Édition du
6 December 2016

RASSEMBLEMENT pour Ali Mécili

MeciliAlgeria-Watch

À l’initiative de sa famille et de ses amis

RASSEMBLEMENT pour Ali Mécili

dimanche 12 avril 2015 à 14h30

Cimetière du Père Lachaise – Entrée principale

« J’aurais pu mourir hier sous les balles des soldats de la colonisation, je meurs aujourd’hui sous des balles algériennes dans un pays que l’ironie de l’Histoire a voulu que je connaisse après l’avoir combattu les armes à la main. Je meurs sous des balles algériennes pour avoir aimé l’Algérie ».

Ces mots ont été écrits par l’avocat Ali Mécili, bien avant son assassinat à Paris le 7 avril 1987 sur ordre du pouvoir algérien. Ces mots nous saisissent par ce qu’ils révèlent de sa clairvoyance et de sa lucidité, lui qui a combattu, avec Hocine Aït-Ahmed, pour la démocratie et le respect des droits de l’Homme.

Ironie de l’Histoire encore aujourd’hui. Vingt-huit ans après, un juge d’instruction français en vient à prononcer un non lieu pour clore un dossier d’assassinat politique, marqué dès l’origine par la Raison d’Etat et le renvoi en Algérie de l’assassin présumé. Un juge d’instruction français se soumet et reconnaît à un Etat étranger le droit de paralyser l’action judiciaire en France en se fondant sur le refus de coopération internationale de l’Algérie pour justifier un non lieu.

Ne pouvant accepter une telle décision qui ne pourra qu’encourager d’autres crimes politiques et faire de la France un lieu d’impunité, nous avons fait appel de cette ordonnance de non lieu et demeurons dans l’attente de l’arrêt de la Cour d’appel de Paris.
C’est pourquoi, le 12 avril prochain, nous devons être encore plus nombreux à rendre hommage à Ali et à montrer notre détermination.
Oui, Ali est mort à Paris sous des balles algériennes pour avoir aimé l’Algérie, il est mort aussi pour avoir aimé la France des droits de l’Homme et de la démocratie.

Que justice lui soit un jour rendue dans un pays fidèle à ses valeurs.

Paris le 31 mars 2015


Nombre de lectures : 7726
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • k Seddiki
    8 avril 2015 at 17 h 48 min - Reply

    Un grand homme assassiné parce qu’il a voulu sauver son pays. Des mains de criminelles ont armé un tueur à gages et ses sœurs pour l’arracher à sa femme,à ses enfants,à l’Algérie..Il s’agit d’un assassinat politique auquel a participé Charles Pasqua et ses sbires ,sous la houlette de Larbi Belkeir et d’un Chadli Bendjedid passif .
    KS

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Mohand1
    26 avril 2015 at 21 h 30 min - Reply

    La France des droits de l’homme montre là sa face hideuse, Nous savons tous ce qu’il en est de cette affaire de meurtre.
    Le dernier Nazi connu a été jugé plus de 60 ans après et c’est connu les Kabyles ont une grande mêmoire ils n’oublient pas et nous n’oublierons pas.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • arras
    21 juin 2015 at 18 h 48 min - Reply

    un grand homme de la liberté et de la diversité ethnique et culturelle un grand érudit et armé de convictions politiques forts et justes qui aurait fait de l’algerie un vivre ensemble démocratique et pluriel dans l’unité …Allahyarhmah

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos