Édition du
4 December 2016

Lorsque la nomination du politicien J-P Chevènement à la tête de la Fondation pour l’islam en France exprime le ridicule et le non sens!

Publication:

L’islam et les musulmans sont des sujets d’actualité qui font souvent la une mais souvent par un prisme particulier: celui des pratiques que ces derniers effectuent.

Le dernier scandale date de quelques jours avec l’interdiction du fameux maillot de bain nommé faussement « burkini » mais qui en réalité ne cache pas du tout le visage, contrairement à la burka, tradition arabe, parfois représentée comme la manière islamique de porter le voile.

Oui, du halal dans les cantines au corps de ces mystérieuses femmes de confession musulmane, il y en a tous les jours à ce propos. Les musulmans peuvent d’ailleurs vous assurez dès maintenant la prochaine thématique qui fera la une: l’arrivée de la fête du sacrifice! C’est chaque année pareille.

Néanmoins, il est récemment question d’un autre prisme qui aborde l’islam et notamment en France.

Ce prisme est assez particulier puisqu’il s’agit de la nomination par le haut d’un ancien ministre de l’intérieur français, J-P Chevènement à la tête d’une Fondation réservée selon les dires, à l’islam en France.

Il faut savoir que dans ce pays, les « musulmans » qui en réalité devraient être appelés « des français de confession musulmane », il existe plusieurs types de personnes possédant ou ayant acquis cette identité musulmane.

Parfois par tradition, ou par choix d’y adhérer, les français de confession musulmane sont au moins, six millions sur une population qui dépasse plus de 70 millions d’individus. Inutile de vous le dire, il s’agit bien d’une minorité.

Mais quel est le but de la Fondation pour l’islam de France? En réalité, cette fondation a pour but de lever des financements pour des thèses et donc de la recherche sur l’islam. Une décision qui pourrait être intéressante, mais qui semble tout de même se faire une image peu crédible aux yeux du public et plus particulièrement parmi les français de confession musulmane. Et pour cause, le président de la fondation en question ne cesse de multiplier les faux pas et de prendre une posture qui ne fait pas du tout partie de ses fonctions.

  1. « Les musulmans devaient se faire plus discrets ».
  2. « Je connais bien le monde musulman, j’ai été en Égypte et en Algérie, il y a 40 ou 50 ans ».

Ces phrases prononcées par Monsieur Chevènement ont bien été entendues par ces français de confession musulmane et leur réaction n’a pas été attendue.

En effet, des milliers de partages et de publications comme celle-ci mettent en dérision ces propos qui d’une part, n’ont pas lieu d’être (demander aux personnes de confession musulmane de se faire discret a d’ailleurs été comparé par un centre juif pour la paix en France à des demandes qui se sont faites à une époque où les personnes de confession juive étaient mal vues!), et d’autre part, prétendre que connaître le monde musulman dans sa diversité, dans sa riche histoire datant du 7e ainsi que les différentes tendances de cette religion par le simple fait d’avoir été dans deux pays se situant, rappelons-le dans la même région, n’a pas convaincu les citoyens qui l’ont bien exprimé sur les réseaux sociaux, toujours avec beaucoup d’humour et de dérision.

Il serait temps que ces responsables politiques d’un autre temps, comprennent que l’islam n’a pas et n’aura certainement jamais de clergé (exception faite du chiisme et là encore, ils sont plusieurs autorités), que les musulmans ne sont pas un troupeau de mouton qui aurait besoin d’un berger nommé Chevènement et qu’enfin, les individus de confession musulmane n’ont nullement besoin d’un maître pour leur dicter ce qu’est l’islam ou ce qu’ils devraient faire. D’ailleurs, ce n’est pas la posture que cette fonction à la Fondation de l’islam de France exige!

Espérons tout de même que les chercheurs qui obtiendront une bourse dans ce domaine, sauront eux, à la hauteur du travail en question, parce que jusqu’ici, ce projet ne fait aucune crédibilité aux yeux de beaucoup de français.


Nombre de lectures : 1733
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Si Tchad
    4 septembre 2016 at 10 h 23 min - Reply

    Le nomination de ce type est un non-chevènement.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • nouari019
    4 septembre 2016 at 15 h 20 min - Reply

    mépris totale envers les musulmans, mais il faut reconnaitre que nous leur avons donnés le bâton pour nous battre, tout cela ne présage rien de bon !!!!!.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Samir
    7 septembre 2016 at 9 h 11 min - Reply

    Bonjour et salem à tous;

    Les médias français défendent corps et âme les femmes dominées par leurs époux en indiquant du doigt les musulmanes alors que les femmes gauloises dominées par leurs époux il en meurt une ou deux tous les deux jours. Ces médias laissent entendre qu’ils sont d’accord que les musulmans soient dominés et présidés non seulement par un non musulman qui de surcroit est un non sens mais de plus qu’il soit tout à fait ignare de cette religion dont il dit la connaitre après quelques voyages d’intérêts à la française.
    En quoi résiderait la démocratie quand on impose aux musulmans d’être sous tutorat?
    J’ai entendu le député- maire Strosi(j’espère ne pas avoir écorché son nom, sinon tant pis)que les musulmans de France sont incapables de gérer leur communauté et leur religion!!!!!
    Non mais il est qui pour se permettre de telles ignominies?

    En effet, certains français dans leur dimension mégalomaniaque prétendent être au dessus de tout et de tous.

    Ce qui est sur ce ne sont jamais ceux là qui sont capables d’apporter le moindre programme utile à la nation et au peuple français pour les sortir de cette chute libre vers la défaite. Du coup, ils se « voilent » la face et tentent de « voiler » la réalité avec les soi-disant problèmes liés à l’Islam.
    La politique en France et ce depuis des années laisse à désirer, c’est pire que des combats d’élèves dans une cour de récréation de gamins.
    Pathétique, la période pré électorale, on en fait entendre les musulmans de toutes les couleurs:  » les boucs émissaires de la république française ».

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos