Édition du
5 December 2016

LE CADEAU EMPOISONNÉ DES ÉTATS-UNIS A L’ALGÉRIE

Passeport ChakibHocine Malti

Dans une récente communication intitulée « Ils ont osé! » que j’avais publiée au lendemain du retour de Chakib Khellil en Algérie, je disais à propos de ce retour : « Le second scénario possible est que Chakib Khelil est chargé d’une mission encore plus importante dans le cadre des changements à venir au sein du pouvoir lors de la succession qui se prépare. Est-il destiné à occuper une très haute fonction au sein de la nouvelle sphère dirigeante ? Est-il le futur premier ministre, voire le prochain président ? » Je soulignais plus loin que ce sont les États-Unis qui l’avaient dépêché en Algérie pour y occuper de telles fonctions, tout comme ils l’ont fait dans de nombreux autres pays au lendemain de guerres ou de « révolutions » qu’ils ont provoquées et pilotées. Ce scénario qui semblait alors irréaliste est en train de se mettre en place.

Nous assistons actuellement à un show hollywoodien auquel aucun responsable politique algérien ne s’était livré jusqu’à ce jour. Chakib Khelil a entamé une tournée des zaouias qui va le mener, dit-on, à travers les 48 wilayas du pays. S’agit-il d’un acte de rédemption ? Oh, que non! Tout comme l’habit ne fait pas le moine, le fait de se draper dans le burnous blanc de telle ou telle confrérie ne signifie pas que l’on a renoncé au whisky ou au champagne. L’intéressé et la nébuleuse qui gouverne et agit au nom d’Abdelaziz Bouteflika cherchent-ils à prouver aux Algériens, de manière théâtrale, qu’il est innocent et que toutes les accusations portées contre lui ne sont que calomnies ? Peut-être, mais pas que. Car tout le monde sait qu’aucune onction d’un cheikh de zaouia n’exempt un voleur de ses actes.

Pour ce faire le pouvoir dispose d’un moyen plus sûr et plus radical. Il lui suffirait de mettre en branle « la justice de la nuit », qui sait laver plus blanc que blanc, comme cela a été démontré en maintes occasions par le passé. Le but de Chakib Khelil – tout comme celui de ceux qui ont imaginé cette mise en scène – est par conséquent de rechercher autre chose qu’une simple absolution. Il n’est pas nécessaire d’être devin pour comprendre que ces visites annoncées et couvertes à grand bruit par les médias audiovisuels à la solde du pouvoir font partie d’un plan concocté de concert entre Alger et Washington. L’objectif recherché est de frapper l’imagination populaire, de montrer que toutes les zaouias du pays ont fait allégeance à cet individu. Et à qui fait-on allégeance dans un système clanique ou au sein de la mafia ? Au puissant du moment, au chef. CQFD.

Tout comme elles l’ont fait pour Bouteflika lors de chaque élection présidentielle, les zaouias ont donc choisi parmi les 40 millions d’Algériens celui qu’elles considèrent être le chef, le leader qui guidera le pays en conformité avec les vertus découlant de la mission religieuse dont elles sont investies et qu’elles sont censées incarner aux yeux du peuple. Nous savons qu’il n’est, en tout état de cause, pas de leur ressort de se mêler de politique et encore moins de gracier un individu accusé d’avoir trempé dans de grosses affaires de détournement d’argent public. Mais qu’à cela ne tienne. Un tel interdit n’empêchera pas le pouvoir de faire ce qu’il fait chaque fois qu’on lui résiste: manipuler, menacer, dégommer, récompenser, cloner ou soudoyer.

Exercer des représailles à l’encontre d’un chef de zaouia ne le dérange par conséquent pas. Il se sent d’autant plus à l’aise de le faire que dans ce cas particulier il bénéficie du soutien de Washington. Aussi faut-il rendre hommage à ces quelques cheikhs courageux qui ont refusé de recevoir Khelil malgré les menaces et pressions auxquelles ils sont soumis. Bien sûr, Chakib Khelil ne remplit pas les conditions prévues par la constitution pour occuper le poste de chef de l’Etat. Mais pour le pouvoir, qui connait parfaitement l’état de santé d’Abdelaziz Bouteflika, il y a le feu à la maison; il lui faut donc agir vite, sans trop se préoccuper d’arguties juridiques. Il n’attendra certainement pas 2019 pour mettre en place la relève, puis, la fin justifiant les moyens, il finira par trouver l’entourloupe qui lui permettra de rendre la candidature de Khelil
possible; à défaut, il lui confiera des leviers importants du pouvoir. Quand on a vu le fameux tweet de Manuel Valls, on comprend pourquoi la cupola considère qu’il y a le feu à la maison.

A propos de ce tweet, je dirais que ce qui a dérangé la caste qui nous gouverne, ce n’est pas tant la fourberie du geste du premier ministre français, que le fait que ces images sont venues démentir toutes les affirmations mensongères du régime et ont convaincu, même les plus sceptiques, qu’Abdelaziz Bouteflika avait définitivement perdu toutes les capacités physiques et intellectuelles nécessaires pour exercer la fonction de président de la République. C’est un homme visiblement ravagé par la maladie qui nous a été présenté, un homme qui n’est apparemment même plus en mesure de constater à quel point son état de santé s’est dégradé, ni même de se rendre compte que par soif de pouvoir, son propre clan, sa propre famille et son propre frère n’hésitent pas à donner au monde une image avilissante de lui.

Plus que Manuel Valls, ceux qui sont à blâmer dans cette affaire, ce sont ceux qui ont accepté qu’il soit ainsi exposé et qui ont surtout permis qu’il brigue un quatrième mandat. On ne peut donc que dire honte à vous à Said Bouteflika, Haddad, Saadani, Gaid Salah et consorts. Honte à vous, car si nous, le peuple, vous avez pu nous « raconter des histoires » quant à la santé de cet homme, vous, par contre, saviez exactement dans quel état il était. Etes-vous conscients que par un tel comportement ignoble, vous ne faites qu’exacerber le sentiment de rejet du peuple à votre égard ? Savez-vous qu’en vous voyant agir de la sorte, les grands de ce monde, c’est-à-dire ceux devant lesquels vous vous aplatissez, vous mépriseront encore plus ?

Car ils ont compris – et par la manière dont vous traitez votre propre chef de clan, vous leur fournissez une preuve supplémentaire que pour sauver votre peau, vous êtes prêts à accomplir les pires vilénies, à accéder à toutes leurs demandes et à leur concéder encore plus que les ressources naturelles du pays. Soyez certains, qu’ils vous demanderont toujours plus de forfaitures, y compris de vous dessaisir de la souveraineté nationale pour laquelle un million et demi d’hommes sont morts. Et vous le ferez.

Sachez que les Américains, sur lesquels vous comptez tout particulièrement pour se porter à votre secours le jour venu, n’ont pas d’états d’âmes. Contrairement à vous, eux ont leurs intérêts nationaux en tête. Preuve en est, sur qui comptent-ils s’appuyer pour vassaliser l’Algérie ? Sur un homme qui a montré durant dix longues années qu’il était un parfait servant de leurs intérêts, un homme qui a longtemps ferraillé pour transférer à leurs entreprises les réserves en hydrocarbures du pays, un homme qui a permis à Halliburton de s’enrichir encore plus en surfacturant jusqu’à concurrence de 700% ses services à travers sa filiale algérienne, Brown and Root-Condor (BRC).

Les dégâts causés par Chakib Khelil au secteur pétrolier et à l’Algérie d’une manière générale ont été maintes fois dénoncés. Rappelons cependant qu’il a fait en sorte que BRC – qui a vu son chiffre d’affaires multiplié par 20 en 12 années d’existence – devienne la pompe à finances de Halliburton en Algérie, mais aussi celle des mafieux des deux bords, américain et algérien, qui étaient là pour percevoir des commissions sur chacun des projets qui lui ont été confiés. Chakib Khelil a également contribué à faire de cette entreprise une précieuse source de renseignements de Halliburton sur les programmes de développement de l’industrie pétrolière algérienne et de la CIA sur des questions de défense nationale.

Nous évoquerons aussi et encore une fois les dégâts considérables causés aux gisements par la politique de surexploitation qu’il a imposée afin de satisfaire les besoins des EtatsUnis, au point que des millions de tonnes de pétrole et des milliards de m³ de gaz sont aujourd’hui perdus à jamais. Comment pouvait-il d’ailleurs en être autrement sachant que cet individu ne faisait après tout que défendre les intérêts de sa patrie, la vraie, les Etats-Unis d’Amérique, et non pas ceux de l’Algérie, un pays dont il a été le ministre de l’énergie, dans lequel il n’a été que de passage durant quelques années et qu’il n’a découvert qu’à l’âge de 34 ans ? Car contrairement à ce qu’il clame, il est bel et bien citoyen américain. Son passeport américain en cours de validité en témoigne. Voilà donc le cadeau empoisonné que les Américains veulent nous faire, avec la bénédiction de ceux qui sont censés veiller aux intérêts du pays mais qui, en réalité, voient en Chakib Khelil une
formidable couverture pour les ravages causés par 17 années de règne d’Abdelaziz Bouteflika.

Car les Américains savent parfaitement que, s’il venait à accéder au pouvoir suprême, cet individu leur rendrait de plus grands services que par le passé. Ils savent qu’il obéirait au doigt et à l’oeil à leurs directives, qu’il ferait jouer avec ferveur à l’Algérie le rôle que les Etats-Unis lui assigneraient dans le Monde Arabe et en Afrique et qu’il serait leur fidèle allié dans la région; en plus bien entendu des avantages et privilèges qu’il accorderait aux entreprises américaines dans le secteur pétrolier notamment.

Car indépendamment de toute autre considération, dont celle de la nationalité, la justice américaine détient des preuves accablantes contre lui dans les affaires scabreuses dont il a été partie prenante par le passé et sur les réseaux de corruption qu’il a couvert ou dont il a fait partie. Voilà très brièvement brossé un tableau de ce que deviendrait l’Algérie dans le cas où serait confiée à Chakib Khelil une très haute responsabilité au sein du régime.

Je rappellerai en conclusion qu’il ne faut surtout pas oublier que l’interventionnisme américain a toujours eu pour conséquences l’instauration d’un climat de violence dans le pays concerné, voire sa destruction pure et simple. Des exemples ? Le Vietnam et l’Afghanistan en Asie, l’Irak, la Libye et la Syrie dans le Monde Arabe, le Chili, la Colombie et le Venezuela en Amérique Latine, l’Ukraine et la Serbie en Europe, pour n’en citer que quelques uns.


Nombre de lectures : 8566
30 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • ali
    7 mai 2016 at 9 h 58 min - Reply

    Hocine Malti et tous les anciens et nouveaux cadres, du secteur énergétique, dignes fils du pays, car intègres et nationalistes, devront agir en groupe, pour donner du poids à leurs arguments et proposer des solutions.
    Quoiqu’on dise du PEUPLE algérien, il prouvera qu’il est et sera toujours avec les meilleurs de ses filles et fils.
    Quand à Chakib Khalil, il est déjà dans la poubelle de l’histoire.
    Non seulement il a trahi son pays et peuple, mais il a trahi le sang des centaines des milliers de martyrs qui lui ont payé ses études au Texas A&M university, alors qu’ils se sont sacrifiés pour la dignité du PEUPLE et PATRIE.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 23

  • djamel
    7 mai 2016 at 10 h 05 min - Reply

    Voilà un joli tableau d’un individu pour lequel l’Algérie n’est que transit ou une oasis de repos au cours d’un voyage. Mais ceux qu’ils faut blâmer se sont ces truands de l’ombre ces arrivistes charognards que l’Algérie a élevé au rang de «notable» pour qu’ils saignent à blanc le pays qui les a bien nourris. L’ingratitude n’a pas de limite.
    Mais les complots des USA, de la France et autres pays du golfe se briseront contre la volonté du tout puissant.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 14

  • TOLGA
    7 mai 2016 at 11 h 34 min - Reply

    Moralité de l’histoire : ON N’EST JAMAIS MIEUX TRAHIS QUE PAR LES SIENS !!!

    Et encore que, ce bonhomme et ses congénères qui ne sont pas nés en Algérie mais au Maroc – Oujda – ne peuvent-être considérés par le peuple Algérien comme étants de VRAIS Algériens. Il est donc tout à fait normal pour eux, soit dit en passant, de trahir l’Algérie… Puisqu’ils travaillent pour le compte de leurs maîtres.

    Mais, moi, ce qui m’intrigue le plus, c’est le silence absolu et l’inertie totale de notre armée qui ne réagit pas et qui ne bouge pas face à toute ces manoeuvres diaboliques programmées par qui de droit pour détruire notre pays l’ALGÉRIE. Je n’en crois pas à mes yeux… à moins qu’elle ne soit complice dans ce jeu extrêmement malsain. Auquel cas, il faudra s’attendre au pire.

    OÙ VA L’ALGÉRIE… YA SI BOUDIAF ???

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 15

  • Si Abdelmadjid
    7 mai 2016 at 12 h 47 min - Reply

    Je veux bien croire que la « vengeance est un plat qui se mange froid », mais que dire aussi des calomniateurs, incapables d’asséner une quelconque « preuve », acceptable par un quelconque TRIBUNAL digne de ce nom, NON SOUMIS aux ordres politiques, contre leurs victimes qu’ils vouent aux gémonies, par simple reflexe de JALOUSIE intellectuelle ?
    Ce commentaire devrait faire refléchir ceux qui colportent des boniments au point d’en faire des « vérités », leur vérité, révélée…. وَيْلٌ لِّكُلِّ أَفَّاكٍ أَثِيمٍ ﴿الجاثية: ٧﴾Malheur à tout grand CALOMNIATEUR pécheur! (7)

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • saou
    7 mai 2016 at 16 h 30 min - Reply

    on est des sous hommes?! si on croit Darwin l’évolution de l’être et par étape! Pour vous rappeler l’ex Ministre des ancien Moudjahdine abbas vit actuellemnt en France etpeutêtre ses enfants ont demandé la nationalité Francaise l’autrefois le cinéma entre lui et fabuis sa fait fantasmer, enfin on est rpis entre la martaux et l’enclume si donc n’est pas la France forcément les USA Youkhlak allah ma yachaâ choufou sayad’km les Turk ya wahade el kabayle et les arabes el Ourbane hacha li mayasahalhach les poinés d’homme qui reste encore en algérie peuvent faire une révolution wallah malina mine el khoubatha les ennemis du peuple algériens

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • AIT MOHAND
    7 mai 2016 at 19 h 28 min - Reply

    Malheureusement y’a SI MALTI, ce ne sera NI LE PREMIER NI (en core moins) LE DERNIER « cadeau » que nous feront ces pays avec les pouilleux du golf… avec l’aide de tous traîtres qui nous gouvernent et qui ont trahi le serment fait à nos CHOUHADAS AL ABRAR !!!

    Ouvrons l’oeil et le bon. Car il y va de l’avenir de notre pays et de ses générations futures… Que chaque Algérien, ou que nous soyons, devienne l’oeil du peuple et du pays ! Notre pays est infesté d’espions avec des cellules dormantes qui n’attendent qu’un signal pour passer à l’action et mettre l’Algérie à feu et à sang…

    TAHYA AL DJAZAYER !!!

    ALLAH YERHAM CHOUHADAS AL ABRAR !!!

    KHAOUA KHAOUA… MAT FARAQNA HATA AÂDAOUA… !!!

    IN CH’ALLAH !!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

    • rachid dahmani
      8 mai 2016 at 7 h 37 min - Reply

      Bonjour Ait Mohand,

      Pour ma part rien d’étonnant, chacun cherche à tirer son épingle du jeu. Chacun veut promouvoir ses idées et sa façon de voir les choses. L’homme est un conquérant depuis des millénaires déjà, il cherche à asseoir sans cesse sa domination sur tout le reste et dès qu’il y a quelque chose qui ne lui ressemble pas même dans ses idées, il va le combattre à sa manière. De toutes les manières l’histoire nous l’enseigne partout, l’homme depuis sa venue sur terre n’a pas arrêté de regarder plus loin que son environnement immédiat. Il est en constante réflexion sur la meilleure manière de conquérir, de dominer et projeter toutes ses expansions. Donc tout ce que l’on a vu ou lu et que l’on voit encore ne sont que les manifestations naturelles de l’homme et c’est de bonne guerre chacun vous dira qu’il a raison. Maintenant on est arrivé à un stade ou tous les coups sont permis, même la traîtrise, la corruption…et donc il ne faudra nullement s’étonner le monde est ainsi fait, ou du moins a ainsi évolué. bonne journée l’ami.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

      • AIT MOHAND
        8 mai 2016 at 21 h 09 min - Reply

        Salut Rachid Dahmani,

        Désolé, mais on n’a pas la même conception du monde. Vous développez une conception égoïste et donc, very selfish, ou le fort du moment DOIT absolument dévorer et détruire son propre semblable à n’importe quel prix. Je trouve cela tout à fait immorale/amorale. Ainsi, l’humanité court irrémédiablement à sa perte.

        Ce sont des idées franc-maçonniques que vous développez. Détruire le monde, les pays et leurs peuples, à tout prix, pour trôner sur des
        ruines… !? Je ne comprends pas.

        Un bref rappel historique. TOUS les peuples dominateurs ont perdu, TOUTES les nations dominatrices : Hitlérienne ont perdu et TOUTES les grandes civilisations : Egyptienne, Grecque, Romaine et Arabo-Andalouse en Espagne ainsi que les grandes dynasties ont disparu : la dynastie des MINGS et MANDCHOUE en Chine. Parce que NUL n’est éternel… Seule la plèbe l’est !

        Ce que vous devez comprendre, c’est que l’Histoire est une roue qui tourne perpétuellement… et CEUX QUI DOMINENT, AUJOURD’HUI, ne le seront pas, DEMAIN… C’est plus qu’une certitude !!!

        Méditez ces paroles sages prononcées à la mort du Prophète (QLSSSL) :

        QUE CEUX QUI CROIENT AU PROPHÈTE MOHAMED (QLSSSL) SACHEZ QUE LE PROPHÈTE (QLSSSL) EST MORT !

        ET QUE CEUX QUI CROIENT EN DIEU LE TOUT PUISSANT ALLAH ! SACHEZ QU’ALLAH EST TOUJOURS VIVANT !

        Tanemirt.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

        • rachid dahmani
          9 mai 2016 at 7 h 46 min - Reply

          Bonjour l’ami Ait Mohand,

          Mon ami je n’ai jamais dis le contraire de votre bref rappel historique. Ce que j’avance c’est juste que la nature de l’humain est ainsi faite. Qu’il s’agisse de telle nation dominatrice ou telle empire dominateur peu importe. Ce que je dis c’est que l’homme est en éternelle compétition avec le reste. L’histoire nous a montré qu’il y a eu tout au cours du temps des guerres à répétition (à votre avis pourquoi?). Si ces nations « dominatrices » ont perdu dans leurs conquêtes il fallait bien que ça arrive car elles ont trouvé plus fortes qu’elles et ces dernières aussi…cela ne s’arrêtera pas. C’est dans la nature de l’homme, jusqu’à aujourd’hui et l’esprit de compétition existe et existera encore et pour preuve, les première et deuxième guerre mondiale, la guerre froide, les fronts est et ouest, les fronts religieux, la guerre des finances…etc, chacun veut imposer au reste sa vision, imposer ses idées, asseoir sa domination…etc. Vous ne le voyez pas dans tous les articles ici sur LQA sur tous les sujets du monde? il y a la « guerre » partout et on voit des ennemis partout sans pour autant qu’il y ait du sang versé dans la plupart des cas. Mais que cela arrive à des moments, sauf que lorsque je dis que tous les coups sont permis, on use de la ruse pour paraître dans la « légalité » (trompeuse) du monde comme c’est le cas des juifs pour ne citer que ce cas. on peut dire pareil pour les monarchies du golf et aussi bien sur de « l’occident »…etc. Le but recherché est le même asseoir sa domination ne serait ce que pour un temps (l’histoire le démontre d’ailleurs et vous le dites si bien puisque ces nations finissent par perdre mais d’autres viennent à leurs place et ça recommence). Heureusement d’ailleurs qu’il n y a pas une nation ou un empire qui pourra asseoir sa domination éternellement…ce n’est pas dans la nature des choses…il faut du changement et le changement vient fatalement et irrémédiablement par les interactions inter parties toutes en quêtes de domination et animés d’esprit de compétition. Et pour finir, moi détruire le monde? ou moi vouloir détruire le monde? moi adorateur de la nature de toutes ses dérivées? allons donc, je vous aurais invité à ce qu’on passe ensemble une journée au zoo ou dans un parc naturel, ou suivre le chemin migratoire des gnous et des zèbres dans les plaines du massai marat et du serengueti c’est un vrai régal. Bonne journée l’ami.

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

          • AIT MOHAND
            9 mai 2016 at 20 h 33 min -

            @ rachid dahmani,

            Que dis-tu, des êtres « humains » qui auraient tout acquis : l’or, l’argent, Brenton Wood, des pays avec leurs peuplades et tout conquis : des continents, le droit de vie et de mort sur leurs semblables et tout ce qu’auquel on ne peut penser ni imaginer… et alors ? Si en finalité une météorite plus grosse que la Terre venait à s’écraser sur notre planète… que restera-t-il pour ces cons… qu’érants poussifs devant une puissance surnaturelle qui viendrait à les anéantir et nous avec et donc toute l’espèce humaine…

            J’aimerais bien voir alors la gueule de tous ces zigs…! Adieu tout leur or, leurs finances, leur « puissance » et tout le reste qui va avec.

            C’est bien dommage, qu’au moment de la grande collision, je n’aurais même pas le temps ni le plaisir de pouvoir rire pour me payer un tant soit peu leurs tronches…

            Que vaut leur « puissance » devant la SUPERPUISSANCE SURNATURELLE ?

            Sar le Sérenguetti, ya Si Rachid ? Pffffff….!!! Rak rouht ebiîd… décidément, le sang des pauvres Gnous dévorés par les crocodiles (sans jeu de mots) au moment de s’abreuver dénote bien en toi l’esprit carnassier « conquérant » sans pitié contre tes semblables les êtres humains y compris les pauvres bêtes sans défense…

            Ouaâlach ya akhi aâlik hadha chi ? Ouaâlach ? Ataqui Allah ou khaf moulak elli khalqak, ya Si Rachid !

            Pour l’heure, je préfère continuer de cultiver mon jardin comme disait le sage philosophe.

            Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • zemouli
    7 mai 2016 at 22 h 02 min - Reply

    M Chakib Khelil n est pas net il ne faut pas oublier
    – qu il n a pas repondu a l appel du FLN en 1956 lui comme Temmar- voir livre de M Benchicou ‘ une imposture… »
    – son projet de loi sur les hydrocarbures retiré in extremis
    – la disparition De la société BRC qui aurait fait faillite mais sans qu il y ait désignation d un liquidateur
    – qu il n a pipe mot quand des cadres de SH ont été emprisonnes alors qu il a été DG tout en étant ministre et ce durant 4 Ans. Il aurait pu agir a charge ou a décharge ; c étaient ses collaborateurs
    – quelqu un sur qui pèsent des soupçons aurait du faire les déclarations qu il fait maintenant bien avant et de l étranger et pas seulement maintenant par respect pour lui même
    – l idée de se faire reconnaître a travers les zaouïas est une idée saugrenue irrespectueuse du peuple algérien

    Assurément il est revenu pour une mission se refaire une virginité – même si ce n est pas sa priorité a mon avis – au passage et agir pour des intérêts américains puisque il les oppose aux intérêts français

    A TOLGA pourquoi voulez vous que l armée dise quelque chose qui soit contraire au sens du vent. Son chef est pour le moins retraitable ; a la moindre tentative de rébellion on lui fait valoir ses droits a la retraire

    A Saou La Turquie que vous donnez en référence est laïque depuis 1924 Il faut suivre son exemple en tout

    salutations

    salutations

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Si Abdelmadjid
    9 mai 2016 at 1 h 56 min - Reply

    Je suis outré à la lecture de certains commentaires, écrits par des gens peu soucieux de la présomption d’innocence, et plus préoccupés par l’expression de leur fiel vis-à-vis du meilleur et plus compétent ministre qui a eu à diriger le secteur de l’énergie et des mines.
    Je veux bien accepter les gérémiades et les procès en sorcellerie des jaloux revanchards, assoiffés de pouvoir et insatisfaits dans leur quête de portefeuille de « ministre » qui utilisent l’incompétence de leurs lecteurs pour les inonder de fioritures hors sujet, sous des habillages technico-administratifs. Mais de là, à vouloir nous faire croire que les tribunaux des pays tels que la France, l’Italie, les USA et la Suisse, soient incapables d’impliquer et de condamner Chakib Khelil, pour « corruption », aussi rapidement que l’a fait la « Presse sous ordres » des VRAIS PATRONS de l’Algérie et de ses médias, et par conséquent des « juges des cafés du coin » ou des baratineurs-commentateurs qui reçoivent en rêve, leurs dossiers à charge, entre deux lignes écrites sur une victime expiatoire de leur « mal-vie », cela me rend encore plus que dubitatif sur l’honnêteté de ces « juges auto-proclamés » et pire, me donne la nausée, car ces quidams oublient que les calomnies se payeront un jour, mais hélas, le Jour où la Sanction sera éternelle.
    Chakib Khellil, leur a permis pourtant d’avoir l’eau H24, grâce auw stations de désalinisation, a permis à l’Algérie, de ne plus signer en « gré à gré » grâce à l’introduction des Appels d’Offres et à leur publication… Mais, il est vrai, cela a dû porter préjudice à la maffia de  » L’IMPORT-IMPORT » et des fortunes en centaines de milliards d’USD acquises en « facilitant les obtentions de contrats » pour le compte des sociétés étrangères, au détriment de l’Algérie… Voila le vrai débat, tout comme la décision de Chakib Khellil, de faire de la conservation de gisements, ce qui a permis à l’Algérie, de prolonger la vide ses gisements et d’augmenter les taux de récupération, et mettre fin à la gabégie et à l’incompétence notoire dans l’exploitation des gisements, entre 1974 à 2004…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • Dria
      10 mai 2016 at 18 h 49 min - Reply

      Il métrite effectivement un prix Nobel d’économie et c’est ce qu’il recherche dans nos Zaouiyas …
      Il a mis fin a la gabegie et a l’incompétence notoire dans l’exploitation des agissements … Et fait dans la promotion du gaz de schiste ya si … Yaw hab inechef tous les Hassi wallah Irak habestli rassi ya si ..

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

    • Dria
      10 mai 2016 at 19 h 06 min - Reply

      Bon de bon Dieu vous n’avez pas froid aux yeux . Bon Dieu de bon Dieu; dites vous qu’on vous observe de la haut des sept cieux et ce n’est pas en utilisant les zouis ou des versets coraniques qu’on vous croiras.

      Hélas on n’est pas tous des bni Oui-Oui continuer de piocher du coté des diplômés de Zouis; nous autres nous avons un problème d’ouïe.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

    • AIT MOHAND
      10 mai 2016 at 19 h 16 min - Reply

      Chakib Khellil aura permis à son épouse de salir, encore une fois, le nom de l’Algérie après qu’elle soit directement impliquée dans le scandale de Panama papers en la création de deux (02) sociétés écrans afin d’échapper au fisc. Une honte ! Donc, après le mari, voilà à présent la femme, à quand pour les enfants… ?

      Sa femme, Palestinienne de souche, est la frangine de l’épouse du défunt Yasser Arafat, Souha de confession chrétienne orthodoxe. Donc, l’épouse du Sieur Chakib est chrétienne ! Mais ce n’est pas le pb de fond pour moi. Il faut seulement être honnête et relever le fait. Mais en aucun cas, il ne faut voir une mauvaise intention de ma part.

      Dès lors, que la problématique est posée, il convient de se poser la question de fond en l’espèce : que prévoient les dispositions de notre « constitution » sur ce point précis… puisque dans l’un de ses articles, il est expressément prévu que le président DOIT être : ALGÉRIEN et… de CONFESSION MUSULMANE !

      Qu’adviendra-t-il, dans ce cas précis, si Chakib postulera pour l’intronisation suprême de la République Algérienne ?

      Tanemirth

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • MAJORORO
    9 mai 2016 at 14 h 55 min - Reply

    Dans cet article du Guardian http://www.theguardian.com/business/2008/apr/28/commodities.oil écrit par Ashley Seager et publie 28 April 2008 à Londres.
    Un extrait traduit par moi-même et est reproduit ici.
    « Le prix du baril de brut a augmenté de 1,50 $ le baril et est à 119,93 $ au cours de la London trading, mais plus tard plongé un peu comme les concessionnaires ont pris des bénéfices.
    Le Président du cartel des producteurs de pétrole OPEP, Chakib Khelil, a blâmé la faiblesse du dollar pour cette hausse et a déclaré qu’il ne pourrait pas exclure une augmentation jusqu’à 200 dollars le baril. « Sans problèmes géopolitiques et la chute du dollar, les prix du pétrole ne serait pas à ce niveau, » il a également été cité comme disant dans le journal algérien El Moudjahid. Les prix du pétrole sont en hausse de près d’un quart depuis le début de l’année et ont augmenté de six fois au cours des six dernières années. Certains analystes prédisent des hausses supplémentaires, orthographe plus de douleur pour les automobilistes, mais faire des formes alternatives d’énergie relativement moins cher. »
    Personnellement, je pencherais pour la thèse de l’homme qui est rentré afin d’éviter certains problèmes avec les revanchards (Européens et / ou américains) se rappelant les faits cités ci-dessus et / ou autres liés avec le fisc américain (IRS). Comprenez-moi ; loin de moi est l’idée de venir en aide à ce personnage. Je pense sérieusement que les Yankees ne l’approuvent pas et sont apres lui ; c’est la raison vitale de son retour et rapprochement de ces confréries islamiques du pays.
    En ce qui concerne la vie de tous les jours, tout propriétaire de biens immobiliers se doit de s’acquitter d’un certain niveau d’imposition locale et fédérale pour beaucoup de choses surtout pour conserver sa nationalité US pour les binationaux.
    En revanche, je crois fermement que ce n’est pas LE CADEAU EMPOISONNÉ DES ÉTATS-UNIS A L’ALGÉRIE mais celui plutôt avec tous mes respects du pays voisin. Ce pays qui a bien aidé l’Algérie durant sa guerre de libération s’est retrouvé malmené par ses propres enfants adoptifs que sont les réfugiés d’Oujda.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • nacir
    9 mai 2016 at 20 h 55 min - Reply

    Pour qui tu roules ya ramoul abid-lmajid?

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • rachid dahmani
    10 mai 2016 at 8 h 14 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Je voulais juste rapporter la chronique de Mustapha Hammouche sur liberté:

    Des médecins ont fini par s’indigner. Mais le mal est fait : le ministre de la Santé a bien reçu un bonimenteur revendiquant la découverte d’un remède contre le diabète. Et prétendant même avoir décliné le Nobel de médecine parce que le jury lui a refusé de signaler “l’origine arabe” de la découverte.
    Cela dit, le plus choquant n’est pas tant qu’un illuminé s’arroge le brevet d’une invention, si prodigieuse soit-elle ; ce qui heurte, c’est que sa poudre de Perlimpinpin lui vaille tout de même l’hommage de l’État.
    Pas tant que cela, en fait, car à bien méditer l’affaire de l’homme-laboratoire, on se rend bien compte qu’elle constitue l’aboutissement naturel d’un mouvement national de déstructuration mentale qui, depuis une quarantaine d’années, s’emploie à organiser la détérioration du potentiel intellectuel et culturel de la société. Un mouvement de décadence, savamment – pour le cas, oui, savamment – orchestré et méthodiquement mis en œuvre. Avec la mobilisation de tous les moyens institutionnels : école, université, mosquée, mass médias, appareils politiques, organisations de masse…
    L’École est à la base de cette stratégie de régression. Elle est chargée d’assurer une espèce d’étanchéité intellectuelle des générations “montantes”. Le procédé est simple : on n’apprend aux enfants que des “vérités” ; en histoire et en religion, les certitudes du précepteur sont sacrées ; en littérature, on privilégie le genre déclamatoire ; même en sciences et en philosophie, on trouvera le moyen d’apprendre sans discuter… Le produit idéal en est un jeune en posture de “boire” sans commenter ce que lui raconte l’autorité de la pensée.
    Le détenteur de légitimité religieuse vient en renfort dans cette œuvre de formatage mental : la vérité des ulémas étant foi et science en même temps, nul ne doit refuser de se plier à ses commandements ou les contester.
    Les médias de masse complètent l’arsenal de guerre contre la formation à la libre pensée ; ils assènent avec contenance qui ne prête à aucun commentaire la vraie information, la vraie histoire, les vrais constituants du patriotisme, de l’intérêt général… pas la production de contrevérités qui est interdite, comme on interdit le charlatanisme médical dans les pays sérieux.
    Si l’application de la raison à la réalité et discours dominant est interdite et réprimée, il n’est pas interdit de créer sa propre vérité du moment qu’elle ne conteste pas le principe d’incontestabilité des certitudes dominantes.
    C’est, donc, dans l’ordre des choses qu’un illuminé obscurantiste comme Mezrag qui rencontre Ouyahia pour confronter leurs conceptions totalitaires de l’État. Et que le ministre de la Santé reçoive plus volontiers un guérisseur qu’un médecin. La décadence culturelle organisée a fait qu’en Algérie, aujourd’hui, nous sommes bien dans le paradis des imposteurs.

    Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Amar
    10 mai 2016 at 10 h 35 min - Reply

    ya si ABDELMAJID!
    je voudrais bien suivre …mais vous croyez « naivement » que la justice occidentale est la pour proteger les richesses de l algerie???
    Nonobstant tous les hold-ups BRC/SAIPEM…AGENOR….C EST UN SPECIALISTE? pourquoi privilegier et construire l hotel des conventions et encombrer sonatrach au lieu de restructurer et rentabiliser les IAP POUR FORMER DES CADRES DE HAUT NIVEAU DONT SONATRACH A UN TRES GRAND BESOIN? pourquoi ne pas songer a doter SONATRACH d une organisation moderne qui separe le strategique de l operationel? SAVEZ VOUS que jusqu a maintenant vous avez laisser sonatrach dans un etat tel qu elle forme ses techniciens aux solutions DCS chez de tres petites societes????? C EST UN COW BOY EN MISSION L IMPUNITE REGNANTE LUI LAISSE LE CHAMP LIBRE…………SI VRAIMENT IL N A RIEN A CACHER POURQUOI AVOIR REVOQUE LE PROCUREUR AUTEUR DU MANDAT D ARRET…POURQUOI N EN PARLE T IL PAs?…………PERSONNE N EST DUPE….L HISTOIRE LE RATTRAPERA…………..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • houria akram
    10 mai 2016 at 14 h 20 min - Reply

    j’ai vu hier une émission sur une chaine algérienne à propos de ce dossier et je suis entièrement d’accord avec vous. quand les affaires et la politique se mêlent, quand l’opportunisme et l’irresponsabilité s’associent, quand l’incompétence et l’ignorance font bon ménage dans le havre des affairistes au nom du pouvoir et des alliances malsaines, la politique épouse l’homme qu’on lui achète ou prête le temps d’un drame à venir. mais l’Algérie saura prendre sa revanche de ses traitres et autres mercenaires à la solde de l’extérieur. et dieu Vengera le peuple et le président de la République, un homme que j’appréciais et auquel je faisais confiance.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Ali SBIH
    10 mai 2016 at 20 h 15 min - Reply

    Salam 3alikoum,

    @Bonjour, mon ami Rachid,

    Avec le temps tu prends le temps d’aller au fond des choses, des talents de profiler politique indiscutables….

    C’st un moment tragique de notre histoire ou la déculturation et la désinformation sont les priorités fondamentales de cette secte.

    Ce qui est plus tragique encore est que certains de nos concitoyens abusant de leur statut de personnalité non grata du régime développe des scenarios en projetant des alertes toutes azimuts.

    Bizarre tout cela, à intervalle régulier, il y a un chantre qui appelle le peuple à la mobilisation du fait d’un ennemi déjà là ou en train « d’être là », à qui cela profite-t-il ?

    C’est bien d’avoir des pays ennemis sur lesquels on peut taper pour raviver la fibre.Cette fois ce sont les USA, un ennemi de taille, un grand honneur pour nous que de se mesurer à lui.

    Beaucoup de personnalités US confondent Algeria et Nigeria….

    L’Iran l’a fait, à l’époque c’était le grand Satan, aujourd’hui ce pays est aux portes de la technologie mondiale ( sans le secours de la manne pétrolière et un embargo de plusieurs années ) et nous n’avons aucune de ses capacités ni ses motivations.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • TOLGA
    11 mai 2016 at 11 h 32 min - Reply

    @ZEMOULI,

    « A TOLGA pourquoi voulez vous que l armée dise quelque chose qui soit contraire au sens du vent. Son chef est pour le moins retraitable ; a la moindre tentative de rébellion on lui fait valoir ses droits a la retraite »

    Pourquoi, dites-vous ? Ben… tout simplement pour que cela ne leur retombe pas en pleine gueule…. sait-on jamais !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Alilou
    11 mai 2016 at 12 h 27 min - Reply

    On n’arrive même pas a s’entendre sur la couleur du cheval blanc de tonton makout et on veut déloger les hyènes du pouvoir avec notre intellect…

    on ne se bat pas avec les mêmes armes.

    @AIT MOHAND

    il parait que les forts d’aujourd’hui vont l’être pour toujours…notre ère actuelle est la pour durer et accepte le ou pas mais tout est cuit…il faut juste se rendre a l’évidence et accepter son sort….

    La machinerie USA s’est mise en route en 1973 (Déclaration de Kill Henry Kissinger-post EMBARGO)et elle n’est pas prête de s’arrêter avant la mise en place totale du nouvel ordre

    Just get us to it; cause you can do nothing about it….il vaut mieux être du coté du diable que d’être sur ton chemin…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • AIT MOHAND
      11 mai 2016 at 22 h 58 min - Reply

      « Ralliez-vous à mon cheval blanc ! » disait Henri IV. Alors le cheval ou noir… qu’importe ! Du « roitelet » macoco ça ne m’intéresse pas. Tant il est vrai que plus on a de serviteurs, plus on est mal servi… Si ceux à qui vous pensez vous font peur, moi pas ! Ni les vrais ALGERIENS…

      @ Alilou,

      « il parait que les forts d’aujourd’hui vont l’être pour toujours… » dites-vous ! Eh bien vous n’avez rien retenu des leçons de l’Histoire. Car les vainqueurs D’AUJOURD’HUI seront les VAINCUS de demain… pour contrer un peu Vercingétorix qui avait dit le contraire après sa défaite à Alésia contre les Romains. Du temps de l’époque Gallo-romaine.
      Et les vainqueurs D’AUJOURD’HUI comme vous dites sont sur leur courbe descendante car la courbe ascendante de l’Histoire est promise à l’Empire du Soleil Levant… la CHINE qui est en marche pour remplacer vos « vainqueurs » d’aujourd’hui…

      L’Histoire est un éternel recommencement. Beware… mate ! Rien ne peut ni ne pourra arrêter la Roue de l’Histoire ! Que vous le voulez ou pas.

      « il vaut mieux être du coté du diable que d’être sur ton chemin… » dites-vous ?

      Çà, ce n’est VRAIMENT PAS LA MENTALITE D’UN VRAI ALGERIEN ! C’est inconnu dans notre CULTURE… ancestrale. Nos ancêtres ne nous ont JAMAIS appris les génuflexions et encore moins les baise-mains et les baise-babouches…..

      1830- 1962 : 132 ANS DE RESISTANCES ! Qui dit mieux ?

      1962- 2016 : 54 ANS DE SOUFFRANCES ET DE RESISTANCES ! Qui dit mieux ?

      132 ans + 54 ans = 186 ans de RESISTANCES…..!!!!! Qui dit mieux ?

      Ce n’est sûrement pas votre peuple ! on s’est compris….. n’est-ce pas ?

      Et nous sommes encore prêts à résister des MILLENAIRES… ne vous en faites pas ! Touchez à un seul millimètre de notre pays et vous verrez ce dont nous sommes capables !!!

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

    • rachid dahmani
      12 mai 2016 at 7 h 49 min - Reply

      Bonjour à tous,

      Alors on admet au moins une chose, l’homme est un éternel conquérant. L’être humain a toujours eu un esprit de domination, de compétition envers les autres (de son espèce), d’expansion…etc. C’est bien ce que je comprend et ça rejoint l’histoire et la science pour dire que c’est dans ses gènes. Peu importe lequel d’entre les humains domine à un instant T. Qu’il s’appelle, vercingétorix, ali baba, gengis khan, cesar, kaddour bouzouar, hitler, churchill ou les usa. A chaque ère et à chaque il y a conflit dans les seuls buts d’intérêts classés du moment et pour le futur. Fatalement les choses évoluent en fonction des paramètres de l’environnement et des potentialités de chacun des protagonistes. L’essentiel est que cet instinct de conquêtes et d’expansion existe en chacun de nous et est tout le temps à l’état latent en attente des conditions favorables pour son expression…et cela l’histoire le démontre d’une main de maître. Actuellement on est arrivé à un stade ou beaucoup de ruses et de stratégies sont connues car utilisées dans le temps pour renverser l’adversaire, mais on essaie toujours d’innover selon les conditions du moment. C’est ce que l’on constate actuellement et la ruse prime. On arrivera peut être à un moment de la vie de cette planète terre à ce qu’il y ait une partie qui dominera pour toujours quoique cela semble invraisemblable mais la probabilité existe et n’est pas nulle. Dans quelques milliers d’années, la physionomie de notre planète ne sera pas du tout la même. Beaucoup de choses auront changés, les êtres humains avec, peut être qu’ils (les futurs êtres humains) trouveront une nouvelle appellation à leur espèce (la nôtre qui aura évolué)…et tout continue sans encombre, et si l’espèce n’aura pas migré quelque part sur une autre planète, alors elle s’éteindra définitivement avec le soleil dans quatre milliards et demi d’année. Bonne journée à tous.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

      • TOLGA
        13 mai 2016 at 9 h 49 min - Reply

        Apprécions la qualité de l’article de l’honorable Dr. Arab KENNOUCHE.

        Contribution du Dr Arab Kennouche – De l’Etat civil à l’Etat zaouïa : naissance d’un quatrième pouvoir
        ARTICLE | 13. MAI 2016 –

        Le pouvoir de renverser la vapeur provient de la mécanique de l’Etat civil à se changer en Etat zaouïa. New Press.

        Dans tous les pays de la planète qui fonctionnent avec une Constitution, il existe généralement trois pouvoirs : l’exécutif, le législatif et le judiciaire. En Algérie, on vient de battre le record et créer la sensation en instaurant un quatrième pouvoir. Finalement, il aura fallu attendre le retour de Chakib Khelil en grande pompe pour cerner la notion d’Etat civil si chère à la présidence de la République et qui nous laisse sur notre faim. Car qui aurait pu nous éclairer sur ce concept mieux que les protagonistes mêmes de cette rupture avec le passé, comme Chakib Khelil, et que le public algérien a du mal à comprendre ? Qui aurait pu faire le lien entre un Etat méprisé, celui des militaires, et un Etat envié, le civil du nouveau FLN, sans porter son propre regard sur celui des zaouïas de Chakib Khelil ? Quel esprit génial aurait pu, il y a quelques mois encore, déterrer les vieilles confréries algériennes pour expliquer toute la portée du concept d’Etat civil que les planificateurs actuels de la politique algérienne avaient du mal à vendre, non sans une pointe d’ironie, à tout un peuple abasourdi par cette nouvelle formule ? Alors que nous commencions à entrevoir une lueur d’espoir dans ces mots chargés d’équité et de probité intellectuelle, les grands acteurs de la politique bouteflikienne nous renvoient maintenant des siècles en arrière, au temps où l’islam était réservé à une poignée d’initiés superstitieux, grands connaisseurs des lois du commerce de la religion, tels les curés européens qui pour vous assurer une place au paradis vous vendaient des «privilèges». Mais un tel commerce de dupes n’est-il pas la spécialité de nos dirigeants actuels, au point de remettre aux calendes grecques tout Etat civil, au profit d’un Etat zaouïa qui se profile à l’horizon ? Le passage de l’un à l’autre semble inévitable vu les efforts déployés par le clan pour se blanchir de toute accusation de corruption ; alors que Chakib Khelil se débat comme un pauvre diable pour tenter d’inverser la machine judiciaire, la Présidence ne souffle mot sur les dernières péripéties de l’affaire Sonatrach, donnant à penser que c’est bien à l’Etat zaouïa que le peuple algérien devra donner son adhésion en 2019.
        Les enseignements de l’affaire Chakib Khelil
        Puisque le gouvernement actuel semble se soucier de la légalité en attaquant le rôle des organes de justice et de sécurité dans la gestion de la cité, il semble logique de se demander en quoi le passage de Chakib Khelil en Algérie en 2016 représenterait une première étape fondatrice de l’Etat civil, soucieux de justice divine et d’équité. Ce qui frappe l’entendement, c’est la facilité avec laquelle l’ancien ministre balaie d’un revers de main l’ensemble des pièces du dossier Sonatrach qui concerne pourtant deux systèmes judiciaires complètement indépendants, ceux de l’Algérie et de l’Italie. Chakib Khelil s’est octroyé un super-pouvoir extrajudiciaire en affirmant sans ambages qu’il ne saurait être question de corruption active dans cette affaire, et que d’autres tenants et aboutissants doivent être pris en considération, lesquels n’ont aucune valeur juridique en soi. L’ancien ministre n’accorde donc aucun crédit au travail minutieux des juges algériens et italiens : autant de cerveaux, autant de fautes. Confrontée à la théorie de l’Etat civil chère au néo-FLN, cette attitude de rejet de la justice nous amène à penser que l’Etat civil contient un pouvoir hors normes de contournement de la justice institutionnalisée, pouvoir discrétionnaire qui se substituerait aux juges souverains. En d’autres termes encore, le néo-FLN de Saïdani aurait créé un quatrième pouvoir par ce fameux Etat civil, avec tout spécialement la capacité d’en appeler aux zaouïas les plus efficaces pour statuer sur des litiges normalement dévolus à l’Etat de droit. L’Etat civil se renierait donc lui-même, puisqu’il aurait recours essentiellement à un pouvoir religieux évoluant hors du temps pour son propre exercice. Le quatrième mandat aura donc créé le quatrième pouvoir politico-maraboutique dans une attitude de reniement et d’autodérision de l’Etat civil : si vous êtes pris la main dans le sac, c’est la faute au DRS qui manipule même les comptes bancaires situés à l’étranger. Le pouvoir de renverser la vapeur provient de cette mécanique de l’Etat civil à se changer en Etat zaouïa, le temps d’une reconfiguration nécessaire au travestissement d’une justice et d’un droit positif vers une zaouïa blanchisseuse des plus rétrogrades. On aura ainsi compris la force des discours de Saïdani à ce propos : il existe en Algérie un quatrième pouvoir civil (mais au sens extra-constitutionnel et religieux) qu’aucune grande nation de ce monde n’a encore eu le privilège de posséder : les pouvoirs traditionnels se voient adjoints un nouveau pilier, celui de la zaouïa, pilier central lui de l’Etat civil. Alors, comment s’en servir ?
        Le quatrième pouvoir
        L’affaire Sonatrach s’est donc muée en affaire Khelil à l’insu même du principal protagoniste. Il revient cependant au clan présidentiel d’avoir établi un quatrième pouvoir, le politico-maraboutique, dont les prérogatives semblent très larges et dangereuses. Tout d’abord, l’alliance Khelil et marabouts représente un tout nouveau pouvoir judiciaire en soi, dont l’efficacité juridique reste supérieure à celle de la Constitution. Dans l’Etat zaouïa, le quatrième pouvoir n’est pas forcément occulte, puisqu’il suffit d’affirmer en public son innocence et de juger péremptoirement sans procès équitable et juste. Les déclarations de Chakib Khelil contre le DRS, qui aurait monté ces affaires, se transforment insidieusement en jugement final et définitif grâce à l’extrême onction reçue des confréries religieuses choisies à cet effet. Le quatrième pouvoir ne joue pas sur l’assentiment de tous, mais sur une majorité de chefs religieux chez qui on déverse argent et honneurs médiatiques après avoir lu quelques sourates. Ici, la subversion du droit écrit est totale, et ce sont les formules incantatoires qui font office de lois. Il suffit que le bon peuple se rappelle le pouvoir prodigieux de faire tomber la pluie par quelques marabouts et le tour est joué. L’Etat civil de Bouteflika, Saïdani et Khelil établit donc un pouvoir maraboutique moyenâgeux qui contourne la Constitution récemment aménagée, en se nourrissant des superstitions les plus abjectes et de l’ignorance du peuple. Car pourrait-on désormais empêcher tout citoyen soupçonné de crimes économiques d’avoir recours à ce pouvoir d’absolution dès lors qu’il est prévu expressément par cet Etat civil même, tant chanté par les Saïdani et consorts ? Alors que l’on s’attendait à une véritable révolution politique, à un adoucissement des mœurs, à un triomphe de la raison et du droit par le pouvoir présidentiel et ses acolytes, nous voilà revenus au temps des pratiques anti et extra-constitutionnelles, où le pouvoir politique prend forme dans l’arbitraire et le chamanisme ? L’Etat civil nous a conduits à la révision constitutionnelle, mais nous trompa sur la nature d’un quatrième pouvoir capable d’acheter et de racheter les péchés des uns et des autres. A quoi bon avoir changé la Constitution si en même temps on la vide de toute substance en allant faire une ziara privée à Djelfa, Adrar ou Mascara ? La naissance du quatrième pouvoir algérien a ceci de grave qu’il n’est pas un contre-pouvoir, mais une force politique extra-constitutionnelle née de la sphère publique sans équivalent dans l’histoire juridique mondiale. Il suffit de se rendre compte comment le public algérien se laisse progressivement apprivoiser à l’idée d’une succession à la verticale par le remue-ménage d’un Chakib Khelil parachuté pour consolider l’immunité du clan présidentiel. Nul n’est prophète en son pays, dit-on, alors que Chakib l’Américain poursuivant la quête de son propre bonheur en Algérie n’étonne guère.
        Quel sens donner à des élections en 2019 ?
        Le clan présidentiel, contrairement à une idée bien reçue, ne semble pas en si bonne posture pour 2019. Soit qu’il choisisse de passer en force afin de continuer de s’auto-immuniser, en tirant sur tout ce qui bouge, ou bien qu’il défende un bilan, les fameuses indjazat (les réalisations), tout porte à croire que l’ère Bouteflika est bel et bien terminée. Déjà, on remarque que les pèlerinages de Khelil sont un échec patent et qu’ils n’ont pas suscité l’effet escompté. L’ancien ministre de l’Energie est pris au piège d’une campagne de justification qui le dessert de plus en plus, à mesure que les preuves tangibles s’accumulent contre lui. Mais il ne faudrait pas sous-estimer de possibles plans B et C de la part d’un pouvoir rompu aux manœuvres tactiques et à la manipulation des consciences religieuses. Cependant, il est peu probable que le peuple algérien tourne la page des affaires de corruption comme l’espérait le clan présidentiel. Et le problème devient épineux lorsque l’on sait à quel point ces affaires impliquant le sommet de l’Etat donnent des signes de crise étatique mettant en doute la viabilité des élections futures. De plus, les Algériens ne pourront passer l’éponge sur les millions de dollars détournés alors qu’on leur demande de se serrer la ceinture, voire de s’appauvrir. Khelil se targue également de pouvoir faire remonter les cours du brut, à condition de fermer les yeux sur le passé : l’Algérien moyen ne peut plus y croire. C’est toute l’expression de l’Etat civil possible que le clan présidentiel puisse offrir en ce moment. Cela nous rappelle affreusement le «pétrole contre nourriture» de l’ère Bush en Irak. En se rendant dans les zaouïas, Khelil fit dire que le brut remonterait : le message était clair, moi président ou ministre, vous retrouverez un cours à 100 dollars et plus. L’Etat zaouïa peut se permettre de ratisser large, mais il reste que le peuple algérien ne saurait remettre les clés après 20 ans de règne à un pouvoir qui finalement l’a replongé dans l’angoisse des années 90. Enfin, si le pouvoir décide de jouer franc jeu, en «défendant» un bilan et non plus une sécurité juridique, coûte que coûte, il aura d’autant moins de marge de manœuvre, tant ces fameuses indjazat restent dérisoires pour un pays encore non sorti du sous-développement malgré d’énormes ressources. Alors, après 20 années de gouvernement, les Algériens auraient-ils le courage de continuer dans le bouteflikisme, croyant que cette fois-ci serait la bonne, et que l’Algérie émergerait ? Car il faudrait être inconscient ou pris de folie pour suivre les Haddad et Bouchouareb une dernière fois dans la voie du FCE international avant même d’avoir éliminé ce quatrième pouvoir qui fait aujourd’hui tant de mal à l’Algérie souveraine.
        Dr Arab Kennouche.

        La VERITE qui transcende. Le système mis à nu.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Mokrane Oufella
    17 mai 2016 at 20 h 31 min - Reply

    je souscris a la presque totalite de l’article, pourtant pour un photoshopiste averti, la photo du passeport est un faux. On voit bien que son prenom a ete colle’ sur une fond plus blanchatre que le reste. On ne peut vaincre le faux par le faux. Un peu plus de professionalisme je vous prie. Si le faux n’est pas le produit de la redaction, je peux meme imaginer que votre journal/redaction est la cible de detracteurs qui cherchent a vous epingler, en vous empoisonnant la source par du faux…
    Une oeuvre peut-etre de ceux qui defendent Chakib.

    ________________________________
    La photo du passeport a été envoyée par l’auteur de l’article. Il n’y a rien d’étonnant cependant de ce que vous affirmez en ces temps de sales luttes entre les gangs de cette oligarchie pourrie.
    Amicalement.
    Rédaction LQA

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • Mokrane Oufella
      18 mai 2016 at 14 h 42 min - Reply

      Autre preuve que la photo du passport est un faux:

      Sous toutes les informations de passeport, il y a fond gris sur lequelle date naissance, prenom, etc sont inscrits. UN PASSPORT AMERICAIN N’AS PAS CES FONDS GRIS. Ce lien vous montrera un passport americain type, sans les fond gris.

      https://operationstudyabroad.files.wordpress.com/2015/03/passport-whole-with-numbers-good-no-date-cover-opt382x509o00s382x509.jpg

      Autre detail, la photo de Chakib lui-meme, est juste un photo prise sur le web:

      https://search.yahoo.com/yhs/search?p=chakib+khelil&ei=UTF-8&hspart=mozilla&hsimp=yhs-001

      Autre detail, l’auteur de la photo a bien masque’ les informations pertinantes au vrai detenteur du passport contenus dans les deux lignes du bas. L’auteur de la photo vous dira que c’est pour proteger les infos personnelles de chakib, mais on sait bien qu’il y a aucune information personnelle sur les deux lignes qui soit interpretable/dechiffree par une personne comme vous et moi. C’est juste des codes pour ‘acceder’ aux informations du detenteur, et seulement accessibles aux autorites portuaires.

      Donc melanger le pure (verite), avec le polue’ (mensonge), seme le doute sur la verite’

      J’ai moi-meme un passeport American, et je confirme que celui presente’ comme etant celui de Chakib est un faux!

      Si j’etais la redaction, j’enleverais la photo sans retracter le texte de l’article, sauf ce qui refere a son passport.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Mokrane Oufella
    17 mai 2016 at 20 h 39 min - Reply

    Le fond blanchatre est sous « Khelil » et non pas sous son prenom, comme je l’ai mentionne dans mon commentaire precedant

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Si Abdelmadjid
    21 mai 2016 at 12 h 41 min - Reply

    La maffia de l’IMPORT-IMPORT et les exportateurs de féraille à 1USD/tonne pour la réimporter à 100$/tonne, dans des conteneurs remplis de produits de luxe, que n’oseront jamais ouvrir les pauvres douaniers, sous peine de se retrouver dans des caniveaux, because GIA ou … accident de voiture, ne finiront-ils donc pas de propager des FAUX et d’en faire USAGE ?
    Indépendamment des « nationalistes de la mamelle », qui surfent sur la misère et la frustration des masses, pour leur présenter en sacrifice des victimes expiatoires, il y a les FAUX intellectuels et les pantins du système de la rente, qui déblatèrent sur des sujets sensibles et versent leur fiel, pour détourner le peuple de ses véritables problèmes, créés et entretenus par les milliardaires sous une décennie rouge et qui attendent aujourd’hui, du peuple qu’ils ont SAIGNE de les sauver de ceux des Algériens, qui n’ont eu pour devise que L’INDUSTRIALISATION de l’Algérie, pour réduire l’IMPORTATION du TOC et du BROC, qui ont fait le lit de la CORRUPTION… Mais, je me répondrai : لمن تقرأ زبورك يا داود؟

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos