Édition du
4 December 2016

Il avait soutenu le combat des Algériens: décès de l’éditeur François Maspero à l’âge de 83 ans.

Publication:

L’éditeur et écrivain François Maspero, engagé à gauche et patron d’une librairie qui fut dans le Paris des années 60 et 70 un haut-lieu de la culture contestataire, est décédé samedi à l’âge de 83 ans, a-t-on appris lundi auprès des éditions du Seuil.

François Maspero, également journaliste et traducteur de nombreux auteurs espagnols, avait créé sa propre maison d’édition en 1959, cédée en 1982 à François Gèze pour devenir La Découverte. Selon Mediapart, l’intellectuel est « mort chez lui » samedi et a été « découvert dimanche mort dans sa baignoire ».

La fondation des Editions Maspero est intervenue durant la guerre d’indépendance algérienne et elle a eu une relation particulière avec le combat des Algériens et a subi les foudres de la censure.

Ses deux premières collections, « Cahiers Libres » et « Textes à l’appui » sont largement marquées par le combat des Algériens ainsi que la remise en cause du stalinisme.

C’est chez Maspero que les livres de Frantz Fanon seront édités dont « L’An V de la révolution algérienne » et « Les Damnés de la terre » avec une préface de Jean-Paul Sartre. François Maspero a également écrit un livre sur les débuts de la conquête coloniale, intitulé « L’Honneur de Saint-Arnaud ».
François Maspero, Les Chemins de la liberté… par LESFILMSDUZEBRE

En 1982, François Maspero lègue la maison d’édition à une nouvelle équipe dirigée par François Gèze. Il démissionne sans indemnités et cède ses parts à ce dernier pour 1 Franc symbolique. À cinquante ans, il quitte ses éditions qui prennent le nom de La Découverte. Il n’aura désormais plus aucune relation avec celles-ci.

 


Nombre de lectures : 8378
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement National

Galeries photos