Édition du
6 December 2016

Alger se ferme…..

Institut de parabologieVille inscrite dans la nostalgie impuissante de ceux qui ne l’ont pas faite. Dans les récits dépenaillés de vendeurs de souvenirs douteux. Ville qui n’en peut plus d’être un mythe. Ville chantée au passé. Ville qui ne sait plus son futur. Ville en attente. Ville livrée à l’argent sourd à sa complainte. Ville dépareillée, ville phagocytée par les intérêts barbares. Alger est sinistrée dans son être, dans ce qu’elle fût, dans ce qu’elle doit être. Même la lumière force son ciel et sa blancheur, la lumière amante immaculée de la ville, fille des flots, qui le matin émerge de la mer, en face et autour, pour la pénétrer de toutes parts, l’éclabousser de ses rayons et faire chanter ses murs. Alger se ferme à tout, s’enferme, se tait, s’étouffe, farouche. Alger a peur de sa nuit, s’emmure lorsque la lumière se retire. Elle fuit sa propre lumière, celle qui devrait, après le jour, exhiber ses atours. Alger n’a pas d’habitants, ces âmes comme on le dit pour dire les habitants en chiffres. Elle n’a pas d’habitants au sens de ceux qui la font, la vivent, la créent, la recréent. Ou très peu, très rares. Alger n’appartient à personne, même pas à ses amoureux. Elle n’offre rien, quand on y est, que l’impression d’attendre un départ.

Ahmed Halfaoui In Facebook


Nombre de lectures : 2033
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • animax
    15 avril 2015 at 21 h 06 min - Reply

    « …l’impression d’attendre un départ »
    Très juste. Le départ vers la mort.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • Nordine
    16 avril 2015 at 12 h 45 min - Reply

    n’oublions pas le Alger des plus démunis lâchés errants dormants à meme les cartons dans les rues de la capital abandonnés par le pouvoir et leurs acolytes enrichient sur le dos du peuplequi se pressentent à leurs tété comme des gens pieux alors qu’ils rendent licites ce que Allah Le Tout Miséricordieux a Rendu Interdit
    Ils vont Bouffé comme Karoun
    InchaAllah

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • rabie
    16 avril 2015 at 17 h 02 min - Reply

    Vous savez un peuple qui produit pas ne peut en aucun cas être heureux même si la richesse du sol, cela ne veut rien dur, on est chez nous très malheureux et franchement on veut que sa change.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Dria
    17 avril 2015 at 15 h 34 min - Reply

    Et pourtant Alger n’est pas fermée pour cause de travaux. effectivement Alger s’ouvre sur des fermtures, ouvre grand tes yeux ils se refermeront d’eux même les trottoires en chantier à longeur d’année, dans les grands boulevards si ce n’est pas des amas de détritus, c’est des SDF qui trouvent refuge. Ouvre ton nez y a pas grand chose a humer, l’air devient irrespirable, si t’es en famille mieux vaut fermer les oreilles,ne te précipite pas le matin pour faire du shopping la pupart des commerces sont fermés , n’ouvre jamais ton portable ou ton porte feuilles dans les ruelles fermées ou impasses, dire que même les mosqués ferment aprés les priéres , pour les sanitaires les toilettes publiques n’existe pas , si par hasard tu en trouve une dans un café publique ,il faut demander la clé car s’est toujours FERMÉ a l’image d’Alger…..d’ailleurs je préfère fermé ma geule avant de citer ceux qui sont à lorigine de ces fermetures…ghelkouha bedouble six ou sont les ouvertures???..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • swiss leaks
    17 avril 2015 at 19 h 54 min - Reply
  • sabela
    23 avril 2015 at 19 h 30 min - Reply

    Alger à l image de toute l Algérie n est plus habitée depuis longtemps, elle est tout simplement squatté. A l image de toutes les villes modernes du pays elle est le fruit du colonialisme tant décrié à juste raison. Ses vrais habitants ont pris la mer pour rejoindre en grande partie la France nous laissant seul face à a ces gigantesques mégalopoles dont nous ignorions tout et qui faisaient de nous des étrangers sur les terres de nos ancêtres. Alors tant bien que mal nous essayons de nous y faire sans pour autant prendre possession des lieux. Il faut dire à la décharge du peuple que le pourvoir instauré au lendemain de l indépendance n a jamais rien fait d autre lui même que d essayer de durer et à ce jour, son programme reste inchangé… la jeunesse est encore moins bien préparé à prendre la relève aujourd’hui hui , ce qui laisse penser que le marasme va perdurer encore longtemps malheureusement.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos