Édition du
5 December 2016

POUR LES PEUPLES ARABES, RIEN DE MIEUX QU’UN DICTATEUR A POIGNE, N’EST-CE PAS ?

FillonVincent Geisser
In Facebook

 

 

 

 

François Fillon : « Il faut aider le régime » de Bachar al-Assad

Décidément, l’orientalisme politique a encore de l’avenir en France. Et ce n’est pas la Révolution tunisienne qui est venue bouleverser les représentations mentales solidement ancrées de nos politiques français qui restent persuadés que la démocratie n’a aucun avenir dans le monde arabe et que les peuples de la région méritent bien des dictateurs à poigne.

Dans leur perception, les Arabo-musulmans restent de « grands enfants » et des « tribus turbulentes » qui méritent la trique, le fouet et la gégène, l’électricité dans les parties génitales, etc. et toutes sortes de traitements pourvu qu’ils se tiennent tranquilles (surtout qu’ils n’immigrent pas chez nous et qu’ils ne mettent pas des bombes dans nos jolies villes européennes). En somme, nos leaders français continuent à percevoir l’horizon politique du monde arabe à travers l’alternative « radicalisme islamique », d’un côté, « autoritarisme séculariste », de l’autre. Et, leur choix est clair : mieux vaut un despote, un « Pinochet arabe » pour reprendre l’expression de mon collègue François Burgat, qu’un démocrate, perçu comme trop intelligent et donc trop faible pour des « peuples incultes ».

Illustration parfaite dans le discours de François Fillon, le grand vainqueur de la primaire de la droite :

« Il faut aider le régime de Bachar al-Assad qui, avec tous les défauts qui sont les siens, est sur le point de tomber » (François Fillon, Europe 1, 15 septembre 2015).

Au passage, nos politiques français oublient un peu trop vite que Daesch, c’est aussi le produit de l’autoritarisme et que finalement l’agitation du spectre du terrorisme permet de justifier leur tyrannie et leur présidence à vie.

Médiocrité d’une vision politique française qui a conduit durant des décennies à soutenir les pires des régimes autoritaires dans le monde arabe (monarchies héréditaires ou vraies-fausses républiques où les enfants succèdent aux pères) et qui continuent à agir avec force aujourd’hui. L’orientalisme politique a encore de l’avenir !

Avec une telle représentation du monde arabe, la France est vraiment mal partie !

Vincent Geisser


Nombre de lectures : 1325
5 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • fatma
    21 novembre 2016 at 18 h 55 min - Reply

    Ce que rapporte ce journaliste n’est pas un scoop, je dirai même que c’est une vérité de Lapalisse, cette politique de la France en particulier et des occidentaux en général remonte déjà à quelques décennies pour ne pas dire à quelques siècles. Le problème est chez nous, et la question est plutôt de savoir quand est-ce que nous, nous allons décider de prendre notre destin en main.Ces anciens colonisateurs sont dans leur role, ce n’est certainement pas eux qui vont nous aider à nous émanciper. Le changement c’est pour eux, après Trump que personne n’attendait, voilà Fillon en France que les sondages ne donnait pas du tout favori. Chez nous c’est l’immobilisme, la paralysie totale ou pour faire comme les gens du FLN c’est le changement dans la continuité.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 12

  • ALIPO 20-100
    21 novembre 2016 at 20 h 12 min - Reply

    Ce qui est plus plausible d’apres une certaine presse alternative

    ‘’les groupes d’extrémistes utilisent des armes provenant de pays-membres de l’Otan en Syrie et en Irak et, de cette manière, l’Alliance soutient le terrorisme et les meurtres de civils, a déclaré le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan intervenant à une session plénière de l’Assemblée parlementaire de l’Otan qui se déroulait à Istanbul.

    « Est-ce que vous savez que les armes conçues par nos amis sont utilisées par des groupes radicaux en Syrie et en Irak, des groupes que nous considérons comme terroristes ? Nous avons obtenu ces armes et nous savons leurs numéros de série », a affirmé M. Erdogan. Le président turc a exhorté l’Otan à ne pas faire de distinguo entre les groupes extrémistes puisqu’ils commettaient tous des crimes, et a mentionné surtout le Parti de l’union démocratique (PYD) et les Unités de protection du peuple (YPG), insistant sur le fait qu’il ne fallait accorder aucun soutien à ces groupes kurdes. Tandis que l’Alliance ne qualifie pas certains de ces groupes de terroristes, elle a assuré à Ankara ne pas livrer d’armes à ces groupes. Ainsi, ces armes auraient pu tomber entre leurs mains il y a longtemps avant que le conflit n’embrase le Proche-Orient. Une coopération entre Moscou, Ankara et Damas pour sortir de l’impasse syrienne? Selon M. Erdogan, cité par l’agence de presse turque Anadolu, la lutte contre Daech ne fait pas du PYD et des YPG des troupes gouvernementales. De plus, l’Otan pourrait ainsi entamer des livraisons d’armes au Front al-Nosra (rebaptisé Fatah al-Cham), coupable de centaines de morts parmi les civils, mais aussi opposé à Daech. La Turquie qualifie de terroriste le Parti de l’union démocratique, qui est l’équivalent syrien du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit en Turquie) et dont la branche armée est connue sous le nom d’Unités de protection du peuple. Fin août, la Turquie et ses alliés ont lancé l’opération Bouclier de l’Euphrate afin de chasser les djihadistes de la ville de Jarablos. Cependant, la partie turque a également annoncé que l’opération visait à nettoyer non seulement Daech du territoire, mais également les unités kurdes.
    A MOUSOUL IL YA DES TERRORISTES MAIS A ALEP IL YA DES CIVILS

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • rachid dahmani
    22 novembre 2016 at 8 h 26 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Il faudrait juste savoir de quel problème il s’agit. De quel problème on parle ou bien quelle est la question posée par les différents intervenants sur la syrie à laquelle ils apportent et développent leurs idées, opinions ou proposition. L’occident a effectivement sa vision sur le monde arabo musulman et ce n’est pas demain que cela va changer en l’état actuel des choses. C’est aux peuples arabes et musulmans d’agir à l’effet de leur faire changer cette vision. Cependant, actuellement il y a que le peuple syrien est en train de souffrir le martyr. Vous conviendrez qu’avec cette guerre c’est le peuple syrien en premier qui en subit ses affres Et de ce fait la problématique (sur cet aspect) se pose en tant que telle et que Bachar el assad qu’on dit responsable de ces atrocités avec ses bombardements est bien soutenu par la Russie. Autrement dit pour arrêter ces bombardements et ces crimes contre le peuple syrien il faut éliminer Bachar el assad et donc la Russie de poutine avec. Question: est ce que c’est possible? Réponse Non. Donc le peuple syrien continuera de souffrir et donc si on lui veut du bien il faudra amener à la table Bachar El assad et éventuellement poutine. Et donc pour moi (même s’il y a d’autres idées derrières) François Fillon a raison sur cette question posée telle quelle. Bonne journée à tous.

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 2

  • amar MOKHNACHE
    22 novembre 2016 at 13 h 42 min - Reply

    Les dirigeants occidentaux s accommodent des dictatures arabes et en tire enormement de benefices! avec la france bon an mal an C EST 70 % DU COMMERCE EXTERIEUR QUE L ALGERIE REALISE COMME IMPORTATIONS..CELA PEUT S EVALUERA DES DIZAINES DE MILLIERS D EMPLOIS ils feront tout pour entretenir ces dictatures on les protege on les soigne….en contrepartie ils sont la pour promouvoir la culture gauloise consommer et se soigner en francais…donc il n y a rien a attendre de fillon jupe ou sarkozi nos chefs financent meme leurs campagnes electorales (sous le pompeux chapitres de budgets des services exterieurs) les indigenes que nous sommes ne pourrons rien fairepour changer quoi que ce soit ce sont eux qui nous choisissent nos dirigeants et nous avons bien vus commentLES FORCES DE L EMPIRE SE SONT SOLIDARISES AVEC SISSI POUR ACHEVER MORSI….ALORS BECHARD LUI UN ALLIE DE TAILLE D ISRAEL..IL A TENUET A RESISTE A TOUS LES OURAGONS ET CE N EST PAS PARCE QU IL EST FORT !!!

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 4

  • Ali SBIH
    22 novembre 2016 at 19 h 06 min - Reply

    Salam Alikoum

    Tractations , alliances ,pirouettes ,une danse macabre autour d’un peuple.

    Il ne s’agit pas d’un conflit mais de plusieurs sur fond de courants religieux, d’ethnies ,avec beaucoup d’acteurs, ……de souffleurs et une seule constante des Peuples qui se font massacrer de tous les cotés et tous les jours .

    Ce serait intéressant de savoir comment et pourquoi l’équilibre de la région façonné pendant des décennies par le Père ASSAD ,avec la bénédiction des Puissances ,a cessé de l’être .

    Comment et pourquoi la Syrie s’est « démilitarisée » et le Liban a pris la relève en devenant le porte drapeau de la lutte contre Israël grâce aux subsides de l’A. Saoudite et l’assistance militaire de l’Iran.

    Comment les populations Kurdes et les minorités Chrétiennes ont été invités en catimini dans le conflit qui dépasse aujourd’hui la Syrie et comment l’Europe Unie est également impliquée ,contre son gré , dans une solution à très court terme en ayant échoué à réguler les flux migratoires.

    Le Moyen Orient est complètement déstabilisé à l’exception D’Israël.

    Les courants populistes ont le vent en poupe ,ils font tomber progressivement les courants traditionnels.
    Mr Trump sera il un nouveau F.D .Roosevelt ,imprimera t il un nouveau souffle de prospérité sur les USA ,et sa version du Plan Marshall sera-t-elle de « pomper » le reste du monde au lieu de donner ,rançonnera t- il ses anciens alliés ,une pratique maffieuse née au USA faciliter le bizness en se faisant payer !

    Argent contre protection ,c’était sa campagne ,Pour nous rien de nouveau ,nos chefs ont l’habitude de cette thérapie ,à moins que ……. Mais il ne faut pas rêver !

    Ce commentaire vous plait ? : Thumb up 0

  • Congrès du Changement National

    Galeries photos