Édition du
11 December 2016

CONSTITUTION. L’article 170 ne touche pas à la Fabrique des quotas

Publié par Saoudi Abdelaziz

http://www.algerieinfos-saoudi.com/

La révision de la Constitution garantira-t-elle la neutralité de l’administration dans la gestion des élections. Pour l’heure, elle ne touche pas à la Fabrique des quotas, chargé d’assurer des niveaux de représentation des partis politiques dans les assemblées, depuis les résultats jugés indésirables en 1992.

Juge et partie

Coiffé de la casquette de porte-parole de la Présidence de la République, Ouyahia, le chef du RND, parti au pouvoir, présente à la presse, parmi les divers amendements à la constitution, l’article 170 mettant en place une Haute instance indépendante de surveillance des élections. Au cours de sa conférence de presse Ahmed Ouyahia a affirmé que cette instance « surveillera le fichier électoral de même qu’elle assure la formation des cadres des partis pour la surveillance des élections». Mais il a verrouillé le débat sur les prérogatives de la nouvelle instance, en traçant une ligne rouge: c’est l’administration en place qui continuera de « gérer » les élections, la Haute instance se limitant à « surveiller ». Rappelons que le RND qu’il dirige depuis 20 ans a été propulsé pendant la décennie noire au centre du paysage politique. Grâce au travail de la Fabrique de quotas montée par le DRS au sein de l’administration algérienne, après les élections de 1992 aux résultats jugés indésirables. Chaque formation politique se voit assigner un quota de représentation pour la mise en place d’une majorité et de minorités. Les dernière élections de 2012 ont été marquées de ce sceau.

Les maîtres du fichier

Comment, si elle ne met pas le nez dans la gestion, la nouvelle Haute instance peut-elle garantir à tous les niveaux la neutralité du pouvoir exécutif?  Les Maîtres du fichier resteront aux commandes. Quelques jours avant les élections législatives de 2012, une délégation de la direction nationale du FFS, qui avait décidé de mettre fin à son boycott électoral, avait demandé au Premier ministre Sellal des mesures immédiates pour améliorer le dispositif électoral et rendre plus crédible la sincérité et la régularité du scrutin. Parmi ces mesures: l’accès au fichier électoral; la liberté de vote des militaires, notamment par la suppression des bureaux spéciaux (voir ffs-dz.net). Sur le premier point, Sellal avait botté en touche : « le fichier électoral n’est pas complètement assaini, pour le rendre exploitable et l’actualiser ». Il ajoutait : Il faudrait du temps et peut-être le recours à des compétences étrangères ». Sans répondre sur le vote des militaires, le ministre avait renvoyé le FFS aux déclarations du ministre malguiste Ould Kablia. Dès le lendemain du scrutin, le ministre de l’intérieur déclarait froidement à propos des constats de vote orienté imposé à nos djounouds : « Ce ne sont que des accusations des partis. Tout citoyen qui réside dans une commune pour une durée de plus de 6 mois est considéré comme résident. Les militaires ont le droit d’exprimer librement leur voix et le commandement de l’ANP n’a donné aucune consigne de vote ». Le blogueur avait alors fait remarquer:  » A Jijel, je sais que c’est de cette manière que nos djounouds faisaient invariablement passer les candidats « patriotes » du ren’dou. (C’était à Jijel le petit nom du parti de Ouyahia). L’ANP devra donc continuer à jouer son rôle subsidiaire de bouche-trou dans la mécanique mise au point par les obscures maîtres du fichier, des gens très intelligents choisis pour coordonner, avec virtuosité, à l’Algérienne, la confection démocratique, dans la continuité, des majorités et des minorités ». (Lire : L’ANP doit rester aux ordres des maîtres du fichier ! )

Dans tous les cas, le contrôle des fichiers électoraux, la sincérité des scrutins, ne peuvent être garantie par une instance fut-elle Haute. C’est la vigilance populaire, la mobilisation des partis, des sympathisants des candidats à tous les niveaux, depuis la campagne électorale sans entrave, jusqu’à l’urne et au dépouillement, et la publication des bulletins de vote.

Deux réactions à la conférence de presse d’Ouyahia

 » Le ton, le propos, les arguments et l’effet de morgue démentaient en live ce que promettait le texte futur. Choix d’un mauvais vecteur pour nous vendre la nouvelle démocratie contrôlée, l’idée de l’alternance et de la démocratie par un homme au «pouvoir» depuis deux décennies et dont on a connu le règne dur, le propos méprisant et les insolentes explications. Bouteflika aurait pu choisir quelqu’un d’autre ou nous envoyer le texte par lettre, l’effet aurait été meilleur et le débat plus convainquant. Kamal Daoud

Il créé une « haute instance indépendante de surveillance des élections » dans une appropriation de la revendication de la CNLTD mais il garde la main. Ce n’est pas le modèle tunisien où l’instance indépendante surveille et « organise » les élections. Au demeurant, c’est lui qui désigne la « personnalité nationale qui la préside », les « magistrats » et la « compétences indépendantes ». Bouteflika ne lâche rien. La seule réponse à faire à cette fausse ouverture est de dire aussi, on prend tamazight mais on ne lâche rien.Mohamed Saadoune


Nombre de lectures : 2380
12 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • AMAR
    6 janvier 2016 at 20 h 15 min - Reply

    LE SYSTEME CONNAIT cE QU IL LUI EN COUTE UNE VRAIS CONSTITUTION CELLE DE 1989 A FAILLI LUI FAIRE PERDRE LES PLUMES IL A MIS LE PAQUET POUR LA NEUTRALISER ! la societe n a pas su la proteger dommage ………une si grande opportunite..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • rachid dahmani
    7 janvier 2016 at 8 h 07 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Je sais que je me répète, ici sur LQA et ailleurs. Je vais encore dire la même chose sur ce sujet qui devient de plus en plus indésirable pour certains (pour moi aussi). On pense encore à quelque chose d’inespèré, car on écrit dans la presse et partout ailleurs des réflexions sur la nouvelle constitution par exemple, sur les partis, sur les assemblées et sur tout ce que ce pouvoir maudit dresse en tableau de discussion et de débats pour occuper le peuple. Quand est ce qu’on se dira une bonne fois pour toute qu’un régime ou un système pourri qui a trahi son peuple et ses martyrs, qui a pris le pouvoir par la ruse et par la force, qui ne rend jamais compte au peuple…etc et ce dans le seule but de s’enrichir et d’enrichir les siens, ne rendra jamais le pouvoir pacifiquement au peuple? Je veux dire par là qu’il est hors de question pour cette mafia au pouvoir d’œuvrer ou de faire quoique ce soit qui puisse lui faire rendre les dividendes de la rente pétrolière. Autrement dit le pouvoir est un acquis pour eux indéfectible…on ne pourra le leur reprendre que par la force. Vous pensez qu’on va lâcher aussi facilement que ça une filière d’enrichissement au risque en sus de se faire amener à la barre pour être jugé? Et en plus on croit durement (le pouvoir) que celui qui les remplacerait éventuellement fera pareil c’est à dire sucer les richesses du pays comme il le fait depuis 62 à nos jours. Alors pour résumer, constitution, élections, sujets de corruption, débats politiques…etc, tout cela c’est de l’amusement et de l’occupation des esprits de tout le monde ici en Algérie. Le vrai problème est « Faire déguerpir ces traîtres de là où ils sont », c’est les éjecter du pouvoir et leur faire payer leurs traîtrises. Le vrai problème c’est changer cette mafia en un pouvoir qui rend compte au peuple. Mais on n’en sera pas là pendant de longues années encore, mon petit doigt me le dit et me le répète sans cesse. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • rachid dahmani
    7 janvier 2016 at 13 h 12 min - Reply

    Re bonjour à tous,
    Voila encore la preuve que Abane Ramdane avait raison en traitant ses « compagnons » qui l’ont assassiné et qui ont donné naissance au système qui gère le pays par la suite de Mules. Voila encore la preuve que ce système qui soit disant gère le pays ne fait que gérer dans le fond ses propres richesses et ne fait que s’enrichir. La preuve? eh bien c’est ce qui est rapporté dans toute la presse d’aujourd’hui. « Les incohérences et les contradictions dans un texte qui a pourtant bénéficié de quatre années d’incubation sont tellement flagrantes qu’il n’est point besoin d’érudition en matière de droit constitutionnel pour s’en rendre compte. C’est à croire que l’avant-projet de révision de la Constitution, porté depuis avant-hier à la connaissance de l’opinion publique, n’a pas fait l’objet d’un examen attentif et minutieux de la part des participants aux rencontres restreintes consacrées à sa finalisation convoquées et présidées par le président Bouteflika. Sinon comment expliquer alors que tant d’incongruités aient échappé à la vigilance et à la lucidité de l’aréopage de hauts commis de l’État, principalement des ministres de la République, mis à contribution dans l’effort d’élaboration de la mouture en question. » c’est ce qui est rapporté dans le quotidien Liberté. En somme c’est les cancres de la classe. On leur donne tous les documents et plus qu’il n’en fait de temps pour résoudre un exercice et ils trouvent le moyen d’être complètement à côté. Nos Grands Ministres de la république, nos savants dirigeants dans l’orchestre du président de la république ont pondu un documents d’incohérences et d’absurdité. Que dire de plus? Abane Ramdane ne se serait jamais étonné…mais lui n’aurait pas confié ce travail à des mules. Bonne journée à tout le monde.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • Hanifi Said
    7 janvier 2016 at 14 h 42 min - Reply

    Le meilleur qualificatif qui convient à ces individus, ceux qui sont derrière la rédaction de ce projet Constitutionnel, c’est ….le mot « réfractaire » ! Les racailles ne veulent rien changer, ils se refusent à tout changement ! En effet, on perçoit en filigrane dans ce projet, toute la mentalité, toute l’encrassement jusqu’à la moelle, tout refus d’ouverture de la clique des généraux, de l’armée des frontières et aussi du FLN de 1962 qui regroupent tout le chapelet ou le lot de laudateurs et de courtisans qui s’y sont incrustés et qui allaitent aux mamelles de la rente jusqu’au seuil de leur mort !

    Il est incroyable par exemple, pour ne citer que celui-là, qu’un intellectuel comme Boualem Bessaih ait entériné ou accepté de laisser passer un tel projet avec toutes ses incohérences, ses insuffisances, ses contradictions, ses idioties et ses anomalies ! C’est à croire que son cerveau à lui (comme ceux de plusieurs autres intellectuels au pouvoir) devient subitement inactif ou carrément de l’eau dès qu’il se réunit ou qu’il est en face de la racaille qui nous gouverne depuis 1962 ! Je ne dis pas que Bessail Boualem est un génie hors paire, mais il est au moins capable de comprendre ce qu’est une Constitution, ya bou rab !!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • Dria
    7 janvier 2016 at 18 h 02 min - Reply

    Au fait je n’arriverrais jamais à lire ce projet de constitution , mais j’aimerais bien savoir ce que ‘ils ont proposés pour  » un président malade » enfin qu’en est il de « l’État de santé du président » dans cette nouvelle constitution ,

    Qu’ont-ils proposés à la place des articles relatif a la santé un 88 bis « en dehors de Bouteflika,le prochain président de la république n’a pas le droit de faire une grippe de plus de 15 jours…sous peine d’être destituer ».

    Sérieusement qu’ont t ils dis a ce sujet laisser nous rire un peu de ce sort sordide …une question d’alcarité cher à Hollande…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • ExAlgérien
    9 janvier 2016 at 0 h 26 min - Reply

    Bonjour

    A mon humble avis, cette nième révision de la constitution vient consolider les axes fondamentaux du programme du président de la république, et promouvoir les concepts (slogans creux) du système pourri en place, à savoir la démocratie (médiocratie), la stabilité politique(stagnation) et la croissance économique (régression).

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • derja
    9 janvier 2016 at 17 h 05 min - Reply

    Bonjour mes chers amis : Cette constitution?! je rigole ou quoi? ils sont a coté de la plaque déjà on a un très grand problème d’acceptation entre algériens l’un se prétend Chaoui l’autre kabyle l’autre mzabite l’autre constantinois l’autre algérois etc…., si tu vas dans le pays des kabyles on a de la peine a te répondre en arabe te prennes pour un étranger , si un kabyle venant des monatgne de Tizi ne parle pas arabe et se trouve par accident dans une autre planète exemple a Constantine il aura de la peine a comprendre l’arabe ou la derja….et j’en passe et j’en passe… la je suis très claire et je veux avancer c’est pour cette raison que j’attaque le fond le vrai de la société algérienne, permettez moi je ne suis pas encore Atta Turck mais je propose a nos autorités une seule langue accepter par tous et sera la langue officielle c’est tous simplement la « Derja » ce que atta turk a fait exactement, la Turquie actuellement est une nation développé, bref mais pour autant m’arrivait de discuter avec certains turck et tous tombés d’accord ont regretté l’arabe car sont des bon musulmans et parfois ne comprennent pas quelques mots du saint coran, voila donc on est entre le marteau et l’enclume et on doit choisir pour sauver notre société.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • zaouali
    11 janvier 2016 at 22 h 44 min - Reply

    Qu’est ce qu’on a à f… de cette constitution
    la constitution chez nous on l’a malmené et y chaussée selon le bon vouloir des « décideurs » et non en concertation avec la société
    De grâce laissez nous tranquilles

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • AIT MOHAND
    13 janvier 2016 at 0 h 37 min - Reply

    Cette « constitution » a tellement été triturée et VIOLÉE… maintes fois!!! Qu’on devrait plutôt appeler, désormais, la PROSTITUTION…!!! Sauf votre respect, HACHAKOUM!!!

    Mais pour QUI, nous prennent-ils vraiment ses saligauds? Ils ne nous respectent absolument pas… Mais alors pas du tout!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

    • rachid dahmani
      13 janvier 2016 at 7 h 45 min - Reply

      Bonjour cher ami Ait Mohand,

      Pourquoi voulez vous qu’ils nous respectent cher ami du moment qu’ils nous ont confisqué notre liberté de choisir nos dirigeants depuis 62? Pourquoi voulez vous qu’ils nous respectent à partir du moment qu’ils nous imposent leur diktat depuis 62 et nous font adopter de force tout et n’importe quoi sachant que c’est eux qui tirent les dividendes à chaque fois et ce sont eux qui s’enrichissent à longueur de temps depuis 62 à nos jours? Pourquoi voulez vous qu’ils nous respectent du moment qu’on les laisse faire à leur guise et que l’on a jamais tenté quoique que ce soit de sérieux pour leur faire rendre ce qui nous appartient? Pourquoi voulez vous qu’ils nous respectent enfin, du moment qu’ils ont toujours décidé à notre place depuis l’assassinat de Abane Ramdane en 57? Bonne journée à tous.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

      • AIT MOHAND
        13 janvier 2016 at 15 h 42 min - Reply

        Bonjour très cher Ami Rachid Dahmani,

        J’ai bien lu votre réponse à laquelle j’adhère totalement. Dès lors, quel programme ou manifesto recommandez-vous au peuple Algérien pour qu’il puisse sortir de son marasme et du puits sans fond dans lequel il a été jeté par les daf? Merci.

        Tanmirth

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • rachid dahmani
      13 janvier 2016 at 7 h 46 min - Reply

      Bonjour ami Ait Mohand,

      Pourquoi voulez vous qu’ils nous respectent cher ami du moment qu’ils nous ont confisqué notre liberté de choisir nos dirigeants depuis 62? Pourquoi voulez vous qu’ils nous respectent à partir du moment qu’ils nous imposent leur diktat depuis 62 et nous font adopter de force tout et n’importe quoi sachant que c’est eux qui tirent les dividendes à chaque fois et ce sont eux qui s’enrichissent à longueur de temps depuis 62 à nos jours? Pourquoi voulez vous qu’ils nous respectent du moment qu’on les laisse faire à leur guise et que l’on a jamais tenté quoique que ce soit de sérieux pour leur faire rendre ce qui nous appartient? Pourquoi voulez vous qu’ils nous respectent enfin, du moment qu’ils ont toujours décidé à notre place depuis l’assassinat de Abane Ramdane en 57? Bonne journée à tous..

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    Congrès du Changement National

    Galeries photos