Édition du
6 December 2016

France, le pays profond se rebiffe.

HollandeSalim METREF

Après le raz-de-marée bleu marine qui a déferlé sur l’hexagone, les états-majors politiques des formations qui ont dirigé la France depuis la fin de la seconde mondiale sont en état d’alerte et dans l’expectative. Les stratégies s’affinent et se mettent en place pour que l’ascension du parti vainqueur, le front national, soit contenue et son incontestable succès du premier tour des élections régionales circonscrit et interprété comme une saute d’humeur voire un égarement de l’électorat français notamment dans ses segments rural et périurbain d’essence éminemment populaire.

Certains analystes et observateurs prétendent que ce résultat ne prête à aucune lisibilité objective du contexte politique actuel de l’hexagone et préfèrent l’associer à l’effet des attentats de Paris qui auraient, selon eux, catalysé le choix de la majorité des électeurs français alors que d’autres affirment que la victoire du front national ne prête à aucune équivoque et qu’au delà de la sanction de ceux qui ont exercé le pouvoir ou continuent de le faire, ce vote massif pour l’extrême droite traduit bien une adhésion à son programme et à ses idées.

Les stratégies de confinement du parti lepéniste par les ténors socialistes et du parti de la droite dite parlementaire ne semblent pas, malgré les effets d’annonce, le retrait au profit du candidat le mieux placé et plus l’appel sans complexe à voter pour les listes classées deuxièmes au premier tour,  encore converger et nul ne peut dire à l’heure actuelle ce que sera leur impact au soir du second tour.

En réalité, l’élection présidentielle de 2017 s’esquisse déjà en filigrane et les ambitions politiques des nombreux candidats qui sont déjà dans les starting-blocks ne semblent pas se confondre avec les stratégies partisanes même celles prétendues de « sursaut national »

Contrairement à ce qui était attendu et qui arrive souvent aux partis au pouvoir, le parti socialiste prend acte de sa perte d’audience et de son indéniable défaite sans pour autant en subir, pour l’instant, les effets déstructurant que pourraient induire de nouveaux rapports de force en son sein.

Paradoxalement, le parti prétendu detenteur de l’heritage gaulliste semble être celui qui pourrait subir de plein fouet les effets désastreux d’une défaite si bien entendu les résultats du second tour venaient à confirmer la victoire de l’extrême droite en France. Cet echec  libérera en tous les cas les deux sensibilités politiques qui y cohabitent depuis longtemps. Et la ligne de fracture entre ceux qui dans ce parti incarnent la fibre sociale et humaniste du gaullisme et ceux qui appartiennent à la droite dite décomplexée pourrait s’élargir encore plus qu’elle ne l’est actuellement. La première sensibilité aura vocation naturelle à s’allier au centre politique de l’hexagone alors que l’autre incarnée notamment par l’ancien président français aura des difficultés à se frayer un chemin à sa droite. La victoire de Marine Le Pen venant rappeler encore une fois à ceux qui l’auraient peut-être oublié que son parti conserve intact son potentiel électoral.

Mais quelle lecture faire, de ce coté-ci de la Méditerranée, de joutes électorales qui préfigurent d’une reconfiguration majeure et à court terme de la carte politique française?

D’abord que les facteurs socio-économiques, notamment la multiplication des inégalités sociales, l’exacerbation des questions sociétales, la perte de repères, la crise morale, les effets pervers du pouvoir transnational des oligarques et technocrates européens et la perte de souveraineté supposée induite, restent et demeurent les piliers porteurs de ce vote d’adhésion massive au projet porté par la droite nationale en France et qui semble devenir un vote refuge de ceux qui refusent le prétendu démantèlement programmé de leur pays.

D’autres éléments conjoncturels comme l’afflux de réfugiés venant surtout de pays appartenant au monde musulman dévastés par l’ingérence et l’interventionnisme militaire de puissances occidentales ainsi que les événement sanglants vécus récemment par la capitale française auraient également pesé dans ce choix mais dans une proportion moindre que celle que mettent en exergue les nombreux analystes politiques.

En réalité, le corpus idéologique du front national travaille en profondeur et depuis de nombreuses années l’opinion française et commence à produire ses effets notamment sur le plan politique. Aucun stratagème et même les effets pervers d’un mode de scrutin, régulièrement dénoncé comme injuste parce qu’il empêcherai ce parti d’entrer massivement à l’assemblée française, ne suffiront plus, semble-t-il, à arrêter la marche au pas de charge de Marine Le Pen vers l’Elysée. Mais cette dernière qui a déjà banni l’utilisation de certains termes du lexique politique traditionnel de l’extrême droite française devra composer avec les contingences qu’impose l’exercice du pouvoir. L’opposition est souvent une posture confortable et la complexité d’une planète fragilisée par l’appétit insatiable de nombreux prédateurs, la multiplication des zones de conflits militaires et les limites structurelles d’un système économique à bout de souffle et en crise imposent souvent la conduite des affaires avec prudence, pragmatisme et réalisme. Mais il est indéniable que cette victoire du front national, au delà de l’effet boulle de neige qu’elle induira en Europe, ne sera pas sans incidence tant sur le plan de la politique interne de l’hexagone que sur la projection des grandes lignes futures de sa politique extérieure. Ces dernières si elles venaient à tenir compte des éléments objectifs de contingence internationale notamment la nécessité de l’émergence d’un monde multipolaire et celle du respect mutuel et de la coexistence pacifique et si elles n’étaient pas déjà elles-aussi sous tutelle objective des oligarques mondialistes pourraient s’avérer plus fécondes que ne le sont les grandes lignes actuelles de politique étrangère conduites actuellement et dont l’essence est souvent inspirée  des théories des néoconservateurs anglo-saxons et qui vise en s’ingérant militairement dans les affaires internes de pays souverains à les détruire et à s’approprier leurs richesses.

 

 


Nombre de lectures : 2259
7 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Nordine
    9 décembre 2015 at 21 h 00 min - Reply

    y a t il un risque majeur d’émeutes, ou à proprement dit une guerre civil dans les prochaines semaines en france ????
    oui pour plusieurs raisons
    la levée de la convention européenne par francois holland le 26/11/2015 en gros c’est un traité qui garantie le procés equitable une sorte de convention de respects des droits de l’homme concernant les abus d’autorité par des jugements ou ne serait pas respecter le droit …en faisant cela holland ouvre une autre boite de pandore celles des abus des dépassements et autres dérives policieres qui ne pourrons pas être condamnées, je n’imagine pas un seul instant que cela pourrait durer sans que cela parte en conflit violent.
    les déclarations fracassantes du fn contre les étrangers résidents et binationaux rsa coupé, allocations coupé, et suppression de la binationalité , je ne pense pas que cette population fermera sa gueule et se laissera faire et subir le dictat raciste…..
    donc la france est dans une situation ultra hyper explosive ……
    si ça pète je me demande comment s’en sortira t elle la fran-france ?????

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • rachid dahmani
    10 décembre 2015 at 9 h 24 min - Reply

    Bonjour Mr METREF,

    En d’autres termes vous voyez l’arrivée inéluctable du FN au pouvoir en France. Et vous voyez aussi la société française remodelée totalement en conséquence par le travail effectué jusque là par le FN. Par contre je ne comprend pas pourquoi il y aurait effet boule de neige sur toute l’Europe, d’autant plus que vous dites, à juste titre, que l’extrême droite devra composer avec les obligeances de faire dans la manière d’exercer le pouvoir dans toutes ses contingences. La droite française a toujours été en marge des actions européennes voire en contradiction. le FN (sans que ça ne soit dit ouvertement) a toujours été contre une entité Europe, et me semble t’il, ce n’est point l’avis de la majorité européenne (dans la base populaire). Toujours est il , le FN exercera le pouvoir en France, et il sera certainement mis au défi et « testé » sur ses capacités réelles à gouverner. Le peuple Français en jugera dans quelques années, et il est certain que les sanctions électorales sont pour tout le monde et pour tout parti politique au pouvoir dans ces pays. Ce que je regrette chez nous. Bonne journée.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • AIT MOHAND
    10 décembre 2015 at 12 h 53 min - Reply

    Historiquement, cela s’est toujours passé ainsi, en Europe quand celle-ci est frappée par une récession ou une crise économique aiguë: on voit immédiatement apparaitre la montée de la droite fasciste ou autre et les exemples à travers l’Histoire ne manquent pas. Après la crise de 1929, on a vu la naissance et la montée en puissance du fascisme, donc de l’extrême droite, en Allemagne: Hitler, en Italie: Mussolini, en Espagne: Franco et dans les autres pays européens…

    Idem, aujourd’hui. La grave crise économique, structurelle de surcroit, amène automatiquement une aspiration par le vide: le montée partout en Europe surtout de la droite et de l’extrême droite. D’où la « victoire » en France – pour le premier tour seulement – du FN de la famille Le PEN. Mais j’engage, dès à présent, tous les paris – que le FN NE REMPORTERA PAS LE DEUXIÈME TOUR.

    Pourquoi? Tout simplement, que l’empire de la haute finance… en France ne le permettra JAMAIS!!! Il empêchera toute « victoire » du FN car il n’a pas intérêt de voir un parti raciste et anti-sémite parvenir aux commandes du sommet de l’Etat français. Ce serait contre ses propres intérêts.

    La haute finance utilise le FN, uniquement et seulement, pour faire peur à la société française. C’est tout.

    Et c’est toujours le même scénario qui lui est concocté, par les officines de la haute finance, depuis le père Jean Marie qui remporte le premier tour, ou fait à la limite un bon score électoral au premier tour, mais coule au second tour.

    Suivez bien les résultats du second tour… et vous verrez la confirmation de mes propos.

    Le FN est agité en France, par certains milieux très manipulateurs, la Haute Finance j’entends bien, comme BOUROUROU pour faire peur au peuple français ou au pauvre petit français lambda pour le monter contre l’étranger, l’Arabe, le Musulman, le Noir etc… qui viennent « manger » le pain du français.

    Avant, au temps, de Pétain et Vichy, c’était le juif qui était le souffre-douleur de la droite et de l’extrême droite françaises, à présent et de nos jours: c’est l’Arabe, le Musulman, le Noir et tous les autres damnés « non éligibles » de la société française…

    Vous verrez, je vous le dis et vous le confirme. Ce n’est pas le FN qui remportera le second tour.

    Ce sera son alter ego: le parti de SARKO… sans plus.

    Ce qui est, pour ainsi dire, du PAREIL AU MÊME. Car entre la peste et le choléra…???

    Mais le SEUL et le VRAI VAINQUEUR dans toute cette fourberie de Scapin: C’EST LA HAUTE FINANCE…!!!

    Il faut que tout change… pour que RIEN NE CHANGE!!!

    Le seul vrai maître à bord EST et RESTERA: LA HAUTE FINANCE… en France et PARTOUT dans le monde!!!

    Voilà la VÉRITÉ. Tout le reste n’est que de la poudre aux yeux pour amuser la galerie et le petit peuple exportable et corvéable à merci partout dans le monde par la Haute Finance… qui est le VRAI CANCER.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • AIT MOHAND
      13 décembre 2015 at 22 h 30 min - Reply

      « …le FN NE REMPORTERA PAS LE DEUXIÈME TOUR… »

      C’est bien ce que j’ai prévu dans mon post du 10 Décembre 2015 at 12h. 53mn.

      Voilà à présent, c’est confirmé.

      Le FN c’est tout simplement VOUROUROU pour fair peur au peuple français manipulé à fond par la haute finance qui est le VRAI maître en France et ailleurs… y compris chez nous en Algérie!

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • lyes laribi
    14 décembre 2015 at 19 h 53 min - Reply

    A trop de jouer au feu, ils risquent de se bruler. 7millions de voix, c’est pas peu. C’est un deuxième tour garanti en 2017. Il y a panique à Alger. Or comment expliquer l’annonce d’un investissement à hauteur de 270 milliards $ en USA et le retour des visas même pour les binationaux présentant un passeport français.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

    • AIT MOHAND
      15 décembre 2015 at 16 h 29 min - Reply

      C’est sûr qu’en 2017 le FN ira au 2ème. tour. Cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Mais la question fondamentale est: est-ce que le FN remportera le second tour? C’est… NON!!!

      Pourquoi cela? Tout simplement par ce que la Haute Finance Mondiale (H.F.M.) qui DIRIGE LE MONDE ne le permettra jamais. Tout simplement. Travailler sur la peur pour terroriser le peuple français mais pas que. Agiter l’épouvantail de l’étranger, l’arabe, le musulman… càd. le « terroriste » et le tour est joué. La H.F. M.continuera ainsi partout à dominer le monde (entier) qui continuera à lui baiser les pieds par une soumission totale sinon absolue.

      C’est pour cela que je réitère et adjure nos compatriotes émigrés de créer LEUR PROPRE PARTI! Ce n’est qu’alors que les choses changeront radicalement pour eux. C’est la condition sine qua non sinon vital pour eux et donc pour leur devenir.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • AIT MOHAND
    14 décembre 2015 at 23 h 59 min - Reply

    * Première hypothèse – Avec une population de 5 millions d’Algériens en France, les Algériens SE DOIVENT de créer LEUR PROPRE PARTI pour voir un jour le rêve de Houelbeck se réaliser… A vous de jouer ALGÉRIENS!!! Au lieu de voter pour la gauche ou pour la droite: VOTER POUR VOUS-MÊMES!!! Créer votre propre parti les frangins! Soyez conscients de votre propre force!!! CAR VOUS ÊTES LA PRINCIPALE FORCE POLITIQUE EN FRANCE…..

    * Seconde hypothèse – Avec une population de près de 15 millions de musulmans, Algériens-Marocains-Tunisiens-Mauritaniens-Egyptiens-Turcs- Bosniaques et biens d’autres encore… les musulmans de France sont le PREMIER PARTI de France!!! Et ils ne sont pas conscients de leur force… Ils pourraient élire un président français d’origine musulmane et réaliser ainsi la « prophétie » de Houelbeck!!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos