Édition du
28 September 2016

Algérie, ces dix questions qui mériteraient que l’on se pose.

Algerie pays stablePar Salim METREF

Ceux qui spéculent sur un prochain effondrement de l’Algérie et affirment que les ingrédients de la désintégration sont déjà réunis se trompent et oublient l’essentiel. L’improbable explosion de ce pays à la superficie continentale et aux richesses naturelles inexplorées encore inestimables anéantira inéluctablement toute l’Afrique du Nord et une bonne partie de l’Europe du Sud.
Quels sont ces périls qu’il faut circonscrire ?
D’abord ceux qui sont externes et qu’il faut gérer sereinement dans le cadre des impératifs de sécurité nationale et de la doctrine militaire inhérente sans pour autant que ces éléments soient considérés comme des facteurs déterminants qui peuvent influencer la politique de développement économique et social et les objectifs stratégiques d’émergence continentale et régionale.

Ces périls sont nombreux, multiformes, de différentes natures et de durée variables. Ils prennent la forme de turbulences sociales, de conflits armés larvés pouvant s’étendre ou de guerre civiles. Ils résultent dans leur majorité des conséquences de l’effondrement d’états tout entiers, de paupérisation de populations, de guerres civiles, de mauvaises gouvernances ou d’effets d’influences et d’interventions militaires étrangères qui s’inscrivent dans le cadre de politiques mondialistes concertées de démantèlement de pays souverains, d’accaparation de richesses naturelles, de reconfiguration géopolitique et d’usurpation et de confiscation de territoires.
Les périls internes sont également présents mais peuvent être dominés par une volonté d’ordre éminemment politique et d’ouverture démocratique, d’efforts pédagogiques de réhabilitation des valeurs du travail et de l’effort et de pérennisation des moyens matériels des politiques de solidarité nationale qui peuvent être consolidées par une gestion rationnelle de la ressource financière publique et par l’inlassable effort d’assèchement des flux financiers de la corruption, de la contre bande aux frontières et de la fuite illégale des capitaux à l’étranger.
Le facteur d’instabilité sociale pouvant être induit par la chute du prix du pétrole peut être contourné et dominé par l’émergence d’une économie réelle et sa diversification. Le substitut est dans l’usage rationnel de l’intelligence et du capital humain, la promotion de l’initiative et la réappropriation de la dimension agricole du développement économique. Les politiques d’exploration de vastes territoires aux richesses inestimables constituent également un levier de redéploiement économique au profit des générations futures.
Pourquoi l’Algérie doit-elle gagner la guerre de l’après-pétrole ?
La guerre de l’après-pétrole devra être gagnée comme pourrait l’être une guerre d’indépendance nationale et de sortie violente de la tutelle de forces d’occupation étrangère. La liberté a un prix qui est également économique. Compter sur ses ressources propres pour mieux vivre et se développer est un pari vital que l’Algérie peut vite gagner. La guerre de l’après-pétrole se gagnera aussi en remportant plusieurs batailles qui se présenteront selon un ordre chronologique qu’il est possible dés à présent d’anticiper. Eviter le choc frontal que pourrait induire la baisse des ressources financières est possible et l’enjeu qui ressemble désormais a une véritable course contre la montre n’est pas hors de portée si les sacrifices qu’il exige sont clairement identifiés et les efforts à consentir équitablement partagés. Vaincre l’addiction aux fluctuations du prix du pétrole et se projeter dans une politique de diversification des sources de revenus est un challenge qui peut être relevé et gagné. Les pistes sont nombreuses et les atouts réels.
Pourquoi un front intérieur est-il nécessaire mais pas n’importe lequel ?
Le front intérieur est un concept développé en temps de guerre. L’Algérie est comme de nombreux pays en état de guerre. L’ennemi n’est pas identifié, ne peut être quantifié ni qualifié de l’extérieur ou de l’intérieur. Ces derniers concepts renvoient à une période noire d’une histoire qui n’appartient pas à la vocation civilisationnelle de l’Algérie.
L’ennemi peut prendre aujourd’hui des formes diffuses et n’est pas toujours celui que l’on croit. Personne n’en connait l’essence mais tout le monde peut en subir les effets pervers et le pouvoir de nuisance. Son but ultime est l’anéantissement de ce pays, sa dislocation et la confiscation de ses richesses naturelles. L’Algérie qui est en guerre contre un ennemi qui veut anéantir son existence, son futur et son devenir se doit de se donner les moyens d’anticiper et de vaincre les crises. Ils existent déjà. La montée en puissance de son armée est incontestable tout comme l’efficacité de son renseignement. Mais l’effort de développement et de modernisation doit être soutenu et ne jamais s’interrompre.
Le front intérieur n’est pas un rempart qu’il faut édifier autour du régime en place pour le protéger et le pérenniser. Le front intérieur est une volonté individuelle qu’il faut impulser et un état d’esprit qui doit essaimer dans tout le corps social. Il est l’appropriation par le plus grand nombre de la nécessité de protéger le pays et d’adopter comme durant la guerre de libération nationale la posture de la veille et de la vigilance. Il ne s’agit pas de faire un appel à la délation nationale digne des pires dictatures militaires et policières qui ont existé dans le monde mais de faire appel au civisme et à la vigilance citoyenne. Cette exigence doit intégrer les programmes scolaires.

Pourquoi l’avant-projet de révision constitutionnelle pourrait-il constituer un compromis opportun dans un contexte international de crise ?
La crise politique en Algérie est très ancienne. Elle couve depuis l’été 62 au sortir de la nuit coloniale. Les différentes turbulences vécues par l’Algérie ont pour origine cette forte frustration matricielle induite par la confiscation des fruits d’un long combat anticolonial.
Les exigences et les défis de l’heure imposent l’urgence du consensus national dont bénéficieront les générations futures et qui permettra de consolider la paix civile et la cohésion nationale.
Il faut vite aller et le plus tôt possible vers tout ce qui pourrait favoriser l’instauration du vivre-ensemble et l’inspiration de ce sentiment de vivre libre et en paix que pourrait ressentir chaque citoyen et chaque citoyenne de ce pays sans oublier d’œuvrer pour une prospérité partagée qu’il faut constamment construire et favoriser. Les progrès notables de l’avant projet de révision de la constitution ont surpris plus d’un et constituent une amorce incontestable à une réelle sortie de crise. Le retour sur la scène politique algérienne de tendances politiques lourdes et représentatives exclues jusqu’à présent participera également de la nécessité de consacrer ce nouveau deal politique. Les différentes crises vécues par l’Algérie ont permis à son peuple de se réapproprier cette maturité politique qui a permis le combat anticolonial, de comprendre le sens du compromis et non pas de la compromission, de refuser l’aventure, de partager l’exigence de préserver l’Algérie et de se projeter dans le combat pour son émergence.
Comment un partenariat diversifié permet-il de briser le mythe de la chasse gardée ?
Les malheureux événements survenus récemment à Cologne en Allemagne et dans lesquels de supposés jeunes algériens seraient impliqués aurait-ils été planifiés pour nuire à la relation algéro-allemande qui se développe notamment par les investissements que les industriels allemands s’apprêtent à effectuer en Algérie ? La question est posée au niveau de certains médis allemands.
Le concept de chasse gardée est d’essence éminemment coloniale. La nécessité de la diversification de nos échanges économiques et de la recherche systématique de partenariats mutuellement avantageux doit être perçue comme un impératif de sécurité nationale.
L’Algérie doit privilégier comme le font tous les pays dans le monde ses intérêts stratégiques et ouvrir son marché intérieur à ceux qui apportent plus-value, transfert de technologie et de réelles capacités de développement. C’est une attitude patriotique que de nombreux pays adoptent y compris ceux qui ont été les fondateurs de l’économie libérale.
Consommer algérien dans un proche avenir ne sera pas un slogan démagogique mais une exigence patriotique qui permettra de préserver des emplois et de créer de la richesse. Comme dans une économie de guerre, il faut apprendre à compter et à gérer chaque centime de la ressource publique.
Et une gestion au quotidien de la facture de l’importation doit être mise en place. Il faut se doter d’un véritable observatoire des dépenses à l’international. C’est un enjeu vital tant la saignée qui a toujours caractérisé les ressources financières de l’Algérie doit être contenue par le garrot de la loi et guérie par la sévérité et l’intransigeance des institutions de contrôle.
Comment une politique extérieure pragmatique et réaliste permet-elle d’éviter le piège mortel de la coalition et de l’ingérence ?
La doctrine de la non-ingérence dans les affaires internes d’autrui et de non-ingérence militaire à l’extérieur qui puise sa source dans la lutte anticoloniale est le meilleur rempart contre l’aventure de l’intervention sous toutes ses formes. Cette attitude ne peut être assimilée à un manque de vision, un repli sur soi ou la méconnaissance des enjeux géostratégiques et géopolitiques. Mais les faits sont souvent têtus et les événements d’Irak et d’Afghanistan ont permis de démystifier les légendes et de restituer les guerres d’agression menées contre les peuples dans leurs vrais contextes, des expéditions militaires meurtrières menées tambours battants comme de nouvelles croisades, sous de fallacieux prétextes mais avec de vrais objectifs de prédation, de domination et d’asservissement des peuples.
La diplomatie, l’armée et la justice sont les piliers qui portent une nation. Une politique étrangère favorisant la résolution pacifique des conflits et la non-ingérence sont le meilleur antidote contre ce qu’il est convenu d’appeler les coalitions militaires.
Privilégier la recherche de relations courtoises et mutuellement respectueuses est un atout considérable. D’excellentes relations avec, par exemple, des parties en conflit entre-elles est un acquis qui rend crédible notamment lorsque le plaidoyer est pour une résolution et une issue pacifiques et négociées d’un conflit fut-il armé. Le problème que pose l’intégration à des coalitions constituées par rapport à des situations conjoncturelles est que l’on ne sait jamais quel est l’ennemi véritable que l’on va combattre et que l’on sous-estime souvent les pertes humaines civiles que les interventions militaires engendrent toujours. Les événements qui se déroulent au Yémen comme ceux qui les ont précédés en Libye démontrent si besoin est que ces coalitions « d’autochtones » ne sont en réalité rien d’autre qu’une forme sous-traitée de la politique d’agression menée par l’occident contre des pays souverains notamment musulmans.
Comment ceux qui n’aiment l’Algérie que saignante se concertent-ils et préparent-ils leur stratégie ?
Bien que conduisant depuis quelques décennies une politique étrangère plutôt sage, l’Algérie ne cesse de susciter rancœurs et jalousies de la part de ceux qui bien qu’issus d’horizons divers convergent sur un objectif commun, faire payer à l’Algérie son combat libérateur, son soutien à la cause palestinienne, son entêtement à soutenir la libération des peuples et la richesse qui jusqu’à ce jour lui a permis de s’extraire des fourches caudines d’institutions internationales souvent au service des plus puissants et du projet mondialiste d’asservissement des peuples.
La chute du prix du pétrole a permis à de nombreuses institutions, medias et autres personnalités de libérer leur ressenti et de parier sur un effondrement imminent de l’Algérie. Certains se frottent déjà les mains à l’idée de voir ce pays ramper devant le fond monétaire International et de renouer avec les plans d’ajustements structurels sans oublier le recours inévitable, selon eux, à l’endettement extérieur.
Ces entités convergentes dans leur animosité à l’égard de l’Algérie articulent un levier redoutable, leurs institutions comme les affaires étrangères pour déconseiller à leurs ressortissants de venir en Algérie pour minimiser le retour véritable d’une paix à vivre après une décennie rouge et pire déploient leur medias. Ces derniers ne cessent de nous classer parmi les pays à risque d’implosion ou d’explosion, c’est selon, imminent, oubliant au passage que pour l’instant les bombes explosent plutôt chez eux. Mais le drame vécu par l’Algérie durant plus d’une décennie ne permet plus de rire du malheur des autres. Bien au contraire.
Pourquoi l’effondrement de l’Algérie n’aura pas lieu.
L’Algérie a une histoire. Sa révolution contre l’ordre colonial a fait école dans le monde et à inspiré de nombreux peuples opprimés et les a encouragés en faire de même. Le peuple algérien est un peuple aguerri par les épreuves, sage et aimant la vie. Il est conscient que chaque peuple est libre de vivre en paix dans son pays et mérite le respect. Il devient combattant et redoutable lorsqu’instinctivement il sent qu’un danger menace son pays et le menace directement lui-même. Il devient redoutable et est toujours prêt au sacrifice suprême. Cette prédisposition est inscrite dans ses gènes.
L’Algérie est solidement fixée sur un socle forgé par son histoire millénaire. Rien ne peut l’ébranler. Ni la pauvreté et ni la guerre. Et ceux qui spéculent sur une probable guerre civile se trompent lourdement. L’Algérie et contrairement à ce qu’affirment certains pédants experts n’est pas non plus une pétaudière.
La crise serait-elle derrière nous ?
Oui, pour l’essentiel. Lorsque la question des moyens d’accès au pouvoir et de l’alternance est réglée, les questions économiques deviennent les préoccupations essentielles et sont mieux gérées et de manière consensuelle. De ce point de vue, la crise pourrait être dans son essence politique derrière nous. Quant à ce qui est qualifiée d’urgence, encore une fois ce serait plus une opportunité judicieuse qu’il faut saisir pour ajuster notre modèle de développement économique et social et redéfinir les priorités qui seront les nôtres à court, moyen et long termes.

Que faut-il faire pour s’approprier de nouveau la légende ?
La légende de ce peuple libre doit continuer. Elle sera portée par les générations montantes qui sentent et savent que ce pays et son peuple ont quelque chose de particulier. Un don du Ciel qui leur a toujours fait refuser de plier l’échine devant l’injustice et l’agression. Une histoire millénaire portée par de grands guerriers et de saints hommes. Le combat pour le développement et l’émergence de la puissance algérienne est un combat d’avant-garde. Il sera mené et gagné. Cela est une certitude. Cela est écrit.


Nombre de lectures : 4049
24 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • AMAR
    16 janvier 2016 at 19 h 02 min - Reply

    PERSONNELLEMENT J ESTIME QUE CETTE HISTOIRE DE MENACES EXTERIEURES ET D INQUIETUDES SURDIMENSIONNEES A ETE TROP USITEE ….OUI CERTES GEOSTRATEGIQUEMENT PARLANT IL Y A DES RIQUES …LES RISQUES QUI PESENT SUR TOUTES NATIONS …LA MEILLEURE DES REMPARTS ET DE LIBERER LES INITIATIVES ET D AVOIR UN PEUPLE ACTEUR DE SON SORT! rien ne se fait sans le peuple! le CADENASSER COMME ON LE FAIT ACTUELLEMENT AVEC LA ENIEME CONSTITUTION EST IMPRODUCTIF ET CA MENE TOUT DROIT VERS LES ENNEMIS EXTERIEURS COMME COUS LE CITEZ! souvenons nous de ZEDAM EN IRAK QUAND LES RAPPORTS DE FORCE LUI ONT ETE DEFAVRABLES ET DEVANT L ENNEMI IL N A PAS TROUVE SON PEUPLE! la plus grande securite d une nation c est son peuple!
    regardons ce qu on fait nos dirigeants pour preserver leurs privileges: ils ont arrete le processus electoral qui a coute plus de 250000 AMES LE PEUPLE N A PAS ETE ASSOCIE A LA DECISION!
    faire confiance a la societe c est lui restituer toute sa citoyennete les algeriens ne sont pas encore egaux devantleurs chances de l education …du travail….de l acte d investir.
    …prenez l universite :vous croyez que c est les meilleures qui sont aux commandes?
    NOUS NE SOMMES MEMES PAS AU COURANT DE NOTRE RADIOSCOPIE!
    il nous est arrive deja de decouvrir que nos entreprises economiques ne sont rien que de la quincaillerie….la preuve on importe 95% DE NOS BESOINS!
    nous avons decouvert que nos universites ne figurent meme pas dans le classement des universites du monde sous developpes…ET QUI NOUS PROUVE QUE MEME NOTRE DISPOSITIF DE SECURITE TERRITORIALES NE CONNAIT PAS LE MEME SORT? LES RECENTS EVENEMENTS …..
    IL Y A LIEU DE REVENIR AU PEUPLE ! et une societe stable  » DESENCANAILLEE » c est surtout un systeme educatif performant une justice independante des syndicats libres…..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • rachid dahmani
    17 janvier 2016 at 7 h 47 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Avec des « si », des « il faut que » et des « il doit… », je peux vous assurer que j’irai faire un tour à la galaxie voisine Andromède, qui est à 2 millions d’années lumière de nous, et revenir en un an. Monsieur Metref (Bonjour) vous écrivez, à juste raison, que  » Les exigences et les défis de l’heure imposent l’urgence du consensus national dont bénéficieront les générations futures et qui permettra de consolider la paix civile et la cohésion nationale. » Mais, Ma ma Mia, ce sont les mêmes exigences d’il y a quelques dizaines d’années (un peu remodelées), et elles furent aussi quasi les mêmes à l’indépendance. Elles seront encore presque les mêmes dans quelques dizaines d’années car on n’aura bougé d’un iota. L’histoire nous l’apprend depuis plus de cinquante ans maintenant dans ce bled. Je ne suis pas fataliste, les solutions (la solution) existent certes, mais la problématique première reste toujours sa mise en application. Et tant que vous n’aurez pas évincé la véritable cause connue de tous, vous reviendrez encore et encore, écrire avec des « si’ des « il faut que » et des « il doit » pour dire encore que le pays va s’en sortir ainsi. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • AIT MOHAND
    17 janvier 2016 at 12 h 15 min - Reply

    Merci infiniment Monsieur Salim METREF pour votre écrit qui est plus qu’un message subliminale adressé au peuple Algérien en ces heures et moments extrêmement difficiles pour nous tous. Ce sont de tels messages qui entretiennent encore la flamme de l’espoir.

    Merci encore une fois, Cher Monsieur, pour votre message RASSEMBLEUR et PLEIN D’ESPOIR!!!

    TOGETHER WE ARE STRONGER… comme le disent si bien les Anglais. So let it be!

    Tanmirth.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • Sailm METREF
      21 janvier 2016 at 11 h 55 min - Reply

      Merci également à vous.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • AMAR
    17 janvier 2016 at 14 h 40 min - Reply

    POUR LE DERNIER CHAPITRE »pourquoi l effondrement de l ALGERIE »N’aura pas lieu cela depend de ce que l on entend par « effondrement » sur le plan politique LES 19-… ET NOUS AUSSI ON NE CONNAIT PAS ENCORE QUI EST LE VRAIS AUTEUR DU PROJET DE CONSTITUTION OU DE LA LOI DE FINANCE….SUR LE PLAN ECONOMIQUE AUSSITOT QUE LE COURS DU BARIL S EST ECROULE MR SELLAL QUI DISTRIBUAIT HIER DES ENVELOPPES BUDGETAIRES A TRAVERS TOUTES LES WILAYAS SEMBLE STUPEFAIT PAR L EVOLUTION DES CHOSES ET ANNULE ILLICO PRESTO LES GRANDS PROJETS………JE NE SAIT PAS A QUEL NIVEAU DOIT ETRE L EFFONDREMENT MAIS JE SAIS QUE LES DROITS DE A LA CITOYENNETE SE SONT COMPLETEMENT EFFONDREES…DANS CE BEAU PAYS IL Y A ENORMEMENT D ENERGIE …JE NE PARLE PAS DE L ENERGIE FOSSILE ET DE SONATRACH QUI NOUS EXHUBE ACTUELLEMENT LE MEILLEUR D ELLE …JE PARLE DE CETTE FORMIDABLE JEUNESSE MUSELEE ET OBLIGEE D ALLER VOIR AILLEURS …C EST ELLE LE FUTUR DU PAYS ..PAS CETTE MASSE DE VEILLARDS GRINCHEUX……..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • MAJORORO
    17 janvier 2016 at 18 h 06 min - Reply

    Cher Monsieur, vous rêvez. Je voudrais avec tout le respect apporter à toutes fins utiles, ce qui suit :
    La Démocratie est basée sur « un système de gouvernement dans lequel tous les citoyens d’une nation . . . sont impliqués dans la prise de décisions concernant leurs affaires, généralement en votant pour élire des représentants à un Parlement ou une Assemblée Nationale » tel que défini par l’Oxford English Dictionary, la démocratie (anglo-saxonne) est définie comme :
    1. Le système socio-politico-économico-culturo-etc. de gestion d’une nation par son peuple par le biais de la règle de la majorité où
    2. Ce système est géré par un gouvernement dans lequel le pouvoir suprême est investi dans le peuple et exercé par lui, directement ou indirectement grâce à un système de représentation impliquant généralement des élections libres tenues périodiquement
    Selon tous les politologues européens dont Larry Diamond, ce systeme se compose des quatre éléments-clés suivants :
    a. Un système politique permettant de choisir et de remplacer le gouvernement par des élections libres et équitables
    b. La participation active du peuple, en tant que citoyens, dans la politique et la vie civique
    c. La protection des droits fondamentaux de tous les citoyens et
    d. Une règle de droit, dans lequel les lois et les procédures s’appliquent également à tous les citoyens.
    La démocratie contraste avec les formes de gouvernement où le pouvoir est soit détenu par un individu, comme dans une monarchie absolue, ou bien par un petit nombre d’individus, comme dans une oligarchie.
    Karl Popper définissait la démocratie par opposition à la dictature ou tyrannie, a un système se concentrant ainsi sur les possibilités pour les citoyens à contrôler leurs dirigeants et pour les chasser sans la nécessité d’une révolution.
    Pour revenir à ce que je disais au début de ce commentaire, les beaux rêves sont généralement de bonnes choses mais quand un pays dont ses populations et ses citoyens quels qu’ils soient, ont été menés en bateau pendant si longtemps qu’ils, j’ai bien l’impression, ne savent plus sur quel pied danser, il est difficile de s’empêcher de sortir de tels arguments des plus basiques, et j’en suis désolé pour cela. Fraternellement.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

    • Sailm METREF
      21 janvier 2016 at 16 h 22 min - Reply

      Merci pour ce rappel des classiques de la démocratie et de ses fondamentaux.
      Mais il est comme légitime de s’interroger sur les bouleversements que subit le monde depuis l’effondrement des twins towers.
      Ce monde prétendu civilisé ne cesse d’agresser l’humanité et de provoquer son malheur.
      Il est permis de penser que mêmes les masses occidentales et notamment anglo-saxonnes sont celles qui sont le plus exploité et le plus aliéné.
      Il est vrai que l’on peut y battre le pavé pour toutes les causes et le faire même seul. Mais enfin tout est dans le symbolique. Quant au reste, les banquiers continuerons toujours de s’engraisser, et le bon peuple pourra toujours se défouler et prendre l’air..
      Un monde multipolaire essaye d’émerger mais cela prend du temps.
      Et la confrontation entre l’hégémonie de ceux qui aujourd’hui veulent abattre le dernier rempart contre l’asservissement de l’humanité, l’Islam et ces nombreux pays qui veulent émerger et s’émanciper de l’homme blanc pourrait aboutir à court terme sur un conflit mondial dont l’amorce serait incontestablement un contexte économique mondial en crise, un système capitaliste en fin de cycle et la stratégie d’essaimage de conflits larvés à travers le monde conçus et déployés par ces chantres de la démocratie.
      Le monde musulman auquel nous appartenons doit notamment par ses élites réfléchir à sortir définitivement de ce schéma occidental qui nous fascine, nous aliène et nous pousse à nous renier nous-même. Ce sera en tous les cas l’un des défis majeurs à relever à venir. Si toutefois et d’ici là il reste encore quelquechose de vivant dans une planète décidément malmenée.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • AIT MOHAND
    17 janvier 2016 at 20 h 10 min - Reply

    « La légende de ce peuple libre doit continuer. »

    Je suis tout à fait d’accord avec vous, Monsieur Salim METREF. Il faut bien garder cela en tête que le peuple Algérien ne tombera pas. JAMAIS! N’en déplaise aux oiseaux de mauvaise augure… Il faut juste que les mercenaires d’Oujda quittent l’Algérie avec armes et bagages. Car entre nous, on s’entendra même si certains pensent le contraire. Car on n’a pas le droit d’assassiner, sur l’autel du sacrifice, le pays pour lequel sont morts plus d’un million et demie de martyres depuis 1830!!! Malgré tous les coups bas ainsi que tous les coups de boutoirs qui lui sont portés si traitreusement dans le dos: L’ALGÉRIE NE TOMBERA PAS ET NE PLIERA PAS… CHICHE à tous les vautours qui veulent la dépecer!!! Essayez pour voir… VOUS SEREZ SURPRIS!!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • rachid dahmani
      18 janvier 2016 at 8 h 02 min - Reply

      Bonjour Monsieur Ait Mohand,

      Cher ami, le peuple ne tombera pas? il est où à votre avis? que lui faut il de plus après tous les affres qu’il a subit? que lui faut il de plus après tous les déshonneurs reçu? lui faut il plus d’humiliation que cela pour qu’il s’en aperçoive? il montre qu’il a encore toujours faim du manque de considération de la part de ses gouvernants. Que lui faut il de plus de coups qu’il a reçu et enduré depuis l’indépendance? et il n’est pas parterre d’après vous? Et vous dites qu’il faut juste que les mercenaires d’oujda quittent l’Algérie avec armes et bagages. Je peux vous assurer d’une chose. Ces mercenaires ne quitteront jamais l’Algérie dans l’état actuel des choses pour deux raisons majeures. la première est que les richesses du pays (la rente pétrolière principalement s’entend) ne sont pas encore taries. La seconde c’est que s’il quittent le pays (donc le pouvoir) ils risquent d’être rattrapés par leur passé et d’être ramenés à la barre et jugés pour leurs méfaits (si le pays enclenche une véritable démocratie). Donnez moi juste un indice qui suggérerait ou qui laisserait penser que ces mercenaires ont un soupçon d’idée dans leur tête de quitter le pays? 50 ans durant, et je n’ai que la confirmation du contraire, et les arguments il y en a à la pelle. Maintenant, ils ont bien des assises à l’étranger. Un explosion sociale pour un revirement radical chez nous n’est pas à exclure d’autant plus qu’on a aussi un peuple qui pourrait être imprévisible. Mais eux (ces mercenaires) le sont, en ayant préparés leurs atterrissages à l’étranger au cas où. Pour le moment ce n’est pas le scénario envisagé cependant. Bonne journée cher ami.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

      • AIT MOHAND
        18 janvier 2016 at 17 h 26 min - Reply

        Bonjour Monsieur Rachid DAMANI,

        Merci mon brave et Très Cher Ami pour votre message très encourageant et plein d’espoir pour l’avenir de l’Algérie et du peuple Algérien. J’en prends bien note et dont acte.

        Certes, je suis très déçu et réellement désappointé à l’extrême de lire ce message très pessimiste pour notre avenir. Un message qui, malheureusement, enseigne la culture la culture du désespoir. Et tout ceci st à QUOI? Ben pardi! A la méconnaissance totale d l’Histoire non seulement de l’Algérie séculaire mais également et surtout du Peuple Algérien.

        Vous semblez oublieux, mon Brave et Très Cher Ami, de l’Histoire récente (moderne) de l’Algérie et de son peuple lors d la colonisation d notre Cher Pays l’Algérie… durant 132 années d la plus pire colonisation que l’Histoire a créée au monde: LE PEUPLE ALGÉRIEN N’A JAMAIS PLIÉ GENOUX!!! Et pire même… Depuis 62 à ce jour, le Peuple Algérien est réduit pratiquement à l’état d’esclavage mais pourtant il ne plie pas et… NE PLIERA JAMAIS!!! Soyez en sûr… que dis-je? C’est plus que sûr!!! Ne vous en faites pas…

        LE PEUPLE ALGÉRIEN AU COURS DE SON HISTOIRE PLUS QUE SÉCULAIRE EN A VU D’AUTRES… ET CE NE SONT PAS LES NAINS D’OUJDA QUI POURRONT LUI METTRE GENOUX A TERRE NI ENCORE MOINS LE DÉGOMMER DE L’HISTOIRE UNIVERSELLE… CROYEZ M’EN!!!

        Oui, la situation est plus que désespérée et je suis totalement d’accord avec vous. Mais l’ESPOIR SUBSISTE PARCE QU’IL EXISTE RÉELLEMENT.

        « ILS »… les agents de la daf mais pas que, malheureusement… ont eu le peuple en Octobre 88 mais « ILS » ne l’auront pas une seconde fois!!!

        Et même si le salut, si je vous ai bien compris, ne vous semble point qu’il puisse parvenir de ce peuple et bien il viendra, au risque de vous décevoir, de son armée… eh oui! Vous ne vous attendiez point à cela. Et pourtant c’est la stricte vérité…

        LA SOLUTION VIENDRA DES JEUNES CADRES DE L’ARMÉE!!! Vous verrez…

        Ne désespérez pas, mon Brave et Très Cher Ami.

        Croyez-vous, sincèrement, que les Jeunes Turcs de notre Armée vont continuer A SE TAIRE INDÉFINIMENT???

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

        • rachid dahmani
          21 janvier 2016 at 7 h 43 min - Reply

          Bonjour très cher Ait Mohand,

          Il y a une loi universelle, applicable partout, qui est vérifiée partout en tout lieu et par tous les temps… « TÔT OU TARD IL Y AURA DU CHANGEMENT ». La nature change son décors en permanence même si ce n’est pas perceptible aux sens de l’être humain. C’est comme les équations d’Einstein dans sa théorie de la relativité générale, qui disent (alors que lui même n’était pas d’accord), que rien n’est statique dans tout l’univers. Et même si on arrive à tout figer tôt ou tard ça recommencera à bouger…c’est universel. Et donc pour en revenir à notre pays, si l’histoire de ce dernier nous avait décrit quelque chose de monotone duarnt toutes les années passées j’aurais été surpris, même très surpris…mais ça ne pouvait pas se passer se passer comme cela, il faut du changement. Et donc à l’avenir, il y aura certainement du changement, simplement on ne sait pas quand. C’est la seule inconnue du problème. Elle dépend de multiples facteurs. Des diverses interactions entre le peuple et le pouvoir par exemple. De l’environnement dans lequel vit le peuple par exemple aussi. Du comportement du pouvoir, des richesses du pays…etc. Tout ceci, toutes ces perturbations ou « contraintes » contribueront à faire décider ou non à un instant donné du « changement »…mais il y aura changement. La monarchie française est bien tombée en 1789, après plusieurs siècles d’existence…lorsque notre peuple décidera, rien ne l’arrêtera parce que les choses doivent se passer ainsi…bonne journée cher ami.

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

          • AIT MOHAND
            21 janvier 2016 at 21 h 11 min -

            Bonjour très cher frère Rachid DAHMANI,

            Merci pour votre message limpide et sincère.

            En premier lieu et pour que les choses soient très claires entre nous, je tiens à vous affirmer publiquement que je suis absolument d’accord avec vous au sujet de cette loi intemporelle que vous déclamez comme étant « universelle » et qui concerne: LE CHANGEMENT.

            JE SUIS POUR LE CHANGEMENT!!! Car les choses actuelles ne peuvent rester en l’Etat. C’est plus que clair. D’accord? Très bien.

            Ce que j’ai essayé de développer dans mes écrits précédents, et que certains malheureusement, n’ont pas compris, c’est que:

            JE SUIS POUR LE CHANGEMENT… MAIS QUE LA TRANSITION SE FASSE D’UNE MANIÈRE SOFT ET SANS CASSE POUR NOTRE PEUPLE ET DONC NOTRE PAYS. C’est tout. Et mon message qui était sous-tendu dans mes écrits était tout simplement le suivant:

            NE NOUS LAISSONS PAS MANIPULER PAR LES FORCES TIERCES (B.H.L., SARKOZY et bien d’autres…) QUI ONT RÉUSSI A DÉTRUIRE la Tunisie, La Lybie, La Syrie, L’Irak, L’Egypte (!?) entre autres… AU PROFIT DE QUI, Cher Frère?

            C’est tout. Voilà la question qu’il faut se poser devant cette équation à plusieurs inconnues… En d’autres mots: A QUI PROFITE LE CRIME??? Et si vous arrivez à répondre à cette question: vous avez TOUT compris!

            Mais attention, je ne suis pas une force inhibitrice et encore moins mal veillante qui dit à ses propres compatriotes: NE BOUGEZ PAS! NE FAITES RIEN! OU ATTENDONS LE MAHDI…! Je suis fondamentalement sinon foncièrement contre de telles idées rétrogrades et contre-productives à l’endroit du peuple Algérien. Je ne suis point dupe!!! Comme tous mes frères Algériens car nous connaissons quels sont les véritables enjeux qui sont au-dessus de nos frêles têtes, concoctés par des pays (puissances) tierces aidés en cela par nos propres enfants… càd: nos gouvernants pourris à la solde de ces forces du mal étrangères. Nous connaissons TOUS cela. Alors, ce que j’ai essayé de dire tout simplement: SOYONS VIGILANTS!!! Malheureusement, cela n’a pas plu à certains… Mais bon, tant pis! On ne peut pas plaire à tout le monde. Et c’est tant mieux.

            * Please, ne faites plus référence au criminel Einstein. En « créant » la formule: E=MCcarré (pardon, je ne sais pas faire le petit 2 sur le C. Pardon).

            En « créant » cette formule du diable qui a permis à OPPENHEIMER de fabriquer la bombe atomique… vous connaissez mieux que moi la suite de l’Histoire tragique pour le peuple japonais: Nagasaki et Hiroshima… Sans commentaires.

            Pour moi:

            Einstein = E=MCcarré = Bombe Atomique = des milliers de VICTIMES!!!

            Donc, Einstein = GÉNOCIDE!!!

            Tout simplement, mon Frère. Il ne faut pas se laisser berner par les fausses valeurs du diable…

            * Concernant la Révolution Française, c’est très simple. Je vous pose une seule question:

            QUI A RENVERSÉ LE ROI LOUIS XVI?

            Si vous trouvez la réponse exacte, NASTAÂRAF BIK!!!

            J’attends votre réponse avec impatience, Cher Frère Rachid DAHMANI.

            Toutes mes amitiés.

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Dria
    18 janvier 2016 at 11 h 01 min - Reply

    Oui c’est bien de dire « l’Algérie ne tombera pas », on ne le souhaite pas, mais il faut se rendre à l’évidence qu’elle est à genoux et qu’elle finira par s’affaisser, car rien n’est fait pour y remédier à la situation. C’est par des ACTES que l’on arrivera à rétablir la posture normale. Ce n’est pas par des SLOGANS qu’on ressasse sur « l’Algérien » et des qualités qu’ils ne possèdent plus qu’on arrivera à changer quoi que ce soit, ce n’est pas non plus par des PAROLES ou des ÉCRITS quotidiens qu’on arrivera à renverser la vapeur, les CONSTATS sont établis depuis belle lurette, les COUPABLES sont connues et l’origine du MAL circonscrit.

    C’est bien de positiver , de voir l’avenir avec optimisme, c’est efficace quand on a livré bataille et qu’il faut se ressourcer , c’est faisable quand il faut remonter le moral des troupes qui sont sur le terrain, mais chez nous y a rien ya djema3a , désolé je le perçois comme un discours de défaitiste qui sous entends  » tenez bon , continuer de résister plutôt de SUBIR en attendant des jours meilleurs , ça va venir , ne désespérez pas ça finira par changer ….

    le « génie Algérien » s’il a exister s’est concrétiser par des ACTES notre histoire le prouve: les Romains, les Vandales,les Byzantins, les Arabes, les Espagnoles, les turques, les Français le confirme, c’est par des ACTES qu’on arrivera a avoir ce que l’on veut,

    hélas il y a une épidémie (et j’en suis atteints ) qui fait de nous de bon orateurs, on a le verbe facile c’est simple d’ECRIRE , de DIRE de PARLER , mais quand allons nous CONCRÉTISER toutes ces idées , ces réflexions , ces constats et les traduire sur le terrain à quand le PASSAGE A L ACTE.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

    • AIT MOHAND
      18 janvier 2016 at 21 h 46 min - Reply

      Ces « écrits » sont-ils le fait d’un Algérien « authentique »? Appréciez:

      1) LA HAINE:

      « …Il faut se rendre à l’évidence qu’elle est à genoux et qu’elle finira par s’affaisser… »!?

      – Réponse: NON! L’ALGÉRIE NE S’AFFAISERA PAS…!!!

      2) L’APPEL A LA SOMALISATION DE L’ALGÉRIE:

      « …C’est par des ACTES que l’on arrivera à rétablir la posture normale… »

      – Réponse: OUI! Par des actes pacifiques et NON par la violence…!!!

      3) LA GEHENNE PORTÉE A SON PAROXISME:

      « …Ce n’est pas par des SLOGANS qu’on ressasse sur « l’Algérien » et des qualités qu’ils ne possèdent plus… »

      – Réponse: L’ALGÉRIEN possède toujours ses propres qualités intrinsèques que votre propre peuple ne possède pas et ne possèdera
      JAMAIS…!!! Ne vous en déplaise cher monsieur: L’ALGÉRIE RESTERA DEBOUT!!!

      4) LA MANIPULATION OUTRANCIÈRE DU DISCOURS:

      « …je le perçois comme un discours défaitiste qui sous entends… »

      – Réponse: C’est un discours D’ESPOIR et NON UN APPEL AU MEURTRE DÉMAGOGIQUE…!!!

      5) QUAND LE SUBCONSCIENT DÉVOILE LA VÉRITABLE NATURE DE NOS « FRÈRES »:

      « …le « génie Algérien » s’il a exister (en fait: s’il a existé…)

      – Réponse: La personnalité de l’Algérien hante et traque les envieux même dans leur propre subconscient de …!!!

      6) L’APPEL AUX MEURTRES:

      « …c’est par des ACTES qu’on arrivera a avoir ce que l’on veut… à quand le PASSAGE A L ACTE… »

      – Réponse: LE PEUPLE ALGÉRIEN N’EST PAS MANIPULABLE…!!! Tenez-vous le pour dit. A votre grand désespoir. CHAT ÉCHAUDÉ
      CRAINT L’EAU FROIDE…

      * Prédictions pour l’avenir:

      Cher Monsieur, je vous avance que dans moins de 30 ans!!! Et j’engage avec vous TOUS les paris… que toutes les monarchies
      arriérées des pays arabes tomberont et DISPARAITRONT A JAMAIS!!! Et que des RÉPUBLIQUES seront instaurées… dans vos pays, y
      compris le vôtre!!! Tel est le projet du Grand Moyen Orient pour les monarchies des pays arabes… Pensez plutôt à votre tête pas à
      celle du peuple Algérien qui en a vu d’autres et qui se débarrassera, très bientôt, de la racaille d’Oujda et de TOUS ses prébandiers.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Mouloud
    20 janvier 2016 at 16 h 44 min - Reply

    Votre article est éloquent si on le lit au troisième voire au centième degré de l’humour grisâtre!

    Un pays riche dites vous ? en quoi, EL BATATA MAKANECH, LEHLIB ce sont les vaches européennes et nord américaines qui le produisent, la technologie même celle du kamis est importé!!!

    Nous sommes un pays pauvre culturellement, Industriellement etc…. Le pétrole et le minerai ne sont que des opportunités pour créer la richesse, en soit ils ne sont rien! Sauf chez les branquignols!!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • Sailm METREF
      21 janvier 2016 at 10 h 05 min - Reply

      Sallam à tous
      Bonjour Mouloud
      Merci pour ce point de vue que je respecte.
      Il faut certes éviter deux attitudes. L’autosatisfaction militante et l’autoflagellation. Mais tout n’est pas si sombre. La production augmente et la pomme de terre est abondante …
      Nous sommes pris dans l’œil du cyclone. Nous devons tout faire pour nous y en sortir. Si possible sans dégâts et sans casse. Ce qui est visé ce n’est pas le régime algérien mais c’est notre pays. Difficile de croire que la chute du pétrole soit le fait du hasard. Il s’agit bien d’une opération concertée qui veut nous briser et nous mettre à genoux. Nous ne pouvons plus nous contenter de faire le bilan et le procès de 63 ans de dérives, d’abus et de dilapidations.D’autres l’ont fait et savent le faire mieux que nous. Nous sommes face à une guerre que nous impose l’oligarchie mondialiste qui veut nous asservir. Le temps nous manque et tout le monde est pris au dépourvu. Ce ne sont pas les alertes qui ont manqué. Elles ont laissé de marbre et n’ont souvent trouvé comme réponses que brimades, menaces, intimidation et prison pour les moins chanceux. Mais soit. Il y a urgence car nous ne devons pas accepter que notre pays soit détruit, explose ou implose. Alors la prudence est préférable à l’aventure. Mais il faut croire et compter sur nos forces vives et sur notre capacité à surmonter les épreuves. Pour l’instant nous devons continuer de produire, des biens, des services mais aussi des idées et de l’intelligence …
      Quant au reste, il faut aussi respecter les choix de chacun et le sens que chacun veut bien donner à son existence.
      En 1954 des algériens parfois promis à un bel avenir, instruits et appartenant aussi à des milieux aisés ont refusé de se compromettre au détriment de leurs frères les plus pauvres et les plus démunis.
      Ils ont accepté de consentir le sacrifice suprême pour Allah et pour l’Algérie.
      Ne l’oublions jamais. Eux aussi avez 20 ans, des rêves de jeunesse, des projets de vie mais ils ont choisi de parier sur l’avenir.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

      • rachid dahmani
        21 janvier 2016 at 13 h 42 min - Reply

        Bonjour Mr Metref,

        J’aime bien votre langage. »Pour l’instant nous devons continuer de produire, des biens, des services mais aussi des idées et de l’intelligence … » Jusqu’à présent et depuis que nous sommes « indépendants », 99% de nos exportations sont des hydrocarbures et 95% de nos besoins alimentaires sont importés.
        Oui en 1954 des algériens parfois promis à un bel avenir se sont sacrifiés pour leur frères, c’est exact, ils sont combien cependant et dans quel pourcentage? Où en sommes nous actuellement? combien de harragas sont bouffés par la mer? ils sont combien à ne savoir où donner de la tête? enfin, la liste est très longue…la raison de tous ces maux vous devez certainement la connaitre. Bien à vous.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

        • Sailm METREF
          21 janvier 2016 at 16 h 44 min - Reply

          Bonjour Monsieur DAHMANI
          Vos observations sont très justes.
          Mais cela n’est pas congénital.
          Ce sont des choix qui ont été faits pour que nous puissions toujours faire tourner l’économie occidentale et brider la nôtre.
          Nous pouvons tout produire nous même si nous nous y attelons dés maintenant.
          En tous les cas aujourd’hui nous sommes contraints de le faire.
          Quant aux révolutions, aux changements, aux transitions et autres bouleversement qu’a connu l’humanité, ils ont toujours été l’oeuvre du plus petit nombre.
          L’on ne peut comparer les époques sur le critère du plus grand nombre.
          Le Saint Coran est édifiant à ce sujet.
          Et un verset ne prône t-il pas qu’une minorité gagne et fait tout changer?.
          Et transposer à notre époque, la minorité est l’élite
          L’élite ne doit pas être corrompue mais demeurer saine.
          Et tout se déclenche à partir de là.
          L’enjeu c’est de transformer l’incurie en système organisé et de canaliser l’intelligence dont nous sommes détenteurs mais aussi dépositaires. Et surtout changer pacifiquement pour le bien de notre pays et de notre peuple.

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

          • rachid dahmani
            21 janvier 2016 at 21 h 57 min -

            Bonsoir cher ami Mr. Metref,

            J’ai écris plus haut que tôt ou tard il y aura du changement. Il doit y en avoir de toutes les façons, en bien ou en mal je n’en sais rien mais il y en aura. L’inconnue demeure quand il y aura ce changement. ça sera l’oeuvre d’une minorité? pas si évident que cela. En tous les cas si c’est un changement naturel qui va se produire il va falloir attendre quelques bonnes dizaines d’années (pour moi c’est un siècle et demi) et ça sera un changement dans la douleur. Le peuple fera sa révolution par nécessité. Ensuite, Oui nous pouvons tout produire mais SI nous nous y attelons, et le problème est là justement. Je vous ferais remarquer (mais je suis sur que vous le savez) que même le plus petit des pays sur cette planète peut tout produire. Et donc fatalement la difficulté et la problématique réside ailleurs que dans la faculté de produire. Même dans la contrainte de le faire, il y a de fortes chances que ça ne fasse pas, en tous les cas c’est ce qui se dessine chez nous. Il n y a pas que les mentalités à changer et à tous les niveaux. L’enracinement du mal dans quasi toute la moelle du peuple a bien été l’oeuvre d’un machiavel aux consonances de dirigeants mafieux ayant formé très tôt à l’aube de l’indépendance un système machiavélique qui se régénère sans cesse. L’élite ne doit pas être corrompue certes. Mais a t’on une élite? et qu’est ce que l’élite chez nous? elle a soit quitté le pays pour d’autres azurs bleutés, soit fait partie du système dans la poire des thuriféraires qu’entretient ce même système. En tous les cas c’est le constat fait par tout le monde depuis 62 à nos jours. Je suis effondré à chaque fois que je dresse ce satané bilan de notre pays. Mais pourtant c’est la triste réalité et l’antidote de ce mal fera lui aussi beaucoup plus mal avant de guérir. C’est un passage obligé, du moins c’est ce que je crois. Bonne soirée à vous.

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Dria
    20 janvier 2016 at 18 h 18 min - Reply

    @ AIT MOHAND
    il n’y a apparemment d’AUTHENTIQUE algérien que vous bien sur, rester DEBOUT autant que vous voulez je vous conseil même de rester DEBOUT ET D APPLAUDIR en même temps, ça vous va très bien…

    L’Algérie appartient à tout ces enfants et j’en suis un, n’en vous déplaise , j’ai le droit de donner mon avis je parle d’une façon générale sans émettre de jugement contrairement à vous , et surtout de mensonge

    1- la HAINE je n’en vois que dans vos propos …..
    2- la SOMALISATION : c’est pas pour me justifier , j’avais envoyé un mail juste avant celui la @ ou j’expliquer qu’il ne faut surtout pas user de violence relisez le post si cécité voir sénilité il y a elle est authentique
    3- RESTER DEBOUT n’a jamais été une qualité c’est une posture qui peut parfois donner des varices …surtout quand on ne voit aucun ACTES ni PACIFIQUES ni AUTRES,

    contrairement aux autres vous émeetez des JUGEMENTS comme si vous detenez le salut et la vérité , or il n’ya rien de concret dans vos propez , continuez de dissertez sans portez atteintes aux autres et voyez le PAYS dans la POSTURE qui vous sied , essyyer d’etre authentique avec vous même vous virez de camps à chaque post islamiste et anti-islamiste , savourant le Cardinal, pro et anti berbériste , pour le changement sans changement un ALGÉRIEN TYPIQUE , relisez vos post ça donne le tournis , rester DEBOUT, mieux rester ASSIS devant votre micro face à votre clavier et faite comme si vous êtes la conscience de ce peuple , le fondateur de ce pays, j’espère que vous n’êtes pas un FAUX AUTHENTIQUE MOUDJAHID, retraité qui passe son temps à surfer , en prenant les autres pour des MANIPULATEURS …

    Je ne veux pas dire plus par respect , vous avez certainement l’age de mon père, mais pas du tout ses qualités, et recentrons le débat dite nous ce que vous proposez concrètement contre la racaille d’ Oudjda …

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • AIT MOHAND
      20 janvier 2016 at 20 h 35 min - Reply

      @Draïa

      Que dire de plus à ce que vous avez dit: RIEN!

      Mieux vaut ne pas se rabaisser pour ne point se salir.

      Et n’oubliez jamais, que la première victime du mensonge, c’est la vérité. Pourquoi? Tout simplement, parce que le mensonge copie les mêmes models que la vérité, hélas! Et lorsque les mots perdent leur sens, les gens déraisonnent qu’ils viennent à en perdre leur dignité, comme vous le faites.

      Mais, c’est bien, puisque le coeur vous en dit, continuez ainsi, vous êtes sur la « bonne voie… ».

      Pour les mercenaires d’oujda? Faire un simple retour à l’envoyeur avec un grand coup de pied au ……..!!!

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Dria
    20 janvier 2016 at 18 h 30 min - Reply

    @ AIT MOHAND
    Lire ma réponse @ MOKHTAR BEL HABIB dans pourquoi l’algérie ne sera pas un pays démocratique

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • rachid dahmani
    22 janvier 2016 at 14 h 20 min - Reply

    Bonjour ami Ait Mohand,

    Merci pour tes sincères amitiés et reçoit les miennes à cette occasion.
    Pour Louis XVI très honnêtement je ne sais pas qui l’a renversé. Je parle de la personne. Pour ma part, à cette époque (1789) tous les rapports dans la société ont été remis en cause par beaucoup de personnalités qui devinrent célèbres par la suite où plutôt mieux connues du peuple. Cela a engendré un chamboulement total dans les hiérarchies jusqu’à Louis XVI. D’ailleurs ce dernier sentait venir une guerre civile et cela l’a conduit à prendre la fuite. Il fût malheureusement pour lui rattrapé et cloué au pilori. Pour le reste, et bien évidemment, j’ai même de la haine envers BHL, sarkozy, l’OTAN…et tout le reste pour une seule raison. Tout ce qu’ils ont fait n’a jamais été aux bénéfices des sociétés quelles qu’elles soient.
    A qui profite le crime? il ne faut pas être Einstein pour donner la réponse. Il faut juste voir quels sont ceux qui s’enrichissent en parallèle…Comme ce sont les barons de la finance mondiale alors nous avons clairement un grand élément de réponse des manipulateurs dans tous ces massacres.
    Ce principe on peut l’appliquer aussi chez nous localement et déduire en toute logique toutes les conséquences et même faire des prévisions. Il faut juste être objectif et rationnel dans ses propos. Il faut admettre qu’on est un peuple manipulable, qu’on peut aisément tromper, opportunistes, égoïste…etc. Cela a bien servi le régime pourri. Je ne m’étalerai pas la dessus. Mais la situation chez est telle qu’il n’est pas envisageable un changement pacifique. Pour deux raisons majeurs nonobstant le comportement du peuple. D’abord le régime pourri n’acceptera jamais de rendre pacifiquement le pouvoir à cause de la tenue de la rente pétrolière. Et en second, il sait que s’il le rend il sera jugé pour ses méfaits et cloué au pilori par le nouveau régime que l’on supposera une démocratie.
    Pour Einstein, moi je ne le traiterai jamais de la sorte et pour cause. D’abord c’est un génie (pour moi). On est en train de mettre en évidence actuellement ses prévisions qui datent de dizaines d’années (ondes gravitationnelles). Ensuite même si ça n’était pas lui il y aurait eu quelqu’un d’autre (et ils sont nombreux) à mettre en équation l’équivalence Matière – Energie (E=MC2). Donc on aurait dit la même chose mais on l’aurait dit aussi. Cependant, il faut mesurer les avancées scientifiques depuis..Bref c’est un autre sujet.
    Enfin, et pour finir, je pense que personne ne se laisse berner par le Diable si on n’est pas le diable lui même.
    Mes sincères amitiès.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • AIT MOHAND
      27 janvier 2016 at 12 h 37 min - Reply

      Bonjour Très Cher Ami et Frère Rachid DAHMANI,

      Pour la Révolution française de 1789 et qui a renversé le Roi de France LOUIS XVI je vous renvois à Marion SIGAUD, une brillante historienne française qui dévoile sur U TUBE les véritables initiateurs ou disons plutôt les véritables instigateurs de la pseudo révolution française « faite » ou « déclenchée » PAR LE PEUPLE… Faux!!! La révolution française a été déclenchée par les FORCES DE L’ARGENT (comme toujours…) si vous voyez bien ce que je veux dire… n’est-ce pas? Vous serez édifié!!! Et vous comprendrez mieux les problèmes et les phénomènes (crises) qui se passent de nos jours.

      Vous saisirez alors quelle est ou quelles sont ces forces réelles qui dominent le monde… et qui sont la véritable force motrice qui dirige notre monde!!!

      Toutes mes amitiés les plus sincères

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    Congrès du Changement National

    Galeries photos