Édition du
26 September 2016

L’écrivain biblik et le « kituki »

ecrivain_public_marocain42338_0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Youcef L’Asnami

L’écrivain biblik  et le « kituki »
(dialogue presque entièrement en darja !, le mélange du vouvoiement et du tutoiement est voulu)

– Salam Alaikoum

– Wa alaikoum essalem

– Vous êtes bien écrivain public ?

– Oui public et parfois biblique

– C’est pour un courrier svp. Possible ?

– Ben oui, je suis là pour ça non ?

– Mais, je préfère vous avertir. C’est privé. Très privé.

– Je suis assermenté kho. Je suis là pour gagner ma vie. Pas pour m’immiscer dans les affaires intimes des gens

– Ben voilà khouya, je préfère vous le dire à voix basse. Je viens de connaitre une femme hachek sur internet. On a beaucoup discuté et échangé. Et le courant est passé entre nous. Mais elle m’a demandé de lui donner un maximum d’informations sur moi avant qu’elle se décide de nouer une relation avec moi. C’est une française.

– OK. Mais pourquoi le « hachek » ? Et si j’ai bien compris vous voulez que je vous écrive votre CV en français, c’est ça ?

– Pour le Hachek c’est parce que c’est intime Ya si Elkateb ! On dit hachak quand c’est intime. Pour le reste non, je ne veux pas d’un CV. Je veux une lettre qui me présente mais surtout une lettre de…..

– De quoi ???

– Hachek ya Si Elkateb. Hachak Khouya…. Une lettre d’amour ! Ou samahni khouya. Samahni…

– Non Khouya. La ahya fi eddine !!! J’ai l’habitude d’écrire des lettres d’amour. Mais si c’est vous qui parlez et moi je ne fais que traduire c’est 500 DA….. Si c’est moi qui parle à votre place c’est 1200 DA TTC !

– Maaliche ! Je préfère payer 1200 DA et vous m’aiderez à exprimer mes sentiments avec un beau courrier. Je suis prêt à payer le double si vous arrivez à traduire ce que j’ai sur le cœur.

– Esmaa yak ho. Ana machi Ben Guitoun et cette femme ce n’est quand même pas Hizia. Je ferai ce que je peux. Allons-y… par quoi commencer ? Ta description….

– Djamel. 24 ans. J’habite Ben Talha. Chômeur, mais je ne veux pas lui dire ca…

– Ah ! Ca y est ça commence. Tu veux mentir ? Mais on ne va pas dire Ben Talhaa. Ce n’est pas joli et ça peut lui rappeler de mauvais souvenirs. Ben Talha est tristement connu dans le monde entier à présent. Mais ni pour ses palmiers, ni pour ses piscines, ni pour sa gastronomie, ni pour ses bibliothèques. Ben Talha ça va lui rappeler le « kituki » et la Madone ya khô.

– Non ce n’est pas ça ya Sid Elkateb !!! C’est que si je lui dis je suis chômeur, elle ne voudra jamais de moi. Comprenez-le. Alors que moi j’aime cette femme. Non dites-lui que je suis … Je suis…. Je suis…. Dites-lui ce que vous voulez. Que peut-on faire comme boulot en Algérie à 24 ans ?

– Je ne sais pas moi. Que sais-tu faire de tes mains ? De tes pieds. De ton cerveau ? Makane wallou ?

– Wallah wallou ya Si Elkateb…. Et je ne suis pas le seul. J’ai arrêté l’école à 16 ans. Je voulais m’orienter vers une formation professionnelle pour faire plombier mais je n’ai pas trouvé de centre de formation près de chez moi. Et je n’ai pas les moyens de partir ailleurs. Nous sommes des milliers de jeunes livrés à nous-mêmes dans ce pays. Et vous le savez. Mais j’aime cette femme et ne veut pas la perdre. C’est la chance de ma vie. Et je préfère aller légalement en France la rejoindre plutôt que de servir de nourriture aux poissons de la méditerranée. Je ne suis pas et ne serai jamais un « harague ».

– C’est tout à ton honneur cette honnêteté.  Mais bon, je ne sais pas moi quoi lui dire pour ne pas te trahir. Si je lui dis que t’es plombier et qu’en arrivant chez elle, t’es même pas capable de distinguer les tuyaux d’eau chaude et d’eau froide, elle va penser quoi ? Ben que t’es un menteur ! Et le mensonge passe très très mal chez les femmes. La majorité des femmes aiment les hommes authentiques et sincères.

– OK. Alors dites-lui que je suis commerçant. Ça passe commerçant. Tout le monde peut vendre dans ce pays. Tout et n’importe quoi. Et pour le reste je compte sur votre plume.

– Vous vous connaissez depuis longtemps sur internet ?

– Non juste trois jours.

– Trois jours ? Et tu veux que je fasse une prose à la Ben Guittoun ? Ça ne va pas non ? Que peut-on dire à une femme au bout de trois jours de connaissance ? Hein ? C’est la première fois que je vois ça. T’es sur que ce n’est pas pour les papiers ? On est entre nous.

– Pas du tout ya si Elkateb. Wallah, ou rani sayem, Wallah ma pour les papiers.

– Je te crois. Mais donne-moi alors quelques éléments par lesquels tu voudrais exprimer ton amour pour cette femme. Je ne sais pas moi… par rapports aux échanges que vous avez eu sur internet.

– Ben… on a échangé surtout des photos, des poèmes et des vidéos de musique. On n’a pas beaucoup parlé. Mais je suis sûr qu’elle m’aime parce qu’elle me LIKE beaucoup. Très beaucoup même. Et moi aussi je l’aime Ya Si Elkateb.

– OK. Alors on va rester dans le général ok ? Pour commencer, je te propose cette belle phrase. Pour un supplément de 200 DA en plus des 1200 DA. Car celle-là a beaucoup de succès.
« Quand on est amoureux, on se sent libre, et on se sent nous-mêmes. Il n’y a rien à cacher, on n’a pas besoin de mensonges, ni de trahison, parce qu’on a le plus important, parce qu’on a la source de joie, parce qu’on a l’amour, le rêve de tout le monde. On se sent bien à l’aise, équilibré, et heureux ; on se sent libre, fort, et en extase ; et on n’a pas besoin de rien d’autre que d’être en compagnie de notre unique amour. Quand je me lève, la première chose qui me vienne sur tête c’est te déclarer ma flamme et te dire « je t’aime ». Je t’aime reine. Je t’aime du fond de mon cœur. Je t’aime et je te souhaite toute la joie et le bonheur. Ma belle, tu es mon trésor. Ton amour est précieux comme l’or. Chère amour, la reine de mon cœur Je pense à toi tous les jours. Ton sourire et ta jeunesse te rendent encore plus innocente que….

– Stop ya Sid Elakteb. Stop Allah ikhalik. …

– Attends ce n’est pas fini… attends la fin tu verras… C’est ce que j’ai de mieux pour les “cas généraux”…mais laisse moi finir…

– Non SVP arrêtez-là. Ça ne me va pas….

– Et pourquoi donc ? je n’ai même pas fini.

– Hueuuuuuuuuuuu…. « Ton sourire et ta jeunesse.. »…. La femme dont je parle à 65 ans. !

– Et alors ? L’amour n’a pas d’âge. Si tu ne la veux plus, je peux avoir ses coordonnées ?

– Oui. Sans problème Sid Elkateb. 1200 DA Khô !


Nombre de lectures : 830
UN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Dadache
    7 septembre 2016 at 23 h 31 min - Reply

    Si sidi el kateb et notre jeune chomeur n’en veulent pas alors donnez moi son adresse mail j’ai envie d’écrire à cette bonne femme je crois que j’en suis amoureux aussi,je suis sérieux et je suis prêt a faire la fatha pour vous le prouver , j’ai un visas de trois ans alors c’est pas une question de papier, histoire de changer un peu , rien ne change chez nous alors autant le faire virtuellement….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos