Édition du
6 December 2016

Faut-il s’offusquer des propos de Sarkozy sans critiquer la situation de statu quo ?

 

03_12_2007_algerLes Algériens réagissent, comme la légende populaire le rappelle, au quart de tour. Cela dit, la réaction de la presse et des internautes algériens, à la maladresse de Nicolas Sarkozy à propos de la proximité de la Tunisie avec l’Algérie, prouve que l’on accorde parfois davantage d’intérêt au futile qu’à l’essentiel.

En effet, bien que les propos de l’ancien président de la France soient injurieux et inconvenants, il n’en reste pas moins que ce discours est destiné à rassurer ses partisans à l’approche des échéances électorales en France. Doit-on, pour cela, réagir à toutes les sorties médiatiques de Nicolas Sarkozy jusqu’à 2017, voire au-delà. Les Algériens, me semble-t-il, ont d’autres chats à fouetter.

Surtout, ils doivent se préoccuper des difficultés économiques qui menacent le pays. En effet, après avoir raté sa chance historique de relancer sa machine économique –le pays a engrangé plus de 1000M$ en 16 ans –, force est de reconnaître que la crise qui se profile risque de déstabiliser véritablement le pays.

Ainsi, bien que les réactions d’indignation soient, encore une fois, légitimes, doit-on pour autant balayer d’un revers de la main le constat sur le danger menaçant notre pays ? De toute évidence, mis à part le propos sur la situation géographique, on peut émettre les mêmes craintes.

En plus, les commentaires que les Algériens font sur la politique française –en 2012, en pleine campagne électorale pour les législatives, les Algériens étaient plus intéressés par le second tour de l’élection présidentielle, opposant François Hollande à Nicolas Sarkozy, que par les leurs –sont, dans ce cas, autant d’immixtions dans la politique française.

En tout état de cause, si la fragilité du pays suscite autant de débats, les Algériens devront adresser leurs reproches aux dirigeants inamovibles. Car, malgré l’évocation à tout bout de champ de la main de l’étranger qui comploterait contre l’Algérie, la vraie menace pour la stabilité du pays est immanquablement interne.

Du coup, sans se référer aux déclarations des responsables politiques français ou américains, la situation politique interne nécessite une prise de conscience à grande échelle. Hélas, ces réactions sont inaudibles quand il s’agit de s’indigner de la conduite des affaires du pays.

Faut-il rappeler que depuis la chute des recettes pétrolières de moitié, le pays est en paroi à une crise économique d’une ampleur comparable à celle de 1986, et ce, dans la mesure où, comme à l’époque, toute la consommation nationale repose sur les revenus des hydrocarbures.

Et pourtant, lors des différentes campagnes électorales, et notamment celle d’avril 2014, les partisans de Bouteflika se sont déchainés pour imposer leur candidat à la tête de l’État en avançant l’argument selon lequel son intelligence serait d’un grand apport pour surmonter les crises. Le plus zélé d’entre eux, Amara Benyounes, est allé jusqu’à affirmer que Bouteflika était plus intelligent que tous les Algériens réunis.

Finalement, il n’en est rien. Comme tous ses prédécesseurs, Bouteflika se contente de gérer les revenus des hydrocarbures, sans jamais planifier une économie alternative à la dépendance pétrolière. Dans une chronique sur TSA, Mohamed Benchicou –longtemps porte-parole des éradicateurs lors de la décennie noire –affirme qu’en 16 ans, « Bouteflika n’a pas créé une seule usine… »

En somme, bien qu’on ne veuille pas que notre pays soit pointé du doigt par des responsables politiques des autres pays –et qui plus est à des fins politiques internes –, il n’en reste pas moins que la réaction la plus sévère doit être adressée à ceux qui nous gouvernent. Du coup, au lieu d’être choqués par les propos de Sarkozy –à l’automne, il va être reçu à Alger avec des honneurs et en lui déroulant le tapis rouge –, les Algériens feraient mieux de se préoccuper de l’avenir de leur pays.

Aït Benali Boubekeur


Nombre de lectures : 2077
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Malek
    5 août 2015 at 14 h 35 min - Reply

    Ayah, ya el khaoua, Bouteflika est plus petit que Sarkozy !!!!!

    Je croyais jusqu’à cette photo, que je viens de découvrir, que Sarkozy était ….. le plus petit ….président au monde !!!! On en apprend chaque jour !!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • khalti khéira
    5 août 2015 at 14 h 56 min - Reply

    On a l’impression qu’après hollande, sarko a aussi passé un deal avec nos gouvernants. Le premier nous fourgue ses boulons pour relancer leur économie et le second nous apostrophe pour détourner notre attention et apporter notre soutien indirect au clan et à son tour tirer des dividendes visibles au plan éléctoral interne et probablement invisible pour financer sa prochaine campagne. Noublions pas que kadafi n’est plus là pour s’en charger.
    Ceci étant, ils sont dans leurs rôles et notre problème se situe au niveau de ceux qui nous ont privé de notre indépendance.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Ahmed
    5 août 2015 at 16 h 35 min - Reply

    @khalti khéira

    Bien vu, Madame. Mais pour l’Algérie le danger vient plus de l’intérieur que de l’extérieur.

    Ceci étant, la France de Sarko a détruit la Lybie et la France de Hollande veut détruire le dernier pays arabe qui tiens encore plus ou moins debout et le dernier pays perse qui résiste et a l’oeil sur l’Algérie en train de guetter la moindre faille ! La réflexion pour faire plier encore plus l’Algérie n’est pas encore finie !

    C’est pour çà que je suis un peu déçu de ne pas entendre beaucoup de citoyens algériens ou arabes remercier Monsieur Vladimir Poutine et la Russie d’avoir empêcher la balkanisation ou la disparition de la Syrie ou d’avoir soutenu l’Iran pour lui éviter de trop plier les genoux devant les OTAN , les USA et la France et de s’en sortir sans trop de dégats.

    Mais vous savez peut-être Madame pourquoi il n’y a pas beaucoup d’arabes et de musulmans pour remercier la Russie ??? Parce que c’est un pays au passé communiste. Les arabes et les musulmans sont restés sur l’idée que la Russie est toujours communiste et que de toute façon les communistes sont des athées et donc des ennemis de Dieu. Alors qu’aujourd’hui la géopolitique et la realpolitik nous commandent de voir et de regarder la Russie autrement qu’auparavant ! Pour moi, il est fort heureux que la Russie se soit relevé petit à petit depuis la chute du mur de Berlin de 1989 , chute qui a eu des conséquences énormes sur son économie, qui a affaibli son influence dans le monde . Affaiblement qui a d’ailleurs a été provoqué par leurs propres harkis internes comme Mikhaïl Sergueïevitch Gorbatchev et douteux Boris Nikolaïevitch Eltsine.

    Je pense que si la Russie avait complètement sombrée , la Syrie serait déjà une sorte de Lybie en pire, l’Iran aurait eu toutes ses centrales électriques nucléaires détruites pas Israël et l’Algérie aurait connu un sort un peu plus dramatique encore !

    (Je ne suis pas un spécialiste en géopolitique mais je fais juste une analyse avec les données que j’ai, et je fait simplement part de ma propre intuition.)

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • ilham
    5 août 2015 at 19 h 21 min - Reply

    On continuer toujours a s’embrasser?! le pétrole est une denrée rare et coûteux, tous va bien donc pour nos décideurs vu la demande de cette denrée ! on s’embrasse on s’embrasse jusqu’au jour où le prix du baril déscendra a 10 dollar la on va plus s’embrasser mais on va ravager le peuple on va le massacrer on va l’interdire de sortir au couché de soleil, ceux qui n’ont pas la tête ont les jambes »moi même »

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • reda
    7 août 2015 at 9 h 31 min - Reply

    Il faut bien comprendre une chose: le magyar est un « politichien » pervers sans foi ni loi.
    Si jamais, par malheur, il passe… il n’aura qu’une seule cible dans son viseur: l’Algérie! Pour qui, il voue une haine indicible et morbide. Qu’on se le tienne pour dit…

    Mais d’ici là, un ACCIDENT malheureux… peut vite lui arriver, n’est-ce pas?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Nordine
    8 août 2015 at 3 h 43 min - Reply

    sarkozi sait qui il a en face de lui, il connait leurs valeurs c’est pour cela qu’il se permet de ghoghoter ainsi

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • HANI GHORAB
    8 août 2015 at 13 h 38 min - Reply

    monsieur Ait Benali vous nous dites de ne pas donner une importance aux propos tenus par le loup, alors doit-on effacer de notre mémoire de digne fils de ce pays que l’ami du loup en l’occurrence le renard (BHL) avait émis son avis, je ne sais pas si vous etes au courant de ce dire « il faut que l’algérie goutte du printemps arabe » ou comme il a dit « lui » le renard qui sur ordre d’Israel a semé la merde en Libye, en Syrie, Egypte en complotant avec les frères musulmans, et vous voulez qu’on ne donne pas un importance aux dires de Sarkou- zit, soyez sérieux messieurs « c’est nous qui avons raison et personne d’autre ».

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Ait Benali Boubekeur
    9 août 2015 at 9 h 23 min - Reply

    @HANI GHORAB!
    Le titre de ma contribution résume le fond de ma pensée. Si on est choqué par un propos, certes blessant, on devra l’être davantage concernant la gestion catastrophique du pays. En outre, si le pays est fragile, donnant ainsi l’occasion aux Saorkozy, BHL d’intervenir sur le débat, c’est que le pouvoir a mené le pays à vau-l-eau. Enfin, libre à toi d’interpréter, comme tu veux, cette sortie médiatique de Sarkozy. Pour ma part, je crois que les Algériens devront se préoccuper de l’évolution de la situation de leur pays. Et cela reste un avis personnel. Donc, je ne prétends pas détenir la vérité. C’est pour ça que je ne peux pas être plus sérieux comme tu le suggère à la fin de ton commentaire.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Ali SBIH
    9 août 2015 at 18 h 32 min - Reply

    « Donnez-moi un point d’appui, et un levier, je soulèverai le monde » disait Archimède.

    En politique c’est tout comme ,il faut réunir les 02 ,sinon tout devient un vœu pieu .

    Mr N.S a devant lui son échec, la tragédie que vit la Libye au quotidien et le déferlement des Migrants sur l’Europe l’interpellent également au quotidien.

    Une tribune/prétoire en Tunisie ou ailleurs n’efface pas cette tragique erreur de parcours.

    Bien plus ,il faut s’interroger sur la passivité des Tunisiens, de déroger aux règles de bienséance politiques et des protocoles en accordant gracieusement des tribunes à des tribuns qui n’en sont pas ,oubliant que le voisin décrié est capable de signer des chèques à blanc au nom d’une fraternité qu’eux ne partagent pas dans leur majorité!.

    Et pour cause ,ces taxes de passage, la rigueur aux frontières et ces touristes de naguère qui « polluaient » l’air parce que ne fréquentant pas les hôtels chics .
    En réalité Mr N.S a gagné son invitation à venir en Algérie en automne et pour cause ,il a su titiller la fibre nationaliste se rappelant au souvenir du pouvoir en légitimant encore plus l’exigence de repentance et son « actualisation »,une feuille de route commune en somme pour les frères ennemis !.

    En politique, il y aura toujours quelque chose qui échappe au profane.

    L’urgence est ailleurs ,le baril qui risque de se crasher et il y a un peu plus de 40 Millions qui eux ne font pas de politique mais à coups sûr beaucoup de calculs pour survivre.

    Faut laisser la caravane passer

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos