Édition du
10 December 2016

Ces prophètes de la Dardja !

intellectuelDr Ziani Cherif Rachid

Permettez moi primo de demander de me citer un seul pays dans ce monde, où son ministre de l’éducation ignore ‘gracieusement’ et majestueusement, la, langue de son pays qui est sensée (selon la constitution même) être la langue de l’état et de l’éducation, notre ministre torture cette langue, la malmène et l’estropie de manière souveraine au point où on trouve même certains qui considèrent cela le summum du courage et de l’intellect (voyez-vous), certains nous disent que cela est sans importance et sans aucune relation ou effets sur l’éducation et son épanouissement, on aimerai bien y croire, mais alors qu’ils nous disent est ce que les Français à titre d’exemple, verraient de manière anodine ou ‘irrelevant’ que leur Luc Ferry et autres Jaques Lang, éventrer leur langue nationale, ou bien c’est seulement chez nous que pareil ‘entreprise’ n’est pas seulement acceptable, mais plus encore louée vénérable et preuve d’un courage intellectuel hors pair , alors permettez moi de douter des desseins de pareille Ministre?

Deusio, trouvez vous ‘scientifique’ et hautement pédagogique sous prétexte d’apprendre à l’enfant la langue qu’il manie chez lui, de lui apprendre alors à l’école de lire et écrire le slang du genre ‘darbatou karosa fi lautoroute kasratou morssouate wa daouh lisbitar fi lurgence ? est ce qu’en France on apprend à l’enfant « ché pas » (je ne sais pas) parce que c’est ainsi qu’il parle avec ses parents ? De plus qui ignore que la darja c’est un arabe déformé malaxé et truffé de mots français et autres, et que c’est à l’école qu’il incombe à l’éducateur de lui d’apprendre la langue épurée des artefacts qui s’y sont imprégnés avec le temps ?
Tertio, force est de constater que tous les chantres qui nous vendent cet argument de derja, je dis tous et j’en ai fait la preuve dans mon entourage où je n’ai pas trouvé une seule exception (je n’aime pas la généralisation mais dans ce cas je n’ai pas de réserve à l’utiliser) , tous ceux qui nous vendent ce leurre, à peine tournés vers leurs enfants, c’est en français qu’ils s’expriment, et c’est le français qu’ils apprennent à leurs progénitures et c’est les chaines françaises qui sévissent chez eux, et les chaine françaises pour enfant qu’ils offrent à leurs enfants, alors permettez moi non pas de douter mais d’être archi sur, que ces prophètes de la derja, n’utilisent cet attrape nigaud que comme exutoire temporaire, pour qu’en fin de compte, passent à leur dessein originel, c’est-à-dire le français, comme langue d’éducation et de progrès, car c’est ainsi qu’ils le conçoivent, , une langue qui pourtant de l’aveux unanime une langue qui dépéri à l’intérieur même de ses frontières et dont les chercheurs français eux même abandonnent pour publier in english, s’ils veulent que leur travaux trouvent lecteurs. Peut etre nos crieurs de derja considèrent-ils le français langue maternelle, alors qu’ils nous le disent ‘courageusement’


Nombre de lectures : 4134
31 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Ali
    2 août 2015 at 2 h 32 min - Reply

    Assalam,
    Il est abberant qu’une ministre de l’éducation soit unilingue et sans la moindre éthique. Comment peut elle accepter une telle responsabilité ?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 20

  • laamri
    2 août 2015 at 11 h 00 min - Reply

    Bonjour, je partage votre point de vu, pas besoin d’aller à l’école pour apprendre cette Dardja, mais derrière ca il se cache beaucoup de choses, la vision est très lointaine, on veut surement dans une seconde face s’attaquer a la famille algérienne et ses traditions et l’a enseigner la sauvagerie des conflits entre enfant parents etc…afin de favoriser la solitude comme en occident et avec sa font ce qu’ils veulent de leurs Moutons, la je dis stop!.
    Pour confirmer mes dires il suffit juste de voir les Journaux qui soutienne cette Ghariba, t’as le Matin.dz?! t’as la liberté?! t’as el watan?! t’as plus ou TSA?! Tous ses journaux les algériens au dela de la kabylie doutent de leurs purement algérieannité?qui sont-ils ses lobby manipulés? que font-ils chez moi? je leurs dirais ceci a plus tard.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 16

    • himo
      4 août 2015 at 10 h 59 min - Reply

      bel commentaire de Monsieur Laameri!

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • HAMMANA
    2 août 2015 at 12 h 08 min - Reply

    La question va au-delà de BENGHEBRIT dont le système y voit l’une des raisons de sa survie.C’est pourquoi,le dernier remaniement ministériel ne l’a pas touché bien qu’il a eu raison de l’une de ses figures emblématiques en l’occurrence AMARA BENYOUNES.Ce n’est pas la Dardja qui préoccupe la ministre et encore moins la psychologie de nos élèves(‘puisque c’est cela qu’elle prétend )mais il y a une volonté de politiser le débat sur l’éducation dans le but de faire oublier aux algériens les dossiers chauds pour lesquels ils se sont soulevés(en autres,le gaz de schiste et la précarité du pouvoir d’achat au regard de la faramineuse rente pétrolière).C’est ça le fond du problème.Ainsi,pour les détracteurs de BENGHEBRIT,il s’agit d’un combat de grand haleine contre un système déterminé à se pérenniser aux détriments des intérets nationaux dans la médiocrité et la prévarication.Benghebrit dispose ,pour la premier pour un ministre dans la tourmente,de la sympathie et du soutien des kabyles qui trouvent dans la question le moyen de se venger des algériens de ce qu’ils considèrent un déni identitaire.Ils doivent se dirent: »du moment que vous refusez que le dialecte kabyle devienne une langue et bien nous on va se ranger du coté de BENGHEBRIT et au diable le niveau et au diable le pays ».Il n’y a qu’à se reférer à ce que vient de publier le quotidien El Watan »pour saisir la vendetta contre la langue arabe et l’Islam lui-meme dans toute sa dimension à la grande joie des néo éradicateurs tant il ne s’agit pas de réformes mais tout simplement de déposséder les algériens de ce qui leur reste comme composant de leur personnalité;la langue arabe et la religion musulmane.Je voudrais poser une question à ceux et celles qui jubilent pour cette mesure destructrice et qu’aucune raison ne justifie de me citer un seul pays dans le monde qu’il soit nanti ou sous développé qui ose franchir le rubican en s’acharnant à substituer l’argot à leur langue officielle?Donc,interpeller la conscience de la ministre ou d’attendrir le système est un coup d’épée dans l’eau tant cette mesure rejoint fondamentalement l’impérative nécessité du changement pur et simple du système.Ceci dit,c’est aux parent s d’élèves de prendre la décision en retirant leurs enfants si cette mesure viendrait à etre appliquée.Cette une revendication on ne plus légitime,d’autant plus qu’il ne s’agit pas cette fois de prendre les armes et gagner le maquis ni investir la rue.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 28

  • Abdelhamid Charif
    2 août 2015 at 12 h 17 min - Reply

    عجبا لأمر المنسلخ إن أمرَه كله شر ، وليسَ ذلكَ لأحَدٍ إلا للمُنسلخِ إن أصابه استعمار حزِن جُبناً فكان شراً له ، وإن أصابه استقلال ندِم وَهناً فكان شراً له

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • Redouane
    2 août 2015 at 15 h 20 min - Reply

    je ne pense pas que la ministre soit contre la langue arabe, c’est une proposition d’un comité qu’elle a avancé, d’ailleurs c’est une idée assez vieille véhiculée dans d’autres pays, même arabes.
    Maintenant si vous voulez l’intérêt du pays, militez pour le bilinguisme, car pour l’instant la science appartient à l’occident et malheureusement l’essentiel de la production en langue arabe véhicule des idées plus proches de daesh que de la lumière du 21ème siècle. D’ailleurs, vous n’avez qu’à voir le niveau de notre école et le comparer à celui des années 60-70 pour voir le décalage intellectuel.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

    • HAMMANA
      2 août 2015 at 20 h 27 min - Reply

      La langue n’a jamais posé de problème ni en algérie ni ailleurs et les parents d’élèves n’ont jamais prétendu que la la langue arabe est un handicape pour leurs enfants ni la raison de leurs échecs..
      L’élève algérien n’est pas faible en langue arabe,il l’est en mathématiques,en sciences,en physique etc…à cause des enseignants bidons que le ministère tient chaque année à recruter.Donc,autant appeler les choses par leurs noms et situer le problème dans son vrai contexte au lieu de dissimuler ses intentions derrière une prétendue réforme de l’école algérienne au profit des élèves qui n’ont jamais été au centre des préoccupations des pouvoirs publics à l’exception que quand il s’agit de semer la zizanie et faire diversion pour sauver la dictature de ses difficultés.Autant donc,avoir le courage de dire qu’on est contre la langue arabe et accessoirement anti islam que de tourner autour du pot.
      Le citoyen algérien n’est pas dupe au point d’avaler la grosse couleuvre de BENGHEBRIT qui ne vise à travers l’engagement de ce débat inutile que de jeter une bouée de sauvetage à un système en difficulté et en mal de légitimité.
      Le peuple algérien est un peuple arabe et il compte le rester tout autant qu’il ne saurait brader sa confession pour rien au monde.Autant dire à BENGHEBRIT qu’elle a beau se débattre et gesticuler dans les sens mais sa thèse foncièrement coloniale ne passera pas et à ceux et celles qui prèchent la modernité de cette manière sournoise qu’il leur est plus utile d’économiser et leurs encres et leurs salives.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 32

      • guit mohamed
        3 août 2015 at 12 h 25 min - Reply

        J’adhère entièrement aux idées développées par HAMMANA ; le pouvoir en lançant un pavé dans la marre avec l’officialisation du dialecte qu’on dit arabe, a voulu noyer le poisson dans l’eau. Les algériens vivent d’autres problèmes. L’Angoisse les gagne avec l’incompétence de leurs dirigeants, l’absence de l’Etat, la précarité du pouvoir d’achat, le chômage des cadres, le déclin du prix du pétrole , seule recette de l’Algérie révolutionnaire que tous les peuples des cinq continents, attendaient son second miracle pour le développement économique.Rien n’a été réglé. Les dirigeants experts en détournement et connus pour leur gestion meurtrière, ne seront jamais les hommes qui peuvent régler les problèmes qui se posent à l’heure actuelle. Ce n’est pas la discussion sur l’officialisation de l’arabe dialectal qui va faire oublier les problèmes, bien au contraire , elle les compliquera. Comment oser balayer une langue internationale, l’arabe, , aussi importante que la langue anglaise, car elle est écrite et lue dans tous les continents , pour une langue bâtarde, qui n’a ni règles, ni définitions, ni racines. Celui qui écrit une oeuvre en arabe dialectal peut être certain qu’il ne sera jamais lu et qui traduirait une langue inconnue? Par contre la langue du coran, voila le problème, est lue par les milliards de musulmans à travers le monde et même les islamophobes . En Israël , la langue arabe est une langue officielle et une langue incontournable. Les juifs doivent l’apprendre à l’école. Je dirai tout simplement que les discussions amorcées autour de la langue dialectale par les autorités ne feront avancer en rien l’oubli de nos problèmes et le déclin de l’Islam en Algérie; La Ministre perd son temps

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

        • reda
          6 août 2015 at 20 h 57 min - Reply

          Tout à fait d’accord avec vous Mr. Mohamed Guit. Vous avez parfaitement raison.

          Le pouvoir ne veut pas uniquement noyer le poisson dans l’eau mais IL VEUT NOUS NOYER AVEC EN SUS LA FRITURE DU POISSON……

          Comme dit si bien un proverbe de bien de chez nous:

          Question: OUÈCHE KHOSSEK YAL AÂRYANE?

          Réponse: KHOUATÈME ED HAB!

          Oual fahem yefham…..

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • Othmani
      3 août 2015 at 15 h 23 min - Reply

      Ce qui a fabrique daech est bien l’extremisme laic et communiste des annees 70. C’est le denigrement de tout ce qui vient de la civilisation arabo-islamique. Ca, c’est une specialite Francaise par excellence. Ce n’est pas un hazard que les idees de daech on ete inventees par le GIA. Nous avions les ultra eradicateurs de l’autre cote.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • Nyerere usa
    2 août 2015 at 21 h 46 min - Reply

    Ma question est la suivante,
    Est que leurs docteurs unilingue « DARDJA » vont pouvoir lire le QORAN?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • still
    3 août 2015 at 2 h 08 min - Reply

    Nyerere usa
    Bravo.L’ultime target est le Qoran en particulier et l’Islam en général.
    Sans l’arabe classique, on ne comprendrait plus le Qoran et on ne pratiquerait plus la prière,le pilier de l’Islam.
    Il y a du sionisme dans l’air.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

  • Touaza Lahbib
    3 août 2015 at 12 h 11 min - Reply

    @HAMMANA

    Cher ami , d’abord encore une fois Madame BENGHEBRIT n’a jamais décidé d’introduire la « dardja » à l’école. De toute façon elle ne peut rien décider toute seule car il faut passer par le gouvernement ou l’assemblée nationale ou le Sénat et l’UGTA etc… etc…. Et en plus, comme tu sais, les partis au pouvoir au gouvernement , au Sénat et à l’Assemblée nationale sont notre célèbre FLN de 1962, les partis islamistes (TAJ, etc… etc…) , le RND et l’UGTA qui veuillent au microscope électronique sur les constantes nationales que sont l’arabe et l’islam ( فقط وفقط ) ! Donc ne t’inquiète pas tu as de bons gardiens !

    Moi je veux juste te demander une chose ! Est-ce que tu peux nous envoyer ton post en arabe el « fosha » ou en arabe « classique , s’il te plait . merci beaucoup mon frère.

    Et merci aussi de nous avoir appris que le peuple algérien est arabe ! Je ne le savais pas. Enfin, tu nous as donné une bonne nouvelle.

    Amicalement

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 11

    • HAMMANA
      3 août 2015 at 18 h 00 min - Reply

      DONNEZ-MOI VOTRE EMAIL ET SE SERA FAIT DANS UN JOUR OU DEUX.
      MERCI.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Salima
    3 août 2015 at 14 h 01 min - Reply

    Dr Ziani Cherif Rachid, de grace dites nous : en quelle dicipline êtes vous docteur pour développer un discours aussi bas ? Le pire de vos arguments et la comparaison avec d’autres pays, essentiellement la France qui semble vous rester en travers de la gorge ( complexe du colonisé oblige ). Il reste que je m’en vais vous enseigner une chose très importante : si il est un domaine dans lequel la comparaison est stérile c’est bien la langue d’enseignement. Si seulement vous pouviez imaginer le cheminement de la langue française pour aboutir à ce qu’elle est aujourd’hui, et figurez vous qu’elle continue d’évoluer sans qu’il ne vienne à l’idée des chretiens d’en appeler au retour du latin pour mieux lire la bible. Enfin, vous me direz que ça c’est dans les pays où les gens sont assez bien dans leur peau et assez évolué pour ne considérer la langue que comme un support pour transmettre le savoir.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

    • Ali
      3 août 2015 at 17 h 25 min - Reply

      Assalam,

      Vous pouvez madame Salima critiquer M. Ziani mais de grâce avec politesse. Je peux vous assurer ce n’est qui’en élevant le niveau moral de nos interventions que la lumière jaillira un jour.
      Merci.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • Jimmy
    3 août 2015 at 19 h 41 min - Reply

    Equation facile à résoudre: le français n’était pas notre langue maternelle mais cela n’a pas empêché les Algériens de faire des études supérieures et de devenir les cadres du pays. L’arabe moderne qui est très proche de notre dialecte est plus proche de nous que le français et ne peut être la raison de la dégradation du niveau scolaire de nos enfants. Tout le problème est dans la pédagogie, la qualité de formation des enseignants, le climat général du pays, etc. Les anciennes générations étaient motivées pour développer leur pays et montrer aux pays colonisateurs que nous sommes aussi capables qu’eux de réussir. Les nouvelles générations n’ont pas connu la guerre de colonisation Il faut alors leur proposer autre chose; la compétitivité, la réussite dans la carrière, les honorer pour ce qu’ils font etc. On ne peut continuer à leur livrer un discours qu’ils ne comprennent pas et leur proposer la sale réussite par la corruption, par le business informel, par les affaires louches, par les richesses accumulées par la vente de la drogue, les importations folles enfin tout ce qui est en train de détruire notre société. Sinon ce ne sera ni l’arabe.ni le français,ni le chinois qui sauveront nos enfants et nos petits-enfants de la misère et de la violence qui les attendent.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Boudali
    3 août 2015 at 20 h 11 min - Reply

    Sur quoi se base t il ceux qui preferent se morfondre dans le Marasme actuel et la regression du niveau des etudes? Catastrophe engendré à cause de la cecité et de l ‘obstination de Tous ceux qui sont contre l’enseignement de la daridja ,la langue maternelle de millions d ‘algeriens., Ils sont responsable du declin du niveau de l’enseignement et de la culture en Algerie et partant de la baisse dramatique des capacités intellectuelles des enfants scolarisés en arabe classique . Des élèves à qui l’ on à soumis des execices et des problemes d’ arthmetiques en daridja ont été trés performants en compréhension , alors que l ‘on a proposé les memes problemes en arabe classique aux memes eleves, ils n’ont pas été capables de les resoudre.ce qui explique les differences observés. l’ enseignement prodigué en langue materenelle(daridja) est une condition siné qua non pour parvenir à une qualité optimale de l’ enseignement ..c’ est prouvé un enfant à qui on enseigne dans sa langue maternelle obtient de meilleurs resultats à l’ ecole.il faut etre concret et realiste ,allez en classe , discutez en daridja avec les petits enfants de 1ere année de deuxieme année, ils participent .Essayez l’ arabe classique vous verrez un blocage une incomprehension.c’est cela la realité du terrain, Malgré les echecs retentissants de l ‘enseignement en arabe classique et la descente aux enfers depuis 50 années , les tenants de l’ arabisation classique à outrance perseverent pour detruire encore plus.A ma connaissance la daridja est bien de l ‘arabe algerien? A moins que………………. « maaza lawha tarate », « c ‘est une chevre meme si elle vole »Tétu……………..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • rachid Ziani cherif
    4 août 2015 at 18 h 20 min - Reply

    Etant donné que notre chère compatriote me juge « développer un discours aussi bas » et donc ‘irrelevant’ ce serait vain et contre prodctive de lui faire perdre son temps, cependant je remarque, mis à part ses jugements, elle ne touche pas d’un iota les point (ou questionnements) que je soulève, et n’ayant aucune intention de rentrer dans la réciprocité du vocable utilisé par notre compatriote et en respects aux lecteurs, je me contente de signaler pour lui rendre justice, qu’elle touche en plein mille le vif du sujet quant elle cite  » le complexe du colonisé oblige’, seulement je laisse aux autres de juger qui en est atteint

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

    • HAMMANA
      5 août 2015 at 16 h 59 min - Reply

      إن مناقشة السفهاء فيها إنتصارا لهم.
      فهم يتعمدون الإنتقال من موضوع الى موضوع بهدف إرباك المحاور وإستنزاف وقته وجهده من جهة ويلجؤون الى الإستفزاز لحمل المحاور على الرد عليهم فى غمرة الغضب بطريقة غير لائقة،فيقيمون حينها عليه الحجة امام القراء ويصبح هو المخطئ.
      لذا،احسن رد عليهم هو قوله تعالى-بعد اعوذ بالله من الشيطان الرجيم-بسم الله الرحمن الرحيم: »وإذا خاطبهم الجاهلون قالوا سلاما »-صدق الله العظيم.
      لا تظن يا اخ زيانى بأنهم اغبياء او لا يعلمون الحقيقة،فهم على يقين بأن ما تقوله هو عين الصواب ولكن لهم اهدافا اخرى هى نفس اهداف الجهات التى تحركهم سواء بصفتهم عملاء او مبهورين بما يسمى بالحظارة الغربية.
      وانا عانيت الكثير وما زلت اعانى من هذا حتى من قبل اولائك الذين يدعون التقدم فى الضفة الأخرى من المتوسط.
      وقد تعمدت الرد باللغة العربية كجزء من الرد ليموتوا بغيضهم وليعلموا بأن اللغة العربية والقرآن سيظلان قبلة المسلمين الى أن يرث الله الأرض ومن عليها.
      ودمتم فى رعاية الله وحفظه
      والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 21

  • reda
    6 août 2015 at 0 h 31 min - Reply

    Cette affaire de « derdja » est vraiment une histoire à dormir debout. Un attrape-nigauds qui ne veut pas dire son nom. C’est une grosse manip pour occuper le peuple que nous sommes afin de nous faire oublier la réalité des VRAIS problèmes que nous devions résoudre depuis, déjà, Juillet 62.

    Nous sommes vraiment des écervelés incorrigibles qui ne retiennent absolument rien de notre vécu historique.

    J’ai souvenance que dans les années 40, 50 et jusqu’en Juillet 62 l’administration coloniale avait introduit dans ses programmes d’enseignements et examen de 6ème. enseignait la « langue algérienne » ou « derdja » dans un ouvrage que l’on pouvait et même devait acheté et qui était conçu et élaboré par Messieurs BEN ROUILA et MENTALECHTA. Cette « derdja » était déjà enseignée au Lycée de BEN AKNOUN par des professeurs pour la plupart d’origine algérienne. Et on devait l’apprendre. Les anciens de cette époque se rappellent encore très bien de cette période. Mais on se disait que c’était le colonialisme qui IMPOSAIT cela: l’enseignement de cette « langue ».

    La stratégie du colonialisme était, ici, très claire: combattre l’arabe « el foussha » par l’arabe « derdja ». Mais c’était le colonialisme toujours égal à lui-même dont la divise était et demeure – DIVISER POUR RÉGNER – mais encore une fois: c’était le colonialisme!

    Alors, moi, et à mon âge avancé, je ne comprend pas qu’aujourd’hui dans notre Algérie « indépendante » on puisse retrouver ce même problème entre nous, frères algériens….

    JE NE COMPRENDS PAS!!! Cette manière de faire TRÉS VICIEUSE du pouvoir « algérien » contre son propre peuple…… Bizarre!!!

    Il ne manque plus au système algérien de rappeler Mlle. SID KARA pour ceux d’entre-nous qui s’en souviennent encore de cette collaboratrice du colonialisme français……

    NOUS N’AVONS PAS LA MÉMOIRE COURTE!!!

    Chères soeurs et chers frères, ATTENTION ! Nous sommes-là en présence, d’une très grosse manipulation par le « pouvoir dit algérien » qui est en train d’appliquer à la lettre les directives de fafa: LA DESTRUCTION EN RÈGLE DE NOTRE CHER ET BEAU PAYS L’ALGÉRIE!!!

    ATTENTION! NE TOMBONS PAS DANS LE PIÈGE QUI NOUS EST TENDU….

    Et je dis une chose à Mme. BEGHEBRIT que je respecte:

    Mme. BENGHEBRIT, NE SOYEZ PAS LA NOUVELLE SID KARA du système pourri « algérien »!!! S’il vous plait. Car l’Histoire retiendra uniquement, pour la postérité: VOS FAITS ET GESTES! Ne vendez pas votre belle âme au diable et à SATAN!!!!! Parce que vous méritez TOUT NOTRE RESPECT.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Ya Yemma
    6 août 2015 at 11 h 36 min - Reply

    @reda

    Qu’est-ce que tu vas nous chercher là , mon Dieu ! C’est du délire : diviser pour régner avec ….. » la djarda » !!!!??? Mais j’en entends de tout chaque minute , ma parole !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

    • reda
      6 août 2015 at 14 h 47 min - Reply

      @Ya Yemma

      Je vois qu’en 53 années « d’indépendance » on ait fait de nous des « trilingues analphabètes », et aujourd’hui, « ILS » veulent faire de nous des « quadrilingues analphabètes » rouhi ya dzayer….. rouhi be slama…. al qalb elli habek….. etc, etc….

      Je constate qu' »ILS » ont très bien formaté, ya kh’ssara, une grande majorité de notre peuple: Allah yestour laâqouba…. hada makane!

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

      • Halima
        6 août 2015 at 16 h 12 min - Reply

        Ya sahbi , on constate que vous maîtrisez très, très bien la « derdja » finalement !!!!!

        Bon courage ya khouya et que Dieu ih’dinaa, oua ih’dik !

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

        • reda
          6 août 2015 at 20 h 47 min - Reply

          Ya kh’ti nch’Allah. Allah yehdina edjmaîne!

          Je maitrise très, très bien la « derja » dites-vous? Merci. C’est peut-être le fait que je sois né à la Casbah. A Sidi Ramdane plus exactement, pas très loin de la mosquée qui porte le nom dudit Saint.

          Mais je maintiens quand même et je soutiens mordicus que la « derja » n’est pas une langue mais tout au plus un dialecte, sans plus.

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

        • reda
          7 août 2015 at 11 h 04 min - Reply

          Je voudrais juste un peu revenir sur le problème de notre « dardja », si vous le permettez.
          Imaginez un maître d’école algérienne qui enseignerai la « dardja » à nos enfants en s’adressant à eux de cette façon:
          « Sbah el khir les enfants (français)! Djabtou el kayiyet (les cahiers – en français)? Al youm rana rayhine en dirou dictée oual calcul » etc… etc…
          Ou bien en plein examen du Bac, les surveillants dans la classe d’examen s’adressant aux candidats:
          « Mada bikoum, tafou les mobiles…mane fadhl koum! »
          Ou bien encore dans la rue une discussion entre jeunes: « Aya nahi el fatcha (la face : le visage en Italien) entaâk aâliya.
          Ou encore si vous le permettez: « Aya fora (qui signifie: dehors en langue Espagnol) loukane ettrouh t’qoulo!
          Ou encore: « Chouf ya kho douk etchanabat (moustaches en turque) li aândou dak loukhey… raho fi gostouh (el gosto – mot espagnol) khalih… Khass ghir yahbat la pêcherie oui dir fiha tebsi chtitha sardines ya mo…
          Ou bien encore: « Ouech, habit eddirrena hiloula (venant du mot hébraïque – la hiloula qui signifie la fête)?
          Tenez à propos de la féte. Qui n’a pas entendu dire: « Lemash hadi el fishta (la fête) li dartouha?
          Alors la maman, la mama algérienne… Quelle est la mère algérienne qui n’a pas dit à son enfant au moins une fois dans sa vie:
          « Ya ouled, roud balek tedkhoul en retard… ou aândek tomobile te darbek… »

          Et je peux continuer ainsi à l’infini en utilisant d’autres mots étrangers des pays du bassin méditerranéen et pas que… Mais c’est normal, puisque ce sont les pays les plus proches de nous.

          Donc, la « dardja » que nous parlons et aimons à mort… n’est qu’un conglomérat voire une sorte de melting pot de mots étrangers venus s’incruster dans notre langue du quotidien, du fait des diverses invasions et colonisations subies par notre pays mais qu’avec le temps nous avons pu et su nous les approprier et intégrer dans notre parlé de tous les jours afin de pouvoir communiquer entre nous.

          Pour resumer, la « dardja » n’est donc qu’un parlé sans les règles fonctionnelles d’une langue académique qui a sa propre grammaire, sa syntaxe, sa conjugaison et autres attributs…

          Le créole antillais se trouve exactement dans le même cas.
          Une remarque importante cependant pour ces deux cas: nous avons eu la même puissance administrative coloniale – la France… à vous de conclure.

          Pour indication. Vous pouvez vous rendre à Malte et vous serez très surpris de voir et constater de visu que les Maltais parlent avec des mots arabes de notre « dardja » algérien – et GUEROUABI chante bien la chanson chaâbi « HOUZE MALTA » que vous pouvez écouter sur Utube où il chante les exploits de nos corsaires que je vous laisse découvrir. Mais pour en revenir au parlé Maltais, il faut reconnaître qu’il y a aussi des mots Italien et Grecque.

          Mais ne nous fourvoyons pas, Chère Madame, et revenons à l’essentiel. Cette affaire de la « dardja » sortie en ce moment, c’est de la fourberie de Scapin… « ILS » nous occupent en nous DÉTOURNANT de nos VRAIS problèmes quotidiens dans lesquels « ILS » nous ont empêtrés, c’es tout!

          ET TOUT LE RESTE N’EST QUE LE VOULU DE LEUR BLABLABLA….. destiné à occuper le ghachi. Pendant que « EUX » pour l’heure, ILS SONT ENTRAIN DE VIDER NOS CAISSES POUR LES TRANSFÉRER A L’ETRANGER DANS LES BANQUES DE LEURS MAITRES DE L’OLIGARCHIE FINANCIÈRE…….

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • malek
      6 août 2015 at 19 h 23 min - Reply

      Ya Yemma

      Je voudrais juste vous poser une question: est-ce que la « derja » est une langue? NON!

      C’est un « parlé » seulement et uniquement, chère Madame ou Mademoiselle. Que l’on retrouve dans sa spécificité particulière dans chaque région de l’Algérie. La « derja » de l’Algérois diffère de celle de l’Orantes, qui diffère du Bônois, qui diffère de celui du Sud, du Tlemcénien, du Béchari, du Djijeli etc… ce sont tous des parlés locaux. La « derja » n’est pas une « langue » vernaculaire ni encore moins un argot et encore moins une langue véhiculaire ni même une langue tout court. Elle est un outil de communication transitionnel, c’est tout.

      Ce que l’on appelle une langue au sens moderne du terme est un moyen de communication compris par tous les habitants d’un seul et même pays et pas que…

      Une LANGUE au sens moderne du terme a ses propres attributs. A savoir ses propres RÈGLES ÉCRITES: GRAMMAIRE, CONJUGAISON, SA SYNTAXE etc…. Une langue reconnue universellement, par exemple, dans les instances universelles, à l’ONU par exemple ou entre autres….

      La « derja » a-t-elle ces atrributs? NON! Alors…..

      Est-ce qu’en France, dans l’enseignement français, par exemple, on apprend aux jeunes écoliers français: l’occident, le corse, l’auvergnat, l’alsacien et que sais-je encore! NON! On apprend le FRANÇAIS, c’est à dire: LA LANGUE FRANÇAISE… un point c’est tout. En Angleterre pareil. En Italie, en Espagne, en Allemagne, en Russie etc….. Alors?

      En Inde où il existe plus de 700 « derja » parlés populaires… il n’en demeure pas moins que la langue officielle de l’administration c’est l’Anglais bien entendu à côté de l’Urdu et du Hindi.

      En Algérie, il y a DEUX LANGUES que l’on DOIT apprendre à nos enfants obligatoirement: TAMAZIGHT et l’ARAB toutes deux comme langues MATERNELLES. Et pour ne pas s’enfermer du monde moderne, ON DOIT ENSEIGNER également à nos enfants: le Français, l’Anglais et même le CHINOIS… puisque les occidentaux le font bien.

      La « derja » est déjà PARLÉE dans nos familles, dans la rue et entre nous algériens.

      Pensez-vous, que dans les circonstances actuelles très dramatiques pour notre pays tant sur le plan économique, social, économique, politique et surtout… surtout sécuritaire, il faille encore rajouter ce faux problème de la « derja »? NON! Pourquoi, sort-on, aujourd’hui même, ce problème de la « derja »? Croyez-vous, sincèrement, que c’est ce dont a besoin présentement l’Algérie? Comme si que nous n’avions pas assez de problèmes pour que vous en rajoutiez d’autres encore… NON, Madame! Il faut faire la part des chose et savoir raison garder…..

      Ne voyez-vous pas qu’à chaque fois, le pouvoir/système nous sort une « aâfsa jdida » pour nous occuper et nous tourner en bourrique? Encore et toujours….. pour détourner notre attention des VÉRITABLES problèmes de notre société à savoir: le DÉTOURNEMENT DE LA RENTE PÉTROLIÈRE…. par ceux-là même qui nous sortent ce pb. de la « derja ».

      Savez-vous, Madame, que ces gens-là qui ont initié ce pb. de la « derja » ont volé depuis 1999: MILLE DEUX CENTS MILLIARDS DE DOLLARS!!!!! De quoi pouvoir rendre notre pays membre des BRICS et même plus….

      Alors, Madame, Ya Yemma je vous le dis ouvertement:

      OUI! LE PROBLEME DE LA « DERJA » EST UNE MONSTRUEUSE MANOEUVRE DE MANIPULATION DU POUVOIR QUE VOUS LE VOULIEZ OU NON!!!

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • hacene
    6 août 2015 at 13 h 44 min - Reply

    lisez encore l’article paru dans Le Soir d’un certain Abdou Elimam, un sociolinguiste !!! Le Soir publie n’importe quoi et sabha khabza, il n’y a pas moyen d’internauter …. pour dire ce qu’on pense ! alors ici je dis deux mots à Si Elimam : rentres en Algérie et mets tes enfants et petits enfants à l’école d’El Harrache avec les miens et ils apprendront ensemble ton « maghribi » (au fait où est-il et où sont les résultats de tes recherches à ce sujet?). Que des slogans comme en boulitik, aucune preuve scientifique, on n’est pas dans un marché de dupes : l’affaire est trop sérieuse, ne jouez pas avec l’avenir de nos enfants qui sont encore jeunes!
    Les neurosciences sont faites par les neurobiologistes, les psychologues et les médecins : vous n’êtes ni l’un ni l’autre : la preuve vous n’avez aucune référence à nous donner. Alors restez là où vous êtes et imposez le dialecte aux écoles de ceux qui vous paient chaque fin de mois. Ici on n’a pas besoin de vos leçons politiques.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • nacer de tourcoing
    10 août 2015 at 0 h 21 min - Reply

    je n’arrive pas à voir le rapport entre le fait d’apprendre l’arabe classique à l’école et le faible niveau des élèves algériens .j’ai moi même appris le français à l’école en France, alors que ni mon père ni ma mère ne le parlaient.( ma mère jusqu’à ce jour ne le parle pas ) Et cela fut le cas de tous les enfants d’ immigrés dans les années 60.
    Si 55 ans après indépendance la langue arabe n’est pas utilisé couramment en Algérie c’est qu’il y a eu du laisser aller de la part des autorités pour ne pas dire de l’incompétence ou je-m’en-foutisme .la langue arabe aurait dû être cause nationale. Son utilisation aurait du être rendu obligatoire partout : dans l’administration , l’armée, l’école …. pour ce faire toute recrue dans le service public devra pour être titularisé parler l’arabe classique couramment . (l’administration pourvoira aux cours du soir après le travail ) par ailleurs il faudrait bannir dans toute production TV ou radio la » dardja »…..
    Concernant l’apprentissage des langues étrangères à l’école je trouve que cela ne sert à rien ( je dois être le seul à le penser ! ) c’est du temps et de l’argent perdu .Ici en France on apprends l’anglais , l’espagnol ,l’allemand … mais très rare sont les personnes qui le parlent. Allez chez votre bouchez à la banque à la piscine , à la police , au marché …voyez par vous même ,personne ne parle les langues étrangères et on s’en trouve tés bien .Alors pourquoi on apprends le français ou l’anglais dans les écoles algériennes .les langues étrangères doivent à mon sens être réservés à ceux qui on en besoin da

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • chahrazed
    19 mai 2016 at 12 h 01 min - Reply

    « …De plus qui ignore que la darja c’est un arabe déformé malaxé et truffé de mots français et autres, et que c’est à l’école qu’il incombe à l’éducateur de lui d’apprendre la langue épurée des artefacts qui s’y sont imprégnés avec le temps ?… » J’hallucine ou bien c’est du pur fétichisme! Le simple fait de dire « Dardja » est un positionnement d’autodénigrement! NON monsieur le fétichiste, la « dardja » comme vous dite n’est pas une déformation d’une autre langue, c’est juste la langue résultante d’un contact inhérent à toute langue qu’un peuple veut bien accepter comme langue et que les Algériens utilisent pour réfléchir, parler et se parler et puisqu’ils l’utilisent, ils sont assez « grands » pour comprendre son fonctionnement et comprendre enfin, par sa présence à l’école, qu’elle est digne de ce nom! Et NON, le français n’est pas la langue maternelle des Algériens, (ni l’arabe littéraire, classique ou coranique d’ailleurs) mais c’est une langue qui est vaille que vaille toujours présente dans les foyers, les panneaux publicitaires, les universités et même dans les CV et les entretiens d’embauche et en tout cas plus que cet « arabe pur » qui n’est utilisé que 5 fois par jours et encore, seulement par les pratiquants! alors laissez votre idéologie dans votre tapi de prière et n’imposez pas aux Algériens d’être autre chose que ce qu’ils ne sont. Nous sommes algérophones, trilingues, quadrilingues ou que sais-je et ce n’est pas notre problème si vous considérez que c’est « pas bien d’être nous » en décidant par je ne sais quelle révélation d’être le prophète de l’arabe sans autre précision en Algérie…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • INGRACHEN Amar
    20 mai 2016 at 15 h 36 min - Reply

    Ce que vous dites est absolument faux. Lisez le livre d’Abdou Elimam, « Le Maghribi, alias ederdja (la langue consensuelle du Maghreb).

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos