Édition du
4 December 2016

LE CLAN BOUTEFLIKA VEUT FAIRE LA PEAU DU “BERLUSCONI ALGÉRIEN”

pris au piègehttp://www.mondafrique.com/

Isaad Rebrab, l’homme le plus riche en Algérie, fait l’objet d’une enquête ordonnée par la Présidence de la République algérienne. En cause notamment, les fonds investis en France

mauvaise-passe-pour-isaad-rebrab-le-berlusconi-algerien

Crédit photo: Tous droits réservés d.r.

Isaad Rebrab, l’un des hommes d’affaires les plus prospères en Afrique et en Algérie, est clairement dans le collimateur de la Présidence de la République algérienne. Selon les sources de Mondafrique, le palais d’El-Mouradia a commandé au Premier ministre, Abdelmalek Sellal, une enquête sur le groupe Cevital, notamment sur les fonds qui ont permis d’investir dans l’usine Brandt en France. Joint par Mondafrique, l’indutriel estime qu’il s’agit « de vieilles enquètes ». « J’ai toujours agi dans la transparence. Les autorités françaises ont été tenues informées de la nature des fonds investis et n’ont rien trouvé à redire ».

De l’art de se sucrer 
L’enquête demandée par la Présidence algérienne devrait également, soulignent les sources de Mondafrique, déterminer le niveau de complaisance dont aurait bénéficié Isaad Rebrab au sein de la Banque d’Algérie pour investir des dizaines de millions d’euros en France et à l’étranger. Ces transferts de devises ont-ils respecté la réglementation algérienne relative aux changes? Les conseillers du Président Abdelaziz Bouteflika ne semblent pas le penser.

Par ailleurs, les douanes algériennes devraient procéder, dans les semaines qui viennent, à l’analyse des prix des matières premières importées par Isaad Rebrab. Les services des douanes vont éplucher de près les cours déclarés par Rebrab et ceux pratiqués sur les marchés mondiaux. Son groupe contrôle notamment  80 % du marché algérien du sucre. « Notre part du marché reste confidentielle, explique Isaad Rebrab, nous sommes leaders pour le sucre, mais il existe trois autres raffineries dans le pays. Où est le problème? »

Au  ministère des Finances et de l’Industrie en Algérie, des cadres soupçonnent pourtant Isaad Rebrab de gonfler les prix de la matière première importée.  Au moment où les prix baissent sur les marchés mondiaux, les prix du sucre écoulé par le groupe d’Isaad Rebrab demeurent très élevés. Par ailleurs, la Cellule de Traitement du Renseignement Financier (CTRFI) a transmis un ancien rapport au Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Il y est question, indiquent nos sources, de plusieurs transferts de devises diligentés par Rebrab dans une certaine opacité.

Guéguerre Bouchouareb-Rebrab

Les instructions du pouvoir algérien interviennent au moment où le ministre de l’Industrie algérien, Abdessalem Bouchouareb est ouvertement en guerre contre Isaad Rebrab. Après l’avoir accusé de fausses déclarations et de transferts illicites de devises, Bouchouareb a adressé un rapport accablant sur Rebrab à Abdelmalek Sellal, a-t-on appris de plusieurs sources à Alger.

Bouchouareb reproche au groupe Cevital de développer un taux d’intégration très faible qui n’aide guère l’Algérie à se développer économiquement. « C’est un transformateur et non pas un industriel », a dénoncé Bouchouareb qui tente de pousser Sellal à convoquer Isaad Rebrab pour lui demander des explications sur les impacts des importations de Cevital sur la balance de paiement de l’Etat algérien.
« Rebrab et ses fils ne cessent pas de s’attaquer au projet de l’usine de montage de Renault en Algérie. Mais, ils oublient de reconnaître que Renault développe en Algérie un taux d’intégration de 17 %.  Hyundai, la marque sud-coréenne commercialisée par Rebrab en Algérie n’a même pas fabriqué un rétroviseur dans notre pays », confie un autre conseiller au ministère de l’Industrie algérien.

L’heure des comptes

Est le début d’une longue descente aux enfers pour Isaad Rebrab? « Depuis de longues années, le Président Bouteflika le considère comme le Berlusconi algérien. Il ne l’a jamais porté dans son coeur à cause de ses alliances avec les généraux des années 90 qui ont longtemps saboté le travail de la Présidence depuis 1999″, indique un proche de la famille Bouteflika. L’homme le plus riche d’Algérie passe en effet pour être très proche des généraux éradicateurs des années noires. » Je n’ai de liens avec aucun général », se défent Rebrab  N’a-til pas pourtant signé une pétition en faveur de l’ancien ministre de la Défense nationale, le général Khaled Nezzar, l’un des principaux acteurs de la guerre contre les islamistes? « C’était une pétition contre l’intégrisme, estime Rebrab, mon devoir était de soutenir une personnalité comme Nezzar qui fut à la tète de ce combat ».

Après le départ du général Toufik, le grand chef des services algériens, Isaad Rebrab apparait isolé, mais toujours entreprenant et bénéficiant de nombreux appuis en France, dont l’ancien ministre français de l’Industrie, Arnaud Montebourg. Le clan présidentiel parviendra-t-il à faire vaciller le « Berlusconi Algérien » ?


Nombre de lectures : 6921
9 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Rebah
    9 octobre 2015 at 12 h 00 min - Reply

    Ok, on va faire la peau du « Berlusconi Algérien », mais pas avant de faire la peau à « Chikour Algérien » Khelil, l’ancien Ministre de L’Energie enfant chéri de l’homme au fauteuil roulant !

    Une bonne partie du peuple algérien se tient prêt de « faire la peau » à Rebrab , mais jamais, AU GRAND JAMAIS, avant de faire celle …. de Khelil ! Sinon, çà va … chauffer grave … je pense !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 18

  • Nordine
    9 octobre 2015 at 17 h 39 min - Reply

    je crois qu’il faut arrêter de parler de clan car ils bouffent tous dans la même gamelle c’est vraies qu’ils sont pirent que des hyènes enragées, traitres, fourbes, lâches, menteurs, hypocrites et mythomanes mais ces pouilleux dégueulasses ne sont que des gestionnaires du pays que leur a confié, choisi et mis en place par le véritable propriétaire de l’Algérie résidant depuis prés de deux cent ans à Paris Fbg St Honoré …
    l’indépendance c’est pipo !!!!!
    on ne l’a jamais été !!!
    De continuer à l’affirmer c’est de l’escroquerie!!!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 16

  • ridouh
    9 octobre 2015 at 18 h 58 min - Reply

    Ok, le clan d’Oujda veut faire la peau à Rebrab, pas de problème. Mais pourquoi donc, ce même clan a laissé filer Chakib Khelil en l’ex-filtrant à partir d’Oran avec l’aide de la police, de la douane et des services… pour filer à l’anglaise vers l’étranger? Pourquoi le clan d’Oujda ne lance pas un mandat d’arrêt (ou d’amener) international contre Chakib Khelil? Là, est toute la question…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 16

  • wahid
    9 octobre 2015 at 20 h 24 min - Reply

    Rebrab contre Attaque selon LA RÉDACTION DE « MONDAFRIQUE » – Publié le 08 Oct, 2015

    DE POSSIBLES RÉVÉLATIONS D’ISAAD REBRAB SUR GAÏD SALAH ET SUR BOUTEFLIKA

    Isaad Rebrab prépare sa stratégie de défense contre le clan présidentiel en Algérie qui semble vouloir l’abattre après le départ du général Toufik de la direction du DRS (services algériens). Le richissime homme d’affaires algérien aurait d’ores et déjà préparé son exil en France pour échapper à la vengeance des nouveaux maîtres d’Alger. En voyage à Montréal au Canada et ensuite au Brésil, celui que Bouteflika appelle le « Berlusconi algérien » a été averti qu’un plan machiavélique se prépare contre lui.

    Des émissaires de ses « amis » au sein de l’institution militaire et ses anciens soutiens au sein du DRS algérien lui ont assuré qu’il fera l’objet d’une arrestation musclée pour fausses déclarations douanières et transferts illicites de devises.

    L’homme qui pèse 3,5 milliards de dollars panique et prend cette information très au sérieux. Il décide d’agir vite et prend le devant de la scène en annonçant aux médias algériens qu’un mandat d’arrêt a été lancé à son encontre. L’opinion publique algérienne est sous le choc.

    Pour Isaad Rebrab, la meilleure défense est l’attaque. Avec sa sortie médiatique controversée, il a obligé les autorités algériennes à démentir le lancement d’un mandat d’arrêt. Mais le patron de Cevital, premier groupe privé algérien, ne va pas s’arrêter-là. Ses proches collaborateurs et amis lui ont suggéré de se transformer en un Boris Berezovsky Algérien.

    Comme cet homme d’affaires russe anti-Poutine qui s’était exilé à Londres, des amis à Rebrab, dont des anciens hauts gradés du DRS, lui ont fortement conseillé de se rebeller contre le régime de Bouteflika à partir de l’étranger.

    Isaad Rebrab qui détient de nombreux dossiers sur les rouages du sérail algérien, pour l’avoir bien fréquenté, envisage même de préparer des révélations fracassantes sur le général-major Ahmed Gaïd Salah et la famille Bouteflika notamment le frère du Président algérien, Saïd Bouteflika, que Rebrab pourrait fortement accabler en raison de son implication dans de nombreux business très louches en Algérie.

    « Isaad Rebrab n’hésitera pas à tout déballer dans les colonnes de la presse internationale et française », assurent plusieurs sources très bien introduites dans les milieux des affaires en Algérie.

    La diffusion d’informations très compromettantes contre la famille Bouteflika et le chef de l’état-major de l’armée algérienne, dont le nom est évoqué dans des affaires de pots-de-vin et des rétrocommissions en marge de plusieurs marchés d’achat d’armes, risque de fragiliser dangereusement les équilibres politiques du régime algérien. Reste à savoir si Paris acceptera de jouer le rôle de la terre d’asile qui servira de base arrière au « combat politique » de l’homme algérien en quête de survie face à un système qui semble détenir contre lui des preuves accablantes.

    Source:
    http://mondafrique.com/lire/confidentiels/2015/10/08/des-revelations-fracassantes-disaad-rebrab-sur-gaid-salah-et-la-sur-boutefl

    Mon point de vue nuancé.

    L’esprit de meute .

    https://www.youtube.com/watch?v=n5M0A0VA0g0

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Dria
    9 octobre 2015 at 21 h 58 min - Reply

    c’est la PEAU et le SCALP du peuple algériens qu’ils sont entrain de se payer alors continuons de disserter sur RAB EDZAIR , puis REBRAB …prions RAB EL 3IBAD à nous guider vers le chemin du salut, afin de nous unir et de réagir ensemble avant qu’il ne soit trop tard, ils sont entrains d’allumer le brasier, ils sont capable du pire et on hésite encore, j’ai peur que dans un avenir proche , on n’aura que nos larmes et nos remords de n’avoir pas agi à tamps ALLAH YADJ3AL AL KHIR.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

  • ca21dz
    10 octobre 2015 at 7 h 41 min - Reply

    Pour quoi on noie le poisson a chaque fois qu’on evoque un sujet nous algeriens on ait les champions de navigation a vie,
    Rebrab sa fortune et son assention et douteuse de chez douteuse rien que sa signature pour sauver le soldat rayan ne lui pardone rien apres c’est un bon manager et ttrala je pense qu’il n’est pas ce qu’on dit de lui le gouvernement que je ne cautione pas apparement connais bien le loup et le loup n’a plus de protecteur maintenant il faut qu’il laisse sa peau comme d’auttreavnt lui

    Chakib st protegé c’es la l ladifference

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • AMAR
    10 octobre 2015 at 9 h 17 min - Reply

    Le debat a force d etre concentre sur ces clans comme le dit si bien Nordine semble vraiment biaise ! a mon avis on veut nous foutre une autre constitution avec « une mixture a liberation prolongee » qui nous fermera tout espoir de liberte et ce pour une dizaine d annee encore! deja les espaces de liberte sont dramatiquement fermes( pas de rassemblement a alger..justice toujours aux ordres…meme le droit a la defence est parfois conteste! la citoyente est menacee!!nous n avons qu une alternative : militer pour UNE CONSTITUTION QUI SEPARE LES POUVOIRS ET QUI CONSACRE LE CONTROLE citoyen SUR TOUTES LES INSTITUTIONS DU PAYS SANS EXCEPTION! consacrer un vrais etat civil ou le controle des urnes se fasse par la societe et la justice n obeit qu a la loi ..plaider pour une liberte sans limite de la presse qui ne doit obeir a aucun code de l information a part les libertes des uns et des autres!!!
    c est le plus grand defit qui nous attends et on n’ a pas le droit de les laisser triturer notre constitution comme ils veulent! C EST NOTRE CONSTITUTION DONNONS LUI DES ARMES POUR BIEN NOUS PROTEGER!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • ridouh
    11 octobre 2015 at 9 h 41 min - Reply

    Quand on voit ce bouchouareb s’attaquer à Rebrab et lui reprocher des tas de choses vraies ou fausses, je n’en sais rien… Je me dis que ce « ministre » mandaté par le « clan » d’oujda et devenu ce qu’il est par la seule grâce que son frère aîné soit un général major, je me pose des questions sur les capacités intellectuelles et professionnelles de ce personnage SANS DIGNITÉ qui ose encore parader devant nous et parler la bouche pleine par l’argent qu’il a volé au peuple Algérien et à l’Algérie (il n’est pas le seul, certes) et s’acheter deux appartements, peut-être plus, dans un quartier très huppé de Paris. A sa place, j’aurais remis ma démission, sur place, et disparaître pour toujours. Mais des gens pareils, les nouveaux parvenus, N’ONT AUCUNE DIGNITÉ…!!! Alors, il devrait avoir, au moins, la décence de se taire et disparaître de notre champ visuel médiatique pour l’éternité. Car il ne sait même pas ce que signifie le sens étymologique du mot: homme publique. La H’CHOUMA…!!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • djelloul mohamed
    29 octobre 2015 at 14 h 19 min - Reply

    Le dit Berlusconi a été plusieurs fois chef de gouvernement » Prime Minister of Italy in four governments (1994–1995, 2001–2005, 2005–2006 and 2008–2011)+ Forbes magazine ranked him as the 141st richest man in the world with a net worth of US$8.0 billion.[3] In 2009, Forbes ranked him 12th in the List of The World’s Most Powerful People due to his domination in Italian politics. » Ce personnage en bien ou en mal, c’est un monument en Italie; qu’on est-il de Rebrab, un industriel soutenu !!! comme tout le monde dans les affaires et dans la politique. Je ne défends personne mais cet industriel algérien ne date pas d’hier, alors pourquoi aujourd’hui?????
    L’ argent de ce dernier fait travailler des centaines de personnes (+ fmly ), renfloue les caisses de l’Etat par des taxes directes et indirectes des Mds ALD,… et les ‘autres’ aux emprunts faramineux des banques PUBLICS font travailler combien de personnes 05 parents et 02 ouvriers non déclarés, …. je me demandes si ces GENS remboursent leurs emprunts !!!!!!!!! oui, ils le rembourseront tôt ou tard youwm hissabbbbbbbbbbbbb

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos