Édition du
5 December 2016

Pour la fin des procès-spectacles en Algérie.

 

justice du téléphone1Le verdict du procès El Khalifa ne fait que renforcer, une fois de plus, la conviction des Algériens sur l’incapacité de leur justice à faire la lumière sur les affaires de corruption. En effet, comme lors du procès de l’autoroute Est-Ouest, le procès El Khalifa consacre l’impunité des hauts responsables.

Pour étayer cette thèse, il faut rappeler que les détournements dans le projet autoroutier ont atteint environ 5 milliards de dollars, à tel point que certains observateurs ont parlé de hold-up du siècle. Or, le ministre responsable du secteur, en l’occurrence Amar Ghoul, n’a même pas été entendu par la justice.

Cela dit, bien que les deux affaires ne soient pas de même nature, il n’en reste pas moins que leur traitement ne diffère pas. Les hauts responsables ne répondent pas de leurs actes, et ce, bien que leurs noms soient cités. À quoi sert alors toute cette comédie ? À moins qu’elle serve à faire diversion quant à la succession présidentielle se profilant à l’horizon. D’ailleurs, tout porte à le croire.

En effet, au moment où le pays vit une crise politique aiguë, ces procès détournent l’opinion des vrais enjeux. En d’autres termes, le régime s’ingénie-t-il à organiser la succession à la tête de l’État sans que le citoyen ne prenne part ? La question mérite d’être posée.

De toute évidence, si ce dernier point ne posera pas de problème, à savoir une succession digne des régimes communistes dans leur sombre histoire, il y aune chose que le régime ne pourra jamais acquérir : la confiance du peuple algérien. Et pour cause ! La confiance ne s’achète pas. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les deux derniers procès ne font qu’élargir le fossé entre gouvernants et gouvernés.

En fait, comme dans toutes les affaires, le régime ne fait rien pour que la confiance se rétablisse. Ainsi, en foulant au sol maintes fois les principes de justice et en déployant tous les moyens pour que la vérité soit occultée, le régime prive le pays de bâtir un véritable État de droit. Une promesse pour laquelle, faut-il encore le rappeler, les meilleurs fils de l’Algérie ont donné leur sang.

Pour conclure, il ne s’agit pas pour moi de disculper les agissements d’Abdelmoumen Khalifa. Mais, en étant puni pour avoir quitté le cercle proche du régime, ce dernier n’a pas le droit de régler les affaires internes en recourant à la justice. Cela dit, peut-on réellement parler de justice quand les Algériens ne sont pas égaux devant la loi ?

Sinon, pourquoi les juges ne peuvent pas convoquer des ministres –et pourtant les maillons faibles de la chaîne –lors de ces procès ? Et tant que ce principe n’est pas banalisé –dans les pays qui se respectent, quand un ministre est cité dans une affaire, il doit démissionner pour se défendre –, il est difficile de parler de procès équitables. Pour toutes ces raisons, la balle est in fine dans le camp du peuple algérien : si le pays lui fait de la peine, il devra se mobiliser pour consacrer l’État de droit.

Aït Benali Boubekeur

 


Nombre de lectures : 5770
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Slim
    28 juin 2015 at 19 h 47 min - Reply

    5 milliards de dollars = 40 650 milliards centimes algérien (environ)

    5 milliards de dollars représente environ 20 stations de dessalement d’eau de mer, comme celle d’El Hamma !!!!!!!!!!!!!!! 20 stations volés !!!!!!!!!!!

    ———————————————
    Avec les derniers évènements des pays arabes ( Égypte, Tunisie, Syrie, Irak, Libye…) On voit clairement qu’en Algérie depuis l’assassinat de Boumediene tout a été manipulé et mise en place pour créer des conditions favorables pour dilapider les richesses nationales, bien sure avec une complicité/ignorance interne : DRS, BOUTEFLIKA, JANVIÉRISTES, et bien sure il n’y a pas mieux de manipuler la religion ( GIA, Islamistes, les barbus, les intégristes…), ainsi d’une pierre deux coup : vider les richesses de l’Algérie, créer l’insécurité, la pauvreté, et le sous développement, éliminer tous tissus industriel Algérien, briser tous ce qui est savoir, formation et recherche, D’autre part salir l’image de l’islam, des musulmans.

    ————————————————————-
    nb : les salafistes, les extrémistes, les radicalistes, les fanatiques religieux, les islamistes …au faite ne sont que pour la plus part des agents de services de sécurités, des ex-milices, des ex-détenus, des ex-voyou, des drogués, des manipulés.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

    • Boualem Boumehrat
      28 juin 2015 at 21 h 49 min - Reply

      @Slim

      Il faut être un peu plus clair mon frère dans tes explications ! Ceux qui ont sali l’islam dans notre pays, ce sont d’abord ceux qui ont pris le pouvoir en 1962 qui ne juraient que par la seule culture arabo-islamique légitime du pays sans aucun place pour les minorités cultuelles, ethniques ou culturelles ! Ce sont effectivement les Boussouf, Boumediène, Ben Bella , Ali Kafi, Mahsas, etc… etc… (la liste est trop longue) qui sont à l’origine de la déformation du vrai islam, qui lui, par essence, est porteur de germes humanistes, de tolérance et de paix comme du temps de nos aïeux d’antan !

      D’un autre côté , il y a eu les monarques du Moyen Orient qui se sont fait gardiens des lieux saints de l’islam sans que le Bon Dieu ne le leur demande, il y aussi le Commandeur des croyants du Maroc, etc… etc… qui ont fait de l’islam une base idéologique de leur pourvoir !

      Puis, enfin, plus récemment, depuis la guerre d’Afghanistan, il y a ceux qui ont véritablement commencer à salir l’islam en le confondons avec la politique. Ce sont les Talibans armés et encouragés par les USA à l’époque (et çà continue aujourd’hui) pour vaincre le communisme russe ! C’est depuis cette époque que l’islam politique, armé et financé par les américains, a commencé à salir l’image de l’islam, des arabes et des musulmans parce que l’ivresse du pouvoir politique leur ai monté au nez ! Ensuite, il y a eu l’Iran etc… etc…

      La preuve, l’islam politique ne veut même plus le pouvoir dans son propre pays seulement mais il a comme délire de construire un Califat régional (voire mondial) à l’image ce qu’espérait notre Prophète avec tout le respect sincère et l’admiration que peut devoir à un prophète !

      Voilà toute l’explication, cher @slim, du commencement et du développement de la catastrophe de l’histoire de l’islam ancien et contemporain !

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • samy
    28 juin 2015 at 22 h 38 min - Reply

    Nous sommes un Peuple en majorité pervers, cupide, fourbe.Preferant l’ argent aux valeurs, preferant l ‘argent facile à l ‘interet general, preferant sacrifier l ‘avenir de millions de nos concitoyen et de tout un pays, juste pour assurer à quelques individus et leur famille une vie confortable.Qu’ importe pour ces charognards comment il ont batis leur fortune,l’ essentiel pour eux c’ est de se faire un max de pognon , meme s’ ils ont trichés, trafiqués, corrompus et mentis, meme si cette fortune il l’ ont acquise malhonnetement .Quand on a le pouvoir, on a tout le reste.Il suffit d’ une poignée de gens malhonnetes, detenant le pouvoir, pour pourrir la vie à des dizaines de millions de citoyens honnetes et hypothequer l ‘avenir d’ un pays.Il suffit simplement d’ une poignée de predateurs psychopate dominateur pour programmer la descente aux enfers d’un pays et de sa population.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos