Édition du
6 December 2016

Béjaïa/ du wali aux chefs de daïra et aux maires!!

Mister Beanhttp://fr.dzaier.info

Le nouveau wali de Béjaïa, Ouled-Salah Zitouni, veut vraisemblablement se distinguer, au troisième jour de son investiture, en voulant interdire aux premiers magistrats des communes, ainsi qu’aux chefs de daïra relevant de la wilaya, tout déplacement en dehors du territoire de la wilaya de Béjaïa sans son autorisation préalable. Dans une note officielle adressée à tous les chefs de daïra, présidents d’APC et membres du conseil exécutif élargi, datée du 4 août, le wali leur signifie textuellement qu’«il leur est interdit de se déplacer en dehors du territoire de la wilaya de Béjaïa, pour quelque motif que ce soit, sans l’autorisation préalable du wali ou du secrétaire général en cas d’absence du wali». Il leur enjoint de déposer leur demande d’autorisation, avec l’ordre de mission établi, auprès de son cabinet, tout en mettant l’accent sur «l’extrême importance» que revêt cette directive pour lui. Cette correspondance a aussitôt suscité une vague d’indignation au sein des élus et de la classe politique locale. Pour un député FFS, le nouveau wali «vient de dépasser toutes les limites». Il estime que si ce wali «croit qu’il est dans une wilaya soumise, il se trompe».

Même ton chez le président du groupe RCD de l’APW (bloquée depuis neuf mois), Mouloud Debboub, pour qui le successeur de Hamou Ahmed Touhami «semble se tromper d’époque et de région». Cet élu juge que «si à travers cette note, le wali veut interdire l’utilisation des véhicules de service à des fins personnelles, surtout en dehors de la wilaya, on peut le comprendre ; mais si ce sont les déplacements des présidents d’APC et autres, même avec leurs propres moyens et en dehors des horaires de travail qu’il veut contrôler, c’est une atteinte grave aux libertés individuelles», s’insurge-t-il. Une chose est sûre : cette note va faire du bruit.


Nombre de lectures : 4641
7 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • LYES LARIBI
    6 août 2015 at 18 h 38 min - Reply

    La grande question qui se pose: quels sont les critères dans l’Algérie d’aujourd’hui pour devenir Wali, ministre, recteur d’université, directeur d’hôpital…?
    Quand à cette directive, je pense que le wali lui même exécute un ordre vu ce qui se passe dans la haute sphère du régime. La Kabylie est une région très sensible et ceux qui tirent les ficelles de ce régime pourri savent qu’elle a la capacité de renverser les situations les plus catastrophiques que ça soit pour une partie ou pour l’autre. Après le feuilleton de la JSK, la manifestation des vendeurs de bières, les non jeuneurs, la langue arabe et maintenant la décision du wali, quelle sera la prochaine épisode? Va t en vers une escalade en Kabylie comme à Ghardaia??? Le proche avenir nous le dira.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 15

  • Si Salah
    6 août 2015 at 21 h 51 min - Reply

    Mieux que l’autorisation de sortie du territoire national: l’autorisation de sortie de la Wilaya…Ya bouguleb, il fallait la trouver celle-là…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • A.Hocine
    7 août 2015 at 0 h 42 min - Reply

    Les Présidents d`Apc et les autres membres de l`assemblée communale sont des gens élus (es) par les citoyens et citoyennes.La grande partie des membres des Apc sont des militants et militantes de partis politiques .Ils ou elles ne relèvent donc pas d`un pouvoir hiérarchique d`un fonctionnaire de l`État. M.Le wali confond il a ce point ses prerogatives pour ne pas faire la difference entre les relations fonctionnelles et les relations disciplinaires? pour un Enarque,s`il en est un,il faudra penser qu`il a passe beaucoup de son temps de formation en ecole buissonniere.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • Othmani
    7 août 2015 at 18 h 24 min - Reply

    Dans un vrai etat de droit ou la justice n’est pas sous tutelle du ministere de la justice (comme c’est le cas chez nous et dans le pays du tiers-monde que nos chers demicrates prennent pour exemple de verite absolue, je veux dire la France) une telle mesure est simplement INCONSTITUTIONNELLE et son auteur se retrouve automatiquement dehors et va faire l’objet de poursuites judiciaires automatiques comme c’est le cas dans les democraties. Mais comme ces gens la on cauitionne un coup d’etat contre la CONSTITUTION, qu’ils se taisent maintenant. Les principes ne sont pas une marchandise. Ils sont tellement sacres qu’ils ne sont PAS A VENDRE.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • Bendriss Otmane
    9 août 2015 at 21 h 21 min - Reply

    D’après la langue utilisée et le nombre de cachet de la cette instruction de ce nouveau wali de Béjaïa , çà se voit que c’est un « hizb frança » ! Officiel !!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • dada
    13 août 2015 at 3 h 24 min - Reply

    ce que vient faire le wali c’est une excellente chose en qu’elle que ligne la corruption j’espère que vous reconnaissiez vous-même pour moi c’est une excellente nouvelle car il n’y aura plus de corruption de carburant moins de frais de mission.
    Yak sah ya les femmes

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Ayrton BEAN
    24 août 2015 at 12 h 14 min - Reply

    Bonjour chers amis algériens et de Bejaia.
    Pour la blague, c’est certainement parce qu’il ressemble à Mister Bean le comique anglais et gaffeur, qu il met en place de conneries.

    Je ne suis pas si certain que cette decision vienne d en haut, il est juste comme certains algériens en haut poste qui veulent asseoir leur autorité au prix de conneries monumentales.

    C’est encore un « moi je suis… »

    De toute façon c’est une entrave à la liberté individuelle, et ça rappelle une triste époque algérienne pseudo française.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos