Édition du
7 December 2016

L’Algérie ne sait plus où elle va

Boutef HollandeLE FAIT DU JOUR. Un président malade et muet, une économie mal en point… L’Algérie navigue à vue ! La France surveille de près l’évolution de ce pays incontournable dans la lutte antiterroriste.

Frédéric Gerschel (@fgerschel) | | MAJ :

http://www.leparisien.fr/international/

Dans quel autre pays au monde un président « triomphalement » réélu pour un 4e mandat avec 81,53 % des voix (en 2014) pourrait ne jamais apparaître en public, ne jamais prendre position, ne jamais faire entendre le son de voix ? Ainsi va la vie en Algérie où en « l’absence » prolongée d’Abdelaziz Bouteflika, malade et vieillissant, le pouvoir est exercé de manière opaque, sans que l’on sache très bien par qui. Par son frère Saïd (conseiller à la présidence) très probablement.

Par les généraux qui ont toujours exercé une grosse influence sur le destin du pays depuis l’indépendance. Par un petit cercle de chefs d’entreprise fortunés, aussi, qui trustent désormais le monde des affaires.

« La transparence n’a jamais été le fort de l’Algérie mais là, on atteint des sommets », soupire un expert de la région assez inquiet face au danger d’une succession mal gérée. Jusqu’à présent la population algérienne était partagée entre résignation et respect pour le vieux chef de 79 ans. Les mouvements de protestation étaient — plus ou moins — circonscrits. Mais la donne sociale est en train de changer.

Avec la France, des relations au beau fixe

Dans une économie à ce point dépendante du gaz et du pétrole (96 % des exportations), l’effondrement du prix des hydrocarbures crée de grosses tensions. Le gouvernement est désormais contraint de relever certains prix (essence, électricité…) et de multiplier les mesures d’austérité. « Tant que les généraux redistribuaient la rente sous forme de subventions, tout allait bien. Maintenant que les cordons de la bourse se resserrent, c’est nettement plus compliqué », admet un patron franco-algérien.

Et la France dans tout ça ? « Nous sommes les derniers à pouvoir dire quoi que ce soit de négatif », explique-t-on à l’Elysée, où on ne veut surtout pas fâcher l’allié algérien. C’est une des raisons pour laquelle Paris ne communique jamais sur l’état de santé de Bouteflika, patient régulier des hôpitaux français. Car paradoxalement, cinquante-quatre ans après les accords d’Evian, les deux pays ne se sont peut-être jamais aussi bien entendus. François Hollande qui participera demain à la journée nationale du souvenir Algérie-Maroc-Tunisie au Quai Branly (choix contesté par une partie de la droite) s’est déjà rendu deux fois à Alger pendant son mandat. A son tour, Manuel Valls traversera la Méditerranée, les 8 et 9 avril, à la tête d’une importante délégation de chefs d’entreprise.

Mais c’est sur la situation sécuritaire que les deux pays s’entendent le mieux. Alger et Paris échangent des renseignements et luttent ensemble contre le péril djihadiste. Sans parfois que cela se sache. Récemment, par exemple, les forces de sécurité algériennes ont intercepté des combattants islamistes en possession de missiles sol-air, capables d’abattre des hélicoptères ou des avions de combat. Une menace de moins pour les soldats Français de l’opération Barkhane qui opèrent au Sahel.

____________________________________________________________________________________________________________

Abdelaziz Bouteflika, qui a célébré ses 79 ans le 2 mars, ne se déplace plus en Algérie, n’assiste à aucune réunion à l’étranger. Il délègue souvent les présidents des deux chambres du Parlement, Abdelkader Bensalah et Larbi Ould Khelifa, ou le Premier ministre Abdelmalek Sellal, pour le représenter dans les forums internationaux. Victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) en avril 2013, le chef de l’Etat algérien est assis sur un fauteuil roulant, ne prend plus la parole en public à cause d’une extinction de voix. Il ne s’adresse à ses invités, principalement étrangers, qu’avec l’assistance d’un petit micro. Bouteflika ne travaille plus au palais présidentiel d’El Mouradia sur les hauteurs d’Alger. Son bureau est désormais installé à la résidence d’Etat de la forêt de Zéralda, à 26 km à l’ouest d’Alger, sur la côte méditerranéenne. Même le grand appartement d’El Biar n’est plus habité par Bouteflika et certains membres de sa famille. A Zéralda, Bouteflika bénéficie d’une assistance médicale permanente. Il accorde peu d’audiences aux Algériens. En novembre 2015, des personnalités comme l’ex-ministre de la Culture Khalida Toumi et le romancier Rachid Boudjedra ont demandé à le rencontrer pour s’assurer de sa capacité de diriger le pays. La demande est restée lettre morte. Le président se confie souvent au diplomate Lakhdar Brahimi, ex-envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie. Brahimi est chargé après de déclarer devant les caméras : « Bouteflika va bien ! »

F.M.


Nombre de lectures : 4671
11 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • lyes laribi
    18 mars 2016 at 23 h 19 min - Reply

    La vraie question est: qui a placé ce monsieur à la tête du pays ainsi tous les ministres, premiers ministres, présidents depuis le coup d’État de 92? Et plus exactement qui était derrière Nezzar et Belkhir lors de ce coup d’État ? La France est le pays qui a bénéficié le plus des fuites des capitaux de l’Algérie. Un janvieriste vient de faire une acquisition d’un appartement à la place des ternes alors qu’il n’a officiellement qu’une retraite de 800€/mois. Pourquoi le fisc français ne demande pas la provenance de cet argent. Les unes à la commande dans la presse française est monnaie courante. Il y a une part de gâteau qui a été oublié lors de la dernière distribution. D’après certains spécialistes, l’Algérie se positionne pour Alain au lieu de François. Walfahem yafhem

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 19

    • jop
      23 mars 2016 at 15 h 59 min - Reply

      Ya Mon Frère t’as pas compris une Chose ; juste après la mort du défunt Boumediènne c’est à dire début des années 80 le pays a été partagé entre clans…bonne journée..

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • lisbon
    19 mars 2016 at 9 h 46 min - Reply

    Bonjour, Ha Ha Ha Ha Vous dites que la France surveille de près l’évolution de ce pays incontournable pour la lute anti-terroriste?! ils nous ont trop nargué par les terroristes, le terrorisme les salafistes les criminels musulmans les algeriens terroristes etc…mais…cependant personnes ne les croient ses criminels d’européens car ils sont pire ; la corruption, le welcome pour nos dirigeants corrompus, le blanchiment d’argent et la manipulation et les mensonges tout le temps de leurs média journaux tv etc.. a un point qu’ils sont en proche saturation personnes ne les croient et personnes ne les regardent, t’as un sarkosy venant de hongris qui en veut aux musulmans une Marine le pen qui ne cesse d’humilier des gens innocents et qui s’attaque seulement aux plus démunies, c’est la chute de l’empire des mensonges de l’injustice sociale de l’humiliation des pauvres c’est la fin d’un empire raciste c’est l’apartheid Francais Suisse Belge qui tombe en ruine les criminels vont chuter a plus mes amis.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 17

  • rachid dahmani
    19 mars 2016 at 12 h 28 min - Reply

    Bonjour,

    J’en ai marre de ce pays….

    Bonne journée à tous

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

  • MAJORORO
    19 mars 2016 at 16 h 05 min - Reply

    Quelle revanche. Les Français qui conseillaient aux Algeriens de rester au sein de la France et de s’eloigner de cette independence ne peuvent pas trouver mieux.
    Je dis la ce que des millions d’Algeriens et de Français pensent conjointement tout bas. Je suis entierement convaincu que les Algeriens ne sont pas capables de se gouverner, entendons-nous bien, honorablement et pour se developper en harmonie avec le reste du monde.
    L’Egypte avant le coup d’etat de Nasser était un royaume fantoche mais qui produisait le meilleur coton du monde. Elle était pourvoyeuse d’une culture exemplaire. On a degage un roi pour le remplacer par un Moubarak, Assisi et autres pretendants monarchistes.
    L’Algerie quant a elle avait des atouts mondialement connus.
    Je voudrais dire que l’actuel Club des Pins de la presente nomenklatura était avant l’independance, la ferme Borgeot et le fief par excellence du colonialisme francais. Donc pourquoi tourner en rond apres avoir fait le cercle en entier pour se retrouver a la meme base.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 14

  • djamel
    22 mars 2016 at 15 h 36 min - Reply

    Le peuple algérien doit demander des comptes à ceux qui ont mis à la tête de ce pays, celui des martyrs, le pays de l’Emir Abdelkader, d’El-Mokrani, de Bouamama, cette terre qui a donné naissance aux Ben Mhidi, Ben-Boulaid, Amirouche, El-Haoues, Didouche et des milliers de leurs égaux, un malade, quelqu’un condamné par la cour des comptes de même pays, c’est quand même dingue. Il n’y a plus rien a dire toutes les limites ont été dépassées par cette bande de voyous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • abdelaziz
    4 avril 2016 at 12 h 06 min - Reply

    c’est le clan tizi-ouzou au pouvoir qui a contraint l’Algérie à être à la solde de la France,les assimilationnistes laissé par DE GAULE qui font que l’Algérie roule pour l’hexagone.la coopération de la France avec l’Algérie n’est pas d’ordre sécuritaire,car, c’est la France qui a enflammé la région du Maghreb pour justement affaiblir l’Algérie,la coopération entre les deux pays
    est d’ordre économique car l’Algérie pour la France est une caisse de régulation économique.l’Algérie est réduite par ses « enfants »acquis aux thèses françaises à un appendice de l’hexagone.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Dria
    4 avril 2016 at 22 h 53 min - Reply

    @abdelaziz
    mais c’est du n’importe quoi , sauf si c’est abdelaziz Boutef qui écrit et la je comprends , vous voulez faire dans la diversion , soulevez les kabyles et créer la zizanie dans ce forum, revenons à Sidi KHALIL et LaLa Bouchouareb et continuer votre carnaval avec les Sidi Said.

    je ne sais pas si vous connaissez l’histoire de Sidi Bougerdane , je ne sais plus dans quelle partie de l’Algérie ou ça s’est passé , mais c’est une histoire véridique au début de la colonisation , un colon avait construit une belle tombe pour enterrer un âne qu’il aimait bien ,et qu’il appelé mon BOUGRE d’ÂNE, puis il rajouta une une QOBA , avec le temps l’édifice est devenu le fameux SIDI BOUGERDANE on venait allumé des bougies , on laisser des offrandes et implorer ses services surnaturels …

    Mes chers compatriotes l’histoire semble se répéter avec SIDI KHALIL et les nouveau colons, on croit tous ce qu’il nous raconte, c’est les nouveaux SAINTS du 21 éme siècle et il faut y croire même les Chikhs de nos Zaouias confirme la véracité de ces faits et dires , Alger à toujours eut ses SAINTS qui l’ont protéger et voila le nouveau saint qui va faire tarir les SEINS de l’Algérie.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Izirdi
    7 avril 2016 at 15 h 19 min - Reply

    « C’est le clan Tizi Ouzou ». Du n’importe quoi,quel clan ? Moi qui pensais que c’est le clan d’Oujda qui a squatté l’Etat arabo-algérien !La France tire les ficelles, mais pourquoi ? Un pouvoir illégitime est un pouvoir faible,malléable à loisir car il repose sur la force des baïonnettes et la corruption/séduction.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Aruy
    8 avril 2016 at 12 h 33 min - Reply

    Quand on ne sait pas d’où l’on vient on ne peut aller nulle part que vers l’inconnu.Quand les bases de cet Etat fantoche reposent sur le faux et usage de faux,l’informel dans tous les domaines,la répression,la corruption en toute transparence,l’avenir sera sombre.Le mensonge dure un temps mais pas l’éternité.On ne falsifie l’histoire d’un pays en toute impunité,il viendra le temps où il faut rendre des comptes.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • souhila
    16 avril 2016 at 18 h 43 min - Reply

    pourquoi vous reproduisez ces articles de caniveau? ce journaliste du point devrait s’indigner que son pays soit dirigé par le CRIF au lieu de faire croire que son pays fafa est une puissance alors que ce n’est qu’un épigone des USA et un appendice d’Israël

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos