Édition du
5 December 2016

Le sort des opposants dans la Russie de Poutine le « démocrate » !

putinQui était Boris Nemtsov, l’opposant de Poutine abattu à Moscou?

Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le

L’ancien vice-Premier ministre russe Boris Nemtsov, tué par balle à Moscou dans la nuit de vendredi à samedi, incarnait la génération des jeunes réformateurs avant de s’opposer frontalement à Vladimir Poutine.

Qui était Boris Nemtsov, l'opposant de Poutine abattu à Moscou?

Boris Nemtsov s’adresse à la presse le 5 décembre 2012 à Moscou

afp.com/Natalia Kolesnikova

Il allait à nouveau battre le pavé contre Vladimir Poutine. Boris Nemtsov, opposant au président russe tué par balle dans la nuit de vendredi à samedi juste à côté du Kremlin, ne cachait pas ses désaccords avec les autorités.

Trois heures avant sa mort, il appelait les auditeurs d’une radio moscovite à manifester, dans un discours enflammé sur l’Ukraineet le président Poutine. En 2011 et 2012, il avait été l’un des chefs de file de la vague de contestation sans précédent qui avait marqué la campagne électorale de Vladimir Poutine, alors candidat pour un troisième mandat de président.

Plusieurs fois interpellé par les forces de l’ordre lors de manifestations, il avait aussi subi des perquisitions et été mis sur écoute, sans jamais cesser de dénoncer la corruption de ce qu’il appelait le « système oligarchique » du Kremlin. Un pouvoir dont il avait appris certains rouages lors de sa carrière politique.

Ministre réformateur de Boris Eltsine

Boris Nemtsov, physicien de formation, avait commencé sa carrière peu avant l’effondrement de l’URSS, élu en 1990 au Soviet suprême, le Parlement soviétique. Après avoir été gouverneur de la région de Nijni-Novgorod, à 400 km à l’est de Moscou, il avait entamé une ascension fulgurante sous la présidence de Boris Eltsine, sous lequel il avait incarné la génération des jeunes ministres réformateurs de la Russie post-URSS.

De mars 1997 à août 1998, il avait obtenu le poste de vice-Premier ministre chargé du secteur énergétique et des monopoles, secteur très convoité, ce qui lui valait d’être régulièrement dénoncé par le Kremlin comme un homme politique lié aux oligarques ayant profité de la vague de privatisations des années 1990.

Boris Eltsine, dont il était très proche, avait envisagé un temps d’en faire son dauphin, avant de lui préférer le chef du FSB (ex-KGB) Vladimir Poutine.

En 2007, il dénonce les élections « les plus malhonnêtes de l’histoire »

Limogé en août 1998, Boris Nemtsov bascule dans l’opposition lorsque son rival devient président. Aux législatives de 1999, l’opposant est élu à la Douma (chambre basse du Parlement) et rejoint le parti libéral SPS, dont il dirige une fraction qui se distingue par ses critiques virulentes envers Vladimir Poutine.

Son opposition au pouvoir se fait de plus en plus tranchante après les élections législatives de 2007, qu’il dénonce comme « les plus malhonnêtes de l’histoire de la Russie ». Un an plus tard, en 2008, après avoir échoué à se présenter à l’élection présidentielle comme candidat unique d’une opposition affaiblie par sa disparité, il décide de créer le mouvement Solidarnost, sous l’égide de l’opposant et ex-champion d’échecs Gary Kasparov.

Un nouveau rassemblement de l’opposition était prévu dimanche

Mais c’est surtout aux côtés d’Alexeï Navalny, un autre opposant des plus déterminés à Vladimir Poutine, que Boris Nemtsov s’affichera comme figure de proue des manifestations qui ont secoué Moscou pendant l’hiver 2011-2012. Après la réélection de Vladimir Poutine au Kremlin en mai 2012, il a continué à dénoncer les dépenses jugées excessives du président et la corruption, notamment lors des Jeux olympiques d’Hiver à Sotchi (sud).

L’influence de ce vétéran de l’opposition, très présent sur les réseaux sociaux, semblait cependant diminuer au profit d’une nouvelle génération d’opposants incarnée par Alexeï Navalny, de 17 ans son benjamin.

C’est d’ailleurs avec lui qu’il avait appelé à la tenue dimanche d’un vaste rassemblement de l’opposition pour dénoncer la mauvaise gestion par le Kremlin de la grave crise économique que traverse la Russie, en raison des sanctions occidentales et de la chute des prix du pétrole. Un responsable de la manifestation, Leonid Volkov, a annoncé que celle-ci était annulée et remplacée par une marche à la mémoire de l’opposant assassiné.

Avecimage: http://static.lexpress.fr/imgstat/article/icons/fpa.png


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/boris-nemtsov-un-opposant-en-lutte-contre-le-systeme-oligarchique-du-kremlin_1656463.html?PMSRC_CAMPAIGN=20150228081504_09_nl_lexpress_quotidienne_11698&xtor=EPR-181-[20150228081504_09_nl_lexpress_quotidienne_11698_000Z16]-20150228-[Voir_002U8W3]-[RB2D106H0014ZLT9]-20150228071500#ABhLG13klK18DJYE.99


Nombre de lectures : 12562
17 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • ALGERIEMEILLEUR
    28 février 2015 at 13 h 51 min - Reply

    Je ne comprends pas que LE QUOTIDIEN D’ALGÉRIE reprend ce Texte de LEXPRESS qui ressemble plus a la propagande de l’AXE DU BIEN Amiricano-Sioniste qu’autre chose !! Mais au moins de donner la possibilité a vous lecteurs de lire une autre version des FAITS !! comme celle par exemple :
    Boris Nemtsov était l’un des opposants les plus farouches au régime du Président Vladimir Poutine. Il est tombé cette nuit, assassiné dans les rues de Moscou non loin du Kremlin. L’assassin l’a abattu de quatre balles dans le torse et s’est enfuit sans avoir pu être appréhendé. Depuis quelques heures la presse occidentale et surtout la presse de Kiev s’acharne médiatiquement sur cet événement, les uns en appuyant sur l’opposition de ce personnage politique d’importance en Russie, les autres en indiquant qu’il a été assassiné par Poutine.

    Mais à qui profite le crime ? Croire que le Président Poutine, dans l’état actuel de la très forte popularité où il se trouve, avec un soutien populaire inédit de l’ordre des 75 % de popularité, pourrait s’avancer à ordonner un acte aussi terrible est mal connaître et la Russie et les Russes. Les médias occidentaux citent la participation de Nemtsov au ministère de Boris Eltsine, un homme désormais détesté en Russie et considéré comme l’une des plaies de la période noire de l’après effondrement de l’Union soviétique. Si en Occident il fait référence, malgré son alcoolisme internationalement reconnu, en Russie, il est plutôt vu comme l’homme qui mena la Russie dans un état proche de l’anarchie, période où la mafia était toute puissante et la corruption galopante.

    Ce serait insulter l’intelligence et l’habileté du chef de l’Etat de la Fédération de Russie, de penser qu’il aurait besoin d’un tueur pour supprimer un opposant politique qui ne représentait qu’une infime frange de la population russe et qui ne représentait plus guère que lui-même, même s’il devait prendre la tête d’une marche de protestation dans quelques jours. Rappelons que lors des dernières marches de ce genre, à Moscou, les médias occidentaux avaient repris des images des manifestations de 1991, où se trouvait plus d’un million de personnes dans les rues, pour faire croire à l’opposition massive qui aurait été celle des années 2012 et 2013. En réalité, ces marches ont rassemblé entre 5 à 30 000 personnes, dans une ville de plus de 15 millions d’habitants alors que la Manif Pour Tous était capable à Paris de rassembler plus d’un demi-million de Français (un million selon les sources).

    A qui profitera donc de ce crime ? Assurément en premier lieu à la Junte de Kiev. Elle lui permettra de lancer l’argument qu’il ne sera plus possible aux Occidentaux de traiter avec le Président Poutine. L’assassinat pourrait bien avoir été commandité, de manière concertée ou non par un tueur isolé de l’extrême droite ukrainienne. De nombreux Ukrainiens vivent sur le territoire de Russie, l’opération était facile à mener. Plus que pour le gouvernement de Porochenko, les partis néo-nazis Svoboda et Pravy Sektor se frotteront les mains. Ils menaçaient hier sa famille le forçant à l’éloigner en Allemagne, ils voulaient la continuation de la guerre contre les insurgés du Donbass, ils sont encore plus intéressés à cette mort. Ce crime rappelle pour beaucoup, la tentative qui fut faite de créditer les Russes ou les insurgés de la Novorossia (avec du matériel russe) de la destruction de l’avion malaisien. Il rappelle également le double crime de l’héritier du trône des Habsbourg à Sarajevo en 1914 et quelques jours avant la guerre du célèbre journaliste Jean Jaurès. Car la mort de Boris Nemtsov pourrait avoir des conséquences au moins aussi graves que celles de ces deux personnages historiques qui déclenchèrent mécaniquement la Première Guerre mondiale. Il est évident que le gouvernement de Porochenko et les extrémistes nationalistes néo-nazis ukrainiens seront de grands bénéficiaires de ce meurtre.
    http://novorossia.vision/fr/laurent-brayard-boris-nemtsov-assassine-a-qui-profite-le-crime/

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 17

  • Ouas Ziani
    28 février 2015 at 17 h 55 min - Reply

    Le khorti démocratique n’a rien à voir ici. Sur 10 oligarques russes 7 sont juifs. Ils constituent l’organisation mafieuse la plus puissante au monde après celle des états-unis. Boris Nemtsov, qu’Eltsine a pensé en faire son dauphin avant de lui préférer Poutine, était la figure politique de cette mafia. Son activisme de ces derniers temps est à lire dans la perspective atlantiste et principalement la crise ukrainienne qui devient plus complexe que prévue.
    http://www.israelvalley.com/news/2015/02/28/45896/les-russes-d-israel-sous-le-choc-l-opposant-a-poutine-boris-nemtsov-juif-a-ete-tue-par-balle

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • Abdelkader Dehbi
    28 février 2015 at 19 h 20 min - Reply

    Je suis désolé de trouver sur LQA, un article AFP / EXPRESS, exposant à leur façon, l’assassinat de Boris Nemstov qui n’est pas – loin s’en faut – l’innocent et bêlant petit agneau qu’on cherche à vendre à longueur d’éditoriaux des médias occidentaux.
    Du temps où il était le quasi dauphin de Boris Elsine, le bradeur de la Russie, Nemstov était le puissant patron du secteur des énergies – en particulier pétrole et gaz russe – où il s’est largement servi, lui et ses copains oligarques.
    Cela ne signifie en rien qu’il faille encenser l’autre mafieux qu’est Poutine. Sauf que ce dernier ne trahit pas son pays, contrairement à Nemstov qui appuyait ouvertement le pouvoir putschiste et atlantiste ukrainien de Porrochenko.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • ould chikh
    1 mars 2015 at 0 h 29 min - Reply

    Nemtsov ne fait plus de boulitique depuis 2004 mais il se consacre plus ouvertement au business .
    Le seul indice intéressant dans ce meurtre :

    comment se fait il que la jeune fille de 23 ans Anna Duritskaya ukrainienne de nationalité a été épargnée alors qu’elle peut être un témoin important qui peut aider a l’identification des assassins.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Mohand Tahar
    1 mars 2015 at 3 h 43 min - Reply

    @Abdelkader Dehbi .
    Vous dites :
     » Cela ne signifie en rien qu’il faille encenser l’autre mafieux qu’est Poutine. »

    >> Mais quelle est donc cette « mafia » au Kremlin à l’ère de Vladimir Poutine ?

    Il est vrai que Boris Nemtsov avait été acteur important de la grande braderie de la Russie sous Eltsine (privatisations frauduleuses, spéculation sur les finances de l’Etat, fraude fiscale, fuite des capitaux… ) Ce festin très privé a été organisé avec la complicité de l’entourage proche de Boris Eltsine. L’affaiblissement de ce dernier a permis aux plus puissants des magnats russes d’exercer un contrôle croissant et occulte sur le pouvoir, d’où leurs noms d' » oligarques « . Le profil bas affiché par ces deniers depuis l’élection de Vladimir Poutine et le déclin d’une figure aussi emblématique que Boris Berezovski montrent que l’heure de la restauration de l’autorité de l’Etat a sonné.

    La stature d’homme d’État de Poutine s’est trouvée bien plus confortée par sa popularité actuelle écrasante (86% ) auprès de son peuple que par sa gestion de l’affaire ukrainienne face au bloc atlantiste.

    Des liens très forts unissent l’actuel résident du Kremlin à la majorité la population russe depuis le sauvetage et le redressement spectaculaire de la Russie, littéralement dépecée et livrée à la voracité de cette « communauté organisée » locale,antinationale et mondialiste messianique. Ce clan mafieux sans frontières,si particulier, si « sûr de lui-même et dominateur », pointé du doigt par la communauté RÉELLE internationale .

    L’épithète de « mafieux » pour qualifier Vladimir Poutine , injurieuse pour certains, surprenante pour d’autres , vaut que l’on exposât des arguments pour défendre et prouver une opinion aussi radicale.

    L’affaire tchétchène sous Eltsine et Poutine, et très certainement un dossier noir à inscrire au passif de cette Russie post-soviétique. Les exactions contre les civils perpétrées en toute impunité ont bien eu lieu ,et la population de Tchétchène a subi l’état de guerre et de terreur, au vu et au su de tous et dans l’indifférence générale . La capitale Grozny rasée, 20% de la population massacrée,des dizaines de milliers de réfugiés dans les pays limitrophes ! Il faut le dire, le répéter afin que ce crime contre l’humanité ne soit pas occulté.

    Il reste cependant que la Résistance de la Nouvelle Russie sous Poutine, à l’hégémonie permanente américaniso-sioniste (à l’instar de l’Iran et de la Chine) jette un regard nouveau sur l’échiquier mondial de ce XXIème siècle, ses joueurs et ses pions. Les enjeux sont tout bonnement galactiques et vont très certainement voir émerger de nouvelles puissances autres que l’USIsrael et son appendice de l’UE.

    Dans ce cadre de confrontations décisives pour l’avenir de ce monde qui veut se libérer de l’arrogante main-mise de l’Empire financier de Wall-street et de la City of London, il serait très intéressant de connaître cette « mafia » à laquelle aurait trait Vladimir Poutine.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

    • Abdelkader Dehbi
      1 mars 2015 at 10 h 02 min - Reply

      Vous m’avez exonéré de parler de la répression féroce contre les indépendantistes musulmans de Tchétchénie.
      Je me contente juste de vous signaler la façon – peut-être légale – mais sûrement mafieuse dont M. Poutine a organisé (à sa manière) le concept de l’alternance au pouvoir, en « embauchant » son compère Dmitri Medvedev pour remplir les cases vides… Ne sont-ce pas là des procédés mafieux ?

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Mohand Tahar
    1 mars 2015 at 18 h 54 min - Reply

    @Abdelkader Dehbi

    Il est utile de préciser que la véritable mafia qui a failli piller à outrance et démanteler la Russie sous Eltsine, est très majoritairement ethnique composée de juifs ashkénazes mondialistes . Sans le coup d’arrêt de Vladimir Poutine, l’alliance étroite de ce milieu de fossoyeurs du peuple russe, avec l’Empire US et ses visées hégémoniques sur les immenses richesses naturelles de ce vaste pays, il est sûr que nous aurions assister à la mise à mort du peuple russe et de la Sainte Russie millénaire et, à l’investissement massif du Big business mondialiste sur le plus grand pays au monde .

    Mon intervention est purement factuelle et les faits énoncés s’avèrent être véridiques. Je n’ai de sympathie aucune avec ce Chef de l’Etat , eu égard à ses responsabilités criminelles directes dans le traitement de l’affaire tchétchène. Mais la «real politik» et l’objectivité élémentaire me conduisent à reconnaître que :

    >>cet homme est un patriote qui ne roule que pour les intérêts et la sécurité de son pays .

    >> pour lui, personne ne doit imposer sa volonté à la Russie.

    – Les Russes sont un peuple de vainqueurs qui saura surmonter ses problèmes et, il sait compter sur ses compatriotes qui lui vouent majoritairement une grande estime et lui font confiance dans son combat contre l’alliance satanique d’USAIsrael et son rejeton l’ l’UE.

    – Le bonheur des Russes réside dans leur union .

    Fait déterminant, extraordinaire et qui interpelle sévèrement le monde musulman à la dérive (hormis l’Iran), Vladimir Poutine et le Pope Cyrille s’affichent en hérauts de l’identité russe et orthodoxe. Patriotisme, moralité chrétienne, sens de l’honneur . culturelle (politique familiale et éducative) et spirituelle (renouveau des valeurs et principes chrétiens…) .

    « La société russe est retournée elle-même à ses racines, à la religion chrétienne et aux valeurs spirituelles, sans aucune pression de la part de l’Etat et même de l’Eglise… C’était une renaissance naturelle du peuple russe » a indiqué Poutine.

    Il y a tant à dire sur la stature de ce président russe, tant sur le plan de sa politique nationaliste que de sa stratégie remarquable de lutte contre le Satan USIrael et son « Nouvel Ordre Mondial», ce complot messianique d’accaparement des richesses du monde et, de la fabrication diabolique d’un « homme nouveau » sans Dieu et libéral-libertaire.

    Donc, dans le cadre de simple commentaire, je ne peux m’étendre davantage que je le voudrai .

    Je vous salue .

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

    • ALGERIEMEILLEUR
      1 mars 2015 at 23 h 58 min - Reply

      Merci a DA MOHAND TAHAR pour votre commentaire Rien a rajouter Mille Fois BRAVOOO Vous avez résumé en quelques mots CETTE MAFIA OLIGARCHIQUE USIRAEL et son projet de NOUVEL ORDRE MONDIAL avec capitale Jérusalem Comme le souhaiter un certain Jacques ATTALI ……

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Jamal.S
    1 mars 2015 at 18 h 54 min - Reply

    Content de lire cet article,pure propagande néo-conservative,sur la Russie et la personne de Monsieur POUTINE.
    Mais ce qui est étonnant c’est de lire quelques commentaires concernant l’histoire récente de la Russie.
    Et c’est à Monsieur Dehbi que je m’adresse .
    Qualifier Monsieur POUTINE de mafieux pacequ’il à pu mettre à côté la véritable mafia qui était sur le point de causer la totale désintégration de son pays et avec elle peut être l’avènement de l’hégémonie emperialo-sioniste mondiale est une accusation mal placée.
    Le mouvement indépendantiste de Tchétchénie n’est pas aussi indépendantiste que vous le pensez.Il visait la division de la Russie en utilisant la cause Islamiste que l’on voit aujourd’hui détruire ce qu’on appelle le monde Musulman .
    Et ce mouvement était dirigé par pas mal de néo-cons dont: Daniel Pipes,Richard Perle,Douglas Fieth etc etc des noms qui vous feront revivre la destruction de L’Iraq,la LYBIE ,la Syrie etc.
    Quand a l’alternance au pouvoir Monsieur Dehbi en période de guerre et si mon pays est en danger de mort j’en aurais besoin de mes meilleurs Généraux !.
    Pour la Russie aujourd’hui ,Monsieur POUTINE est cet homme.
    Et avec tout le respect que j’ai envers les opinions de tous les Algériens je vous prie d’accepter les salutation d’un grand Boumedienniste.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

    • Larbi Anti-DRS
      1 mars 2015 at 23 h 14 min - Reply

      Poutine est une vrai crapule, mafieux, criminels, assassins et genocidaire et il est l’autre versant de la medaille de Bush senior. Bush est un CIA boss et Poutine est un KGB/FSB boss, pour cela il a sauve’ sont pays de la desintegration apres que le cancre, le plus stupide des russe et alcoholique Yeltsin a fait un coups d’etats a Gorbatchov.

      Dodaev etait le chef de l’escadrons des bombardiers nucleaire de l’URSS et a voulu que la Tchetchenie obtiennent son independance, et que les populations Tchetchenes reviennent en Tchetchenie de leurs exiles force’ par Staline et autres criminels russe. C’est normale que le ciment des resistants Tchetchene est l’Islam quand le connards Yeltsine et Poutine rabatte leurs pretres orthodoxe pour donner benedictions aux soldats russes pour aller assassiner des citoyens qui revendiquer une libertes et independances.

      Neanmoins, ce que fait le genocidaires poutine avec les USA et Europe maintenant c’est bien pour la Russie, car l’Otan et les multinationales ne vont pas baisser les bras jusqu’au demenbrements de la russie et avoir ses terres, richesses sur le sol et sous-sol et aussi les richesses du pole nord. Ca va chauffer avec les natioanlistes russe et cela peut conduire a une guerre nucleaire que j’ estime plus que propable dans un avenir plus ou moins proche.

      Ton Boumedienne le criminels, ont subit ses crimes jusqu’a ce jour.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

      • A.Benmostefa
        2 mars 2015 at 21 h 12 min - Reply

        tu n’a pas le droit d’insulter un mort, non.
        on insulte pas les morts.
        wach etsebou el mouta. (3ntouma matetalgou la Hay wala Mayet.
        Boumediene il est mort. (h’chouma)
        retenir la langue d’insulter les morts. Ahram. si vous êtes des musulmans bien sur??? ne pas imiter Satan dans sa conduite. Rabi yaghdeb.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

        • Larbi Anti-DRS
          3 mars 2015 at 18 h 31 min - Reply

          Je n’ai pas insulter un mort, j’ai dit qu’il etait criminels, assassins, haghar, il n’ a pas vole’ pour s’enrichir mais il a vole’ toute l’Algerie pour son egoisme simple et criminels.

          Criminels c’est quelqu’un qui commet un crimes condamnable par la morale sociale et/ou la loi national et international. Lui Boumedienne alias Boukharouba a tous fait: il a assassine’ des Algeriens en Algerie et a l’etranger, il a exile’, il a emprisonne’, il a confique’ des biens et liberte’ de tout un peuple, etc.
          L’histoire le condamnera et le jugera en tant que criminels, assassin, dicatateurs ayant fait subis a l’Algerie des genocides en placant un systeme criminels qui tiens jusqu’a aujourd’hui. Le militaire prime sur le civil et l’assassine si il n’est pas content de cette primote’. Cela c’est Boumedienne apres l’independance, et Boussouf/Bentobal avant l’independance.

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • A.Benmostefa
    2 mars 2015 at 14 h 11 min - Reply

    le président russe défend les intérêts de son pays.
    ce sont les usa et les états vassaux qui mentent.
    poutine est un grand dirigeant, un russe qui aime et défend les intérêts de son pays.
    il faut arrêter d’être branché sur N24, BFM, EURO NEWS, CNN…
    le président de la Russie a leur rester comme un os a travers la gorge.
    poutine est un vrai patriote, son peuple avec lui malgré toutes ces tentatives de déstabilisation et intervention des usa et leurs états vassaux.
    les russes sont pas dupes ils n’ont pas la démocratie barbare d’une révolution colorie qui sévit actuelle dans certains pays détruits sans passé et son avenir.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • Ali sbih
    2 mars 2015 at 17 h 54 min - Reply

    Salam alikoum

    L’Europe ne peut se faire sans la Russie ,c’est à l’unanimité de ce que pensent les politologues .

    15 % du gaz consommé en Europe est livré par la Russie, membre influent à la Brics (se rappeler le contrat de 40 Mrds Usd de livraison de pétrole à la Chine payable en roubles et l’association avec la Chine et le Japon pour la mise en valeur des gisements de pétrole de l’Antarctique visant à réduire les délais de transport et donc le prix du baril..), siégeant au CS , susceptible de re fédérer les anciennes Républiques de l’Est , acteur incontournable au Moyen Orient et surement un désinhibiteur de la tentative actuelle de redécoupage du Moyen Orient en particulier et le reformatage du monde Arabe en général
    L’Ukraine n’est qu’une guerre qui ne dit pas son nom par procuration soit une provocation sur médiatisée.
    C’est un vieux pays qui se régénère toujours mais ne disparaît pas ,l’humanité lui doit beaucoup de bonds ,beaucoup de retour à la dignité ,la liberté et parfois la protection, des passages aussi dans l’obscurité de l’histoire qu’il faut exhumer et présenter débarrassés de leurs impuretés !

    C’est peut être cette Russie qu’on veut diaboliser ,Poutine dans le bras de fer qui l’oppose à l’Occident ne peut se permettre des dysfonctionnements préjudiciables parce que « surmédiatisables » .IL fait preuve d’une extrême pugnacité pour gérer l’érosion de l’économie provoquée par la dépréciation du rouble et le boycott .
    Il est curieux de penser qu’il puisse intégrer l’assassinat d’un opposant de faible envergure comme un élément majeur dans la progression de son indice de popularité ,d’autant qu’il est loin de quelconques élections.

    L’enquête prend aussi d’autres directions comme le conflit d’intérêts voire des relations passionnelles.

    C’est ainsi les Politiciens meurent aussi bien de vieillesse , de maladie et d’autres causes aussi vieilles que le monde .

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Hmida
    5 mars 2015 at 13 h 35 min - Reply
  • IDIR
    5 mars 2015 at 17 h 08 min - Reply

    Jeudi 5 mars, 18h-23h, « en direct de Mediapart »: l’Europe et la France après le sursaut Syriza

    Bloquez votre soirée de ce jeudi 5 mars. Nous vous proposons une émission exceptionnelle « En direct de Mediapart ». Le parti d’Alexis Tsipras pourra-t-il renverser la table européenne ?

    Voici le détail du programme et des invités :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/la-redaction-de-mediapart/270215/jeudi-18h-23h-en-direct-de-mediapart-l-europe-et-la-france-apres-le-sursaut-syriza

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • A.Benmostefa
    5 mars 2015 at 18 h 05 min - Reply

    l’opposant russe sacrifié pour les intérêts américains.
    Les usa qui depuis le début de la crise du gouvernement fasciste de l’Ukraine contrôlaient l’opposant Nemtsov avant que ces derniers n’estiment que l’opposant russe était plus utile mort que vivant.
    ils tuent un leader de l’opposition avec pour bu de créer des désordres populaire et in fine de rein verser le pouvoir de poutine.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos