Édition du
11 December 2016

La peste du CNAPEST(E)

1607073_788089637933897_933539835269796819_nYoucef L’asnami

« Le CNAPEST(E) disposé à prendre en charge les élèves sur le plan psychologie et pédagogique ». C’est par cette émouvante déclaration que ce syndicat – dont bizarrement l’orthographe de son sigle peut comporter ou non un E à la fin- a mis fin à la grève des enseignants qui aura duré plus d’un mois. On ne sait pas si le Ministère de l’Education Nationale (MEN) a répondu favorablement à sa principale revendication – retraite après 25 ans de service- ou alors il s’est contenté de ce communiqué que les spécialités du FLE décortiqueront : «Les différentes parties sont arrivées à un accord portant promotion des enseignants au grade supérieur dans les conditions définies par les dispositions statutaires avec une mise en œuvre qui concernera le personnel enseignant. ». Kafkaïen !

La semaine précédant cette fin de la grève, c’est Mme Benghebrit qui, après avoir lancé son opération « Un CD pour tous », assura que « pour l’année en cours, l’évaluation se fera sur la base de ce qui a été fait réellement dans la mesure où l’acte pédagogique d’évaluer se fait par rapport à ce qui a été réalisé et non sur la base d’un programme». Démentiel ! En décembre 2014, Nedjadi Meskem , le directeur de l’Inspection générale de la pédagogie au MEN, reconnaissait que le baccalauréat algérien « n’a plus aucune valeur » et ses examens « sont devenus inutiles » et prônait la suppression des seuils de cours. Ce même directeur recommandait, comme sa ministre, tout récemment au JT de l’ENTV que l’évaluation du Bac ne portera que sur les cours administrés en face à face. De la cohérence !

Et enfin, il faut faire un tour sur la page facebook « officielle » du CNAPEST pour se rendre compte des commentaires que l’on peut trouver sur quelque sujet que ce soit. Benghebrit qui continue d’être traitée de « juive, des insultes, de la vulgarité, bref… pas grand-chose qui contribue au débat serein et argumenté. Pour un syndicat aussi « important », est-il normal de laisser ces commentaires nauséabonds sur sa page ? N’a-t-il pas les moyens de nommer un administrateur pour réguler les « débats » ? Kharitha !!!

Dans son Article 2, la loi de 2008 relative à l’orientation sur l’éducation nationale stipulait que « L’école algérienne a pour vocation de former un citoyen doté de repères nationaux incontestables, profondément attaché aux valeurs du peuple algérien, capable de comprendre le monde qui l’entoure, de s’y adapter et d’agir sur lui et en mesure de s’ouvrir sur la civilisation universelle. ». Compte tenu des turbulences de ce secteur sinistré, on en est loin ! Très loin.

« Le système scolaire contribue à convaincre chaque sujet social de rester à la place qui lui incombe par nature et de s’y tenir. » disait P.Bourdieu.

On y est !


Nombre de lectures : 2238
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Moh El Horba
    26 mars 2015 at 15 h 55 min - Reply

    De toute façon …. et le CNAPEST(E) et le Ministère et le pouvoir n’ont rien à foutre des élèves, de l’école ou de l’université !

    De toute façon, avec toutes ses histoires de grève, avec beaucoup d’instituteurs incompétents, avec un contenu des programmes incohérents, avec l’absence de pédagogie professionnelle, avec des programmes aléatoires, avec l’école enjeu de pouvoir et de luttes corporatistes, et bine nos élèves qu’ils aillent ou qu’ils n’aillent pas à l’école, c’est du kif-kif au même, c’est le même résultat sur le plan de l’accumulation des connaissances et du savoir !

    Moi qui ne suis pas croyant pratiquant, je peux oser dire qu’aujourd’hui, qu’il est préférable à nos enfants d’aller apprendre le Coran à la mosquée plutôt que d’aller dans une école de la république ! A la mosquée au moins c’est clair car même si je sais qu’on ne trouve pas tout dans le Coran, là au moins l’enfant essaye de respecter un tant soit peu ….et le lieu et l’imam !

    L’école algérienne est une catastrophe ! J’ai trois de mes enfants qui sont passés par là. S’il n’y avait pas un peu « d’encadrement » de ma part et de leur mère, leur avenir serait complètement noire ! On les a quelque peu sauvé dans une certaine mesure car on estime qu’ils ne vont pas connaître un avenir « noir », mais « gris » seulement ! C’est déjà çà de gagner !

    C’est désespérant et épuisant ce foutu pays de m….. !!!

    PS : il faut savoir que nos enfants n’arrivent
    a) ni à maîtriser la langue arabe, cette langue pourtant langue du Coran et du prophète pour un pays qui ne respire qu’avec la religion,
    b) ni à maîtriser le français, cette langue du colon qui est resté plus d’un siècle chez nous,
    c) ni à maîtriser le tamazight l’une des langues ancestrales les plus lointaines de l’historie du Maghreb.

    Alors où est l’avenir de ce pays …. depuis le maelström de 1962 ?????

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 13

  • Moh le MOHICAN
    27 mars 2015 at 14 h 56 min - Reply

    @Moh El Horba

    Allah ihtik sahaa , ya khouya pour ton intervention !

    Moi aussi , j’ai pris la « horba » (la fuite) comme vous , si vous l’avez déjà prise.

    Je n’en peux plus de ce foutu pays ! J’ai beau essayé de comprendre, d’expliquer, de pardonner, de nuancer, de patienter etc… etc… etc… mais finalement ce foutu pouvoir de 1962, notamment depuis l’avènement de nouveaux voyous plus voyous que ceux de 1962 ramenés par Boutef depuis 1999 , se contrefiche de tout ….. sauf de son ventre et de son bas ventre, la célèbre chekkara rentière aidant !

    Il faudra des siècles encore pour que l’Algérie se remettent de ses blessures, de ses drames, de sa descente aux enfers, de sa dégénérescence morale et intellectuelle et de ses maux que lui a infligé ce pouvoir illégitime sans discontinuer depuis 1962.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos