Édition du
9 December 2016

Et si le régime algérien tenait sa force de la faiblesse du peuple ?

alwatanLe pouvoir algérien a une conception réductrice, voire bizarre, du libre débat. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que celui-ci, pour nos chefs, ne peut pas être contradictoire. En outre, au fil des années, si la nature dictatoriale n’est plus à démontrer, force est de reconnaître que le puzzle sur les affaires de corruption commence à prendre nettement sa forme. En fait, s’il faut encore des preuves, l’apparition du livre, « Paris-Alger : une histoire passionnelle », met uniment à nu un régime, dont les titulaires des postes clés abusent de leur statut pour amasser des fortunes.

En tout cas, bien qu’il n’y ait aucune preuve palpable incriminant les auteurs de détournements –il faut reconnaître aussi que la justice algérienne n’est pas conçue pour parer à ce genre d’abus –, la façon dont ils ont agi, pour censurer l’émission satirique sur El Djazairia, montre qu’ils ont quelque chose à se reprocher. Et en l’état actuel des choses, cela suffit à conclure que l’accusation est bien fondée.

Et pourtant, le chroniqueur ne fait que reprendre les révélations contenues dans le livre rédigé par Christophe Dubois et Marie-Christine Tabet. Alors que dans les pays libres, les ministres –pour des affaires moins graves que ça –démissionnent pour mieux se défendre, en Algérie, nos dirigeants interdisent que des Algériens fourrent leurs nez dans leurs affaires. Ainsi, pour avoir cité la fille du premier ministre, Abdelmalek Sellal, ce dernier aurait appelé le directeur de la chaîne El Djazairia pour le réprimander.

Plus grave encore, à travers leur organe de régulation –à vrai dire, un instrument qui empêche toute éclosion de la vérité –, ils ressortent leur rengaine d’atteinte aux symboles de l’État. Or, si la justice était libre, elle se saisirait automatiquement du dossier. Hélas, il n’y a qu’en Algérie –et dans les pays semblables –où la justice s’efface devant les hommes puissants. Rappelons-nous de l’affaire Cahuzac en France. Celui-ci a juste placé son propre argent dans une banque suisse et il ne l’a pas déclaré au fisc. Résultat des courses : le ministre est quasiment traîné dans la boue.

Peut-on voir un tel scénario en Algérie ? Dans l’immédiat, il est peu probable que cela se produise. Pour être sympathique, on peut dire que notre peuple se comporte, dans pareil cas, comme une autruche, et ce, pour ne pas dire qu’il est loin de correspondre à la définition d’un peuple responsable. Car, s’il est la hauteur des événements, il ne se laissera pas voler ses richesses sans réagir. D’ailleurs, s’il veut être respecté un jour par ceux-là mêmes qui le gouvernent, il devra prouver sa volonté de contrôler son destin. Mais, pour combler ce retard, il faudra qu’il se mette dès à présent au travail de militance.

Ait Benali Boubekeur


Nombre de lectures : 3307
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • SI MEFTAH
    29 avril 2015 at 13 h 23 min - Reply

    En premier lieu, si Cahuzac était réellement un « vrai » politique ou vrai « politicien » il aurait immédiatement déposé sa lettre de démission et non pas accepter de se laisser trainé dans la boue. Mauvaise analyse de votre part.

    Et si le régime algérien tenait sa force de la « faiblesse » du peuple (algérien)…??? Zéro pointé comme analyse, agma Aït Benali Boubekeur. Incriminer l’autre de ses propres faiblesse et fautes est toujours un exercice aisé et lâche. Vous voulez que le peuple Algérien se révolte et se lâche? Ok, pas de problème mais commencez par le faire vous-même et tout ce peuple couard et irresponsable, comme vous le prétendez vous suivra car nous avons le peuple le plus « HAMADJI » sur terre et tout le monde le sait. Et ensuite, le résultat….. comme la Syrie, la Lybie, la Tunisie etc….. seriez-vous prêt à prendre une responsabilité? Je crois tout simplement que vous êtes de ceux qui nous ont toujours dit: ARMONS-NOUS ET….. PARTEZ!!! Le peuple qui a déjà été grugé une première fois en 90: rappelez-vous les dix années de sang, de cendres et de destructions du pays tout entier nous ne sommes pas prêts de les revivre. Alors, osez… cher Monsieur ! Mais SEUL…..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

    • Jamal.S
      29 avril 2015 at 18 h 34 min - Reply

      SI MEFTAH ,
      Mr Ait Benali Boubekeur souleve ici la responsabilité du Peuple Algérien face à la destruction de L’Algerie.Et pour pour opinion ,il suggère un travail de militance.Algeriens,nous sommes tous fières des sacrifices des CHOUHADAS,leur militance doit nous servir de feuille de route.
      Vous citez les exemples de la Syrie,la Libye ,la Tunisie…..cette dernière patauge dans démocratie naissante et elle a les moyens intellectuels de bien s’en tirer.
      Les deux premiers pays n’ont jamais été l’initiative de leurs peuples respectifs mais le travail d’ingérence de l’Occident ,Israël ,et les « démocraties Arabes »du Golf.Fracturation,Balkanisation :le plan ODED YINON.
      Vous semblez fâche que Mr Boubekeur ait fait appel au peuple Algérien pour se libérer de cette mafia au pouvoir.Vous qualifier ce Peuple de « HAMADJI ».
      Mais comment peut on changer sans participer au changement? À vous lire on a l’impression que vous êtes L’APÔTRE de L’IMMOBILISME .
      Vous écrivez « incriminer l’autre de ses propres faiblesse et fautes est toujours aisé et lâche »; À »FREUDIAN SLIP » qui pourrait bien s’appliquer à vous.
      Avec un titre comme SI MEFTAH, et l’horreur que vous portez envers ce Peuple,il n’est pas difficile de comprendre pour qui vous roulez!.
      Profitez ‘en tant qu’il est encore votre temps!.
      SI MEFTAH,

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

      • SI MEFTAH
        29 avril 2015 at 22 h 51 min - Reply

        Djamal S.
        Merci pour tous les « compliments » révérencieux dont vous m’affublez. Ne vous en faites, cher Monsieur, j’ai parfaitement compris « l’analyse » de l’honorable Monsieur Aït Benali Boubekeur et je l’en félicite combien même cela puisse vous déplaire. Vous n’avez absolument rien compris au sens de mon message et encore moins à la subtilité qui y est véhiculée. Je le regrette profondément.
        Le travail de « militance » du peuple algérien se fait depuis JUILLET 62 sans résultats probants dû au fait que « l’intelligentsia » algérienne ait abandonné lâchement notre pauvre depuis des lustres.
        Vous me parlez de « démocratie » fût-elle naissante… mais c’est QUOI la démocratie? Expliquez-la nous, pour voir, svp!
        Je ne suis nullement fâché que Monsieur Aït Benali Boubekeur ait fait appel au peuple algérien pour se « libérer » ou l’aliéner ad vitam eternam. Bien au contraire! Je ne vois pas d’où vous tirez cette conclusion hâtive. Please, iîwed lahsavik agma.
        « Hamadji », je vois que vous n’avez, « peut-être », pas vécu le 08 Octobre 1988 et ce qui s’en est suivi….. Vous n’avez qu’à regarder ce qui se passe dans les stades pour vous enconvaincre tel l’assassinat de feu EBOSSE at yerham rabi ! Ou l’agression contre Azzedine Doukha tout juste après et bien plus proche de nous pas plus tard qu’avant-hier la barbarie commise commise contre le tout petit garçon Ayed sur contre lequel un chien a été lancé contre lui par des soit-disants « adultes » non hamadjiyines. Je vous laisse à votre naïveté, cher Monsieur. Continuez de « raisonner » de la sorte. Moi, apôtre de l’immobilisme? Vous semblez mal me connaître, honorable Monsieur. Chacun de nous, ici, participe à sa façon voire à sa manière pour procéder à un changement pacifique, inch’Allah!
        Ce ne sont pas toujours ceux qui crient le plus fort qui ont forcément toujours raison. Je regrette. Il ne suffit pas d’être « m’samiîa » mais « aladji » li kheddam mokhou! Because, on n’a pas besoin, en l’espèce, des « tchoukh bla moukh » mais des « mkhakh!!! ». Allah ghaleb, chacun son niveau…..
        You wrote a »freudian sleep », gosh! What a wrong analysis, you’ve done here, dearest!
        Je comprends bien maintenant pourquoi on n’avance pas…..
        Et le bouquet final de votre « raisonnement ». Je porterais ainsi, selon vos vous, L’HORREUR QUE JE PORTERAI ENVERS CE (MON/NOTRE) PEUPLE…..!!! C’est une abomination inqualifiable de votre part envers ma personne mais….. JE VOUS PARDONNE….. car vous ne savez pas ce que vous dites ni ce que vous écrivez, maâlich!!!
        Et puis vous persistez dans votre erreur en affirmant une chose vraiment A-BO-MI-NABLE!!!!!!!!! « …..Il n’est pas difficile de « comprendre » POUR QUI VOUS ROULEZ..!!!
        Chouf a sidi!!!
        « Toutes les paroles blessent, mais la DERNIÈRE TUE…!!! (le CID). Saha g’ma! Là, c’est le bouquet final, ya pas à dire. Alors, ainsi, je serai du . . ., n’est-ce pas? Alors, très bien, je comprends parfaitement, maintenant, et j’en suis plus que persuadé: qu’avec des gens comme vous on n’avancera pas mais pire encore… ON N’AVANCERA PLUS!!!
        Tanmirt.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Mennad
    29 avril 2015 at 15 h 07 min - Reply

    C’EST L’OPPOSITION QUI EST FOUTUE, ET NON LE PEUPLE !

    Poser ainsi la question, c’est carrément une insultante. Et d’attribuer au  » peuple  » la responsabilité de l’échec de l’opposition , voire de sa neutralisation, étant donné que les partis sont foutus et cassés, corrompus et vendus au Régime militaire, désertés par leurs bases militantes, et honnis par la population…..

    Le FFS (parti d’Ait Benali) est aussi foutu, qi roule pour le Clan Boutef-Kabila & alii

    Sur ce site même, plusieurs militants et sympathisants de ce parti avaient appelé ses dirigeants pour ne pas cautionner la mascarade de Mai 2012, mais en vain.

    De plus le genre discours d’Ait Benali ne peut pas susciter d’adhésion, car pas oppositionnel du tout, pas crédible……

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

    • Youssef
      2 mai 2015 at 14 h 43 min - Reply

      LE POUVOIR MILITARO-MAFIEUX DEMEURE FORT.

      – fort par la faiblesse de l’Opposition (émiettée, atomisée, neutralisée, et battue par KO par le DRS) :

      – la population traumatisée par la  » guerre interne  » (1991-2014) qui continue, la misère indicible et effroyable ;

      – fort par le soutien diplomatico-stratégique du Grand Gendarme Américain (qui a pris le Grand morceau au Sahara) ;

      – fort par la caution politique de la France qui appuie ses Généraux (issus de l’Armée française, et de l’Armée des frontières…qui n’ont pas combattu pour l’indépendance) ;

      – fort du fait de l’accaparement et la spoliation des milliards du pétrole par les Généraux, à leur profit d’abord, et à celui de la  » caste militaro-mafio-bureaucratique  » qui épaule le Régime militaire ;

      – fort tant qu’il a sous sa férule les  » appareils de répression  » et les  » organes de propagande  » ;

      – fort il fait diversion, manœuvre, réprime, intoxique, frappe, joue le pourrissement, déplace l’axe de la violence là où il veut, en Kabylie, au Mzab, ou ailleurs, réprime les Syndicats autonomes, les militants des droits de l’homme….

      Le Pouvoir militaire demeure la seule force politique organisée, et frappe comme il veut, là où il veut….

      Et la Dictature  » militaire et mafieuse  » (clanique) continue !

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

    • ASNARAF
      20 mai 2015 at 20 h 12 min - Reply

      Si le peuple est plongé dans un profond coma politique,il faut tout simplement changer de peuple.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

      • ASNARAF
        20 mai 2015 at 20 h 24 min - Reply

        Suite.Trêve de plaisanterie! Le système en place se maintient en maniant la carotte et le bâton,c’est ce que certains appellent la séduction/répression et aussi à la faiblesse de l’opposition démocratique ultra-minoritaire en dehors de la Kabylie.La seule opposition au régime en place est celle des islamistes du FIS qui malheureusement ne porte pas la démocratie dans son cœur ! Nous n’avons pas de culture démocratique ni de courant démocratique puissant avec une réelle base sociale à l’échelle Algérie.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Boubekeur Ait Benali
    29 avril 2015 at 19 h 41 min - Reply

    @ Si Meftah.
    Cher compatriote !
    Si tu as bien remarqué, je n’ai pas jugé le comportement de Mr Cahuzac. Car, je n’ai ni le droit ni la compétence pour le faire. Néanmoins, j’ai insisté sur le fait que lorsqu’une justice est libre, celle-ci ne pardonne pas aux fauteurs. Est-ce le cas en Algérie ? Tu es libre de croire que tout va bien.
    Dans la deuxième partie de ton commentaire, tu défends l’idée selon laquelle le peuple algérien assume son rôle. C’est aussi ton droit absolu de le penser. Pour ma part, je crois qu’il a démissionné depuis belle lurette. Et si le régime se maintient malgré sa gestion catastrophique, c’est parce que ce peuple ne contrôle nullement l’action de ses dirigeants.
    Concernant la méthode, je ne prétends pas détenir la clé. A mon humble niveau, je milite pour que ce régime cesse d’abuser de sa position dominante. Bien évidemment, quand je dis que le peuple algérien doit prendre ses responsabilités, je ne pense pas à la violence.
    Bien que tu essaies de me faire des choses auxquelles je ne crois pas, je pense, pour ma part, que la solution ne peut être que pacifique. D’ailleurs, face à un tel régime irresponsable, tout recours à la force servira en premier lieu les tenants du pouvoir.
    Par ailleurs, je me demande pourquoi assimile-t-on l’engagement politique à l’emploi de la force ? Personnellement, je crois à l’inverse. C’est-à-dire, la violence est beaucoup plus l’apanage des gens qui ne croient pas à l’action politique.
    Mais, si tu trouves que tout va bien en Algérie, tu peux dormir sur tes lauriers. Quant à ceux qui pensent que notre pays mérite un avenir meilleur, nous continuerons à nous battre pacifiquement, et ce, pour que notre pays ne soit pas à la queue de pelletons dans tous les domaines. Enfin, si je ne suis pas responsable d’une chose, c’est immanquablement de l’interprétation que tu donnes à mes propos.
    Amicalement, Boubekeur.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • SI MEFTAH
      30 avril 2015 at 1 h 02 min - Reply

      @Aït Benali Boubekeur
      Cher Frère !
      J’ai parfaitement remarqué que vous n’avez pas jugé le comportement du ministre français mais tiré une conclusion personnelle sur le fait qu’il ait été traîné dans la boue par les media de son pays. C’est la règle dans ces pays sans qu’ils ne soient ipso facto et forcément « démocratiques », loin s’en faut, sur beaucoup d’autres points.
      Vous avez insisté, à juste titre d’ailleurs, que lorsqu’une justice est libre, celle-ci ne pardonne pas aux prévenus. Ceci est parfaitement logique dans les pays dits « libres » ou considérés comme tel…..
      Est-ce le cas en Algérie? Bien sûr que non, agma! Et je ne crois pas que tout va bien chez nous, en Algérie. C’est très clair. Je suis parfaitement d’accord avec vous sur ce point et bien d’autres que vous avez soulevés dans votre article.
      Pour ce qui concerne la deuxième partie de mon commentaire, contrairement à ce que vous pouvez penser, je crois pas UNE SEULE SECONDE que le peuple ait TOTALEMENT démissionné. Bien au contraire! Il réagit à sa façon, d’une manière ancestrale: IL PLIT MAIS ROMPT PAS… Attention !
      La France aussi avait cru pendant 132 ans ! Que le peuple Algérien avait plié et qu’il était « totalement » soumis à ses desiderata, jusqu’au jour où… la suite vous la connaissez.
      Juste une question: pensez-vous sincèrement que notre peuple ne contrôle plus rien? Alors dites-moi pourquoi le pouvoir/système a peur de notre peuple? Et d’une peur morbide même…?
      Pourquoi donc, alors, ce même pouvoir/système fait jouer le plus grand derby du foot algérien en aller-retour dans un stade VIDE…..??? Pourquoi sans les supporters des deux camps? Ceux de MCA et de l’USMA? Les plus grandes foules en Algérie….. Parce qu’ils savent que tout peut exploser et déraper à partir du stade du 05 JUILLET avec des foules dévastatrices qui déferleraient sur Bab El Oued puis sur tout Alger et enfin….. sur toutes les villes d’Algérie qui suivront, comme de bien entendu.
      Alors, la peur, Monsieur Aït Benali Boubekeur, où se situe-t-elle? Me suis-je bien fait comprendre?
      Bien sûr que j’ai parfaitement compris que lorsque vous écrivez que le peuple algérien doit prendre ses responsabilités, c’est à dire: SE PRENDRE EN CHARGE! Cela ne veut tout simplement pas dire que vous l’incitez à la violence, c’est parfaitement clair. Vous avez pensé ainsi mais c’est totalement faux.
      Je n’essaye nullement de vous faire dire ce que vous ne pensez même pas. Il faut juste savoir raison garder agma a maâzouz. Car vous avez parfaitement raison d’avancer l’argument suivant: tout recours à la force servira, en premier lieu, les tenants du pouvoir. C’est totalement vrai.
      Il demeure entendu que je ne trouve pas que TOUT VA BIEN EN ALGÉRIE…!!! Loin de là. Comme tout algérien qui se respecte: JE NE DORS PAS SUR MES LAURIERS….. Je suis pleinement conscient que RIEN NE VA dans notre pays et qu’IL FAUT UN CHANGEMENT IMMÉDIAT au même titre que tout les desiderata de notre peuple!!!!!
      Il n’y a aucun Algérien – DIGNE DE CE NOM – qui soit content ou heureux de la situation actuelle que vit notre pays….. aucun!
      Et je ne donne aucune fausse interprétation à tout ce que vous avez dit. Bien au contraire. Je n’ai fait tout simplement que réagir, peut-être maladroitement, à votre écrit juste et sobre comme le ferait tout Algérien, sans plus. Et je m’excuse, par avance, pour toute fausse interprétation que vous ayez pu faire, suite à ma réponse à votre article.
      Tanmirt agma
      Toute mon amitié.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

    Congrès du Changement National

    Galeries photos