Édition du
28 March 2017

En Réponse à la création du RPK…je vous dis…

Abdelkader Saadallah

Bonjour mes amis fondateurs du RPK (Rassemblement Pour la Kabylie), “…un lieu de rassemblement pour tous les Kabyles qui partagent le projet d’une large autonomie politique de la Kabylie…”
Ces extraits font que des personnes comme moi sont exclus, car je ne suis pas “kabyle”, pour être plus exact je dirais “kabylophone”, (ou encore “Berberophone”), et encore moins vivant sur la terre de Kabylie, bien que je sois très attaché à ce que les géoscientifiques appelle la Grande Kabylie et la Chaine Calcaire du Djurdjura. Avant d’aller plus loin dites-moi, vous la mettez où la frontière ce territoire, que vous voulez autonome, qui porte le nom de Kabylie ? Pourquoi Ain Temouchent est exclu ? Alors que par son nom elle est d’origine berbère ! Et pourquoi le Hoggar où les peintures rupestres s’exposent sur roches depuis des siècles du Tifinar ?
C’est-à-dire pour vous aider à tracer la carte de la Kabylie, elle dépasse largement toute l’Algerie, indépendante et autonome depuis plus d’un demi-siècle, grâce à la lutte et aux sacrifices d’innombrables de tous ses coins.
Aussi je vous le dis tout simplement et directement, votre mouvement est voué à l’échec ! Je suis désolé d’être aussi brutal car moi je vous aime et je ne veux pas vous voir détruire votre energie. Je ne vous dis pas Bravo, et je dirais tout simplement que c’est une création d’illusions et donc de découragements !
Je suis conscient de votre frustration, elle devenue mienne depuis ce jour qui a fait suite au printemps berbère de 1980, où je commençais un travail qui allait me prendre 10 ans dans cette région magnifique de la Grande Kabylie. Mes premiers regards c’est pour admirer et découvrir, sans discuter avec X ou Y, combien ces gens-là sont attachés à leur terre, leur langue, leur cultures. Leurs racines se confondent avec les roches et les crêtes des montagnes où ils s’accrochent, et cela depuis des siècles. Je pourrais vous dire encore plus sur tous ces points qui ont fait que mon admiration n’a fait que se développer et s’étendre. Une grande partie de l’Histoire de tout mon pays et mon peuple est enracinée ici !
Mais, il y a cette injustice dans la définition de notre identité, algérienne ! Elle remonte loin dans l’histoire, des politiciens vous diront que la première crise éclata en 1949. D’autres encore vous diront qu’à l’Indépendance, notre identité avait ses 3 volets, berbère, arabe et française, deux ont été écarté, pour ne laisser qu’un seul, qui n’a fait que poser d’autres problèmes. Et, pour ma part, quand en commençant à militer dans le parti encore clandestin du PAGS, et que des patriotes et proches, devenus des ami(e)s me posaient la question simple, “…et le Kabyle langue et culture…”, du temps où pour une chanson, une berceuse que toute femme chante en clandestinité à son bébé, on risquait la prison, ou l’exil, alors je n’avais pas de réponse et je devais à mon tour en référer au RP (responsable politique) que devait encore rapporter au dernier maillon de la Direction Clandestine. Le retour de tous ces étages avaient été une brochure qui expliquait comment la question des langues et cultures avaient été réglé en URSS par la construction du socialisme, et donc, une question à régler plus tard…car elle avait été aussi posé avant …et encore avant…et pour finalement la retrouver encore et encore devant soi, d’une génération à une autre et d’un système à un autre.
Et alors on fait quoi ?
Pour ne pas encore m’étaler et abuser de votre temps, je vous dirais qu’il faut que nous toutes et tous, les algériens de tous les coins, quelle que soit leur langue maternelle se disent que cette question amazigh est notre question à nous tous et pas seulement des kabylophones. Un programme que nous devons élaborer et prendre en charge ensemble ! Je vous remercie pour votre attention.


Nombre de lectures : 5889
48 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • Mezghena
    27 février 2017 at 18 h 57 min - Reply

    Je suis kabyle, kabylophone, et la plus grande escroquerie envers ma culture kabyle vient de ce mouvement qu’on a erige en porte parole de la culture kabyle, alors qu’il en est sa plus totale negation.




    0
  • AIT RAHMANE
    27 février 2017 at 23 h 46 min - Reply

    Je viens de prendre connaissance comme tout le monde de la création de ce mouvement.j’ai compris que ce mouvement demande « une autonomie de gestion » de la région, à l’instar des modèles existant de part le monde (espagne, belgique etc…). Ce qui est valable pour toutes les autres regions du pays pour sortir du modele de systeme jacobin français ou TOUT se decide à Alger avec son lot de corruption, de piston etc.
    Un espagnol d’andalousie n’est pas interdit de sejour à Barcelone (Catalogne), de meme que la kabylie n’est pas fermée et ne le sera pas dans un modele autonome. Je dis que si ce modele puisse apporter un mieux à la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption,le chomage, je suis preneur.
    Il ne faut surtout pas le comprendre uniquement à travers l’angle linguistique (ce probleme est reglé constitutionnellement).
    Et puis, celà reste une expression démocratique: meme si on n’est pas d’accord, il faut accepter que les gens s’expriment. Le debat est ouvert. Tant mieux.




    2
  • fatma
    28 février 2017 at 0 h 59 min - Reply

    A mon avis les vraies questions à poser sont les suivantes :
    1-Pour quelle(s) raison(s) une partie des Algériens en sont arrivés à demander leur autonomie ?
    2-Tout en condamnant toute forme de séparatisme, peut-on honnêtement affirmer que le jacobinisme actuel basé sur la concentration de tous les pouvoirs au centre et aux mains d’une junte qui s’est accaparée de toutes les richesses du pays, soit le meilleur système politique pour notre pays ?
    3-Les systèmes basés sur une juste répartition des pouvoirs et des richesses entre les différentes régions (de type fédéralisme) ne sont-ils les meilleurs au monde ? Exemples : Suisse, Allemagne, États-Unis, Canada, Brésil, Argentine, etc.. Pourquoi sommes nous condamnés à suivre fafa dans tout ce qu’elle fait y compris dans ses lacunes ?
    De mon point de vue, le problème réel n’est pas dans le tracé des frontières de la Kabylie, je suis certaine que personne y compris les séparatistes du MAK ne souhaite réellement diviser l’Algérie, ces derniers le revendiquent par dépit et ils sont encouragés et poussés dans cette voie par les tenants du pouvoir. Aujourd’hui il est vrai c’est une partie des Kabyles qui sous de vocables différents demandent une autonomie gestion parce qu’ils sentent et ce n’est tout à fait faux, qu’ils sont victimes d’un ostracisme de ce pouvoir mafieux depuis l’indépendance. Cette partie du territoire a toujours été à l’avant-garde du combat pour les droits et les libertés des citoyens depuis les turcs à ce jour, c’est sa particularité et on ne peut pas le nier. Nous ressentons tous un blocage systématique du pays, un horizon bouché, une absence totale de stratégie alors au lieu de chercher des poux à notre chère Kabylie frondeuse, cogitant ensemble la main dans la main avant que ça ne fasse tache d’huile et que ça ne deviennent incontrôlable. Bonne nuit à tous




    2
    • smendou12
      28 février 2017 at 16 h 57 min - Reply

      Bonjour, Pour une fois que je suis d’accord avec vous!; Pourquoi on doit suivre ce pouvoir qui ne respecte ni les droits de l’homme ni le respect a la vie individuelle!? Sachez Madame que je ne suis pas Kabyle, mais je peus l’être je ne sais pas, je suis née dans l’une des plus vieille commune d’algérie mais bon, je partage votre avis concernant le fédéralisme cependant les pays que vous avez eu le plaisir de citer dans votre écrit ne sont pas forcément un exemple mais c’est vrai sont mieux que nous en matière de stabilité économique.




      2
  • rachid dahmani
    28 février 2017 at 15 h 23 min - Reply

    Bonjour à tous,

    Avec un système mafieux qui a confisqué la parole et les libertés au peuple depuis la guerre « d’indépendance », faut il s’étonner qu’il y ait des réflexions à même de singulariser les régions, les origines, les langues…etc? certainement pas. Et il serait naïf de croire que les motivations de chacune et chacun n’ont pas de dénominateur commun. Les formes de mise en place dans la revendication « commune » sont multiples et sont sujettes à débat à l’instar de ce qui peut être constaté dans d’autres pays. Il est certain cependant que la motivation suprême de chacun est de se libérer de l’emprise de ce pouvoir qui contrôle tout et partout. A défaut d’un soulèvement pouvant conduire le pays à une catastrophe sanglante, il y en a qui réfléchissent pour une option plus soft avec un peu d’égoïsme. Mais c’est tout à fait naturel à l’heure d’un renouveau mondial aux projections totalement incertaines surtout pour un pays comme le nôtre.




    1
  • Alilou
    28 février 2017 at 17 h 46 min - Reply

    Le fédéralisme à toujours été d’un apport positif à un pays.
    Les usa, le Canada sont des exemples.
    Pourquoi pas en Algérie.
    Je suis partant et je suis 100% en accord avec Aitrahman et Fatma.

    On crie toujours au loup…c’est peut etre la que réside la solution à tous nos problèmes.

    Mais ne vous inquiétez pas….les patrons de l’Algérie vont encore faire appel à leurs chiens pour dénigrer tout mouvement de sortie de crise




    2
    • said
      5 mars 2017 at 16 h 35 min - Reply

      absolument




      1
  • fatma
    28 février 2017 at 20 h 51 min - Reply

    @smendou12
    Que vous soyez d’accord ou pas avec moi n’est pas un souci vous conviendrez, l’essentiel c’est que chacun respecte l’avis de l’autre. Il en est de même de vos origines, que vous soyez Kabyle, Souk Hrassi ou Bachari vous êtes d’abord Algérien et ça devrait suffire amplement et sans avoir à renier vos origines.
    Entre nous, et à titre d’exemple si le Wali de Biskra était un Biskri authentique, le Wali de Saida était un Saidi authentique ect ..etc…..et si chacun d’eux agissait en chef de gouvernement local, je suis certaine que l’Algérie fédérale aurait aujourd’hui fière allure et que les populations locales se donneraient au travail à cœur joie.
    Si des débats lucides et responsables avaient été posés sur des questions aussi importantes que le modèle de gestion politique et économique de notre pays, le peuple algérien s’en sortirait sans aucun doute grandi et l’Algérie avec. Chaque citoyen donnera son propre avis et argumentera sa position sans invectiver ses concitoyens, alors et seulement alors nous pourrons dire que nous sommes sur la bonne voie. Par contre, si nous continuons à croire que le monde entier complote contre nous, alors la bonne vieille « main de l’étranger » aura encore de bons jours devant elle et le sommeil profond dont on nous a plongés persistera ad vitam aeternam.
    Quant aux pays fédéraux donnés à titre d’exemple, ce sont les premiers qui me sont venus à l’esprit, il y en a plusieurs autres comme l’Autriche, l’Australie, le Mexique, la Belgique, la Russie, l’Afrique du sud, l’Inde, l’Espagne, on peut même considérer le cas du Royaume Uni avec le mode d’autonomie de gestion accordé à l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord …, il faut préciser néanmoins que le fédéralisme adopté par chacun de ces pays n’est pas nécessairement uniforme, chaque pays l’adapte à ses besoins spécifiques. Toujours est-il, il est indéniable que les populations respectives de ces différents pays semblent s’en accommoder, ce qui n’est pas toujours le cas pour les pays gérés par des pouvoirs centraux qui sont souvent hégémoniques et despotiques.




    3
    • rachid dahmani
      1 mars 2017 at 14 h 30 min - Reply

      Bonjour,

      Avec des SI on airait très certainement conquis et dompté l’univers entier depuis sa particule élémentaire jusqu’à ses gigantesques trous noirs. Avec des SI on peut s’en aller allègrement échafauder les théories que l’on veut. Mais même avec des SI on ne peut absolument pas effectuer la liaison entre nos raisonnement et nos visions avec la réalité des choses. On en conclu qu’il faut supprimer les SI et opter pour l’information réelle du fonctionnement de notre pays ainsi que toutes ses anomalies pour ainsi prétendre appliquer la solution idoine. Maintenant il est vrai que le diagnostic du mal de notre malheureux pays a été effectué depuis un bon bout de temps, malheureusement la solution semble difficile à mettre en oeuvre rapidement et montre qu’elle nécessite beaucoup de temps, le temps nécessaire à l’usure du mal. Bonne journée les amis.




      0
    • said
      5 mars 2017 at 16 h 44 min - Reply

      vous avez absolument raison, l’autonomie est la seule alternative pour sauver ce qui peut l’ etre encore , mais certains parmi ceux qui sont contre ,ont des desseins inavoués, ils sont donc malhonnetes ou alors ils mangent dans le meme ratelier comprenez qu’ ils beneficient de rentes et de privileges qu’ ils ne veulent pas perdre.Pour ces gens là ils pensent  » après moi le deluge ».Tant que ces entités machiavelique n ‘ont pas disparues, nous ne verrons pas le bout du tunnel.




      2
  • Mohammed
    28 février 2017 at 22 h 24 min - Reply

    Concernant le fédéralisme de par le Monde;on me dit là haut,que la Catalogne,après plusieurs décades de fédéralisme,veut prendre son Indépendance par rapport à l’Espagne.
    Après le succès d’une consultation populaire organisée par la région catalane en 2014,mais considérée comme « illégale » par Madrid.Et,suivie par une condamnation du président Artur Mas.
    La question qui se pose,Pourquoi pas l’Indépendance tout court de cette Région??
    Après tout,les Sociétés Humaines ne sont pas Statiques tout comme les Frontières des Etats,des Pays,des Régions..Sont aussi vivants comme l’est le Corps Humain.
    Pour autant ce Dernier est Enclin à des Accidents,à des Maladies,à la Vieillesse et à la Mort.
    Tout comme les Sociétés,les Civilisations Humaines Atteignent une Certaine Apogée
    puis la Descente aux Enfers et à l’Enfermement,peut être aussi que c’est le Début de la Fin de cette Vieille Europe que l’on dit « Unie »,alors que tout la « Désunie »
    à commencer par les Langues,et les Cultures..
    Faisant de la Fiction.Qui Sait?
    Cela commencerait,peut être,par l’Espagne qui serait complètement désintégrée comme l’eut été à « l’Epoque des Mamaliks » juste avant la « Reconquista » au Moyen Age.Et,ce Mouvement d’Indépendance finirait par atteindre toute l’Europe qui deviendrait ainsi une sorte de Peuplades facilement Recolonisables tout au long de ce 3ème millénaire et tant mieux pour l’Humanité qui est Malmenée et Torturée par les Arrogants et les Puissants de ce Monde.




    1
  • Ait Amar
    1 mars 2017 at 2 h 11 min - Reply

    .

    DES AUTONOMISTES SANS AUTONOMIE.
    .
    La première question qui s’impose s’agissant de tout mouvement ou parti, c’est la question de son autonomie, sa marge de manœuvre, sa liberté d’action vis à vis de telle ou telle officine du Pouvoir dictatorial militaire en place
    .
    Mais on le sait depuis le début, ces autoproclamés animateurs du RPK / Manipeste Kabyle ont été briefés et chauffés à blanc par les ‘ officiers traitants ‘ de la Gestapo d’Alger. D’ailleurs? ces Agitateurs s’activent librement sur le terrain, sans être inquiétés par ce principal Appareil de répression et Centre névralgique de la Junte militaire régnante. Des Agitateurs impliqués dans les Secteurs administratifs et économiques (sic!) contrôlés largement et tenus par les Maitres de ladite Police secrète ‘ gestapiste ‘
    .
    Et puis, ‘ comment par ailleurs aller vers l’autonomie sans une consultation préalable de la population, des partis politiques, des élus, des intellectuels, des acteurs économiques, des syndicats, du milieu associatif, etc., tant au niveau régional qu’au niveau national ? Comment aller vers l’autonomie sans des études préalables de faisabilité et de viabilité, sans un large mouvement d’adhésion, de communion, de soutien et d’accompagnement, sans la comparaison et la confrontation avec d’autres scénarios tout aussi envisageables à l’échelle nationale ou même africaine ? ‘….’ Comment débattre sérieusement d’autonomie ou de quoi que ce soit en Algérie alors que la population est soumise à une intolérable pression sociale, que le pays est toujours dans l’impasse sur le plan politique, alors que la couverture médiatique est quasiment monopolisée par le pouvoir et ses relais, alors que la violence continue ? ‘ ( Achab Ramdane A propos de l’autonome de la Kabylie Novembre 2001 algeria-watch ).
    .
    RPK : UNE RAMIFICATION du MAK, le MAK : RAMIFICATION du RCD (CREE par la SM) …..
    .

    .
    CONCURRENTS BELLIQUEUX :
    .
    Il ne faut-il surtout pas céder à ces ‘ concurrents belliqueux, offensifs, va-t-en-guerre, condescendants et provocateurs. D’ailleurs et on l’a bien remarqué, leur réaction viscérale et épidermique révèle plus leur amateurisme et une posture victimiste et naïve, qui montre leur faiblesse, et ils n’ont ni leader d’envergure, ni personnalité dotée de charisme ou d’aura, ni capacité de mobilisation, encore moins un quelconque champ d’audience. De plus, ils interviennent auprès de tous les sites kabyles pour demander la suppression des commentaires virulents qui les gênent, les dérangent, les blessent par les vérités exprimées. Il faut ajouter aussi que certains de ces ‘ concurrents ‘ (très ‘ conflictuels ‘ , cultivant l’adversité et l’animosité…) ne cachent pas leur ferme volonté de contrer le MAK, en créant le leur, et avaient fait moult déclarations hostiles, dans ce sens, publiées par les médias contrôlés par l’aile dure du Pouvoir militaro-mafieux. Ce qui nous renseigne sur leur obédience et leurs liens certains avec les Officines criminelles et manipulatrices de la Junte dictatoriale régnante ….

    Oui pour le débat d’idées et le respect mutuel (vraiment mutuel), ainsi que la volonté de pacifier les rapports, et les contacts (francs et transparents) quand ils sont possibles, mais pas d’accord pour céder à ce qui s’apparente vraiment ‘ à l’offensive, à l’attaque ‘ , prenant prétexte de commentaires d’internautes qui n’engagent en rien la responsabilité du mouvement X ou Y ou des ses dirigeants …..

    Bien plus, et c’est amplement révélateur, ces autoproclamés Animateurs du désormais RPK (ex-MK, ex-Forum, x…) veulent bannir le droit et la liberté d’exprimer des postions très ‘ oppositionnelles ‘ contre le Pouvoir militaire en place, et menacent les sites et blogs makistes, ainsi que les militants…..
    .
    DES SIGNES QUI NE TROMPENT PAS, DES TRACES QUI NE S’EFFACENT PAS :
    .
    La présence des Animateurs du Manipeste (devenu RPK) à une marche (03/10/2015) du RCD à Tizi-Ouzou confirme les supputations selon lesquelles ces gens vont rouler pour le RCD et Said Saadi aux prochaines mascarades électorales et politiques. On le sait ces gens du Manip’peste sont très hostiles au MAK-GPK, au FFS et au MCB (même mort)…. Leur texte ‘ inaugural ‘ a été écrit essentiellement par un sulfureux journaliste (ancien détenu -1980 et 1985-, co-fondateur du RCD (qu’il a quitté par la suite), puis s’est réconcilié avec Said Samedi et Ali Yahia en 2011, dans le cadre de la CNrCD….Bref !

    Or, le désarroi et la désaffection à l’égard des partis, sont tels qu’aucune formation politique ne peut mobiliser ou drainer des foules, hors des dates commémoratives ou festives (20 Avril, etc.). La population en a marre des partis particiaptionnistes, électoralistes, ‘ attirés irrésistiblemnt la mangeoire ‘ , courant pour les profis et les avantages divers et variés, en cautionnant les stratégies du Pouvoir militaro-mafieux…..

    Ce RPK se situe ‘ à-côté ‘ du RCD, lequel ne cesse de tenter de se relooker, de changer de look, et entreprend de se redéployer en Kabylie, aidé comme toujours par les durs du Régime militaire, et en s’appuyant sur les gens du désormais ex Manip’peste Kabyle, comme ‘ béquille ‘…. pour siphonner le MAK. Mais les cercles militants et oppositionnels radicaux n’ont jamais pardonné au RCD et à ses ‘ dirigeants ‘ leur allégeance aux Généraux criminels et prédateurs de la sinistre SM-DRS, laquelle SM-DRS constitue la main de fer et le bras politique du Pouvoir dictatorial militaro-mafieux…….

    Et puis, et puis, de nos jours, tout le monde sait que le RCD est un parti créé ‘ avant termes ‘ par l’aile ultra du Régime dictatorial militaire, le puissant Clan Belkheir-Ayyat-Belkaid-Khédiri (puissament amarré à la puissante SM) en l’occurrence pour neutraliser et casser le MCB, mouvement ‘ populaire, rassembleur, fédérateur, très oppositionnel ‘ , ce dont le Pouvoir militaro-mafieux craint vraiment…Et que le RCD demeure encore et toujours un parti-officine, au service du néo-DRS. Comme tous les partis, ce RPK et ce RCD n’ont rien d’oppositionnels, ne remettent pas en cause le Régime militaire, ne dénoncent pas ses crimes de masse ….
    .
    L’IMPACT IMMÉDIAT, LA VISÉE RÉELLE, LE BUT FIXE, LES OBJECTIFS ASSIGNES
    .
    C’est ce qu’il faut essayer de scruter, déceler, décoder, décrypter.
    Et l’on s’aperçoit que ce RPK est créé pour casser le MAK, comme le MAK a été créé pour fractionner le RCD, ce RCD créé pour tuer le MCB (épaulé par le FFS et la LADDH), etc. etc. ……
    .
    Il faut démasquer cette manoeuvre divisionniste, ce façonnage artificiel du champ politique et médiatique, et dénoncer fermement ce Pouvoir militaro-mafieux (SM-DRS-CSS) manipulateur, intrigueur, comploteur, corrupteur, diabolique, pret à tout pour  » diviser totalement, afin de régner durablement  » …..
    .
    UN  » MODUS OPERANDI  » BIEN CONNU : DIVISER POUR REGNER
    .
    C’est la Police politique qui fait défait, créé des structures (des partis-officines, des associations relais, des institutions-alibis), puis les fractionne, les joue les uns(e)s contre les autres, pousse à l’affrontement ….
    .
    Ce RPK N’EST NI RASSEMBLEUR, NI FEDERATEUR, NI UNITAIRE, NI OPPOSITIONNEL
    .
    Pas un mot, pas une ligne contre le Pouvoir militaire en place, donc pas oppositionnel, et ne pourra donc pas prétendre rassembler, fédérer et unir des masses, lesquelles masse sont profondément enragées contre la Junte dictatoriale régnante. On le comprend bien, et on l’a dit dès les premiers textes publiés au nom du Manifeste Kabyle : ces agitateurs sont là pour siphonner le MAK, et …….. servir les Maitres de la Gestapo locale qui les ont sponsorisés et propulsés au devant de la scène …..
    .
    ON L’A VU DÉJÀ : LA SM AVAIT CRÉÉ le RCD pour CASSER le MCB, PUIS RAMIFIÉ ce RCD EN TROIS (MAK, MPA, MK) etc. etc.
    .
    Le ‘ façonnage artificiel du champ politique et médiatique ‘ a commencé depuis 1988, date de la ‘ fausse ouverture politique ‘ par laquelle la sinistre Sécurité militaire avait créé / ‘ fécondé in vitro ‘ dans ses Labos’ des partis-officines, des associations-relais, des médias-propagandistes, chacun sa note distinctive, ou sa sa chanson particulière, ou sa percussion singulière, mais roulent tous pour les Généraux criminels et mafieux …… Le RCD, ce premier parti créé par la SM qui amarrait et donnait sa puissance au Clan Belkheir-yyat-Belkaid-Khédirir-Mégueddem & cie a été ainsi fractionné par la me^me SM qui l’avait instigué, car c’est cette Police politique qui fait et défait, créé et recréé, divise, sépare, isole, instrumentalise, manipule, élève les uns contre les autres, sème la zizanie, attise les haines, et déclenche les accrochages …..




    0
    • Mennad
      1 mars 2017 at 15 h 57 min - Reply

      .
      LE POKER-MENTEUR CONTINUE !
      .
      Notoirement connus dans la région, ces  » agitateurs  » sont venus du RCD (créé par la SM)et/ou du MAK (ramification du RCD de la SM) ou du MPA/UDRs de Benyounès (autre succursale de la SM).
      .
      C’est dire qu’ils ne sont ni autonomes, ni libres, ni indépendants, ni rassembleurs, ni fédérateurs, ni unitaire, ni oppositionnels …. et ne sont donc pas crédibles, pas légitimes du tout, et ne pourront donc pas avoir un ancrage populaire, opérer une quelconque  » percée politique « .
      .
      Parmi ces autoproclamés (sponsorisés et propulsés par la SM/DRS) Animateurs du MK et du désormais RPK, certains sont dans les Secteurs (Pharmaceutique, Import, Hôtellerie, Restauration, Immobilier, etc.) tenus et contrôlés par les Officiers de ladite Police politique … qui les instrumentalise.
      .
      Ils sont là pour  » diviser-isoler-séparer-singulariser-délégitimer la Kabylie (une région, plusieurs départements), donc la  » neutraliser  » (politiquement), et ainsi garantir un  » sursis assuré  » pour le Régime militaro-mafieux …
      .
      Ce RPK sort des Labos’ de la SM/DRS/CSS, comme la majorité des partis(-officines), des associations (-relais), des médias (-propagandistes) ….




      0
  • Dria
    1 mars 2017 at 10 h 27 min - Reply

    Il existe déjà un état fédéral en algérie, constitué par deux fédérations qui cohabitent a merveille.

    – un état contituée par des dérigeants qui nous gouverne actuellement ayant pour capitale « club des pins », ils n’ont aucun problèmes même pas ceux des embouteillages quotidien,

    – le reste du peuple ou  » chercheurs de pains », ont pour capital Alger, ils se partagent ce qui restent de la cagnotte, 90% n’ont jamais visité le  » club des pains » …

    Moi je dis qu’avec le RPK on aura trois fédérations, sans rien changé aux acquis des deux existantes déjà et sans changé rien aux vraies problème de l’Algérie.. Donc à mon avis ces n’est pas une question de mode de gestion mais plutôt de mode de gouvernance existant, ou l’injustice et l’impunité sont érigé en loi,

    Les « chercheurs de pains » doivent libérer « le club des pins » rétablir l’INDEPENDANCE de la JUSTICE en premier afin de gouter a l’INDEPENDANCE confisqué en 1962 …

    Au lieu de voir Grand et de rassembler en songeant à une vraie confédération des pays du GRAND MAGHREB regroupant les états du pays de TAMAZGHA on préfère créer des petites cofederations pour donner plus d’autonomie a l’État du Club des pins….




    0
    • rachid dahmani
      2 mars 2017 at 8 h 24 min - Reply

      Bonjour Dria,

      Moi je regarde en ce moment et je suis avec plaisir les débats et les infos sur l’élection présidentielle Française. ça me fait rigoler des fois, ça me fait réfléchir aussi, mais surtout ça me révolte souvent et tu devines pourquoi. Cependant ça me rassure d’un autre côté sur ma façon de voir les choses, la nature de l’être humain, son comportement, ses agissements…etc. Je me donne raison en quelque sorte dans l’analyse que je fais de l’humain que nous sonnes. Bonne journée l’ami.




      0
  • nihan
    1 mars 2017 at 17 h 53 min - Reply

    Bonsoir; je respecte les kabylophone au même temps je n’ai vraiment marre de ses kabylophones qui sont : les Sidi said, les Sellal, les Ouyahia, les autres déguisés les Haddad et le matin dz etc…qu’ils soient kabyles ou pas je m’en fous c’est leurs problème mais beaucoup parle au nom de cette région et se prétendent les vrais algériens et nous le reste on est les faux algériens ils nous ont déjà fait croire ce genre de manipulation durant les années noir « 90 » moi je vous cache rien je suis pour le retour des Turcs; rendez vous compte nous A Constantine depuis la Mort du défunt hadj ahmed bey et la ville ne cesse de souffrir; des élus corrompus, les veilles villes construit par ahmed bey comme la casbah et souika sont entrain de tomber en ruine, nous voulons vraiment que les hommes qui pensent à contruire des métros et des tgv reviennent dans notre ville on a vraiment marre de cette peste d’alger et d’ailleurs on vous supporte plus, on ne supporte! bonne chance a tout le monde. observation ; Boumedienne a fait un peus pour le pays, mais le petrol valait 12 dollar a l’époque, il a pratiquement construit les uniques infrastructures que nous possédons actuellement.




    0
  • AZAMUL.
    2 mars 2017 at 13 h 06 min - Reply

    Quand c’est « FLOU » c’est qu’il ya plusieurs loups.
    La raison d’être du F.L.N. de la nuit c’est la CH’KARRA…..!!!
    Cette année le nombre de CH’KARISTES est très important, (alors que les places sont limitées) les prochaines élections vont déboucher sur une guerre sans merci entre les charognards du F.L.N. de la nuit… !!!




    0
  • Ayyour Ziri Badis
    2 mars 2017 at 15 h 52 min - Reply

    Il n’est pas utile d’aller chercher le modèle fédéraliste aussi loin au canada, suisse, usa..etc

    le fédéralisme est un exemple qui peut être vu aussi en afrique, le nigéria, l’éthiopie, l’afrique du sud…etc

    il est là le fédéralisme en afrique tout proche et qui est éprouvé..

    c’est une solution idoine pour UNE ALGERIE FEDERALE dans toutes ses provinces..




    0
  • Alilou
    2 mars 2017 at 17 h 37 min - Reply

    On lisant les pots je suis certain maintenant que ce régime est puissant et nous nous sommes des maso nous adorons la torture.

    Nous sommes les champions toutes catégories confendue de la critique de constructive.

    Restons dans notre marasme notre misère et notre soumission. Vivons comme le chien de pavlove….

    Toute tentative de sortie de la marde de vie algérienne est vouée à l’échec tant ce gouvernement a une clique de défenseurs qui sont partout.




    0
  • fatma
    2 mars 2017 at 20 h 16 min - Reply

    @Alilou
    Tout comme vous Monsieur, je suis désolée de constater combien est encore loin le chemin vers l’émancipation de ce pays. Moi qui entrevoyait ici et là quelques lueurs d’espoir en dépit des gros nuages gris qui continuent de couvrir notre ciel, je me rends compte que ce n’est pas demain la veille, au contraire nous ne faisons que reculer. Je croyais que les temps ont changé et que les esprits sont de plus en plus ouverts, je constate malheureusement que certains voient des complots partout, la moindre petite avancée démocratique, la moindre lueur d’espoir est perçue comme un danger mortel. Ce sentiment défaitiste et rétrograde véhiculé et entretenu par les tenants de l’obscurantisme wahhabite et encouragé par les dictateurs au pouvoir, comme du reste dans tous les pays Arabo-musulmans, touche à présent une bonne partie de la population, il mènera sans aucun doute le pays vers l’abîme. Une grande partie de notre population est devenue hostile voire allergique à toute velléité de changement pour ne pas dire de progrès ou de modernité.
    On nous interdit de faire des suppositions, on n’a pas le droit de rêver, ya sidi de fantasmer, on ne peut même pas évoquer une simple petite idée même fausse ou irréalisable dans le contexte actuel sans qu’il y ait une levée de bouclier. Même les SI sont interdits parce qu’avec des SI nous dit-on « on aurait très certainement conquis et dompté l’univers entier depuis sa particule élémentaire jusqu’à ses gigantesques trous noirs. »
    En tout état de cause, je dis haut et fort et à qui veut bien l’entendre que je n’ai absolument rien à foutre du MAK, du RCD et de ce dernier né le RPK, je voulais simplement débattre de l’idée du fédéralisme pour savoir si elle conviendrait ou pas à notre pays sans plus. Pour ma part, je crois que c’est un mode de gestion idoine ou tout au moins qui comporte beaucoup d’avantages, c’est mon avis. Maintenant il y a forcément ceux qui ont des avis contraires et ils ont très certainement des arguments forts convaincants à faire valoir, alors qu’ils s’expriment dans ce sens et sans rentrer dans des polémiques stériles. Pour clore, je sais et je suis parfaitement consciente que nous n’avons aucun pouvoir pour changer les choses mais au moins rêvons un peu, c’est gratuit.




    2
    • Alilou
      3 mars 2017 at 19 h 58 min - Reply

      Soit c’est une république islamique bananière soit rien. …fédéralisme ???? c’est quoi ça ???? On veut couper l’Algérie. ..!!!! Yalatif…qui sont ces koufars????
      L’Algérie est une et inséparable. ….on parle de fédéralisme pas de séparation. …wake-up People. …

      Ettesse ettesse mazel elhal…..




      1
    • Jewdy
      5 mars 2017 at 15 h 59 min - Reply

      @Fatma:Ne vous découragez pas chère Fatma, continuez à nous abreuver de vos bonnes idées.Vous avez parfaitement le droit de vous exprimer en recourant si vous le souhaitez aux SI, même si cela ne semble pas plaire à ceux qui croient détenir la science infuse.




      2
    • rachid dahmani
      7 mars 2017 at 9 h 21 min - Reply

      Bonjour,

      Alors rêvons d’autant plus que c’est gratuit. Il aurait suffit juste de planter le décors, de baliser le chemin et de mettre les ingrédients nécessaires pour qu’on puisse fantasmer et rêver. Tous les rêves sont permis, même ceux de voir l’Algérie notre pays chéri à la pointe de toutes les technologies mondiales, de voir notre nation grandie et être l’une des premières puissances économiques et militaires sur la planète et que sais je encore. Notre pays sera l’un des plus enviés au monde. Il aura une agriculture à faire baver les occidentaux qui se débattent encore et tout le temps dans leurs problèmes d’invendus et d’inefficacité de leurs terres agricoles. Leurs agriculteurs vont rêver de venir travailler chez nous pour profiter de notre savoir faire. Notre pays, qui aura la maîtrise totale de l’arme de guerre imposera son diktat à tous les autres. Notre pays l’Algérie aura une vision telle qu’il aura résolu les difficultés des générations futures et aura relevé tous les défis par anticipation. Il domptera le ciel et l’espace et sera le premier à coloniser Mars pour mettre les assises du développement de l’humanité sur cette planète. Pour continuer à rêver, notre pays chéri aura solutionné le problème de l’écologie de la planète ainsi que celui de la transition énergétique et ce avant d’aller sur Mars. Mais s’il y a un rêve qui devrait tenir à coeur tous les Algériens, c’est juste celui où tous rendent compte au peuple, mais nous n’avons pas le droit (moi du moins) de rêver de cela, c’est ce qui ressort de tous les chemins balisés où ce rêve ne figure pas.




      1
      • Jewdy
        7 mars 2017 at 20 h 48 min - Reply

        On ne peut empêcher les hommes de rêver.Même les idéologies s’inspirent à l’origine du rêve.




        1
        • rachid dahmani
          8 mars 2017 at 14 h 47 min - Reply

          Bonjour,

          Mais qui empêche qui de rêver? le rêve étant permis mais il faut y aller pour ouvrir tous les esprits, d’autant plus que les idéologies s’inspirent du rêve. On en veut pour preuve l’état de la planète et les fascicules de toute la dispersion et de la diversité. Sauf que le rêve est immatériel, en attendant peut être de nouvelles idéologies inspiratrices qui ouvriraient d’autres pans de la science pour matérialiser le rêve. On se focalisera alors sur l’énergie noire, en vogue en ce moment et promise à de longues dissertations passionnantes…pour certains probablement. Bonne journée l’ami.




          1
          • Jewdy
            9 mars 2017 at 16 h 04 min -

            Bonjour

            On s’écarte du sujet initial qui posait la problématique de l’irruption du RPK sur la scène publique . Ceci ne veut pas dire que les questions que vous soulevez manquent d’intérêt.Bien au contraire, j’estime que l’écologie et la science sont des sujets qui passionnent de plus en plus le grand public.Ceci dit,la question de l’autonomie régionale est aussi,de mon point de vue, un sujet sérieux qui ne mérite pas d’être traité avec légèreté ou dérision.

            Bonne soirée




            1
          • rachid dahmani
            9 mars 2017 at 18 h 35 min -

            Bonjour,

            Si vous avez lu mon premier poste vous aurez certainement su que je prend pas non plus ce sujet à la légère même si beaucoup d’autres questions me passionnent énormément. je vous fais un copié collé de ma première intervention, car comme vous pourrez vous en doute j’aurais écris la même chose sur ce sujet;

            Bonjour à tous,

            Avec un système mafieux qui a confisqué la parole et les libertés au peuple depuis la guerre « d’indépendance », faut il s’étonner qu’il y ait des réflexions à même de singulariser les régions, les origines, les langues…etc? certainement pas. Et il serait naïf de croire que les motivations de chacune et chacun n’ont pas de dénominateur commun. Les formes de mise en place dans la revendication « commune » sont multiples et sont sujettes à débat à l’instar de ce qui peut être constaté dans d’autres pays. Il est certain cependant que la motivation suprême de chacun est de se libérer de l’emprise de ce pouvoir qui contrôle tout et partout. A défaut d’un soulèvement pouvant conduire le pays à une catastrophe sanglante, il y en a qui réfléchissent pour une option plus soft avec un peu d’égoïsme. Mais c’est tout à fait naturel à l’heure d’un renouveau mondial aux projections totalement incertaines surtout pour un pays comme le nôtre.

            Bonne journée l’ami.




            1
          • Jewdy
            9 mars 2017 at 21 h 18 min -

            Bonsoir
            J’ai bien lu votre première intervention où vous imputez,fort justement,la faute au pouvoir .Comme vous l’avez indiqué,depuis l’indépendance et même avant,celui-ci gère les contradictions,les particularismes et les antagonismes de la société dans le seul but de durer.Le reste de votre texte me parait imprécis et ambigu.De ce fait,il peux donner lieu à des interprétations divergentes.J’ai lu aussi vos autres interventions qui sont en décalage avec le débat du jour.J’ai senti comme une volonté de zapper le sujet.Je me trompe peut être mais c’est l’impression que j’ai eu et qui a suscité ma réaction.




            0
          • rachid dahmani
            10 mars 2017 at 20 h 15 min -

            Bonsoir,

            Les idées me semblent à priori claires…bon. j’essaie de me faire plus explicite surtout là où ça vous semble ambigu. Pour le reste de mes interventions qui peuvent paraître effectivement hors sujets, c’est en fait dans la continuité pour signifier qu’il est vain d’essayer de résoudre le problème que nous débattons dont la solution n’est pas pour demain. Ceci étant, je reviens à ce qui vous parait ambigu, Puisque l’on est d’accord sur le fait que le régime pourri est générateur d’un tel comportement de personnes qui par la force des choses se singularisent, il ne faut pas oublier la nature de l’être humain (j’en parle quasiment dans toutes mes interventions). L’être humain est naturellement égoïste vous en conviendrez. D’où l’assertion ‘Et il serait naïf de croire que les motivations de chacune et chacun n’ont pas de dénominateur commun’. Et ceci est valable dans tous les pays puisque la nature de l’être humain est la même partout. Sauf que dan les autres pays et plus particulièrement là où il y a une démocratie ou là ou le pouvoir rend compte au peuple, les revendications de chacun (de tous) qui portent l’intérêt personnel sont mises sur la table et débattues et il y a des gardes fou partout. ce qu n’est pas le cas chez nous, et donc avec le dénominateur commun (intérêt personnel) il faut trouver la bonne revendication pour se libérer du pouvoir. Et donc tout (de ce qui est possible) y passe, notamment l’extrémisme et la radicalisation. Enfin, comme ces radicaux (comme la régionalisation) peuvent conduire à une révolution sanglante, il y en a bien qui contrecarrent cette initiative mais toujours dans leurs intérêts aussi, d’une manière tout autant égoïste, et pour cela utilisent une manière plus soft plus faire passer leurs idées, et ils y arrivent, du moins c’est ce que l’on constate en comparaison de ce qui se passe dans les pays d’à côté et d’orient complémentent démolis. J’espère avoir été plus clair. Bonne soirée l’ami.




            0
          • Jewdy
            11 mars 2017 at 15 h 02 min -

            Bonjour

            Cette fois je pense avoir bien compris votre point de vue, même si je ne le partage qu’en partie. Vous affirmez que la solution à la question dont nous débattons n’est pas pour demain. A priori, nous n’en savons rien .Pour preuve, il y a seulement quelques années, le président lui-même affirmait que Tamazight ne sera jamais langue officielle. Les partisans du statu quo prédisaient une révolution sanglante si cette revendication venait à se concrétiser. Cette langue a été bien officialisée sans que le pays ne verse une seule goutte de sang. Le pouvoir et ses partisans ont toujours agité le spectre de la guerre civile pour freiner toute avancée de la question identitaire. En fait, cette guerre civile a bien eu lieu mais les militants identitaires de Kabylie n’y étaient pour rien.
            Encore une fois, je suis d’accord que le pouvoir manipule en jouant sur la nature égoïste de l’être humain comme vous le dites . Mais on ne doit pas nier qu’il y a une profonde aspiration des populations locales à affirmer leur identité et la fidélité à leur langue.Cette revendication vient de loin. C’est la révolution de novembre 54 qui a retardé son irruption dans l’espace public national.
            Vous assimilez les partisans de la régionalisation à ces radicaux et vous prédisez que leur démarche conduira à une révolution sanglante. Sur ce point aussi je suis ne pas d’accord avec vous. La régionalisation n’est pas porteuse d’idées radicales. Le FFS a été le premier parti à avoir introduit ce concept dans sa première plateforme il y a presque un demi-siècle. Est-ce à dire que le FFS est un parti radical ? A mon avis, la régionalisation, appliquée à tout le pays, est la solution idoine pour en finir avec la corruption, le népotisme et l’immobilisme de ce régime Jacobin.

            Bonne journée




            1
          • rachid dahmani
            11 mars 2017 at 18 h 31 min -

            Re bonjour l’ami,

            Je ne vais pas trop m’étaler car je sais que globalement on est à peu près d’accord. Je corrige juste une de vos interprétations, j’ai écrit que les radicaux comme la régionalisation peuvent conduire à une révolution sanglante, il y a une probabilité de non réalisation de l’événement, c’est une question de compréhension du lexique, peuvent conduire n’est pas probable à 100%. Ceci étant, lorsque je dis que la solution n’est pas pour demain, il me semble clair qu’il n y a qu’un seul problème au pays et tous le restant des difficultés et des problèmes en découlent de cette unique épine au pays. Le problème c’est comment démettre ce système mafieux de là où il est. Lorsque l’on aura trouvé la solution, qui n’est pas pour demain pour ma part et qui se situe dans le temps dans un siècle et demi à deux, alors on pourra poser d’autres assises pour remédier à tous nos problèmes qui pour moi seront tous techniques que n’importe qui d’entre nous d’un certain niveau pourra résoudre en un tour trois quart pour peu que les hommes qui dirigent soient honnêtes et rendent compte uniquement au peuple. On comprendra qu’actuellement ce n’est point le cas et que le système mafieux en place va perdurer pendant encore longtemps, lui qui s’est assis sur le pouvoir par la force et ne semble pas prêt à le restituer au peuple. Enfin et pour finir, je poserais la question suivante, quel est celui qui dispose d’une manne quelconque qui lui est tombée du ciel où qu’il ait prise par la force et qui l’enrichit sans effort aucun soit disposé à la remettre à un autre pour que ce dernier puisse en profiter de la même manière? Mieux, si celui à qui il l’a remet en y remettant le pouvoir, quelle garantie aura t’il de ne pas être passé à la barre du tribunal pour qu’on lui coupe la tête si le système nouvellement installé s’avère honnête et rend compte au peuple. Cela démontre que le système actuel usera de tous les artifices pour rester là ou il est, il pratiquera même la politique de la terre brûlée si nécessaire. Ce qui ne laisse pas présager de bonnes choses à l’avenir….dans une certaine probabilité. bonne journée l’ami.




            0
          • Jewdy
            12 mars 2017 at 13 h 05 min -

            Bonjour

            La description que vous faites de la nature du système est juste. Mais doit-on pour autant rester dans le constat et se contenter de dénoncer les abus de ce pouvoir. Pour ma part, je ne crois pas que l’immobilisme et le défaitisme puissent faire évoluer les choses. L’action violente n’est pas non plus une solution. Le désastre de la décennie noire, dont nous subissons encore aujourd’hui les séquelles en est la preuve. Il n’est pas possible, à mon avis, de faire des prédictions sur la durée du système. De nombreux régimes de part le monde, tout aussi violents, s’étaient écroulés au moment où l’on s’y attendait le moins.
            Pour revenir au sujet qui nous préoccupe, il faut bien reconnaître que la revendication identitaire de Kabylie a bien fait évoluer les choses même si, je vous le concède, les actions menées ont fait parfois l’objet de manipulation et de récupération. Mais au bout du compte, ce combat n’a pas été vain. Les résultats sont palpables même s’ils restent insuffisants. Cette expérience montre que quand un peuple croit profondément à la justesse de la cause qu’il défend, il finit toujours par imposer le changement. Cette expérience doit interpeller tous les sceptiques qui croient que le régime actuel est indétrônable.

            Bonne journée




            1
          • rachid dahmani
            13 mars 2017 at 12 h 25 min -

            Bonjour,

            on ne va pas se taire je crois su ce sujet. Dans le fond vous rejoignez ma pensée qui dit que le changement aura bien lieu et que c’est juste une question de temps. Il ira bien d’un siècle et demi à deux. Je ne crois pas non plus (également) que l’immobilisme puisse faire évoluer les choses, ni que la révolte sanglante soit la meilleure des solutions. Quoi que s’il faut passer par là on n’y pourra rien. Qui ne connait pas la révolution Française de 1789 à 1799 et le « guillotinage » à tout va avec toutes les conséquences et séquelles que ça a donné durant plus d’un demi siècle. Ce fut cependant une nouvelle ère…la république. De toutes les manières, il y aura changement d’une manière ou d’une autre, sauf que ça peut aller dans les sens, le bon ou le mauvais. C’est comme dans la relativité Générale d’Einstein lorsque’il a posé ses équations pour décrire notre univers. Il disait, je en sais pas dans quel sens ça va, mais je sais que ça bouge et ça ne peut pas rester immobile. C’est un petit peu la même chose et il faut beaucoup de temps, comme dans l’évolution de l’univers, pour constater un changement. Bonne journée l’ami.




            0
      • Jewdy
        14 mars 2017 at 11 h 21 min - Reply

        Dire que le changement aura lieu est un truisme.Rien n’est éternel en ce bas monde.La question est de savoir comment le réaliser.Il est évidemment préférable que ce changement ait lieu dans le bon sens.

        La révolution Française a généré des valeurs dont profite encore aujourd’hui le peuple Français.Ces valeurs n’ont malheureusement pas été appliquées en dehors de l’hexagone.Bien au contraire, c’est en leur nom que la colonisation a été conduite pour asservir d’autres peuples.On peut donc dire que cette révolution a été bénéfique pour le seul peuple Français même si ce dernier a payé le prix fort.

        Chez nous, la tentative de prise de pouvoir par les islamistes a non seulement engendrés des dégâts plus importants, mais elle a divisé durablement la société.Il ne sert à rien de se voiler la face,le peuple Algérien est profondément divisé.En 2001 plusieurs dizaines de jeunes ont été abattus froidement et des centaines d’autres blessés en Kabylie.Les autres régions n’ont exprimé collectivement ni compassion ni solidarité envers les victimes.Il est vrai que quelques personnalités des autres régions(universitaires, écrivains,avocats..) avaient dénoncé cette répression, mais globalement le peuple est resté indifférent,voire complice avec les autorités.Plus récemment, ce sont les événements de Ghardaia qui apportent la confirmation de la fracture béante qui divise le peuple Algérien.Il ne sert à rien de vouloir unir à tout prix des régions qui se détestent.La meilleure solution est de leur accorder le droit de se gérer elle mêmes dans le cadre de la régionalisation , étant entendu que ce projet doit concerner toutes les régions du pays.




        1
  • kamel
    4 mars 2017 at 12 h 01 min - Reply

    bonjour,
    apporter sa réflexion et proposer sa vision d’un un projet d’avenir pour la kabylie qui est la croisée des chemins est un devoir de tout kabyle où qu’il soit et le dernier mot reviendra aux kabyles en toute démocratie de choisir son destin. très sincèrement je ne vois ni la main étrangère comme le dis toujours le pouvoir en place et maintenant encore on est contaminé à voir la main locale « pouvoir » dès qu’on pense différemment de nous.
    nous croyons tous aux vertus de la démocratie alors la kabylie a le droit d’avoir plusieurs choix de projets pour son avenir et nous devrons respecter son choix.
    alors maintenant, MAK,RPK,citoyens et autres associations, proposez des projets d’avenir pour la kabylie en toute démocratie et surtout cessez les insultes et élevez le niveau du débat pour que la kabylie reprenne confiance en ses enfants.




    0
  • Dria
    4 mars 2017 at 13 h 16 min - Reply

    @Fatma @Allilou @Kamel
    Personne n’est contre le Fédéralisme , mais vous être entrain (je m’excuse pour l’expression) de Cogiter comme si on avait atteint le stade de trancher sur la question, revenez sur la terre d’Algérie qui se gère comme une boite privée par un cabinet noir que personne ne connait exactement….et qui se cache derrière des institutions Factices, que le peuple n’a jamais choisi , Assemblée populaire, Sénat, Wali, Maire,Ministre sont parachuté par le système non pas selon leurs competences mais selon leurs degrés d’allégeance et de médiocrités…

    Il faut vivre dans un état de droit, pour ensuite discuter, debattre et argumenter sur les différents choix et options qui s’offre a notre société, vous ne voyez pas que c’est une manipulation de plus même si ce n’est pas une elle sera récupérer et travestis par ce système ….

    Libérons nous du joug de ces nouveaux colonisateurs qui gèrent l’Algérie a l’image de notre fédération de football la FAF avec le soutien et la couverture de FAFA ah la fameuse alcarité de Hollande…

    Parler de fédéralisme dans les conditions actuelles c’est croire a l’État de droit et a la démocratie en Algérie …je n’accepterais jamais d’être un Con Fédéré.. A bon entendeur Salam




    2
    • rachid dahmani
      5 mars 2017 at 8 h 13 min - Reply

      Bonjour Dria,

      J’ai trouvé la solution pour tous les maux de notre pays. On doit avoir quelqu’un comme Hollande qui tiens les commandes du pays pendant au moins 5 ans. Puis, on fait des élections présidentielles ou Notre Hollande ne se présentera pas et où l’on verrait surgir un certain Fillon dont la campagne sera entachée de casseroles de toute part et un certain macron sortir de la BNA, de la BEA, de la BNP et de la CNEP. Puis surgira notre Marine Le Pen à nous qui défoncera toutes les portes, même celles entre’ouvertes. Et sur cette base je pense, je crois que je pourrais être le Melenchon de la scène. Bonne journée l’ami.




      0
    • Ait Amar
      6 mars 2017 at 6 h 10 min - Reply

      .
      LA QUESTION FONDAMENTALE, C’EST LA QUESTION (DE LA LEGITIMITE) DU POUVOIR
      .
      Rien n’est possible, ni paix, ni prospérité, ni sortie de crise, ni fédéralisme, ni autonomie tant que ce Régime militaro-mafieux (1962-2017), criminel et prédateur, sévit, domine, écrase le pays, préside à ses destinées.
      C’est dire que la question fondamentale, principale, primordiale, première, c’est la question du pouvoir, de la légitimité (ou l’illégitimté) du pouvoir, la question en suspens depuis 1962, date de l’installation de la Dictature militaire par les ‘ Officiers de l’Armée des frontières ‘, ralliés par les ‘ Officiers de l’Armée française ‘ (pudiquement appelés DAF, alors qu’ils n’ont pas desertés, mais téléguidés par De Gaulle) …..

      LA CHARRUE AVANT LES BEUFS ? QUELLE FUMISTERIE !
      .
      Ces zygotos et brobros veulent nous faire croir qu’il est possible de nous engager sur le chemin de l’autonomie, ou la régionalistion, ou le fédéralisme, et, comble de l’auto-ssuffisance et du zèle, prétendre ‘ mener la réflexion ‘ sur la ‘ refondation de la nation ‘, alors meme que la ‘ dégél n’a pas eu lieu « , et que nous sommes encore et toujours sous un Régime dictatorial ‘ militaire et mafieux ‘ (nature double) qui s »oppose au changement radical, refuse la transition vers la démocratie et l’Etat de droit …. car ça dérange les intérêts des Généraux prédateurs et sanguinaires, ça attenterait à leurs privilèges et avantages immenses, acquis par la ‘ ruse et la force ‘ (les deux axes de leur/s action/s et pratique/s). L’on découvre que ce genre de discours, de com’ arrange bien les Généraux qui jouent les prolongation, le prolongement de leur sysème militaro-mafieux, freinent et bloquent l’élan émancipateur …..
      .
      RPK : UN NOUVEAU PION DANS LE JEU DIABOLIQUE DES GENERAUX MANIPULTEURS de la SM-DRS
      .
      Bien malin celui ou celle qui parvient à déceler l’écheveau très complexe et opaque du système dictatorial militaro-mafieux en place (1962-2017). L’on peut se reférer à une anecdote racontée par la journaliste Mireille DUTEIL (La poudrière algérienne, Hachette-Pluriel), qui, au début des années 90, au commencement de la ‘ guerre interne ‘ (qui continue encore) avait posé une question à un Colonel à Blida, à propos du champ politique. Et celui lui répondit to de go : ‘ nous jouons au billard ‘. L’Officier insinuait qu’ils (les Militaires, les Généraux-et-les Colonels) jouent les uns contre les autres. Ils ont créé le RCD pour ‘ tuer ‘ le MCB (épaulé par le FFS et la LADDH), puis fractionné ce RCD en deux, le MAK de Ferhat et le MPA/UDRs de Benyounès (agent de la SM) …. et Boukrouh (PRA) est un Capitaine de l’Armée, bref. C’est dire que ces partis sont des officines, des succursales, des appendices, des agences, des chainons de la Police politique secrète. Idem pour ce RPK, ce RCD, ce FFS, ce PST, ce PT, ce PADS, ce MDS, cet ETTAHEDDI, ce FIS, ce PRA, ce MPR, etc. Il faut ajouter aussi que certains ‘ dirigeants ‘ (hum!) et leurs addjoints, marionnettes faut-il dire sont des Agents intégraux de cette Gestapo des Généraux-et-Colonels sanguinaires et prédateurs, ….C’est la SM / DRS qui fait et défait, créé et recréé, ramifie, fractionne, divise, sépare, instrumentalise, manipule, joue les uns contre les autres, élève tels contre tels, sème la zizanie, déclenche les affrontements ….. Ce RPK est créé pour fractionner le MAK, perpétuer la divion et discréditer le multipartisme. La SM-DRS-CSS fractionne et divise même les structures qu’elle créé, la division, le divisionnisme est pour elle une recette en or !
      .
      En effet, on s’attendait à ce que ce RPK allait être lancé dans ‘ l’orbite ‘ de la Police secrète. On le devinait depuis les premiers textes publiés au nom du Manifeste Kabyle (MK) dans El Watan et autres ‘ organes de propagande ‘ contrôlés par la SM-DRS. Les autoproclamés Animateurs du MK – le RPK désormais – avaient déjà produit plusieurs déclarations et appels contre le MAK . Bref, les Maitres de ladite Police politique créént le RPK pour casser le MAK, comme ils ont créé le RCD , instigué dans Les Bureaux des Généraux Belkheir (parrain de la Junte) et Ayyat (patron de la sinistre SM) …. C’est bien ça le ‘ Poker-menteur ‘ ou ‘ le Façonnage artificiel du champ politique et médiatique ‘ inauguré par ‘ l’ouverture contrôlée ‘ de 1988-89, où ladite Police politique secrète avait sponsorisé et propulsé au devant de la scène des faux-opposants, des pseudo-démocrates, des extrémistes de tous bords, chacun sa chanson spécifique, ou sa percussion distinctive, ou sa vulgate particulière …. mais tous roulent pour la Junte militaro-mafieuse.
      .
      C’est dire qu’il n’y a pas de parti ‘ libre, autonome, indépendant ‘ vis-à-vis des officines du Pouvoir dictatorial militaro-mafieux. Et que ces Généraux ne sont pas prêts à se résoudre pour accepter à ce que la société s’organise de façon autonome et libre, et se considèrent comme les propriétaires uniques et exclusifs de ce pays …..
      .
      Ce RPK n’a rien d’oppositionnel, rien de fédérateur, rien de rassembleur, rien d’unitaire, bien au contraire… et servira les Généraux, comme tous les partis ….hélas ! Il a été créé par la SM-DRS ‘ et ‘ pour siphonner le MAK (ramification du RCD … de la SM-DRS) et pour perpétuer la division, quasi-totale déjà ….. qui profite amplement et totalement au Pouvoir militaro-mafieux. La formule initiée par le Maréchal Bugeaud est toute trouvée par ces Généraux diaboliques et macchiavéliques de la SM-DRS : diviser, diviser encore, diviser toujour, diviser totalement pour régner durablement ….




      2
  • djamel
    5 mars 2017 at 21 h 18 min - Reply

    D’abord la kabylie existe-elle en tant qu’entité sociale ou culturelle ou enfin économique et cette dernière est la plus importante. La réponse est bien entendu NON. Les divergences entre les différentes composantes humaines en premier sont tellement flagrantes qu’elle ne tiendra pas le temps d’un discours.
    Il faut bien réfléchir avant d’annoncer un mariage qui n’a aucune chance d’être consommé faute d’accord sur plusieurs questions de l’histoire, de la linguistique, la vie quotidienne,les moeurs, les us et les coutumes.
    Viendra ensuite le futur sur lequel il faut se mettre d’accord au présent ou si vous voulez avant le départ.
    Parce qu’il n’est pas question de tomber dans le piège de la création d’un semblant d’état dans le seul objectif de permettre à certains assoiffés de pouvoir d’occuper des postes qu’ils n’ont pas eux la chance d’occuper dans l’état Algérie tant la concurrence est grande.

    A suivre.




    0
    • Hafidh Ferdjellah
      6 mars 2017 at 19 h 44 min - Reply

      Waouh @djamel, vraiment tu es trop fort ! Tu as l’art de faire de la critique sociologique et culturel sur la kabylie, mais jamais tu ne mets pas autant de « coeur » et « d’expertise » pour parler du reste du pays. Pour toi la kabylie n’existe pas en tant qu’entité sociale, culturelle et économique, donc en un mot elle n’existe pas en quelque sorte!! bravo ya le spécialiste de la Kabylie !




      2
    • rachid dahmani
      7 mars 2017 at 13 h 19 min - Reply

      bonjour djamel,

      ça a l’air intéressant. j’attend la suite.




      0
  • Tahar Mouzite
    6 mars 2017 at 19 h 35 min - Reply

    Ya dada @Ait Amar, tu vois partout du MAK, tu penses que le RCD est l’ennemi de l’Algérie, tu vois la « gestapo » partout, tu exiges une consultation des kabyles avant que cette région ne décide de quoi que se soit en toute chose (démocratie, gouvernance, autonomie, de fédéralisme, défense de l’amazighité etc… etc..), alors que tu n’as pas exiger que Bouteflika reviennent à la consultation populaire pour faire plus de deux mandats présidentiels. Tu es contre toute suggestion et toute proposition venant de la Kabylie qui tente de changer les choses. Tu es donc pour moi un défaitiste. Alors moi je te conseille une chose : il faut foutre la paix aux Kabyles et occupe toi plutôt du pouvoir qui nous asphyxie depuis 1962, et çà rendra service à la Kabylie dans le prolongement.




    2
  • djamel
    7 mars 2017 at 9 h 57 min - Reply

    Mr. Hafidh bonjour, d’abord je ne suis ni sociologue ni specialiste de la kabylie, je suis un simple citoyen de kabylie qui est né et habite en kabylie, région géographique de ce pays l’Algérie. Je me pose juste des questions car mes soucis c’est de ne pas avoir plusieurs niveaux de sangsues. Ceux qui sucent le sang de ce pays sont déjà trop nombreux alors je ne souhaite pas qu’il en est d’autres qui viennent s’ajouter. A titre d’exemple la L’A P W de Bejaia a été bloqué pendant plus de deux années par ses propres enfants et qui sont kabyles pour des intérêts purement bas, laissant ainsi toute une wilaya, déjà abandonnée par le pouvoir central, se débattre dans des problèmes. Parce qu’il me semble de par ma petite expérience dans la vie (je suis au seuil de 7 décades) que nous (les kabyles) ne sommes pas meilleurs que les autres.




    0
  • fatma
    8 mars 2017 at 9 h 01 min - Reply

    @Jewdy
    Bonjour, je pensais que vous exagériez un peu en parlant de ceux qui croient détenir la science infuse, mais tout compte fait je constate que vous avez vu juste et vous avez même touché la cible, la preuve on s’entête toujours à nous refuser de rêver. Fort heureusement le rêve tout comme l’oxygène d’ailleurs, sont des dons de Dieu, je vous laisse imaginer le désastre qu’aurait subit l’humanité s’il en était autrement. Passons à autres choses c’est mieux.
    Bonne journée




    2
    • Jewdy
      8 mars 2017 at 17 h 30 min - Reply

      Bonjour Fatma
      Vous avez raison, il est préférable de passer à autres choses, mais continuez à nous faire rêver avec vos contributions.Vous êtes sur la bonne voie.
      Bonne continuation




      2
  • ASSIL KSEL
    9 mars 2017 at 8 h 21 min - Reply

    Si vous citez les Etats unis,l’Argentine comme modèles de fédérations il faut souligner que dans ces pays l’esprit fédéré n’a été motivé ni par une culture ni par une langue ni par par une haine à l’égard d’une majorité mais purement économique.N’essayez pas d’argumenter le séparatisme et la division au sein d’une meme nation par du n’importe quoi….




    0
  • Zyriab
    11 mars 2017 at 9 h 50 min - Reply

    Effectivement .Tous les partis de gauche en Algérie n’ont jamais osé poser le problème de fonds car nos camarades surtout au sein du PAGS refusaient tout débat en Particulier concernant Sadek Hadjerès ses positions politiques ses accointances avec le fis dans les années 90 et la question qui fache ou était les lieux de clandestinité des dirigeants(Bachir Hadj Ali et Sadek Hadjerès ) (Même leurs épouses respectives ne le savent pas Lucette dans ses mémoires perd les pédales et Eliette refuse de répondre ) de août 1955 à février 1962 .Dans son ouvrage « Quand une nation s’éveille » Sadek évite la crise de 1948 au MTLD alors que Omar Aboudaoud dans « ses mémoires d’un combattant  » l’accuse clairement d’être l’instigateur de cette crise dite « berbériste au sein du MTLD « 




    0
  • water water
    27 mars 2017 at 19 h 39 min - Reply

    La déesse république a détruit les tribus, les peuples, les langues, les croyances pour en faire une seule créature au nom du salafisme grec et son démo machin : le citoyen copie conforme partout identique, sans ame, ni meme un sexe. Bref une unité virtuelle pour un monde virtuel.

    Il y un seul combat en ce monde, le salafisme grec avec ses héritiers de l’armées romaine contre le salafisme coranique.

    L’Islam fait la différence entre nation et patrie et cela dérange la déesse république et tous ses démo machin, démocratie, démographie… et j’en passe.

    Kabylie libre est une chose juste, singer en est une autre.




    0
  • Congrès du Changement Démocratique