Édition du
5 December 2016

CEVITAL ! C’est VITAL

Rebrab

« Chaque jour le meilleur ! » C’est la devise du groupe français BRANDT, racheté par l’algérien CEVITAL. El Watan de ce jour, nous apprends, que Issad Rebrab a été invité hier à prendre part aux 16èmes rencontres économiques d’Aix-en-Provence et qu’il a profité de cette occasion pour rencontrer Christine Lagarde, la patronne du FMI. Et qu’à la suite de cette entrevue, Rebrab aurait déclaré que «la colocalisation est un levier de croissance et de développement permettant à des entreprises et à des pays d’être compétitifs».

Il a fait référence au rachat par CEVITAL, en 2013, du fabricant français de portes et fenêtres en PVC, OXXO, en présentant la meilleure offre qui a permis la sauvegarde de 288 des 412 emplois menacés en France. Ce rachat devait aboutir également à la création d’une usine de PVC près de Bordj Bou Arreridj avec quelque 3000 postes d’emplois directs créés à terme et plus de 30 000 emplois indirects avec les sous-traitants, projet dont la concrétisation se fait attendre, puisque le démarrage de la production était prévu pour 2015. Sur le site internet d’OXXO, le groupe se présente modestement comme « une filiale du Groupe CEVITAL, une véritable opportunité de développement au cœur d’un des premiers groupes industriels algériens». « Colocalisation » donc ! Un mot qui fait moins peur que « Délocalisation ».

Mais Rebrab n’a pas inventé ce mot. Il a déjà été déjà utilisé en décembre 2012 par l’ex Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, suite à une visite au Maroc où « il a vanté, devant des chefs d’entreprises françaises et marocaines, les mérites de la « colocalisation », une « démarche gagnant-gagnant, selon lui, par opposition à la délocalisation ». Le rachat, à la Bernard Tapie, des entreprises françaises en difficulté, est-il toujours bénéfique à l’Algérie en termes de création d’emploi, mais aussi en termes d’image ? C’est une question qui mérite d’être posée tant on est parfois surpris par ces informations contradictoires qui circulent dans le monde économique, aussi bien en Algérie qu’en France.

Lorsque, en avril 2014, la presse économique française s’est fait l’écho de l’incroyable irruption de CEVITAL dans le monde de l’électroménager français, par le rachat du fabricant BRANDT, certains économistes ont parlé de « sauvetage » de l’entreprise française. L’acquisition des marques du groupe BRANDT par Rebrab -De Dietrich, Brandt, Sauter et Vedette -, des brevets, du savoir-faire, et même de la recherche et développement permettait à CEVITAL de se positionner en force sur le marché européen et maghrébin de ce secteur. Je n’ai pas souvenance qu’on ait parlé de « colocalisation » suite à ce rachat du groupe BRANDT par Rebrab ! Le groupe BRANDT « sauvé » par l’Algérien, on pouvait s’attendre légitimement à ce que son seul et unique actionnaire, CEVITAL, soit mis à l’honneur sur son site officiel.

Or, dans la rubrique «Actualité» du site officiel, on peut lire cette présentation « Nous sommes heureux de vous accueillir sur notre nouveau site Internet pour vous présenter notre Groupe, son activité, ses innovations, ses valeurs et ses implantations. Nous sommes un groupe français, majeur et référent en Europe dans le domaine de l’équipement de la maison : Lavage, Cuisson, Froid et Petit Électroménager ». Et CEVITAL ? Et bien On n’en parle que dans la rubrique « Nous connaitre » avec comme titre « Notre actionnaire » en ces termes « Créé en 1971, le Groupe Cevital est le premier groupe industriel privé algérien. Conglomérat actif dans quatre grands secteurs d’activité – agroalimentaire, industrie, logistique & distribution, automobile & services – Cevital affiche un chiffre d’affaires 2013 de 2,5 milliards d’euros et emploie plus de 14 500 collaborateurs. Avec un taux de croissance annuel à deux chiffres depuis 1999, le groupe Cevital a atteint aujourd’hui une taille qui lui permet d’acquérir le statut de « global player » régional et continental. Un statut consacré par le rapport « The African Challengers » du Boston Consulting Group. ».

Le groupe s’est bien gardé de préciser que CEVITAL est l’UNIQUE actionnaire de la marque. En revanche, et cela me semble légitime, leur « Nous sommes un groupe français, majeur et référent en Europe » n’est pas innocent dans le contexte socio-économique actuel de la France. BRANDT rajoute une couche en précisant « Nous possédons deux sites de production en France (Orléans et Vendôme) et un parc industriel en Algérie (Sétif), deux sites de R&D en France (Lyon et Orléans), un site dédié au SAV (Cergy-Pontoise) et le siège social du Groupe est à Rueil-Malmaison ». Cette présentation réduit donc la participation de CEVITAL à un simple « sauveur » financier. Hada makane ! Dans la présentation du Comité exécutif de BRANDT – 15 personnes -, on ne retrouve que quatre maghrébins dont le directeur à l’export. Peut-on parler de démarche « gagnant-gagnant » dans cette situation ? Si les créations d’emplois nets en Algérie par CEVITAL sont une réalité, je ne suis pas sûr qu’il en soit de même en matière d’image de l’entreprise, mais aussi du pays, réduite souvent à un simple «sauveur». Ce d’autant qu’à ma connaissance, il n’ y a pas eu de rachat d’entreprises algériennes en difficulté par CEVITAL. Même si là aussi, il faut reconnaitre, que le pouvoir en place actuel n’a jamais facilité la vie à Rebrab à qui certains reprochent son allégeance à l’ancienne équipe du DRS des années 90. Seul l’avenir nous dira si la stratégie de REBRAB en matière d’investissements tous azimuts serait profitable à l’Algérie.

Youcef L’Asnami


Nombre de lectures : 28073
37 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • hayat
    3 juillet 2016 at 22 h 29 min - Reply

    si Rebrab était un homme qu’il assume son achat du groupe Brandt et que ne vient pas nous berner ou nous vendre son produit car on est pas les bouches trous de son choix qu’il va donc vendre sont produit ailleurs qu’en algérie si il est un homme.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 20

    • Nora
      4 juillet 2016 at 7 h 54 min - Reply

      Je ne pense pas que cet article est contre Rebrab. Il rapporte des faits vérifiables et interroge sur la stratégie de rebrab en matière d’investissements et ses rapports avec le pouvoir en place. Rappelez vous l’affaire Rafik Khelifa un homme soit disant puissant quia beaucoup investi dans tous les domaines et qui croupit à la prison d’Elharrach comme un vulgaire voyou. Il faut en tirer les lecons et ni encenser cet entrepreneur ni le dénigrer et le casser. C’est mon opinion et la lectre que je fais de cet article bien documenté

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 13

  • dudesert
    4 juillet 2016 at 7 h 17 min - Reply

    Bonjour

    @Hayat
    Vous croyez que Rebrab n’assume pas le rachat de Brandt? Acheter une groupe de telle envergure avec plus de 1300 brevets et 4 grandes marques devrait être une fierté pour tout Algerien. Mais, manifestement ce n’est pas le cas et on cherche à mettre tout le monde sans exclusivité dans le même sac pourri.
    Le gouvernement aurait dû l’aider à inonder le monde avec des produits fabriqués en Algerie. Rebrab le fera sans aide de son gouvernement et sans soutien d’une partie des Algeriens.
    Quant à vendre son produit ailleurs qu’en Algerie, il sait très bien comment vendre et où vendre. Ke groupe cevital et rebrab ont déjà fait la démonstration de leur capacité d’exporter.
    Que Dieu nous éclaire notre chemin.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 46

    • Nora
      4 juillet 2016 at 14 h 42 min - Reply

      mais en lisant l’article on voit bien que BRANDT fait tout pour cacher ce rachat. relisez les passages de la présentation de BRANDT.Pour eux ils restent un groupe FRANCAIS , rabrab n’a rien fait que de sauver les emplois. Alors que quelle fierté on peut se prévaloir ?
      Quant à l’usine d’Oxoo de Bordj Bou arerrid il parait qu’elle a été montée avec du matériel d’occasion d’usines en faillites. Vraiment difficle de se retrouver

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • Farid
    4 juillet 2016 at 8 h 35 min - Reply

    Rebrab est un corrompu de l’ere DRS-Ouyahia, nous ne sommes pas des poissons , et nous n’avons pas de memoire de poisson, c’est un corrompu qui n’a ni ame ni foie, tout comme son rival Haddad, ils sont pareil peut etre Haddad est pire vue la situation dictatoriale a la pinoche mais l’autre il aurrait fait exactement pareil c’est un hypocrite qui pense qu’il est different des autres c’est tout !
    yaou fakou ya si rebrab, roh ahkiha hkaytek lbibit!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 16

  • AMOKRANE MOHAND KACI
    4 juillet 2016 at 12 h 43 min - Reply

    En fait, ce que l’auteur reproche à Cevital et son big boss, c’est de ne pas avoir placardé les posters du chef dans tout les coins et recoins de l’entreprise rachetée. Il se pose des questions sur le bénéfice de l’Algérie dans cette affaire. Question légitime. Mais, n’est-ce pas suffisant le transfert de téchnologie, de savoir faire et d’expertise dont béneficie l’Algérie dans ce deal .?!?! Pourquoi occulter l’entrée en production il y a un mois, de l’usine Brandt de Setif il y a quelques semaines ?! Pourquoi ne pas parler des 700 emploi directes crées dans cette usine ?! Peut-on penser que l’auteur l’ignorait, alors que l’information a fait la UNE de plusieurs journaux dont El Watan qui est cité dans cet article ???!! Personnellement, j’en doute.
    Autre question et pas des moindres. L’auteur parle de l’usine Oxxo qui devait entrer en production en 2015. S’est-il rapproché des dirigeants de Cevital pour expliauer ce retard ?! Pourquoi se contenter des alégations au lieu d’une enquête journalistique ??! Encore une fois, il s’agit d’une plaidoirie à décharge. Quand cessera enfin cet acharnement contre Rebrab qui n’a commis d’autre crimes que d’investir dans son pays au moment où d’autres -des ministres – ont fait sortir leur pognon illégalement pour acheter des appartements de haut standing à Paris ou simplement le placer dans des paradis fiscaux -panama-
    Une dernière remarque qui met à nu les mal-intentions de l’auteur. Il joint le MENSONGE au procè d’intention en déclarant que Rebrab n’a pas racheté d’entreprise algérienne. Allez dire cela aux employés de l’entreprise de fabrication de pannaux sandwich qui allait mettre la clé sous la porte avant d’être rachetée par CEVITAL. Rebrab n’a-t-il pas racheté l’usine Michelin à Bachdjarah avant que Hmara Benyounes n’annule la vente sur ordre de la présidence ?!?! Ne s’est-il pas proposé au rachat de l’usine de sidérurgie d’El Hedjar lorsque l’indien à qui elle a été offerte sur un plateau d’argent quelques années auparavant. Je parle de l’usine de Beni Mansour (Bouira)

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 34

    • Dalila
      4 juillet 2016 at 16 h 21 min - Reply

      l’auteur n’est pas un journaliste ; c’est un citoyen comme vous et moi. Vous l’accusez à tort et vous exagerez ses propos. Ce n’est pas un menteur. Il a pris la précaution élémentaire d’ecrire « Ce d’autant qu’à ma connaissance, il n’ y a pas eu de rachat d’entreprises algériennes en difficulté par CEVITAL ». A sa connaissance cela veut dire qu’il n’est pas sûr.Pourquoi vous parlez de mensonge.
      Il n’a pas dit qu’il faut placarder les portraits de Rabrab chez Brandt. Il a démontré que Brandt fait tout pour minimiser ce rachat par rabrab. C’est malheureux d’accuser les gens gartuitement. mais au moins vous ca se voit que vous avez lu l’article puisque vous repondez sur le fond. mais vous etes a coté de la plaque et de mauvaise foi

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

    • Dalila
      4 juillet 2016 at 16 h 41 min - Reply

      je rajoute que l’auteur a bien dit à la fin que l’Etat ne facilitait pas la tache à rabrab. Je suis ecoeurée par votre mauvaise foi. On n’a pas besoin d’être un journaliste professionnel pour avoir une éthique. Vous n’avez pas l’habitude de lire des articles neutres et détachés et surtout bien documentés. Vous avez l’habitude de lire des articles où les journalistes confondent faits et analyses.
      Pour le tarsfert de technologie, Brandt dit que tout ce qui est R&D ils le gardent. Alors en quoi il consiste ce trasfert chez nous mis à part de profiter d’une main d’oeuvre pas chere comme au maroc et en Tunisie.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

      • batni
        5 juillet 2016 at 1 h 52 min - Reply

        Peut-être vous voulez que le siège social de Brandt soit transféré a Oued Ouchaieh ou mieux encore a Tablat. Trèves de balivernes. On veut tout NOW et pas demain. On se comporte comme des enfants gâtés biberonnées au pétrole. Peut-on être constructif un jour et éviter d’être de mauvaise foi?
        Lui au moins il a essayé. Personne en Inde, ni en Algérie d’ailleurs, n’a crier au loup lorsque Mr Lakshmi a acheté El-Hadjar.

        Mes respects,

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 33

  • zemouli
    4 juillet 2016 at 20 h 45 min - Reply

    Mais Brandt est bien une société de droit français comme Fertial est une société de droit algérien. Lorsque on s adresse aux clients est il besoin de préciser l origine des capitaux de la société. Les visiteurs du Louvre ont ils besoin de savoir que l actionnaire majoritaire est Mehri Djilali.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

    • Dalila
      4 juillet 2016 at 23 h 04 min - Reply
      • zemouli
        5 juillet 2016 at 0 h 14 min - Reply

        Premièrement il ne s agit pas de pseudo patriotisme encore moins de patriotisme ; une société basée dans un pays quelconque relève du droit de ce pays. Il n est nul besoin de citer ses actionnaires quand on ne le juge pas utile. C est ce que j ai dit. Deuxiemement ; pour ta gouverne les administrateurs d une société n en sont pas les actionnaires cad les propriétaires mais juste leurs représentants et le document joint ne prouve rien .Par contre les actionnaires assistent a l assemblée générale
        Enfin pour Mehri j ai lu un article qui l attestait mais après vérification il s avère que c était une rumeur qui était colportée. Mais cela ne change pas le fond du problème; énormément de sociétés sont dites françaises au regard du droit mais en réalité appartiennent a des groupes étrangers.

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 9

  • rachid dahmani
    4 juillet 2016 at 20 h 56 min - Reply

    Saha ftourkoum,

    En Algérie, et depuis l’indépendance, personne n’a produit quoique ce soit pour le pays et le pays n’a jamais pu produire et exporter quoique ce soit hors hydrocarbures où ces derniers sont notre véritable oxygène. Autrement, on est tous au même pied d’égalité d’un point de vue redevance envers le pays. Et donc et par voie de conséquence on devrait se partager la rente tous à part égale si on adhère à cette façon de faire dans la conduite du pays vers la ruine, ainsi chacun avec son petit pactole pourra se débrouiller comme il le souhaite. Simplement ça ne marche pas comme cela quand vous avez une autocratie qui vous impose un diktat. Nos savants dirigeants prélève à leur guise de la caisse sans que personne ne trouve à redire et font semblant de diriger le pays en calmant la masse par des jets de miettes ci et là. Rebrab a juste fait partie d’un pan du temps où les maîtres de la toile l’ont autorisé à taper dans les caisses lui aussi. Il se trouve qu’il veut grossir plus que ce qui lui a été assigné et donc se trouve en porte à faux à l’égard de cette toile. Alors l’idée est de s’associer à la masse et dire que le pouvoir est maléfique (qui est en soi une vérité) et faire oublier qu’il a été à la botte de ce pouvoir un temps, le temps de se remplir les poches. Bonne soirée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 16

  • redaDZ16
    5 juillet 2016 at 16 h 33 min - Reply

    La question fondamentale, à mon humble avis, est la suivante :

    Comment peut-il se faire qu’un simple comptable puisse ou soit devenu, SUBITEMENT, un archi-milliardaire…? Attention ! Je ne suis pas contre une personne qui devient HONNÊTEMENT « riche » ?

    Qu’on nous explique le cheminement de ce self made-man algérien. Sans « l’aide » de personne…? Vraiment ? Pour le reste, il a fait comme tout le monde. Enfin… je veux dire les nouveaux « riches ». C’est à dire : les VOLEURS !!! Qui sont légion chez nous en Algérie. Malheureusement.

    Tanmirt

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • fatma
    5 juillet 2016 at 16 h 59 min - Reply

    Il n’y a pas longtemps on pouvait lire dans cette tribune libre qu’est le LQA des articles de haut niveau qui sont suivis de commentaires tout aussi de haute facture. Les avis étaient et c’est tant mieux, très souvent serrés et contradictoires, mais le plus important c’est qu’ils étaient toujours argumentés. Personnellement, je trouvais du plaisir à suivre ces débats dont la densité et la richesse n’avaient rien à envier aux plateaux des meilleures télés de part le monde. Le respect était de mise, l’amalgame et l’invective étaient rejetés par tous. Je découvrais beaucoup de choses que j’ignorais ou que les décideurs au pouvoir ont sciemment falsifiées. Je lisais par exemple avec délectation les articles et les commentaires de nos respectables ainés Messieurs Salah-Eddine SIDHOUM et Abdelkader Dehbi pour ne citer que ceux-là. On ne peut pas rester indifférent à la lecture de leurs écrits, au contraire et en ce qui me concerne, je me remettais de nouveau à espérer pour l’avenir de mon pays. Ils ne sont pas les seuls à apporter leurs contributions, ce serait fastidieux de citer ici tous ceux qui ont participé à enrichir les débats en faisant profiter les lecteurs de LQA de leur grande culture, de leur tolérance et de leur sagesse, qu’ils soient tous remerciés.
    Je remarque malheureusement que les temps ont changé et que le niveau des débats n’est plus ce qu’il était pour ne pas dire autre chose. Durant cette semaine par exemple, il y a eu deux articles sur Rebrab, d’abord je ne comprends pas ce soudain regain d’intérêt à parler ce cet homme d’affaires, alors qu’il a déjà fait ici même l’objet d’un lynchage médiatique sans compter tout le tapage exercé par les sirènes du pouvoir pour le dénigrer. D’autre part, je ne m’explique pas cet acharnement à vouloir le salir à tout prix sans preuves et sans arguments alors que les vrais criminels qui nous gouvernent sont entrain de mener le pays vers la ruine et la guerre civile, en toute tranquillité.
    A la lecture de certains commentaires on pourrait croire que le seul et unique problème de notre pays c’est monsieur Rebrab. A part cela, tout va bien. Allez-y donc dites nous ce que vous savez sur lui, mettez-nous au parfum de ce que vous détenez comme secrets, ça doit être alléchant. Pourquoi ne pas divulguer ses magouilles, comme ça la justice prendra le relais et sévira. Imaginez un instant un Bouchoureb avec des preuves contre Rebrab, il va le rôtir vivant. Allez-y ! Aidez-le, et aidez l’Algérie toute entière à se débarrasser de ce gros problème qui est Rebrab.
    Que les choses soient claires, je n’ai aucun lien avec ce monsieur et s’il a fauté, il doit payer comme tout citoyen ni plus ni moins. Il n’est pas et ne peut pas être au dessus des lois. On dit ça et là qu’il aurait eu des accointances avec les généraux et qu’il aurait donc bénéficié de leurs soutiens pour avoir des faveurs. Je ne peux en ce qui me concerne, ni confirmer ni infirmer ces assertions. Que ceux qui détiennent des preuves les exhibent et évaluent le préjudice causé à la communauté. Au demeurant, ceux contre qui il existe des preuves concrètes de détournement de deniers publics ne sont nullement inquiétés, bien au contraire, ils occupent de hautes fonctions dans l’état Algérien.
    Allez-y, essayez de comparer Monsieur Rebrab à tous ces responsables politiques véreux et dites moi qui participe au développement du pays et qui l’appauvrit, sachant au passage qu’en tant qu’entrepreneur privé, ce n’est ni son rôle, ni sa responsabilité que de développer le pays, il n’est pas payé pour cela, il aurait pu se limiter comme tout le monde à la profession d’importateur, se remplir les poches, arroser les différents clans du pouvoir et tous ceux qui risquent d’entraver la bonne marche de ses affaires. Il n’aurait recruté personne, et surtout pas 14 000 collaborateurs, puisqu’un fax lui suffirait pour passer des commandes à l’étranger. Les politiciens et tous les commis de l’état quant à eux sont gracieusement payés avec l’argent des contribuables pour veiller à améliore le sort des Algériens. Que font-ils (mis à part ces pauvres fonctionnaires honnêtes qui essayent tant bien que mal de gagner leur revenu dans la dignité), dites le moi. Qu’ont-ils fait des 800 milliards de dollars de recettes durant ces dernières années ?
    Ce grand monsieur avance, crée de la richesse et des emplois, fait rentrer des devises pour le pays, pouvez-vous le nier ? Il est le deuxième contribuable et deuxième exportateur après SH, il a fait passer notre pays du stade d’importateur au stade d’exportateur dans les activités agro-alimentaires et le verre plat 70% de la production exportée vers l’Europe, ce sera bientôt pour les fenêtres et portes fenêtres en PVC double vitrage (Oxxo) ainsi que toute la gamme de l’électroménager Brandt, allez-y dites que ce n’est pas vrai ?
    Examinons un peu et comparons les affaires de l’Etat Algérien avec toute sa puissance financière et son armada de fonctionnaires experts économiques et financiers et celles de cet entrepreneur privé Rebrab. Prenons l’exemple de l’usine Renault produisant la Symbole (le plus bas de la gamme Renault, modèle non commercialisé ni fabriqué en Europe occidentale) inaugurée en 2014 en grandes pompes par l’Etat Algérien en présence du Premier Ministre M. Abdelmalek Sellal et du Ministre de l’Industrie et des Mines M. Abdesselam Bouchouareb, ainsi que des ministres français M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International, et M. Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie de l’Industrie et du Numérique, Carlos Ghosn, Président-Directeur général du groupe Renault. Tout ce beau monde s’est donné la peine de se déplacer pour une « usine » de montage qui emploi 350 personnes dont le taux d’intégration ne dépasse pas 25%. Que gagne le pays dans cette affaire puisque tout est importé et rien pas un seul clou ne sera exporté. Le pire c’est que toute honte bue, on nous dit « khdenaha djazairia » alors que les employés passent leur temps à visser les boulons. Ils ont obligé les sociétés nationales et les administrations à acheter ce vieux modèle car les citoyens qui peuvent choisir n’en veulent pas. Pendant ce temps Renault et Peugeot sont allés investir au Maroc pour fabriquer toutes la gamme de leurs véhicules et qui seront destinés à l’exportation. Une gifle n’est-ce pas, mais au lieu de prendre les dispositions qui s’imposent pour préserver les intérêts du pays, le gouvernement vient d’accorder au groupe Renault le droit d’importer 15 000 véhicules pour une valeur de 130 080 000 de dollars alors que le groupe Cevital pour Huynday a fait l’objet d’une sanction et n’a obtenu que 3 140 véhicules, pour une valeur autorisée de 30 144 000 dollars loin derrière tous les petits et nouveaux importateurs. Résultat de cette hogra, Huynday vient de licencier une parie de ses employés. Pour votre information les entreprises Peugeot et Renault qui sont les plus gros importateurs déclarent des déficits comptables par le jeu d’artifices comptables tels que les frais de siège et autres techniques permettant de gonfler les charges, alors que Huynday et d’autres importateurs algériens sont lourdement pénalisés en matières d’IBS, un autre crime économique.

    Prenons maintenant les nouveaux projets de Cevital :
    1-L’acquisition d’Oxxo une entreprise en faillite dont le patrimoine est évalué à près de 3 000 000 d’Euros lui a couté un petit montant de 450 000 Euros et la sauvegarde de 288 salariés en France mais elle a permis un levier de croissance des activités de Cevital en Algérie grâce notamment à la création d’une usine ultramoderne à BBA qui mettra sur le marché des produits, de haute isolation thermique, fabriqués localement avec un taux d’intégration technique de près de 90% et répondant au dernier standard européen en termes de performance. Cette usine contrairement à l’atelier de Renault créera plus de 3 000 emplois directs et plus de 30 000 emplois indirects avec les sous-traitants. Il faut préciser aussi une chose importante c’est que 50% de la production est destinée à l’exportation. Personne n’a asisté à son inauguration.
    2-L’acquisition du groupe Fagor Brandt avec ses marques prestigieuses et de renommée mondiale Dietrich, Vedette, Thomson, Sauter, Thermor et Easy Cook a couté 37 500 000 d’Euros dont 25 000 000 pour l’ensemble des marques 2 500 000 pour le patrimoine y compris les 1 300 brevets et 10 000 000 pour les stocks qui valaient 30 000 000 d’Euros. A ce coût s’ajoute bien sur le maintien de plus de 1 200 emplois en France, la création de 300 emplois en Espagne et de 300 autres en Pologne. Mais ce que les gens qui crient au scandale et au transfert de devises du peuple Algérien et toutes les stupidités de ce genre, ne savent pas, c’est que Cevital n’a rien déboursé, devant l’impossibilité de Cevital de transferer son argent et au moins ses devises, c’est en effet le gouvernement français qui a avancé et prêté à Cevital 47 500 000 Euros. C’est-à-dire plus que le cout d’achat. Pour le gouvernement français, il est préférable de prêté ce montant d’argent à un entrepreneur sérieux et crédible et sauvegarder l’emploi, créer de la richesse et engranger des impôts plutôt que de payer les primes de chômages à fonds perdus : 1 200 employés à raison d’une moyenne de 2 000 Euros/mos uniquement cela donne 2 400 000 d’Euros par mois pour 2 ans cela donnera 57 000 000 d’Euros, et il y a toute la sous-traitance en France qui aurait fermé, le compte est vite fait et la décision suit.
    Parallèlement à cette acquisition et grâce aux 1 300 brevets acquis, au centre de recherche et de développement et toujours dans le cadre de la stratégie de développement à l’international, Cevital lance une nouvelle grande usine Brandt a Sétif. Elle produira toute la gamme de produits électroménagers de cette marque, d’une capacité de 500 000 appareils par an dont 90% seront destinés à l’exportation et avec un taux d’intégration de 80%. Cette usine qui va engendrer un chiffre d’affaires à l’export de 80 000 000 d’Euros, s’étant sur une superficie de 95 000 m2 et occupera 7 500 emplois, ce n’est pas le zéro Euro export ni les 350 ouvriers de Renault n’est ce pas.
    Ce sont là deux exemples, sans parler de l’usine d’aciers spéciaux Lucchini de Piombino en Italie, des ports qu’il veut construire au Brésil. Il convoite en outre des terres fertiles et arrosées dans cinq pays africains. Il s’agit du Soudan, de l’Ethiopie, du Kenya, de la Tanzanie et du Mozambique. Selon lui «Notre pays n’est pas en mesure de développer des cultures qui demandent une irrigation abondante, telle celle de la canne à sucre, dont la production d’un kilo demande 2,5m3 d’eau ».

    Il y a des gens qui se demandent pourquoi Rebrab investit en France, ils ne sont pas scandalisés de voir Alsthom équiper le métro d’Alger et les dizaines de tramways livrés ou en cours de livraisons dans les villes algériennes, que Sanofi produit de l’insuline en Algérie, que Renault assemble des Symboles, ou que Total exploite du pétrole et du gaz en Algérie, ADP gère l’aéroport d’Alger, Suez gère l’eau potable à Alger. Les banques SG, Natixis et BNP ont plus d’une centaine d’agences sur le territoire algérien etc…
    En conclusion, je suis désolée mais certains commentaires ne reflètent pas le niveau qui est sensé être celui de LQA. La bassesse inouïe et les insultes qu’ils comportent n’apportent rien au débat si non le développement de la haine et du racisme. A la lecture de ces commentaires on ne peut pas s’empêcher de déduire que leurs auteurs n’ont aucune idée de la réalité, ils fantasment en fonction de ce que régurgite la chaine ennahar.
    Ce monsieur avance et veut tirer le pays vers l’avant, il y a ceux qui ne veulent pas et qui ne savent que dénigrer. « Voir grand, commencer petit et aller vite. » Avec une devise pareille on ne peut que s’attirer des ennuis. En vérité ceux qui ont échoué dans leur vie, ne peuvent pas s’accommoder de la réussite des autres.
    Allez bonne fete de l’AID à toutes et à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 35

  • Zoughebi Abdelkader
    5 juillet 2016 at 17 h 42 min - Reply

    Mr Rebrab en matière de développement « les profits réalisés en Algérie grâce à la manne pétrolière  » du fait que les industries de transformation bénéficie de cette manne pour importer les matières .- donc il est prématuré de parler d’Agro-Alimentaire quant un pays n’arrive pas à produire sa propre consommation  » dire Dépendant » – les profits avec un placement judicieux est de créer un Fond d’Investissement pour aider des P.M.E en Algérie et pourquoi pas à l’étranger avec des gardes fous pour sécuriser les moyens financiers – par contre le tout azimutes constatés dans l’article déjà entre les Masses salariales » l’obsolète des entreprises – compte tenue des émergents concurrentielles votre activité est peine perdue au delà de la vision de produire (….) et d’exporter vers l’Algérie une production ( Idem) de faire main basse sur un actif (Pétrolier) … L’Algérie à certainement compris ce rôle qui ne doit pas lui échapper pour négocier autre part à moindre coût selon un programme d’approvisionnement réfléchie et de là garantir sa sécurité Alimentaire par des stocks de sécurité et une prospective par laquelle elle auras la maîtrise de la dépense . Des points de développement existe en Algérie des sources énormes d’enrichissements du pays et des personnes « juste mettre les moyens » sur les Femmes et Hommes de ce pays qui font le bonheur de l’occident .- Vous avez l’argent -les Femmes – Les hommes qui feront votre bonheur et celui de toute une NATION.-

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Ali SBIH
    5 juillet 2016 at 18 h 40 min - Reply

    Salam 3alikoum

    Saha Siamkoum

    Le chroniquer déroule sans ménagement son acte d’accusation pour désertion économique/financière à l’encontre de Mr I.R.

    Dans le monde des affaires ,la réussite relève d’un subtil mélange flair , audace, chance et beaucoup de sueur, et l’échec peut être au rendez vous à n’importe quel moment ,le marché est la pour sanctionner les loosers .

    Ces opportunités de rachat/investissement en Europe saisies par le groupe Algérien interviennent à des moments ou la croissance est au creux de la vague et la cession des actifs à des couts très intéressants capables de produire des plus values substantielles sur le moyen terme.

    Indiens ,Qataris , Chinois le font au quotidien ,cela ne semble pas leur poser des problèmes chez « Eux » ;chez « NOUS » on continue à se vautrer dans la médiocrité médiatique ,la recherche de scoop ,la désinformation à outrance ,le « susceptibilisme » à fleur de peu et un nationalisme qui vient des profondeurs du tribalisme autant dire que l’intelligence et l’objectivité sont très vite évacués du débat.

    Pourtant la question fondamentale doit être posée ,faut il investir à l’interne et se retrouver « piégée » par l’imperfection du produit voire « l’infidélité » aux normes au moment de l’exportation ou investir ailleurs en profitant des super économies externes ,acquérir des portions de marché délocaliser/colocaliser et créer au plan local des effets d’entrainements.

    Un demi siècle d’indépendance et le seul investissement effectué à l’extérieur est cette banque mixte qui travaille dans le plus grand des anonymats , compte non tenu bien sur de cette razzia sur l’immobilier ,appartements ,fonds de commerce ,sociétés de services par des « loups solitaires ».

    Quand quelqu’un ose ,c’est une levée de boucliers.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 16

  • rachida
    6 juillet 2016 at 22 h 43 min - Reply

    La vérité, madame fatma, ceux que vous défendez doivent leur réussite aux autres, les traceurs de destins !

    saha aïdkoum

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • fatma
    7 juillet 2016 at 13 h 58 min - Reply

    Bonjour madame et Saha Aydek, vous me dites « ceux que vous défendez doivent leur réussite aux autres, les traceurs de destins ! » bien, faut-il vous rappeler encore une fois que je ne défends pas l’homme, mais les retombés de sa politique d’investissement, je constate seulement que cet homme fait subitement et j’inciste sur le subitement, l’objet d’un lynchage en bonne et due forme depuis qu’il s’est plaint des blocages de ses projets d’investissement. Je comprendrai qu’il face l’objet d’un tel ostracisme de la part de ce pouvoir mafieux et notamment de son ministre de l’industrie qu’il a ouvertement dénoncé. Mais je ne comprends pas comment une partie de la population qui ne le connaisse ni d’Adam ni d’Eve se mette de la partie en s’acharnant contre lui sans argument ni preuve. Lorsque Bouchoureb de façon indigne l’a accusé d’importer el khourda devant un ministre étranger a-t-il prouvé ses accusations? l’at-il trainé devant les tribunaux ? Et pourtant Rebrab l’a défié de rammener les preuves et de le confronter devant le peuple à la télévision. Moi, je ne prétends pas détenir la vérité absolue loin s’en faut, je me réfère seulement à ce qui est visible et comme on dit dans le jargon juridique : le juge ne s’en tient qu’à la preuve. De plus, je constate que Rebrab agit à visage découvert, il s’expose à tous les dangers que lui réserve ses ennemis, il ne veut pas abdiquer. Il aurait pu acheter la paix avec quelques sous et il en a les moyens n’est-ce pas. Dans mon précédent commentaire, j’ai exposé clairement l’exemple de quelques projets d’investissement de ce monsieur et leurs retombés positives en matière de création d’emploi et de rentrés d’une s pour le pays, ça c’est du concret, c’est vérifiable. Mais vous qui détenez la vérité (vous dites en vérité…), vous vous contentez d’une vague affirmation que vous nous donnez pour vraie et vous ne vous sentez pas obligée de nous expliquer qui sont ces traceurs de destins. Ma petite cervelle à moi, me propose deux catégories de tracteurs de destins : Soit le potentiel humain en termes de compétence, c’est-à-dire dans le cas précis de Cevital tous ses collaborateurs et notamment les cadres gestionnaires et les conseillers de très haute compétence comme messieurs Bourenani ou Benkoussa pour ne citer que ces deux experts de la finance internationale. Soit à l’opposé, la force opaque, tapis dans l’ombre mais terriblement efficace qui a toujours géré notre pays d’une main de fer depuis 1962. Je ne pense pas que vous faites allusion à la première catégorie, ce serai pour le moins étonnant et ça ne mériterai pas un débat car c’est tellement évident, on ne batit jamais un empire tout seul mais il faut toujours un leader. Maintenant s’il s’agit de la deuxième proposition, tous ceux qui ont un minimum d’amour pour ce pays seront d’accord avec vous et moi la première. Mais, car il y a un mais, il faut apporter la preuve de ce que vous avancez. De plus, si ce monsieur a été dans un premier temps obligé d’accepter un membre des décideurs du régime comme associé, il faudrait dans ce cas se focaliser sur les avantages illicites qu’il aurait obtenus grâce à cet « associé » et non sur l’ensemble de son activité. Par ailleurs on dit, il est même apparemment de notarié publique qu’en Algérie, personne ne peut faire des affaires s’il n’est pas adossé à un général. Alors pourront nous dire que tous les hommes d’affaires sont des mafieux ? Et allons jetter tout le monde en prison ? Je n’ai pas de réponse, il faut une justice mais où et comment et contre qui va t-elle agir je suis vraiment incompétente pour y répondre, mais la question ne doit pas etre éludée.
    Est-ce que Rabrab est un rentier et simple importateur ?
    Est-ce que Rebrab s’offre l’exclusivité des marchés de l’Etat ?
    Est-ce ses activités sont financées et encouragées par l’Etat (Travaux publics, Bâtiment, Routes…) ?
    A toutes ces questions la réponse et NON.
    Est-ce qu’il est producteur ? La réponse est OUI.
    Est-ce qu’il crée des emploies, la réponse est OUI (14 500).
    Est-ce qu’il exporte des produits et non des matières premières ou Hydrocarbures et fait rentrer des devise pour l’Algérie la réponse est OUI, c’est le premier exportateur.
    Est-ce qu’il paye des impôts, la réponse est OUI c’est le deuxième contribuable après Sonatrach.
    En conclusion, je vous direz en toute sincérité madame que je ne suis pas dans le secret des dieux mais je crois qu’à choisir entre Rebrab et le pouvoir et son Bouchoureb y a pas photo.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 20

    • Amel
      7 juillet 2016 at 21 h 27 min - Reply

      pourquoi vous parlez de lynchage ? Qui a demandé a choisir entre bouchouareb et Rebrab ? Vous etes totalement hors sujet. Votre long commentaire n’apporte rien sur le fond. L’Usine de BBA n’est pas inaugurée ? C’est ce que dit l’article. Je n’ai pas senti un seul instant une critique de rabrab mais celle des sociétés Brant et Oxxo qui font tout pour dissimuler leur algérianité. Sauf si vous avez des defaillances en lecture, l’auteur reconnait à la fin de l’article que Cevital cree de l’emploi et que l’Etat ne lui facilite pas les choses. Vous n’apportez aucun élément quant aux relations de rabrab avec l’ex DRS. Le débat aurait plus riche que ces longues diatribes inutiles

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Ali SBIH
    7 juillet 2016 at 22 h 35 min - Reply

    Salam 3alikoum

    Le post de @ Fatma apporte plus de visibilité au parcours de Mr I.R

    Faut peut être remiser sa rancœur et voir qu’il est en train de gagner en crédibilité managériale et financière, un tête à tête avec Mme Lagarde et Mr Monti ,ne semble pas être significatif pour @Dalila et @ Rachida, très réservées , restent sceptiques sur le soutien de Mme LAGARDE qui a des petits soucis avec un autre repreneur ,MrTAPIE.

    Est un hasard ?

    Le FMI semble intéressé et attacher à suivre de prés le développement du Groupe Algérien en Europe et en Afrique au moment ou on relève une rétractation perceptible des investissements couplée avec une frilosité des marchés et des indices boursiers qui jouent au yoyo.

    Le FMI ,à l’exception des visites protocolaires de ses inspecteurs n’ adresse ses mises en garde aux Etats qu’au travers de ses rapports. Un « club » qui ne communique pas ,ne s’affiche pas inutilement et laisse apprécier la situation économique qu’au travers des rapports ,recommandations ,prévisions de croissance ;les notations sont laissées à d’autres Agences ,de mêmes les profondes réformes tel que le blanchiment d’argent ,la transparence des opérations ,l’éradication des paradis fiscaux ,bref tout ce qui peut polluer les taux d’intérêts et favoriser la main mise du crime sur l’économie mondiale sont menées de main de maitre grâce aux lanceurs d’alertes !

    Alors l’entretien de Mme LAGARDE avec Mr I.R peut il être considéré comme un satisfécit pour cette nouvelle audace économique voire une reconnaissance de la stature de repreneur confirmé ?.

    Chez nous avec le verrouillage chronique des institutions , les cercles hermétiques /fermées aux profanes ,les clivages idéologiques l’instrumentalisation à outrance de l’histoire, la réussite en affaires grâce au talent est une chimère, le parrainage/copinage/régionalisme en se substituant au génie des affaires, en excluant la compétence plonge le monde des affaires ,dans une nébuleuse opaque un monde ou les acteurs sont tous « gris », devient le sésame de tout et……..« la clé » de la caverne d’Ali Baba .

    Le monde des affaires est réputé pour son infidélité à la morale et nous ne sommes pas une exception.

    Difficile également d’admettre qu’au commencement des réussites comme celle de Mr I.R n’a pas été exemptées de quelques coups de pouces ,de renvois d’ascenseur, de protections judicieuses, de dérogations bref tout ce qu’il faut pour que le bébé ne se noie pas .

    Ailleurs cela existe également ,les chemins sont plus balisés ,plus soft ,plus comme »il faut »,les déverrouillages sont portées par des parlementaires acquis aux thèses des hommes d’affaires ,la fiscalité est neutre ,la concurrence est pure et parfaite, la transparence est une règle, la réussite est reconnue, plébiscitée et fait autorité.

    Alors Mr I.R a t -il été un homme de paille ,une victime consentantante ,un opportuniste ou un habile manœuvrier qui a su utiliser le sérail pour bâtir un empire , en assurer la prospérité et la notoriété, faut –il lui en vouloir de solder son passif ,ses comptes , prendre adroitement avec éclat et brio une revanche sur la « médiocrité » ?.

    Reste à savoir si sa percée n’est pas animée par une carrière politique (à + 75) ,ou bien roule t il pour son cadet.

    Quoiqu’il en soit ,les options sont déjà prises et…………. 2019 est là.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

    • DRIA
      8 juillet 2016 at 16 h 48 min - Reply

      @Sbih
      Tout d’abords SAHA AIDEK ainsi qu’a tous les lecteurs de LQA .. Je vois que ca n’ a pas chômé durant ce mois sacré et que le pouvoir joue encore sur les dichotomies habituelles : les bons/ les mauvais ; les islamistes et les laics ; les arabes et et les berbéres … Pour foutre la zizanie et la pagaille au sein du lectorat ou de l’opinion en générale..

      Du moment qu’ils opérent avec les mêmes modèles en changeant juste les acteurs Alors il suffit de se projeter dans le temps et changer les personnage pour les devancer. C’est à dire reprendre les griefs qu’on reproche a REBRAB et de les appliquer on live a celui qu’on a mis a sa place le HADDAD ;Idem pour TOUFIK et TARTAG etc…

      Alors messieurs recentrons les débats et occupons nous de ceux qui sont entrain de dilapider ce pays a genoux; sans aucun état d’âme et qui n’ont créé aucun emploi; qui nous mènent droit au mur. Qu’ils nous rendent compte aujourd’hui.. Je n’ai jamais défendu REBRAB et je ne le ferais jamais mais je trouve que c’est lâche qu’on s’attaque a lui et qu’on se tais pour HADAD qui agit sous nos yeux..

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

  • fatma
    8 juillet 2016 at 1 h 26 min - Reply

    @Amel
    Vous me reprochez de ne pas apporter d’éléments nouveaux sur les relations de Rebrab avec l’ex DRS. C’est vrai, car tout simplement je n’en détiens pas, et je ne me permettrai pas de m’avancer sur un sujet qui me dépasse. Il faudrait peut-être le demander à ceux qui affirment ou infirment ce fait. Quand vous dites que les sociétés Oxxo et Brandt dissimulent leur Algérianité, elles ne cachent rien, au contraire elles affirment qu’elles sont françaises, parce que c’est vrai, ce sont des sociétés de droit français, je ne vois pas que vient faire ici le patriotisme. Par ailleurs, je ne crois pas que les sociétés de capitaux affichent les noms de leurs actionnaires c’est pour cela d’ailleurs qu’on les appelle des Sociétés Anonymes. Enfin quand je parle de lynchage, je ne vise pas l’auteur ou le contenu de l’article, mais les commentaires du genre : « Rebrab est un corrompu de l’ere DRS-Ouyahia, nous ne sommes pas des poissons, et nous n’avons pas de mémoire de poisson, c’est un corrompu qui n’a ni âme ni foie…. » Ou bien « Si Rebrab était un homme qu’il assume son achat du groupe Brandt… » etc … et surtout la chaine de télé Ennahar qui a consacré plusieurs émissions pour le dénigrer honteusement.
    Pour le reste je n’ai fait que donner un avis sans plus. El kamalou Li ALLAH.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 10

    • Dalila
      8 juillet 2016 at 20 h 07 min - Reply

      re-bonsoir @fatma et les autres. Je voulais dire que l’article n’est pas à charge contre Rebrab. je ne l’ai pas percu ainsi. Certains commentaires oui. Les questions qui sont posées sont légitimes. Si j’ai bien compris de cet article, les brevets ne sont pas la propriété de l’actionnaire mais bien des sociétés francaises.
      Qu adviendra t il si demain Brandt ou Oxxo trouvent des actionnaires plus offrants que Rebrab ? Certes il ya des emplois qui sont créés en Algérie par Cevital mais sont ils pérennes ?
      La relation de rabrab avec l’ex DRS est un fait et non une accusation. C’est d’ailleurs pour ca que le pouvoir lui en veut. Et donc Rebrab a pu profiter de ses largesses. Mais comme il a recruté des jeunes alors on lui pardonne.
      Esperons que Rabrab ne sera pas un potentiel rafik Khalifa. merci à vous

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

      • Dudesert
        10 juillet 2016 at 3 h 37 min - Reply

        Le DRS est en relation avec tout le monde. Le DRS c’est comme le cholestérol, il y a le bon et le mauvais. Dans un monde parfait, les services de sécurité d’un pays doivent se mettre à la disposition de la collectivité nationale, y compris ses investisseurs.
        Rebrab devrait être protégé notamment à l’étranger où il est entrain d’investir car la sa richesse algérienne. Le gouvernement doit le protéger. Car, en cas d’un revoir favorable de conjoncture, la France sera tenté de récupérer son patrimoine industriel et technologique, l’Italie sera tenté de faire de même.
        Alors, il faut protéger rebrab

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • bouzid
    8 juillet 2016 at 10 h 19 min - Reply

    Aidoukoum Moubarek, essalam alykoum, ; Nombreux sur cette page qui prétendent défendre les valeurs des droits de l’homme et la justice sociale ainsi une constitution juste ;alors quand il s’agit de Monsieur Rebrab change d’orientation et le défendent dont la fortune est douteuse! moi je dis a tous ses gens qui sont sur ce site et qui défendent REBRAB de faire un travail sur eux même et de savoir ce qu’ils veulent exactement.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

    • Dalila
      8 juillet 2016 at 20 h 09 min - Reply

      @bouzid. oui mais votre avis c’est quoi ? qu’a fait rabarab de malsain ?

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

      • bouzid
        9 juillet 2016 at 16 h 41 min - Reply

        Adieu Dalila : oui il a fait de mal saint? il a d’où toute cette fortune???!!!! fut un simple commis comptable gagne environ 12000da mois, il s’est pleinement investit le pauvre du fait a fait des connaissances et des relations mal saine en effet il s’est emporté dans la seine bref je ne suis pas juge c’est dieu qui le juge ou le pardonne mais dans cette vie beaucoup d’incohérence concernant Monsieur Rebrab…

        Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

        • Dudesert
          10 juillet 2016 at 7 h 22 min - Reply

          @Bouzid

          Personnellement, je ne veux pas qu’on liquide sans preuve le premier investisseurs privé, le premier exportateur privé et le premier contributeur privé au budget de l’Etat.

          Je veux que le gouvernement le soutiennent, que le DSS ou le DRS le soutiennent, que les autres opérateurs le soutiennent et que les citoyens le soutiennent

          Je veux et je prie Dieu qu’il le protège, l’assiste et l’aide dans ses projets de developpement et de croissance en Algerie et àl’internationake.

          Je veux que les Algeriens l’écoutent quand il parle et explique comment il a fait pour réussir. Et qu’un simple comptable, consciencieux, travailleur, accrocheur, avise, prudent, percutent, simple et humaniste peut devenir riche et reconnu par la communauté internationale des affaires.

          Je veux que les Algeriens comprennent que le pouvoir de la société civile, des médias et des associations en Europe est puissant et que le pouvoir des urnes est réel …..partant si Rebrab est un correonpu, voleur et violeur des consciences , il ne serait jamais reçu par F.Hollande, M.Renzi, C.Lagarde du FMI…..

          Salutations du désert ou rebrab ne possède aucune faire directement liée à la rente

          Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • fatma
    9 juillet 2016 at 12 h 48 min - Reply

    @Dalila
    Saha Aidek, je constate que vous ignorez quelque peu le droit commercial et plus précisément le droit des sociétés et la comptabilité. Je ne vous pas de reproche, on n’est pas sensé tout connaitre. Je me permets juste de vous rappeler qu’une société appartient totalement et uniquement à ses actionnaires, c’est-à-dire ceux qui l’ont constituée (créée) et/ou ceux qui ont acheté ses actions en d’autres circonstances (cessions ou augmentation du capital….). Sans rentrer dans des détails inutiles, il faudrait juste rappeler que le capital d’une société est constitué de l’ensemble des actions émises. Trés succintement, il est représentatif de la valeur totale des apports effectués lors de la constitution ou du montant payés en cas de rachat. Les actions représentent donc pour ceux qui les détiennent un droit propriété avec tous ses attributs (l’usus, le fructus et l’abusus). La société à travers ses organes de gestion n’a aucun droit de disposer des actifs immobilisés sans l’aval des propriétaires. S’agissant précisément des brevets, il est intéressant de dire qu’ils font partie de l’actif du bilan en tant que valeur incorporelle immobilisée et ils appartiennent donc en totalité et en exclusivité à la société et par voie de conséquence à ses actionnaires. Dans le cas de Brandt les 1 300 brevets appartiennent donc indiscutablement à Rebrab (s’il est majoritaire). Il faut signaler aussi que ce droit de propriété sur la société Brandt confère à Rebrab par exemple le droit d’obtenir des crédits en donnant en gage le patrimoine de cette société. A moins de l’existence d’un droit de préemption de l’état ou d’un pacte d’actionnaires qui peut par exemple imposer à un actionnaire souhaitant vendre des titres de les proposer d’abord aux autres membres du pacte, Rebrab s’il est actionnaire majoritaire ce qui semble etre le cas peut vendre toute la société.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

    • Dudesert
      10 juillet 2016 at 3 h 55 min - Reply

      @ Fatma
      IR peut vendre effectivement ses actions et acheter des appartements à Paris, 16 et au champs élysées, à Dubaï, à Londres, à New-York ….à Alger , a Genève ….les louer et les mettre à la disposition de ses amis…
      Et personne ne trouvera à redire . IR sera alors reçu partout, chouchoute, dorlote, apprécie, adore,encourage etc….

      C’est en effet, inconcevable qu’un homme d’affaire n’a pas un appart.aux champs et on ne peut le solliciter pour nous prêter son appartement ou sa villa pour un week end.

      C’est ce qui cet homme d’affaire qui ne s’affiche pas avec sa femme, femme au foyer ou dont les enfants sont en tous en Algerie et qui ne postent pas les photos de leurs anniversaires ou de leurs soirées.

      Qu’on le veuille ou non, derrière la ressite entreprenariat, il faut bien une dose de valeurs, d’éthique et d’intégrité….dans le monde, ces valeurs sont devenues les fondements du management, et de la conduite des affaires. Ces valeurs proviennent surtout de l’éducation et consolidées par un vécu et un processus d’accumulation. Ces valeurs sont la vraie richesse et le vrai patrimoine de IR. Avec ces valeurs n’importe qui peut repartir à zéro dans n’importe quel pays.

      A bien entendeur

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Dudesert
    10 juillet 2016 at 4 h 07 min - Reply

    Le site de Brandt n’a pas ignoré le Groupe Cevital

    Il y a plus que le premier paragraphe :

    Quote « Notre actionnaire : Le Groupe Cevital

    Créé en 1971, le Groupe Cevital est le premier groupe industriel privé algérien. Conglomérat actif dans quatre grands secteurs d’activité – agroalimentaire, industrie, logistique & distribution, automobile & services – Cevital affiche un chiffre d’affaires 2013 de 2,5 milliards d’euros et emploie plus de 14 500 collaborateurs.

    Avec un taux de croissance annuel à deux chiffres depuis 1999, le groupe Cevital a atteint aujourd’hui une taille qui lui permet d’acquérir le statut de « global player » régional et continental. Un statut consacré par le rapport « The African Challengers » du Boston Consulting Group.

    Le Groupe Cevital – Les chiffres clés
    Cevital : un groupe puissant et diversifié dont la devise est « Commencer petit, voir Grand et aller Vite »

    Le Groupe Cevital s’est constitué autour d’une idée forte : bâtir un ensemble économique cohérent et agile.

    Issad Rebrab, le fondateur du Groupe, résume les clefs du succès en sept points :

    Le réinvestissement systématique des gains dans des secteurs porteurs à forte valeur ajoutée,
    la recherche et la mise en œuvre des savoir-faire technologiques les plus évolués,
    l’attention accordée au choix des femmes et des hommes, à leur formation et au transfert des compétences,
    l’esprit d’entreprise,
    le sens de l’innovation,
    la recherche de l’excellence,
    la fierté et la passion de servir l’économie.
    Avec la création du Groupe Brandt, l’électroménager devient le second pilier du Groupe Cevital.

    La capacité de production sera considérablement renforcée d’ici fin 2015 avec 200 millions d’euros investis dans la construction d’une nouvelle usine Groupe Brandt à Sétif, en Algérie, qui viendra renforcer les capacités de production française. Ce site devrait employer à terme 7 500 personnes et être dédié aux produits fortement concurrencés.

    Cevital : une présence internationale

    Implanté en Algérie, au Maroc, en Tunisie, en Italie, en Suisse, en Espagne et en France, le Groupe Cevital envisage de réaliser à l’horizon 2025 un chiffre d’affaires de l’ordre de 20 milliards d’euros majoritairement à l’international.

    Une volonté de développement qui s’appuie sur des investissements lourds et de la croissance externe, notamment en Europe et en Afrique.

    L’initiative de créer en 2013 la « Cevital Corporate University » est directement liée à cette ambition de forte croissance.

    Elle découle également de la conception des affaires prônée par le président-fondateur du groupe. Pour Issad Rebrab, le fondateur du Groupe, ce sont les “people companies”, c’est-à-dire les entreprises centrées sur les Hommes, qui peuvent réussir sur le long terme. Développer les talents des « leaders de notre croissance », telle est la mission dévolue à
    la « Cevital Corporate University ».

    NOUS CONNAÎTRE

    Le Groupe Brandt
    Notre organisation
    Notre actionnaire :
    le Groupe Cevital
    Nos valeurs
    Une stratégie multimarques
    Notre ambition
    UNE TRADITION D’INNOVATION

    unquote

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • bibito
      10 juillet 2016 at 18 h 16 min - Reply

      Ah oui oui surement vous avez raison!? bientôt on sera les serviteurs voire les esclaves de ses groupe, vous saviez Monsieur Bientôt la sonelgaz comme aire algérie seront tous privatiser et nous peuple Horre vrais algériens on sera les les travailleurs esclaves de MONSIEUR REBRAB ET DIEU CONNU LES AUTRES on paient nos imôts pour eux et on travaille comme des exploités d’ailleurs les pays que vous avez cités sont tous victime de ce capitalisme sauvage, en effet les algériens ne savent pas ce qu’ils est entrain de leurs arrivés pour manque de culture, ils mange et ils kake c’est tous, mais nous algériens intellectos comme mes amis qui viennent qui sont nombreux sur ce site sont conscients de ses criminels qui cherche a rendre leurs propre ressortissant leurs serviteurs a plus mon ami.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • hicham
    10 juillet 2016 at 9 h 59 min - Reply

    Bonjour, Nombreux sur ce site ne confond pas entre Régionalisme et droit constitutionnel régime civil et droits des algériens sont juste la pour faire chier le monde et rien d’autre…mes amis vous attendez quoi des gens qui prennent la défense de Monsieur Rebrab dont le passé est connu pleinement coopérant avec le DRS et la Banque central d’algérie.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • fatma
    10 juillet 2016 at 19 h 24 min - Reply

    @Hichem
    Monsieur Hichem, je me sens concernée par votre commentaire parce que j’ai en quelque sorte défendu Monsieur Rebrab. Je dois d’abord, vous rappeler monsieur que dans tous mes différents commentaires je n’ai à aucun moment traité les autres internautes de régionalistes ou «de faire chier le monde» pour reprendre votre expression. De plus et s’agissant d’un site où les débats sont habituellement libres mais sérieux, j’ai cru apporter ma contribution en donnant mon avis sur les activités apparentes et actuelles de cet entrepreneur. A ceux comme vous, à tort ou à raison, qui avancent que Rebrab est un corrompu et qu’il a travaillé avec le DRS etc…., j’ai dit et redit qu’il ne peut pas et ne doit en aucun cas être au dessus des lois de la république. Toutefois, vous conviendrez avec moi qu’il est pour le moins incompréhensible et inexplicable de traiter quelqu’un de tous les maux sans avancer le moindre argument, la moindre preuve ou présomption. Me concernant et vous pouvez encore le vérifier, je n’ai dans aucun de mes commentaires affirmé qu’il est innocent ou sous entendu quelque chose de ce gout, j’ai dit et redit que j’ignorais totalement les dessous de ses affaires et son passé, mais force est de constater que ceux comme vous qui ont l’air de connaitre beaucoup de choses n’ont en réalité rien apporté de concret. Vous-même vous dites : « … Monsieur Rebrab dont le passé est connu pleinement coopérant avec le DRS et la Banque centrale d’Algérie ». C’est quoi ça ? Connu pleinement ???? Comment, quand ? Et quel est l’impact de cette coopération avec le DRS en termes de détournement de derniers publics ou d’avantages indus. De plus quand vous impliquez aussi la Banque d’Algérie, ça devient grotesque car pour votre information s’il existe une institution qui tente un temps soit peu de fonctionner correctement c’est bien la B.A et Dieu nous préserve, si même cette institution tombe dans les travers de la corruption comme vous le suggérez c’en est fini pour le pays.
    Maintenant, quant vous traitez les gens de régionalistes, c’est à la fois facile et pathétique, vous conviendrez qu’il loisible à quiconque derrière un pupitre de vous traiter de tous les noms n’est-ce pas ? Est-ce que c’est inteeligeant ? Est-ce que ça va faire avancer les choses ? Est-ce que c’est digne ? En ce qui me concerne, je pense que vos paroles ont dépassé vos pensées et que l’incident est clos.
    Mais pour clôturer définitivement cette histoire, je vous dirai que je constate qu’en vérité nous sommes tous des dindons de la farce, car que ce soit Rebrab, le DRS ou le clan mafieux qui nous gouverne actuellelent, ils nous ignorent totalement pendant que nous nous disputons comme des ……… Sans rancunes aucunes.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • Ali SBIH
    11 juillet 2016 at 19 h 07 min - Reply

    Salam 3alikoum,

    Amalgames, culture des zones d’ombre , sous entendus ,apanage du parti unique et de son mode « creux »de communication privilégié ne peuvent que ramener voire restreindre le débat à des horizons de « charretier » .

    Que ce soit le Groupe Khalifa ou celui de Mr I.R ,la problématique pour le régime est la même : ne rien lâcher.

    Pourtant il s’agit de la nécessaire transition économique vers l’économie de marché et elle se fera parce que les conditions objectives actuelles en font un impératif.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Mohamed Ali
    19 juillet 2016 at 12 h 27 min - Reply

    Salut les frangins, salut les frangines !
    A toute choses malheur est bon, les ânes brairont toujours au passage d’une riche caravane, et me fait dire que malheureusement on ne fera jamais d’un âne un cheval de course. Contrairement à ces bourricots, Monsieur Retrab, dont je ne sais que ce qu’en disent les médias ( tous les médias, algériens, étrangers et internet ) est un cheval de course. Voyons avec sagesse et sans aigreur le coté positif de la chose, la belle fleur de lotus ne pousse t’elle pas aussi dans la merde , la fange ? Est-ce que le coq n’exprime pas son statut, son pouvoir, si ce n’est sur un tas de fumier. Aux frères et sœurs de la rue Babahazou et les agités du bocal munies de langues de cuir, si prompt à salir, à casser toutes valeurs étrangères à leurs comportements, les valeurs que sont le travail et le respect du travail des autres. Il n’est pire merde que celui qui ne fait rien pour améliorer son sort par le travail et qui n’ouvre son claque-merde que pour douter et dénigrer le travail des autres. Le Saint Coran ne dit-il pas allez apprendre la science jusqu’ en Chine. Réjouissons-nous, sourions aux chinois que Dieu regarde avec bienveillance et a envoyé jusqu’à nous. Apprenons d’eux !!! (question d’alliances intelligentes, mille fois préférable aux alliances tordues avec des occidentaux mondialistes, semeurs de chaos et casseurs de nations souveraines et qui nous maintiennent au rang de dernier de la classe pour mieux nous piller), laissons les faire souche et devenir Algériens à part entière et vous verrez qu’avec leur aide nous ferons de ce pays le plus beau de la terre comme ils l’ont fait en malaisie, en indonésie et dans tous pays musulman dans lequel ils s’installent Et qu’est-ce que la science si ce n’est travail et patience. Serait-ce le travail qui incommode certains de nos compatriotes ? Maintenant voyons les choses positives de la caravane Retrab. Cet homme a travailler dur pour arrivé ou il est, c’est un homme d’affaire et non un rentier. Total respect à cet homme qui amène de la technologie en Algérie, donc du savoir qui créer de l’emploi et de la valeur ajoutée. Le monde des affaires n’est pas un monde de bisounours et félicitons nous d’avoir des hommes de sa trempe, il en faudrait davantage. Cet homme est un lion quand ses détracteurs ne sont que gnous. Salut les frérots !!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos