Édition du
30 September 2016

Die weit, le Figaro, Solana et les autres

Syrie bombesSalim METREF

Il aura fallu qu’un algérien inspiré sans doute par Nostradamus où par ses déambulations sur l’esplanade jouxtant le Mur des Lamentations prédise, dans un entretien accordé à un quotidien français, qu’un scénario syrien était probable en Algérie pour qu’une salve d’analyses du même acabit se déploie quasi simultanément dans des médias connus pour leur audience et leur notoriété.

Si la liberté d’expression et d’informer est un droit fondamental indiscutable, il est tout aussi légitime de s’interroger sur l’entêtement de certains milieux politiques et médiatiques connus non pas pour leur aversion pour le régime algérien mais pour  l’Algérie à ne concevoir et n’imaginer l’avenir de ce pays que saignant, désarticulé et désintégré.

Ces contributions et quelque soit la sincérité supposée de leurs auteurs n’apportent rien de nouveau que les analystes et experts algériens eux-mêmes et de toutes tendances politiques n’aient déjà mis en exergue. Mais il est vrai qu’écrire et disserter sur l’Algérie et sur son devenir est un exercice auquel s’adonnent désormais de nombreuses institutions, des médias  et autres personnes connues où en quête de le devenir.

C’est en tous les cas et pour beaucoup de monde un business qui rapporte. De l’argent, de la notoriété et de la résonance dans les médias.

Dire que la chute du prix de pétrole qui apparait de plus en plus comme une opération concertée menée contre les derniers pays qui s’opposent véritablement à la mise en œuvre du satanique projet du Grand Moyen-Orient affecterait les ressources financières de l’Algérie  est une chose.  Imaginer des millions de personnes déplacés vers l’Europe en est une autre.

En réalité l’histoire, contrairement à ce qu’a pu supposé le politologue Francis Fukuyama, n’est pas encore finie. Elle n’est en réalité qu’eternel recommencement. Et sont en train de s’écrire de nouvelles pages déterminantes pour l’avenir. Et l’Algérie pourra être encore une fois ce maillon qui redonnera du sens à l’histoire et grâce auquel le destin de l’humanité ne sera pas comme celui qui s’écrit dans les messes noires de puissances maléfiques qui veulent asservir l’humanité toute entière.

La guerre menée par l’occident contre le monde musulman n’est pas gagnée. Et que Javier Solana s’exprime en ancien diplomate mais non moins ancien patron de l’OTAN, sinistre organisation dont on connait le funeste rôle qu’a joué son bras armé dans la destruction de la Libye n’est pas étonnant. Il est même dans son droit mais ses analyses auront sans doute été plus opportunes si de sa retraite l’éclairage qu’il porte avait concerné cette Espagne pour laquelle nous avons pourtant beaucoup d’amitié et de sympathie et qui risque malgré la croissance, semble-t-il retrouvée de ressembler à ce navre qui à tout moment peut sombrer entre les récifs de la contestation basque s’embrasant de nouveau et la scission catalane s’affichant avec insolence au grand jour.

Mais loin du tintamarre de médias que plus rien n’inspire et qui s’intéressent subitement à l’Algérie, amusent la galerie et engrangent aussi de vrais sous, s’insinue la vraie partition, celle qui se joue ailleurs et à plus grande échelle.

Une véritable course contre la montre est engagée. Et nul ne sait qui de la vieille Europe et des Etats-Unis décadents réunis et du monde musulman sombrera le premier. Les coups subis sans raison par ce dernier en Syrie, en Irak, en Afghanistan, au Mali, en Libye et ailleurs ne sont que le premier sillon creusé par les apôtres de la guerre des civilisations dont Samuel Huntington ne serait sans doute pas le pire des représentants.

Et l’Amérique blanche et raciste déchue de son leadership et qui a vendu tant de mythes et qui pu nous faire croire qu’un parfait inconnu de surcroit homme de couleur pouvait la diriger s’apprête à revêtir ses vrais habits, les plus sombres, et confier son destin à un septuagénaire populiste, aveuglé par sa haine des musulmans et qui pense pouvoir redonner des couleurs à une puissance déjà sérieusement entamée. Mais la vérité est dans doute ailleurs. En Corée du Nord par exemple qui continue de la narguer et de la défier. Et la Chine n’est déjà plus très loin.

Le scénario cousu de fil blanc se déploie et essaye de se mettre en place. L’expédition militaire occidentale qui se précise en Libye et qui sera conduite certainement avec le soutien discret de quelques roitelets arabes et autres petits caudillos en devenir de la région n’a pour objectif que de déstabiliser l’Algérie, de la fragiliser et de la livrer au chaos pour mieux la démembrer. Les stratèges de l’apocalypse auront sans doute conclu que son «  »talon d’Achille » se situerait à l’est et que de nombreux régimes aux abois et démunis face aux contestations à venir de leurs peuples apporteront sans doute leurs régiments de chair à canon pour « apaiser » diront-ils la Libye.

Toute le monde sait aussi que la France de Hollande, devenu depuis quelques temps par la volonté de Marine Le Pen vice-chancelier Allemand, qui aime faire du business en Algérie laisse saborder en coulisses les efforts qui sont faits par ce pays pour apaiser les tensions dans la région et fournir des efforts pour que l’escalade se produise à propos du Sahara Occidental.

Il est dommage aussi que l’Arabie Saoudite qui abrite nos lieux Saints, ceux de l’Islam en plus de ceux qui brillent à ElQods, perde son temps et son argent à vouloir devenir la puissance militaire régionale qu’elle ne sera probablement jamais, guerroie au Yémen et en Syrie au lieu de nous aider à retrouver la route de Jérusalem.

D’autres nous suggèrent aussi de haïr le Hezbollah qui a tant donné à Gaza. Demandez leur à Hanniyeh et à Mechaal ce qu’ils en pensent. Ils vous le diront.

Oui chacun peut se fabriquer les ennemis qu’il veut, surtout les plus faciles.

L’Algérie continuera toujours d’étonner et nos soldats n’iront jamais fouler le sol d’un pays qui ne serait pas le leur car ceux qui font la guerre chez les autres l’auront toujours chez eux. Cet un enseignement têtu de l’histoire!

L’Algérie a déjà tant donné. Beaucoup plus que tout ce que l’on peut imaginer. Et ces incorrigibles gaffeurs diront toujours leurs mensonges. Oui les mensonges se consomment mais aussi se consument.


Nombre de lectures : 1617
4 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • c
    7 mars 2016 at 21 h 14 min - Reply

    Dieu vous entende Mr Metref ! L’Algérie est déjà passée par l’expérience traumatisante des années 90 pour tomber dans le piège.Il est vrai qu’on entend le son des tambours dans les médias français concernant notre pays,la musique habituelle précédant les guerres en Irak, Lybie ,Syrie…Un vieux rêve de BHL et Cie.Mais les Algériens ont changé,et dans de probables perturbations dues à des puissances hostiles,ce sera le régime qui aura le plus à perdre,et il le sait d’oû sa fuite en avant touchant aux avantages scandaleux accordés à la France.
    Sur l’Arabie Saoudite, les Algériens s’en font une idée assez nette: c’est le coffre fort mis à disposition d’Israel et des EU pour chambarder le Maghreb et le Machrek au service exclusif des sionistes.Même les Islamistes de chez nous ne suivraient pas sinon ils passeraient pour des traitres.Le pouvoir lui même hésite à franchir les lignes rouges : Hezbollah,Yemen, Syrie parcequ’il sait que le peuple ne comprendrait pas.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • Dria
    8 mars 2016 at 15 h 44 min - Reply

    @Metref
    Cher Salim Metref j’aime vous lire , mais y a des moments où j’arrive pas à vous suivre …
    Si ce texte est destiné a des lecteurs étrangers, je comprends et j’acquiesse, mais si il l’est aussi pour nous autres résidants chanceux de ce beau pays , alors la j’ai besoin de quelque précisions.

    Entre nous en tant qu’ algériens ayant vu de nos propres yeux, notre président de la république,son chef d’État major et notre premier ministre tenir une séance de travail dans un hôpital militaire étranger le Val de grâce en l’occurence, à l’ére des nanotechnologies….je vois mal l’exception Algérie sur le plan souveraineté nationale …
    De la à prédire que nos soldats n’ iront jamais fouler le sol qui n’est pas le leur…avec des géneraux qui foule le sol du Val de grâce, des Invalides et des soldats français avec armes et kepis qui ont fouler notre sol et Tarmacs au sud pour se ravitailler…

    J’espère que nos géneraux n’iront pas jusque là ni au dela de nos frotiére où ni nos soldats ni le peuple ne veulent y allez.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • AIT MOHAND
    8 mars 2016 at 17 h 51 min - Reply

    Merci Mr. Salim METRF pour votre judicieuse analyse. Les ennemis de l’Alger, et il y en a tellement, surtout chez nos « voisins » immédiats, se briseront les dents sur l roc solide qu’est l’ALGERIE!!! Nous les attendons avec impatience pour en découdre avec eux… Nous sommes les dignes fils des CHOUHADAS de Novembre. Nous sommes des GUERRIERS!!! Et cela n’a pas encore été compris par certains… malheureusement pour eux. Mais en tout état de cause et quelque soit « X » ils sont et seront les plus grands perdants. Promis. On n’est plus en 63… ni au temps de la traitrise de la guerre des sables.

    Tanmirth

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • rachid dahmani
    10 mars 2016 at 9 h 24 min - Reply

    Bonjour à tous,

    En résumé et pour simplifier les choses, tout le monde sait le pourquoi du comment et du quand. Grosso modo chacun défend ses intérêts mordicus en usant de tous les stratagèmes possibles, en s’alliant avec le diable s’il le fallait et en jouant même de traîtrise. Tout cela tout le monde le sait et tous le savent entre eux. La table du poker menteur n’a fait que s’agrandir ceci dit en passant, mais cela figure dans la nature humaine même et donc rien d’étonnant. L’instinct de domination de l’autre et celui de conquêtes à tout va ne sera jamais prêt de partir. L’histoire nous l’a enseigné et nous l’apprend encore chaque jour que dieu fait. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos