Édition du
24 September 2017

Corruption dans le monde : Transparency International épingle à nouveau l’Algérie

https://www.algerie1.com
Par Amina Lakri| 25 Janvier 2017 
 
Dans son dernier rapport sur la corruption dans le monde en 2016, publié ce mercredi, l’Organisation non gouvermentale (ONG), Transparency International, a classé l’Algérie à la 108e place sur 176 pays étudiés.

Selon l’ONG qui estime qu « aucun pays n’a obtenu un score parfait dans l’Indice de perception de la corruption 2016 »,l’Algérie a enregistré un recul important, puisqu’elle se classait 88e sur 168 pays en 2015, nettement mieux qu’en 2014, mais toujours parmi les pays les plus dévastés par la corruption.

Et c’est le cas, toujours selon l’ONG, de nos voisins magrébins, où la corruption fragilise et traumatise l’économie. Ainsi, la Tunisie arrive 75eme, et la 90eme place revient au Maroc.

S’agissant des pays du Moyen-orient, Transparency International estime que parvenir à endiguer ce fléau n’est pas pour  demain la veille. « Malgré les changements politiques qu’ont connus les pays arabes pendant les six dernières années pour combattre en endiguer la corruption, les résultats ne sont pas encore tangibles », lit-on dans le même rapport.

Il est à souligner que pour Transparency International, la corrélation est importante entre la corruption et les injustices sociales «La corruption se nourrit du populisme et vice versa, ce qui conduit inéluctablement à la montée des politiciens populistes», estime l’organisation non gouvernementale.

En revanche, ce sont les pays européens qui souffrent le moins de corruption, et ont en commun, « un gouvernement transparent, la liberté de la presse, la garantie des libertés civiles et des systèmes judiciaires indépendants», affirme l’ONG.

Enfin, selon les conclusions de l’étude, la Nouvelle Zélande est première au monde aequo avec le Danemark, quand au Soudan, il est classé tout dernier.


Nombre de lectures : 2260
PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

Congrès du Changement Démocratique