Édition du
6 December 2016

Le Pompier pyromane

ouyahia2Ferhat Aït Ali

In Facebook

Mister Ouyahia, en pompier pyromane, invite les jeunes de son organisation SAS (Sections Administratives Spéciales) dénommée RND, à défendre la stabilité du pays, qu’il sent menacée par tout le monde sauf lui et sa clique bien évidemment, à convaincre quand même les autres jeunes de ne pas écouter le chant des sirènes venu d’ailleurs d’après lui, les invitant toujours d’après lui à déstabiliser le pays.

Par Pays il est évident qu’il parle de lui de sa clique et de la réserves non naturelle dénommée Club des « Pains ».

Ainsi il rappelle le tristement épisode de l’huile et du sucre qui a failli le rouler lui et le reste de la bande dans leur propre farine, mais qui nous coûte sous sa direction erratique, plus de 300 Milliards de dollars, de dépenses inconsidérées, de pillages organisés d’ici et d’ailleurs et de destruction méthodique de toute volonté ou projet de travailler sérieusement dans le pays.

Ce triste Rappel ne doit rien au hasard, le personnage ne parlant jamais par hasard même si ce qu’il dit est truffé de retournements, fausses professions de foi et vraies chausse trappes, ainsi que de complots de palais généralement foireux.

Ce personnage qui me rappelle étrangement celui d’IZNOGOUD, qui voulait être calife à la place du calife, n’est pas à sa première aventure foireuse, mais il s’en sortira toujours tant que la structure du régime arrive toujours a se placer dans une situation ou le besoin d’un comploteur sans âme se fait régulièrement sentir chez tous les clans, mais cette fois, vu la conjoncture financière interne et géopolitique régionale et mondiale, le coup risque d’être encore plus foireux et surtout plus désastreux pour le pays que ses prédécesseurs effectués pour le compte du fantomas en charge des services à une époque pas très lointaine.

Ce rappel, de cet épisode pas très glorieux des combines de bas niveaux du segments les plus néfastes du régime, n’est à mon avis pas fortuit.

S’il cherche à neutraliser des relents de révolte arrivés à ses oreilles dans des rapports pas très neutres et surtout pas toujours perspicaces, ni ce rappel, ni encore moins les acteurs sur lesquelles il semblent compter dans la société et surtout pas sa petite personne ne sont de nature à éteindre un début d’incendie mais bien l’inverse.

Maintenant s’il cherche à déclencher une spirale de ce genre, par simple effet de suggestion par le rappel d’un Evénement oublié chez nous en tant que référence politique ou sécuritaire, juste pour effacer un passif désastreux par un solde tout compte sécuritaire et une sorte de provocation par évocation d’un langage guerrier qui ne lui sied pas personnellement vu ses pirouettes, il risque d’être effaré par les résultats de ces entourloupes infinies.

Contrairement aux années 90, qui ont vu émerger à l’ombre du silence radio planétaire et de la non communication entre citoyens, toute une faune de personnages insipides, insignifiants et sans aucune morale politique comme ouyahia, à l’abri des rangers des uns et des haches rouillées des autres, cette énième combine ne finira pas de la manière dont sa petite cervelle imagine la fin à son profit ou à celui de ses commanditaires.

Aujourd’hui les deux faces du malheur, qui vont essayer de sommer les gens de s’aligner derrière elles, par la bonne vielle méthode de la légitimation de ses crimes et combines par celles du vis à vis, vont être surprises par l’intrusion de nouveaux joueurs sur le Terrain, qui ne joueront plus pour l’un ou l’autre, mais contre les deux à la fois, le match va être une partie de poker ou tous les moyens sont bons, tous les coups permis et toutes les alliances possibles.

Pour le Patriotisme auquel ouyahia est aussi attaché que je le suis au culte anciens des aztèques, on en reparlera avec les survivants s’il en reste, mais pas avant la fin du match.

Si vraiment ce personnage veut la stabilité du pays, la paix et la prospérité pour la nation, ce dont je doute fort, il a quand même un dernier moyen d’y contribuer activement, en prononçant la dissolution de son faux parti, et en disparaissant des écrans pour les siècles à venir.

C’est la seule chose utile qu’il puisse faire un jour dans sa vie, mais je doute fort qu’il en soit conscient.

Rien que pour une seule de ses combines passées, dans un pays normal ce personnage aurait été jugé et condamné à un siècle de prison depuis longtemps déjà, ne serait ce que sur la base de 10 Jours par cadre emprisonné injustement 4 ans dans une sale combine qu’il a présentée comme une opération mains propres alors que les siennes sont sales du sang et des larmes de toutes ses victimes.

Pour les dizaines de milliards de dollars, de pertes et de pillages couverts légalement par les boulevards ouverts par sa LFC 2009 qui est un crime consommé contre notre pays, il aurait été condamné à plus grave dans un autre pays.

Mais il persiste à user d’un impunité qu’il ne doit qu’à la nature du régime qui en a encore besoin et le lâchera au premier signe d’hostilité en face, pour nous couper l’appétit à chacune de ses apparitions qui vous donnent la mauvaise impression de la chute d’une mouche dans votre déjeuner.

Comme Kadhafi, ce genre de personnage ne connait pas la porte de sortie honorable, ils sont formatés pour les égouts de l’histoire et parfois les égouts tout court, mais au prix d’un pays.


Nombre de lectures : 1849
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • djamel
    25 septembre 2016 at 14 h 43 min - Reply

    Oui au prix d’un pays et quel pays celui des Ben mhidi, Abane, Ben boulaid, Amirouche, El haoues, Didouche… et pour cela rien que pour ça le prix est exorbitant.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • amar MOKHNACHE
    25 septembre 2016 at 20 h 09 min - Reply

    il se qualifie comme un soltat des basses besognes !!!! il aime beaucoups ce metier !  » et il n a de lecons a recevoir de personnes  » ! je connais quelqu un comme lui mais celui la c etait un garde champetre il n a pas fait l’ENA il a fait le centre des forets ..il aime bien les arbres!! en 55 IL EST DEVENUE RESPONSABLE du massif d une region de l est !! il gardait bien ses arbres il faisait bien son travail….il a descendus de nombreux malins …qui se cachaient sur ses arbres….il les descendait les uns apres les autres…un jour en regardant une de ses victimes il a su que c etait son oncle un maquisard…pourtant il ne faisait que son travail qu il aimait beaucoup….il aimait les arbres….

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • setta
    26 septembre 2016 at 10 h 33 min - Reply

    la un article ibered el guelb rien a ajouter.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • setta
    27 septembre 2016 at 10 h 32 min - Reply

    ce ouyahia on la jamais vu se confronter face face par exemple face de la trompe de said saidi sidahmed ghouzali sofiane jillali fethi gherras ali ben nouari. il se mes face de journaliste impuissant.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • zemouli
    3 octobre 2016 at 20 h 45 min - Reply

    Ce Monsieur face de métal cultive les échecs mais il ne se les avoue jamais . Pour lui ce sont des succès. En 1996 lors du vote de la constitution qui limite les mandats présidentiels il déclarait: l Algérie n a plus a rougir devant le monde occidental en se dotant de cette constitution.En 2008 quand le verrou de limitation des mandats a saute il déclare:si le peuple tient ce que les mandats présidentiels soient sans limite il devra être écouté c est cela la démocratie.
    En 2009 il fait prendre la décision que les importations ne se fassent que par lettres de crédit pensant que cela va décourager les importateurs.Le coût des importations a augmente ; les importations n ont pas diminue les banques Etrangères ont fait des affaires et le perdant c est l Algérien.Cet Homme je regrette de le dire n a aucune dignité il est sans foi ni loi
    Et puis ce gouvernement de vieillards dans un pays de jeunes : ça donne le cafard
    salut a tous

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos