Édition du
27 May 2017

MATVOTICH OU NON T’SOTI QUAND MÊME, LA QUESTION EST OUINE ET KIFACH : MILITER OU RENONCER

Libre Algérie

PAR SAAD ZIANE

 

Que DZjoker nous pardonne donc mais Manvotich ne veut pas dire Mansotich. La vraie question désormais est où va-t-on sauter et comment? Il n’est pas facile de contredire une chanson qui exprime avec truculence un feeling très largement partagé dans un pays où les classes populaires ont été durablement  dégoutées de la politique depuis les années 90.

 

« MANSOTICH ». La vidéo de DZjoker fait le buzz sur YouTube et c’est mérité. Il faut d’emblée dire notre « préemptive soutien » à l’auteur au cas où le Zoukhisme du régime déciderait qu’il est un « oulid Lahram » à traquer ou que le ministre de l’intérieur s’aviserait de le menotter.

DZjoker a le droit de ne pas voter, il a déjà le soutien des dégoutés, des rieurs et des persifleurs. Quiconque essaierait de l’attaquer pour s’être exprimé d’aussi belle manière sera couvert de ridicule. Il  faut en avertir les gens de ce système qui passant d’un contrôle plus ou moins soviétique de l’information sombrent désormais dans un Grinisme fumeux où faire le chambit passe pour être une gestion de la communication.

DZjoker a le droit de ne pas voter. Et de croire que « maysotich ». La nuance à faire aujourd’hui est: que l’on vote ou pas, on va tous sauter. Tous les indicateurs qui ont permis à ce régime de durer malgré nos dégouts sur fond d’usure généralisée du militantisme sont au rouge.

Avec le pétrole de schiste américain en embuscade, le pétrole continuera, au mieux, à tourner autour du niveau actuel de 50 dollars le baril. Il y a encore un peu de réserves de change, le gouvernement peut serrer sur les importations (cela a un cout) et sur les programmes (le btp s’en ressent déjà, des entreprises coulent faute d’avoir été payées par l’Etat, les bureaux d’architectes ferment), cela donne un peu de répit mais la tendance est là.

Fin d’époque

Les ingrédients sur lesquels repose le système ne vont pas tenir longtemps, nous sommes bien sur fond de présidence fantomatique dans une fin d’époque, une fin de régime qui aura réussi à faire fuir toute une génération de cadres et à dépolitiser de larges pans de la population.

Que DZjoker nous pardonne donc mais Manvotich ne veut pas dire Mansotich. La vraie question désormais est où va-t-on sauter et comment? Il n’est pas facile de contredire une chanson qui exprime avec truculence un feeling très largement partagé dans un pays où les classes populaires ont été durablement  dégoutées de la politique dans les années 90.

C’est bien durant ces années-là que le Manvotich est devenu la réponse des classes populaires à des « élites » qui ont craché sur le peuple de « gueux » qui a « mal voté » le 26 décembre 1991. A des élites  qui ont déclamé qu’il ne faut pas laisser l’avenir de l’Algérie être décidé par des « électeurs analphabètes ».

Pour les jeunes algériens qui s’éveillent à la politique sur les réseaux sociaux, il faudra rappeler aussi que de gens très sérieux parmi les élites politiques et médiatiques ont prôné un suffrage censitaire ou ont suggéré de repousser le droit de vote à 25 ou 30 ans.

On n’a pas fait cela bien sur, on nous a juste offert une guerre civile pour avoir « mal voti », suivi d’une loi sur la réconciliation qui impose le «bouche-cousu »,  on a caporalisé les partis et on a même créé un conseil de la nation pour se prémunir contre les « accidents électoraux ».  La politique a été réduite à un simulacre faisant le lit d’une réelle dépolitisation et d’une montée généralisée du bigotisme.

L’agenda à peine caché du parti affairiste

Pendant ces temps, des milliardaires ont surgi ex-nihilo sur le segment juteux du commerce extérieur. On a eu tant « d’affaires », de l’autoroute est-ouest aux petits « égarements » de Khelil dans l’affaire Saipem, qu’on ne compte plus.

Les affaires se suivent en plus ample au point de faire oublier le chouchou du pouvoir et des journaux que fut Moumen Khalifa. Assurément le régime a donné beaucoup de raisons à tous le monde pour continuer à déserter les urnes.  Ce que le Mansotich de  DZjoker exprime dans un langage frais qui fait mouche.

Mais pourquoi  Manvotich ne veut pas dire Mansotich ? Comment expliquer à des gens qui ont cessé de s’intéresser à la politique que des choses « se passent » dans ce système finissant qui refuse une transition transparente mais où une transition plus ou moins cachée est entrain de s’opérer.

Mais il faut rappeler d’abord que toutes les raisons invoquées par le DZjoker peuvent justifier de ne pas voter, mais elles sont aussi (et surtout) des raisons de se battre et de militer. Pas seulement sur les réseaux sociaux ou sur YouTube. Être dégouté par la manière dont le régime encadre la politique ne doit pas dispenser de faire de la politique. Surtout pas.

C’est bon de le rappeler car nous sommes dans un dramatique reflux du militantisme et de la quête d’un dessein collectif en rapport avec l’histoire du mouvement national et de ses objectifs.

 Par contre, la  classe affairiste née au sein du régime et qui est dans un concubinage durable avec ses appareils fait ouvertement de la politique. Elle « milite », elle a ses organisations, ses journaux, ses télévisions, elle a ses experts qui nous indiquent la «seule voie» à suivre pour l’Algérie…

C’est un vrai parti politique informel né au cœur de la prébende,  il se diffuse dans les partis du pouvoir et dans les institutions, il s’installe déjà comme une alternative à la perte de consistance du régime qui enserre l’Algérie depuis l’indépendance.

D’une dictature molle à une dictature rigide

Ce parti politique informel qui se prépare à prendre le pouvoir dans le cadre d’une transition cachée ne se heurte à aucune résistance sérieuse. Et pourtant, ce qu’il annonce ouvertement est la probable mutation du régime d’une dictature molle à une dictature rigide.

La chute des revenus pétroliers pèse déjà et elle sera plus lourde dans les prochaines années. Il ne faut pas chercher très loin pour trouver qui sera la variable d’ajustement de cette crise annoncée : ce ne seront pas ceux qui sont déjà au pouvoir ou frappent à ses portes mais bien les classes populaires.

Le discours rodé des experts a déjà fixé la ligne : fin des subventions, dégraissage de la fonction publique, désengagement de l’Etat… Les Algériens connaissent déjà le cheminement de la chute des prix pétroliers au milieu des années 80… pour finir, en 1994, au pic de la décennie noire, par l’ajustement structurel sous le FMI qui a mis sur le carreau des centaines de milliers d’emplois, cassé une capacité industrielle et provoqué un terrible désencadrement.

Cet ajustement structurel est passé dans un contexte de violences généralisées. Il risque de passer cette fois-ci, sur fond de dépolitisation générale, à travers une répression aggravée des militants politiques et des syndicalistes.

On va bien sauter, c’est presque inéluctable sauf découverte miraculeuse d’une deuxième Hassi Messaoud. La question pour les prochains mois et années est de savoir si la combinaison au pouvoir de la bureaucratie politique et de l’affairisme va être la seule à décider, en accord avec les «centres » extérieurs, de l’avenir immédiat du pays.

Ne pas voter peut se justifier. Se désintéresser de la politique l’est beaucoup moins. Car il faut bien le comprendre, le régime a atteint un tel niveau d’impotence que le «saut » va immanquablement venir. Tout indique, à moins d’une mobilisation citoyenne, qu’il le fera en vase clos dans des arrangements entre clans anciens et nouveaux oligarques arrivants.

Se désintéresser de la politique, refuser de s’impliquer – ce n’est pas ringard de militer, cela demande de la générosité – est le plus sûr moyen de les laisser décider comment se fera le saut ? Au détriment des classes populaires, sans l’ombre d’un doute. On aura sauté sans le savoir. Faudra-t-il chanter alors « Sotit Bla Ma drit » ?


Nombre de lectures : 3353
22 Commentaires sur cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

*

*

  • BOUDJELLAL
    28 avril 2017 at 20 h 08 min - Reply

    quoi ? vous croyez encore aux élections en algérie ? pour cela il faut qu’on soit d’abord indépendants , Ce qui n’est pas réel ;et ceux qui contestent cette réalité sont soit sous – développés soit ancrés dans un régime autoritaire qui triche avec le un peuple soumis durant des siècles . pour retrouver notre liberté ? IL FAUT SAVOIR LIRE (AQ’raâ bismi rabika) et remplacer l’anp par des professeurs CONSEQENTS ABON ENTENDEUR SALUT




    1
  • Driz
    29 avril 2017 at 0 h 28 min - Reply
  • settaohl@hotmail.com
    29 avril 2017 at 14 h 11 min - Reply

    sensationnel le message a passe merci dexister.




    1
  • Respectueusementvotre
    30 avril 2017 at 9 h 23 min - Reply

    Le « saut » est programmé depuis les années 80. Le point de chute est évident: le choix entre un pays détruit voué à la guerre civile comme tant d’autres avant nous ou l’allégeance à l’alliance OTAN-Arabie saoudite-Israel.
    Les plans des années 90 n’ont pas réussi mais celui des années 2000 semble irréversible. En fait, cette vidéo est, à mon sens, la deuxième réaction des artistes algériens, la première étant la vidéo de KBC qui a provoqué l’arrestation de son auteur.
    Dans un an le paysage médiatique va entièrement changer car il sera impossible de cacher les objectifs des uns et des autres et notamment l’asservissement de tous les partis d’opposition (à l’exception de 2 ou 3) et des médias à la mangeoire du pouvoir destructeur.

    http://www.lematindz.net/news/14398-la-programmation-de-la-lente-agonie-de-la-nation-algerie.html




    4
  • TAHAR
    30 avril 2017 at 15 h 19 min - Reply

    L’ALGÉRIE EST UN GRAND ET BEAU PAYS, MALHEUREUSEMENT IL N’EST EXPLOITÉ NI COTÉ POTENTIEL HUMAIN NI COTÉ POTENTIEL DES RICHESSES NATURELLES.
    —————————————————————————————————————————–
    IL FAUT CHANGER COMPLÈTEMENT LES POLITIQUES…ET PERMETTRE AU PRIVÉ DE S’EMANCIPER LA OU IL FAUT, ET OBLIGER UNE RIGUEUR ET QUALITÉ DANS TOUS LES SERVICES PUBLICS, À L’IMAGE DE CE QUI SE PASSE AILLEUR DANS LE MONDE.
    ——————————————————————————————————————————
    CHANGER LES POLITIQUES…C’EST VOIRE CE QUI SE PASSE AILLEURS, DANS LES PAYS DÉVELLOPÉS, ET L’APPLIQUER CHEZ NOUS…
    CHNGER LES POLITIQUES …C’EST IDENTIFIER LES CAUSES QUI ONT CAUSÉ LA DÉTÉRIORATION DE LA QUALITÉ DE VIE EN ALGÉRIE.
    UN PAYS DÉVELLOPÉ = UNE BONNE POLITIQUE NATIONAL
    UN PAYS SOUS-DÉVELLOPÉ = UNE MAUVAISE POLITIQUE NATIONAL
    ——————————————————————————————————————————-
    L’ALGERIE VA MAL..À voire seulement qu’est ce qu’on produit localement(20%) et qu’est ce qu’on importe(80%) pour notre consommation…
    L’ALGÉRIE VA MAL …Nos responsables se soignent à l’étranger, leur enfants étudient à l’étranger…
    L’ALGÉRIE VA MAL…Les dix dernieres années notre gouvernement a gaspillé 60 MILLIARDS $ ANNUEL en importations ….aujourd’hui ce meme gouvernement parle d’endettement et FMI !!!!!

    L’ALGÉRIE DE 2017 EST UN PAYS SOUS-DÉVELLOPÉ !




    2
  • water water
    1 mai 2017 at 18 h 44 min - Reply

    Un prisonnier au sens militaire, on lui donne à boire et manger, c’était l’Algérie d’avant 92.

    Un prisonnier au sens des hommes d’argent, doit s’auto entretenir et rester prisonnier, c’est l’ Algérie d’aprés 99.




    0
  • Si Salah
    2 mai 2017 at 9 h 14 min - Reply

    J’ai eu la très mauvaise idée de laisser mon no de portable sur ma fiche info au consulat de la RADP, et je suis depuis peu bombardé jour et nuit de SMS pour aller …voter. Ils m’informent qu’ils ont même transporté le bureau de vote dans un grand hôtel de la ville où j’habite et que je n’ai pas à me déplacer à leur consulat. Dommage qu’ils ne l’aient pas transporté dans ma salle à manger, parce que là, je crois que j’aurais hésité à ne pas voter pour ne pas incommoder mes hôtes…
    Tout en me régalant de ce zèle administratif, cela devrait malheureusement se terminer dans 2 jours. Après, ce sera comme avant: « M. flène est en réunion », « Mme flèna est en congé maternité », « tous nos représentants sont occupés (à gérer leurs afirate), veuillez rappeler le 31 Février prochain… », ou simplement  » tuuuut tuuuut tuuuut occupé…. »




    5
  • Tarak
    3 mai 2017 at 16 h 06 min - Reply

    Salut les boycoteurs

    Pourquoi je ne vote pas?
    1- J’habite à 10 Km de Boumerdes et 30 Km d’Alger, ma cité existe depuis 1982,les routes n’ont jamais été goudronnées sauf la principale d’entrée qui a été massacrée aussitôt suite à l’introduction du réseau de gaz naturel.
    2- Coupure d’eau presque quotidienne
    3- Coupure d’électricité intempestive et durant les qutre saisons qu’il pleuve ou non
    4- Nos enfants font plus d’un Km de marche pour rejoindre leur école
    5- Pas de transport ni pour les travailleurs ni pour les étudiants ou collégiens
    6- Absence de sécurité, pas de commissariat ni gendarmerie
    7- Ramassage des ordures 2 fois par semaine
    8- On se croirerait dans un autre pays par exemple GHAZA!!!!
    Et dire que ce vote se déroule en 2017!!!!!




    1
  • Alilou
    4 mai 2017 at 14 h 13 min - Reply

    Chah fina. Nous avons les maîtres que nous méritons

    Il falait sortir dans la rue en 2001 avec les kofars kabyles au lieu de prêter main forte aux musulmans hic….au micro…..

    Vivement demain je vais rigoler à plein poumons….la mascarade continue de plus belle….

    A quand l’occupation de la rue….? Car demain nous allons l’avoir jusqu’a la gorgé. ..

    Peuple sans identité ne peut être que soumis




    1
  • Alilou
    5 mai 2017 at 14 h 22 min - Reply

    38% de votants nous allons subir une assemblée élue (soit disant) par 38 de faux votants

    FLN
    RND
    ETC…..

    LA MÊME GANG DE VOLEURS EN CRAVAGÉ

    YA BOUGELB…..NOUS SOMMES VRAIMENT UN GHACHI….MÊME QUAND ILS NOUS L’INJECTÉ SANS ANESTHÉSIE ON CONTINUE D’ÊTRE DES SOUAIS. …

    J’AI LA CONFIRMATION AUJOURD’HUI QU’IL N’À RIEN À FAIRE….ILS ONT GAGNÉ

    PS: S’ILS VOUS PLAÎT YA CHOUHADA NE VOUS RETOURNEZ PAS DANS VOS TOMBES POUR CE PEUPLE…IL NE MÉRITE PAS VOTRE SACRIFICE




    2
  • Mohammed
    5 mai 2017 at 18 h 32 min - Reply

    =====Lecture dans les chiffres, même traficotés,du Carnaval Électoral ou
    =====Quand le pouvoir veut le « nanisme » du champs politique à l’Algérienne.

    ==Avec un taux de participation de 38 pour cent.
    Il décide:
    ==Sur 462 sièges,261 sièges sont revenus aux 2 partis majoritaires,(164 pour le FLN et 97 pour le RND)et les 201 sièges restants sont partagés entre 57 partis et listes d’indépendants.Donc,mise à part les 2 vrais faux gagnants avec à leurs soldes les 261 sièges,le reste du résultat est complètement aberrant avec 3,5 sièges pour chaque partis!
    Dans tout cela c’est le système qui est gagnant et qui veut Rester Roi Ad eternum.
    Diviser la société pour régner tout seul est le credo final de ce régime pourri
    (apparemment fier de la gestion catastrophique de sa Gérontocratie)qui n’a nulle part ailleurs(même dans les sociétés primitives)!

    Finalement le pouvoir veut nous faire croire:que la société est totalement divisée et ne pourra s’en passer de lui,(le maître échiquier, le sauveur des valeurs,pardon le voleur des richesses du pays); sans que l’Algérie ne soit complètement désintégrée.

    Moralité de l’histoire de ces élections bidons,le pouvoir oligarchique semble nous dire: »vous êtes encore mineurs pour prétendre à la démocratie réelle des nations adultes »!

    Effectivement,la balle est dans le camp du peuple avec sa jeunesse dynamique qui pourrait démontrer à ce pouvoir roublard que la partie n’est pas encore gagnée,
    à condition bien-sur de Se Rassembler et avoir comme seul But:
    faire éjecter de leurs sièges-et pour de bon-nos Gérontocrates!!
    Le moment est-il encore loin??
    Allons-nous attendre que d’autres générations soient encore sacrifiées,par la faute
    de Vampires Assoiffés de Pouvoir? Qui semblent être soudés à leurs Sièges!
    Dans ce cas,il nous reste que Robocop pour les Désintégrer!




    2
    • Alilou
      6 mai 2017 at 13 h 29 min - Reply

      Cher Mohammed les jeunes ne pensent qu’a partir de ce bled. La génération qui devait mener ce pays vers le progrès à été sacrifiée. Ce fut notre génération. ..

      Diviser pour régner ils l’ont fait en 2001. Ce jour là restera gravé dans les mémoires comme en 1980….ils ont divisé notre nation en deux….monté les uns contre les autres….

      2 millions de personnes venues de toute l’Algérie et les Algerois les ont acceuilli avec des pierres….

      55 ans après la soit disant indépendance nos jeunes sans culture et sans identité font tout pour partir en France et sont fières de voter FN….

      Alla yerham échouadà et Alla yerham Ben m’hidi un visionnaire
      « Je voudrais être soumis à ces tortures, pour être sûr que cette chair misérable ne me trahisse pas. J’ai la hantise de voir se réaliser mon plus cher désir car, lorsque nous serons libres, il se passera des choses terribles. On oubliera toutes les souffrances de notre peuple pour se disputer des places; ce sera la lutte pour le pouvoir. Nous sommes en pleine guerre et certains y pensent déjà, des clans se forment. A Tunis, tout ne va pas pour le mieux; oui, j’aimerais mourir au combat avant la fin »(fin de citation).

      M audit soit une vie sans dignité….mais vous me direz que c’est normale….nous sommes un peuple sans identité




      0
      • Mohammed
        6 mai 2017 at 15 h 47 min - Reply

        Cher Alilou ,Salut,
        Pour les jeunes et les adultes qui voudraient chercher un avenir ailleurs,c’est vrai,ils sont libres.
        Personnellement j’ai 2 fils,l’un est parti au Canada le 2ème voudrait bien le suivre malgré les réticences familiales.
        Nos ancêtres révolutionnaires,eux,ont du trouver la solution pour se libérer du carcan du colonialisme esclavagiste!
        Ils ont fait leur Devoir avec peu de moyens mais beaucoup de conviction!
        Quant à nôtre génération « sacrifiée »,elle ne fait que se lamenter sur son sort avec des chikayate idéologiques stériles qui ne font que rajouter d’autres strates aux multitudes des problèmes de l’Algérie,sans solutions à l’horizon.




        3
      • rachid dahmani
        7 mai 2017 at 7 h 52 min - Reply

        Bonjour Alilou,

        Ma première fille se prépare à partir en Europe, probablement en Allemagne. Mon fils ira certainement lui aussi ailleurs, il pense canada ou US. Ma seconde fille y réfléchit déjà. Elle attendra quelques années mais rejoindra très certainement sa soeur. Quant à moi, j’ai deux cannes à pêche, un grand chapeau de soleil, un tabouret très solide, un panier de pêcheur avec tout l’arsenal. Je sais mes jours à venir, et je sais surtout celui de notre peuple. Bonne journée l’ami.




        0
        • Alilou
          7 mai 2017 at 13 h 19 min - Reply

          Cher Mohammed et cher Rachid

          Je souhaite de tout mon coeur réussite à vos enfants et que Dieu les garde et les protége.

          Je viens de clôturé 27 ans ghorba. Je prendrai ma préretraite dans très peu de temps inchaAllah je prépare un arsenal de cannes à pêche et de sombreros. On se rejoindra sur une digue d’Alger pour me la couler douce au soleil. 9 mois de froid et de neige par an basta.

          Je suis peut-être révolté contre les algériens que je traite de ghachi….mais au fond de moi ce sont mes frères. J’aime frapper mon frère mais je ne veux pas que quelqu’un d’autre le touche. Ce n’est pas une décision facile à prendre d’aller affronter l’hydre quand on a une si grande responsabilité. L’hydre n’à aucune conscience et protégera ses aquits illicites quitte à tuer tous mes frères. Rien ne dure sur ce bas monde. D’autres ont déjà donné leur vies pour voir enfin de compte leur sacrifice détourné par les enfants que fafa à laissé derrière elle.

          Pour ma part je souhaite bonne chance aux enfants de l’Algérie. …c’est peut etre écrit que l’Algérie enfentera 50% de futur expatriés….les dessins du bon Dieu sont impénétrable. …

          Je souhaiterai vous rencontrer pour une partie de pêche au large au gros poissons…pas du surfcasting…qu’en pensez vous ????? L’invitation est lancée.

          Bonne journée




          0
          • rachid dahmani
            8 mai 2017 at 7 h 51 min -

            Bonjour Alilou,

            L’idée n’est pas mauvaise du tout. On se fera des SAR, des Dorades et des marbrets à l’odeur marine de la méditerranée. On laissera nos enfants se faire des épopées à s’infiltrer dans les sociétés occidentales à l’odeur du savoir et de la science et renchérir leur statut d’être humain à part entière. Bonne journée l’ami.




            0
          • Alilou
            8 mai 2017 at 14 h 31 min -

            Je souhaite une chose est que nos enfants soient de bonneS personnes. Le reste est éphémère

            L’odeur de l’iode marin me manque. Nov 2015 j’ai été très content de voir les algériens s’adonner à la pêche. …mon prochain trip inchallah…sera de taquiner le thon….jig. or bait casting or trolling in. … a vous de voir….




            0
        • Dria
          8 mai 2017 at 18 h 18 min - Reply

          Cher Dahmani
          vous savez très bien que le bonheur est au fond de chacun d’entre nous,il suffit de le remonter c’est comme une partie de pêche, je me demande si ça vaut la peine de sillonner le reste du monde de traverser les mers et les océans pour revenir au bercail comme les saumons.
          le saumon retourne dans ses contrées d’origine car au fond il sait que rien ne vaut cette contrée qui l’a vu naître, c’est l’une des raisons qui me bloque pour faire le grand saut, mes enfants n’ont pas encore l’age de le faire contrairement aux vôtres, j’espères qu’il feront le bon choix le moment venus et qui sait possible que d’ici-la la situation aura changé , bien que théoriquement le « un siècle et demi » à de beaux jours devant lui… enfin sauf imprévu genre « un pétard nord coréen » …en fin des saumons fumées c’est toujours ça….




          0
          • Alilou
            9 mai 2017 at 14 h 31 min -

            Cher Dria.

            Tu as raison le saumon veut revenir au bercail…ayant sillonné les mers et les océans qui promettaient des monts et merveilles il n’a rencontré qu’un monde plein d’illusions de fausses promesses et de prédation. …le tout enrobé dans un emballage bien coloré qui vous fait faire des tas de sacrifices pour l’obtenir à un prix trop bien trop élevé pour ce qu’il y a dedans.

            Tout dépend du but initial à atteindre…faire partie des prédateurs ou bien des personnes partis à la quête du savoir le résultat n’est pas le même et les bénéfices aussi.

            Le saumon n’est jamais plus heureux que chez lui….il a payé très cher sa quête de savoir…. pour qu’enfin de compte decouvrir que le reste du monde n’est pas si different que chez lui….l’injustice est partout sauf qu’elle est plus subtile chez ceux qui pensent être les maîtres du monde ils l’ont coloré.

            on essaye de s’écraser sous l’excuse virtuelle  » je fais ça pour le bien être de mes enfants » de quel bien être vous parlez ? On aurait pu faire ces sacrifices chez nous….mais vous me direz que je suis ingrat….tout est relatif de quel bord on se situe. Je peux me considéré comme une personne qui a réussi. …mais à quel prix…

            J’affûté mes cannes pour taquiner mes semblables qui eux aussi vivent dans une mer pourrie….par nous

            Salutations….on se verra à une partie de peche. ICA




            0
  • Mohammed
    9 mai 2017 at 0 h 02 min - Reply

    Dear Alilou,Dahmani,Dria,
    C’est vrai,vous avez tous raison.
    On n’est que des passagers « dans ce bas monde éphémère »,comme a dit Mr Alilou,
    ou Si Dahmani:chercher la science et « s’infiltrer dans les sociétés occidentales à l’odeur du savoir pour renchérir le statut de l’humain »,
    ou nôtre Dria: »rien ne vaut le retour au bercail à l’image des Saumons pour( se ressourcer et) terminer leur cycle biologique »!

    Mais je suis convaincu que rien ne pourrait empêcher l’être humain surtout la jeunesse(grâce à l’ambition et l’endurance de cette dernière)de chercher un avenir ailleurs et,je pense que c’est ça qui fait évoluer la Science dans tous les domaines,peut être aussi,que c’est la Destinée de l’Homme depuis sa Création pour former des sociétés et construire des Civilisations!

    Mais j’avoue,aussi,que ça fait plaisir,parfois,de faire de la Plongée Sous-Marine pour admirer les différents fonds sous-marins,loin des bruits assourdissants des Cités modernes!!




    3
    • rachid dahmani
      10 mai 2017 at 7 h 39 min - Reply

      Bonjour Mohammed, un salut à tous, alilou, Dria et tout le reste…

      La nature a toujours bien fait les choses. Elle est aussi parfois cruelle, mais pour les instants d’après qui seront encore pures merveilles. Le monde et tout l’univers est constamment en mouvement. Point d’immobilisme (Einstein l’a si bien démontré). A chaque nouvelle seconde naît de l’inédit plus complexe que ce qu’il y avait auparavant. L’évolution donc « ne s’arrête pas » pour ce qui est de notre monde (entre guillemets car notre monde a une fin dans quatre milliards d’années), mais aussi dans l’absolu dans tout notre univers. Et donc la complexité ne s’arrête pas aussi. Le génie de l’être humain n’a pas de limite, au point de nous faire comprendre les raisons de son adaptation aux évolutions de tout ce qui l’entoure et tout ce qui a fait ce qu’il est. bien à vous.




      1
      • Mohammed
        10 mai 2017 at 11 h 25 min - Reply

        Salut Rachid,
        Evidemment,pour le croyant,l’évolution du cosmos et le génie de l’être humain ne représentent qu’un epsilon devant le Génie Suprême,l’Architecte et le Maître d’Œuvre enfin le Réalisateur de toute cette Symphonie, cette Beauté de l’Univers y compris le génie de l’être humain.
        Et,le sage parmi les êtres humains devrait avoir une humilité,une modestie par respect au Créateur Suprême,Sa Majesté,Sa Puissance,Son Omniscience et surtout Sa Miséricorde.
        Bonne journée mon ami,




        1

    Congrès du Changement Démocratique