Édition du
5 December 2016

Retour au pays en toute impunité

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

Chakib 4El Watan le 18.03.16 

 

Chakib Khelil, est rentré, hier, en Algérie en provenance des Etats-Unis, avec escale en France, où il s’était installé depuis son départ du gouvernement en 2010 et le scandale Sonatrach.

Une source de la présidence de la République assure à El Watan Week-end que «Khelil est arrivé de France par un vol Aigle Azur pour atterrir aujourd’hui à Oran». L’ancien ministre qui cumulait aussi le poste de PDG de Sonatrach, et dont plusieurs proches ont été traduits ou cités par la justice algérienne et celle italienne dans une série de scandales de corruption, est donc de retour en Algérie comme il l’avait annoncé en février, lors d’une rencontre informelle avec des officiels algériens à New York.

Halim Feddal, secrétaire général de l’Association algérienne de lutte contre la corruption, avait anticipé ce retour : «Nous avons contacté des ONG américaines pour qu’elles le poursuivent. Transparency International nous a même mis en contact avec le département de la Justice américaine, mais tout cela n’a rien donné.

Chakib Khelil est protégé par les Etats-Unis.» A Zéralda, notre source confirme par ailleurs : «Chakib Khelil est rentré parce qu’il est assuré qu’il n’a rien à craindre de la part de la justice. Regardez Abdelhamid Brahimi (ancien chef de gouvernement de Chadli rentré d’exil en février dernier), trois mandats d’arrêt ont été lancés contre lui mais il est rentré et il va régler ça avec la justice.» Chakib Khelil n’aurait-il aucun motif d’inquiétude ?

C’est certain. Les mandats d’arrêt internationaux lancés en 2013 par l’Algérie contre Khelil, son épouse et ses deux enfants dans l’affaire dite «Sonatrach 2» n’ont été annulés que sur la base d’un vice de procédure et c’est à la Cour suprême de rattraper le coup. «Mais il est impossible qu’un juge ose bouger le petit doigt contre Khelil. Même chose du côté de la justice italienne. Le parquet de Milan, qui instruit l’enquête sur le scandale Saipem-Sonarach tente de stopper les accusations à Farid Bedjaoui, pourtant un proche de Khelil. Il y a comme un deal entre Rome et Alger pour épargner Khelil», indique une source proche du dossier.

«Dossier vide»

Pour rappel, le procureur général de la cour d’Alger, Belkacem Zeghmati, auteur des mandats d’arrêt internationaux en 2013, a été limogé par le président Bouteflika en septembre 2015. Le ministre de la Justice de l’époque, Mohamed Charfi, a lui aussi été remercié en 2013 pour avoir osé permettre une telle procédure. Farid Bedjaoui, l’homme d’affaires, est aussi concerné par ces poursuites. Charif, l’ancien ministre de la Justice, avait, en 2014, ouvertement accusé un des porte-parole du clan présidentiel de lui avoir fait subir un chantage sur cette affaire.

Dans une tribune publique, l’ancien garde des Sceaux révèle, en s’adressant à Amar Saadani, fervent défenseur de l’innocence de Khelil : «Si Amar Saadani, vous êtes venu, le jour même de votre installation à la tête du FLN, me proposer amicalement de préserver mon poste de ministre de la Justice en m’engageant à extirper Chakib Khelil de l’affaire ‘’Sonatrach 2 ‘’comme on extirpe un cheveu de la pâte». Ma réponse fut, vous le savez, de fermer mon portable jusqu’après la fête de l’Aïd El Adha, c’est-à-dire bien longtemps après le remaniement ministériel.»

«Justice instrumentalisée»

Quelques jours plus tard, ce remaniement liquide Charfi de son poste. Amar Saadani n’a jamais cessé d’accuser le DRS d’avoir monté des dossiers vides contre Khelil, noyant le cas de l’ex-ministre et ami de jeunesse de Bouteflika dans le lot des «complots» du DRS contre les «4500 cadres algériens», selon sa dernière déclaration datée du 12 mars. «Saadani, en perte de vitesse avec le clan présidentiel qui l’a fait roi au FLN, veut se rabibocher avec Saïd Bouteflika qui a coupé les ponts avec lui, confie-t-on de Zéralda.

Blanchir Khelil revient à blanchir Saïd. Bouteflika a été affecté par les informations reliant les scandales de Sonatrach, et même des marchés d’Alstom ou de la RATP, entre autres, au frère du Président. Saadani a eu vent de la volonté présidentielle de ramener Khelil au pays, il a surfé sur ça afin de remonter la pente».

Difficile de le croire en connaissant l’attachement de Bouteflika à Khelil, qu’il qualifiait, extasié, de «savant» («âalem») devant un ancien chef de gouvernement. «Nous avons la preuve que cette justice est instrumentalisée et obéit aux rapports de force dominants», résume l’avocat Khaled Bourayou, qui a assuré la défense de plusieurs cadres dans les procès Sonatrach. «Les poursuites contre Khelil à la veille de l’élection présidentielle de 2014 étaient le résultat d’une lutte de clans implacables : celui qui voulait sauver le système contre celui qui voulait sauver le 4e mandat.»

Les enquêtes ont été menées par les services de la police judiciaire de l’ex-DRS qui était sous la houlette du général de corps d’armée, Mohamed Mediène, dit Toufik. Les observateurs ont toujours soutenu que ces enquêtes – menées aussi sous l’autorité de l’actuel coordinateur de la Direction des services de sécurité qui remplace le DRS, Athmane Tartag dit «Bachir», ancien patron de la Direction de la sécurité intérieure et responsable directe de la Direction de la police judiciaire – faisaient partie d’une guerre larvée entre Toufik et le clan présidentiel.

«Affligeant»

Or, selon nos sources, le président Bouteflika était parfaitement au courant des avancées des enquêtes et même du moment de leur déclenchement, le général Toufik l’ayant informé dès le début des investigations sur la corruption qui touche les plus hautes sphères de Sonatrach. «Le pétrole c’est le sang des chouhada», avait, à l’époque, déclaré le patron de l’ex-DRS à Bouteflika en l’avertissant sur l’étendue sans fin des scandales à Sonatrach. «Bouteflika avait donné le feu vert au patron du DRS, à une seule condition : ne pas toucher aux proches et à sa famille», confie un officier de l’ex-DRS. «Même l’ex-PDG de Sonatrach, Mohamed Méziane (en prison), lors des procès et des auditions, avait  mouillé indirectement Khelil en disant qu’il décidait de tout», enfonce une source proche du dossier.

N’empêche, Ennahar TV, proche du clan présidentiel, en particulier de Saïd Bouteflika, a annoncé hier soir que«Khelil devrait être réhabilité pour réintégrer un poste important après avoir été sali par les enquêtes du DRS.» Selon la chaîne, il aurait décidé de rentrer, puisque «les officiers qui ont monté un complot contre lui ont été limogés». «Sa mère est décédée du choc causé par les perquisitions du DRS à son domicile», enfonce encore Ennahar qui lance un vrai bashing contre le DRS de Mediène.

Pour l’avocat Khaled Bourayou, qui prend en exemple l’affaire du général Benhadid qui, en prison, attend depuis plus de cinq mois une date pour son procès, ce spectacle d’une «justice de deux poids deux mesures» est «affligeant et scandaleux». Reste à savoir comment ce retour sera aussi accueilli par l’opinion publique. «Les Algériens ont compris depuis longtemps que tout cela est un jeu qui ne les concerne pas, ajoute encore l’avocat. Depuis le temps que l’on clame une justice indépendante et un Etat de droit et qu’il ne se passe rien, l’opinion publique sait qu’elle n’est que spectatrice.»

Adlène Meddi

Nombre de lectures : 4102
17 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Hammiche Zouhir
    18 mars 2016 at 21 h 08 min - Reply

    Ils partent du pays quand ils veulent, ils reviennent quand ils veulent : c’est ce qu’on appelle « chouakers » ou « r »boub edzaier », et nous on les regarde aller et venir !

    Le peuple algérien aussi n’a plus de ressort politique ! Le pôvre il n’a plus que la possibilité de bloquer des routes pour les logements ou l’eau et l’électricité mais plus pour emmerder ses compariotes dans leur vie courante que nos chouakers, et déjà qu’elle est pénible notre vie nous on ajoute à nos souffrance en bloquant les routes. La jeunesse n’a rien à foutre de la conscience politique et d’ailleurs les universités ne leur apprennent pas à acuqérir cette conscience et cette culture puiqu’on on est plus dans la culture exclusive du Coran qu’autre chose , hélas!

    Et nous,les intellectuels sur les Forums, on parle de démocratie, d’alternance, de liberté, on condamne l’autocratie, etc… etc… ec… mais le peuple est loin, très loin de cette culture ou cette conscience de révolte politique!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • Dria Go
    18 mars 2016 at 21 h 31 min - Reply

    Vous pouvez acheter et corrompre la justice algérienne, italienne, vous pouvez nous narguer et nous faire avaler tous vos couleuvres, mais dite vous qu’il y a bien une JUSTICE DIVINE et rira bien qui rira le dernier.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 14

  • lyes laribi
    18 mars 2016 at 23 h 25 min - Reply

    Quel est ce pays arabe capable d’arrêter un citoyen américain. Le plus grave est que l’Algérie fait partie des rares pays où une partie de ses dirigeants ne sont pas algériens.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 19

  • Nacim
    19 mars 2016 at 7 h 33 min - Reply

    « Parmi les signes de l’Heure :… on accusera l’honnête de trahison et on fera confiance aux traîtres. »
    « Parmi les Signes annonciateurs de l’Heure : les mauvaises personnes seront honorées, les bonnes rabaissées, les actes et pratiques se feront rares tandis que l’on parlera beaucoup… »
    « Quand le commandement sera confié à ceux qui n’en sont pas dignes… »
    « Quand les forces de police se seront multipliées… »
    « A la Fin des Temps, il y aura des dévots ignorants et des connaisseurs pervers. »
    « Quand vos savants apprendront en vue de gagner Dinârs et Dihrams… »

    Chakib Khalil n’est ni plus ni moins qu’un signe de la fin des temps parmi tant d’autres. Ne nous inquiétons pas c’est Dieu qui est en train de mener la barque et nul autre.
    Maintenant que le pantin de ministre Sellal prend en charge le problème de la religion et du nationalisme ( se référer à ses dernières déclarations), on peut dire bonjour en Algérie à la théorie du genre et au mariage pour tous et vive le mondialisme tel que tracé par le sionisme mondial satanique.
    « Les femmes s’habilleront comme les hommes » « Les hommes s’habilleront comme les femmes »
    L’homosexualité (et le lesbianisme) deviendra banal,
    La fornication et l’adultère deviendront monnaie courante, Les enfants nés en dehors du mariage seront des cas courants, « La connaissance religieuse disparaîtra »
    « Rien ne restera de l’Islam à part le nom, et rien ne restera du Coran à part des traces
    Les mosquées (Masajid) seront des grandes structures mais dépourvues de spiritualité ; et les théologiens de l’Islam (Oulema) seront les pire individus sous le ciel. Ils seront la source de divergences (Fitna) et ils seront eux-mêmes l’objet de ces divergences.
    L’emploi généralisé de l’usure (Riba, i.e. l’argent prêt avec intérêts, et les transactions qui arnaquent les gens à travers la tromperie dans les affaires). (L’oligarchie mondiale juive et sioniste doit au monde plus de 200 milliards de dollars, cela n’a pu être possible que grâce à l’usure)
    « Une femme esclave donnera naissance à sa maîtresse » (Gestation pour autrui, mère porteuse).
    « Des bergers aux pieds nus lutteront entre eux pour construire des bâtiments élevés », c’est le cas des émirs de la péninsule arabique qui étaient d’anciens bergers et qui se font concurrence dans les
    Constructions de tours de plus de cent étages, ET MAINTENANT EN ALGERIE, c’est kif kif.
    Etc. Etc. Etc.…
    Tout cela veut dire tout simplement que nous allons tous vers le pire, vers une grande tragédie nationale et planétaire.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

  • nouari019
    19 mars 2016 at 7 h 46 min - Reply

    svp dite moi sur quel planète on vit ,pourquoi un tel mépris une telle arrogance, le roi sur son trône les couvres tous, impunité total, il y a que le peuple qui peut flytoxer toute cet vermine en costume cravate, nous avons les dirigeants (voyous)que nous méritons et ceci depuis 62.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • lisbon
    19 mars 2016 at 10 h 01 min - Reply

    Ceux qui l’ont fait venir n’ont rien de professionalisme de Politique, sont inconscients des dégât et de l’effervescence que démarche peut provoquer, on a jamais appelé a la violence mais la franchement des comportement pareil font craindre que se soit le cas, un Borné comme Saâdani a quoi comme cerveau? peut -il un instant reflichir? suivi par les autres, ce retour c’est plus une vengeance qu’un intérêt du pays, s’en foutent totalement du pays car ils l’ont pas, comme leurs histoire l’a déjà décrit ce qu’on appelés a l’époque des années après l’indépendance l’armée des frontière « Tunisienne Marocaine », moi j’interdit a ces gens de toucher a mon peuple algériens soient ils changent soit ils retournent chez eux 3maroc-Tunisie, soit se comportent comme des gens algériens qui aiment leurs pays ont le choix et on va voir d’ici une année.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • rachid dahmani
    19 mars 2016 at 12 h 41 min - Reply

    Bonjour,

    On n’a pas à se lamenter. On a tous voulu cela. Bien fait pour nos gueules et la suite ne nous surprendra pas certainement. Qu’on n’arrête de se lamenter, on a tous contribué d’une manière où d’une autre à tout ce qui arrive à ce pays. Il faut assumer, du début à la fin, et à la fin ça ne sera certainement rigolo.

    Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Si Salah
    19 mars 2016 at 13 h 54 min - Reply

    Chakib r‘djaâ, Chakib r‘djaâ, Chakib r‘djaâ !

    Cela fait trois ans que Chakib attendait le moment propice pour revenir en Algérie pour la libérer de ses colonisateurs. Profitant du déploiement total de l’ANP sur le flan est pour faire barrage aux Dawaâech extérieurs, Chakib se précipita du côté ouest, et après une bataille héroïque contre on ne sait plus quel ennemi, il fonça vers l’aéroport d’Oran. Là, sous couvert de la nuit, il emprunta un salon d’horreur où vint le saluer un ramassis de tout ce qu’Oran compte d’abrutigencia. Un Wali pas-très-salah l’attendait qui se jeta à ses pieds pour les embrasser tout en implorant sa baraka.

    Passés les torrents de salamalecs, une horde de journalistes assiégea Chakib de questions :

    Question : Pourquoi êtes-vous retourné ?

    Chakib : Je veux combattre Daech qui a des visées sur notre gaz et notre pétrole.

    Question: Ils sont combien les Dawaâech dans ce pays ?

    Chakib : 40 millions. C’est facile à compter : tu prends l’Algérie, tu soustrais la Bouteflicaille, et le reste, c’est des Dawaâech…

    Question: Et comment comptez-vous les combattre ?

    Chakib : Il faut d’abord assécher leurs sources de financement, en particulier la Sonatrach…

    Question : Et dans une deuxième étape ?

    Chakib : Il faut rembourser notre dette au FMI, ce qui servira à affamer les Dawaâech…

    Question : Mais on n’a pas de dette envers le FMI…

    Chakib : Je me projette un peu dans le futur proche…

    Question : Et ensuite ?

    Chakib : Une fois réduits à l’indigence la plus extrême, les Dawaâech devront être expulsés vers où ils sont venus. Les Arabes vers leur Roubaâ el-khali, les Kabyles vers leurs montagnes, les Chaoui vers les Aurès. Quant au Sahara, personne parmi les Dawaâech ne peut le revendiquer, car ça appartient naturellement à ceux qui savent quoi en faire, c.-à-d. le clan Bouteflika, Haliburton, Total et Shell…

    La conférence de presse impromptue allait bon train quand un homme hurla : « On m’a volé mon portefeuille ! ». Les présents se mirent instinctivement à palper leurs poches, et chacun d’eux lança le même cri: « Au voleur, on m’a volé mon portefeuille ! ».

    Chakib poussa un sourire narquois, palpa sa poche comme tout le monde et dit calmement : « Moi aussi on m’a volé mon portefeuille, celui de l’Energie et des Mines, mais je sais qui l’a volé. C’est Toufik. Je suis donc venu récupérer mon bien… »

    Puis, profitant de la stupeur générale, Chakib s’essaya à l’humour noir : « Savez-vous ce que fait Toufik quand il n’a plus la possibilité de tuer ? Eh bien il tue le temps… »

    Mounir Sahraoui
    In: Hoggar.org

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 13

  • AMAR
    19 mars 2016 at 14 h 47 min - Reply

    C EST LE COUT DE GRACE QUE L ON VIENT DE DONNER A LA JUSTICE PLUS JAMAIS ELLE NE RELEVERA LA TETE! la justice doit etre protegee par la societe nous n avons pas ete capable de la hisser au niveau qui devrait etre le sien ET LA TENIR A L ABRIS DE « CE GENRE DE COMPROMIS »dommage pour l avenir …….une justice aussi affaiblie ne jugera que les faibles………………….l affaire chakib c est le resultat d un COMPROMIS AU SOMMET…….c est toujours pour preserver leurs equilibres..l algerie n est plus qu une « FRISSA » entre les mains de jellabs que la rente petroliere a fait si bien grossir……………..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • MAJORORO
    19 mars 2016 at 15 h 36 min - Reply

    L’Amerique est, ces temps-ci, un pays extremement difficile à vivre pour tout un chacun mais specialement pour ce genre d’homme avec un passe un peu douteux.
    L’algerie par contre, est tres facile et presente des avantages certains pour ces memes hommes. Il est tres normal qu’il revienne notemment pour echaper au IRS (Impots et taxe sur le revenu). A ce propos la nationalite americaine requiert le porteur de s’aquitter de la taxation tant qu’on est resident au contraire de la nationalite algerienne.
    L’algerie est derniere au classement meme dans ce domaine-la. J’en suis desole.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • rachid dahmani
    20 mars 2016 at 12 h 47 min - Reply

    Bonjour,

    Voila une belle démonstration à ceux qui pensent encore que le système au pouvoir oeuvre a un changement démocratique. Voila encore une belle leçon à ceux qui pensent aussi que le changement puisse venir d’une manière pacifique. On a tout le temps dit qu’on ne changera pas sa nature. Et un système qui a bâti toute son organisation sur la rapine ne fera jamais son procès, ne se tirera jamais une balle dans le pied. Mieux, il nous nargue pour nous démontrer qu’il continuera à le faire contre vents et marées et quoique l’on puisse en penser on ne sera là que pour constater et servir de décors pour le passage de ces rois. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

    • Alilou
      21 mars 2016 at 14 h 03 min - Reply

      Salut Cher ami,

      Je ne suis pas d’accord avec vous, ils ne nous narguent pas, on n’existe même pas dans leur équation, nous sommes une masse négligeable, ils n’ont même pas peur comme avant, ils sont seuls au pouvoir maintenant que Toupicpocket est aux oubliettes, Bouteflika, Chakibsou et leur porte parole fatcha d’el angoise, Saidani nous pis…. dessus …..

      Protégeons notre bleue nous n’avons pas d’autre planète de rechange…

      Alilou qui ne fume plus rien

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

      • rachid dahmani
        21 mars 2016 at 19 h 19 min - Reply

        Salut Alilou,

        Bonsoir mon ami, moi je me suis mis au aaraar, il parait que ça décongestionne vraiment. Alors j’essaie. Pour notre planète bleue, elle ne sera pas si chanceuse que cela, à terme son sort est vraiment scellé, l’être humain est une créature destructrice naturelle. Bonne soirée l’ami.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

        • Alilou
          22 mars 2016 at 16 h 46 min - Reply

          Salut cher ami,
          tu m’as fais mourir de rire avec le aaraar, je vais essayer de m’en procurer un peu ici, pas facile…
          Je parlais ce matin avec un vieux collegue qui travaille comme benevole, je lui disait que la seule éspèce sur terre qui detruit sa niche écolgique de facon premedité et a grande echelle c’est l’éspece humaine…je ne connais aucune espece qui tue par la rage et pour le plaisir de tuer, qui fait autant de mal a son environement mis a aprt l’etre humain et cette espece a ete crée ? dans quel but ? et pourquoi elle a ete cre ainsi destructrice ? qu’on ne me dise pas que c’est tonton satanasse ?

          Au plaisir de te lire
          Alilou le futur fumeur de Aaraar fil el ghar pour mediter sur le sort de notre belle bleue

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • AIT MOHAND
    20 mars 2016 at 19 h 36 min - Reply

    C’est la déchéance totale. Nous avons touché le fond… et la suite fait vraiment peur. Elle donne même froid au dos. Ces criminels sont prêts à tout. Absolument tout.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • AIT MOHAND
    21 mars 2016 at 15 h 10 min - Reply

    Ce mec, Chakibsou, s’il a été ramené par ces crapules ce n’est pas pour rien. Il y a quelque chose qui se concocte à notre insu par ces malfaiteurs sans foi ni loi. A mon humble avis, « ILS » sont entrain de préparer l’après Bouteflika qui veut assurer ses arrières après son départ, cette année, mais également celui de sa z’mala. Et qui peut lui assurer cela? Chakibsou qui a d très fortes relations un peu partout à travers le monde avec les States, le FMI où il a été conseillé en cas d’endettement de l’Algérie ! Ainsi que ses relations personnelles avec les pays du golf producteurs de pétrole et de gaz où il a des amis personnels en Arabie Saoudite, au Koweit etc…

    Chakibsou est le candidat « idéal » en même temps pour Bouteflika et les décideurs du système. Mais pas pour le peuple Algérien et l’Algérie. Car il n’a pas été ramené pour rien… c’est sûr et certain. Il y a très certainement quelque chose qui se prépare en catimini. Ou Allah yaâlam!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Kamel Bouras
    21 mars 2016 at 16 h 22 min - Reply

    Y-a-t-il en Algérie un, un seul, juge digne de ce nom pour s’autosaisir du dossier Khelil? Il devrait convoquer la presse, et dire qu’en vertu du seul droit algérien, et en vertu de sa conscience, du sermon qu’il a prêté, et de la dette envers les chouhadas, il ouvre une enquete en bonne et due forme et convoque Khelil, Toufik, Meziane, etc pour les auditionner.

    Que risque-t-il? qu’il soit demis? qu’on lui soustrait el-khoubza?
    Parfois je me demande si c’est bien dans cette Algérie que des centaines de milliers de chouhadas sont tombés les armes à la main…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos