Édition du
9 December 2016

Selon El Watan et le chef patriote, le pouvoir balise « la prise de pouvoir par les terroristes »

plumitifs1http://www.algerieinfos-saoudi.com/

Publié par Saoudi Abdelaziz

El Watan garde le cap de la stratégie de la tension médiatique. Il n’y a pas si longtemps, au sortir d’une pénible élection présidentielle, en avril 2014, l’éditorial du journal présidait « le retour probable de l’assassinat politique« . Ce matin, Il continue de prédire l’apocalypse now après la mise en cause d’un général éradicateur par la justice militaire. Le crétinisme médiatique n’a pas de frontières.

Arrestation du général Hassan : Où est passée Salima ? titrait hier le site d’El Ergechergui qui explique : « Voilà deux jours que la sphère politico-médiatique est en ébullition au sujet du général Hassan, sans que Salima Tlemçani, la journaliste passée maîtresse dans les questions sécuritaires, ne donne le moindre signe d’activité. Son silence n’est pas passé inaperçu. Nombreux sont ceux qui attendent son « rapport ». Ses « sources sûres », tous des alter ego de Rab Dzayer, manquent à l’appel. Dans les réseaux sociaux, les langues d’aspic se lâchent. On s’inquiète pour sa santé… Que cache son éclipse dans une situation qui interpelle son talent ? Ses confrères d’El Watan aux analyses du même ordre ne font guère mieux. Sauf erreur, ils se sont donné le mot : ne pas souffler mot. « 

El Watan répond ce matin en titrant sur huit colonnes à la une : « Le général Hassan en prison ». On sait dans les milieux avertis que ce général du DRS est le symbole de la ligne éradicatrice hostile au dialogue politique avec l’islamisme, ligne que le Président Zeroual puis son successeur avaient mis en minorité dans le système de pouvoir algérien après une décennie de fitna sans issue.

Salima Tlemçani écrit d’emblée à propos de cette inculpation  :  » Pourquoi ? Dans quel but ? Aucune réponse claire n’est possible à ce stade», expliquent nos interlocuteurs ». Ces interlocuteur semblent se cantonner aux hypothèses galvaudées qui circulent sur la toile, sur la guerre entre Présidence et DRS.

« En attendant, écrit Salima Tlemçani l’institution militaire reste muette sur cette affaire ».  Elle fait donc appel pour éclairer les lecteurs El Watan à  » l’ancien chef patriote », et néanmois ancien député RCD, Noureddine Aït Hamouda. Ce dernier est catégorique:« L’arrestation du général Hassan «n’est qu’une suite logique de toutes les autres décisions prises depuis 2013« . Pour Le « chef patriote »  l’arrestation du général Hassan au moment où Madani Mezrag annonce la création d’un parti «n’est pas fortuite». Et d’ajouter : «Rien ne m’étonne si demain j’apprends que ce terroriste est décoré du grade de général pour diriger le service du général Hassan. Nous avons atteint une étape très grave. D’abord, la liquidation des Patriotes, après leur désarmement, puis la neutralisation de toutes les figures de la lutte antiterroriste et surtout les largesses accordées aux anciens terroristes qui sont mis au-devant de la scène politique, pour être utilisés comme un épouvantail afin de faire peur à la population ».

L’éditorial d’El Watan creuse ce filon. Tayeb Belghiche écrit :  » Le pouvoir, apparemment, balise le terrain pour que les terroristes islamistes s’emparent du pouvoir, pour le grand plaisir du wahhabisme saoudien qui ne se sentira en paix que lorsque notre pays sombrera dans le chaos, comme cela se voit actuellement en Irak, en Syrie, au Yémen et en Libye. Des gens comme Madani Mezrag exécuteront bien la sale besogne. La montée de l’islamisme coïncide avec une autre information qui ne laisse pas d’inquiéter : l’arrestation du général-major Hassan et les surprenants faits dont on l’accuse ». 


Nombre de lectures : 4595
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • hyama
    31 août 2015 at 18 h 26 min - Reply

    Bon Mezrag et tous ça on s’en fout…en ce qui concerne le cas de Monsieur Hassane ex Général « DRS » laissant la justice Militaire faire son travail, il n’est pas a nous d’évaluer les soupçons c’est une affaire de justice donc…
    voila.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Si Tchad
    31 août 2015 at 19 h 14 min - Reply

    Alors homonymie ou bien s’agit-il vraiment du fameux général Hassan Terro ?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 13

  • Electron libre
    31 août 2015 at 21 h 46 min - Reply

    Ainsi finissent les criminels de guerre pendant la sale guerre ses patrons ont en fait un heros et quand l’heure des comptes arrive eh bien on le jette en pature au peuple.
    Ya katal errouh ouin trouh.
    Moi je pense qu’ils payeront toud pour les crimes qu’ils ont commis !!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 11

    • ghoula
      4 septembre 2015 at 12 h 38 min - Reply

      Ah bon ? le Mezrag et compagnie sont absous? y a des pistonnés partout!

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • A.Hocine
    1 septembre 2015 at 0 h 34 min - Reply

    Dire que le pouvoir offre aux terroristes,l`Algerie sur un plateau en or,c`est franchement incroyable et je considere cela comme inconcevable.Partir de l`arrestation par la justice militaire d`un general Major specialiste de l`anti Terrorisme pour des raisons que l`on ignorent encore et conclure que l`Algerie est cedee aux islamistes c`est vraiment agir de main- forte et donner plus de credit et d`impact a un article dont ont sait qu`il sert les interets du pouvoir en place.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Si Salah
    2 septembre 2015 at 11 h 59 min - Reply
  • Yamouni
    2 septembre 2015 at 13 h 05 min - Reply

    C’est la même situation que celle que nous avons tous vécue en Juillet 62: celle d’un VIDE POLITIQUE… pour les opportunistes de tout bord y compris les militaires, la présidence et la mafia financière des nouveaux « riches ».

    Sentant, ou flairant…, c’est selon, la mort prochaine du 3/4 « président » chacun y va à hue et à dia pour se placer dans le prochain échiquier sans l’aval du pcp. concerné: LE PEUPLE!

    C’est la course effrénée au pouvoir où tous les coups sont permis y compris les arrestations, les assassinats, les soulèvements dans les régions, la manip. etc… tous les bas et hauts de game sont permis pourvu que chacun se place dans la course au pouvoir, le KOURSI… dans notre dardja.

    Cela me fait rappeler exactement, la même situation qu’a vécu l’Algérie avant son invasion par la France, à savoir la TAÏFFA DES RAÏS au temps de la Régence d’Alger…
    La déliquescence de l’ÉTAT algérien!

    Mais une chose m’intrigue. C’est cette volonté de destruction totale du D.R.S. et la fragilisation de notre armée et donc de l’Algérie qui attire mon attention alors que nous sommes menacés de TOUTES parts non seulement par nos voisins mais également par toutes les puissances qui nous veulent du mal.

    Seul un coup d’état par des officiers libres, jeunes et patriotes, pourront faire sortir l’Algérie de cette ornière destructrice avec l’aide du peuple algérien.

    Voilà ce qui arrive à un pays dont les enfants essentiellement accaparés par le pouvoir (el koursi) confisque TOUT le pouvoir à leur seuls profits sans associer le PEUPLE!

    En 1962, pourtant, nous crions TOUS à tue-tête:

    UN SEUL HÉROS, LE PEUPLE!

    Que reste-t-il de tout cela à ce brave et HÉROS peuple? Rien… ou presque!

    Mais, est-ce que TOUT est pour autant perdu?

    NON!!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Sassi
    2 septembre 2015 at 18 h 01 min - Reply

    They want to tell us: Free election is dangerous, So its up to us choose a president for you. You poor people!

    Prepare yourselves to another rape! The day of election, at 16:00, the order is given and the rape of Algeria starts!!! A few minutes later, the vote boxes are full of one name, the one chosen for us by them (after consultation of Mama Franca).

    Poor Algeria!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • thirga
    4 septembre 2015 at 23 h 52 min - Reply

    On peut etre contre ce général mais on ne peut etre d’accord avec des traitres à l’Algerie.
    Bouteflika venu en sauveur des généraux (une quinzaine) n’a rien pu faire durant 13 ans contre le DRS alors qu’il disposait de toutes ses facultés, sa santé.
    Il est pour le moins curieux que ce monsieur implose l’armée, pour détruire le DRS en deux ans, c’est à dire depuis son séjour à Val de Grace et sa rééducation aux Invalides, hôpitaux de l’ancienne armée coloniale.
    N’a-t-on pas vu Bouteflika , en robe de chambre, Sellal son PM et son chef d’état-majors vice ministre de la défense en costume tenir un mini-conseil de gouvernement à l’ombre de Hollande ?
    Pourquoi ne pas penser que le général Hassan n’est qu’ une victime des services du contre espionnage francais rendue possible par la fratrie de bouteflika ?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos