Édition du
5 December 2016

21e anniversaire de l’assassinat de Mbarek Mahiou

MahiouIl y a 21 ans, disparaissait notre compatriote Mbarek MAHIOU.
Economiste, militant des droits de l’homme et membre (trésorier) de la direction du Front des Forces Socialistes, il a été lâchement assassiné ainsi que son neveu le 4 novembre 1995, à Kouba (Alger), à quelques jours des « élections » présidentielles, une mascarade électorale en pleine « sale guerre » et à laquelle le FFS appelait au boycott. Cet universitaire, était connu pour son infatigable combat pour les droits de la personne humaine et la démocratie. Lors du procès intenté à Paris par le sieur Nezzar au sous-lieutenant Habib Souaïdia en juillet 2001, Hocine AÏT AHMED, Rahimahou Allah, déclarera : «Non seulement on confisque le pouvoir, ses richesses, la mémoire, mais aussi, quand « ils » veulent régler leurs comptes internes, ils s’envoient des messages en ciblant des personnalités. On a ciblé notre trésorier, on l’a tué en pleine campagne électorale».

رحمهم الله برحمته الواسعة و اسكنهم فسيح جنانه

Salah-Eddine SIDHOUM.


Nombre de lectures : 865
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • AMAR MOKHNACHE
    4 novembre 2016 at 14 h 51 min - Reply

    Allah yarrahmou! C’est vraiment impossible de croire un jour que l’assassinat des tres nombreux hommes, militaires, presidents, intellectuels ou militants des droits de l homme soit un acte terroriste au sens marginal ! Non il y a des lignes rouges mais il y a aussi des hommes qui se sont investis gardiens du temples qui tracent des lignes rouges et qui regle les problemes de pouvoir par l assassinat et le meurtre..si quelque part l etaux international se resserre sur ces pratiques il n en demeure pas moins que les methodes deviennent plus raffinees : on installe d abord des barrieres juridiques pour barrer l acces au pouvoir de tous les profils genants et si cela ne suffit pas on simule des accidents qui n arrivent qu a ces militants…
    c est le profil de toutes les dictatures qui arrive au pouvoir souille de sang et blanchi par des mascarades electorales que l environnement international n arrive pas encore a imposer un cadre repressif a meme de neutraliser…MEME L HISTOIRE DU PAYS ENSEIGNE A NOS ENFANTS A ETE SCIAMMENT FALSIFIEE POUR IMPOSER CES FORFAITURES QUI ONT REUSSI A FAIRE DE L ALGERIE UNE REPUBLIQUE COUSCOUSSIERE FRAGILISEE PAR LA CORRUPTION ET L EXCLUSION DE SON ELITE DANS LA CONSTRUCTION DE SON AVENIR….QUAND ON ARRIVE AU SANG POUR ACCEDER AU POUVOIR C EST QUE QUELQUE PART LES SCRUPULES SONT COMPROMISES…

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • rachida
    4 novembre 2016 at 21 h 29 min - Reply

    « ils » laissent une page noire en héritage pour leur progéniture, l’Histoire les rattrapera.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Kaci Seddiki
    5 novembre 2016 at 15 h 30 min - Reply

    Bonsoir,Si Salah Eddine,je vous remercie de vous souvenir de cet abominable acte ,commis par le régime en place,entraînant encore une fois des veuves et des orphelins ,tout comme l’a été la liquidation de Ali Mecili,combattant de la démocratie et de la liberté.Ces actes barbares montrent-encore une fois-que le régime de brigands qui nous opprime depuis 1962 ne partira que forcé.Aucune dictature au monde ne s’est effritée d’elle-même ! Croire que ce système -bâti sur la rapine,l’assassinat et la vengeance(en effet sa participation à la Révolution est nulle,il doit empêcher ses auteurs authentiques de s’en prévaloir) -tombera de lui-même est une erreur.Il ne tombera que par la force et celle-ci ne peut venir d’abord et avant tout des jeunes militaires vivant au sein du peuple,dans la misère ambiante,dans le mépris total du possédant,alliés à une intelligentsia à créer !
    KS

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • djelloul habib
    5 novembre 2016 at 22 h 15 min - Reply

    Paix à la mémoire des braves.Tout croyant convaincu sait que leur sang rejaillira sur les assassins,leurs complices actifs ou passifs,leurs progénitures.C »est peut être leur sacrifice eux et les Chouhadas (jusqu’à présent vain) qui est notre véritable malédiction.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • rachida
    5 novembre 2016 at 23 h 58 min - Reply

    un coup d’éclat pour faire tomber le régime, remplacer la classe de 62 par une autre classe.
    il y a d’autres formes de luttes intelligentes et pacifiques pour aller vers une gouvernance fédérale, « chacun chez soi et les moutons seront bien gardés.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos