Édition du
27 September 2016

Echec système – De la zaouïa de Panama à celle de Djelfa : l’interminable fin d’un régime

BouchouarebPar Saad Ziane Dans le 05 avril 2016

Quelle semaine ! Une énumération à la Prévert qui va de Djelfa à Panama en passant par la Corée du sud. La mondialisation dans tout son éclat. Et pour les Algériens, la même question politique : comment éviter que la fin de régime n’ait un coût exorbitant pour le pays

De l’aplomb, toujours de l’aplomb !

Photo D.RCela commence – il faut bien commencer, n’est-ce pas ? – par une zaouïa de Djelfa, la zaouïa de Si Mohamed Ben Merzouk. Chakib Khelil, l’ancien ministre de l’énergie, ramené par son clan pour une réhabilitation sans gêne, est accueilli par le chef de la zaouïa qui l’honore. Et lui donne l’absolution devant des millions d’Algériens ébahis par tant d’aplomb !

Un Cheikh de zaouïa est-il un expert des contrats ? Un fin limier ? Un connaisseur des arcanes des négociations et des choses «y afférentes » ? Beaucoup d’Algériens se sont souvenus du combat de Ben Badis contre les zaouïas charlatanes.

A la zaouïa donc, Chakib Khelil, déclare – sans désigner personne – qu’on lui a fabriqué un «dossier ». Sans dire que c’est le DRS, c’est le journaliste qui le dit. Dans cet étrange entretien qui entrera dans l’histoire du journalisme lèche, l’ancien ministre, plus pudique que l’incroyable journaliste d’Ennahar TV, le média officieux officiel du clan, momentanément dominant – a déclaré avec «modestie » qu’il était prêt à servir la patrie.

Et surtout, message que le journaliste programmé n’a pas saisi, qu’il ne voulait pas faire de vagues, qu’il tourne la page, qu’il ne poursuivra pas en justice le «rab eddzayer » déchu ! Tant de largesses d’esprit chez la «victime », cela devait passer pour un comportement admirable, digne d’un Etat que les Algériens n’ont pas encore.

Unaoil, une autre lecture

Trop beau pour être vrai. Et voilà que le jour même où une zaouïa perdue s’est transformée en machine à laver, une enquête menée par un journal australien The Age avec The Huffington Post Amérique, sur les pratiques de corruption à grande échelle d’une compagnie monégasque, Unaoil, nous force à «relire » les raisons de la «ré-infiltration » du brave soldat Chakib, trois ans après qu’il ait été exfiltré des mains de l’inquiétant DRS.

Cette enquête dit tout simplement que les contrats de rénovation des raffineries de Skikda (1,2 milliards de dollars) et d’Arzew (600 millions de dollars) avec respectivement Hyundai et Samsung ont été accordés moyennant des pots-de-vin.

On ne sait pas combien de fric a été versé aux algériens mais on sait qu’Unaoil s’est offert une commission de 16 millions de dollars. Une compagnie espagnole qui a soumissionné uniquement pour rendre légale l’attribution de l’appel d’offres a gagné 2 millions de dollars. Ah, cet eldorado algérien des marchés publics….

« Petit détail » qui pèse : les contrats ont été conclus en 2008 et 2009, Chakib Khelil était ministre de l’énergie et Reda Hemche, un parent était le directeur de cabinet du PDG de Sonatrach et, disent les mauvaises langues, le chef du PDG.

Du coup, on se demandait si la «ré-infiltration » en Algérie n’était pas un moyen de protéger l’enfant du clan – et donc le clan – maintenant que «rab eddzayer » a été terrassé.

Bedjaoui, Habbour, Hemche…

Et voilà que de la zaouïa de Panama arrive un flux d’informations nationales. Sur Abdesslam Bouchouareb qui dispose d’une société offshore créée en 2015 pour gérer un héritage de l’ordre de 700.000 euros.

Le ministre se défend avec l’argument que la « Royal Arrival Corp », a été créée « à l’initiative » de la Compagnie d’études et de conseil (CEC) « pour gérer son patrimoine privé, mais n’a jamais été active » et « ne possède aucun compte bancaire ».  Et puis, il y a la smala des noms déjà cités dans les affaires du secteur des hydrocarbures, des proches du soldat Khelil.

Farid Bedjaoui, le «golden boy » bien né, neveu de l’ancien ministre des affaires étrangères, Mohamed Bedjaoui, qui possède une «myriade » de société offshore, Omar Habbour qui possède – la transparence américaine permet de la constater en quelques clics sur le net – une propriété en commun avec Chakib Khelil au Maryland.  Sans oublier Reda Hemche. Tout est raconté dans le journal Le Monde avec un titre sans appel : « Panama Papers » : En Algérie, l’argent du pétrole passe par l’offshore ».

Finalement, que se passe-t-il dans le monde quand les fichiers de la zaouïa off-shore du cabinet Mossach Fonseca sont fuités ? Des manifs, des enquêtes judiciaires. Rien de tel en Algérie. Chakib Khelil est chez lui, en Algérie, protégé. Les pronostics vont bon train sur le poste officiel qui lui sera attribué et qui lui assurera l’immunité en cas de déplacements….

Tout le monde se mouille 

En attendant, le clan dominant prend des assurances et mouille du monde dans la défense de Chakib Khelil. La plus pathétique a été l’intervention d’Ahmed Ouyahia, sur la chaine officielle-officieuse. C’était comme un otage enregistrant une vidéo avec un texte dicté par le ravisseur. L’ancien ministre de la justice – Ouyahia l’a été – lave Khelil accuse la «rue », les médias.

La justice algérienne qui a lancé le mandat d’arrêt international contre le ministre ? Elle a obéi aux ordres, dit-il. Mais de qui ? De la zaouia de Toufik ? Ouyahia ne le dit pas. Et sans doute la zaouïa dominante le lui reprochera.

Quelle conclusion politique en tirer ? Soufiane Djilali, qui a été un moment membre du parlement désigné, le CNT (conseil national de transition), s’est fendu d’une tirade crétine où il affirme que le retour de Khelil a été favorisé par la « lâcheté de trop d’Algériens, pollués qu’ils ont été par la corruption matérielle et morale ». 

Rien que ça !  C’est aussi pathétique qu’un Ahmed Ouyahia accusant la «rue »….  La zaouia du pouvoir fait dans l’aplomb, l’opposition du pouvoir (pas au pouvoir) fait dans le même aplomb.

En réalité, nous sommes bien dans les limites, grotesques, d’un régime qui a rapidement bouffé la légitimité révolutionnaire pour s’installer dans la légitimité sécuritaire. Et des gens comme Soufiane Djilali ont applaudi (et participé dans le décorum) quand cette légitimité sécuritaire a été invoquée contre les élections du 26 décembre 1991.

Echec système

Cette légitimité sécuritaire s’est organisée autour du DRS (le «cœur du pouvoir » disait-on) qui s’installait en faiseur de roi, en tuteur absolu, en surveillant général et dont une des missions (hélas réussie) a consisté à combattre systématiquement toute velléité d’organisation des algériens, de la société. Hors des appareils (sous contrôle) point d’existence, ni de droit à l’existence.

Ce système DRS, comme toutes les organisations humaines et encore plus dans les régimes fermés, est touché par l’effet d’entropie. L’esprit de corps s’étiole, les intérêts divergents, des alliances nouvelles se forment, « l’accumulation primitive » crée de nouveaux groupes… en accointance avec la marche d’une mondialisation où la guerre et la corruption font partie du jeu.  

C’est un échec système. Le rebooter ne le met pas en état de marche. La seule immunité possible du pays (et de toute autre pays) réside dans l’organisation libre de la société dans un cadre démocratique. C’est cette immunité dont on a été privé par un régime de tuteurs…

Comment, après avoir applaudi les choix de ce système venir insulter les Algériens pour leur reprocher de rester de marbre ? En réalité, ces Algériens qui restent de marbre – mais qui n’en pensent pas moins, ce qui n’est pas le cas de certains politiciens présumés – savent que l’on est devant une fin de régime.

Et qu’ils doivent gérer le tempo avec délicatesse – sans naïveté aussi – pour que sa fin ne soit pas celle du pays. Les Algériens ne sont pas une «rue », ils peuvent être choqués, indignés, mais ils apprennent. Ils savent qu’il faut rester politique, donc attentifs. Et il n’y a pas de lâcheté quand on fait preuve d’intelligence politique.

– See more at: http://www.libre-algerie.com/echec-systeme-de-la-zaouia-de-panama-a-celle-de-djelfa-linterminable-fin-dun-regime-par-saad-ziane/05/04/2016/#sthash.HeWTvKBz.dpuf


Nombre de lectures : 4699
25 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Si Salah
    5 avril 2016 at 22 h 31 min - Reply

    A un moment donné il va bien falloir dire « où ça cloche », et là cher ami, le peuple algérien a sa part de responsabilité, et une lourde part qui plus est. Tenter par des artifices de le disculper totalement, et lui trouver des excuses tirées par les cheveux, c’est participer à l’infantiliser, à l’abrutir et à l’enfoncer un peu plus. Il faut que les élites arrêtent de dire au peuple que c’est un « chaab 3adhim », c’est trop facile. Il n’y a pas de peuple élu pour l’éternité. Le peuple algérien de 2016 n’est pas le peuple algérien de 1957, est-ce une insulte que dire quelques vérités comme celle-là? C’est le langage flatteur, patriotard et hypocrite qui permet à des Ouyahia et des Saadani de nous anesthésier pour continuer tranquillement leur pillage de notre pays.

    Pourquoi Bouteflika fait-il renter Khelil pour nous narguer après nous avoir pillés ? Parce qu’il ne craint rien en retour, c’est aussi simple que ça. Pourquoi Ouyahia, comble du cynisme et du mensonge éhonté, ose-t-il mettre les déboires de Khelil sur les compte de la « rue « ? Parce qu’il ne craint pas cette rue…

    Hier, quelques minutes après les divulgations des Panama Papers, 5% de la population de l’Island sont allés devant le parlement demander la tête du premier ministre et…. ils l’ont eue. Voilà ce que j’appelle un « peuple vivant ». En rapportant la proportion à l’Algérie, pourrons-nous espérer voir 2 millions d’algériens à El Mouradia demander le jugement de Khelil ou Bouchouareb ?
    Pourquoi ne disons-nous pas à notre peuple que la dignité et le respect se méritent?

    C’est seulement en tenant un langage de vérité que nous pourrons trouver les ressorts nécessaires pour rebondir et reconquérir notre liberté et notre dignité.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 24

    • rachid dahmani
      6 avril 2016 at 12 h 45 min - Reply

      Bonjour Si salah,

      Le peuple n’est pas encore mure pour ce genre d’éclat. Il n’est pas encore capable, du moins il ne l’est plus comme il le fût à un temps, de prendre son destin en main ou d’aller le forcer en sautant tous les verrous qui se présentent à lui et qu’ils soient nécessaires de sauter. Le peuple a bel et bien été fragilisé depuis. On l’a rendu craindre même son ombre. Le peuple a été martyrisé et il a plein d’hématomes et de plaies un peu partout sur tout le corps. Le temps finira bien par le guérir un jour, mais ce jour tardera certainement à venir. Bonne journée cher ami.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 14

  • BENALI
    5 avril 2016 at 23 h 10 min - Reply

    Droles de chouyoukh (yakhi moussiba)

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Farid
    6 avril 2016 at 4 h 41 min - Reply

    Continuez à fumer du thé heureusement que Khellil n’emportera pas tous ce qu’il a volé avec lui dans l’audelà, même chose pour bouchouareb et le gaté de bejaoui ainsi que leurs complices, ils n’aurront pas d’avocats au jugement dernier c’est malheureusement tout ce qui nous reste comme justice, la justice divine, pas d’avocats, leurs propres membres parleront pour temoigner contre eux et on verra si bejaoui pourra s’evader dans son yacht. rira bien qui rira le dernier.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 11

    • Alilou
      6 avril 2016 at 15 h 00 min - Reply

      continue a croire en ces histoires de l’audela…mon cher conpatriote, ca se passe maintenant et ici bas sur terre

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • bouzid
    6 avril 2016 at 16 h 44 min - Reply

    Ya mes frères ne vous cassez pas les oreilles, Hoube el watan mine el imane »l’amour de la patrie vient de la croyance » la question que tout le monde se posent ; est ce que ses gens corrompus voleurs traitre et tous ce qu’on veut sont croyants?.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

    • rachid dahmani
      7 avril 2016 at 7 h 48 min - Reply

      Bonjour bouzid,

      Très bonne votre question. Mais je pense qu’elle concerne l’humanité entière (aux exceptions près), car enfin, au vu de son histoire (l’humanité) c’est à déduire qu’il n y a que voleurs, traîtres, hypocrites et consorts…sont ils tous croyants alors? à la lecture que l’on fait des événements qui se déroulent au sein de toute cette humanité, la religion fait grise mine. Bonne journée mon ami.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • Dria
    6 avril 2016 at 18 h 55 min - Reply

    @Farid
    Ya akhi al hissab dans l’au delà on n’en doute pas,le DIVIN subhanu et sa justice c’est pour nous tous , alors il faut se poser une question est ce on ne sera pas interroger nous aussi pourquoi on n’a rien fait pour que ça change, comme s’il y avait en Algérie « des mustad3afina mina enissa’i wal wildane » seulement , non non il y a des hommes comme vous et moi qui pourront changer les choses mais qui ne font que pleurer leurs sorts en se rejetant les responsabilités , sur l’élite , le peuple , la jeunesse , le ghachi, l’armée, le mektub , et enfin on se remet à dieu et à la justice divine …arrêtons de nous cacher la face , bougeons notre C…par C ce n’est ni le Cerveau, ni le Cou , ni le Coude , ni tous les autres organes de ce Corps meurtris d’algérien, si on se remue pas on rendra compte pour :
    – ne pas avoir bouger nos C assis sur nos sièges dans ces embouteillages en les laissant passer dans leur cortèges à toutes allure,en se faufilant aisément dans ces files interminables et une fois qu’ils ont traversées, nous reprenant l’attente bien assis les mains au volant.
    – de ne pas avoir donner des coups dans le C de ses députés bien assis dans leurs fauteuils qui lèvent leurs doigts à tout bout de champs pour voter des lois scélérates depuis des décennies et manipulant la constitution à chaque mandat.
    – d’avoir vu et revu ces milliers d’algériens assis au chaud à la coupole,dans les meetings a applaudir la politique de désastre …
    – d’avoir accepter de voir les bancs de nos universités rempli par le nombre de qui les occupent que par la qualité de la formation de Cerveau.

    – et nous autres assis devant nos écrans décrivant la réalité et la changeant virtuellement

    Cher compatriote comment faire pour cacher notre 3awra,car s’en est une et il n’ y a rien à cacher,la réalité est la, nous sommes comme des nus, ce n’est point du défaitisme ni du fatalisme, la « justice divine » sera équitable t’inquiète pour Khalil and co mais aussi efficace envers les cheikhs de la zaouia et nous autre du peuple qui acceptons la mascarade sans rien faire , y a Sidi un petit geste pour l’honneur , un TWITT qu’on fera circuler , un SLOGAN à diffuser , une ACTION symbolique , il n’ y a un ALGERIEN d’ici ou d’ailleurs ( un coucou aux algériens d’island ) pour nous rappeler qu’il existe encore un espoir , un Baroud d’honneur …rien

    Cher Farid sache qu’il y a un hadith (ma kana biyadihi fasila….qui dit en gros ceci « si tu t’apprête à semer une plante et que survient la fin du monde, continu de la planter »… alors donne nous une autre formule autre que la « justice divine » comme on dit chez nous ahyina el yum waqtulna ghedwa.

    Un appel à tous les algériens si quelqu’un connait une formule , pour lever ces affronts qu’on nous jettent à la figure quotidiénement qu’il se montre, walah je le suiverais qu’ils soit islamistes laic beljilbab belhaik , militaire civile de l’opposition , du systéme …goul berk
    à bon entendeur salam

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

  • Dria
    6 avril 2016 at 19 h 08 min - Reply

    @ Bouzid
    zid ya bouzid tu ne vas nous chanter « mawtini » non plus ,
    hubu el watan mina el iman, , et que dis tu  » el wasakhu mina echaytan » à voir l’état de propreté chez nous ( l’Algérie est peuplé majoritairement de diable),
    pour hub el watan eux ya sidi ils sont non croyants et ou sont les vrais croyants , pourquoi ils laissent le pays entre les mains d’impies, il n’ya qu’une réponse eux aussi ils sont de faux dévots …
    rabi yahdina

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

    • Alilou
      7 avril 2016 at 13 h 40 min - Reply

      mais le vendredi on va tous cogner nos tetes contre de l,asphalte en habille blanc

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • abed
    7 avril 2016 at 6 h 42 min - Reply

    Les donneurs de leçon doivent prendre eux-mêmes l’initiative de s’opposer au système et ne pas rester calfeutrés en attendant que le peuple le fasse a leur place.
    Contrairement a ce que d’aucuns croient, le peuple algérien est intelligent et a compris une chose depuis longtemps: les révolutions, depuis la nuit des temps, ont toujours mangé leurs enfants et n’ont jamais profité a ceux ou celles qui l’ont faites: France, Russie, Viet Nam, Chine, Amérique Latine, Algerie, etc. Plus près de nous les révolutions arabes qui ont permis a l’ancien système de revenir plus fort et mieux aguerri et paradoxalement, avec un regain de légitimité.
    Enfin, je remercie l’auteur de l’article de nous avoir rappelé  »le passé politique » de l’un des ténors de  »l’opposition », en ‘occurrence, Sofiane Djillali, ce qui etaie amplement mes propos ci-dessus.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • Alilou
      7 avril 2016 at 13 h 41 min - Reply

      prenons l’exemple des USA et la revolution des peres fondateurs…les patriotes

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

      • rachid dahmani
        7 avril 2016 at 20 h 17 min - Reply

        bonsoir alilou,

        The founding fathers. La constitution américaine est l’une des plus ancienne sinon la plus ancienne. Les hommes qui ont signé cette constitution ont permis à ériger l’un des plus forts états du monde sinon le plus fort, et cela a servi le peuple américain entier depuis la fin du 18 eme siècle à nos jours et tous les américains en ont profité et en profite encore. C’est tellement bien élaboré que je préfère arrêter d’écrire. Bonne soirée cher ami.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

        • Alilou
          8 avril 2016 at 22 h 02 min - Reply

          Je suis navré cher ami d’avoir réveillé un vieux démon, pas mon intention….je vais te poser une autre question qui va te faire faire des cauchemars et Nous qu’est ce qu’on a fait ????

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

          • rachid dahmani
            9 avril 2016 at 14 h 41 min -

            Bonjour alilou,

            AHH, le cauchemar a de tout temps commencé, comme au temps des envahisseurs de david vincent. Mais qu’est ce qu’on a fait? à qui? au bon dieu? les cauchemars on en fait tous les jours au bled. Bonne journée l’ami.

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • datwich
    7 avril 2016 at 17 h 20 min - Reply

    Bouchouareb se défends ( main étrangère)honte a toi il dit les lobby derrier honte à toi .tu as bloquer un investisseur potentiel qui peu sauver le pays monsieur rebrab pour laisser la place a un mélangeur de ciment qui est Haddad .menteur menteur menteur rabbi vous laissera tous nus .la patience du peuple et l aide de Dieu vous détruirons génération en generation

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Mouloud
    8 avril 2016 at 13 h 05 min - Reply

    Le Cheikh de la zaouia est un opportuniste dont le seul savoir est et, reste la capacité – sans en être sûr- de réciter les 60 versets BËTEMENT. Il absout comme un curé ,avec une petite chkara et 3 amen, une personnalité que la justice libre d’un pays libre veut entendre sur des dossiers aussi équivoque que celui de Sonatrach- Saipem-ENI. Alors, on est en droit de ce demander si le Peuple est devenu amorphe, soucieux de son seul petit confort a savoir le kg de patate!!

    La responsabilité du Peuple, dont je fais parti, est totale; il est facile de se cacher derrière la fatigue ou plutôt la lassitude. Il est très facile de dire que c’est leur problème et de continuer à survivre; comme il est d’ailleurs facile de dire qu’ils seront jugés dans l’au-delà. NON, arrêtons de mêler Dieu aux affaires terrestres, arrêtons de manipuler ce peuple crédule par la religion; occupons nous, nous des affaires terrestres. Soyons dignes de ceux – les véritables Moudjahidin- qui ont donnés leur vie pour la dignité de l’Algérien. Je suis absolument certain que s’ils avaient un seul instant pensés que leur sacrifice ne servirait à rien ou, qu’il servirait les abrutis imbibés des idées venues du Moyen Orient asservissant le peuple et le lobotomisant, ils ne se seraient jamais levés.
    Ce n’est que la conséquence de notre fatuité, de notre atavisme et peut être de notre naïveté; conséquence que nous payons très chère 200.000 morts et 1500 Milliards disparus dans la gabégie !!!

    Quand à l’auteur qui s’en prend à Mr Djilali, il devrait apprendre que répondre avec des arguments et, une certaine politesse dû a tout être humain est une preuve de sagesse et de savoir vivre!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Dria
    8 avril 2016 at 14 h 49 min - Reply

    @ pseudo laïcs algérien

    Le plus grave dans cette affaire c’est l’utilisation de la religion a des fins politique . Alors ou sont ceux qui levaient leurs boucliers quand il s’agissait du FIS ou de Ali Belhadj qu’on inculper d’utiliser les mosquées a des fins politiques, où est cette presse, ces intellectuels laïcs qui s’offusquaient de l’utilisation des lieux de cultes .

    Pourquoi votre silence et ce deux poids deux mesures, si on s’élèvent contre les premiers pourquoi se taire quand c’est le pouvoir et ces hommes qui utilisent la mosquée a des fin politique sale et basse.

    Entre nous Ali Belhadj a le droit de précher lui au moins il s’y rend cinq fois par jour et n’a pas changé de ligne éditoriale …

    Ou est le ministère des affaires religieuse dans cette affaire, bien sur il n’ a pas le poids face a ces institutions électorales que sont les ZOUIS de SIDI BOUTEF….et les ZOUIS ont un très bon avenir du moment qu’il ne reste que des BENI OUIOUI parmi le peuple.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • karim
    9 avril 2016 at 10 h 37 min - Reply

    Le mal qui range l’Algérie est le même que celui qui touche le monde dans son ensemble. Chez nous, il tend à en devenir son foyer. C’est de la corruption que vient la mauvaise gouvernance, de la corruption que la Terre entière subit les dérèglements migratoires et climatiques, que naissent les guerres et les conflits mondiaux. C’est du fléau de la corruption que L’Être humain souffre le plus.

    Nous, Algériens, sommes pris dans les fils d’un piège vieux comme le monde où l’on meurt à l’étouffé dans un gémissement épouvantablement silencieux. Seulement voilà, à la différence d’autres nations, le discernement de la plupart d’entre nous, d’une partie non des moindres, est activable par le simple… bon sens !

    Il y a quelques années, J’ai tenté modestement de faire bouger les choses dans notre pays dès l’instant où j’ai commencé à comprendre ce qui arrive chez, ce qui m’a permis de suivre, jour après jour, l’évolution du grand changement qui affecte, en fin de compte, tous les pays sans exception.

    Notre problème est intrinsèquement lié avec celui d’autres pays voisins. La solution est pratiquement la même pour tous, elle y est dans la bonne gouvernance.

    Les choses -le contexte surtout- ont beaucoup changés depuis l’initiative citoyenne de 2009, que je compte reprendre là où elle s’est arrêtée.

    citoyen karim

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • vivrouch
    10 avril 2016 at 14 h 22 min - Reply

    On vous lisant depuis un peu plus d’un mois, je vous trouve beaucoup d’esprit d’analyse, bons diagnosticiens. On aurait préféré que vous soyez enseignants dans les universités, aux lycées. Vus les nombreux commentaires « cours » que vous avez écrits ici, Je vous vois déjà maître et prof et ce dans diverse spécialités, allant du politique, économie arrivant à la théologie et la philosophie. A toutes les sciences que vous nous prodiguez gratuitement, à vous s’incline l’élève ignorant qui je suis.
    Permettez-moi mes maîtres, à tirer votre attention sur une remarque que mes camarades-élèves ont signalés à maintes reprise, remarque que je retrouve intéressantes : on vous lisant, on vous trouve des cœurs si soucieux et si amoureux de l’Algérie. Sauf qu’on ne vous trouver pas des actions, ne serait-ce que petites soit-elles qui mettent en évidence vos émotions. Qui peut se contenter d’être aimé platoniquement ! En peu de mots, on voudrait bien sentir un peu de concret. Prenez garde si vous persistez seulement à discourir, on vous verra charlatans et prêcheurs qui défendent une cause avec les mauvais, voir pires arguments.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Dria
    10 avril 2016 at 19 h 35 min - Reply

    @ vivrouch

    Vivement l’élève qui dépassera le maître, c’est par la nouvelle génération et donc des élèves que viendra la solution.
    C’est vrai que la culture de l’inaction fait rage alors chiche PROPOSE une action concrète aussi petit soit elle, PERSONNELLEMENT je vous suivrai si l’action est PERSPICACE et intéressante, et dites vous que comme il n’ y a pas eu encore d’action alors nous sommes tous des ÉLÈVES, de bons élèves qui n’osent pas …. les MAÎTRES sont nos CHOUHADAS allah yarhamhoum .

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Aruy
    13 avril 2016 at 19 h 19 min - Reply

    Arfaâ rass-k ya bba et va te purifier dans la zawiya la plus proche. Ainsi va l’Algérie de « la fierté et la dignité »,le cauchemar continue !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos