Édition du
26 September 2016

Anomalies aoutiennes dans la Matrix du système-Algérie où l’on fait joujou avec la Nitro

Makhloufi-600x338

Photo.DR

Par SAAD ZIANE

Néo : « Ce qu’il faut que tu comprennes, c’est que pour la plupart ils ne sont pas prêts à se laisser débrancher, bon nombre d’entre eux sont tellement inconscients et désespérément dépendants du système, qu’ils vont jusqu’à se battre pour le protéger ! » (The Matrix)

Sans être adepte de la théorie du complot permanent, il est difficile de ne pas observer que ceux qui nous gouvernement ont un singulier penchant à jouer avec la nitroglycérine « matière très sensible à la friction, aux chocs, aux élévations de température et aux étincelles. »

Il suffit de remplacer le mot «matière» par des jeunes « utlras » des galeries des clubs de football pour comprendre à quel point la décision, annoncée en 2012 et entrée en application au cours de la première journée du championnat, le 20 aout 2016, est aussi absurdement explosive.

Cela fait des années que les jours de football étaient problématiques. La présence policière permettait, tant bien que mal, de faire baisser la température, d’éviter les frictions et les chocs dans des stades où l’on ne va pas pour voir un match mais avec une hache de guerre dans la tête.

Ceux qui aiment le football pour lui-même n’y vont plus. Il faut être dans un camp ou un autre pour aller au stade. Et même à l’intérieur du camp, il faut être plus ou moins dans une houma car il est arrivé assez souvent que des supporters du même camp d’en découdre. Les stades ne sont pas des lieux ludiques mais le condensé sociologique hebdomadaire d’un échec national massif.

Ceux qui nous gouvernent – et les responsables de la police – ne l’ignorent pas. Seule la présence des représentants de l’ordre permet de contenir (pas de supprimer, juste de contenir) «l’ordre voyou » qui s’est installé dans les stades à l’ombre d’un régime qui a interdit et combattu systématiquement l’organisation libre des citoyens.

Sortir la police de stades, c’est tout simplement, laisser cet ordre voyou prendre le dessus. Et comme c’est un ordre continuellement contesté par des candidats au rôle du « mac », c’est un désordre continuel qui s’introduit dans la nitro-jeunesse des stades. L’histoire des stadiers recrutés par les clubs – présumés professionnels, ce qui est une autre supercherie nationale – pour remplacer la police a fait frémir dans les familles qui connaissent l’état d’esprit de leurs « fans » de fils.

« Déjà avec la police, c’est difficile. Un stadier, même si c’est un gros bras du quartier recruté pour ça, ne fera pas le poids. C’est une décision pousse-au-crime » raconte un quinquagénaire qui a contraint son fils à rester près de lui de toute la journée pour vérifier qu’il n’ira pas au stade du 20 aout. Et il y a eu au stade du 20 aout – le jour du 20 aout – exactement ce qu’il appréhendait.  Une guerre. Et les images ci-contre se passent de commentaires.

Dans d’autres stades “sans police” on a aussi “testé” la nitro avec le même type de «réussite ». Quand on évacue le complot, comment expliquer qu’une décision aussi grave et aussi dangereuse ? Pouvait-on croire un instant que de faux clubs professionnels nés d’une décision totalement irréfléchie juste pour faire « comme là-bas » pouvaient assumer cette mission de maintien de l’ordre public.

Car, nul ne l’ignore, les matchs de football – certains plus que d’autres – constituent, avant même de commencer, un défi à l’ordre public.  Cela est tellement évident que les complotistes sautent dessus et vous posent la question faussement naïve : essayez donc d’expliquer «rationnellement » pourquoi on applique une telle mesure s’il n’y a pas un «dessein caché ».

Pourtant, il est probable qu’il n’y a pas de complot ourdi. Il y a juste que le chef de la police a annoncé en 2012 qu’il allait le faire. Et qu’apparemment, quatre ans après, il tient à tout prix à respecter sa promesse même si rien, absolument rien, n’a été fait pour préparer le terrain.

Durant ces quatre ans, les clubs «professionnels » qui n’ont rien de professionnels n’ont rien fait et aujourd’hui, les «patrons du football » qui n’osent pas critiquer le DGSN mettent en cause la responsabilité des «présidents de club ».

Makhloufi, Bourraada et le Tiri Bark !

Le vrai complot est donc ce fonctionnement habituel du régime, ce « tiri bark » que Taoufik Makhloufi, en révolte nous a envoyé du Brésil. Et qui, pied de nez à ceux qui sont censés encadrer le sport national a offert une de ses deux médailles d’argent, à Larbi Bouraada.

Tiri Bark ! C’est pire qu’un complot, c’est tout un mode de fonctionnement banalisé, incrusté, destructeur des valeurs, où les producteurs sont rares et les bureaucrates sont légions. Des accompagnateurs sans fonction qui «soutiennent » les sportifs au point de les étouffer. Et ils sont d’autant plus sûrs d’eux-mêmes qu’ils sont les agents d’un système où la reddition des comptes est exclue.

C’est pour cela que les alternatives économiques « visibles » à la panne de mode de gestion rentiers s’incarnent dans un patronat très peu producteur, «souteneur » du régime et très porté sur le commerce extérieur. Un patronat né dans la matrice et qui se présente comme une solution «naturelle » à la crise et qui veut que les travailleurs rentrent dans le rang et acceptent leur statut. Ce régime se meurt, il a ses héritiers qui affutent leurs armes pour se partager les dépouilles.

Les colères de Makhloufi et de Bourraada, c’est un peu l’erreur flamboyante dans le Matrix algérien qui a poussé les meilleurs à quitter le pays (et les structures) et qui fonctionne avec une armée de gens qui ont largement atteint leur niveau d’incompétence.

Selon le principe de Peters, «avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d’en assumer la responsabilité. »  Ce «avec le temps » a été déjà consommé par le départ dans les années 90 d’une armée d’Algériens compétents dégoutés par un système qui les force à qualifier de blanc ce qui est de toute évidence noir.

Makhloufi, Bourraada, c’est la révolte du producteur contre les profiteurs. Une révolte qui suscite l’admiration des Algériens mais qui ne porte pas dans un système où l’effet d’entropie accentue la vie en bulle des dirigeants. Quand Makhloufi dénonce un système, le ministre des sports lui demande des noms. Cela résume bien les choses. Pour la Matrix, Makhloufi est une anomalie, Bourraada aussi.

Pourquoi ces deux sportifs ont-ils ému les Algériens ? Il y a bien sur le fait qu’ils dénoncent une situation que tout le monde connait ou devine. Mais il y a davantage… Ce que nous avons vu en Bourraada et Makhfloufi est quelque chose de fondamental qui s’étiole : des gens qui courent et font des efforts et font preuve d’une abnégation en tirant le meilleur d’eux-mêmes. Sans tricher.

Combien sont-ils dans le pays à être une «anomalie » dans la Matrix qui a dévalorisé le travail (c’est pour les naïfs, n’est-ce pas ?) et suscité une émulation dans la courtisanerie dont la seule « valeur » est de « frapper son coup» au détriment du bien et de l’avenir commun. Ces « anomalies » invisibles qui bossent – parce qu’il faut le faire – et qui maintiennent plus ou moins le pays en état de marche ont été incarnées par un Bourraada héroïque et un Makhloufi pugnace et intelligent.

Et peut-être qu’en voyant ces deux gars se battre à Rio, beaucoup se sont rendu compte que ce qui a été dilapidé par le régime dépasse de très loin les revenus pétroliers et que le « tiri bark » où aboutit la matrice du système donne des émeutiers footeux par milliers, des Makhloufi rares et des compétences nationales constamment sur le départ.

– See more at: http://www.libre-algerie.com/anomalies-aoutiennes-dans-la-matrix-du-systeme-algerie-ou-lon-fait-joujou-avec-la-nitro-par-saad-ziane/23/08/2016/#sthash.1eHVqQLa.dpuf


Nombre de lectures : 1403
6 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Dria
    24 août 2016 at 6 h 21 min - Reply

    Parmi les dessins cachés de cette décision c’est de pousser les algériens à accepter et valoriser l' »état policier »

    Quelle est le rôle de la police si ce n’est de protéger les biens de l’état et des citoyens contre la dégradation, l’insécurité, la violence , le vol…. le phénomène du hooliganisme n’est pas le propre des algériens ,il existe bel et bien ailleurs et il n’est pas pris en charge ni par les stadier, ni les pompiers .

    Donc on pousse le citoyen à rappeler « la police » mais le but inavoué est de nous inculquer qu’on est un peuple qui a besoin de « matraque » et il faut accepter la situation ainsi avec les dépassements et hogra qui peuvent en découler ,une menace qui équivaut à « si on se retire ,vous allez vous manger entre vous »….

    Pourquoi ne pas opter pour le retrait voir l’arrêt du championnat pour une année ou plus afin de bousculer les consciences et prendre les mesures qu’il faut, pourquoi ne pas doter les stades et leur périphérie de caméra et de brigade spéciales comme on le fait ailleurs ….

    L’opium des peuples n’aura plus les effets escomptés dans de telles conditions et les décideurs vont jouer sur le retour de nos sauveur au MATRAG , dans tous les cas les BOUGNOULS qui continuent de remplir les stades pour un championnat pareil dans des conditions pareils méritent le sort qui les attends …

    a quand le retrait de la police politique et de ses corollaires, a quand l’instauration d’une vraie démocratie, a quand la revalorisation de l’éducation du civisme , du sport a quand l’apparition d’un MEKHLOUFI ou un BOURAADA en politique qui auront tout le peuple derrière, qu’ils osent ….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • rachid dahmani
    24 août 2016 at 8 h 10 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Une description remarquable et objective du pays Algérie rapportée fidèlement dans les halos du sport. C’est tout ce que’on pourrait imaginer et imager de notre pauvre pays livré à tout ce qui va l’entraîner vers les précipices. Bonne journée.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • AMAR
    24 août 2016 at 9 h 09 min - Reply

    Ya el khaoua, l absence des forces de l ordre n en est qu un element parmis d autres……..he oui il est bien dit « ces faux clubs professionnels… »…le faux on y est !
    le faux aux elections , le faux au bac…le faux dans le choix et la selection des elites…le faux et surtout l usage qu’on en fait………….un entraineur d un club de l ‘ oues dont les joueurs n ont pas ete paye faute d un tres mauvais usage des subventions et autres fonds…n a pas trouve mieux que de recruter d autres joueurs….il s en fout que par cette decision il va asphyxier le club par le surendettement ….car il y a le tresor public….dans un environnement normal il serait en prison et pour longtemps!..ce faux professionnalisme ou une poignee d individus prend en otage tout le sport et l expose a ce genre d incident qui peut facilement degenerer et porter avec lui ses lots de drames…mais qui en est responsable…la presse a fait etat des frasques d un certain GHRIB QUI A REUSSI A SOUDOYER PAS MAL DE RESPONSABLES sans que les gardiens de la chose sportive puissent lever le petit doigt….si ailleurs, le « sport entre les mains des hommes d affaire est devenu une industrie », chez nous ce n est rien d autre qu une « FRISSA »
    entre les mains de jellabs sans vergonne!!!L IMPUNITE, CETTE MERE GENITRICE DE TOUS LES MOTS Y EST POUR BEAUCOUPS…ce qui fait qu defauts de produire des distinctions*, notre sport produit des GHRIB dont la premiere des vocations et d arracher des jenbas….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • fatma
    24 août 2016 at 13 h 26 min - Reply

    @Dria
    Vous résumez parfaitement les dessous ou desseins inavoués de cette affaire de retrait des fics des stades. Il s’agit bel et bien comme vous le dites de : ‘de pousser les algériens à accepter et valoriser l’état policier’ et ‘de nous inculquer que nous sommes un peuple qui a besoin de matraque’. Vous vous demandez par ailleurs je vous cite : ‘Pourquoi ne pas opter pour le retrait voir l’arrêt du championnat pour une année ou plus….’ mais vous savez bien que nos valeureux et savants dirigeants ne prendront jamais un tel risque. Que vont-ils faire de nos jeunes désœuvrés et accros à la drogue du foot ? Vont-ils leur ouvrir des discothèques, des bibliothèques, des salles de sports, des piscines, des salles de cinémas, de théâtre. Comment vont-ils occuper la plèbe ? La prolifération de la drogue n’est-elle pas encouragée ? Que font les institutions concernées face à ce grave phénomène qui nous été totalement étranger ? Quels sont les véritables objectifs des décideurs en instruisant les responsables de Sonatrach d’installer un Ghrib à la tête du club le plus populaire d’Algérie ?
    Je sais bien que vous n’ignorez rien de tout ça, mais c’est juste pour vous rappeler que nous sommes dans la merde hachakoum jusqu’au cou.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

    • Dria
      25 août 2016 at 19 h 33 min - Reply

      Chère Fatma
      Nous sommes tous au courant de la situation, que nous résumons tous si bien , ce qu’il nous faut c’est le « passage à l’acte » par un changement pacifique si il y a une chance de le réussir , sinon « un changement » avec les sacrifices qu’il faut pour arrêter ces injustices qui se font ouvertement , la dilapidations des biens publiques , la corruption, la décadence sur tous les plans, l’enrichissement d’une caste au pouvoir au dépend du peuple …. çà ne peut plus durer , plus on continue à disserter et à réfléchir sur le comment et plus le mal se dissipe en profondeur de la société et plus la mission semble impossible , or il suffit de réagir au lieu de subir chacun à son niveau , c’est par des actions individuelles que la société tout entière prendra le relais , alors que chacun d’entre nous passe à l’acte à son niveau , reconnaitre et dénoncer le mal d’ou qu’il vient et la ou on le rencontre …hélas on le fait plus derrière des claviers …..
      tous les prémices sont la , espérons que ce n’est pas le peuple qui va payer la sauce une fois de plus ……

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • M’HEND IZEM
    24 août 2016 at 15 h 09 min - Reply

    Tout cela est voulu sciemment et donc de façon pleine et consciente par le système : diviser le peuple pour régner. Harceler CONTINUELLEMENT le peuple Algérien et sa jeunesse SURTOUT afin de le rendre fou et le diaboliser à l’extrême pour ensuite se retourner contre lui en le massacrant afin de le mâter définitivement. Du moins, c’est ce que le pouvoir croit…. IL SE TROMPE !!! Jamais personne ni aucune puissance quelqu’elle soit N’A PU MAITRISER OU BIEN MATER LE PEUPLE ALGERIEN ET LA JEUNESSE ALGERIENNE… Que le pouvoir/système se le tienne pour dit.

    Combien même si le pouvoir/système essaye de maintenir une pression déplorable et constante sur le peuple algérien et sa jeunesse, ce P/S ((Pouvoir/Système) a perdu d’avance. Ce P/S cherche par tous les moyens la CONFRONTATION d’avec le Peuple et sa Jeunesse afin de ne pas le laisser tranquille et vivre comme il l’entend.

    Une chose est plus que sûre à présent. C’est que l’équipe funeste du maroki-oujdi est en train d’appliquer le plan de destruction de l’Algérie, de son peuple et de sa jeunesse à une vitesse grand « V » tel qu’arrêté par la france et l’empire d la haute finance : PLUS AUCUN DOUTE A CELA !!!

    Comment peut-on m’expliquer la décision du « général » Zamel a enlever la police de tous les stades. C’est un véritable appel au crime et à la guerre entre supporters algériens !!!

    TOUT CELA EST DONC BIEN VOULU par le P/S.

    A EUX LA BELLE VIE ! A NOUS L’ENFER !!!

    Et bien non ! Cela ne se passera pas comme cela !!!

    LES ALGERIENS ONT COMPRIS LES STRATAGEMES DU POUVOIR DEPUIS BIEN LONGTEMPS !!!

    ON NE TOMBERA PAS DANS LE PIEGE QUI NOUS EST TENDU PAR CE P/S ET LEURS MAITRES DE L’ETRANGER…!!!

    LE PEUPLE ALGERIEN DEMEURERA ETERNELLEMENT UNI A LA VIE A LA MORT….!!!

    LE PEUPLE ALGERIEN NE TRAHIRA JAMAIS LE SERMENT FAIT A NOS CHOUHADAS AL ABRAR…!!!

    TAHYA AL DJAZAIR !!!

    TAHYA LE PEUPLE ALGERIEN !!!

    TAHYA LA JEUNESSE ALGERIENNE !!!

    TAHYA NOS GLORIEUX CHOUHADAS AL ABRAR !!!

    UN SEUL PEUPLE !!! UNI DU NORD AU SUD ET DE L’OUEST A L’EST !!!!!!!!

    LA FRANCE N’A PAS PU NOUS ENCHAINER ET ON S’EST LIBERE DE SES FERS !!! ET CE NE SONT PAS ET CE NE SERONT CERTAINEMENT PAS SES REJETONS, SES NOUVEAUX HARKIS QUI NOUS ENCHAINERONT !!!

    JAMAIS…!!!!!!!!!!!

    COMME ON A REPUDIE LA MERE (la france) ON CHASSERA SES ENFANTS….. (Houari BOMEDIENE ath yerham rabi !)

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos