Édition du
11 December 2016

Ya Hbab Rabi yal elmoumnines.

08c-le-hicRédaction Maghreb Emergent

jeudi 3 novembre 2016

La Banque africaine de développement approuve un prêt de 900 millions d’euros pour l’Algérie

Ce prêt financera un « Programme d’appui à la compétitivité industrielle et énergétique » qui vise, selon un communiqué de la BAD, à « améliorer le climat des affaires grâce à l’ouverture de l’économie, à l’amélioration du cadre de l’initiative privée et de l’activité économique », ainsi qu’à « améliorer l’efficacité du secteur de l’énergie et promouvoir les énergies renouvelables pour une offre énergétique durable ».

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, dans un communiqué, l’approbation par son Conseil d’administration, le 2 novembre 2016, d’un prêt de 900 millions d’euros pour le Programme d’appui à la compétitivité industrielle et énergétique en Algérie (PACIE). Le conseil a également approuvé le « Document de Stratégie-Pays Intérimaire pour la période 2016 -2018 », qui présente le cadre stratégique et le contexte du réengagement financier de la banque en Algérie, lequel réengagement s’articulera autour du « soutien à la transformation du secteur énergétique » et à « l’appui à l’industrialisation, à l’amélioration de la compétitivité et au développement des chaînes de valeur ».

Le PACIE, indique le communiqué, « répond au besoin pour le pays d’améliorer la résilience et la compétitivité de son économie, et d’établir de solides bases pour une croissance durable, créatrice d’emplois et de richesse ». Il vise, explique la BAD, à « créer des conditions propices à une croissance inclusive en Algérie à travers la mise en œuvre de réformes économiques, de manière à assurer une consolidation budgétaire par l’amélioration de la mobilisation des recettes intérieures et la rationalisation des dépenses ». Il vise également, poursuit-elle, à « améliorer le climat des affaires grâce à l’ouverture de l’économie, à l’amélioration du cadre de l’initiative privée et de l’activité économique », ainsi qu’à « améliorer l’efficacité du secteur de l’énergie et promouvoir les énergies renouvelables pour une offre énergétique durable ».

 

La BAD : « L’Algérie doit mener une politique économique rigoureuse »

Pour la BAD, la baisse des revenus pétroliers de l’Algérie suite à la chute des prix du brut dès juin 2014 met ce pays devant l’obligation de « diversifier son économie » et de « renforcer sa compétitivité en vue de créer plus d’emplois, surtout pour les jeunes ». Elle la met également devant l’obligation de « mener une politique économique rigoureuse », laquelle exige « une consolidation budgétaire, par une meilleure mobilisation de ses recettes et une rationalisation de ses dépenses ».

Le PACIE, assure la BAD, « sera bénéfique à toute la population algérienne à travers l’amélioration de la compétitivité qui soutiendra la croissance et la création d’emplois ». Ainsi, bénéficiera-t-il aux PME aussi bien qu’aux investisseurs et à ces « auto-entrepreneurs » et « travailleurs indépendants » constitués en grande partie de jeunes et de femmes.


Nombre de lectures : 1755
3 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • rachid dahmani
    3 novembre 2016 at 12 h 43 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Maintenant qu’on a dilapidé tous les sous des hydrocarbures, on s’attaque aux sous des prêts bancaires. Si on n’a rien développé avec nos sous pendant cinquante ans, je me demande comment on va développer quelque chose avec la même caste au pouvoir et avec l’argent des autres. Bonne journée.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 7

  • bakhta
    3 novembre 2016 at 17 h 37 min - Reply

    Aucun espoir pour ce pays…le peuple a perdu tout confiance c’est fini.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • AMAR MOKHNACHE
    3 novembre 2016 at 20 h 32 min - Reply

    ce qu il en coute d amarrer toute une nation a un baril de petrole ! jamais une faillite n a ete si bien reussie!!! il y avait tellement d argent qu il ne se sentait pas genes de se vetir en pere NOEL et faire des pelerinages d une wilaya a l autre distribuant des envelopes tout azimuts ! JAMAIS UN GACHIS N A ETE SI BIEN PENSE ET si bien REALISE !!!A UN CERTAIN MOMENT SI SELLAL S SENTAIT SI FORT QU IL N HESITAIT PAS A DECLARER AUX JEUNES DEBITEURS ANSEJ: n ecoutez personne MARIEZ vous C EST VOTRE ARGENT!!! durant toute une decennie pleine de faste la depense publique s exprimait dans toutes ses splendeurs durant des annees de « L’ALGERIE » en france et ces nombreuses capitales de la « culture » arabe ou l argent coulait a flot..aussi bien a tleMcen alger constantine paris….IL Y AVAIT DE LA SOUPE POUR TOUT LE MONDE ….AUJOURD’HUI ET COMME SI RIEN N ETAIT LA RIGUEUR SE CONJUGUE A LA RATIONALITE TOUT AZIMUT..ET A L HYPPOTHEQUE DES BIJOUX DE FAMILLE POUR UN VAGUE PROJET « AMELIORATION DE L EFFICACITE ENERGETIQUE » QUAND ON SAIT QU ACTUELLEMENT L ENSEMBLE DES EQUIPEMENTS DE L INDUSTRIE DE L AGRICULTURE ET DE TOUS LES AUTRES SECTEURS SONT ENERGIVORES ET N ONT JAMAIS PRIS EN COMPTE CETTE CULTURE D ECO ENERGIE ET QUE MEME LA SURCONSOMMATION DE CARBURANT ET D ELECTRICITE EST SUBVENTIONNEE IL Y A DE QUOI ETRE INQUIET DE QUELLE COMPETITIVITE PARLE T ONT…DEJA AVEC DES PRIX SUBVENTIONNEE LES POSTES CONSOMMATION D ENERGIE DE TOUS LES PRODUITS FABRIQUES LOCALEMENT SONT SURELEVES IL Y A GASPILLAGE…MEME LES CIMENTERIES ET LES ENTREPRISES DE GRANULAT NE COMPENSE E PAS L ENERGIE REACTIVE ….
    IL Y A DE QUOI ETRE INQUIET ET IL SERAIT JUDICIEUX AU MOINS DE CONSACRER UNE PARTIE A UN PLAN DE MISE A NIVEAU DU SECTEUR DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LE CADRE D UNE COOPERATION COMPLETE (formateurs et equipement) …avec presque 1000 MILLIARDS DE DOLLARS DE DEPENSE LE SUD QUI NOUS NOURRIT DEMEURE DANS LE MEME ETAT DE PAUVRETE ET DE SOUS EQUIPEMENTS….AVEC LA CRISE EN PERSPECTIVE IL NE LEVERA JAMAIS LA TETE…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos