Édition du
8 December 2016

Non à l’interventionnisme néocolonial du Gouvernement français dans les affaires de l’Algérie.

Ya Firança

لا للتدخل الاستعماري الجديد من قبل الحكومة الفرنسية، في الشؤون الجزائرية    

إن الزيارة التي يقوم بها يومه الإثنين 15 جوان 2015 الرئيس الفرنسي فرانسوا هولاند إلى الجزائر تكتسي طابعا غير مسبوق، غريب عن كل تصنيف من التصنيفات البروتوكولية المتعامل بها بخصوص المراسيم المتعلقة بزيارات رؤساء الدول الأجنبية .

إضافة بالاعتبار أن هذه الزيارة تأتي في ظروف وطنية غامضة ومتأزمة، تهيمن عليها، على الصعيد الداخلي، قضية استخلاف رئيس  السلطة الظاهرة… وعلى الصعيد الخارجي، الحروب القائمة عبر حدود بلدنا والتي تورطت فيها فرنسا، إن في ليبيا أو المالي، على وجه الخصوص، منذ 11 يناير 2013…

فمنذ انقلاب 11 يناير 1992 على الاختيار الانتخابي الذي عبر عنه الشعب بكل سيادة، عن طريق صناديق الاقتراع – انقلاب باركته فرنسا ضمنيا –ما فتئت تأخذ العلاقات بين البلدين منحا خطيرا مشحونا بالالتباسات ذات صبغة استعمارية جديدة تبناها الطرفين دونما عقدة…  وتوسعت هذه العلاقات إلى التعاون ما بين البلدين في ميدان الأمن والاستخبارات بذريعة ما يسمى ب « الحرب المقدسة على الإرهاب » إلى درجة الإجرام الأخلاقي والسياسي؛ مما شوٌه كليا، الطابع العُرفي المعمول به عادة في العلاقات بين الدول… لا سيٌما تلكم المقايضات الضمنية المخزية التي استُبدل من خلالها صمت النظام الجزائري اللاشرعي، عن مطالبته اعتذار فرنسا عن جرائمها – جرائم حرب – التي ارتكبتها طوال الفترة الاستعمارية، مقابل صمت الحكومة الفرنسية عن جرائم الحرب الذي ارتكبها، طوال الحرب الأهلية في التسعينات النظام اللاشرعي القائم.

نظام لا شرعي، لم تتورع أية حكومة من الحكومات الفرنسية المتعاقبة – ميتيران، شيراك، ساركوزي – وصولا إلى حكومة هولاند الذي لم يخف سياسته التدخلية؛ وكأنما تمٌة ميثاق ما، غير مكتوب، تمٌ التعهد عليه فوق رؤوس الشعبين، يربط في السراء ولا سيما في الضراء…الحكومة الفرنسية بالطغمة العسكرية-المالية التي تسيطر على السلطة الحقيقية، مقابل تقاسم الريع النفطي المثير للأطماع، أي للعنات…

  ان مؤتمر التغيير الديمقراطي   يغتنم مناسبة هذه الزيارة غير المرغوب فيها، ليندٌد أمام الرأي العام الوطني والدوٌلي، بتدخل الحكومة الفرنسية في شؤون الجزائر. تدخل ذو طابع استعماري جديد وروح مركنتيلية، على حساب حقوق وحريات الشعب الجزائري الذي اغـتصبت سيادته التي خانها نظام لا شرعي، فاسد وراضخ لمصالح الرأسمالية العالمية المعادية للشعوب. لكل الشعوب. 

 

الجزائر 14 حزيران/ جوان2015.

عن لجنة التنسيق لمؤتمر التغيير الديمقراطي

أ. عبد القادر ذهبي   د. محمد ماعز  د. صلاح الدين سيدهم .

 http://ccdalgerie.org

 

 

Déclaration  du C.C.D.

Non à l’interventionnisme néocolonial du Gouvernement français dans les affaires de l’Algérie.

La visite qu’effectue en ce lundi 15 Juin 2015 à Alger, le président français M. François Hollande, revêt un caractère inédit – en tant qu’elle n’entre dans aucune des catégories protocolaires conventionnelles régissant les visites des Chef d’Etats étrangers.

Qui plus est, cette visite intervient dans une conjoncture nationale algérienne particulièrement confuse et critique, dominée au plan intérieur par la question de succession quasi ouverte au sommet du pouvoir apparent, et au plan extérieur, par des guerres à nos frontières où la France est impliquée d’une manière ou d’une autre : comme en Libye, ou au Mali en particulier où elle est partie prenante au conflit depuis Janvier 2013.

Or, depuis le Coup d’Etat du 11 Janvier 1992, perpétré contre le choix électoral souverain du Peuple algérien –  implicitement adoubé par la France – les relations entre nos deux pays n’ont pas cessé d’être frelatées par de graves équivoques aux relents néocolonialistes, assumés sans complexes de part et d’autre. Des relations où, au nom du sacro-saint alibi de la lutte dite «antiterroriste», la coopération entre les Services Sécuritaires des deux pays, a fini par prendre les allures d’une véritable forfaiture politique et morale, faussant totalement les rapports normaux entre les deux Etats. En particulier par le jeu d’accords implicites aux termes scélérats, échangeant le silence d’un régime algérien illégitime et criminel, sur les crimes de guerre coloniaux, contre la couverture par le gouvernement français, des crimes de guerre commis tout au long de la guerre civile des années 90, par un régime frappé du sceau de l’illégitimité.

Une illégitimité dont se sont étrangement accommodés les gouvernements français -gauche et droite confondues – sous les magistères successifs de MM. Mitterrand, Chirac puis Sarkozy – en aboutissant au gouvernement de M. Hollande qui ne fait plus mystère de son interventionnisme. Comme si un pacte inavouable et non écrit, tramé par-dessus la tête des deux peuples, devait fatalement lier les gouvernants français, pour le meilleur et surtout pour le pire, à l’oligarchie militaro-financière qui exerce la réalité du pouvoir, derrière des institutions civiles factices, moyennant le partage d’une rente pétrolière qui semble être à la source de toutes les convoitises ; c’est-à-dire  de toutes les malédictions…

Le  Congrès du Changement Démocratique (CCD) saisit l’occasion de cette visite indésirable du président français à Alger, pour dénoncer à l’opinion publique nationale et internationale, l’interventionnisme du Gouvernement français dans les affaires de l’Algérie. Un interventionnisme d’essence néocoloniale et mercantile au préjudice des Droits et des Libertés du Peuple algérien, honteusement spolié de sa souveraineté par un pouvoir illégitime, corrompu et anti national, acquis aux intérêts du Capitalisme mondial hostile  aux intérêts des Peuples. De tous les Peuples.

Alger le 14 juin 2015 http://ccdalgerie.org

Pour le Comité de Coordination du CCD

Mr Abdelkader DEHBI      Dr Mohamed MAIZ       Dr Salah-Eddine SIDHOUM


Nombre de lectures : 17530
30 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Si Tchad
    14 juin 2015 at 22 h 04 min - Reply

    ya bon l’Algérie de Boutef-canal-val-de-grâce, Saadani-canal-Neuilly-sur Seine…
    miam miam miam…ça sent bon la soupe d’un pays gouverné par des haillons humanoïdes….Hollande va surement défendre les droits de l’homme d’affaire…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 11

  • Boutagou Mahieddine
    14 juin 2015 at 22 h 24 min - Reply

    Mr Abdelkader DEHBI , Dr Mohamed MAIZ , Dr Salah-Eddine SIDHOUM qu’est-ce que vous attendez pour faire des déclarations de ce type pour condamner aussi l’interventionnisme et le colonialisme des Chinois, des Italiens, des Japonais, et même , tenez vous bien, des Turcs, des Saoudiens, des Qataris par puissance occidentales interposées.

    Pour moi , votre déclaration est imcompléte ya el khaoua ! Le problème de l’Algérie ce n’est pas seulement la France.

    Vous, vous vous »fixez » sur la France, votre problème c’est la France, alors que notre pays est « troué » de toute part , que ce soit économiquement ou politiquement parlant par toutes les puissances mondiales. Pourquoi parce que notre pays c’est du « walou’ depuis ….1962. Notre pays est bâti sur du « rien » , sur du « vent » politiquement, culturellement, institutionnellement, technologiquement, scientifiquement, démocratiquement parlant. Malheureusement ces mots n’ont pas beaucoup de signification dans beaucoup de pays arabes où c’est plus la religion et le prophète qui fait l’objet de recherche « scientifique »…. avancée !

    NB : « walou » signifie en arabe « rien » !

    On est devenu « rien » et ce n’est pas à cause de la France seulement ! Hollande vient en Algérie pour défendre les intérêts de la France et il y pense TOUS LES JOURS, et il a raison, contrairement à ces Bouteflika and Co qui ne pensent qu’à leur ventre et leur bas ventre et ce depuis 1962 et même avant ! Il faut arrêter de critiquer la France au nom d’une « idéologie nationalisme arabo-islamique » dépassée, surannée, démodée ! Le monde bouge et nous, les arabo-musulmans, on stagne pour ne pas dire on recule et c’est çà le drame !

    S’aurait été bien de faire un article similaire contre la Chine, le Japon, les USA, les Italiens , et pourquoi pas contre les gardiens des lieux saints de l’islam etc.. etc.. pour bien faire comprendre aux citoyens algériens que le problème de l’Algérie est loin d’être celui SEULEMENT la France !

    Pardon pour ma réaction incontrôée, mais çà vient des tripes ! Bon courage quand même !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 43

    • makhlouf
      15 juin 2015 at 15 h 30 min - Reply

      pour répondre a Mr Boutagou.
      la France et la France seulement est ennemi jurer de l Algerie

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

      • Dria
        15 juin 2015 at 17 h 20 min - Reply

        @Mr Boutagou

        Ce n’est point une fixation, l’interventionnisme français en Algérie
        saute aux yeux, en dehors des liens géographiques et historiques qui lient nos deux peuples, en dehors du nombre important de la communauté algérienne qui vit en France, les répercussions de la politique française sur le pouvoir algérien retombe directement sur le peuple algérien.

        Ce que l’en reproche au gouvernement français c’est le mépris envers l’algérien en générale en utilisant la faiblesse et la lâcheté de certains de nos dirigeants et qu’on nous réinjecte par voies médiatiques et psychologiques.

        Avez-vous vu un officiel chinois turc, saoudien ou autre s’endormir comme l’a fait Laurent Fabius lors d’une réunion à Alger, si ce n’est pas du mépris c’est quoi, son message était clair et les média se sont chargé du reste …

        Pourquoi la France le berceau des démocraties avait ouvert ces plateaux TV et ses media pour couvrir le 4 éme mandat et légitimer le viol de la constitution lors du 3 eme mandat, et pourquoi le quai d’Orsay, fut le premier à féliciter la réélection d’un président impotent mais le but inavoué est de ridiculisé qui ? Et puis quand on nous gave de preuve de corruptions, de blanchiment d’argent et qu’ensuite on déroule le tapis rouge à ces mêmes imposteurs lors de visites officiel, de qui se moque-t-on au fait.

        Certes notre président et nos dirigeants s’ils avaient un minimum de dignité, auraient pu se faire soigner en suisses ou en Allemagne ou mieux aux USA, et le fait de blanchir leurs capitaux dans l’immobiliers en France sans être inquiété par le fisc qui cherchent les poux à Depardieu , Dieudonné …doit interpeller les consciences non !

        Il est évident que C’est dans l’intérêt de la France qu’on soit gouverné par des faibles ou par des lâches, mais de là à les mettre sous ses ordres et en faisant fi de tout un peuple, cette politique risque de lui couter cher dans un avenir proche, certes c’est un problèmes algéro- algérien , on ne veut pas endosser la responsabilité à la France, mais cette dernière connait notre linge sale mieux que la chine , le japon, la Turquie, l’Arabie saoudite … car se linge elle l’a souillé durant 132 ans.

        Mr Hollande nos dirigeants ne représente qu’eux-mêmes et sachez que le peuple à une dignité qu’il saura défendre et qu’aucun algérien, qu’aucun kabyle, qu’aucun arabe, ni musulman ne se reconnait dans le Chelghoumi comme vous nous gavez par vos média.

        Vous avez raison le problème de l’Algérie ce n’est pas uniquement la France, mais dites-vous bien que la vrai solution peut venir de la France.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 14

    • Othmani
      15 juin 2015 at 21 h 14 min - Reply

      La France est percue comme un decideur omnipresent en Algerie ce qui n’est pas le cas de tous les autres pays cites et qui n’ont qu’une influence minime. Par exemple, si les Chinois avaient une influence qui arrive a 10% de l’influence Francaise, nous fabriquions quelque 300,000 voitures du type Geely et GuanzHou ou je ne sais quelle autre marque chinoise avec de nombreux modeles et avec un cout de 25% de ce que nous payons pour avoir la Symbol. Quand meme, un pays comme l’Algerie???? Attendre jusqu’a 2015 pour avoir une voiture fabriquee maison??? Il a ete brise par la France. Le Bresil avait Volkswagen en 1960, Qui a sabote les accords avec Volkswagen, Toyota, Honda, Daewoo et Hyundai ??? Regardez autour de vous, quel autre pays en Afrique a beneficie de ses liens avec la France ? La devaluation repetee du Franc CFA, decidee unilateralement par la France, en est un parfait exemple … La France est l’ennemi de l’Afrique et de l’Algerie et ca n’a rien avoir avec l’arabo-islamisme.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • diop
    15 juin 2015 at 9 h 31 min - Reply

    Que voulez vous que je vous dise? si on avaient seulement des hommes dans ce pays à l’instar de M.le Président de la Corée du Nord où celui d’Iran on peut les appeler comme on veut…mais sont des hommes ne vont jamais se soigner en étranger en jouant avec leurs peuples et font des affaires au dos de leurs peuples avec des étranger comme c’est le cas chez nous…monter moi un seul journal qui n’a pas fait la Une to day de la venue de Francois Hollande on dirait qu’ils attendent que sa Purée je n’ai vraiment marre de ce pays et de ses analphabète.
    dans mes propos je ne vise le QA seul journal d’opposition non plus el Watan même si… je vise surtout ces journeaux BFMTV comme TSA LE MATIN ETC…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • LYES LARIBI
    15 juin 2015 at 11 h 01 min - Reply

    Mon avis, il faut de nouveau arracher cette indépendance et par tout les moyens (c’est trop et c’est trop).

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 26

  • karim
    15 juin 2015 at 11 h 05 min - Reply

    L’évolution de notre monde fait que les individus des différents pays qui le constituent se fondent en une nouvelle conception d’être qui n’a jamais existé auparavant et qui donne naissance à quelque chose de vraiment nouveau, vouloir l’endiguer revient à tenter de contenir le mouvement des plaques tectoniques.

    Les turbulences qui affectent les Nations sont dues, à mon humble avis, aux changements constituant l’une des étapes de leurs développements.

    À chaque époque ses événements, si ce qui est arrivé ne peut être modifié, ce qui arrivera par contre peut être orienté pour peu que le bon sens et la volonté soient de mise car tout Présent est sous la seule et unique responsabilité du Contemporain.

    Pour l’Algérie, le viol de la Constitution de novembre 2008 a ouvert un autre chapitre de notre histoire greffé de ceux d’octobre 1988 et de la Décennie noire alors qu’il était possible –comme aujourd’hui- de prendre une autre direction.
    Celui qui en est responsable est non seulement toujours au levier du pouvoir comme va le constater M. Hollande, mais semble donner le message au Algériens et au Monde qu’il y restera quoi qu’il en coûte au pays et à toute la région.

    Abdelaziz Bouteflika doit quitter le pouvoir afin de permettre l’avènement du grand changement tant souhaité par tout le monde. S’il accepte, je serais le premier –j’en suis pas le seul- à plaider sincèrement son pardon auprès du Peuple Algérien car, ce qui risque d’arriver est encore bien plus grave que tout ce qui s’est passé jusque là.

    Par acquit de conscience.

    citoyen karim

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Abdelkader Dehbi
    15 juin 2015 at 13 h 56 min - Reply

    @ — Boutagou Mahieddine :

    Détrompez-vous, notre seul et unique problème, ce n’est pas la France; pas plus que la Papouasie ou la République de Saint-Marin….

    Notre problème, c’est l’ALGERIE et uniquement l’Algérie. Et tant pis si la France se trouve en travers…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 14

    • cocc
      19 juin 2015 at 15 h 17 min - Reply

      malheureusement la responsabilité n’existe pas en Algérie

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • bouhati
      21 juin 2015 at 21 h 39 min - Reply

      Saha f’tourk’m, Je partage tout-à-fait votre vision ya Monsieur Dahbi, vu que le France Colonial et durant 132ans de colonisation n’a pas formé un seul ingénieur, a formé que des maçons et ouvriers non qualifier, même si dans nos temps la france a évoluer dans ce domaine mais elle bien loin de reconnaitre les différence des autres, quand on a a faire a des gens comme longuet, le pen , divillier, ce pays n’est toujours pas sorti de l’auberge à suivre…

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • djelloul habib
    15 juin 2015 at 18 h 12 min - Reply

    Les accointances Algéro – Françaises ont toujours existé même si elles étaient couvertes d’un voile d’ hypocrisie. Maintenant elles s’affichent au grand jour, Invariablement au détriment du peuple Algérien. Dans un contexte particulier du reste: – dégringolade de l’économie française doublée d’ une compagne enragée islamophobe -. Ainsi , s’ acoquiner avec cette France là, c’est être sans mémoire, sans pudeur et sans honneur.Une guerre atroce,des centaines de milliers de Chouhadas pour rien, d’ ôu la malédiction!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Mahrez Ait Challal
    15 juin 2015 at 18 h 38 min - Reply

    Dans la déclaration du C.C.D. on lit ceci :

    … » Or, depuis le Coup d’Etat du 11 Janvier 1992, perpétré contre le choix électoral souverain du Peuple algérien – implicitement adoubé par la France  »

    Je rappelle à ces rédacteurs de la déclaration que l’arrêt du processus électoral a été condamné par la France de Mitterrand. Celui-ci a déclaré à l’époque que l’arrêt du processus est anti démocratique !

    Il faut essayer de temps en temps d’être dans l’objectivité de l’histoire ! La France de Mitterrand n’a pas adoubé le choix des militaires bien au contraire !

    Alors , finalement, quelle France souhaitons-nous, celle qui est pour le pouvoir des islamistes fondamentalistes ou celle qui est pour celui des Képis des Tagarins??? Grande question, n’est-ce pas !!!! Je pense que le peuple en général , le commun des citoyens algériens normaux ne sont ni pour l’un , ni pour l’autre.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 27

    • Abdelkader Dehbi
      15 juin 2015 at 23 h 20 min - Reply

      @ — Mahrez Aït Challal :

      J’ai cherché à être bref, dans ma réponse à – Boutagou Mahieddine – mais ça n’a pas marché apparemment….

      Vous parlez de Mitterrand comme d’un homme de parole, alors que vous savez comme moi que, entre ce que disent les gouvernants en général – et singulièrement les gouvernants français – et ce qu’ils font, il y a de la marge !…. Particulièrement s’agissant du faux « résistant » Mitterrand, décoré de la francique de Pétain…. et l’inventeur du faux attentat de l’Observatoire…

      Mais ce n’est pas là notre problème en tant qu’algériens… Je vous trouve bien naïf de penser que les sous-officiers « dafs » auraient décidé de perpétrer leur putsch du 11 Janvier 1992, c’est à dire,de démettre Chadli Bendjedid, d’arrêter le processus électoral, d’annuler les élections et de proclamer l’Etat d’Urgence s’ils n’avaient pas eu l’aval des français. Et encore, je reste gentil, en m’abstenant de dire que le Coup d’Etat a été carrément commandité par eux. Et je n’en veux pour preuve que la tournure prise depuis cet évènement, par les relations quasi léonines que sont devenues les relations de notre pays avec l’ex puissance coloniale.

      Saviez-vous que M. Raffarrin – le Monsieur « Algérie » semble-t-il – est venu par deux fois à Alger, coprésider de prétendues « réunions de travail » à la Présidence de la République et qu’il s’est conduit comme un Proconsul Romain, venu EXIGER « des projets pour la France »… Et il a été obéi.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 13

    • Mounir25
      16 juin 2015 at 10 h 29 min - Reply

      Cher ami, je vous rappel que Francois Mitterand fut Ministre de l’intérieur pendant la guerre d’algérie et les divers massacre qu’a connu notre pays pendant les années 40 et 5O, dire que le processus électoral a été condamné par François Mitterand à l’époque je reste quand même un peus perplexe et dans le doute de la bonne intention de sa décision! même si personnellement je trouve le décision d el’arrêt du processus et la bonne car avec tous les analphabète et mafieux « rejla » de l’époque convertie en FIS j’ai de la peine que ses gens une fois au pouvoir capable d’égorger et de tuer n’importe pour cause d’ignorance, pour être un bon saint un bon guide d’une communauté Musulmane il faut absolument être un enfant de Ben Badis, éduqué depuis l’enfance dans l’islam et être habille de savoir diriger un pays et parler au gens comme c’est le cas maintenant des deux frères Tarik et Hani Ramadan de Suisse, je peux aussi prendre l’exemple de Khomeiny rahim’hou allah très très fort intellectuellement comme politiquement on a besoin de ce genre d’homme des alcolique analphabète convertie pour des raisons sociales des années 80 en imam chaâraoui
      Cordialement Mounir

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • tete noire
    15 juin 2015 at 18 h 58 min - Reply

    Le français ne dépense pas de l’argent des caisses de l’état pour faire le touriste à alger il vient remplir les valises d’euro et retourner chez lui
    Notre chef de parlement est parisien ainsi que le ministre de l’industrie donc la souvraineté du pays est touché à cause de ça chaque fois le peuple algérien assiste à à des scènes de débarquement français sans contre parti du coté algérien
    que gagne le peuple algérien de ces visites

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • seco
      19 juin 2015 at 15 h 19 min - Reply

      ah bon? les francais se tapent quand meme pas mal de nos dechets, il suffit de voir comment se comportent bcp d’algeriens de france

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Kamel Bouras
    15 juin 2015 at 22 h 56 min - Reply

    @ Mahrez Ait Challal dit :
    « Je rappelle à ces rédacteurs de la déclaration que l’arrêt du processus électoral a été condamné par la France de Mitterrand. Celui-ci a déclaré à l’époque que l’arrêt du processus est anti démocratique ! »

    Totalement faux ! Le Mitterrand guillotineur de nos martyrs ne pouvait pas avoir pitié de leurs enfants…

    Voir ce petit document sur Youtube sur l’accord entre Mitterrand et les generaux traitres pour l’arret du processus electoral:

    https://www.youtube.com/watch?v=HUsFYF89GjE

    Voici aussi un petit rappel tiré de la conference de Hamid Lamine à la Sorbonne en 2001 (La France et la politique d’éradication algérienne)

    http://www.algeria-watch.org/fr/article/analyse/lamine_eradication.htm

    ******************

    « La France officielle bénit à l’avance l’annulation des élections.

    Ces précédents dénotent un état d’esprit extrêmement favorable aux adversaires d’une véritable alternance en Algérie. D’où le bon accueil fait en France à la « démission » du président Chadli, et, surtout, à l’interruption du processus électoral.

    L’ambassadeur de France à Alger a été mis dans la confidence par les artisans de cette périlleuse opération. Invité durant l’automne 1992 au cercle Bernard Lazare, J. Audibert a révélé que le président Chadli lui avait téléphoné le lendemain du premier tour des élections législatives du 26/12/1991, pour lui annoncer son intention de « cohabiter » avec les vainqueurs de ce scrutin. Le diplomate dit avoir exprimé ses doutes sur les chances de succès de cette cohabitation, malgré l’engagement de gouverner dans le cadre de la Constitution de 1989 pris par Abdelkader Hachani, le chef du FIS qui venait de frôler la majorité au premier tour. Ce qui excluait a priori la proclamation d’une « République Islamique ».

    Mais J. Audibert a eu une réaction plus enthousiaste quand son ami L. Belkheir est venu lui annoncer, quelques jours plus tard, l’intention de ses pairs du collège des généraux d’annuler les résultats d’une élection pourtant qualifiée par le premier ministre de « propre et honnête ». L’ambassadeur a dû informer immédiatement F. Mitterrand d’une décision si lourde de conséquences. En dehors d’une demande concernant la sécurité de Chadli, le président socialiste a apporté sa caution au plan des généraux qui reçurent début janvier son émissaire, le général arabisant Philippe Rondot, pour lui communiquer les détails sur la création de la direction collégiale qui sera chargée de gérer l’état d’urgence. L’officier de renseignement a pris pour argent comptant les promesses des putschistes de mettre en pratique leur opération dans « le respect des droits de l’homme ». L’annonce de la nomination dans le Haut Comité d’Etat d’Ali Haroun, un avocat d’affaires qui avait été désigné ministre des droits de l’homme dans le gouvernement de Ghozali, lui paraissait être une garantie suffisante [11] .

    C’est ainsi que la France a décidé de bénir à l’avance ce qu’un éditorialiste de gauche appellera, avec une singulière audace, le « coup d’Etat du soulagement »(sic).
    « 

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

    • Rabehi Mustapha
      16 juin 2015 at 0 h 19 min - Reply

      @Kamel Bouras

      @ Mahrez Aït Challal a raison en parlant de Miterrand car au tout début de l’arrêt du processus électoral, Miterrand n’était pas d’accord avec cet arrêt et il a bien déclaré que  » l’arrêt des élections est anti démocratique » .

      Les archives exitent ! Maintenant qu’il ait changé d’avis aprèsc’ est une autre paire de manche !

      Il est connu que Mitterand souhaitait voir les islamistes dirigeaient le pays à la place du FLN. çà ne sert à rien de cacher cette vérité ! A chacun son « Hollande » de l’histoire.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • ca21dz
    16 juin 2015 at 8 h 43 min - Reply

    Ok la France c’est la France à deux visages celle officielle et l’autre officieuse, qu’est ce que vous attendez de la France ou les autres, chacun cherche sont intérêt bien sur .

    Mais monsieur Dehbi qui a perpetuer ou aider la France a revenir sur la scène Algerienne et en force c’est bien des Algeriens comme vous et moi, nous les appelons les DAFs soit. Qu’est ce qu’il nous empêches d’être nous mêmes?
    renouvelons notre révolution par l’ecoute et le travail sur soi et arrêtons de chercher qui nous a mit dans cette situation, cela on le sait tous bien sur on sort d’une colonisation malheuresement on prit un mauvais chemin des les debut voila le problème.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Nordine
    16 juin 2015 at 20 h 07 min - Reply

    Holland veut impliquer encore plus l algerie dans le conflit monde contre etat islamique
    mais c’est perdu d’avance
    qu’ont t ils fait en afghanistan ….la fuite une main devant une main derrière
    l’irak je n en parle même pas et maintenant ils veulent nous embourber en Libye, on va le regretter chèrement car ’état islamique ce n’estt pas les clodos du drs des années 90 du genre zitouni- zouabri …….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Bettache Mohamed
    16 juin 2015 at 21 h 48 min - Reply

    Moi j’aime beaucoup Abdelkader Dehbi pour ses analyses et ses interventions sur LQA (malheureusement d’une manière non régulière) ainsi que le docteur Sidhoum pour ses connaissances du système algérien, sa culture et sa sagesse.

    Mais je suis étonné que ces intellectuels oublient de temps en temps dans leur analyse ce qu’à dit Malek Bennabi (qu’ils connaissent pourtant si bien) à propos de la civilisation arabo-islamique. Et l’Algérie est justement concernée par ce que dit Malek Bennabi car elle fait partie du monde arabo-musulman (je ne sais pas si je dois dire « hélas ! » ou autre chose) :

    Malek a vu très tôt (avant même la maturation et la vitesse de croisière du mouvement politique national pour l’indépendance) dans la civilisation arabo-musulmane sa « colonisabilité » ou sa nature « colonisable » . Pour Bennabi , ce concept s’applique à des sociétés en décadence c’est-à-dire celles qui ont perdu leur dynamique sociale, celles qui sont dans un état de faiblesse structurelle sur les plans économique, culturel, technique, technologique, scientifique et qui débouche inévitablement sur une occupation ou une colonisation étrangère (référence : son livre « Les conditions de la renaissance ».).

    C’est justement le cas de l’Algérie et des pays arabo-musulans en général, même si certains de ces pays sont noyés de gratte-ciel, de supers marchés flamboyants , de tunnels climatisés et de limousines rutilantes !

    La civilisation arabo-musulmane florissante du 9ème et 10ème siècle c’est fini (et je crois même à jamais car on a trop perdu de temps) ! Les pays arabes sont devenus, grâce ou à cause d’un don du ciel à savoir le pétrole, des consommateurs (ou des tubes digestifs) et dont la seule chose qui fonctionne bien c’est l’énergie du bas ventre (et çà marche à merveille et à plein tube) ! L’activité cérébrale est d’ailleurs plus captée par la libido que par autre chose plus bénéfique pour le développement de leur société !

    Aujourd’hui, les caractéristiques du monde arabe (et donc de l’Algérie aussi puisqu’on a voulu nous mettre dans ce « giron » géographique) entrent bien dans le concept de Malek Bennabi malgré les montagnes de dollars, euros ou de je ne sais quoi dont ils disposent ! Les pays arabes vivent de la rente du sous-sol avec des systèmes de gouvernance caractérisés soit par un régime monarchique, soit militaire, soit religieux ou les trois à la fois ! Et cette situation, que l’on le veuille ou non, vient du détournement de la religion à des fins politiques (gouvernement au nom de Dieu) et d’un droit exclusivement basé sur la charia qui elle date du 7ème siècle alors qu’on est à l’aube du troisième millénaire ! La religion a pris tellement le dessus sur tout le reste. Les mots démocratie, citoyenneté, culture, science, technique, modernité, alternance, tolérance, progrès, égalité entre les hommes et les femmes, développement intellectuel, raisonnement, rationalité etc.. etc.. sont plutôt défaillant dans le vocabulaire politico-social des pays arabo-islamique.

    La « mauvaise religion » a asphyxié toute la société, et c’est mon avis. Certains s’en réjouissent de cela, mais ce n’est pas çà l’islam. L’islam a été si bien manipulé politiquement et idéologiquement au cours de l’historie que les citoyens arabes, dans leur large majorité, trouvent aujourd’hui que c’est tout à fait normal que leur chef d’Etat, leur gouvernants parlent et gouvernent au nom de Dieu et du prophète sans qu’ils soient vraiment choqués ! Est-ce normal par exemple que la monarchie Wahabite Saoudite ou celle roi du Maroc se décrètent unilatéralement gardienne des lieux saints de l’islam ou commandeur des croyants ???. Est-ce qu’un intellectuel (musulman ou pas), est-ce qu’une intelligence humaine normale peut accepter cela ! Mais hélas, c’est désormais admis dans la culture politique générale et la culture tout court des pays arabo-islamique !

    Dans ce cas là, il ne faut pas trop s’étonner que la France ou les Américains ou autres viennent nous dicter leur loi et leur domination économique, colonialiste, impérialiste et militaire ! Chez nous , les gouvernants ont le mépris de leur peuple alors que chez les Kofars leurs citoyens sont les élements essentiels du développement de leur pays et donc ils les respectent avant tout autres choses !

    Pardon pour mon intrusion , peut-être hors sujet , dans le débat !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 17

  • A.Hocine
    17 juin 2015 at 1 h 03 min - Reply

    @ Makhlouf,
    Etes vous sur que seule la france est ennemie de l`Algerie? En fait vous defendez l`indefendable.Les vrais ennemis de l`Algerie sont les soient disant freres de religion que sont les roitelets du Golf et leur grand chef celui qui dirige l`arabie Seoudite. Savez vous que le saoudite a museler l`opeap pour faire plaisir aux usa,anglais et autres europeens en augmentant sa production pour maintenir les prix en deca de 60 dollars le baril de petrole?
    Savez-vous que l`Arabie seoudite negocie avec Israel pour mener une politique commune avec Israel contre l`Iran et que des f16 Israeliens aux couleurs saoudienne ont bombarder une ville yemenite? soyons serieux nos vrais ennemis sont nos freres en religion.Souvenez-vous du proverbe qui dit : Dieu protege-moi de mes amis,mes ennemis je m`en occupe c`est ce que doit faire l`Algerie.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • ACHRAF
    18 juin 2015 at 14 h 44 min - Reply

    S’il est tout a fait normal que la France vise a sauvegarder ses intérêts économiques et commerciaux ; il n’est pas normal que ce pays saisisse la faiblesse de notre pouvoir pour obtenir ce que notre peuple ne lui aurait jamais accordé sans le pardon pour les crimes commis et sans un véritable transfert technologique au bénéfice des deux peuples.comme l’ont dit le « colonialisme est un mauvais élève « . la France au lieu de baser ses relations avec le peuple elle le fait avec des corrompus arrivés au pouvoir par la fraude.pour les autres pays je n’ai pas de commentaires. VIVE LE PEUPLE ALGERIEN.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • fulam
      19 juin 2015 at 15 h 21 min - Reply

      le peuple a toujours les dirigeants qu’il mérite

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Ahmed Oultache
    20 juin 2015 at 12 h 06 min - Reply

    Merci @Bettache Mohamed pour nous faire part de votre analyse !

    De mon côté je n’ai rien à ajouter tellement je partage votre point de vue !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Salah-Eddine SIDHOUM
    20 juin 2015 at 14 h 40 min - Reply

    Juste un rappel au compatriote qui disait que Mitterand était opposé au Coup d’Etat des sous-officiers « déserteurs » de l’armée coloniale. En politique il y a le discours de forme et les décisions de fond. Et nous ne sommes pas nés de la dernière pluie pour croire aux sornettes des officiels de Fafa ni des propagandistes pour avancer des arguments fallacieux.

    ______________________________

    La France officielle bénit à l’avance l’annulation des élections.

    Ces précédents dénotent un état d’esprit extrêmement favorable aux adversaires d’une véritable alternance en Algérie. D’où le bon accueil fait en France à la « démission » du président Chadli, et, surtout, à l’interruption du processus électoral.

    L’ambassadeur de France à Alger a été mis dans la confidence par les artisans de cette périlleuse opération. Invité durant l’automne 1992 au cercle Bernard Lazare, J. Audibert a révélé que le président Chadli lui avait téléphoné le lendemain du premier tour des élections législatives du 26/12/1991, pour lui annoncer son intention de « cohabiter » avec les vainqueurs de ce scrutin. Le diplomate dit avoir exprimé ses doutes sur les chances de succès de cette cohabitation, malgré l’engagement de gouverner dans le cadre de la Constitution de 1989 pris par Abdelkader Hachani, le chef du FIS qui venait de frôler la majorité au premier tour. Ce qui excluait a priori la proclamation d’une « République Islamique ».

    Mais J. Audibert a eu une réaction plus enthousiaste quand son ami L. Belkheir est venu lui annoncer, quelques jours plus tard, l’intention de ses pairs du collège des généraux d’annuler les résultats d’une élection pourtant qualifiée par le premier ministre de « propre et honnête ». L’ambassadeur a dû informer immédiatement F. Mitterrand d’une décision si lourde de conséquences. En dehors d’une demande concernant la sécurité de Chadli, le président socialiste a apporté sa caution au plan des généraux qui reçurent début janvier son émissaire, le général arabisant Philippe Rondot, pour lui communiquer les détails sur la création de la direction collégiale qui sera chargée de gérer l’état d’urgence. L’officier de renseignement a pris pour argent comptant les promesses des putschistes de mettre en pratique leur opération dans « le respect des droits de l’homme ». L’annonce de la nomination dans le Haut Comité d’Etat d’Ali Haroun, un avocat d’affaires qui avait été désigné ministre des droits de l’homme dans le gouvernement de Ghozali, lui paraissait être une garantie suffisante [11] .

    C’est ainsi que la France a décidé de bénir à l’avance ce qu’un éditorialiste de gauche appellera, avec une singulière audace, le « coup d’Etat du soulagement »(sic).

    In La France et la politique d’éradication algérienne
    Hamid Lamine, Colloque d’AIRCRIGE, La Sorbonne, juin 2001.
    Thème du colloque : Responsabilités françaises dans les conflits en Afrique.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Athmane DAOUD
    20 juin 2015 at 15 h 54 min - Reply

    Salah-Eddine SIDHOUM

    Vous faîtes une analyse à posteriori des évènements qui ont suivi la décision de l’arrêt du processus électoral!

    Mais il me semble que certains internautes parlent seulement de la réaction à chaud du fourbe Président français tout de suite après l’annonce de l’arrêt du processus l Il a dit, ce fourbe de Mitterrand, « ce qui se passe en Algérie est anti-démocratique » , sous entendu qu’il aurait préféré que le FIS prenne le pouvoir ! Autrement dit, la France aurait très bien pu s’accommoder d’une république algérienne islamique avec la charia comme constitution ! Et oui, mon cher ami. Il est là le débat.

    Mais bien sûr, vous avez raison de nous expliquer que par la suite les galonnés des Tagarins ont tout fait pour faire changer d’avis à la France officielle de l’époque, c’est évident ! Mais que vous le vouliez ou nom, la France de Mitterrand a été contre l’arrêt des élections et a souhaité que le FIS gouverne le pays ! C’est simple non ???

    Finalement le peuple n’a gagné que du sang, des pleurs, des assassinats, des mères éplorées, des personnes déchiquetées par les bombes des attentats, des disparus, des déportés, etc … etc… à cause des « fous et entêtés du seul pouvoir sans partage » les uns au nom de la légitimité révolutionnaire et les autres au nom de Dieu !

    Merci de publier ma réaction et merci de permettre le débat sur votre blog !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

  • Dzair Chouhada
    2 juillet 2015 at 21 h 49 min - Reply

    En Algérie, même dans notre Justice, ils sont encore colonisés ! Il parait que pendant les audiences les magistrats parlent en français (quand il y a des prévenus étrangers) alors qu’en principe c’est strictement interdit. On fait appel à un interprete assermenté dans ce cas.
    Où est la Souveraineté de notre Justice?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Hassaine Mourad
    3 juillet 2015 at 13 h 17 min - Reply

    @Dzair Chouhada

    S’il y a une institution qui est intégralement arabisée à fond la caisse , c’est bien la justice ! Je t’apprends que cette « justice » a même interdit à mon oncle anaphabète qui n’a jamais quitté son village, de parler en kabyle pour se défendre dans une affaire de justice !

    T »inquiète ya khouya @Dzair Chouhada , le temple de la « justice » du pays est bien gardé.

    PS : pour le nom de « chouhada » que tu portes , c’est bien de l’utiliser , mais il y a un livre qui est intitulé « heureux les martyrs (les chouhadhas) qui n’ont rien vus ».

    Ce n’est pas pour te vexer ,cher frère compatriote, mais nos pauvres chouhadhas ne sont pas beaucoup contents dans leur tombe de se qu’ont fait du pays certains vautours. Ces vautours ont tournoyé au loin dans le ciel durant la guerre sans s’impliquer dans les maquis, en attendant que le fruit Algérie mûrisse pour le dévorer en commeçant par la tête afin d’effacer la mémoire de son Histoire avec un grand H.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos