Édition du
10 December 2016

Quand les bravaches de la police politique naissante (MALG) tombent les masques !

Abane Ramdane4Dahou Ould Kablia défend et justifie l’assassinat de Abane Ramdane

TSA. dimanche 1 novembre 2015 | Par Achira Mammeri | Actualité

La liquidation de Abane Ramdane était « le seul remède », a déclaré Dahou Ould Kablia, président de l’association des anciens du Malg (ministère de l’armement et des liaisons générales), dans un entretien publié ce dimanche 1er novembre par le quotidien arabophone Echourouk.

Ould Kablia défend, justifie et assume pleinement le crime. «Abane Ramdane avait une perception différente de la gestion de la Révolution, il était en total désaccord avec les autres dirigeants militaires», a-t-il ajouté.

L’ancien ministre de l’Intérieur décrit Abane comme étant un homme « orgueilleux » qui de surcroît adoptait une attitude « méprisante envers ses compagnons de guerre ». Un comportement qui suscitait à chaque fois une intervention de Ferhat Abass, président du gouvernement provisoire, selon lui.

Abane Ramdane refusait le dialogue et les débats et il n’admettait pas le consensus, poursuit Dahou Ould Kablia, en affirmant que cette vision n’était pas partagée par ses collègues au gouvernement provisoire, ou au sein de l’instance de coordination. En somme Abane « n’avait aucun sympathisant et aucune influence », a-t-il dit. « Le plus dangereux, comme le souligne Ferhat Abbas dans ses mémoires, c’est qu’il traitait ses compagnons de mules », a ajouté Ould Kablia.

Cette tension permanente entre Abane et les dirigeants politiques et militaires de la Révolution, notamment Abdelhafid Bossouf, s’était transformée au fil du temps en une affaire « d’existence et de survie», selon Ould Kablia. Et à ce moment là que la décision de liquider Abane était prise, a-t-il ajouté.

Dans un autre chapitre, Ould Kablia est revenu sur le rôle politique « important » joué par Boussouf, pendant la Révolution. « Un Homme écouté, respecté et dont les positons étaient déterminantes au sein du GPRA », a-t-il témoigné.

Il a également abordé la crise survenue après le congrès du Tripoli en juin 1962 et les divergences entre le GPRA, l’état-major et Ben Bella qui voulaient geler le gouvernement provisoire et le remplacer par un Bureau politique. Ainsi que la décision de Youcef Benkheda de renoncer à la création d’un gouvernement, évitant ainsi la confrontation avec les dirigeants militaires.

Boudiaf ne faisait pas confiance à Boumediene

Le président de l’association des anciens du Malg parle des ambitions démesurées de certains dirigeants de la Révolution à la veille de l’indépendance du pays. Il cite Ahmed Ben Bella, Rabah Bitat, Mohamed Khider, et au second degré, Houari Boumediene. Ce dernier a d’ailleurs proposé à Mohamed Boudiaf la direction du Bureau politique, sous prétexte que ce poste allait lui ouvrir les porte de la présidence de l’Algérie, mais ce dernier avait refusé, relate Ould Kablia. « Boudiaf n’avait aucune confiance en Boumediene et dans l’état-major, parce qu’il a compris dès la première réunion du Bureau politique, que cette instance a reculé sur ses engagements signés dans les accords d’Evian, en optant notamment pour le parti unique, un choix non démocratique », explique-t-il.

Accords d’Evian

Ould Kablia estime que les Algériens n’ont pas respecté des clauses des accords d’Evian, notamment au chapitre des nationalisations. « Les Algériens avaient la possibilité de nationaliser tout, à condition de prévoir des dédommagements pour l’autre partie. En 1963, ils ont tout pris, sans prévoir le moindre dédommagements », atteste-t-il.

Ould Kablia confie que les anciens du Malg s’étaient mis au service de l’armée algérienne sous les ordres de Boussouf. Enfin, il a annoncé que le Malg a remis ses archives. Plus de 50 tonnes de documents au ministère de la Défense nationale.


Nombre de lectures : 6434
60 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Salah-Eddine SIDHOUM
    1 novembre 2015 at 19 h 27 min - Reply

    Quand les bravaches de la police politique naissante (MALG) planqués à la base Didouche (Libye) tombent les masques !
    Quand un criminel est érigé en « homme respecté »…..
    Quand un Homme politique, un des architectes avec Mohamed Larbi Ben M’hidi, de la Révolution, est qualifié « d’orgueilleux et de méprisant »…..
    Quand des aventuriers et des imposteurs salissent la mémoire des Héros de notre guerre de Libération….
    Quand un pompiste qui par un accident de l’Histoire est devenu « ministre » de notre malheureuse Algérie, défend le CRIME POLITIQUE…..et ce, en ce 61e anniversaire du 1er novembre 54….
    Quand des ignares excrètent une Histoire falsifiée…..
    Que reste-t-il alors de l’esprit de Novembre, de la Révolution et de la Dignité du Peuple Algérien ?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 73

    • TOLGA
      1 novembre 2015 at 22 h 43 min - Reply

      Ya SI SIDHOUM, voilà comment des gens qui n’ont pas fait la révolution osent, aujourd’hui, juger et condamner une seconde fois les VRAIS RÉVOLUTIONNAIRES. Même les morts NOS GLORIEUX CHOUHADAS ne trouvent point grâce à leurs yeux. Ces gens là, y compris bouteflika psq. il était avec eux à Oujda, ont un complexe indélébile: celui de ne point avoir fait la révolution – LES ARMES A LA MAIN – comme nos IMMORTELS HÉROS:

      – BEN BOULAÏD – ALI LA POINTE – HASSIBA – AMIROUCHE – SI EL HOUES – ZABANA – LOTFI et tous NOS CHOUHADAS ALLAH YERHAMHOUM!

      Ya SI SIDHOUM, Allah i khalik, ces gens-là sont de vrais agents de la France!!! Et « ils » continuent leur oeuvre destructrice. Mais nous devons leur dire une chose:

      . QU’ILS NE NOUS COMPLEXERONT PAS!!!

      . LE PEUPLE ALGÉRIEN CONNAIT SON HISTOIRE ET TOUS SES HÉROS UN PAR UN!!! DE L’EST A L’OUEST ET DU NORD AU SUD…..

      . ILS SONT ENTRAIN DE SE DÉVOILER!!! Et comme le dit notre adage populaire: KHLASS! ET KECHFAT EL BAZGA…!!!

      . ALLAH YERHAEM ECHOUHADAS!!!

      . GLOIRE ÉTERNELLE A NOS CHOUHADAS AL ABRAR!!!

      . LE COMBAT CONTRE LA FRANCE ET SES AGENTS N’EST PAS TERMINÉ…….. YA SI SIDHOUM LAÂZIZ!!!

      . OU LAKHBAR I DJIBOUH ETTOUALA………

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 21

  • Abdeldjalil
    1 novembre 2015 at 19 h 39 min - Reply

    « Et à ce moment là que la décision de liquider Abane était prise… »

    Je demande à Mr OULD KABLIA de nous citer qui a pris cette décision, de les nommer un par un, on a le droit de les connaitre, c’est une responsabilité devant Dieu et le peuple algérien et l’histoire.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 24

  • Mohamed Maiz
    1 novembre 2015 at 19 h 42 min - Reply

    SANS DIGNITE RETROUVEE POINT DE CHANGEMENT

    Il est aujourd’hui des mots , recouvrant a la fois concepts et valeurs, qui , malgré bien des vicissitudes , survivent aux manipulations idéologiques et aux travestissements de la pensée. Par cette faculté de résistance et de persévérance , ils nous offrent les fondements précieux de sens et de principes . La DIGNITÉ possède cette rare vertu.

    Sous le choc de luttes claniques dont la maitrise nous échappe et nous devient étrangère , l’impression est souvent d’avoir atteint le fond du puits, de ne plus être que l’objet de nous mêmes . Dans cette opacité,dans ce flou ambiant fait de manipulations , d’intrigues, d’humiliation et d’injustices, la dignité devient notre seul recours concevable ,notre seule force , pour ainsi dire notre seule arme pour affronter et résister a tous ces assassins de l’espoir . Elle nous permet de survivre , de résister et d’affronter les courants contraires, comme elle nous permet de nous relier au « vivre ensemble » .Là ou l’homme se trouve démembré , humilié , nié dans le respect qu’on lui doit et qu’il se doit a lui même ; vient l’irrésistible besoin d’une rupture qui le replace dans sa dignité
    L’existence repose sur un principe que rien n’explique , mais qui explique tout. Il s’agit de l’exigence même d’avoir des principes , afin de ne pas faire ni vivre n’importe quoi .
    L’homme indigne est celui qui ne reconnait pas la dignité de l’homme ni dans son comportement ni dans son attitude et qui peut même l’amener a reconnaitre et a justifier le crime , tous les crimes ;
    Dahou Ould Kablia vient de nous donner un aperçu de ce que c’est l’homme indigne!
    Ceux qui ont compris sont ceux qui considèrent qu’ils ont tout quand ils ont leur dignité .

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • fateh
    1 novembre 2015 at 20 h 37 min - Reply

    ALLAHOUMA ARHAM CHOUHADAOUNA

    Voila une personne qui a passé sa vie en complice de tortures de crimes et d’assassinats extra -judiciaires.
    Il faut vraiment etre de la pire espece pour dire de pareilles immondices sur l’execution de ABANE…Moi je range cet individu au cote d’ausaresse qui a dit la meme chose sur l’assassinat de BEN MHIDI….
    Boussof avait les moyens de garder Abane en prison jusqu’a ce qu’i y ait un accord ou conscensus. Mais apparemmnet on ne voulait pas de cette home qui les meprisait parcequ’il ne voyait en eux que reellement des mulets , une espece animale sterile qui ne peut procreer ou plutot a defaut de procreer, elle detruira et enfantera lachete et trahison…
    OULD KABLIA ALLAH YDHALLAK YA KHABITH YA JABANE tu attends 53 ans pour parler parceque le livre de belaid abbane a fait des revelations que toi meme tu n’as jamais ose dire.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 23

  • amar
    1 novembre 2015 at 20 h 39 min - Reply

    MAIS DE QUOI ON SE MELE NOUS AUTRES? NOUS N AVONS MEME PAS LE DROIT A AVOIR UNE VERSION APPROXIMATIVE DE L HISTOIRE ! nous apprenons quand meme une chose : que la concertation et le dialogue n ont jamais ete une vertu chez nos « histoiriques » et ils nous ont malheureusement legue comme heritage la culture de la liquidation dans ce domaine au mains nous avons eu droit a desgeneraux qui excellent! en ce jour de novembre l esprit de nos chouhadas nous interpelle tous a doter le pays de son histoire. la vrais histoire pas celle des despotes faussaires! l universite et les historiens et tout ceux qui peuvent y contribues sont sollicites !!! et pourquoi pas encadrer des recherches sur ces dates pleins de sens comme le 1ER NOVEMBRE..LE 5 JUILLET…LE 19 MARS….CERTE IL MANQUE ENCORE A NOS PROF UN PEU DE COURRAGE ET UN PEU D ASSURANCE EN SOIT MAIS TOUJOURS EST IL ILS OUVRIRONT LA VOIE A CETTE JEUNESSE QUI DOIT PRENDRE UN JOURS OU L AUTRE LA RELEVE…TANT IL N Y A PAS DE QUOI ETRE FIERS DES BILANS!!!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Dria
    1 novembre 2015 at 22 h 10 min - Reply

    Si c’était le seul remède pourquoi avoir fait dans le MENSONGE durant toute ces années, Ellah Idelek, il aurait mieux fait de continuer à se taire la VÉRITÉ tout le monde la connait aujourd’hui, il a l’AUDACE de tuer ABANE une seconde fois par cette sortie, il fait semblant de dévoiler un Secret d’état alors qu’il s’agit d’un secret de polichinelle.

    Ce drôle de coco fut certainement un DAF , de connivence avec les autres acolytes DAFISTES qui continuent EN SECRET de dilapider les richesses national et de faire place à l’ancienne puissance coloniale, sinon pourquoi il se préoccupe du dédommagement de la France pour les nationalisations, un déroulement du TAPIS ROUGE pour FAFA afin de reprendre du terrain et le plus grave c’est qu’il incrimine les ALGÉRIENS et non pas les DIRIGEANTS comme lui de ne pas avoir respecter les accords d’Evian.

    Continue sur ta lancée et raconte nous , la fin de AMIROUCHE d’EL HAOUESS et les autres MARTYRS de CHAABANI and CO il avait TOUS de l’ORGUEIL…chose qui vous fait hélas défaut ….tu as défendu le MENSONGE durant des décennies ya KADEB et tu défends EL KATEL …NO COMMENT

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 31

  • saad_tahar
    1 novembre 2015 at 22 h 12 min - Reply

    1 – les Algériens n’ont pas respecté des clauses des accords d’Evian !!!

    Réponse : Les français ont-ils respecter le peuple Algérien pour le coloniser (1830), prendre ses terres, ses trésors, tuer des milliers d’Algériens…??!!!!

    – Est-ce que les colons , les pieds noirs…ont des biens légaux en Algérie ???!! Ne sont-ils des biens acquis par la force des armes ?? des biens ancestrales du peuple Algérien ???!!!

    2 – J’ai le pressentiment que Ould Kablia fera partie de ceux qui lorsque seul dans leur tombe, 3AZRAYINE leur demande qui est ton dieu, il répondra : C’EST TOI 3AAZRAYINE QUI EST MON DIEU.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • liza
    2 novembre 2015 at 2 h 03 min - Reply

    Je suis terrassée, je ne trouve pas les mots pour exprimer mon dégoût et mon désarrois, j’ai regretté d’avoir lu cet article. Sans l’intervention lumineuse de notre grand frère Salah-Eddine SIDHOUM Tabarak allah ou fih et celles d’autres vaillants et sincères patriotes je crois que j’aurai perdu totalement confiance en mon pays. Traiter Abane Ramdane de la sorte et justifier son lâche assassinat constitue pour moi la pire des insultes pour notre glorieuse révolution. Mais on a maintenant la preuve que cet assassinat hante les nuits des complices des ses bourreaux, ils essayent à tout prix de s’en débarrasser sans résultat. Je vous écris avec les larmes aux yeux, des larmes de joie, car Monsieur Salah-Eddine SIDHOUM vous m’avez rendu espoir et je sais maintenant que nos valeureux CHOUHADAS ne seront pas salis, et qu’il y aura toujours des HOMMES qui défendront leurs mémoires. Je ne peux pas continuer, je suis émue, je vous remercie tous pour vos courageuses interventions.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 23

    • Bsikri
      2 novembre 2015 at 11 h 50 min - Reply

      @Liza

      Très chère soeur, ne vous en faites pas. Il vient d’avouer en direct un CRIME IGNOBLE commis contre un authentique et VRAI CHAHID!!! Voilà, quelles étaient leurs méthodes pour éliminer nos VALEUREUX CHOUHADAS AL ABRAR!!!

      ALLAH YERHAMHOUM BI RAHMATI ALLAH!!!

      – C’est ainsi qu’ils ont éliminé Mostepha BEN BOULAÏD! Par… un poste de radio largué par les services français qui lui a explosé en pleine tête qui a été déchiquetée.

      – C’est ainsi qu’ils ont vendu à l’armée française en indiquant à celle-ci l’itinéraire exacte du passage des valeureux colonels AMIROUCHE et SI L’HOUES à djebel Thamer (Boussaâda) région du sinistre bencherif qui assassina à son tour le VALEUREUX COLONEL CHAABANI.

      Et c’est ainsi qu’ils ont TUÉ, VENDU et ASSASSINÉ tant et tant de nos VALEUREUX ET GLORIEUX CHOUHADAS!!!!!!!!

      MAIS QU’ILS SOIENT SÛRS ET CERTAIN D’UNE CHOSE: ILS NE NOUS FONT PAS PEUR ET NOUS N’ABDIQUERONS PAS….. CAR LE PEUPLE ALGERIEN N’A JAMAIS AU GRAND JAMAIS ABDIQUE DE SA VIE….. COURAGE!!!!

      NOUS LES AURONS…!!!

      OURAK OUARAK OUA ZAMAN TAOUIL…!!!!!

      – C’est ainsi qu’ils (Yacef SAADI) ont vendu les VALEUREUX CHOUHADAS: HASSIBA – ALI LA POINTE – PETIT OMAR et …….

      – C’est ainsi qu’ils ont vendu le CHAHID SI LOTFI et là… justement c’est le clan d’Oujda lui-même qui l’a fait….

      – C’est ainsi, aujourd’hui, que ces traîtres dirigent l’Algérie et l’ont menée là où elle est… là où ON est…

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 17

  • rachid dahmani
    2 novembre 2015 at 8 h 11 min - Reply

    Bonjour à tous,

    « Ould Kablia défend, justifie et assume pleinement le crime. «Abane Ramdane avait une perception différente de la gestion de la Révolution, il était en total désaccord avec les autres dirigeants militaires», a-t-il ajouté. »
    « Abane Ramdane refusait le dialogue et les débats et il n’admettait pas le consensus, poursuit Dahou Ould Kablia, en affirmant que cette vision n’était pas partagée par ses collègues au gouvernement provisoire, ou au sein de l’instance de coordination. En somme Abane « n’avait aucun sympathisant et aucune influence », a-t-il dit. « Le plus dangereux, comme le souligne Ferhat Abbas dans ses mémoires, c’est qu’il traitait ses compagnons de mules », a ajouté Ould Kablia. »

    Je me permet d’analyser juste ces deux passages. Ould Kablia défend et assume pleinement le crime. On a bien assassiné Abane Ramdane. Et ce parce qu’il avait une perception différente de la gestion de la révolution. Comme ce fût l’un des artisans avec quelques autres dont Larbi Ben M’hidi, on ne peut pas dire qu’il ne fût pas doté d’une intelligence supérieure à celles des autres (ses « compagnons »). Et comme la révolution a abouti on ne pourra pas dire que ce n’est pas grâce à lui.
    Ensuite, Ould kablia dit que Abane Ramdane traitait ses compagnons de mules. N’avait il pas tort en fait lorsque l’on voit ou en a été le pays par la suite et ou il en est actuellement? Car enfin, après sa liquidation et la liquidation des vrais martyrs de la révolution, ne sont ils pas des mules qui sont restés aux commandes du pays pour le conduire au fiasco d’aujourd’hui? Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 21

  • Mouloud
    2 novembre 2015 at 9 h 37 min - Reply

    C’est une insulte à la mémoire du Grand ABANE RAMDANE qualifié d’arrogant simplement parce qu’Il les a traité de JHOUJA.
    Que ce grand combattant nous explique aussi pourquoi BEN M’HIDI s’est retrouvé entre les mains d’Aussaresse pour être assassiné ! Est ce que parce qu’il était d’accord avec ABANE pour que le politique prévaut sur le militaire ou, est ce parce que les deux – ABANE et BEN M’HIDI – avaient compris que ce groupe d’individus a planifié la catastrophe algérienne! Pourquoi ont ils planifiés la mort de KHIDER qui lui aussi avait compris que la tournure prise menait vers une ÉNORME SUPERCHERIE. Que dire de l’assassinat de Krim Belkacem le fameux troisième « B » qui a ramené le futur défunt – ABANE- à ses criminels!

    Pourquoi avoir complaisamment gardé les corps de deux très grands combattants dans les caves de la non moins célèbre villa Susini. Parce qu’ils étaient eux aussi arrogants ????

    Les Algériens pourront peut être connaitre un peu plus de leur histoire récente lorsque la France voudra bien déclassifier certaines archives; peut être qu’il y aura matière à juger de la bravoure et, de la couardise des uns et des autres!

    Ce qui est choquant aussi ce sont ses dires  » les Algériens avaient la possibilité de nationaliser tout …… » soit parce qu’il ne se considère pas comme algérien, soit que la haine vis à vis du GPRA – Gouvernement Civil dirigé par de véritables hommes politiques Algériens exécrés par De Gaulle- seul représentant du peuple est restée réelle, ancrée jusqu’à l’os.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • ibnarabi
    2 novembre 2015 at 11 h 36 min - Reply

    Ali Mecili avait declare que le MALG va devorer l’Algerie. Ce qui fut fait. Tous les gens du malg vivaient paisiblement au Maroc au moment ou les indigenes ete tortures, fusilles, etc…par l’occupant. Lire le livre « Du MALG au DRS » de Lyes Laribi. Ceux qui ont assassines Abane Ramdane sont les-memes qui ont assassines le capitaine « Ogb Alail », le commandant « Si Zoubir ». Ils ont vendu les colonels « Amirouche, Si Haoues, Lotfi ». etc…
    Ould Kablia devrait se taire et se faire tout petit.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • Mohand
    2 novembre 2015 at 12 h 20 min - Reply

    Ceux qui ont assassiné leurs frères, depuis la question berberiste soulevée par certains militants de la cause nationale de la première heure, seront dévoilés, et jugés un jour pour leurs crimes.
    Plusieurs sont morts pour rien, la liste est longue.Oui Abane est peut etre arrogant parcequ’il a compris dès le debut qu’il a à faire à des « mulets ». Quand la Justice sera forte et donc juste , il faudra commencer par ces crimes restés impunis à ce jour. Les archives du Malg ont été remises au Ministère de la défense ??? leur place pourtant devrait être aux archives nationnales à la portée des chercheurs … l’exemple de la Stasi il y a quelques années devrait montrer le chemin pour ceux qui s’égarent et qui ne cherchent aucunement la clareté. Les adeptes de l’ambiguité sont nombreux et ils sont encore au pouvoir, helas. Ce qui encore incroyable c’est qu’ils constituent une secte ayant conçu une politique qui est devenue une « école » pour les dirigeants économiques et politiques de la génération post indépendance…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

    • AIT MOHAND
      2 novembre 2015 at 15 h 17 min - Reply

      A SI MOHAND agma, slaâqal kane ah! Mais que vient faire la crise berbériste dans cette affaire? ABANE RAMDHANE n’est pas mort et n’a pas pris les armes pour libérer l’Algérie à cause de la crise berber…! Aya arrêtons de tourner autour du pot, va! Évoluons et élevons un peu le niveau du débat… ça devient louche cette affaire i ouallah! Dhachou ihi naâgh khati? Chaque fois que l’on veut progresser et avancer il y a qlq’un pour détourner le VRAI débat… Ah, ce n’est pas normal! Vous voulez qu’on se bouffe entre nous et ce tordu de Ould Kabila dont le nom n’est même pas de consonance ALGÉRIENNE!!! Va se frotter les mains en vous lisant… avec ses amis de la secte d’Oujda. Continuez comme cela, et le système va encore et toujours nous diviser d’avantage. C’est ce que vous voulez??? C’est une HONTE, ma parole!!! Vous croyez que l’intervention de l’autre tordu de M’Henni FERHAT est « innocente »…? En la posant presque à la même période que ce vendu de ould kablia….. « ILS » font tout pour faire peur au Peuple ALGÉRIEN! Mais ils n’y arriveront pas!!!! Le peuple ALGÉRIEN est un SEUL et UNIQUE peuple en son genre!!! RIEN NE NOUS FERA PLIER….. RIEN NE NOUS DIVISERA!!!! NI ould je ne sais trop quoi ni les gens qui veulent nous diviser afin de nous anéantire.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

      • batni
        3 novembre 2015 at 4 h 04 min - Reply

        A Ait Mohand,
        La culture et la langue Berbère unissent les Algériens d’est en ouest et du nord au sud.
        Cette question ne divise pas et ne doit pas diviser les Algériens.
        Soyons fiers de nos racines.
        Mr Ait Mohand, Avez-vous vu un arbre vigoureux sans racines?. Lève la tête et soit fier ouallah! Dhachou ihi naâgh khati?.

        Mes respects,

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

        • AIT MOHAND
          3 novembre 2015 at 16 h 03 min - Reply

          @oumaBATNI

          Azul felak!

          Mais la véritable problématique,ici et aujourd’hui, surtout, n’est pas la question d’être  » fier » ou pas de notre Amazighité ou de notre Berbérité. Mais bien sûr que je suis FIER… et la question ne se pose même pas! Mais, encore une fois, LÀ N’EST PAS LE PROBLÈME!!!

          Personnellement, je cite les paroles sages du Grand Chanteur IDIR qui ne veut nullement et en aucune manière vouloir jeter de l’huile sur le feu pour ne pas envenimer encore d’avantage ce problème. IDIR dit, à juste titre d’ailleurs:

          L’ALGÉRIE N’EST RIEN! SANS SON AMAZIGHITÉ!!! MAIS, L’AMAZIGHITÉ N’EST RIEN! SANS SON ALGÉRIE!!!

          Et là, IDIR a tout dit en DEUX MOTS d’une manière TRÉS PÉDAGOGIQUE et surtout TRÉS SAGE…!!!

          Cette question, je maintiens et je soutiens mordicus, est toujours sortie par DES AGENTS actifs des services du système algérien pour créer la CONFUSION et semer la DIVISION au sein du peuple Algérien. Et ça l’arrange, qu’on le veuille ou non. DIVISER POUR RÉGNER!

          Maintenant, NOUS, en tant que PEUPLE ALGÉRIEN on doit faire preuve de prudence et surtout d’INTELLIGENCE pour ne pas tomber dans le piège grossier qui nous est tendu par le système et ses agents… c’est tout.

          LE TEMPS VIENDRA A BOUT DE TOUT… Ne vous en faites pas! EDDOUAM YETGOUB ERKHAM…!!! (le temps transperce le marbre…)

          Et nous sommes, a ouma, de ceux qui ne croient pas ceux qui nous disent: HABAT RASSEK YA BA…!!! Car ceux, ou celui qui nous a dit la fois passée: ARFAA RASSEK YA BA…!!! Nous savons TOUS, aujourd’hui, ce qui s’est passé pour nous TOUS depuis…

          LAHOUA OUEDRAR A…!!! LAHOUA OUEDRAR A…! INASS I NANA RANI MEDROUR A…!!!

          Soyons VIGILANTS A OUMA!!!

          Azul fellak.

          Toutes mes Amitiés et tous mes Respects.

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

      • Kamel Bouhouche
        3 novembre 2015 at 10 h 33 min - Reply

        Cher compatriotes @AIT MOHAND

        Ce n’est pas pour remuer « la plaie dans le couteau » ou « le couteau dans la plaie » mais la grave crise berbère de 1949 s’est prolongée d’une manière sournoise durant la guerre de libération (sous une forme ou sous une autre) et a été encore mise à jour dès 1962 pour empêcher Tamazight d’avoir sa place légitime ! Il faut écouter de temps en temps les anciens comme Ali Yahia Abdenour par exemple,pour ne citer que lui, pour s’en rendre compte.

        C’est pour çà qu’on souhaite tous, nous les ALGÉRIENS, que cette question d’identité de notre pays à tous, qui s’appelle ALGÉRIE, soit définitivement résolu dans la future constitution et que cette constitution soit respectée et appliquée à la lettre pour qu’on vive dans la paix et la cohésion sociale.L’identité arabo-islamique a été le seul cheval de bataille de beaucoup d’historique du mouvement national ce qui a engendré beaucoup de frustration chez les berbères algériens (surtout aux Kabyles). çà c’est une r&laité historique !

        Donc, il n’est donc pas exclu que du fait que Abane Ramdane soit kabyle des circonstances aggravantes lui soit appliquées dans la décision funeste finale de la part des criminels « des frontières » !

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

        • AIT MOHAND
          3 novembre 2015 at 19 h 20 min - Reply

          Au très Cher Compatriote@Kamel Bouhouch

          La grave crise Berber de 1949, dites-vous? Sincèrement et très honnêtement, pouvez-vous me dire en toute franchise jusqu’où remontent, très exactement, et sur le plan historique j’entend bien, les origines ou les racines de cette « crise? » qui n’en finit pas ou que certains NE VEULENT PAS sciemment voire cyniquement qu’elle finisse ? Bien au contraire, « ILS » l’attisent et l’entretiennent à dessein… Et c’est cela, que vous n’arrivez pas encore à saisir et à comprendre. Le bon sens DOIT vous interpeller!!!

          Je laisse de côté, pour le moment, cette « question » que je reprendrai éventuellement après que vous ayez répondu à ma question.

          Mais je tiens, quand même, à vous répondre de manière subsidiaire en paraphrasant feu SI Slimane AMIRAT:

          « SI J’AVAIS À CHOISIR ENTRE LA DÉMOCRATIE ET L’ALGÉRIE….. JE CHOISIS L’ALGÉRIE!!! »

          Réponse pleine de bon sens. A n’en point douter.

          Et pour moi, au risque de vous offusquer, SI ALI YAHIYA Abdenour je ne le prends pas pour référence. Désolé! Chacun choisis ses propres référants.

          Je ne suis nullement contre, et bien au contraire, de L’OFFICIALISATION DE LA QUESTION DE NOTRE IDENTITE AMAZIGH DANS NOTRE CONSTITUTION…!!! Afin que la « question » soit DEFINITIVEMENT résolue pour que nous puissions vivre DE-FI NI-TI-VE-MENT dans la Paix et la Cohésion Sociale.

          (à suivre…)

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

          • Kamel Bouhouche
            3 novembre 2015 at 20 h 50 min -

            Cher compatriote @AIT MOHAND

            Moi je parle de la crise berbère et vous vous me répondez par une réplique de Si Slimane AMIRAT qui a mon avis a été dite dans un contexte différent !

            Mais, à bien voir vos réflexions successives, il me semble que la question de Tamazight vous importe peu !

            Et surtout merci pour Ali Yahia Abdenour !

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 11

          • AIT MOHAND
            3 novembre 2015 at 23 h 41 min -

            @Kamel Bouhouch

            Très Cher Frère.

            Encore une fois, vous ne m’avez pas saisi g’ma. En citant SI Slimane AMIRAT ath yerham rebi! Je voulais vous faire comprendre, pas forcément admettre, que personnellement et surtout aujourd’hui, je dirai:

            « QUE SI J’AVAIS A CHOIR ENTRE L’AMAZIGHITÉ ET MA PATRIE L’ALGÉRIE, JE CHOISIRAI SANS RÉMISSION AUCUNE MA PATRIE L’ALGÉRIE!!! »

            Détrompez-vous, Cher Frère, la question TAMAZIGHT m’importe beaucoup et même au plus haut point. Croyez-moi, plus que ce que vous pouvez imaginer. Mais je n’en fais pas une obcession voire une idée fixe qui m’éloignerait de mes autres compatriotes ALGÉRIENS AMAZIGHS tout comme moi pour devenir un « régionaliste » avec une connotation « raciste ». C’est tout. Car je ne veux pas tomber dans le jeu sournois et machiavélique des ennemis de mon pays.

            Pour le frère Me. ALI YAHIYA Abdenour, attention et que l’on s’entende bien sur la question. C’est une personne que je respecte énormément et au plus haut point pour son âge d’abord mais surtout pour le/les combat(s) qu’il a mené(s) durant toute sa vie en sa qualité de militant mais on n’est forcé ni contraint d’aimer qlq’un de force combien même il eût toute une vie riche faite et qu’il ait traversé tout le siècle en parfait militant. Je le respecte pour cela sans plus.

            Mais je crois que l’on s’éloigne du sujet central qui nous est proposé par le Frère SIDHOUM…

            Revenons avec respect pour défendre ce très grand militant qu’a été le Grand Frère ABANE Ramdane.

            Nous n’avons pas compris que ABANE RAMDANE – ALLAH YERHAM ECHOUHADAS!!! – était en fait EN AVANCE sur son temps, sur la Révolution et sur les gens (les militants) qui l’entouraient et qui travaillaient avec lui. Il était un très grand VISIONNAIRE… c’est çà que les gens n’ont pas compris mais « ILS » savaient une chose: c’est qu’il était TRÉS INTELLIGENT… c’était un GÉANT et « ILS » ont très vite compris qu’ILS étaient de minables nains devant lui… Il avait une VISION FUTURISTE MODERNE ET PROGRESSISTE. « ILS » ont très vite compris que le Monsieur n’était pas n’importe qui et que sa vision n’était ni A COURT TERME ni A MOYEN TERME ni encore moins A LONG TERME mais une vision A TRÉS LONG TERME….. et fatalement ça les gênait ces pauvres types. Il ne rentrait pas dans leur moule et encore moins dans leur propre vision. IL ÉTAIT LEUR MAÎTRE…!!! mais « ils » étaient ses élèves: « ils » n’ont pas pu souffrir cela. « Ils » l’ont condamné et tué sans rémission ni remords. C’étaient des voyous! Et ils le sont TOUJOURS…!!!

            Mes amitiés.

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

          • AIT MOHAND
            4 novembre 2015 at 11 h 46 min -

            @Kamel Bouhouch

            Alma Amoqrane,

            Je veux juste rajouter un autre élément de réponse que j’ai omis d’écrire dans le post précédant. A mon humble avis, et il se peut que je me trompe. Allah ou aâlam.

            L’assassinat du Chahid ABANE RAMDANE ath yerhem rabi! est très certainement dû au fait que notre Chahid National a très vite compris, et ce, AVANT MÊME TOUS LES AUTRES, que les gens du malg VOULAIENT IMPOSER – la PRÉDOMINANCE de L’EXTÉRIEUR sur L’INTÉRIEUR!!! càd. la PRISE des RÊNES de la DIRECTION et donc de la CONDUITE de la RÉVOLUTION par le malg et non plus par nos VALEUREUX COMBATANTS qui combattaient et se battaient les armes à la main contre les forces coloniales pendant que les traîtres du malg pavanaient dans les salons bien cossu de rabat et casa blanca et Tunis.

            Les uns mouraient de froid dans nos djebels et les autres étaient bien au chaud dans les capitales étrangères.

            Le Chahid ABANE RAMDANE, Allah yerahmou! a trés vite compris cela et c’est pour cela qu’il a été assassiné lâchement.

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

      • Mohand
        3 novembre 2015 at 13 h 24 min - Reply

        De tous les commentaires sur cette question sensible, seule ma modeste contribution vous fait réagir ya ait Mohand.
        Oui la question berbere a été dès le départ une question qui divise, il y a tout aussi des hommes qui ont été sacrifiés, je ne vais pas citer les noms mais ceux qui s’interessent un tant soit peu à cette question, dont des vivants, l’ont affirmé clairement. Devrions-nous les oublier?
        Mon propos n’est pas de diviser, ce vocable qui revient souvent dans les bouches des spécialistes de la désinformation. J’aime l’Algérie, tout comme j’adore ma Kabylie natale. J’aimerai beaucoup que l’on sorte enfin de ce guet à pans historique dans lequel on nous enferme dès lors qu’on parle de cette question. Enfin pour clore mon propos je dirais pour paraphraser nos ancetres : agmakh akyafaz oualakine okyassavlaa ara et j’espère que c’est le cas en ce qui vous concerne. Il y a beaucoup trop de kds malheureusement et c’est dans l’ordre des choses que Mhenni les hante. Si donc il est la négation même pour les chantres de l’immobilisme pourquoi donc sommes-nous si prevenant à l’égard de ceux qui sont à l’origine de cette situation équivoque. Il aurait été plus sain de savoir d’où l’on vient, comment on en est arrivé là, il sera alors plus aisé d’isoler les batards sans racines nationales pour qu’ils reprennent leur place au sein de ce grand pays qu’ils ont souillé et qu’ils continuent de souiller plus de 60 ans après. Mettons un terme à ce dialogue si vous le voulez bien car ce n’est le sujet, il y aura sans doute d’autres occasions de jeter nos vérités à la face et de nous entre-déchirer entre gens de la même région, comme d’habitude !

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

        • AIT MOHAND
          4 novembre 2015 at 0 h 27 min - Reply

          @mohand

          Votre contribution n’est pas modeste. Bien au contraire! Elle est très intéressante mais surtout très ATTRACTIVE… et qui suscite réflexion, croyez-m’en.

          La question BERBERE comme vous l’appelez NE DOIT PAS justement être une « question » qui « divise…(!?) » mais bien plutôt qui RASSEMBLE les enfants d’UN SEUL ET MÊME PAYS!!! C’est ça, que nous ne voulons pas comprendre renom de dieu…!!!

          Mais la KABYLIE n’est pas uniquement ou SEULEMENT notre terre NATALE……… c’est TOUTE L’ALGÉRIE qui est NOTRE TERRE NATALE!!! C’est çà la DIFFÉRENCE QUE NOUS NE VOULONS PAS COMPRENDRE!!! En nous maintenant DANS NOTRE « différence » et DANS NOTRE « propre spécificité (!?) »…

          Merci et maâlich pour votre « ….agmakh akyafaz oualakine okyassavlaa ara…. » moi je vous réponds plus simplement: « KHALAT VOU SETSA A TEQLOUZ A MEN TSA!!! ».

          Au passage, merci pour l’insulte: « …Il y a beaucoup trop de kds malheureusement… » cela dénote que vous êtes une personne de très bonne famille et surtout très bien éduquée. Hélas! Toutes les vérités ne sont toujours pas bonnes à dire surtout pour les oreilles chastes…

          Personnellement, en quoi et pourquoi voulez-vous ou voudriez-vous que Ferhat M’HENNI me « hante »… qu’a-t-il de très spécial ou spécieux pour qu’il me « hante »? Ce Monsieur est-il un fantôme pour qu’il puisse venir jusqu’à me hanter, selon vos dires…? Je ne comprends pas le sens exact de votre phraséologie, sincèrement…

          Peut-être que NOUS NE COMPRENONS PAS QUE FERHAT M’HENNI A UN TOUT AUTRE « RÔLE » QUE NI VOUS NI MOI N’ARRIVONS PAS ENCORE A COMPRENDRE……… MAIS QUE TRÉS PEU DE GENS CONNAISSENT ET COMPRENNENT, SURTOUT……………………………….

          Pour le reste de votre dissertation, je préfère ne pas continuer par respect pour vous et pour les lecteurs de ce journal forum respectable et fort respectueux créé par notre Grand Frère SIDHOUM Allah ya hafdou!!!

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • bisef
    2 novembre 2015 at 15 h 47 min - Reply

    les commentaires ne font pas de l histoire , ramdan etait un sain pourquoi il a ete liquidé il faut chercher la verité , les artisans qui ont fait bien ou mal l histoire de l algerie ont un plus ou moins sur les faits ferhat abes en sait beaucoup comme bien d’autres et nous nous ignorants tout et nous nous permettons d’etiqueter les gens biens ou mauvais.
    le cv de ramdane ressemble aux cv de ceux qui ont pris les armes et ont fait la revolution reste la lutte des clans je ne pense pas qu’en pleine revolution armée qulqu un cherche d’etre leader, le seul hero est le peuple, il est deja serpillé et personne n’en parle
    les politiciens faisait en sorte d’etre des leaders et la faute revient a eux ceux qui etait au champs de bataille ils etaient aussi des radjalas et l’algerien de nature il glorifie le mort avant le vivant
    car si ramdane etait encore la il serait traité comme un quelconque personnage du serail politique
    qu’a fait ait ahmed ou autre personnalité comme azzedine boubnider celui de la federation francaise rien alors de grace laissant l histoire aux historiens et que chacun s’occupe de ce qui le regarde c’est bien mieux.
    Allah yarham e-chouhadas
    sans rancune et je vous remercie telle est la culture qui devrait etre mise en oeuvre ce ‘est pas une morale c’est….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Rédaction LQA
    2 novembre 2015 at 21 h 09 min - Reply

    Précisions du sieur Daho Ould Kablia rapportées par TSA le 02 novembre 2015

    « Votre journal électronique (…) a repris les commentaires et les titres racoleurs du quotidien Echorouk, à qui j’avais accordé une interview avec réponse écrite (en langue française) aux questions préalablement posées par sa journaliste. Je n’ai pas du tout été satisfait par la traduction qui en a été faite. J’en ai fait part à son directeur général monsieur Ali Fodhil.

    Ceci dit, dans mes déclarations, je n’ai nullement défendu et encore moins justifié la mort de Abane Ramdane. Je me suis borné à évoquer les crises et les tensions qui ont émaillé le cours de la lutte de libération de 1954 à 1962, opposant certains responsables à leurs frères de combat. C’est une réalité historique que l’on ne peut cacher.

    Pour le cas de Abane Ramdane, j’ai dit que celui-ci, malgré le travail gigantesque qu’il a accompli à Alger, de 1955 à 1957, a trouvé à la sortie hors du pays une ambiance qui ne lui était pas favorable. Car il s’est vite retrouvé en désaccord avec les militaires qui composaient majoritairement le nouveau CCE désigné par le CNRA en août 1957. Le désaccord était dû à l’incompatibilité manifeste entre des caractères opposés et des cultures politique différentes, ainsi que la divergence de vue totale sur la manière de conduire la Révolution, notamment la remise en cause du principe cher à Abane de la primauté du politique sur le militaire telle qu’adoptée par le Congrès de la Soummam.

    N’étant ni acteur ni témoin, ce que j’ai écrit se retrouve dans les écrits et les déclarations de nombreux acteurs qui ont vécus cette période.

    Ferhat Abbas en particulier, a longuement mis en évidence dans son livre « Autopsie d’une guerre », la gravité de ce désaccord et ses efforts constants pour en réduire l’intensité. Chacun des deux camps dépassait le stade des joutes verbales pour en arriver aux menaces. Au final l’équilibre des forces n’était pas à l’avantage de Abane, car ses pairs qui entretenaient l’illusion de protéger et de défendre la Révolution se sont ligués pour décider de sa fin tragique.

    Ce n’est malheureusement pas un cas unique, avant lui Chihani Bachir et Abass Leghrour en 1956, après lui Lamouri et ses camarades en 1958, pour ne citer que les plus importants, ont connu le même sort et la même fin. Une fin qui jette quand même une tache sombre sur la marche glorieuse de la lutte de libération.

    En conclusion, pour ceux qui estiment que j’ai attenté à la dignité de Abane Ramdane, j’exprime mes regrets, à sa famille en particulier et je dis que j’ai eu l’occasion lors d’une conférence à Tizi Ouzou même, de parler des apports de Abane Ramdane à la Révolution dans sa phase de construction et de Krim Belkacem dans le couronnement de la lutte, lors des mémorables négociations pour la fin de la guerre et pour le triomphe de la liberté en Mars 1962. »

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Tsoufiq18
    2 novembre 2015 at 21 h 11 min - Reply

    Le Boussoufisme dans toute sa la laideur !
    ABANE a été assassiné pour son « orgueil »qu’il a dit !
    Et tous les les autres ASSASSINES POLITIQUEMENT qui pourtant n’avaient pas cet « orgueil demesuré » et qui etaient aussi d’authentiques revolutionnaires doublés d’un patriotisme ardent et désinteressé , je pense en particulier à Ait Ahmed, Ferhat ABBAS, Benkhedda , BOUDIAF , BOUREGAA , a HADJ ALI à et des centaines d’autres anonymes ;

    Non Mr OULD KABLIA vous avez pris le pouvoir par la force , et avez essayé de vous fabriquer une histoire sur mesure ; Cela a duré le temps de votre dictature .

    Maintenant tout l’edifice que vous avez erigé avec les mensonges les oukases et autres assassinats ( Krim ,Khider, Chabani , medeghri , Chabou,colonel Said ABID,)pour ne citer

    que les assassinats de la premiére vague continueront à hanter les esprits de tous les malgaches;

    PS :
    pour ceux qui l’ignore Boussof aprés l’independance et une fois evincé par son poulain BOUBOUM , na pas crée un parti politique pour defendre ses idées ni essayé de se mettre au service de la « Revolution »; Non il a fini ses jours à Paris ou il s’est installé comme marchand d’armes. C’est dire!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

  • MAJORORO
    2 novembre 2015 at 22 h 59 min - Reply

    les faux Maquisards
    Il faut absolument se départir de ce que j’appelle la « mentalité de maquisard ». Ce monsieur en est l’incarnation absurde mais bien réelle.
    Les vrais maquisards sont généralement morts ou chez eux, qui par humilité et par pudeur ne s’accrochent pas à cette mentalité. Ils ont fait leur devoir tout simplement comme tant d’autres. Tout le monde s’était levé et avait soutenu la cause dépendamment des moyens et circonstances de chacun.
    Continuer à s’y accrocher à cette mentalité ne sert que des intérêts bien de ce monde. Et pourtant, que de bravoure, que de courage, que d’audace pour relever le défi qui était d’arriver à imposer l’invitation de venir à la table des négociations. Que de mérites.
    Il a fallu toute la dextérité et le talent de négociateur de la part de quelques-uns pour offrir à tout le monde cette liberté tant désirée.
    Je ne pense pas que ce monsieur ait la moindre idée de ce qu’est le sacrifice de ces quelques messieurs qui représentaient la cause. La supériorité intellectuelle n’est pas inscrite sur le front de son porteur
    Abane était un leader, un des rares individus qui peut mouvoir des millions par un mouvement du doigt, mais aussi par son savoir, son elegance et surtout par son esprit. Sa description par ce monsieur correspond a exactement à celle d’un meneur, seulement voilà, il barrait la route aux ambitions de ceux qui ambitionnaient déjà à ce moment-là a l’après-guerre. Il et le pays avait paye le prix fort. Mais la vie continue.
    Plus tard, ce devait être plus douloureux et bien pénibles de faire face à l’arrogance et la condescendance que de servir dans les services au-delà des frontières.
    Arracher ces Accords d’Evian avec ce brio ne s’était pas produit par chance, ces messieurs avaient dû planifier, prévoir, et plus importants éviter les ruses et traquenards. Pour quoi? Pour se faire tomber à la première opportunité par de vils et obscurs personnages qui traficotaient secrètement pendant que les braves bataillaent au front.
    C’était là le grand malheur du pays, qu’est cette maudite façon de jeter tout cela a terre avec cette aisance dont vous avez bien eu un aperçu avec ce monsieur.
    Je suis entièrement convaincu que le plus grand intérêt de l’Algérie était de respecter ces Accords malgré leurs quelques imperfections. Elle en serait aujourd’hui bien grandie et honorée surtout que tout indique qu’aujourd’hui on a fait le plein tour du cercle pour aboutir à la ou ces Accords voulaient nous emmener. Mais grande différence, avec les douleurs en moins. SVP pensez-y.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Salah Bouzid
    3 novembre 2015 at 1 h 50 min - Reply

    Si Abane Ramdane n’avait pas été assassiné:

    – la bleuite aurait échoué

    – la prise de conscience et la politisation du peuple auraient augmenté

    – la formation de jeunes élites aurait donné ses fruits

    – l’indépendance n’aurait pas été confisquée

    Autant d’objectifs qui dérangeaient certains dirigeants.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

    • rachid dahmani
      3 novembre 2015 at 12 h 27 min - Reply

      Bonjour salah Bouzid,

      Et surtout le pays aurait été développé à son juste niveau, et la création de richesses et le partage équitable auraient été de mise pour tous au travers d’une alternance aux commandes du pays avec des gardes fous un peu partout comme dans toutes les grandes démocraties. Cordialement.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • ca21dz
    3 novembre 2015 at 6 h 46 min - Reply

    L’esprit étroite des embusqué commence a sortir. On ne peut pas etre un grand homme visionaire et instruit et compatible avec des revanchard et de calculateur comme il disait l’autre a deux sous

    Si on avait suivit le plan de Abane on serait au niveau de l’allmagne pas au niveau de l’algerie des mafieux

    La malg avait fait beaucoup pour l’algerie mais on assassinant les cerveau de la revolution elle a tous bafoui

    Apres 61 ans du declenchement de la revolution on comprend bien pour quoi on decole pas a ce jours mais la revolution donera ces fruit tant que nous ici on discute et on se met d’accord que ces des hommes comme abane qu’il ne faut pas les ouled lahram qui ont prist le pouvoir par la combine et el roukhss

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • abed
    3 novembre 2015 at 8 h 50 min - Reply

    @ si Bsikri
    …c’est ainsi qu’ils ont vendu les chefs de la Wilaya 4 historiques Bounaama Djillali et M’hamed Bougara dont le corps n’a pas été retrouvé jusqu’à maintenant. C’est ainsi qu’ils ont vendu les colonels Ali Zaamoume et Tayeb El djoghlali et d’autres.

    A l’instar des autres chefs de wilayas historiques (Ben Mhidi, Zighout, Ben Boulaid, Amrouche, Abbane) ces valeureux chefs de la révolutions ont été liquidés afin de laisser les coudées franches a  »l’État major » et au duo Boussouf-Boumediene.
    Le dernier chef historique (Chaabani) fut liquidé après l’indépendance dans les circonstances que tout le monde sait.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • bisef
    3 novembre 2015 at 16 h 43 min - Reply

    l histoire a ete fait ainsi et avec des si …si on ne refait pas l histoire
    il s agit de voir lucidement et non pas aller vite en besogne pour lancer des jugement a droite comme a gauche.
    le fait est qu en 2015 on est plus sous developpé qu’ en etant en 1962

    beaucoup de $ n ont servi qu’a
    +de saleté
    +de cooruption
    +de bureaucratie
    + de mauvaises odeurs
    + mauvaise foi
    + d’egoisme
    + d’inculture
    + de hogra
    +de m’harga
    + deel harba trabah
    + de detournement
    +d’incompetence
    + de mediocrité
    +de moudjahidines
    + de voleurs
    + ……………….
    voila ou nous en sommes,et ce n’est pas un ramdane qui va changer tous cela
    Allah yarham echouhada
    au moins eux ils sont bien vivants alors que nous les ratons sont mieux que nous
    de grace assez de critique que chacun fait un + et ote un- peut etre que les choses bougeront un peu…..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • rachid dahmani
      4 novembre 2015 at 8 h 11 min - Reply

      Bonjour Bisef et bonjour à tous,

      Je suis entièrement d’accord avec vous. Beaucoup de dollars n’ont servi qu’à ce que vous avez cité effectivement et même pire chez nous, et effectivement on ne peut refaire l’histoire. ce qui est inscrit dans son registre en paragraphes gaies ou sombres ne changera jamais jusqu’à l’éternité. Néanmoins ce dont il s’agit c’est de la véracité de cette histoire à faire connaitre aux générations futures, car sinon, comment bâtir au futur dans la quiétude quand tout le passif est erroné, falsifié, trompeur…etc? Ce n’est que lorsque la vérité historique est mise au grand jour que toutes les peines seront apaisées et toutes les envies d’aller de l’avant renaissent. Et à ce titre je rejoins les dires du Dr Said Sadi (qu’on a traité de tous les noms) qui voudrait faire éclater (même en justice) cette vérité et qu’il invite tous les concernés dans la mémoire de l’histoire à un débat franc, lucide et constructif pour l’écriture de notre histoire. S’agissant de Abane Ramdane, pour ma part, il me semble qu’on a nul besoin de faire appel aux historiens pour comprendre que ce Bonhomme était un génie, et que son assassinat (admis par tous pour le fait) fût une erreur (nature d’un système politique naissant militaro-policier). On en veut pour preuve flagrante l’état dans lequel se trouve le pays aujourd’hui qui a été conduit des décennies durant (depuis l’indépendance et même avant, en 56 en fait date de la planification de l’assassinat de abane ramdane) vers un fiasco total par « le système de mules » comme Abane Ramdane (que dieu ait son âme) aimait à les appeler à juste titre justement. Bonne journée à tous.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • k Seddiki
    3 novembre 2015 at 17 h 25 min - Reply

    Que vienne le temps de la vérité !!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • azwou
    5 novembre 2015 at 4 h 06 min - Reply

    Deux ours ne cohabitent jamais dans la même grotte(adage russe),Deux personnes instruites à forte personnalité qui dominaient caractériellement les autres membres dirigeants de la révolution;l’avantage qu’avait Boussouf sur ABAN RAMDANE est que le premier avait la logistique fournie par les algeriens du maroc(160 000 ENVIRON à l’époque ,fonctionnaires de l’administration makhzenienne,commerçants,medecins …etc) et des planqués d’oujda(une armée de 35 000 personnes )Ces algeriens du maroc sont le vivier et le soutien de la Willaya5,et ce sont ces algeriens nombreux qui ont pris le pouvoir en 62,ils ont pris la place des français pieds noirs et ont investi toute l’administration evacuée.Boussouf pouvait faire ce qu’il voulait au maroc sans etre inquiété par les autorités marocaines de l’époque qui fermaient les yeux(Ben Berka,Dr Lkhatib,allal el Fassi etaient ses copains),il avait au maroc dans plusieur villes des ateliers pour fabriquer des armes qu’il fournissait à la resistance interieurs ;il a attiré avec facilité Aban Ramdane a TETOUAN(Tétaoune) pour l’assassiner dans une villa(Mnebhi?)il est probablement encore enterré la bas ,mais qui connais sa tombe?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

    • Mohand
      5 novembre 2015 at 15 h 41 min - Reply

      Question très importante ! qui connait le lieu où il a été enterré et par qui? Ses assassins le savent. On le saura quant le Malg aura disparu Csous sa forme actuelle. Il est en effet très important de savoir, Tout comme Khider, Krim, Abdelkader etc… c’est la moindre des choses que de lui ériger une stèle dans sa région natale son village précisément.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

    • AIT MOHAND
      5 novembre 2015 at 22 h 06 min - Reply

      Selon une étude très documentée établie et rédigée par le Docteur historien et sociologue enseignant et vivant présentement en France, Professeur Emérite à l’Université de Cannes (je crois): Mr. SAAD Mohamed, le MALG est une pure création du SDECE français qui avait chargé, pour ce faire, le lieutenant de l’armée française Mohamed OUFKIR, sujet marocain de Mohamed V, de créer le MALG afin de mieux contrôler le mouvement de résistance Algérien pendant la Révolution… et mieux implanter les éléments du MALG une fois l’indépendance proclamée… dans tous les rouages du futur Etat Algérien « indépendant ». D’où la fameuse phrase durant la période de formation de Laroussi KHELIFA ou de Salah OUENDJLI qui leur disait:

      N’OUBLIEZ JAMAIS QUE VOTRE FORMATION VA VOUS PERMETTRE D’ÊTRE LES FUTURS CADRES-RESPONSABLES DE L’ÉTAT ALGÉRIEN « indépendant » !!!

      Dans cette promotion, il y avait entre autres… ould kablia! Déjà.

      La formation était dispensée par des instructeurs de la DGSE française, sujets marocains, dans tous les domaines de gestion ADM. et des rapports journaliers étaient envoyés directement, sur chacun des « élèves », à l’officier traitant de la DGSE française…

      L’instruction avait lieu, dans des fermes de la plaine marocaine dont l’une d’elle sera le tombeau justement de notre GLORIEUX CHAHID – LE FRÈRE ABANE RAMDANE – ath yerham rabi. Comme l’instruction avait lieu également dans des villas immenses et cossues de très riches marocains d’origine « algérienne…!??? » nous dit-on et dont l’une d’elle appartenait à la famille BOUABDALLAH…… dont le fils deviendra plus tard, et il n’y a pas si longtemps, le PDG de la compagnie aérienne AIR ALGÉRIE!!! Une fois que la secte d’Oujda a été mise sur orbite (au pouvoir) à EL-MOURADIA par notre armée (Larbi BELKHIR – alias Joseph ABOULKER!!!). Malheureusement…

      Donc, on comprend mieux, aujourd’hui, que ce MALG créé par la France, – TRAVAILLE A MORT – pour Fafa. C’est sui generis…

      Je crois, et si mes souvenirs sont exacts, ce travail fait par MR. SAAD Mohamed a été exposé dans ALGERIEINFO et EL WATAN si je ne m’abuse…..

      Si le Frère SIDHOUM, qu’Allah le protège! pourrait retrouver et exposer pour nous TOUS ce thème, cela nous instruirait grandement sur une page de notre Histoire passée mais qui déteint clairement, aujourd’hui, et – POUR BEAUCOUP – sur notre vie politique, économique et sociale. Merci.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

      • Karim Kharfallah
        6 novembre 2015 at 15 h 08 min - Reply

        Réponse de Salah-Eddine Sidhoum
        Du calme, mon cher compatriote.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

        • AIT MOHAND
          6 novembre 2015 at 18 h 55 min - Reply

          Ma réponse: !!!???

          Nous sommes plus que calme l’ami. Take it easy and keep it cool, mate!

          ____________________________________

          C’est à notre compatriote Kharfallah que je m’adressais.
          Salah-Eddine

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

          • AIT MOHAND
            6 novembre 2015 at 20 h 38 min -

            Au frère SALAH EDDINE SIDHOUM,

            Merci pour la précision. Allah i djazik!

            Tanemmirt.

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

      • azwou
        6 novembre 2015 at 19 h 49 min - Reply

        ABAN est assassiné en Decembre 57,le recrutement des jeunes pour rejoindre le MALG a debuté pendant les vacances scolaires 58.les recrues etaient de jeunes adolescents lyceens avec une obligation d’avoir au moins le brevet de l’enseignement secondaire des lycées marocains,c’est pour cela qu’on y trouve que des fils de bourgeois algero marocains(commerçants et industriel cas de Zegare,proprietaires fonciers et agricole cas de Kasdi Merbah,Khalifa,fonctionnnaires de l’administration makhzenienne cas de Zerhouni,enseignants cas de Tounsi….etc).Pour l’époque ,c’etait une élite instruite;et tout ce beau monde etait coiffé par BOUSSOUF qui régnait en maître absolu sur la Wilaya5 et son prolongement naturel que sont les Algeriens du Maroc (y sont inclus aussi les kabyles vivant ou nés au Maroc ,cas de RAHAL abdeltif agregé de math et proviseur d’un célébre lycée berbere du moyen Atlas au maroc),c’est normal,vu le nombre(160 000°)leurs richesses,leur instruction ,aient investi toute les administrations de l’Algerie poste 62 ,vu aussi que tous les cadres de la resitance interieure ont eté liquidés par l’armée française qui a crée du vide à l’interieur, et le peu qui reste a été pouchassé liquidés par le MALG et son rejeton le DRS

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

        • AIT MOHAND
          6 novembre 2015 at 20 h 56 min - Reply

          Merci beaucoup pour toutes ces précisions extrêmement importantes que vous nous avez apportées là, cher frère AZOUAOU. Est-ce que tous ces jeunes, n’étaient-ils pas appelés à l’époque: LES BOUSSOUF BOYS???

          Mais quel a été, très exactement, le rôle d’OUFKIR dans la logistique apportée à leur formation? Tout cela, n’est pas clair. Parce que c’est là, justement, que réside le noeud gordien de tout ce mystère… qui n’a pas encore livré, à ce jour, TOUT SON SECRET.

          Que ces gens là parlent pour l’Histoire. Qu’ils aient le courage de nous dire trois choses:

          1) Où est enterré le corps de ABANNE RAMDANE pour que les Algériens puissent le ramener sur sa terre natale où il sera enterré avec tous les honneurs dus à nos Martyrs.

          2) QUI… a tué ABANNE?

          3) Et… POURQUOI?

          Merci.

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

          • azwou
            7 novembre 2015 at 7 h 11 min -

            Mr AIT MOHAND.Certainement Oufkir a apporté son savoir faire à l’organisation du MALG et à la mise a disposition des garnisons de l’ALN sous les ordres de Boumedienne lui même sous les ordres de Boussouf,le DR Lkhatib secretaire d’état marocain aux mouvements de liberations etait le parapluie de Boussouf et c’est lui qui a mis en contact Nelson MANDELA avec la resistance Algerienne et qui a pris en charge son séjour de deux ans à Oujda ,le Dr LKHATIB connait certainement tous les dédales de la revolution algerienne installée au maroc ,malheureusement il est DCD il y’a 2ans. En réalité l’Etat Major de l’ALN se trouvait à KEBDANA à proximité de NADOR 80 Km d’Oujda et non à Ghardimaou en Tunisie.Ce qui est sur ,est que ABAN a eté attiré dans un piége par Boussouf pour qu’il soit liquidé à Tétouan au nord du maroc sous prétexte mensongé que le roi du maroc Mohammed 5(qui se trouvait à Tetouan à ce moment là ) souhaitait les voir tous les deux,ce qui est sur aussi ,c’est qu’il est enterré à Tetouan ,mais ou,dans le cimetière de la ville?dans la ferme de la villa?Pourquoi il a été liquidé?Mais tout simplement parce qu’il privilégié la prééminence du politique sur le militaire et que l’armée des frontiéres(35 000 Hommes) doit rentrer et rejoigne le maquis à l’interieur du pays au lieu de se prélasser à l’abris des coups de l’armée française dans les garnisons de Nador,Zaio,Berkane ,Touissite ou Jerrada;avant tout le monde,ABAN a devine que cette armée des frontiéres allait servire au leadership et la prise de pouvoir du clan de BOUSSOUF pour ne pas dire CLAN D’OUJDA,à postiorie ,l’histoire lui a donné raison

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

          • AIT MOHAND
            7 novembre 2015 at 17 h 08 min -

            @Cher Frère,

            Très bonne analyse. C’est, peut-être, celle qui se rapproche le plus de la réalité avec celle qu’avait faite un certain frère Algérien: BENSAÂD ou SAÂD (!?) je ne m’en rappelle plus et c’est bien dommage. Il faut que je retrouve la trace de Monsieur, Docteur d’Etat, qui a fait une analyse des plus parfaite sur ce sujet justement.

            Je tiens, sincèrement, à vous féliciter pour votre analyse et surtout sur le point ou vous faites ressortir brillamment la volonté délibérée des gens du MALG d’établir et d’imposer de – DE FORCE – la prédominance de l’extérieur sur l’intérieur. A mon avis, et là, je vous rejoins totalement sur ce point, était le point d’inflexion nodale ou gordien de toute l’affaire: LA LUTTE DU POUVOIR déjà installée dans la tête des gens de la secte d’Oujda qui avait à leur avantage, comme vous le souligner si bien: TOUTE LA LOGISTIQUE de l’Etat Marocain, y compris l’armée et comme de bien entendu Oufkir comme le fît ressortir brillamment le Docteur SAAD ou BENSAAD dont j’ai perdu, malheureusement, la trace. Son étude était très exhaustive.

            Le MALG a assassiné l’ARCHITECTE de notre Glorieuse Révolution pour des fins bassement politiques du fait qu’il représentait un RÉEL DANGER pour eux…

            Merci et Bravo.

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

      • rachid dahmani
        8 novembre 2015 at 7 h 47 min - Reply

        Bonjour Cher Ait Mohand, Bonjour à tous,

        Des recoupements on pourrait en faire à volonté à propos de la traîtrise de ces mafieux. Tôt ou tard la vérité éclatera et je plains d’ors et déjà les enfants et les petits enfants de cette secte sordide qui a mené le pays à la ruine par la traîtrise conductrice de leurs idées. On le disait bien il y a si longtemps de cela, que même si on le faisait exprès on n’arriverait pas à détruire le pays comme cela a été fait par ces traîtres. Les ébauches ont bien été entamées durant la guerre de libération et l’une d’entre elles c’est la planification de l’assassinat de ABBANE Ramdane, l’architecte sans nul doute de la révolution Algérienne. Ce MALG de M… d’ou en sort Ould Kablia (qui vient d’être aplati par Echourouk pour ses propos tenus contre Abbane) n’a jamais œuvré pour le bien du pays. Des preuves il y en aura certainement dans le futur… Comme disait Einstein dans ses théories de la relativité, ça ne peut jamais être statique, ça doit bouger… Alors pour ce MALG de M… ça va bouger… Bonne journée à tous.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Salah Bouzid
    6 novembre 2015 at 5 h 00 min - Reply
  • Aissa-Hakim
    6 novembre 2015 at 7 h 37 min - Reply

    A l’heure où l’Algérie, en tant que pays, se trouve au bord de l’effondrement et son peuple exposé à une tragédie humaine, les algériens veulent connaître leur histoire et non pas verser dans des polémiques stériles. Abane Rmadane n’était ni le plus tendre des révolutionnaires algériens ni le seul à être liquidés par les siens.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • mohamedDD
    9 novembre 2015 at 22 h 24 min - Reply

    Le bas monde, vous avez compris pourquoi?? Les hypocrites peuvent dire ceux qu’ils veulent, ils ne diminueront en RIEN le mérite des Chouhadas et Moudjahidines (de 1832 à ..), Allah L’Omniscient :
    وَلاَ تَقُولُواْ لِمَنْ يُقْتَلُ فِي سَبيلِ اللّهِ أَمْوَاتٌ بَلْ أَحْيَاء وَلَكِن لاَّ تَشْعُرُونَ 2.154
    Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d’Allah qu’ils sont morts. Au contraire ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients.
    j’ai sincèrement non de la révulsion mais de la pitié pour ces gens là, ils respectent même pas les morts nos morts.

    N’insultez pas les morts

    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

    D’après ‘Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « N’insultez pas les morts car ils ont certes rejoint ce qu’ils ont avancé (*) ».
    (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1393)

    (*) C’est à dire qu’ils ont trouvé les fruits de leurs actes qu’ils soient bons ou mauvais.

    عن عائشة رضي الله عنها قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا تسبوا الأموات فإنهم قد أفضوا إلى ما قدموا
    (رواه البخاري في صحيحه رقم ١٣٩٣

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • Nourredine DJABALI
      10 novembre 2015 at 15 h 17 min - Reply

      @mohamedDD

      C’est très bien pour tes connaissnces en versets coraniques et en religion musulmane en général (car on en profite,en passant) mais j’ai l’impression que je suis dans un prêche avant la Prière du Vendredi !

      Merci quand même !

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 16

      • Rafik Dembri
        13 novembre 2015 at 13 h 50 min - Reply

        Cher @Nourredine DJABALI

        On n’y peut rien, on est comme çà ya si Nourredine! Je crois que nous, les musulmans surtout les algériens, nous sommes les plus grand spécilistes de l’utilisation de la religion à tout bout de champ dans la rue, au café, chez l’épicier du coin, chez le coiffeur , à la télé et ce, à chaque détour de phrase ! La preuve ?

        Dans nos propos, on utilise « inchallah » ou « el hamdoulillah » ou « machaallah » comme virgule, point virgule ou point de suspension! Remarquez bien par exemple quand un footballeur est questionné à la télé (exemple pris au hasard), il utilise 36 fois le terme inchallah ! Exemples : nous allons gagné le match inchallah, on sera champion inchallah, on va progresser inchallah. On s’est bien entrainé elhamdoullillah, on a une bonne équipe machaallah, on a un bon entraineur el hamdoulillah, on a bien recupéré elmadoullihah etc… etc…

        C’est comme les politiques qui nous promettent toujours de belles choses ponctuées par des « inchallah » ou des « el hamdoulillah » : Exemples :on (Sellal ou Ouyahia ou Sidi Said) va publier bientôt inchaallah des textes contre la corruption ! La production agricole sera plus importante cette année inchallah ! Le président Bouteflika va très bien el hamdoulillah ! etc… etc…

        Et je ne parle pas de ceux qui se prennent pour des exégètes en Coran et qui nous ballancent dans leurs propos, et à chaque paragraphe, des citations du prophète et du Coran. Et oui, on est des experts mon frère dans ce domaine!

        PS : j’ai bien aimé Malek Chebal, antropologue spécialisé de l’islam et des religions comparées, qui a dit recemment (lors du dernier SILA) : il faut en principe BAC+7 pour bien comprendre réellement le Coran dans son immense profondeur ! Je ne mens pas, c’est ce qu’il a déclaré « textuellement »! Même lui avec toutes les recherches et toutes les heures de travail universitaires qu’il a faites, il ne prétend pas connaître le Coran dans toutes ses dimensions. En plus, dans la vie courante il n’en parle humblement que quand le sujet est abordé dans des débats ou à l’université! Quand on rencontre Malek Chebal dans la rue et qu’on échange avec lui, c’est une personne ou un citoyen normal comme tous les autres et non un …. musulman !Fort heureusment, il y en a beaucoup comme lui.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 16

  • Si Salah
    10 novembre 2015 at 21 h 53 min - Reply

    Toufik est par terre, ses amis en taule…les temps changent en effet…El-Watan reprend donc à son compte la thèse du « qui-tue-qui ». Qui l’eut cru?:

    Les confidences courageux d’un condamné à mort

    Saïd Mekbel, billettiste de talent, a été assassiné le 3 décembre 1994. Une année auparavant, il s’était entretenu avec Monika Borgmann, journaliste et réalisatrice allemande.

    Venue enquêter sur les assassinats d’intellectuels en Algérie, Monika Borgmann a longtemps hésité avant de se décider à publier, presque une quinzaine d’années après les témoignages du journaliste algérien rencontré dans les locaux du Matin, situés alors à Hussein Dey (voir entretien).

    Publié une première fois à Paris en 2008, le recueil de témoignages vient d’être réédité en Algérie aux éditions Frantz Fanon grâce à Amar Inagrachen, éditeur et gérant de la libraire éponyme.

    La journaliste allemande a rencontré à quatre reprises Saïd Mekbel. Le texte a tout d’un testament. Se sachant menacé, Mekbel a parlé avec une réelle empathie de son métier, de la mort de ses amis, de l’engagement des intellectuels algériens dont certains ont choisi de partir, de ses soupçons. Le journaliste a évoqué dans son premier entretien (4 décembre 1993) la mort de son ami et complice Tahar Djaout.

    Proche de l’enfant d’Oulkhou, dont il partage les passions littéraires – Mekbel travaillait sur des manuscrits littéraires -, le billettiste dressera à grands traits un portait fort élogieux de son ami et du courage que la mort de ce dernier lui insuffla. «Le courage que j’ai trouvé pour lutter et trouver la force de ne pas me laisser faire vient de l’injustice que j’ai éprouvée quand Tahar a été assassiné.» (P.27).

    Observateur lucide, Mekbel s’intéressé à la mort tragique, au parcours et même au physique des intellectuels, dont certains étaient ses amis. Il avouera à son intervieweuse qu’il cherche à connaître la logique qu’il y a derrière ces assassinats et ceux qui en sont les véritables commanditaires. Il assènera avec ce courage qui l’a fait respecter de ses nombreux lecteurs, même parmi ses détracteurs, qu’«en haut il y a des gens qui choisissent leurs cibles». (P.36).

    «Je crois qu’on veut réellement sacrifier une partie de la population. (…) Plus on avance sur les assassinats, plus on se dit que ce n’est sûrement pas que les intégristes», assène sans ambages Mekbel, qui a lancé le 14 juin 1993 avec d’autres intellectuels, à l’instar de Boucebci, le Comité vérité sur l’assassinat de Djaout.

    Malgré la peur, ses certitudes et ses nombreuses précautions pour éviter un assassinat ou un enlèvement (p.100), «ce voleur qui…» a su rester digne et debout grâce à ses rêves.

    Celui, particulièrement, d’écrire des livres qui feront date ; ce fervent lecteur de Gabriel Garcia Marquez en était convaincu. Natif de Béjaïa, Saïd Mekbel a rejoint l’école des cadets de Koléa. Il a réussi à entrer à l’école de Saint-Cyr, mais décida d’entrer au pays où il rejoindra la direction de l’énergie.

    Ayant participé aux négociations franco-algériennes sur le pétrole aux côtés de jeunes cadres de l’Algérie indépendante, Belaïd Abdesalem et Sidi Ahmed Ghozali, il décidera tôt de rejoindre l’équipe d’Alger Républicain dirigée par Henri Alleg, qui lui confia une chronique sur le cinéma.

    Signant ses textes du nom d’El Ghoul, Mekbel a choisi après le coup d’Etat de juin 1965 d’arrêter le journalisme et ses tracasseries (il sera torturé dans les geôles de la SM), et de se consacrer à l’enseignement et à son travail à l’ex-EGA (Sonelgaz). Reprenant du service avec l’équipe qui relança Alger Républicain, il finira par fonder, avec un groupe d’amis, en septembre 1991, le quotidien Le Matin où il se fera connaître par son billet caustique «Mesmar Djeha», placé en haut de la 24.

    Echappant à un premier attentat le 8 mars 1994, il sera lâchement assassiné le 3 décembre 1994 de deux balles dans la tête dans le restaurant Errahma ( ?), proche du siège du Matin, alors domicilié à Hussein Dey.

    L’intérêt du recueil de témoignages tient aux propos prémonitoires de Mekbel sur la mécanique de la mort, ses victimes et ses bourreaux, sur la corruption, la mafia locale, mais aussi aux préfaces bien écrites de l’économiste Belkacem Boukherouf, militant démocrate, et Youcef Zirem, journaliste et auteur talentueux.

    Amar Inagrachen a pris la décision courageuse de publier un texte ostracisé en Algérie à sa parution. Le catalogue de ce jeune éditeur est composé de témoignages sur l’histoire récente du pays, à l’instar du livre de Saïd Sadi, Algérie, l’échec recommencé ? qui est déjà un succès en librairie. Le livre de Mekbel le sera aussi, à coup sûr.

    http://elwatan.com/culture/les-confidences-courageux-d-un-condamne-a-mort-10-11-2015-307245_113.php

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Koufache Omar
    13 novembre 2015 at 17 h 24 min - Reply

    Chers @Rafik Dembri, @Nourredine DJABALI et amis internautes

    Moi j’ajoute de mon côté :

    « Malheureusement, on n’a pas beaucoup de Malek Chebal, Arkoun, Boukrouh, Bennabi ou Ghaleb Bencheikh, mais beaucoup, beaucoup et même très beaucoup de charlatans qui activent dans nos quartiers,devant certains micros, aux abords de mosquées et même pour certains d’entre eux au micro même du « minbar » et ce, sans connaître le sens profond des révélations de Dieu. Et malheureusemnt, beaucoup écoutent plus ces charlatans que les intellectuels musulmans qui savent donner les bons et meilleurs sens aux versets coraniques ! »

    Je suis d’accord avec Malek Chebal pour dire que pour être un exégète du Coran et pour pouvori l’enseigner ou l’expliquer, il faut beaucoup d’effort intellectuels et de recherche, même si on sait qu’on peut être un brave musulman honnête en apprenant simplement les versets coraniques par coeur pour les réciter humblement dans notre quête d’amour envers Dieu et d’imploration de sa miséricorde !

    Je sais qu’on est un peu hors de sujets graves (Abane, Ben M’hidi, Congrès de la Soummam, hyènes et assassins du MALG,confiscateurs de la révolution etc… etc..), mais il faut aussi parler de certaines choses et de certaines personnes qui tirent vers le bas notre pays !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 15

    • AIT MOHAND
      13 novembre 2015 at 22 h 24 min - Reply

      Concernant Malek CHEBEL qui a le singulier mérite d’être un grand penseur contemporain mais… il y a un mais. L’ayant vu, comme tout le monde, dans une émission de tv française en présence de l’abruti Eric Zemour… qui arguait dans sa « verve » habituelle baveuse et haineuse à l’endroit de tout ce qui est algérien osa, en présence de Malek CHEBEL, – MENTIR – et de façon éhontée, comme à son habitude, sur une vérité historique qu’il a TOTALEMENT déformée en soutenant de manière effrontée que, je rapporte in extenso ses dires, en s’adressant – DIRECTEMENT – à Malek CHEBEL:

      « … La France est intervenue en Algérie en 1830 pour faire cesser les actes de pirateries des corsaires d’Alger contre les navires marchands européens… c’est vrai ou pas? Alors…! »

      Je m’attendais à ce que Monsieur Malek CHEBEL lui réponde promptement pour lui clouer le bec… mais RIEN ne sortit de la bouche de notre « éminent » sociologue. Là, j’ai immédiatement compris ce que valait Monsieur Malek CHEBEL. Il n’avait pas cette réactivité spontanée des VRAIS Algériens. Dommage!

      Alors, qu’il eût été beaucoup plus intelligent de répondre à ce maître es faux qu’est ce clown zemour en lui rappelant que l’invasion de l’Algérie par la France n’est même dûe au « fameux » coup d’évantail mais qu’en réalité cela cachait une réaction légitime devant la provocation hautement insultante, et surtout hors normes des status consulaires en l’espèce, de la part du consul français DUVAL.

      En réalité, ce sinistre consul voulait à tout prix protéger ses deux protégés intermédiaires: BACRI et BUSHNAC (BOUCHENAK) deux israélites algériens qui ont exercé le rôle, TRÉS LOUCHE d »intermédiaires » dans la vente du blé vendu par l’Algérie au Directoire français de l’époque et que la France refusait de verser à la Régence d’Alger.

      Le Dey a, alors, convoqué DUVAL pour lui faire part de son mécontentement et de ses doléances. Tout simplement. Ce que le consul plein de mépris et de morgue, envers le Dey Hussein, refusa en usant jusqu’à la provocation.

      Entre temps, nos deux lascars, BACRI et BUSHNAC, avaient pris pour eux-mêmes sans remettre au Dey tout le montant de la transaction. En clair, ils ont VOLÉ l’État Algérien de l’époque. Au passage, ils graissèrent la patte du dit consul DUVAL qui était, en fait, un « français » de confession israélite tout comme nos deux comparses… comme de bien entendu, entre israélites: SOLIDARITÉ OBLIGE!

      Voilà, l’Histoire que le menteur zemour ne voulait pas que Malek CHEBEL dévoile aux nombreux spectateurs présents dans la salle ainsi qu’aux nombreux téléspectateurs français qui regardaient cette émission ce soir là que vous pouvez toujours retrouver sur youtube.

      Réaction de Malek CHEBEL? FOIN!!!

      C’est là, que j’ai parfaitement compris ce que – VALAIT RÉELLEMENT – « l’éminent » sieur Malek CHEBEL qui ne broncha point face aux mensonges répétés, tout au long de la soirée de l’émission, du fallacieux zemour.

      Mais il est vrai que je lui préfère, personnellement, Monsieur GHALEB BENCHEIKH. Tout de même…

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

      • BENSALEM
        14 novembre 2015 at 15 h 34 min - Reply

        AIT MOHAND

        Franchement, j’estime que vos raccourcis relèvent de la « redja gratuite » algérienne et il n’y a pas lieu qu’elle s’exerce comme vous le souhaitez vous, dans le débat auquel vous faîtes référence

        En tout cas, çà n’enlève en aucun cas la qualité de spcialiste de l’islam, d’antropologue et de conniasseur des religions comparées de MONSIEUR Chebal!

        On est spécialistes des raccourcis …aussi , je crois !

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 13

        • AIT MOHAND
          14 novembre 2015 at 20 h 20 min - Reply

          BENSALEM

          Sont-ce mes « raccourcis » où mes rappels Historiques VÉRIDIQUES qui vous gênent? La vérité ne peut pas plaire à tout le monde même pour ceux qui s’affirment être d’ardents supporters du haineux zemour qui oublie très souvent que:

          LE MENSONGE DONNE DES FLEURS (et encore…) PAS DES FRUITS.

          Maintenant, pour le reste, qui est un constat incontestable et non point une « roudjla gratuite », je soutiens mordicus que je préfère largement Monsieur Ghaleb BENCHEIKH au lieu et place de « monsieur » malek chebal qui s’est fait tout petit devant le minable scapin zemour qui incite à la guerre civile inter communautaire en France… et je pèse mes mots!

          Je n’aime pas les raccourcis, loin de là. Car en tant qu’Algérien, nous avons tous le sens du dire vrai ou si vous préférez d’être DIRECTE dans notre langage et nos écrits. Bien sûr, ça ne peut pas plaire à tout le monde… je le conçois.

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

          • AIT MOHAND
            14 novembre 2015 at 23 h 05 min -

            BENSALEM

            Comme rajout, si vous permettez.

            Que l’on soit ou que l’on ait la qualité de « spécialiste » en ou de l’Islam, d’anthropologue et de connaisseur des religions comparées cela NE DOIT pas empêcher votre « spécialiste » de se défendre et défendre SON PAYS quand celui-ci se fait insulter par le va-nu-pieds de zemour qui n’a pas arrêté tout au long de l’émission d’insulter l’Algérie.

            Pour ce qui concerne les diplômes dont est bardé ce monsieur, je tiens à vous dire une chose. Il aura beau avoir tous les diplômes de la terre et de l’Univers même, si vous voulez. S’il baisse la tête, comme il l’a fait, devant le voyou zemour et se tait en ne lui répondant pas. Il peut aller brûler tous ses diplômes… qui ne lui servent absolument à rien.

            Ce n’est pas parce que nous sommes diplômés que nous devons nous taire et baisser la tête face à un tel minable même s’il se prénomme zemour. Bien au contraire.

            DIDOUCHE Mourad, Allah Yerham ECHOUHADAS disait: CE N’EST PAS AVEC UN DIPLÔME EN PLUS QUE L’ON FERA UN MEILLEUR CADAVRE!

            C’est cela le drame des intellectuels algériens. J’occupe une position sonnante et trébuchante. Je dépends entièrement du lobby ou du système dont je ne dois pas m’attirer l’ire… donc, je DOIS me taire et me soumettre.

            Un ancien « premier ministre » algérien a reconnu lâchement, tout dernièrement, en affirmant: OUI ! Nous avons été les HARKIS… du système!!!

            Que reste-t-il de « l’intellectuel » algérien bardé de « diplômes »…???

            Z’mane, nos Sages nous disaient:

            WAOU AÂTIHOULI FAHEM, ALLAH LA Q’RA !!!

            Mais c’était un homme. Il répondait. Il avait de la réthorique. Il n’était pas un PLEUTRE…!!!

            ================================================
            Juste un rectificatif si vous le permettez, cher compatriote.
            La phrase « CE N’EST PAS AVEC UN DIPLÔME EN PLUS QUE L’ON FERA UN MEILLEUR CADAVRE! » n’est pas du Chahid Mourad Didouche, Rahimahou Allah. Elle est contenue dans la déclaration de l’UGEMA du 19 mai 56 appelant à la grève des étudiants et lycéens.
            Amicalement.
            Salah-Eddine.

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

          • AIT MOHAND
            15 novembre 2015 at 13 h 32 min -

            Au Frère SIDHOUM Saleh-Eddine.

            Merci pour le rectificatif qui est très à propos. Toutes mes excuses aux lecteurs de LQA.

            Mes amitiés.

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • larbi
    6 décembre 2015 at 23 h 58 min - Reply

    je souhaite tourmente ,larmes et ruine a tous les ripoux du DRS et de la police politique du FLN qui avaient le droit de vie et de mort sur les algeriens et algeriennes .leur abus d’autorité leur a permis de s’eriger en dieu et ainsi ils ont detruit des vies entieres recourant à l’intrigue ,a l’esbrouffe , a la constitution de faux fichiers sur des personnes propres et integres dont ils n’ont pu souillé l’ame.
    je ne comprend pas qu’on puisse prendre leur defense alors qu’ils ont tout fait fomenté des coups tordus qui serait etonné en dehors de leurs alliés objectifs
    qui devaient etre leurs commanditaires .personnellment les personages comme nazar ,toufik etc…qui etaient aux commandes lors de l’assasinat de boudiaf et de tant de crimes ne sont certainement pas des cautions morales plutot des cautions immorales
    personellement je suis victime d’un faux fichiers construit de toutes pieces par
    le colonel bahloul ,son neveu madjid bahloul, smail mira tous du DRS fichier qu’ils ont transmis a leurs copains des renseignements generaux français nadia sahraoui ,mehri djilali ,lucien vochel,zouai kamel,mohamed bouchnafa ,abdeslam robert et son cousin de l’amicale et des services français abdeslam rachid dit alex dans l’emigration ,de la dst marchiani carminati etc..
    et des responsables du consulat de paris » ali meraoui detaché du DRS ,de l’amicale des algeriens en france qui ont lancés leurs chiens à mes trousses comme louisa chenoub et son copain metlouti ;merabti salah, (pour intrusion a domicile ,largage de souris, ,vandalisme a la boite aux lettres ,sacage et vol regulier de mes affaires effets personnels papiers ,clés ,lunettes ,flicage h24 avec insultes et atteinte a la pudeur ,crachats a la figure
    cette debandade est organisée aussi bien en algerie qu’en france.Des que j’arive
    dans une ville en algerie le DRS actionne son reseau local pour commencer les infiltrations ,les intimidations les menaces puis commence la serie de coups montés comme les intrusions aux domiciles familiaux .allah yan âalhoum fi elhayat ou fiakhira houma et leurs alliés sataniques d’aileurs

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • idir
    20 décembre 2015 at 12 h 12 min - Reply

    @ait mohand
    vous cherchiez le nom de ali bensaad prof a aix en provence
    par contre ma recherche ne m’a permis de retrouver un lien avec le sujet traité dans cet article.Cet auteur ecrit surtout des articles sur l’emigration
    pouvez vous me repondre
    merci

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos