPRU et sa gestion, je sais qu’à un moment donné, c’était le CERIST qui le prenait en charge (les problèmes n’étaient pas moindre) et on ignore à présent qui en est le vrai responsable!!!




    1
  • Alilou
    29 mai 2014 at 11 h 19 min - Reply

    @Dr Sadallah

    VOus comprenez maintenant pourquoi je fume du thé !!!

    Un gouvernement qui ne valorise pas les competences et qui nivel par le bas, ca ne peut aboutir qu’a ce genre de headache, et comme on dit on doit arracher la mal par la racine.

    On ne fait pas dans l’improvisation, on en s’improvise pas sorcier.

    Il est evident qu’il y a bcp d’algeriens competents a condition de leur donner leur chance au lieu de faire dans les passe-droits comme notre cher WALI d’alger and Co…

    Good luck and God speed




    0
  • rachid dahmani
    29 mai 2014 at 11 h 29 min - Reply

    khellatha tessfa, c’est ce que semble vouloir nous dire tous les responsables du pays. N’est on pas habitué maintenant au bricolage depuis 1962? yerham babakoum, est ce que vous pensez sincèrement que nos dirigeants travaillent pour améliorer la situation du pays? pensez vous sérieusement que les dirigeants ont d’autres soucis que celui de se remplir les poches, leurs caisses et leurs comptes en banque à eux et ceux de leurs familles et de leurs proches? quand même…depuis 1962 cela fait 54 ans…on ne s’éveille pas? on attend encore que cette mafia nous fasse quelque chose de bien? là c’est vraiment étonnant….




    0
  • sbih
    29 mai 2014 at 13 h 19 min - Reply

    Je veux pas distraire de cette importante question ,mais les retraités ont le même problème avec E-ccp pour consulter l’oracle.

    A chacun ses psychoses.




    0
  • SIN JIM
    29 mai 2014 at 15 h 47 min - Reply

    @si sallah
    Si Salah
    Ne vous inquietez pas !; c ‘est vrai que les projets CNEPRU sont gérés par la direction generale des enseignements et de la formation superieure ( differente de la direction de Ourag)….Mais la direction en question (des enseignements et de la formation supérieurs ) est aussi dirigee par une personne qui n’est pas assez différente ! Ce directeur (M Houchine ) avait soutenu son doctorat en 1998 ( a l’age de 45 ans presque ) avec des travaux plagies! Il s’averait que les travaux etaient des copie-coller de 4 sections d’un livre Japonais. L’histoire est longue, il s’agissait d’un scandale international, mais il faut dire aussi que M Houchine n’avait rien fait sauf ecrire son nom sur un ou deux articles !!!!!!!! .

    VOILA DONC UN AUTRE ECHANTILLON DE NOS BROFESSOURS ET HAUTS RESPONSABLES DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE




    0
  • Boubaker-Khaled Sadallah
    29 mai 2014 at 17 h 13 min - Reply

    Du nouveau …du Site CNEPRU : Voici le message qu’on vient de recevoir cet après midi :

    Cher(e) collègue
    Nous portons à votre connaissance que la procédure relative à la soumission des bilans annuels et des nouveaux projets a été suspendue momentanément (source MESRS).
    Nous vous tiendrons, ultérieurement, au courant du nouveau calendrier, puisque aucune date n’a encore été fixée, pour le moment.
    Cordialement




    0
  • س.ج
    29 mai 2014 at 21 h 56 min - Reply

    ربما الأخ خالد بهذا الرد أرادوا أن يعيدوا النظر في مشروعك ورفضه عقابا لك لنقدك الموقع




    0
  • HACENE
    29 mai 2014 at 23 h 13 min - Reply

    on n’a rien compris au nouvel organigramme du ministère : pourquoi les CNEPRU ET LES PROJETS DE COOPERATION avec la France sont-ils tenus par Mme Rebbah, une Directrice ramenée par Hroubia et qui fait carrière en commettant de graves fautes. et pourquoi Aouragh TIENT LE RESTE DES PROJETS ET les projets de coopération avec d’autres pays que la france?




    0
  • Cirta
    30 mai 2014 at 9 h 56 min - Reply

    Dear all:
    Probably the message can not be more obvious! Give up doing research; it is no longer our priority!…

    Regards.




    0
  • Sanpartipris
    31 mai 2014 at 11 h 05 min - Reply

    Je ne comprends pas que des personnes qui en savent autant sur ce qui se passe à l’étranger et sur comment devraient fonctionner les choses ne prennent même pas le temps de s’assurer que ce qu’ils croient savoir est justement ce qu’il y a à savoir. Depuis quand Mr Aourag est-il responsable des CNEPRU ou de tout ce qui s’y rattache? Connaissent-elles l’organigramme du MESRS? Savent-elles ce qu’est juridiquement parlant un plagiat? Les personnes qui nourrissent autant de griefs à l’encontre de ce monsieur et de son action, ne pourraient-elles pas regarder d’un peu plus près ce qu’il a réalisé, ce qu’il veut réaliser? Ne pourraient-elles pas lui accorder, à priori, le crédit qui est dû aux hommes qui tentent de redresser ce qui a toujours été tordu. Est-il si difficile de s’adapter à un mode de fonctionnement un peu plus transparent, un peu plus logique, un peu plus universel, un peu plus cohérent, une évaluation un peu plus « filtrante », plus exigeante? Ou alors s’agit-il seulement d’exprimer sa frustration de ne plus être capable de passer entre les mailles des nouveaux filtres qui ont été instaurés ou sur le point de l’être. Proférer accusations, menaces et insultes est à la porté de n’importe qui. Ce sont des actes faciles, peu onéreux et peu courageux surtout. Ne trouvez-vous pas qu’il est de l’ordre de la couardise que de s’attaquer, sous le couvert de l’anonymat, à ce qui n’hésitent pas à s’exposer pour, au moins, tenter faire quelque chose? Le souhait non avoué serait-il que les choses restent comme elles le furent pour certaines et comme elles le sont pour d’autres. Une « rigueur » propre, une « évaluation » propre, adaptée à une ou des « sciences » propres pour que l’on poursuive notre chemin propre, pour réaliser des objectifs propres, assouvir des envies propres et que les autres, tous les autres,ceux qui prônent l’insertion dans les valeurs universellement admises regardent ailleurs. Ne sommes-nous pas chez nous après tout?




    0
  • SIN JIM
    31 mai 2014 at 12 h 52 min - Reply
  • Boubaker-Khaled Sadallah
    31 mai 2014 at 14 h 06 min - Reply

    @ Sanpartipris
    Il est vrai que lorsqu’on accuse des personnes il faudrait faire très attention. Je préfère condamner des pratiques avant de condamner des personnes. Pour ma part, puisqu’on parle de recherche, je trouve que la conception et la gestion des projets PNR gérés par la DG de la RS étaient catastrophiques :

    Sur le plan de la conception : Comment peut-on concevoir la réalisation d’un PNR en 24 mois… sauf si une bonne partie du travail a été réalisé auparavant et que les deux ans étaient uniquement pour finaliser le travail? Comment octroyer 150 millions de centimes à tous les projets PNR sans aucune distinction quant aux besoins de chaque projet (pourtant il y avait des projets dont la réalisation demandait des milliards et d’autres n’avaient besoin que de quelques dizaines de millions? Cela est inadmissible!!

    Sur le plan de la gestion : Je cite un exemple précis, le mien : J’avais présenté un projet PNR (dont une bonne partie avait été déjà acquise) et il a été accepté sans problème. Un certain samedi du mois de juin (il y a 2 ans de cela) on nous appelle (nous, les présidents des projets) en masse -certainement pour les besoins médiatiques- pour la signature des contrats. Au téléphone, j’avais expliqué que je ne pourrais être présent ce jour là et que de toutes les façons on n’a pas besoin d’être tous (des centaines de présidents de projets) ensemble pour signer des contrats individuels. Mon interlocuteur n’était pas d’accord. Ma réponse était alors : « dans ce cas, je ne viendrai pas signer ce contrat ni ce jour ni après… et oublier mon pnr, je n’en veux pas ». Ainsi, je n’ai jamais signé aucun contrat durant toute cette période… pourtant on n’a pas cessé de me saisir pour dépenser les 150 Millions alloués à ce projet sur lequel personne n’a travaillé!! Là j’ai cité un cas parmi bien d’autres. On peut donc imaginer le gaspillage qui a eu lieu à cause de cette gestion inqualifiable.

    P.S. Je viens de savoir que c’est le CERIST qui est responsable de la GESTION du Site CNEPRU (puisque c’est de cela qu’il s’agit ici)!!




    0
  • titiche
    1 juin 2014 at 17 h 25 min - Reply

    Mais mes chers compatriotes, ce travail ce fait par des Algeriens.Ceux sont des cadres en informatique sortant de l’universite algerienne ou une quelconque universite etrangere: sont-ils nuls ? si c’est oui, c’est le produit de notre universite de nos enseignants -les mediocres- restes en algerie, car ceux qui sont capables sont dans les universites etrangeres tous bords confondus depuis « belle lurette et gai luron ».
    Au lieu de critiquer (par exemple Mr Aourag), essayer de changer ce qui se passe chez vous dans vos lab. et salles de cours et TD . Pourquoi ne vous etes vous pas revolter le jour ou vous avez eu des augmentations de salaires (que vous ne meritez pas du tout, et je sais de quoi je parle…je connais tres bien le milieu). Ces forums, comme je l’ai deja dit ailleurs, sont des reunions de cafe, genre cercle taleb abderahmane, jadis.
    Ce n’est pas comme ca que ce pauvre pays avancera, helas.
    Vous parler de projets de recherche, quels projets?. Juste pour vous permettre de gonfler vos salaires avec les primes de recherche et gesticuler toute l’annee pour avoir un stage a l’etranger : pour recuperer les devises et passer un sejour en tunisie !!.Le systeme actuel est a l’avantage de la mediocrite , a votre avantage.
    Shame on you ! guys.




    0
  • Dou Djamel
    1 juin 2014 at 18 h 58 min - Reply
  • larbi
    2 juin 2014 at 18 h 37 min - Reply

    On ne peut pas parler de recherche scientifique en Algérie eu égard à l’état de médiocrité auquel est arrivée l’université algérienne.
    Nos « chercheurs » passe le plus clair de leur temps à remplir des formulaires pour recevoir des primes.




    0
  • Boubaker-Khaled Sadallah
    2 juin 2014 at 18 h 44 min - Reply

    @titiche
    J’aurais souhaité qu’il y ait mieux d’insultes à l’égard des collègues et plus de preuves de ce que vous avancez.
    Si vous avez un peu temps vous pouvez consulter les bases de données appropriées pour découvrir la production d’un nombre non négligeable de collègues dans différents domaines scientifiques exerçant en Algérie.

    Ceux là au moins ils méritent plus que leur salaire… le RESPECT.

    Aussi, à votre place je m’excuserais pour votre « shame on you »




    0
  • Dou Djamel
    2 juin 2014 at 21 h 02 min - Reply

    @larbi
    في الجزائر هناك فئات ثلاث على الأقل للأساتذة الجزائريين

    هناك الفئة الأولى
    الباجثين عن المنحة
    LES CHERCHEURS DE PRIMES
    وهذا مختلف عن الباحث الذي يحصل على منحة بحث..بل هو يقوم بالبحث أو يدعي أنه يقوم بالبحث من أجل المنحة وهم للأسف الأغلبية اليوم..ولقد تحولت اليوم لتجارة للأسف

    الفئة الثانية هي الفئة التي تقوم بالبحث وترى أن من حقها الإستفادة من المنحة وهذه فئة قليلة ولكنها محترمة

    الفئة الثالثة هي فئة من لا يبحثون لا عن المنحة ولا عن البحث وهم أقلية ولكنهم جتما أفضل بكثير وأكثر إحتراما من الفئة الأولى

    في الدول الغربية يحدث العكس أن الناس تحصل على الدعم المادي حتى تقوم بالبحث وتساعد الطلبة المنظمين لفريق البحث..إلخ، ولكن نحن نقوم بالبحث من أجل المنحة..منطق معكوس ونتائج عكسية بالطبع




    0
  • Aouaouch
    9 juin 2014 at 21 h 00 min - Reply

    A l’adresse cnepru-mesrs.dz, on peut lire qu’il faut adresser tous les rapports de recherche type cnepru à la boîte mail (cnepru@yahoo.fr !!!!! ).
    Cette intervention je vais l’intituler
    « Cnepru-mesrs collabore avec…La NSA » et oui, la National Security Agency.
    Yahoo est domiciliée à Silicon Valley à Los Angeles à quelques milliers de kilomètres de Seatle, la ville où est situé le siège de cette agence.
    La direction de la recherche offre des rapports de recherche algériens, bons ou mauvais, aux américains, et gratuitement !!! C’est scandaleux!
    Ils ne peuvent même pas domicilier une messagerie en Algérie, de la forme, cnepru@mesrs.dz!
    Si Boubekeur, il y a sûrement des projets dans les mathématiques discrètes, de type codage et décodage, le dada des services de l’espionnage et contre espionnage, des projets en petite nucléaire, etc.
    Il faut que les responsables du CNEPRU interviennent rapidement pour effacer cette bévue, faite exprès ou par incompétence!




    0
  • Boubaker-Khaled Sadallah
    11 juin 2014 at 21 h 50 min - Reply

    @Aouaouch
    Très bonne remarque sur le Yahoo.fr mais ceci est devenu tellement banal xhez les décideurs… malgrè sa gravité!

    Que peut-on demander à des incompétents qui après mille tentatives pour arranger ce Site se sont résolus à se remettre aux versions papier après avoir effacé sur le Site en question tout ce que les collègues ont déposé!

    Le comble est qu’hier j’ai reçu un message de 2 jeunes collègues qui se sont rendus au ministère (pour s’enquêter sur leur projet CNEPRU)… ce message exprimait une profonde indignation pour le mal-traitement dont ils étaient victime dans ces lieux et se posaient à qui ils peuvent se plaindre!




    0
  • الشهيد كسيلة
    26 avril 2015 at 17 h 08 min - Reply

    خرطي في خرطي … دامعات لا تنشر في صفحاتها اي شيء يتعلق بمشاريع البحث … تصوروا في جامعتي بحثت عن مطبوعة عقد البحث قيل أن صيغتها تغيرت فلم أجد … وجدت ذلك في مواقع جامعات أخرى … لكن في حال اعتمادي لها قد ترفض لانها غير شبيهة … اصحاب النفوذ في جامعتي لا يهتمون الا بتخصصهم ووتبقى لاتخصصات الاخرى دون اي اهتمام




    0
  • hakima
    14 novembre 2017 at 17 h 21 min - Reply

    A L’INI on forme de bons ingénieurs l’élite de nos bacheliers, qui finiront tous par émigrer en France et ailleurs. Pourtant il y a tant à faire en Algérie, dieu seul sait qu’ils sont performants. Avec une année de master ils sont recrutés à IBM et autres institutions de renommés (ils savent quoi prendre pourtant des jeunes Algériens). Et nous on continue à recruter les fils des connaissances ainsi ces ingénieurs ne retrouvent pas leur place ou difficilement et voilà le résultat.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique