Édition du
11 December 2016

Le FLN et La FRANCE UN COMPLOT BIEN REEL

Françalgérie4

En aucune façon ici la défense de Saadani ne constitue une préoccupation ou une priorité, comme en aucune façon ne s’exprime ici une animosité quelconque en direction des acteurs d’un évènement bien réel. L’objet de cet écrit se veut uniquement être un témoignage pour l’histoire et la vérité, comme il se veut aussi obéir au devoir imparti à tout musulman d’apporter son témoignage pour le triomphe du droit.

A cet effet, je reprends ici le témoignage de mon grand-père (Rahimahou ELLAH) journaliste, travaillant entre 1990 et 1991 pour l’hebdomadaire d’expression française du Front Islamique du Salut “EL FORKANE’’. En février 1997, à la naissance du RND mon grand père donc me fit la confidence suivante dont je rapporte ci-dessous exactement le contenu sans raccourci aucun mais aussi et surtout sans rajout d’aucune sorte jugeant surtout de l’opportunité du timing procuré par la déclaration du 5 octobre du secrétaire général du FLN et de la surenchère sur le patriotisme des déserteurs de l’armée française (DAF)

« Ils ne lâchent toujours pas. Ils veulent réellement enfouir le FLN dans les archives d’un musée inconnu de la république me dit le grand père » et enchainant tout de go « En 1991 à quelques jours du début de la campagne électorale pour les législatives de la même année, Abdelkader HACHANI (Rahimahou ELLAH) fit convoquer le responsable du département de la presse écrite du FIS qui se trouvait être aussi responsable de la rédaction de l’hebdomadaire EL FORKANE pour lui remettre un document confidentiel de quelques 150 pages format 21×27.

  • Dois-je le publier avait demandé le journaliste à HACHANI ?
  • Je ne t’ordonne absolument rien, c’est à toi de voir, essaie juste d’en tirer le meilleur profit possible avait répondu le leader du FIS ajoutant : Je t’informe également et à toute fin utile, que ce cahier à ‘‘charges’’ m’a été remis par le Président de l’Assemblée Populaire de la Wilaya (APW) qui l’a lui-même reçu très confidentiellement parait-il des mains propres du Wali pour avait-il dit ‘‘aider le FIS dans la campagne électorale’’ » SIC…

Ce fut le lendemain matin me dit mon grand père, au cours de la réunion des membres de la rédaction de l’hebdomadaire EL FORKANE que ces propos nous furent rapportés intégralement par notre responsable qui présidait cette rencontre de travail. Il lu également une dizaine de pages du dit document qui serait mis à la disposition de tout un chacun une fois la séance levée. Pour l’heure, la consultation avait pour ordre du jour de statuer essentiellement sur la publication ou non du document.

Plus d’une centaine de personnes étaient nommées dans le rapport. Il était principalement question de  leur fausse qualité de moudjahid, de leurs faux diplômes et formation etc… Toutes les personnes répertoriées étaient bien sur membre du FLN, ministres pour certains et un grand nombre d’entre eux étaient candidats FLN aux législatives qui allaient se tenir 15 jours plus tard.

Les membres de la rédaction d’EL FORKANE avaient au cour de leur réunion relevé que l’identité du ou des auteurs du document en question n’était pas dévoilée. Ils avaient aussi noté l’absence de preuves tangibles et surtout légales aux affirmations contenues dans le rapport. Il était aussi très clair pour la rédaction que le wali, membre du FLN de surcroit, n’avait joué dans cette affaire que le rôle de la courroie de transmission, et qu’il ne pouvait être donc que mandaté. Par qui et pourquoi ?

Il fut alors décidé à l’unanimité de ne point publier le document, se réservant cependant la possibilité de le faire au cas par cas pendant la campagne électorale et uniquement et exclusivement à l’encontre des concernés qui auraient à diffamer gravement le FIS.

Ayant échoué à faire publier le document par les organes de presse du FIS, une copie fut remise à un hebdomadaire se disant ‘‘libéré’’ qui eut à publier une première partie une dizaine de jours plus tard. Le propriétaire du journal Abderrahmane.M et d’autres collaborateurs furent arrêtés et incarcérés à la prison de Serkadji pendant quelques jours.

  • Cela aurait été à coup sur, non pas quelques jours mais quelques années d’emprisonnement pour le staff d’EL FORKANE si ce journal avait publié le document poursuivi mon grand père.
  • Je peux comprendre DJEDDOU qu’on ait voulu faire du tord aux journalistes d’EL FORKANE très dérangeant à l’époque de par ailleurs, mais la volonté de faire publier le document coute que coute est ici manifeste et donc le désir de faire du tord au FLN ne souffre d’aucune contestation dis-je.
  • Pour comprendre l’animosité envers le FLN, il faut revenir quelques années en arrière. En effet, contrainte à l’emprunt extérieur, l’Algérie pour avoir accès aux marchés financiers internationaux se devait d’obtenir les garanties nécessaires de la Coface qui ne pouvaient s’ordonnancer qu’a travers les bonnes grâces préalables de la France. Il est malheureux, même s’il est quelque peu compréhensif, que ce chapitre ne figure pas dans les mémoires de Chadli BENDJEDID mais toujours est-il que pour permettre à l’Algérie d’obtenir des prêts de moyens termes du reste très couteux pour le pays, la France avait imposé entre autres deux grandes conditions.

1 – La construction du monument aux morts sous couvert de l’édifice Riad El Feth qui fut confié à Saipem pour un montant de près de 6 Milliards de dollars canadiens, déclarait à l’époque la presse, et ce au moment ou en 1986 l’Algérie était étranglée par une crise financière sans précédent. La construction de cet édifice n’avait aucun sens commercial ou social. Rejeté, il fut dénommé HOUBBEL par les Algériens.

2 – L’instauration du pluralisme politique en Algérie sous couvert de l’instauration de la démocratie.

Il devient alors aisé de comprendre bien sur les tenants et aboutissants des motivations sous-tendantes les évènements d’octobre 1988 même si en définitif le phénomène avait échappé au contrôle des apprentis sorciers pour déraper complètement le 10 octobre avec le carnage de Bab El Oued. En effet, une insurrection populaire de surcroit essentiellement dirigée contre le FLN était nécessaire pour justifier le passage au pluralisme. Ce qui fut fait sans aucune, absolument aucune demande de la rue faut-il le rappeler, la demande émanait d’outre mer.

  • Quelle relation entre l’animosité envers le FLN et ces deux conditions de la France DJEDDOU ai-je osé ?

1 – Durant les cérémonies, les officiels Algériens ou autres auraient à se recueillir à la mémoire des martyrs au niveau du sanctuaire aux morts de Riad El Feth et dépasser définitivement le recueillement au niveau du carré des martyrs du cimetière d’El Alia et principalement devant la tombe de l’Emir ABDELKADER symbole de l’état Algérien et surtout et principalement de la lutte contre le colonialisme français.

2 – Même logique que pour celle qui prévalait à l’encontre de la symbolique de l’émir ABDELKADER, le pluralisme politique aux yeux de feu F.Miterrand se devait être moins un acte de démocratie qu’une mise à mort du FLN symbole de la lutte et de la victoire de l’Algérie contre le colonialisme français. Pour ce faire, il fallait commencer par neutraliser le caractère de parti unique du FLN en le mettant en concurrence politique. Le pluralisme avait pour ambition de diluer le FLN à l’intérieur d’une myriade de partis pour le dégraisser ensuite progressivement de la scène politique à travers les différentes joutes électorales d’où ce rapport de 1991 qui ambitionnait de réussir deux objectifs. Nuire au FLN et au FIS tout en emprisonnant les responsables d’EL FORKANE.  En décembre 1991, Kasdi MERBAH Rahimahou ELLAH me confiait que l’exécutif HAMROUCHE était tombé en juin 1991 à cause de la loi sur le découpage électoral favorable au FLN et en aucune façon à cause des réformes mises en œuvre par son gouvernement ou de la gestion de la grève politique du FIS. La création du RND aujourd’hui ne se justifie nullement, elle tend tout simplement et encore à poursuivre l’œuvre d’affaiblissement du FLN conclu mon grand père.

Peut on affirmer pour autant que les auteurs du document de décembre 1991 étaient dans le complot ?

  • Indéniablement, et si l’animosité de la France envers le FLN ne souffre à mon sens d’aucune contestation, celle des collabos l’est tout autant et semble encore se poursuivre aujourd’hui avec la création d’un nouveau parti de pouvoir qu’est le RND.

Et les DAF dans cette équation ? Hélas, Djeddou n’est plus là pour y répondre cependant et dans la logique  du  grand  père,  je pense sincèrement  que  la  françalgérie  n’est  pas  une vue de  l’esprit, mais  pour autant,  l’appréciation  du patriotisme est un procès d’intention que réprime l’Islam. Il faut trouver des critères d’appréciation  et à mon sens  la date  d’engagement  d’un individu  au sein de l’armée  française  peut être un critère  de  jugement. Un DAF  qui se serait  engagé  dans  la troupe  de l’occupant  avant novembre 1954 peut éventuellement  se comprendre. Ses motivations  peuvent être de différents ordres et combien même, mais que dire  de celui  qui se  serait engagé à partir de 1955 et plus tard, autrement dit pendant la guerre de libération ?

L’homme  aurait  donc  choisi  délibérément  et en toute  connaissance  de cause  son camp  et  discuter de son patriotisme   serait  une chimère, tout  comme  ceux  ayant  déserté  l’armée  française  à  partir  de  196O  ou l’indépendance  était dans l’air. S’il  est des DAF qui ont rejoint les rangs de l’ALN en 1961, il est parait-il un DAF qui aurait rejoint les rangs de L’ALN en mars 1962.

En conclusion, qu’aurait pu penser mon Djeddou s’il avait entendu Kouchner affirmer que les relations entre la France et l’Algérie ne pourraient être ce qu’elles devraient qu’après le départ des anciens du FLN ? Et qu’elle aurait été la réaction du grand père en lisant les déclarations des uns et des autres, ceux qui demandent aujourd’hui encore la mise au placard du FLN ? Qu’aurait-il également pensé de la déclaration du SG du FLN du 05 octobre 2016 ? Lui le FISSISTE avéré ?

En tout état de cause, le témoignage du grand père éclaire la déclaration de Saadani, du moins sur la question de la mise à mort du FLN exclusivement. Dans ce cadre, les paroles du SG du FLN devraient peut être, être mieux méditées.

  1. Elissa

 


Nombre de lectures : 3280
20 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • zemouli
    21 octobre 2016 at 21 h 58 min - Reply

    Bizarre comme raisonnement.Un Fln d aujourd hui et de il y a qq années pourri jusqu a l os.Un SG qui balance des vérités ou des énormités on ne sait plus. Plutôt que de vérifier ce qu il avance via la justice ou via les personnes attaques on préfère penser qu un pays la France serait derrière la volonté de le mettre au musée comme si aujourd’hui hui le FLN défend le pays comme s il était compose de patriotes des plus engages.Mais la logique c est que la France ou plutôt les nostalgiques ont intérêt a voir le FLN se rabaisser encore davantage.
    Le FLN n est plus qu un fonds de commerce et ce depuis longtemps.Ceux qui l ont cree en 54 mais qui étaient de vrais patriotes n ont pas hésité a créer d autres partis avec une autre dénomination FFS MDA MDRA … Selon cet article le sigle a lui seul va prémunir l Algérie comme s il s agissait d une bombe nucléaire.Donc autant le conserver meme squatte par des pourris. Vraiment drôle comme raisonnement le contenu de cet article

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 17

  • fatma
    22 octobre 2016 at 12 h 21 min - Reply

    Vous voulez nous faire croire que le FLN est victime d’un complot venu d’outre mère c’est à-dire de madame la France n’est-ce pas, ce genre de discours est usé, galvaudé pour ne pas dire vomi par les citoyens d’aujourd’hui. Vous vivez encore dans les années de plomb où on distillait encore ce genre de discours propagandistes, le peuple a évolué depuis, il n’est dupe de rien même s’il semble anesthésié pour l’instant. Pour votre information le FLN historique et les idéaux de novembre 54 n’existent plus, l’entreprise de destruction a été entamée en 1962 avec le putsch de l’armée des frontières et à sa tête le clan d’Oujda, elle se prolonge jusqu’à nos jours avec des chefs d’équipes différents, le dernier en date étant le Drabki. Depuis cette date (1962), le FLN a toujours été un puissant outil de propagande, un instrument de démagogie permettant de couvrir tous les abus et légitimer les crimes et la dictature des clans mafieux qui ont pris tout le pays en otage.
    Je crois madame que vous oubliez que nous vivons à l’ère d’Internet, des réseaux sociaux et des centaines de milliers de chaines de tété par satellite, chaque citoyen a de nos jours la possibilité de s’informer à sa guise sur tout ce qui l’intéresse, nous ne sommes plus contraint de lire El Moudjahed ou de suivre l’unique et encore moins El Forkane. Nous dénions à quiconque le droit de nous donner des leçons de patriotisme, encore une fois madame, le parti FLN est devenu une chape de plomb qui s’abat sur l’ensemble des citoyens sincères en les maintenant dans un état quasi comateux. C’est n’est qu’un conglomérat de prédateurs, rapaces qui ne sont là que pour se servir et servir leurs maitres – les DAF – Alors de grâce, cessez de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas en tentant de nous faire avaler des balivernes.
    Les jeunes aujourd’hui sont dégoutés par toutes ces guerres de clans entre ces dinosaures qui ne veulent pas mourir, ils ont en mare de ces insanités qu’ils déversent à longueurs d’année sur les plateaux de télé du système. Ils veulent autres choses, ils veulent de l’instruction, du savoir, du travail, du bien être et du bonheur comme tous les autres jeunes de la planète. Enfin séchez madame que pour le Algériens, le FLN est né en 1954 et il est mort en 1962 après avoir accompli la noble mission pour laquelle il a été créé. L’Histoire retiendra que ses vrais enfants sont morts au champ d’honneur ou exclus de ce parti après 1962.
    Au passage, vous parlez d’un rapport reçu par les dirigeants du FIS et qui contenait qui je vous cite : « Plus d’une centaine de personnes étaient nommées dans le rapport. Il était principalement question de leur fausse qualité de moudjahid, de leurs faux diplômes et formation etc… Toutes les personnes répertoriées étaient bien sur membre du FLN, ministres pour certains et un grand nombre d’entre eux étaient candidats FLN aux législatives qui allaient se tenir 15 jours plus tard. »
    Pourquoi donc le FIS n’a pas dénoncé cette suprême trahison, pourquoi ce parti de Dieu et qui prétendait représenter tous les Algériens n’avait pas soufflé mot sur ce fait gravissime. Et pourtant un HOMME seul et sans défense la fait, il s’agit de MONSIEUR BENYOUCEF MELLOUK qui a fait éclaté le scandale des magistrats faussaires et des faux moudjahidines, il a été exclus de son travail, il a fait l’objet de menaces lui sa femme et ses enfants par la mafia qui nous gouverne, mais il continue son combat pour rétablir la vérité. Quant au FIS représentant de Dieu sur terre, non seulement il tait sur cette trahison mais comble d’hypocrisie je vous cite : « Il fut alors décidé à l’unanimité de ne point publier le document, se réservant cependant la possibilité de le faire au cas par cas pendant la campagne électorale et uniquement et exclusivement à l’encontre des concernés qui auraient à diffamer gravement le FIS. » C’est-à-dire au diable la vérité et au diable le peuple, on n’utilisera ce rapport contre ceux qui nous porteront atteinte sans plus et ça se dit musulmans mieux guides des musulmans. C’est dégoutant, nous ne voulons ni de la peste ni du choléra.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 20

  • TSOUFIQ18
    22 octobre 2016 at 13 h 38 min - Reply

    DJEDDOU est du FIS mais il est FLNiste jusqu’a la moelle.Je ne sais si je lis mal la langue de Molière, mais force est de constater que l’argumentaire de DJEDDOU est plutot genre café du commmerce;
    Que la France à travers sa classe politique( notamment la gauche) soit contre le FLN et veuille le descrediter ou le voir mourir est une certitude Mathématique;
    Mais que le SG actuel crie au loup et accuse cette meme France ou il a acheté un pied à terre à ses enfants et en leur assurant leurs arriéres à travers des comptes bien garnis avec l’argent gagné à la SUEUR DE SON FRONT DE LIBERATION NATIONALE est une insulte que moi je ne peux que denoncer;
    Tout ce qui sort dés lors de la bouche de ce personnage est suspect et immoral

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 11

  • Dache
    22 octobre 2016 at 16 h 48 min - Reply

    Dans tous les cas un nouveau premier novembre s’impose.Avant qu’on ne nous décrète le jour de la Toussaint une journée chômée et payée.
    les DAF (Déserteurs de l’Armée Française) sont devenu pour la plupart des GAP (Généraux de l’Armée Populaire), bien que par leurs attitudes ils nous rappelle les vrais GAP (Gay And Proud)…
    Mais qui osera rectifier le tir, comment faire face aux ordres et ingérences de l’hexagone, d’ou viendra le salut du peuple, de l’élite,attendre le destin, le temps…..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 13

  • Fiction
    23 octobre 2016 at 3 h 45 min - Reply

    L ´ex patron du FLN est un loup , il a transmis le flambeau a un jeune premier …

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 13

  • Malek.H
    23 octobre 2016 at 13 h 08 min - Reply

    Bonjour
    Témoignage absolument historique madame ou mademoiselle. Les commentateurs semblent ne pas avoir compris la portée du message ni l’intention que véhicule votre article et pensent que vous êtes en train de défendre le FLN politique du jour. Je maintiens une ferme conviction que ce témoignage constituera de la matière pour l’histoire contemporaine de notre pays en dévoilant une autre grande fourberie de la françalgérie. Ne pas avoir rendu public un tel témoignage aurait été à mon sens un véritable crime. Merci madame ou mademoiselle.
    H.Malek

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

  • AMAR MOKHNACHE
    23 octobre 2016 at 13 h 57 min - Reply

    LE FLN comme son nom l indique a ete cree pour liberer le pays du colon..Au lendemain de l independance d en faire un GRAND SYMBOLE DU NATIONALISMe , UN REPERE POUR NOTRE JEUNESSE , on a fait de lui UN MESS DE QUELQUES CLANS OU SE DISPUTE LES EQUILIBRES DE LA DISTRIBUTION DE LA RENTE …LA MESQUINERIE A POUSSE MEME DE GRANDS MOUDJAHEDS A DEMEURER AU POUVOIR PASSIFS ET OBSERVATEURS AVISES DE LA DESTRUCTION DU PAYS!!!! au nom de la soupe on decide de L’ELARGISSEMENT DES RANGS » en incluant CHIENS BERGERS , CHIENS BOULEDOGUES, et CHIENS LOUPS,qui ont mene le pays a connaitre des etapes souvents sanguinaires de son histoire…EN 2016 ET 54 ANS APRES L INDEPENDANCE LE BUDGET DES ANCIENS MOUDJAHIDINES EST DE 34% DE CELUI DE L EDUCATION NATIONALE CE CHIFFRE ILLUSTRE PARFAITEMENT LES PERSPECTIVES CAVALIERES DE CE QUI FAIT OFFICE DE NOTRE POLITIQUE ET DE SES PROMOTEURS LE FLN ET SES SATELITES…
    ce qui vient de se passer ce samedi n est rien d autre qu un reequilibrage de cette organisation a la veille de grands rendez-vous electoraux pour en perpetuer la main mise sur la societe…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 5

  • ABLAOUI DAHMANE
    24 octobre 2016 at 7 h 28 min - Reply

    Au sein du FLN, il y a le contenant et le contenu. Inutile de revenir sur le contenu, toute cette faune dont l’intérêt personnel prime sur l’intérêt de la nation. Si les hommes de 1954 en créé le contenant (FLN) ils furent son contenu et ces grands hommes qui l’habitèrent ont conduit le pays à l’indépendance. Le contenu du FLN de 1962 (les hommes qui l’habitent aujourd’hui)a conduit le pays au bord de l’abime, et je rejoins l’auteur de l’article et H.Malek pour dire que le contenant est véritablement une grande symbolique de par son succès sur une grande puissance coloniale qui chassée ouvertement par la porte est revenue par la fenêtre et souhaiterai prendre sa revanche en effaçant la symbolique de sa défaite. Je crois réellement et la démonstration d’une grande clarté de l’article le prouve indéniablement que la France fut derrière octobre 1988 et quelle préfère le RND au FLN bien que le contenu aujourd’hui des deux est le même. La problématique n’est donc pas le contenu mais le contenant, la problématique reste la symbolique du SIGLE FLN. Le témoignage de votre grand parent madame apporte réellement de la valeur ajoutée.
    A.DAHMANE

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • rachid dahmani
    24 octobre 2016 at 9 h 54 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Comme si on avait de véritables savants en la matière. On se complique les tâches à vouloir déchiffrer quelque chose qui n’existe pas, où plutôt quelque chose de simple et basique. Une mafia qui est née depuis a guerre d’indépendance et s’est ancrée dans le pouvoir dans l’unique but de se remplir les poches. Toutes les salades rapportées ci et là ne sont là que pour faire des jets d’eau un peu partout. Il n y a qu’un but inscrit dans le carnet de la mafia et de la marabounta qui nous gouverne, se maintenir et monopoliser la rente…le reste (qui contribue aussi à l’objectif) est laissé aux canailleries à tout le monde. Comme quoi, la marabounta qui nous gouverne sait aussi élever le peuple à sa manière. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 6

  • fatma
    24 octobre 2016 at 19 h 24 min - Reply

    Il est dit dans le texte que pour avoir accès aux marchés financiers internationaux l’Algérie se devait d’obtenir les garanties nécessaires de la Coface qui ne pouvaient s’ordonnancer qu’à travers les bonnes grâces préalables de la France. Et donc pour permettre à l’Algérie d’obtenir des prêts, la France avait imposé entre autres deux grandes conditions :
    1 – La construction du monument aux morts sous couvert de l’édifice Riad El Feth qui fut confié à Saipem, pour je cite : « Dépasser définitivement le recueillement au niveau du carré des martyrs du cimetière d’El Alia …. » C’est-à-dire enterrer définitivement notre révolution.
    2 – L’instauration du pluralisme politique en Algérie sous couvert de l’instauration de la démocratie. Cette deuxième condition viserait donc non pas l’instauration de la démocratie mais une mise à mort programmée du FLN symbole de la lutte et de la victoire de l’Algérie contre le colonialisme français.
    Je ne connais nullement le contenu des discutions qui ont eu lieu entre Chadli et Mitterrand, j’imagine que ce dernier en vieux loup de la politique, rompu aux techniques du complot et de l’intrigue a probablement su profiter des insuffisances pour ne pas dire des déficiences intellectuelles de notre président parachuté par ses paires à la tête de l’état. Lorsqu’on sait qu’en plus il était entouré de Belkheir et des autres DAF on peut imaginer les dégâts que ça peut causer pour le pays et les avantages que les ennemis d’hier peuvent en retirer.
    Cela dit, il faut tout de même rester dans les limites du plausible pour ne pas imaginer et construire des récits qui ne tiennent pas la route juste pour crédibiliser la théorie du complot et de la main de l’étranger.
    Il faut d’abord rappeler que la Coface n’est qu’une compagnie d’assurance pour les exportations françaises, certes les crédits extérieurs français ne peuvent être obtenus d’avec l’accord de la Coface, mais cela reste valable pour la France uniquement. Tous les autres pays disposent de ce genre d’organismes, pour les USA c’est l’Export-Import Bank ou Exim-Bank, le Ducroire en Belgique, Hermes en Allemagne, ECGD au Royaume-Uni etc.…. par conséquent, je ne vois pas d’où l’auteur tiendrait cette obligation de l’Algérie à passer par la Coface pour ses besoins en crédits extérieurs. Faut-il rappeler par exemple que les plus grands projets de Sonatrach ont été financés par Exim-Bank USA. Durant les débuts des années 80 l’Algérie obtenait aisément tous types de financement jusqu’à la chute du prix du pétrole à partir de 1987 et l’incapacité de pouvoir rembourser nos dettes.
    Quant au Maqam Echahid, une stèle commémorative édifiée à la mémoire de nos glorieux martyrs, ce monument aux morts au même titre que tout le projet de Riadh El Feth a été réalisé par la société canadienne Lavalin et non pas Saipem comme il est rapporté dans le texte. Au demeurant, même si l’idée fut soufflée pire encore dictée au défunt président Chadli par les dirigeants français de l’époque, ce qui me parait pour le moins invraisemblable, il n’en demeure pas moins que cette belle réalisation ne comporte que je sache aucun élément glorifiant la France coloniale ou dévalorisant le combat libérateur mené par nos moudjahidine pour l’indépendance de notre pays. Bien au contraire, il suffit de faire un tour aux musées de l’armée et du Moudjahed à Ryadh El Feth pour constater de visu les différentes fresques et autres tableaux et sculptures réalisés par les étudiants de l’école des beaux arts et de grands peintres à leur tête, le regretté Mohamed Issiakhem. Toutes ces œuvres représentent les souffrances endurées par nos martyrs et les combats qu’ils ont menés pour libérer le pays du joug colonial. Ces deux musées contiennent pour ceux qui veulent savoir un récapitulatif émouvant de l’histoire de notre pays, il y a autant d’éléments de preuves, armes, bombes artisanales et autres outils de fortunes utilisés contre le colonialisme, des documents d’archives et des photos de l’époque que les citoyens ne peuvent voir nulle part ailleurs. Lorsque je suis passé devant la guillotine exposée dans le musée, j’ai eu les larmes aux yeux et on est saisi et envahi par un sentiment de fierté d’appartenir à un peuple qui s’est tant sacrifié pour son pays.
    Je ne comprends donc vraiment pas en quoi ce lieu constituerait un dispositif pensé et édifié pour faire oublier le cimetière d’El Alia et la lutte contre le colonialisme français, si non comment expliquer que des figures illustres tels que Ben Khedda ex président du GPRA, Saad Dehlab membre de la délégation d’évian, Hocine Ait Ahmed Historique, et tant d’autres aient refusé d’être enterrés au sein de ce carré des martyrs du cimetière d’El Alia. Peut-on les accuser de DAF ? Non, le vrai problème, ce sont ceux qui ont manœuvré pour casser le FLN historique de l’intérieur, ceux qui ont fait le putsch de 1962 et qui ont pris le pouvoir par les armes alors qu’il y avait un gouvernement provisoire. Ceux-là même qui se sont entourés de DAF et ont éliminé les vrais combattants et les vrais dirigeants du FLN, Boudiaf, Ait Ahmed, Chabani, Khider, Krim Belkacem pour ne citer que ceux là. Ils n’ont jamais cessé de manœuvrer à leur guise en se dotant de moyens exclusifs d’information utilisés comme outils de propagande (journal et télé) et d’instruments puissants de répression la police politique (SM) et la gendarmerie.
    Loin de moi l’idée de disculper la France et ses dirigeants politiques depuis Napoléon Bonaparte jusqu’à ces nains de Sarkozy, Hollande et Manuel valls qui se payent la tête de notre chère momie. Mais arrêtons de pleurnicher, prenons notre destin en mains, jusqu’à quand allons nous continuer à dire que c’est la faute aux autres ? Le mal est en nous et les traitres sont dans la maison un point c’est tout.
    Selon ce témoignage, la deuxième condition viserait la mise à mort programmée du FLN. D’abord je ne comprends pas de quel FLN parle-t-on en 1988, de celui de 54 ou de 1963 ? Celui de Ben Mhidi ou celui de Messadia ? Celui des maquis et du napalm ou celui de Hydra et du Whisky ? ….
    Je pense au contraire que le FLN post indépendance n’a jamais été inquiété par la France et que le « Chahut d’enfants » d’octobre 88 comme disait l’un de ses responsables n’était qu’un malentendu sur le partage de la rente qui a couté tout de même la mort de centaines de jeunes innocents. La création du RND n’est qu’une diversion pour faire croire au pluralisme, en fait c’est le même personnel mafieux qui se nourrit à la même mamelle.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

    • Derdache
      24 octobre 2016 at 22 h 37 min - Reply

      Juste une précision vue du ciel , la signature de la franc-maçonnerie s’étend à merveille sur le site de Maqam echahid , comme c’est le cas de l’hôtel Sheraton de Staouali , du nouvel aéroport d’Alger etc…….. (l’œil, le compas, la pyramide) ce n’est plus une question de complot ils sont la parmi nous …..

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

  • fatma
    25 octobre 2016 at 10 h 59 min - Reply

    @Derdache
    Bonjour Monsieur, je crois en effet que ça expliquerai beaucoup de choses si votre assertion venait à être confirmée, mais vous n’apportez malheureusement pas de preuves tangibles. Pourriez-vous donc nous éclairer un peu plus et nous donner les détails nécessaires, photos à l’appui de ce que vous avancez ? Si non cela rappelle le téléfilm de science-fiction des années 70 « les envahisseurs » : Ils sont là David Vincent les a vus…… Au fait, il parait que l’Emir Abdelkader était lui aussi un franc maçon, à prendre ou à laisser.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 8

  • Nordine
    5 novembre 2016 at 15 h 38 min - Reply

    pendant la guerre de liberation combien y a t il eu de tentatives de réconciliations entre les « frères ennemis » MNA et FLN ????
    Imaginer si cette « union sacré » aurait eu lieu……
    Non, les français en sous marin ont plus sollicité le FLN contre le MNA car l’un sentait trop l’islam alors que l’autre puait le socialisme.
    et depuis l’Algérie est une annexe de la france,… généraux, saadani et tout les autres klebars compris…………..

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

    • batni
      5 novembre 2016 at 18 h 01 min - Reply

      Oui vous avez raison, ils sont vraiment parmi nous. Ils essayent même de réhabiliter le MNA.

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 3

  • Milah2
    15 novembre 2016 at 15 h 16 min - Reply

    @fatma

    Utilise google earth et vois ce que ça peut donner!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • Dria
      15 novembre 2016 at 18 h 19 min - Reply

      Un autre tuyaux visionner avec google earth l’université de Blida 2(Lounici Ali) et dite moi ce que ça donne et qu’est ce que vous penser réellement ….a vous d’explorez ces sites architecturaux qui pullulent sur le sol algérien , simple coïncidence ou oeuvre prémidité

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • fatma
    15 novembre 2016 at 19 h 42 min - Reply

    @Milah2
    Bonsoir, j’ai utilisé Google Earth comme vous me l’avez suggéré, je vous assure que je n’ai rien vu de particulier sur le site de Maqam Echahid ou Houbel comme on l’appelle ici à Alger. Les symboles de la franc-maçonnerie se caractérisent si je ne m’abuse, entre autres par le compas, l’équerre avec la lettre G qui signifierait semble-t-il God (Dieu en anglais) ou l’œil de la providence. Si vous avez vu ces choses sur le Maqam Echahid alors je suis aveugle. Vous pouvez par contre voir l’œil de la providence au verso du billet d’un dollar américain et sur la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789.
    En conséquence, vous voudrez bien me donner quelques indications ou repères permettant de confirmer l’existence de signes ou symboles maçonniques puisque vous semblez si sûr de vous et merci d’avance.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 1

  • fatma
    16 novembre 2016 at 9 h 57 min - Reply

    @Dria
    Bonjour monsieur, j’ai visionné via Google Earth les images de l’université de Blida 2 datant du 29/07/16, il y a effectivement au sud notamment 03 batiments en forme de compas, mais honnetement que peut-on en conclure au vu de ces formes ? Est-ce juste un hasard, une forme architecturale banale, ou une confirmation non équivoque de la présence des Maçons chez nous ? Sincèrement je ne suis pas convaincue, même si de nos jours tout est possible, d’ailleurs qui aurait pensé un jour qu’un fauteuil roulant dirigerait un pays comme l’Algérie ? Au passage, je suis curieuse de savoir qui est le bureau d’architecture qui est à l’origine de ce compus ?
    Bonne journée.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

    • Dria
      16 novembre 2016 at 17 h 50 min - Reply

      chère@Fatma
      a vous d’en tirer les conclusions , pour ceux qui n’ont pas la chance de voir ces édifices du ciel, vu d’ avion , google earth ou google maps apaiseront vos curiosités pour google maps allez y sur image satellite , quand vous avez du temps sillonner les images satellites de nos édifices récents et vous aurez des surprises , pour commencer passer par le sheraton club des pins de stawali , le nouvel aéroport d’Alger ….et faites nous part de vos trouvailles…
      pour les bureaux d’architectures j’ai d’autres chat à fouetter, bien qu’eux ils proposent et c’est les nôtres qui ont accepter , il n’ya aucun délit sur ce plan

      Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • fatma
    16 novembre 2016 at 20 h 15 min - Reply

    @Dria
    Bonsoir cher Monsieur,
    Les deux terminaux ainsi que l’entrée principale des passagers de l’aéroport d’Alger ressemblent clairement à de grands éventails japonais et c’est encore plus édifiant pour le Sheraton Club des pins, mais il est vrai aussi qu’ils épousent parfaitement la forme d’un compas ouvert et d’une équerre, symboles faut-il le rappeler des francs-maçons. Que faut-il en conclure ? Je vous avoue sincèrement que je ne sais pas, je reste dubitative car si cela venait à se confirmer autant dire adieu notre pays.
    Bonne soirée

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos