Édition du
1 October 2016

Compromis politique

union6Nos pays arabes sont le théâtre de guerres déclarées ou en préparation dans les coulisses otanesques.
Des populations vivant hier en bonne entente sont amenées aujourd’hui à se faire la guerre : parce qu’elles sont originaires de tribus différentes, parce qu’elles parlent des dialectes différents, parce qu’elles prient différemment….. Toutes ces différences qui hier, n’altéraient en rien leur vie en commun, deviennent ainsi, du jour au lendemain, des obstacles infranchissables à toute cohabitation.
Les inimitiés qui se renforcent ainsi sont généreusement encouragées par les parties qui tirent les ficelles de ce jeu macabre. L’industrie de l’armement se porte à merveille, et les marionnettistes clament la nécessité de solutions politiques tout en inondant les marchés arabes de leurs munitions.
Il faut impérativement sortir de cet engrenage qui fabrique littéralement des ennemis, en faisant du voisin de palier l’homme à abattre.
Il faut impérativement réapprendre à respecter les différences, à accepter les divergences.
Il fait sortir de ce cercle vicieux, qui fait un ennemi de celui qui pense différemment, et revenir à la raison, aux discussions, aux négociations.
Toute solution politique à une crise met nécessairement en présence des adversaires. L’enjeu est justement d’amener des ennemis au départ irréductibles à une position d’adversaires, puis d’en faire des concurrents, pour aboutir à des partenaires. C’est l’art et l’intelligence de la diplomatie. Alors que les solutions militaires encouragent la posture d’ennemis et l’affrontement, jusqu’à l’extinction de l’une des parties, pour que les grandes puissances n’aient aucune difficulté à exploiter les richesses de ces territoires ainsi « libérés »

Amel HADJ HAMOU

Congrès du Changement Démocratique (CCD)


Nombre de lectures : 3818
38 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • AMAR
    12 mars 2016 at 12 h 54 min - Reply

    LE SUJET EST TRES OPPORTUN ET DENOTE DE L ETAT DES LIEUX DES SOCIETES ARABES GOUVERNANTS ET GOUVERNES….CET SITUATION EXPRIME LES LIMITES DANS LA GESTION DESPOTIQUE DES NATIONS ARABES QUI VOIENT LEURS DIRIGEANTS SE COMPROMETTRE AVEC LES GRANDES PUISSANCES POUR SE MAINTENIR AU POUVOIR………..LES MENACES D INGERANCES PLANENT SUR QUICONQUE QUI S ELOIGNE DES « compromis »IMPOSES PAR CES GRANDES PUISSANCE…..NOUS AVONS VECU CES SITUATIONS PARFOIS TRES EXPRESSIVES EN IRAK LORSQUE EL MALIKI S EST PRIS AUX USA ..LA REPLIQUE DE BUSH A L EPOQUE A ETE SANS APPEL..IL N A AUCUNE LEGITIMITE POUR ENGAGER LE PEUPLE IRAKIEN…DONC PARTOUT CHEZ NOUS NOUS SOMMES OTAGES D UNE GOUVERNANCE PAR LE COMPROMIS FAITE DE TELLES SORTES A RENDRE CES PAYS INVIVABLES PAR L INSTABILITE DES LOIS..LA CORRUPTION MAIS AUSSI ET SURTOUT LA RESTRICTION DES LIBERTES QUI NOUS INTERDISENT D ETRE LES ACTEURS DE NOTRE SORT….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Nacim
    12 mars 2016 at 17 h 51 min - Reply

    Nous sommes une proie facile dans la gueule de rapaces. Il faut retourner très vite au peuple et s’appuyer sur son propre peuple et jeter à la poubelle tous ces dirigeants corrompus qui ont pillé et ruiné le pays, et refuser l’aide de ces rapaces tels que Valls, Hollande, Poutine, Obama et consorts. Ces derniers sont nos ennemis, tous des sionistes, des ennemis de l’humanité.
    Nos ennemis disent ce qu’ils font, et font ce qu’ils disent. Il nous suffit de les écouter pour les contrer, on peut le faire. Il suffit que peuple et gouvernants soient soudés. Et de se retourner vers Dieu et ne compter que sur Dieu et s’en remettre qu’à Dieu.

    http://www.politique-actu.com/debat/moyen-orient-plan-americano-israelien/514643/

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • djelloul habib
    13 mars 2016 at 13 h 30 min - Reply

    Il est indéniable que nous sommes dans l’oeil du cyclone.le cycle se répète inlassablement: un dictateur qui prend le pouvoir par la force,exclut une grande partie de son peuple des décisions essentielles,bénéficiant d’abord des bonnes grâces de l’Empire,ensuite devient la cible pour des considérations géopolitiques sous le prétexte passe-partout:Droits de l’Homme etc…Effet immédiat:effondrement total de l’état,guerre civile ,massacres. C’est dans l’ordre des choses lorsque tout l’édifice repose sur un clan,du reste abhorré par la population,aucune espèce de solidarité entre les « citoyens »: ressurgence brutale des particularités tribales ,ethniques et confessionnelles qui étaient étouffées et ne pouvaient s’exprimer dans un cadre institutionnel consensuel apaisé.Le scénario est le même et se reproduit inévitablement ,les mêmes causes reproduisant les mêmes effets.IRAK,Lybie ,Syrie ,ne sont pas dues à des erreurs d’appréciations de l’Occident comme semblent le déplorer certains analyses et responsables Occidentaux. Suprême hypocrisie car ces « erreurs »sont le résultat d’un plan élaboré ( Néo-cons et affiliés)depuis des années par nos ennemis au bénéfice du Grand Israèl ,le chaos lui est profitable en premier.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • batni
    13 mars 2016 at 19 h 54 min - Reply

    Moi j’aurais commencé votre texte par : Nos pays arabo-Berbères…
    C’est vraiment frustrant de se voir tassé de cette façon par une représentante d’une organisation sensée donner l’exemple et qui milite pour la Démocratie.

    Mes respects Mme Amel HADJ HAMOU.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

    • Amel H
      25 mars 2016 at 8 h 35 min - Reply

      Nous appartenons au Monde arabe et au Monde musulman, ce qui ne signifie pas que nous soyons ethniquement arabes, ni que nous soyons tous musulmans. C’est une entité géopolitique, dans laquelle « arabe » représente la langue la plus usité, avec la culture qui l’accompagne, et l’Islam la religion de la majorité de la population. Nos ancêtres berbères ont adopté la langue arabe, et ont même, dans certaine régions, complètement abandonné leur langue d’origine, le berbère. Nous sommes le produit de notre histoire, il est illusoire d’aller à contre sens. Ceci dit, je ne nie pas nos origines berbères, ni la langue berbère encore en usage en Algérie.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

      • rachid dahmani
        25 mars 2016 at 12 h 48 min - Reply

        Re bonjour Madame Hadj Hamou,

        Pas d’accord madame, si nos ancêtres ont abandonné leur langue d’origine pour l’arabe, aller dans l’autre sens est tout autant possible. ça l’a été dans le temps dans un sens ça peut aussi le valoir (et à juste raison) dans l’autre sens. Nous sommes effectivement le produit de l’histoire, mais l’histoire ne s’arrête pas là en notre temps à ce que je sache, elle s’écrit tous les jours que dieu fait et donc si le peuple actuel aspire à retrouver sa langue d’origine alors pourquoi l’en priver. Ici, on marque une halte, et on va énumérer les conflits d’intérêts que ça engendre et là c’est une autre paire de manche qui fait taire la problématique de la langue. Bonne journée.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • rachid dahmani
    14 mars 2016 at 9 h 58 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Comme toujours, il y a des solutions partout. Mais elles sont toutes avec des « il faut… » des « il suffit… », des « il est impératif… », alors ben oui, j’allais dire tout simplement eh bien il faut que ça se solutionne et le problème est résolu.
    Dire des solutions sur le papier c’est une chose. Mettre en pratique les solutions c’en est une autre. Et les exemples n’en manquent pas. Du coup, la véritable réponse ou la véritable solution, c’est celle qui répond à la mise en pratique des solutions. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 11

  • Kamel Bouras
    14 mars 2016 at 15 h 01 min - Reply

    @rachid dahmani

    Effectivment. Je dirais meme plus: vous avez effectivment raison. Il faut dire que les Lapalissades ne manquent guere ces jours-ci. Echantillon dans les journaux:

    Benbitour.: «Nous avons besoin d’un autre mode de gouvernance et d’un autre profil de dirigeants»

    Benflis : « Le pouvoir politique est arrivé en bout de parcours».

    Hamrouche : «Ce pouvoir ne peut produire du développement»

    Ah vraiment!? Vous avez des preuves de ce que vous avancez?

    Avec des « opposants » pareils, on est sûr de voir la lumiere au bout du tunnel, mais c’est celle d’un train qui arrive en sens inverse…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

    • rachid dahmani
      14 mars 2016 at 19 h 40 min - Reply

      Bonsoir Kamel Bouras,

      Vous avez aussi raison, et vous y mettez le doigt. J’irai même plus loin. En fait il n’existe qu’un seul problème en Algérie auquel il faut répondre par le moyen de mettre en pratique la solution. Le problème c’est comment éjecter le système qui nous gouverne. Tous les autres problèmes et maux du pays découle du fait de ce système qui soit au pouvoir. Résoudre l’éjection du système de là où il est c’est résoudre 80% des problèmes du pays. Toutes les autres questions trouveront réponse d’elles mêmes lorsqu’il s’agira de mettre en place des modes de gestion appropriés avec au préalable un pouvoir qui rend des comptes au peuple. Sans cela, vous aurez beau mettre tout ce que vous voulez vous n’avancerez pas d’un iota en des milliers de millénaires. Alors parler des autres problèmes du pays c’est exactement cacher le soleil avec un tamis, et en sus ça rend le plus merveilleux des services au pouvoir maléfique en place depuis 62. Bonne soirée à tous.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • ali mahrouz
    14 mars 2016 at 15 h 03 min - Reply

    en d’autres termes, mr DAHMANI, il ne s’agit plus de nous dire ce qu’il FAUT FAIRE mais plutôt nous montrer COMMENT LE FAIRE ! tout à fait d’accord avec vous, monsieur

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

    • rachid dahmani
      14 mars 2016 at 19 h 45 min - Reply

      Bonsoir ali mahrouz,

      Parfaitement Monsieur, sur le papier rien de plus simple. On met dès « il faut que… », des « il suffit que… », des « il est impératif que…. », et ensuite on conclu qu’on a résolu le problème ou les problèmes du pays, et on se réveille le lendemain avec l’impression du déjà vu déjà entendu. Bref, la véritable réponse à apporter c’est celle qui répond à la question « comment dégager ce pouvoir de là où il est pour le remplacer par un autre qui rendra dorénavant des comptes au peuple et qui ne sera élu que par le peuple? Lorsque l’on aura trouvé la réponse à cette question alors l’Algérie ne pourra que mieux se porter. En attendant nous prendrons le temps de ruminer notre pain noir. Bonne soirée l’ami.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

      • Amel H
        25 mars 2016 at 8 h 45 min - Reply

        Avant d’aller au-devant du régime pour le « dégager » , encore faut-il, il me semble, EXISTER. Exister en tant que groupe. En tant que groupe représentatif du peuple, et d’un poids permettant de se mesurer à ce régime. Comment constituer ce groupe? en rassemblant des volontés autour d’idées communes. Donc, ces lapalissades sont des préalables nécessaires, pour bien fixer les bases du consensus, avant d’aller vers des actions concrètes. Bruler les étapes reviendrait à répéter les expériences telles celles de « Said samedi’ et « Barakat », pour ne citer que celles ci, qui, au-delà de leurs objectifs,et idéologies, n’ont pas été autre chose que des coups d’épée dans l’eau. Alors, oui, répétons les principes de base, construisons des fondations solides, avant de s’élancer hors du sol.
        Cordialement
        Amel Hadj Hamou

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

        • rachid dahmani
          25 mars 2016 at 12 h 40 min - Reply

          Bonjour Hadj Hamou,

          Encore faut il qu’on existe oui. C’est ce qui m’a toujours fait dire que ce n’est pas demain la veille et que le changement (dégager le pouvoir de là où il est) aura bien lieu par à coups successifs et progressifs dans le temps. On devra attendre alors que ça se fasse au naturel (chose que j’ai toujours soutenu et qui semble bien parti de la sorte) on attendra alors quelque chose comme un siècle et demi à deux voire plus…en comparaison avec le temps qu’il a fallu aux autres démocraties pour qu’elles s’érigent on sera bien dans la norme sinon mieux. Sinon, et en attendant, tout ce qui sera entrepris sera effectivement des coups d’épées dans l’eau, pour preuve voila plus de cinquante ans que ça dure. On ne tête pas son pouce, le pouvoir ne facilitera jamais la tâche pour un changement démocratique, il ne remettra jamais la gestion de la rente pétrolière (puisque c’est de cela qu’il s’agit dans toutes les veilletés politiques) à quelqu’un d’autre, sauf si le peuple la reprend par la force (seule issue) en lui arrachant le pouvoir par la force et en espérant une continuité dans un changement réellement démocratique. Bien à vous chère madame.

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Nacim
    14 mars 2016 at 15 h 41 min - Reply
  • AMAR
    14 mars 2016 at 16 h 10 min - Reply

    ….AUTREFOIS C ETAIT L OCCUPATION POUR DIVERSES ARGUMENTS ELLE ETAIT PHYSIQUE BRUTALE AVEC SES COUTS SOUVENT TRES ELEVES Y COMPRIS POUR L OCCUPANT…MAINTENANT C EST LA MONDIALISATION ELLE SE FAIT AVEC LES MEMES COLONS ET NOUS SOMMES TOUJOURS LA POUR LA SUBIR…ELLE EST PLUS RAFFINEE A DEFAUT D EN ETRE ACTEUR NOUS RESTERONS TOUJOURS SUJETS….LE MONDE SE FAIT SANS NOUS……….OU PLUTOT AVEC NOUS MAIS AVEC LES ROLES QU ONT VEUT BIEN NOUS DONNER…….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • AMAR
    14 mars 2016 at 17 h 53 min - Reply

    oui certes la societe est vouee a sorganiser et a s attribuer des roles….Notre opposition n est pas si minoritaire que ca ni par le nombre ni par la qualite de ses animateurs …ils font ce q u ils peuvent en payant souvent le prix fort……..le probleme algerien …notre probleme est pathologique…..il est propre aux pays DETENANT DES RICHESSES NATURELLES IMPORTANTES…NOS DIRIGEANT SE SONT OCTROYES UNE LEGITIMITE…HISTORIQUE QUI LEUR A SERVI A OCCUPER LE « TERRAIN » SI ON OSE DIRE…ILS ONT BIEN UTILISE « LES RICHESSES DU PAYS  » pour arriver a leur fins……ils ont achetes tous ceux et celles qui ont de l influence…emprisonnes les recalcitrants et etablis des »business-plan » machiavelliques: des process de trucage des elections ..phagocytage de la societe civile ..il payaient bien et savaient faire taire les voies discordantes………..aujourd’hui nous sommes un peu plus de 40MILLIONS D AMES CA COUTE PLUS CHER ET CA DEMANDE UN BUSINESS PLAN DIFFERENT….C EST UN PROBLEME DE REACTIVITE…LA SOCIETE SAURAIT REPONDRE ET DANS UN AVENIR PROCHE IN CHALLAH …..CE N EST NI L INCAPACITE DE BENBITOUR NI CELLE DE HAMROUCHE C EST DE VRAIS NATIONALISTES QUI FONT CE QU ILS PEUVENT DEVANT UN SYSTEME AMARES A DES PUISSANCES QUI NE VOIENT EN NOUS QUE DES INTERETS…PATIENCE MESSIEURS L HEURE DES DICTATURES APPROCHE ………

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Jamal.S
    14 mars 2016 at 19 h 24 min - Reply

    Personnellement je ne vois pas pourquoi le sort de notre pays l’Algérie;politique,économique,social etc est lié à ces pays que l’en dit Arabes.Hormis les pays de l’Afrique du nord,avec qui nous partageons l’origine millénaire,les langues,l’histoire etc,rien ne me pousse forcément à subjuguer le sort de lAlgerie à celui de ces entités privées en soumission à l’ordre Impérial .Et à Israël .
    L’Algérie est différente et appartient à ses enfants.Ce qui n’est pas le cas maintenant ,malheureusement.Les INTÉRÊTS de ceux qui ont pris le pays en otage sont alignés sur ceux des émirs,de ces féodaux qui encore se servent de leur proximité des lieux saints pour nous soumettre au nom de la religion,l’histoire dit-ont etc.L’argent vole de part et d’autre est bien géré par l’Occident et peut être gelé à n’importe quel moment et pour n’importe quelle excuse. Pas de déviation du plan trace par le nouvel ordre mondial.Continuer à fréquenter la médiocrité au nom de la fraternité hypocrite ne finira que par nous détruire et les générations futures aussi.
    Notre mission primordiale en Algérie est de se débarrasser de ce régime malsain,pacifiquement de préférence.D’instaurer une république vraiment démocratique,juste et progressiste.Le développement dans tous les domaines est notre but.Il ne se fera qu’avec l’aide d’une éducation bien encrée dans toutes les sciences.Et si notre réussite est un exemple ,tant mieux.Elle prend place dans le bien être pas dans la misère généralisée qu’est ce monde que l’on appelle Monde arabe.
    Nous avons reçu le bâton pendant des siècles et des siècles.Nous n’avons rien appris.
    H.G.WELLS à bien résume notre sort quand il a écrit : »L’HISTOIRE EST UNE COURSE ENTRE L’ÉDUCATION ET LA CATASTROPHE « .
    Je me suis toujours rappelé de ces mots émis par le vieux de notre village,il y a longtemps .Illettre,cheikh Achour entretenait tout le monde.
    النحلة ما تعمل العولة العرب ما يعملو دولة
    الكلاب ما يكن من الحطب. والرئيس ما يكن من العرب.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 11

    • Amel H
      25 mars 2016 at 9 h 16 min - Reply

      Se voiler la face, pour ne se préoccuper que du front intérieur, serait, dans la conjoncture internationale actuelle, suicidaire. Il faut essayer de comprendre les enjeux géopolitiques, pour espérer tirer son épingle du jeu.
      Renier la dimensions arabe et musulmane de l’Algérie revient à nier l’histoire. Je répète ce que j’ai dit plus haut :
      Nous appartenons au Monde arabe et au Monde musulman, ce qui ne signifie pas que nous soyons ethniquement arabes, ni que nous soyons tous musulmans. C’est une entité géopolitique, dans laquelle « arabe » représente la langue la plus usité, avec la culture qui l’accompagne, et l’Islam la religion de la majorité de la population. Nos ancêtres berbères ont adopté la langue arabe, et ont même, dans certaine régions, complètement abandonné leur langue d’origine, le berbère. Nous sommes le produit de notre histoire, il est illusoire d’aller à contre sens. Ceci dit, je ne nie pas nos origines berbères, ni la langue berbère encore en usage en Algérie.
      Ceci est mon opinion, et j’admets que la votre soit différente.
      Mais l’essentiel pour nous, aujourd’hui, et d’éviter l’effondrement du pays. Nous devons aller de l’avant, et apprendre à ne pas faire de nos lectures différentes de l’histoire, et de nos appréciations variées de la situation du pays, des obstacles au rassemblement. Le bateau coule, il prend l’eau de toutes parts : écopons sans poser de questions sur nos orientations idéologiques. Il sera toujours temps de reprendre ces débats plus tard, une fois arrivés à bon port.
      Amel Hadj Hamou

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

      • rachid dahmani
        25 mars 2016 at 12 h 57 min - Reply

        Re bonjour,

        Le bateau coule effectivement à cause d’un système qui a menotté le pays cinquante durant. Il serait naïf de croire que ce sont effectivement ces questions de régionalisme ou des origines qui sont la cause de la déroute du pays. Elles n’en sont que des corollaires et bien instrumentalisées par le pouvoir à des fins diaboliques que tout le monde devine. Sinon, une seule question permet de comprendre toute la problématique du pays. Comment se fait il qu’un pays avec autant de richesses, dans son sous sol, la matière grise qu’il recèle, les possibilités dans l’épanouissement de tous les secteurs productifs et sa position géostratégique soit dans l’état actuel? il importe quasi tout pour subvenir à ses besoins, alimentaires et autres, il ne produit rien du tout et toutes ses exportations, qui ne sont que les richesses de son sous sol extraites par l’étranger pour une bonne part, sont converties quasi en importation pour bouffer. Le cadre est bien tracé je pense. Bonne journée.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • RAFIK
    14 mars 2016 at 22 h 02 min - Reply

    @Kamel Bouras, @rachid dahmani

    Ok, vous critiquer l’opposition qui essaye de discuter sur la meilleure manière d’aller vers le vrai changemnt, vous critiquer les personnalités politiques qui intervient de temps en temps pour donner leur avis, mais que fait le « Congrès du Changement Démocratique (CCD) », le « Front du Changement » en dehors de l’appel qu’il a lancer aux peuple algérien ??? Pourquoi, vous ne les critiquez pas eux qui qui ne font rien d’autres que ce que font les partis politiques de l’opposition (CNLTD)ou les personnalités politiques qui interviennent çà et là !

    En fait au fond, on est tous les mêmes : on se dévore entre nous pour laisser le fauteuil roulant, Saidani, Ouyaya, Sidi Said, Ghoul, Louisa, faire ce qu’ils veulent en attendant « godot » !!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

    • rachid dahmani
      15 mars 2016 at 13 h 56 min - Reply

      Bonjour Rafik,

      Je vais me permettre de corriger tes dires à mon égard. En fait je en fais aucune distinction. Je lance les critiques envers tout le monde. Ce que je dis dans le fond est que l’on n’arrête pas de faire des diagnostics à tout va et sur tout, alors qu’on a en fait qu’un seul problème duquel découle tous les maux de l’Algérie. et ce problème c’est la mafia au pouvoir. Et ce que je dis c’est ceci: Si on veut résoudre les problèmes de l’Algérie, tous les problèmes de l’Algérie, il suffit d’en résoudre un seul. Faire dégager cette mafia de là où elle est. Faire démettre le système en place depuis 62 de ses fonctions. Ce n’est pas une mince affaire certes, mais parloter sur le reste des problèmes économiques, industriels, énergétiques, politiques et tout ce qui s’en suit ne sert à rien. Car enfin, et je pense bien que tout le monde le sait, dans ce pays qu’est l’Algérie et depuis 62, Errachem Hmida et Laab Hmida. Donc tant que Hmida est dans l’arène de jeu, vous pouvez vous démenez comme vous voulez vous n’y changerez rien (à cela on peut faire les démonstrations). Maintenant, et c’est mon avis personnel (car bien d’autres en ont des avis), pour démettre hmida de l’arène des jeux, il n y a que le peuple qui pourra le faire, et ce n’est pas demain la veille. Bonne journée cher ami.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

    • Amel H
      25 mars 2016 at 8 h 51 min - Reply

      Permettez de vous dire qu’au CCD, on essaie de passer justement de la phase de diagnostic, à celle de l’action, mais qu’il est difficile de convaincre les algériens de s’engager justement ! Car ceux là même qui critiquent l’absence d’initiatives concrètes ne veulent pas décoller de leur écran d’ordinateurs, pour s’investir autrement que virtuellement.
      Cordialement
      Amel Hadj Hamou

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

      • rachid dahmani
        25 mars 2016 at 18 h 06 min - Reply

        Bonsoir madame,
        D’une certaine manière, on se rend à l’évidence et vous le dites si bien, il est difficile de convaincre les algériens de s’engager. On peut étaler cette assertion et essayer de trouver les raisons qui font qu’il est difficile de convaincre les algériens de s’engager. Le problème est que l’on est devant une réalité et que cela dure depuis plus de cinquante ans…changera? changera pas? pour moi ce n’est même pas du cinquante cinquante. Pour ceux qui critiquent l’absence d’initiatives et qui ne décollent pas de leur écran d’ordinateurs pour s’investir autrement que virtuellement, pour les autres je ne répondrai pas à leur place, mais pour ma part, j’en ai déjà pris pour mon grade pour avoir osé et je ne serais pas prêt de recommencer. Cordialement chère madame.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Hamoutène Lakhdar
    15 mars 2016 at 18 h 00 min - Reply

    si @RAFIK

    J’ai apprécié ton « en attendant Godot ». En effet cette pièce de théâtre de Samuel Beckett parle de ce « Gogot » cet individu que deux vagabonds attendent mais qui n’arrivera jamais au rendez-vous! C’est comme nous on attend toujours Monsieur « Le Changement » mais il n’arrive jamais et ce Monsieur « Le Changement » continue de nous jouer des tours!

    Tu évoque l’ « appel au peuple algérien » lancé ici sur ce forum LQA et dont l’objectif était de rassembler tous les algériens quelque soit leur idéologie, leur courant politique, leur religion ou non religion, leur ethnie, etc.. etc.. pour aboutir ensemble à un compromis pour le vrai changement ! L’appel, pour ceux qui l’ont lu, est une véritable plateforme dont les grandes lignes sont, pour moi, nettement mieux que ce qu’on trouve dans cette dernière « constitution » bidon que nous a pondu le fauteuil roulant et ses laudateurs ! !

    Mais hélas, çà n’a pas eu un grand écho, je ne sais vraiment pas pourquoi. Dommage !

    En revanche je crois avoir deviné et avoir compris que les personnes à l’origine de cet appel sur LQA rejettent, eux-mêmes, dans le fond et dans la forme, le projet de la CNLTD (La Coordination nationale pour les libertés et la transition démocratique) qui a créée « l’Instance de consultation et de suivi de l’opposition (Isco) » et ce pour l’organisation des débats et le calendrier des réunions de suivi. Et bien ces instances ne sont que des instances de consultation et de réflexion, pas plus ni moins, et pourtant mais çà ne marche pas comme il se doit, car chacun se méfie de l’autre et tire de son côté ses marrons !

    Et pourtant ya si @RAFIK, avec tous les partis politiques et les personnalités qui ont assisté aux réunions du CNLTD et de l’ISCO, eh ben çà ne marche pas ! Tout le monde tire la couverture de son côté, d’autres craignent que le fait de trop s’approcher de l’opposition va les éliminer d’un éventuel appel du pouvoir pour occuper des postes politiques (comme ministres, premier ministre, ambassadeurs, wali, sénateur etc.. etc..). On ne sait jamais, donc certains ont choisi de ne pas trop se montrer avec l’opposition ! On est tous des calculateurs et des rusés, donc on préfère être aux aguets, et attendre pourquoi pas … « Godot ». Donc, ce n’est pas pour demain le changement !
    PS : Voici un résumé de ceux qui ont assister au moins une fois aux réunions , et malgré tout ce beau monde, çà à l’air de foirer, surtout depuis les attaques croisées contre cette opposition par les Saidani, Ahmed Gaïd Salah, Ouyahia, Ghoul, Sellal etc etc et d’autres et d’autres …:
    – Partis politiques : Jil Jadid , RCD, Talaie El Houriat , FFS, El Islah, El Adala, MSP …
    – Personnalités … connues … : Benbitour, maître Mokrane Aït Larbi, Fatiha Benabou (constitutionnaliste), Mouloud Hamrouche, Ali Yahia Abdennour, Abdelkader Boukhamkham, Kamel Guemazi et Ali Djeddi (ex FIS) , Djamel Zenati, Saïd Khellil, Mustapha Bouhadef et Ahmed Hamadache (anciens responsables du FFS), Hocine Nia, Madjid Yousfi. Abdelaziz Ben M’hidi, Karim Tabbou , Rachid Tlemçani, Sid Ahmed Ghozali, Mokdad Sifi, Mustapha Bouchachi, Salah Dabbouz , Adelaziz Rahabi etc… etc.. etc
    Chacun peut reprocher évidemment des choses à un tel ou à un autre, mais ce que je veux dire par là, c’est que malgré se rassemblement, çà ne marche pas ! On ne sait plus où donnait de la tête comme on dit, dans ce sacré pays appelé l’ « angiri » !! Ce sera difficile (voire impossible) de trouver un consensus, tellement on est égoïste, narcissique, individualiste, égocentrique, orgueilleux, suffisant, dédaigneux, hautain, chacun croit détenir la vérité, l’un veut une république islamique régie par la charia, l’autre une république dans le cadre islamique, l’autre une république dans le cadre laic, l’autre une « république de l’armée » seule capable de nous mater, etc… etc… . En fait notre tare c’est on n’a pas dans la tête et dans le coeur la culture de la démocratie, la culture de l’intérêt général, la culture de la république, la culture de la tolérance et du vivre ensemble et la culture des libertés individuelles et collectives ! Il y a beaucoup de chemin à faire cher compatriote et toujours … en attendant Godot !

    Bon courage mon frère à toi, à tous les lecteurs de LQA et à tous les algériens !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 21

    • rachid dahmani
      15 mars 2016 at 19 h 25 min - Reply

      Bonsoir Hamoutène Lakhdar,

      Ah mais on s’entend bien vous et moi. Je crois bien qu’on pense la même chose à ce sujet. Il y a beaucoup de chemin à faire oui effectivement, et pendant beaucoup de temps aussi…j’ai donné un siècle et demi au minimum, je ne sais pas votre avis. Bonne soirée.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

    • Amel H
      25 mars 2016 at 9 h 00 min - Reply

      Aucun véritable changement ne peut provenir de ceux qui ont généreusement profité du pouvoir, et cela , le peuple, dans sa lucidité , le sait bien. Seul un mouvement réellement populaire peut faire bouger les lignes, et pour cela, le peuple doit pouvoir faire confiance. La confiance ne pourra s’octroyer qu’à des personnes sincères, n’ayant aucun fil à la patte, mais s’engageant pour le changement. Et cela passe nécessairement par le dépassement de l’attitude attentiste, pour s’impliquer réellement dans une dynamique. L’appel du CCD vise à convaincre ceux qui en partagent les idées à s’engager, en dépassant la démission et « l’isolationnisme » qui caractérise notre société. Mais tant qu’on en reste à palabrer , effectivement, rien ne risque de changer, et les diagnostics succèderont aux analyses, pendant que le bateau coule
      Cordialement
      Amel Hadj Hamou

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

      • rachid dahmani
        25 mars 2016 at 13 h 34 min - Reply

        Parfaitement d’accord. Seulement, dans la nature des choses, ces dernières ne se passent pas toujours comme on le souhaite. Et à regarder autour de nous, c’est plutôt mal parti. Il est vrai que persévérer peut faire bouger les choses, mais il faut aussi reconnaitre, et c’est dans l’évidence de chez nous, que l’égoïsme, le narcissisme, la traîtrise, l’opportunisme…etc de chacun de nous a plus que dominé la personne que le reste. Bonne journée.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • khaled
    15 mars 2016 at 22 h 19 min - Reply

    Amel HADJ HAMOU

    combien de « HARAGA » algériens sont-ils morts noyés ?? et combien de ministres ou haut responsables ont démissionés ?? dans les coulisses otanestques OK mais avec des mains tout à fait arabesques !! le cas de la Libye est explicite, les criminels d’hier sont les représentants d’aujourd’hui, qui, ironiquement, , traitent d’autres de terroristes et de criminels !!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • smo
    16 mars 2016 at 11 h 02 min - Reply

    Bonjour, Mais qu’est ce qu’on s’en fout des pays arabes ou non, on a un pays qui s’appelle l’algérie un point c’est tout. voilà ma proposition : laissant tous les autres pays derrière nous, et commençant a travailler et a s’appliquer d’avantage, se communiquer ainsi se coordonner se coopérer etc.., certes l’union fait la force cependant il est préférable que cette union soit entre algérien vu la situation chaotique que vit le Monde arabe etc…, il va de soit travaillons dur comme les turq, foutant les lèches botte aux pays occidentaux qui nous veulent du mal dehors, et contrôlons nos frontières et nos économie bien, une fois notre économie e forte, et si les ressortissants d’un pays quelconque arabe ou non souhaite venir travailler chez nous, on peut et dans certains cas lui délivrer un permis de travail renouvelable selon le comportement et la discipline du travailleur, a plus mes chers amis.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

    • Amel H
      25 mars 2016 at 9 h 03 min - Reply

      Il est évident que le travail doit commencer chez soi, mais cela n’empêche en rien d’essayer de comprendre les enjeux à l’échelle internationale, car qu’on le veuille ou non, la géopolitique impacte directement toute politique intérieure.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Mohammed
    16 mars 2016 at 23 h 14 min - Reply

    Tout le monde est conscient du Danger qui guette notre pays ,l’Algérie,pays qui a pu sortir victorieux de la longue et ténébreuse Nuit Coloniale.Et,ce malgré la pauvreté, l’illettrisme,les misères et les maladies;toutes ces calamités n’eurent pas pu saboter le moral du Peuple Algérien.
    Ce Peuple Solidaire,malgré les particularités de chaque région et le manque flagrant des voies de communications de l’époque,eut pu engendrer un Mouvement National dont les prémices commencèrent à partir des années 1930.
    D’abord pour chasser toute idée fataliste cultivée çà et là,parfois même par certaines zaouïas pro-colonialistes.
    Ce Mouvement Nationaliste et Réformateur eut pu susciter:une Elite,certes,réduite de toute tendance politique et/ou idéologique qui avait fixé comme but: la Libération de la Nation Algérienne des griffes du colonisateur.

    Ce Mouvement Nationaliste dont les Héros furent nos Martyrs: Zabana,Benboulaid,Amirouche,Si El-Houas,Ben Mhidi,le défunt Ait Ahmed et les Autres…Qu’Allah Ait leurs âmes au Paradis.ET,qu’ils puissent,tous,nous servir de guides et de projecteurs qui pourraient nous illuminer les sentiers de la Liberté et de la combativité afin de sortir de ces sombres nuits de notre époque,peut être,
    vers un avenir rayonnant pour notre peuple et tout les damnés de la terre.Pour sortir,aussi,des affres de l’injustice de ce Nouvel Ordre Economique Mondial(NOEM),Imposé brutalement par les Grandes Puissances de ce Monde qui continueraient toujours à maltraiter les faibles(que nous sommes) même pas comme des êtres humains.
    Ce NOEM qui utilise comme Ruse parmi tant d’autres(le particularisme cultuel,culturel,la promotion des droits de minorités de par le monde entre autres..etc..etc..)pour consacrer l’adage « Diviser pour Régner »,en utilisant hélas,des Instances Internationales(ONU,OTAN,UNESCO,Cour de Justice Internationale etc…Tout cela pour mater et tuer dans l’œuf toutes les bonnes volontés qui voudraient le Bien,la Justice et le Partage des Richesses de notre Planète pour le bénéfice de toute l’Humanité.Mais Que Nenni! Tout ce tapage médiatique,déversé à l’opinion publique,concernant les droits de l’homme,identité cultuelle et/ou culturelle des minorités surtout celles qui se trouvent dans le monde musulman,suivez mon regard(Soudan,Irak,Libye,Yémen…)n’est que de la poudre aux yeux,pour laisser ainsi dire Hagards,des Néo-Indigènes sous la domination de ce NOEM Esclavagiste des Temps Modernes.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 30

  • Kamel Bouras
    17 mars 2016 at 22 h 39 min - Reply

    Et pendant ce temps….

    « Chakib Khelil accueilli par le wali au salon d’honneur de l’aéroport d’Oran »

    Nous savons bien que la table est ronde, qu’elle est rongée les termites, et qu’elle repose sur quatre pieds. Ne repetez plus ca svp. Il faut se poser la seule question qui vaille, à savoir comment la renverser?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • rachid dahmani
      18 mars 2016 at 9 h 36 min - Reply

      Bonjour kamel,

      Qui va la renverser? mais c’est évident, ce sont les chevaliers de la table ronde.
      Bonne journée.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Dria Go
    17 mars 2016 at 22 h 47 min - Reply

    Le dernier COMPROMIS
    Les affaires semble reprendre CHAKIB KHELIL, qui est de retour, bienvenu parmi les tiens, c’est vrai qu’on ne pas être mieux servi que par soi-même et chez soi, il parait que les vilains du DRS qui ont souillé sa réputation ne sont plus opérationnels, alors il peut reprendre ces affaires du moment que Boutef lui fait confiance c’est lui qui l’a amener et qui le rappelle pour levez l’affront lancer par les méchants du DRS. Mais si ceux du DRS étaient si efficace comment se fait il qu’un ministre qu’on avait à l’œil puisse leur filer aussi facilement en embarquant dans un aéroport en voyagent avec son vrai passeport…mais on nous prend pour qui?? enfin je me demande si on existe réellement??

    Ils ne sont pas aussi FORTS ni plus INTELLIGENTS, Certes ils sont CORROMPUS jusqu’au os et continus de CORROMPRE…et la seule différence c’est qu’eux ils AGISSENT et nous on DISSERTENT en attendant non pas GODOT mais un plus futé qui osera nous dire GO GO GO c’est le moment du passage à l’acte …nous sommes encore dans les scripts des scénario , a quand l’ACTION on tourne …

    CHAKIB & CO ont trouvés un compromis, s’il est revenu c’est qu’on le lui a Promis qu il n’aura aucun ennui , du moment que le peuple et l’opposition sont ENDORMI et ne savent plus ou est l’ennemi. Alors je me permet cher amis de DISSERTER encore et encore comme vous tous en rêvant de GODOTGOGOGO……

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Si Tchad
    18 mars 2016 at 10 h 02 min - Reply

    Malgré le déploiement sans précèdent de l’ANP aux frontières, Chakib Khelil a pu pénétrer sur le territoire national. Le Walou d’Oran dit l’avoir aperçu. Gare à vos portefeuilles les amis.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Mohammed
    20 mars 2016 at 0 h 00 min - Reply

    Le DRS,qui fut à un certain moment ,de l’histoire récente de l’Algérie,l’Ennemi numéro Un,
    et des Islamistes et de certains légalistes parmi les Partis dits Démocratiques.Cela dit;ces derniers temps,et comme par enchantement,après la dissolution du DRS,il se trouverait que certaines « parties » de l’opposition,commenceraient à regretter les enquêtes( économico-financières sur les Grands Projets)diligentées par ce même DRS.Et,comment ça se fait que Ses Enquêtes n’ont pas été révélées à temps avant que la justice Italienne ne s’en prenne du dossier.A moins qu’i y aurait eu un Deal entre les tenants du statu quo du Système et les Actuels Maîtres d’El-Mouradia.
    Et,une fois ce Deal,rompu par l’une ou l’autre partie,alors on a ressorti ces Dossiers de Corruptions pour régler Leurs Comptes devant une opinion publique qui est restée Médusée quant à elle?Tout cela n’est pas clair du tout pour la populace(el-ghachi)?

    Et,à Chekib Khellil,maintenant,de « la jouer » et de se mettre dans la peau de la victime(el mahgour).
    J’en suis certain que « l’on » va tout faire pour l’Innocenter et le faire sortir, de cette affaire, »comme un cheveux de la patte »,cette-fois aussi,Sinon il n’aurait jamais remis les Pieds en Algérie!!

    La Question qui Reste Posée,Pourquoi,ce Mr Chakib Khelil qui a tout le loisir d’être Heureux, ailleurs, et pourrait Se la Couler Douce sous d’autres cieux.Il revient, quand-même,en Algérie pour Narguer et la Justice et les Services de Sécurité de son pays??? S’Il ne faisait pas partie d’un clan de ce même NOEM Diabolique, dirigé par des mains expertes, qui voudrait Placer Leurs Pions à la « Tète » des pays »Néo-Colonisables »!!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 20

    • Mohammed
      20 mars 2016 at 1 h 39 min - Reply

      ps
      lire:…….que Ces Enquêtes n’ont pas été révélées à temps..
      lire:….. »comme un cheveux de la pâte »,sinon « patte » parce que C.Khelil vient de
      retomber sur ses pattes.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • GARAGOUZE
    20 mars 2016 at 20 h 11 min - Reply

    Je vois que certains internautes sont offusqués et même effarouchés par l’affaire de Chakib Khellil, mais TOUT LES ALGEIRNES savent que depuis le 19 mars 1962, il n’y a que des affaires de ce genre et d’autres affaires plus grave !

    Donc au lieu de nous amuser à être étonner de ce que fait le pouvoir avec Chakib, voyons ce qu’on peut faire, nous les opposants, pour affrayer vraiment le pouvoir!!! Et çà, c’est plus important que tout le reste !

    Signe GARAGOUZE, l’Algérien qui se dit où est « le compromis » qui est le titre de l’article !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos