Édition du
10 December 2016

PROCÈS DE L’AUTOROUTE EST-OUEST Un avocat au procureur : « Je vous invite à visiter les locaux du DRS ! »

agent secret14:31 dimanche 3 mai 2015 | Par Hadjer Guenanfa @HadjerGuenanfa | Actualité

TSA – Tout sur l’Algérie (www.tsa-algerie.com)/NewPressTSA – TOUT SUR L’ALGÉRIE (WWW.TSA-ALGERIE.COM)/NEWPRESS

Les avocats de Chani Medjdoub, principale accusé dans l’affaire de l’autoroute Est-Ouest, axent leurs plaidoiries sur la torture qu’aurait subie leur client au cours de sa garde-à-vue. Pour eux, c’est une raison suffisante pour annuler les poursuites.

Dans la matinée de ce lundi 3 mai, pendant plus de deux heures, l’un des avocats de Chani a tenté de démonter l’argumentation de l’accusation. « Chani a été arrêté sur la base d’un scénario préfabriqué par la police judiciaire (du DRS, NDLR) (…). Le tribunal criminel repose sur l’intime conviction, certes, mais pas sur un scénario préfabriqué dans les laboratoires des services spéciaux », lâche Me Amine Sidhoum.

« Je vous invite à visiter les locaux du DRS ! »

L’avocat tacle le Parquet qui ne tarissait pas déloges à l’endroit du juge d’instruction et de la police judiciaire du DRS. « J’ai l’impression que le Parquet aime les auditions de la nuit et qu’il aime le clair de la lune », dit-il. La torture est un « disque ressassé » par tous les accusés comme avait déclaré le Parquet ? « Si j’étais à sa place, j’ouvrirai une enquête et si ce n’est pas vrai, je poursuivrais les dénonciateurs », sourit Amine Sidhoum qui invite ensuite le procureur général à visiter les locaux du DRS en lui rappelant son statut de directeur de la police judiciaire. « S’il pourrait le faire (visiter les locaux, NDLR) ? Et s’il connait l’endroit ? Et s’ils vont lui ouvrir (une fois il connaîtrait l’endroit) et s’il arriverait à en ressortir s’il le connaît ? », lance-t-il avant d’ironiser : « Il sortirait pour aller dire au juge d’instruction que c’est lui qui a tué Boudiaf ».
« Il s’est fait exploser »

Me Amine Sidhoum revient ensuite sur le fond du sujet, l’affaire de corruption. Il commence par le début de l’enquête lancée suite aux informations données par l’ex-directeur de la Division des nouveaux projets de l’ANA, Mohamed Khelladi. Ancien officier de la marine, l’homme était cité comme témoin avant d’être accusé à cause des avantages qu’il aurait obtenus dans le cadre de ce projet. « Le dossier nous est parvenu de quelqu’un que je nommerais l’agent 007 ! À la barre, il dit : c’est moi qui ai fait exploser l’affaire. Il s’est fait exploser et il veut faire exploser les autres ! Il part avec sa famille pour faire une enquête à Pékin », s’énerve Amine Sidhoum. L’avocat tente d’enfoncer l’accusé Khelladi qui avait, en 2009, pointé du doigt son client Chani. « Le juge d’instruction aurait pu demander une expertise psychiatrique approfondie de cette personne ! », indique-t-il en parlant des incohérences et des contradictions dans ses déclarations.

« Le Parquet aurait pu ramener le listing ! »

Vendredi, le Parquet affirmait que les trois principaux acteurs de l’affaire, dont Chani Medjdoub, se connaissaient. « Il n’y a pas de preuve et le Parquet aurait pu ramener le listing (d’appels, NDLR) », précise-t-il avant d’ajouter : « le procureur général n’a pas trouvé le chemin de l’autoroute Est-Ouest ! ». L’avocat revient sur l’un des chefs d’inculpation : constitution et commandement d’association de malfaiteurs. « Constitution d’association de malfaiteurs avec des Chinois et des étrangers », lit-il dans l’arrêt de renvoi avant de demander au juge : « Qui sont ces étrangers ? Qui sont ces Chinois ? Ils sont un milliard et demi ! Comment mener une association de malfaiteurs dont les membres sont inconnus ? Et puis, nous sommes poursuivis pour association de malfaiteurs pour commettre des délits et non des crimes. Donc, qu’est-ce qu’on fait chez vous ? Il y a quelque chose qui ne va pas ».


Nombre de lectures : 2966
2 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Nait ali
    3 mai 2015 at 17 h 31 min - Reply

    Les procureurs et les juges ont fait allegeance au DRS lors de leur recrutement comme le reste des candidats aux postes strategiques sinon ils n ‘auraient jamais obtenus leur nomination !Dès lors comment oseront ils cracher sur la main qui les nourrit.« Le drame des dictatures, c’est qu’elles donnent toute licence aux malades mentaux, aux mégalomanes, aux méchants, aux malhonnêtes gens d’aller jusqu’au bout de leur folie, de leur mégalomanie, de leur méchanceté, de leur malhonnêteté. »………. ».L’appât immodéré de l’argent, comme celui du pouvoir, a un prix: la dignité ».
    Citations de Paul Carvel

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 17

  • k Seddiki
    3 mai 2015 at 17 h 46 min - Reply

    Bonsoir,chers compatriotes,
    L’auteur de cette phrase (reprise par certains journaux) n’est autre que Me Miloud Brahimi,l’homme qui,durant les années de lutte démocratique,s’est accoquiné avec feu Larbi Belkhier et le DRS pour casser la ligue de défense des droits de l’homme dirigée par Ali Yahia Abdenour et ses amis,déportés au sud du pays,alors que lui claironnait « ses vérités » à la radio et à la télévision pour casser le combat des patriotes .
    KS

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos